logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Quelle voie avec du boulot en pharmacie

Aller en bas • 135 réponses • 7 pages • 1 2 3 4 5 6 7
soukaina
Sexternus-minus

Messages : 39
Enregistré : 16/01/2013
Posté le 17/01/2015 à 16:28 notnew
Bjr !

Je voulais savoir si c'était possible d'envisager d'aller en pharma sachant que l'offine ne m'interesse pas, où Est-ce que c'est trop risqué ?
Top
sandrine7811
Sainte Administratrice

Messages : 8947
Enregistré : 09/03/2005
Posté le 17/01/2015 à 19:11 notnew
Bjr !

Je voulais savoir si c'était possible d'envisager d'aller en pharma sachant que l'offine ne m'interesse pas, où Est-ce que c'est trop risqué ?


Pour moi c'est quand meme assez risqué quand tu sais que grosso modo la moitié des pharmaciens sont officinaux ! disons qu'il y a plein de choses qui font que la réussite au concours n'est pas si facile (lassitude, soucis personnels)

alors oui bien sur si tu as une passion pour la PH ou la BM et que tu ne te vois faire que ca, il faut tenter, mais si c'est "bof oui pourquoi pas, mais pas sur, mais surtout pas officine", c'est risqué à mon sens !
_____
Super Modératrice des forums Remede
Chieuse, bornée, bavarde, casse pied, super sympa parfois,... dites pas que je vous ai pas prévenus !

SM sans duplo... et sans potager !!!
Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 18/01/2015 à 01:42 notnew
C'est fou Farmacien, mais c'est une des première fois où je trouve que tu délires un peu moins que d'habitude. Non pas pour le titre de chevalier pharmacien (je suis extrêmement honoré) mais parce que je suis complètement d'accord pour un ECN pharmaceutique. Et pour une fois que tu ne dis pas qu'il n'y a aucun espoir en pharmacie et qu'on va tous finir au goulag. Bref ça va être dur mais tu reviendras sur la voie de la raison.

J'aimerais bien t'elire à la tête de l'ordre, il faut dire que j'aime bien voter pour des rigolos, une fois j'ai même voté Poutou. Le problème étant que pour être membre des décideurs de l'ordre il faut être un initié. Bref avant que tu puisses accéder à ce genre de poste tu auras eu le temps de changer 6 fois de métier.

Mais moi j'ai toujours voulu défendre la profession.
Quand je disais qu'il faut stoper pharmacie pour 10 ans ça pas par mépris des pharmaciens mais pour restaurer le blason. Tout ce que je souhaite c'est la pérennité financière et intellectuelle des pharmaciens
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
Czéroça
Désagrégé de médecine

Messages : 253
Enregistré : 08/09/2009
Posté le 18/01/2015 à 08:34 notnew
Non tu vois la ou on est pas d'accord, c'est que pour moi, si on arrête de former des pharmaciens (ou du moins si on forme beaucoup moins)alors le métier va mourir.
Le réel problème vient plus du fait qu'il faut savoir vendre notre métier dans tous ses domaines de compétences. Il faut prouver qu'en industrie le pharmacien apporte une réelle plus value, qu'à l'hôpital il concours a efficence des soins, qu'en biologie il a tout le bagage technique et clinique pour réaliser des analyses de qualité et qu'à l'officine son rôle est primordial dans la prise en charge des patients.

Mais pour moi couper les vannes c'est scier la branche sur laquelle on est assis. Il faut s'en sortir par le haut et pas par la porte de derrière.
Top
lena30
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 314
Enregistré : 02/04/2010
Posté le 18/01/2015 à 09:35 puis édité 6 fois notnew
Je suis à la fois d'accord avec vous deux

Continuer à former des pharmaciens en améliorant le niveau avec une meilleure professionnalisation ( plus de pharma clinique pendant le cursus commun et pour les officinaux, meilleure spécialisation pour les indus car c'est pas normal d'apprendre le métier LA dernière année d'étude, Examen Classant obligatoire pour tous, beaucoup plus de stages dans le cursus) mais en diminuant le NC

Car si pharma continue à être une filière "poubelle" et "chômage" à cause du NC trop haut ( filière trop facile à avoir avec des notes très médiocres en PACES ET chomage à cause du NC avec une fuite anormale de l'officine qui reste le coeur du métier) : alors là aussi le métier se meurt car la fac de pharma sera considérée au même niveau que la fac de bio ou la fac de lettre ( désolé, je ne dénigre pas mais avouez que la réputation n'est pas bonne et que les brillants élèves n'y vont pas) et les bons élèves même motivés ne voudront pas pas faire pharma!

