logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Quelle voie avec du boulot en pharmacie

Aller en bas • 135 réponses • 7 pages • 1 2 3 4 5 6 7
turbineur
Doyen

Messages : 585
Enregistré : 01/01/2012
Posté le 28/02/2015 à 20:56 notnew
Après un internat, la rémunération est sensiblement la même pour les autres professions de santé que pour les médecins, il ne fait pas se dévaluer comme ça...
Top
lena30
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 314
Enregistré : 02/04/2010
Posté le 01/03/2015 à 07:58 notnew
le tout reste de trouver un poste de PH ce qui est beaucoup plus difficile en pharma hospitalière^^ (on est loin de la pénurie même en hopital de campagne)
Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 01/03/2015 à 13:28 notnew
Après un internat, la rémunération est sensiblement la même pour les autres professions de santé que pour les médecins, il ne fait pas se dévaluer comme ça...

Déjà tu parles de qui ?
Un internat de pharmacie hospitalière ? De biologie médicale ?
Quels médecins ? Il existe des dizaines de spécialités.

Quelqu'un qui a fait pharma hospi n'a pas de possibilité d'activité libérale, contrairement à la grande majorité des médecins qui peuvent être en libéral, au cabinet.

Alors oui les salaires des praticiens sont les même pour tous. Ceci dit quand tu es en pharmacie hospitalière, ton but est de finir PH, tout le monde partage ce but donc ça bouchonne. Je ne dis pas qu'en médecine en claquant des dois on a son poste de PH (quoi que c'est le cas pour certaines spécialités c'est le cas genre : anest-rea ou radio ) ceci dit ils ont toujours la possibilité de se rabattre sur le libéral
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
Joehill
Externoïde

Messages : 47
Enregistré : 02/01/2012
Posté le 01/03/2015 à 16:47 notnew
Bonjour à tous,

Juste pour répondre à la question d'origine "Quelle voie avec du boulot en pharma" je voulais dire 3 mots de deux branches pharma indus qui ne sont pas très prisées et qui sont pourtant très intéressantes : l'éco santé et la santé pub !
Faire un Master en économie de la santé permet à un pharmacien de bosser en industrie pharma, société de conseil, institution (HAS, IRDES...) ou encore à l’hôpital. La santé publique je connais un peu moins mais je sais que l'on peut bosser aussi en institution et hôpital. Dans les deux cas on peut continuer avec une thèse de 3/4 ans ce qui peut être également très intéressant ! Concernant les salaires dans ce domaine tout dépend du lieu de travail