Pour moi, il faut garder un certain élitisme si justement on veut vendre notre métier et notre utilité !
( quand je vois des cancres à 7 de moyenne au concours qui se retrouvent en pharma !)

Pour l’hôpital et l'officine faut pas rêver : les caisses sont vides ! ( l'hopital n'embauchera pas plus de pharmacien et le prix du médicament ne remontera pas en officine . espérons que ça arrivera un jour, mais j'y crois pas dans la conjoncture actuelle.....)

Donc former de bons pharmaciens compétents mais moins nombreux avec un role médical élargi, plutôt que beaucoup de pharmaciens, mal formés et au travail précaire!

( au fait ; pourquoi l'internat en santé publique n'est pas ouvert aux pharmaciens ? car c'est le genre de chose que les pharma seraient capable de faire )
Top
soukaina
Sexternus-minus

Messages : 39
Enregistré : 16/01/2013
Posté le 18/01/2015 à 10:37 notnew

filière trop facile à avoir avec des notes très médiocres en PACES ET chomage à cause du NC avec une fuite anormale de l'officine qui reste le coeur du métier) : alors là aussi le métier se meurt car la fac de pharma sera considérée au même niveau que la fac de bio ou la fac de lettre ( désolé, je ne dénigre pas mais avouez que la réputation n'est pas bonne et que les brillants élèves n'y vont pas) et les bons élèves même motivés ne voudront pas pas faire pharma!

Pour moi, il faut garder un certain élitisme si justement on veut vendre notre métier et notre utilité !
( quand je vois des cancres à 7 de moyenne au concours qui se retrouvent en pharma !)


Filière pas si simple que ça, tout les ans des personnes souhaitant la pharma depuis tj se voient échouer cette filière.

Cancre ? Sur une promo de +1000 ou 2000 il y en a quand même moins de 100 qui réussissent et +500 qui doivent se réorienter
Si les notes sont aussi basses, c'est peut-être que ce qui est demandé est aussi trop exigeant. "Cancre" à 7 de moyenne qui ont tous majoritairement eu +13 au bac...
(par exemple je sais que dans une fac pour avoir médecine faut avoir 18, dans la mienne si t'as 12 t'es dans le top du classement)

Même si la pharma est "démodée" en ce moment pour les étudiants, ça je suis d'accord, on ne peut pas nier que c'est quand même parmi les meilleurs étudiants qui réussissent

Alors ouais peut-être que bcp ont été recalés en médecine, mais ça ne veut pas dire qu'ils sont nuls
Top
lena30
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 314
Enregistré : 02/04/2010
Posté le 18/01/2015 à 10:57 puis édité 9 fois notnew

filière trop facile à avoir avec des notes très médiocres en PACES ET chomage à cause du NC avec une fuite anormale de l'officine qui reste le coeur du métier) : alors là aussi le métier se meurt car la fac de pharma sera considérée au même niveau que la fac de bio ou la fac de lettre ( désolé, je ne dénigre pas mais avouez que la réputation n'est pas bonne et que les brillants élèves n'y vont pas) et les bons élèves même motivés ne voudront pas pas faire pharma!

Pour moi, il faut garder un certain élitisme si justement on veut vendre notre métier et notre utilité !
( quand je vois des cancres à 7 de moyenne au concours qui se retrouvent en pharma !)


Filière pas si simple que ça, tout les ans des personnes souhaitant la pharma depuis tj se voient échouer cette filière.

Cancre ? Sur une promo de +1000 ou 2000 il y en a quand même moins de 100 qui réussissent et +500 qui doivent se réorienter
Si les notes sont aussi basses, c'est peut-être que ce qui est demandé est aussi trop exigeant. "Cancre" à 7 de moyenne qui ont tous majoritairement eu +13 au bac...
(par exemple je sais que dans une fac pour avoir médecine faut avoir 18, dans la mienne si t'as 12 t'es dans le top du classement)

Même si la pharma est "démodée" en ce moment pour les étudiants, ça je suis d'accord, on ne peut pas nier que c'est quand même parmi les meilleurs étudiants qui réussissent

Alors ouais peut-être que bcp ont été recalés en médecine, mais ça ne veut pas dire qu'ils sont nuls

oui mais ya les touristes et ceux qui n'ont clairement pas le niveau !
sur 2000 candidats on peu dire que 1000 bossent sérieusement et ont le niveau ! ( 13 de moyenne au bac c'est pas un exploit ^^)


Les 2/3 de ma promo a raté medecine .... Oui ce n'est pas parce qu'on a raté medecine qu'on est nul ( j'en fait parti j'ai raté de 50 places , j'ai validé toutes mes années de pharma dans le top 10 sans aucune repèche, et des "raté medecine" ont bien réussi l'internat ).

Mais il y a beaucoup de cancres et de gens pris en pharma qui n'ont pas le niveau à cause du NC trop haut : exemple concret DFGSP2 dans ma fac 230 élèves , DFASP1 130 ! donc 100 redoublement !
Et pourtant ce n'est "que du par coeur" les partiels, il suffit de bosser, on ne nous demande pas un super niveau en sciences dures. ( regarde les cours de chimie et thermo d'une école d'ingé post bac, même pas de prépa)
En étant externe à l'hopital c'est parfois la honte car on se rend compte que des externe en medecine connaissent souvent mieux les medocs que l'étudiant en pharma moyen.

Sans compter ceux qui redoublent 2 ou 3 fois dans le cursus, alors que la fac trafique les notes pour limiter les dégats !


Bref il y a un vrai problème avec le niveau général en pharma : c'est pas moi qui l'invente ce sont les profs qui le disent et ça a été dit à la conférence des doyens ( c'est un phénomène post PACES visible dans toutes les fac et encore plus dans celles à haut NC) !


(ps : oui tu peux faire pharma en voulant éviter officine MAIS si tu reste dans les meilleurs de ta promo pour réussir l'internat ou blinder ton dossier et CV avec des stages facultatifs pour industrie.....mais bon il ne faut pas rejeter totalement cette éventualité car : qui te dit que tu vas réussir l'internat ? que tu vas avoir une école ingé/commerce/super master ?)
Top
pharmacastor
Nain-terne

Messages : 142
Enregistré : 16/09/2012
Posté le 18/01/2015 à 11:36 puis édité 2 fois notnew

Filière pas si simple que ça, tout les ans des personnes souhaitant la pharma depuis tj se voient échouer cette filière.
Les études supérieures n'ont pas vocation à faire plaisir aux inscrits. Si ces gens échouent, surtout depuis la PACES, c'est qu'ils ne sont pas fait pour des études postbac (soit parce que pas un minimum travailleur ou mature, soit parce que déficit intellectuel profond, bref).


Cancre ? Sur une promo de +1000 ou 2000 il y en a quand même moins de 100 qui réussissent et +500 qui doivent se réorienter
Et? Pharma, ce n'est pas la prépa. Surtout depuis la PACES qui :
- A viré énormément de sciences dures pour s'aligner sur médecine (qui a été aussi allégé sur ce critère, au passage).

- Ceux qui réussissent, avec la paces, ce ne sont pas les meilleurs, mais ceux qui n'ont pas un médecine, dentaire ou SF.

- Ce n'est pas aussi sélectif et ça ne l'a jamais été. Dans ma fac, dernière année avant la PACES, on était moins de 800 en P1, pour 220 places. Autour de 1/4 de réussite : c'est plus élevé qu'en licence de bio !



Si les notes sont aussi basses, c'est peut-être que ce qui est demandé est aussi trop exigeant
C'est surtout parce que ceux qui ont des notes "normales" pour une année à concours (i.e >13), ils demandent pas pharma.

"Cancre" à 7 de moyenne qui ont tous majoritairement eu +13 au bac...
Oui enfin 13 au bac ce n'est la joie, surtout aujourd'hui ou les programmes ont été tellement écrémés que ta des générations de bac S qui font faux une fois sur deux à des produits en croix...




Même si la pharma est "démodée" en ce moment pour les étudiants, ça je suis d'accord, on ne peut pas nier que c'est quand même parmi les meilleurs étudiants qui réussissent
Non !

Ceux qui réussissent, c'est les plus organisés, qui travaillent un minimum et ne passent pas leurs temps en soirée étudiante pour décuver le lendemain en TD. Bref, des qualités de base quelque soit la filière : les avoir ne fait pas de toi quelqu'un d'exceptionnel.

Tu veux voir de bons élèves, très intelligents et avec une grosse capacité de travail ? Va en prépa.

Alors ouais peut-être que bcp ont été recalés en médecine, mais ça ne veut pas dire qu'ils sont nuls
Malheureusement, vu le programme de PACES et le taux de rattrapage en P2... Si.


Edit : ah oui d'accord c'est encore pire que ce que je croyais. La je regarde le programme de paris sud, et ben. :/
Plus de chimie-physique/miné et chimie orga réduite a 1/3 du programme, beaucoup moins de biophysique, quasi-plus de procédés en ICDM, plus de génétique. Ça promet !
Par contre, dans le pipeau SHS-droit, la ça se passe à fond ! Bon, bah si vous vous plantez, vous avez toujours la possibilité de repartir en droit ou ESC ! smilies

Avant qu'on me fasse un procès en "ouais, lui c'est un vieux c*n en mode c'était mieux avant". Je me considère moi-même comme un débile profond. Et avant, c'était déjà pas terrible.
Top
soukaina
Sexternus-minus

Messages : 39
Enregistré : 16/01/2013
Posté le 18/01/2015 à 12:16 puis édité 1 fois notnew
Les études supérieures n'ont pas vocation à faire plaisir aux inscrits. Si ces gens échouent, surtout depuis la PACES, c'est qu'ils ne sont pas fait pour des études postbac (soit parce que pas un minimum travailleur ou mature, soit parce que déficit intellectuel profond, bref).

J'ai pas dis le contraire. Par contre tu exagères ce n'est pas parce qu'on échoue la paces qu'on est pas fait pour le post-bac.


Et? Pharma, ce n'est pas la prépa. Surtout depuis la PACES qui :
- A viré énormément de sciences dures pour s'aligner sur médecine (qui a été aussi allégé sur ce critère, au passage).
Allégé ? Mais c'est carrément le contraire, tous les profs disent que le niveau est bcp plus exigeant et de ce fait les notes plus basses

- Ce n'est pas aussi sélectif et ça ne l'a jamais été. Dans ma fac, dernière année avant la PACES, on était moins de 800 en P1, pour 220 places. Autour de 1/4 de réussite : c'est plus élevé qu'en licence de bio !

Et bien c'était bcp moins sélectif que pour nous actuellement, tu avais de la chance.
Quoiqu'au final cela revient toujours au même les meilleurs sont sélectionnés

C'est surtout parce que ceux qui ont des notes "normales" pour une année à concours (i.e >13), ils demandent pas pharma.

A bon ? Je ne sais pas d'où tu sors ça, on peut avoir 19,80 au bac, être super doué et passionné de pharmacie.


"Cancre" à 7 de moyenne qui ont tous majoritairement eu +13 au bac....
Oui enfin 13 au bac ce n'est la joie, surtout aujourd'hui ou les programmes ont été tellement écrémés que ta des générations de bac S qui font faux une fois sur deux à des produits en croix...
Je ne dis pas que le niveau français est excellent loin de là mais on ne va pas nier qu'un élève en bac S fait quand meme parti des meilleurs bacheliers de France, de surcroit s'il a une mention


Non !
Ceux qui réussissent, c'est les plus organisés, qui travaillent un minimum et ne passent pas leurs temps en soirée étudiante pour décuver le lendemain en TD. Bref, des qualités de base quelque soit la filière : les avoir ne fait pas de toi quelqu'un d'exceptionnel.

Je parlais plus de la paces en fait.

Tu veux voir de bons élèves, très intelligents et avec une grosse capacité de travail ? Va en prépa.

Je connais personnellement des personnes douées en prépa incapable de reussir médecine/pharma car méthode de travail trop differente. Alors oui ils comptent bien mais n'arrive à retenir des masses de trucs avec des noms compliqués, préfèrent être encadrés par des profs qui les poussent à bosser etc...
Sans parler des prépas privées qui prennent des personnes n'ayant pas le niveau de faire une prépa non payante...

Alors ouais peut-être que bcp ont été recalés en médecine, mais ça ne veut pas dire qu'ils sont nuls
Malheureusement, vu le programme de PACES et le taux de rattrapage en P2... Si.
Le programme est surement très inapproprié mais les personnes qui reussissent à passer ce concours, je leur lève mon chapeau.
Regarde le taux d'étudiant en France, et le taux qui réussissent/sont capables de reussir. Il ne faut pas exagérer.
Mauvais programme? Enseignement inadapté ? Ok
Mauvais étudiant ? Je ne pense pas.

Alors la faute à qui ? Au programme ou aux étudiants ?

Il faut faire la part des choses entre un étudiant avec et des capacités
mais qui a pris pharma par défaut, et n'aimant pas cette filière
et un étudiant sans réelles capacités

Edit : ah oui d'accord c'est encore pire que ce que je croyais. La je regarde le programme de paris sud, et ben. :/
Plus de chimie-physique/miné et chimie orga réduite a 1/3 du programme, beaucoup moins de biophysique, quasi-plus de procédés en ICDM, plus de génétique. Ça promet !

Bref tout cela revient à dire au final qu'il y a un problème de programme, de selection... On en revient toujours à la même conclusion quoi

Puis bon chacun ses avis et je pense que de part ma faute, on s'égare un peu du sujet principal...
Top
pharmacastor
Nain-terne

Messages : 142
Enregistré : 16/09/2012
Posté le 18/01/2015 à 12:50 puis édité 1 fois notnew

J'ai pas dis le contraire. Par contre tu exagères ce n'est pas parce qu'on échoue la paces qu'on est pas fait pour le post-bac.
Écoute, mon point de vue, conforté par le fait d'avoir vu et fait à peu près plein de truc différents au niveau études (pharma, M1, école d'ingé), c'est que pharmacie, pas que ce soit donné non plus, mais niveau difficulté brute ça reste à mille lieux de choses comme les prépas, les licences de physique/chimie/math et dans une moindre mesure, même bio.
Tu vois plein de trucs, certes. Mais jamais tu ne rentres dans le détail.
Ce n'est pas une critique, c'est un fait. Personnellement je vois mal comment quelqu'un qui, aujourd'hui, rate pharma alors qu'on passe à 10/20 voire moins dans certaines facs, pourrait réussir ailleurs (en tout cas en sciences et techniques).


Allégé ? Mais c'est carrément le contraire, tous les profs disent que le niveau est bcp plus exigeant et de ce fait les notes plus basses
Non, ça c'est ce qu'on vous dit parce que voilà, c'est le grand truc des études de santé depuis Thomas Young, on survalorise, on est l'élite et patati et patata, le but étant au final d'assoir sa position autoritaire de personne-qui-sait. Mais ce que j'avance, ça se vérifie facilement avec google : ouvre un programme de P1 pré-paces et post-paces, et fais le delta entre les programmes. On vous a triplé les SHS et viré énormément de sciences.



Et bien c'était bcp moins sélectif que pour nous actuellement, tu avais de la chance.
Quoiqu'au final cela revient toujours au même les meilleurs sont sélectionnés
Nous, on avait pas médecine, dentaire et SF pour enlever les 300 premiers à plus de 14/20.


A bon ? Je ne sais pas d'où tu sors ça, on peut avoir 19,80 au bac, être super doué et passionné de pharmacie.
Certes. Mais ce n'est pas la norme.


Je ne dis pas que le niveau français est excellent loin de là mais on ne va pas nier qu'un élève en bac S fait quand meme parti des meilleurs bacheliers de France, de surcroit s'il a une mention
Alors déjà ça part très mal si la notion de produit en crois t'évoques tes cours de Français.
Ensuite, pour S, je serais moins affirmatif. Parce que ça dépend du lycée. Parce qu'il y a des classes d'élite "S++" dans chaque académie (classe euro et autres). Parce qu'il y a (enfin peut être que ça été lourdé aussi) des filières techniques balèzes genre STL qui n'ont rien à envier.
Et enfin parce que le bac n'a pas vocation à sélectionner (ça se fait en amont par APB), ni même à vérifier des acquis. C'est devenu un rite social de passage à l'age adulte qui ne prouve strictement rien.

M'enfin déjà, en deux citations, je vois que tu as déjà une bonne mentalité de la gagne, à vouloir se définir comme "meilleur". C'est pas mal, ta déjà attrapé la mentalité pharma ! smilies


Je connais personnellement des personnes douées en prépa incapable de reussir médecine/pharma car méthode de travail trop differente.
Oui enfin non, BCPST par exemple c'est à peu près la même chose au niveau bio, en plus poussé et avec de la géologie et des maths. Un type qui réussirait en BCPST et se planterait en PACES, ça tiendrais plus du bug dans la matrice que d'autre chose.

Le programme est surement très inapproprié mais les personnes qui reussissent à passer ce concours, je leur lève mon chapeau.
Regarde le taux d'étudiant en France, et le taux qui réussissent/sont capables de reussir. Il ne faut pas exagérer.


Mauvais programme? Enseignement inadapté ? Ok
Mauvais étudiant ? Je ne pense pas.
Non mais dissocier les deux c'est stupide. Mon propos ce n'est pas dire qu'on sélectionne des corniauds hein. C'est juste de dire qu'avec la PACES, les gens qui passent en P2 en savent beaucoup moins. Les exigences ont baissées, la barre d'admission aussi (d'autant qu'avant, on foutait déjà pas grand chose smilies ). Résultat tu te retrouves en P2 à plus de 50% de rattrapages à la fin du S1. Tu trouves ça normal ?

Alors la faute à qui ? Au programme ou aux étudiants ?
Au quatre mon capitaine (le troisième larron étant le prof qui se tape de ce qu'il enseigne, et le quatrième l'organisation bordélique générale des études) !
Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 18/01/2015 à 13:16 notnew
Comment faire que la jeunesse pharmacienne reprend les rênes du pouvoir
Comment suggérer aux autorités d'instaurer un ECN de la pharmacie. La situation est tellement absurde que d'avoir un NC au début puis ensuite de laisser zigzaguer les étudiants
Il existe tellement de métiers différents avec le diplôme de pharmacien. Nous ne sommes pas kinés ou dentaires qui ont tous les mêmes métiers. On se rapproche plus de nos grands frères médecines avec une spécialisation dans un domaine
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
Coomassie
Jeune Carabin

Messages : 17
Enregistré : 12/11/2012
Posté le 18/01/2015 à 19:30 notnew
Est-ce que c'est pas ça la richesse de notre métier justement, de pouvoir avec le même diplôme de base avoir accès à plein de professions différentes, que ce soit dans les domaines des sciences ou de la santé, ou même autre encore ?

C'est vrai, qu'après c'est très dichotomique comme cursus, d'un coté les sentiers balisés officine, certains domaines de l'industrie (AQ, AR, prod, etc...), internat (PH et BM++++) +/- recherche. Qui semblent être les seules voies de salut.

Et de l'autre côté le spectre opaque des autres professions de l'industrie, de l'IPR, de l'humanitaire, de l'administratif, des sciences pures, etc... Qui en rebutent beaucoup car plus effrayantes, moins connues

Le problème, c'est qu'il y a beaucoup de on-dit. Je sais pas si ça existe dans toutes les facs, mais à Toulouse chaque année depuis 2-3 ans, il y a un forum des métiers pharmaceutiques qui se déroule durant une journée banalisée au sein de la fac, et pleins de professionnels viennent présenter leur métier, proposer des stages, on peut y prendre des contacts et présenter des CV. Des labos envoient des représentants, des internes, des profs, des pharmaciens pompiers, etc... viennent donner des confs, c'est hyper-instructif.

Sinon l'ANEPF publie Le guide des professions pharmaceutiques, qui sans être complet montre un petit aperçu des voies possibles, surement disponibles dans vos corpos :p
Top
Airainecer
Nain-terne

Messages : 126
Enregistré : 07/09/2010
Posté le 18/01/2015 à 21:42 puis édité 1 fois notnew
Vite fait, l'effondrement du niveau post PACES c'est plus qu'une réalité et d'après les retours des profs c'est grosso modo de pire en pire depuis 2010/2011 (l'année de la transition) je crois qu'on se trimballe maintenant une PH2 à 60/70% de plus que ce qu'elle devrait être à cause des multiples redoublements.

Au final la PACES est devenu l'année la plus facile, les autres n'ont pas trop bougé même si l'administration facilite un peu le tout en remontant les notes pour éviter les catastrophes industrielles au redoublement. Par contre pour avoir des connaissances qui viennent de licence science, ils confirment bien que les PH2/PH3 sont bieeeeennnn plus durs que des années de fac de science classique.

Pour rappel l'évaporation actuelle entre les gens qui entrent en PH2 et ceux qui ne s'inscrivent pas à l'ordre est de 25%, à ce rythme là dans 10 ans il sera de 50%.
Top
Vulgum pecus
Externoïde

Messages : 49
Enregistré : 17/11/2014

certification
Vie réelle
Olivier Le Tilly - 26 ans
Pays : France
Domaine : Pharmacie
Niveau : Interne en biologie médicale
Fac : TOURS
Posté le 19/01/2015 à 01:00 puis édité 2 fois notnew
Avec la PACES, les gens qui passent en P2 en savent beaucoup moins. Les exigences ont baissées, la barre d'admission aussi (d'autant qu'avant, on foutait déjà pas grand chose smilies ). Résultat tu te retrouves en P2 à plus de 50% de rattrapages à la fin du S1. Tu trouves ça normal ?

Je ne sais pas si c'est le cas dans toutes les facs mais à Tours en tout cas on est passé d'une moyenne générale de 10 pour valider l'année à l'obligation d'avoir 10 à toutes les UE (avec un programme plus chargé qu'avant en prime car nécessité de rattraper des enseignements de l'ancienne P1 + on avait des matières qui étaient avant en 3A voire 4A), donc forcément il y a eu beaucoup plus de monde aux rattrapages que d'habitude mais c'est pas pour autant que le niveau post-PACES était nettement moins bon qu'avant (d'ailleurs cette année là on s'était retrouvés avec plus de redoublant de 3A que de 2A, comme quoi...).

Pour ce qui est des éléments inadaptés à la pharma (je préfère ça à "cancres" smilies ), comme ils redoublent d'année en année ils finissent par se lasser et quitter le cursus ou bien se mettent au travail donc je ne vois pas vraiment le problème, c'est pas vous qui vous plaignez qu'on est trop nombreux ?

Cette année (en tout cas à Tours, c'est peut-être déjà le cas dans d'autres facs) on aura aussi droit à ceux qui n'auront pas validé leur dernière tentative au Certificat de Synthèse Pharmaceutique (qui est justement là pour éviter d'avoir des incompétents avec un diplôme, la réforme n'a pas que du mauvais, même si l'organisation varie apparemment beaucoup d'une fac à l'autre) et qui devrait donc obliger une partie des étudiants à se réorienter (ceci dit en pratique ça me semble difficilement faisable, c'est un peu cruel de laisser quelqu'un avec un Master 1 de sciences pharmaceutiques, tout juste assez pour rédiger les pages santé du Télé 7 jours...).
Top
lena30
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 314
Enregistré : 02/04/2010
Posté le 19/01/2015 à 07:45 puis édité 1 fois notnew
dans ma fac le CSP est une vaste blague avec presque 100% de réussite alors qu'on a perdu la moitié de la promo entre la 2 et la 4A et qu'il y a toujours les 2/3 de la promo au repêche même en 5A avec tout l'écrémage en amont.....

c'est vraiment les gros truc énorme genre toxicologie du paracetamol, aspirine, paludisme ^^
et puis la moitié des points sont à l'oral où le prof donne des gros indices pour ceux qui ne savent rien du tout smilies

les profs sont poussés à "donner" les exams en remontant les notes pour ne pas se retrouver avec des promo doublée ( ce qui est déjà le cas avec la 2ème promo post paces ) ce qui cause d'énorme problème d’organisation pour les TP et TD mais aussi les amphi trop petits ( c'est le bazar dans l'emploi du temps des 4A actuels). Donc la fac se retrouve coincée
Top
Airainecer
Nain-terne

Messages : 126
Enregistré : 07/09/2010
Posté le 19/01/2015 à 09:14 notnew
Pire, chez nous pour le CSP les cours sont autorisés, alors les plantages c'est clairement ceux qui ont oublié d'amener un chapitre et qui tombent dessus à l'oral.smilies
Top
ludi
Jeune Carabine

Messages : 27
Enregistré : 21/12/2011
Posté le 19/01/2015 à 12:58 notnew
Bonjour à tous,

Juste pour répondre à la question d'origine "Quelle voie avec du boulot en pharma" je voulais dire 3 mots de deux branches pharma indus qui ne sont pas très prisées et qui sont pourtant très intéressantes : l'éco santé et la santé pub !
Faire un Master en économie de la santé permet à un pharmacien de bosser en industrie pharma, société de conseil, institution (HAS, IRDES...) ou encore à l’hôpital. La santé publique je connais un peu moins mais je sais que l'on peut bosser aussi en institution et hôpital. Dans les deux cas on peut continuer avec une thèse de 3/4 ans ce qui peut être également très intéressant ! Concernant les salaires dans ce domaine tout dépend du lieu de travail mais dans tous les cas il sera largement suffisant pour vivre correctement ! Ces deux exemples montrent bien qu'un diplôme de Docteur en pharmacie ouvre beaucoup de voies professionnelles très variées. Et surtout avoir ce diplôme est un vrai plus pour trouver un job dans ces domaines !
Concernant le réglementaire ou encore la qualité il y a du boulot (de nuit +++ pour la qualité) si vous êtes prêt à déménager et surtout si vous êtes bilingue !!! Officine tous mes amis ont trouvé mais difficilement !
Top
lena30
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 314
Enregistré : 02/04/2010
Posté le 19/01/2015 à 13:26 puis édité 3 fois notnew
Bonjour à tous,

Juste pour répondre à la question d'origine "Quelle voie avec du boulot en pharma" je voulais dire 3 mots de deux branches pharma indus qui ne sont pas très prisées et qui sont pourtant très intéressantes : l'éco santé et la santé pub !
Faire un Master en économie de la santé permet à un pharmacien de bosser en industrie pharma, société de conseil, institution (HAS, IRDES...) ou encore à l’hôpital. La santé publique je connais un peu moins mais je sais que l'on peut bosser aussi en institution et hôpital. Dans les deux cas on peut continuer avec une thèse de 3/4 ans ce qui peut être également très intéressant ! Concernant les salaires dans ce domaine tout dépend du lieu de travail mais dans tous les cas il sera largement suffisant pour vivre correctement ! Ces deux exemples montrent bien qu'un diplôme de Docteur en pharmacie ouvre beaucoup de voies professionnelles très variées. Et surtout avoir ce diplôme est un vrai plus pour trouver un job dans ces domaines !
Concernant le réglementaire ou encore la qualité il y a du boulot (de nuit +++ pour la qualité) si vous êtes prêt à déménager et surtout si vous êtes bilingue !!! Officine tous mes amis ont trouvé mais difficilement !


Justement quel est le poids du pharmacien face aux medecins qui eux ont accès à l'internat de Santé Publique ?!
Un simple master SP fait il le poids pour bosser en agences d'états ou service hospitalier ou compléter forcément avec un doctorat ?

Je ne comprends pas pourquoi cet internat qui pourrai intéresser beaucoup de pharma ( où on fait beaucoup d'épidemio sans être au contact du patient) n'est pas ouverts aux pharmaciens smilies
ça pourrait vraiment être intéressant !

La pharmaco éco par contre, vu qu'il y a très peu de formés c'est en effet une bonne voie ! (mais qu'est ce que c'est compliqué comme discipline ! smiliessmilies )
Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 19/01/2015 à 13:52 puis édité 1 fois notnew
Parce que tout ne marche qu'à sens unique !
Ils ont eu biomed les saligots
Et c'est clair qu'entre un gars qui a un doctorat de médecine + 4 ans d'internat en SP et un petit pharmacien qui n'a qu'un master SP y a même pas photos

Quand bien même, tu ne nous proposes qu'un pansement pour traiter une hémorragie là. La SP ou l'éco de la santé ne peut pas absorber tout ce flux d'arrivants. Economie de la santé c'est assez concurrentielles notamment avec ceux qui font droit ou commerce
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
ludi
Jeune Carabine

Messages : 27
Enregistré : 21/12/2011
Posté le 19/01/2015 à 15:09 puis édité 4 fois notnew
Effectivement ouvrir l'internat santé publique aux pharma ce serait une excellente idée ! D'ailleurs l'internat santé publique amène aussi à des postes en économie de la santé !

Que ce soit en santé publique ou en économie de la santé le pharmacien est moins bien payé que le médecin ! A l'hôpital le pharmacien n'aura pas non plus le même statut qu'un médecin. Du coup tout ça peut faire pencher la balance vers le pharmacien car moins gros salaire et pas demandeur d'un poste de PH !

Faire une thèse en éco santé ou santé publique peut s'avérer être très intéressant pour travailler dans la recherche et peut être un véritable atout. Cela ouvre des portes mais n'est pas obligatoire !

Concernant la concurrence avec droit ou commerce, je n'en ai jamais vu ! En M2 éco santé il y a des pharmaciens, des économistes, quelques rares M1 bio et internes !

C'est sûr que ce ne sont pas ces deux domaines qui vont absorber tout le flux d'arrivant mais c'est quand même deux débouchés pharma qui peuvent être intéressants ! Maintenant je suis certaine qu'il y a pleins d'autres petits débouchés comme la communication par exemple !
Top
Aller en haut • 135 réponses • 7 pages • 1 2 3 4 5 6 7
livreslivrescontactspublicationstwitter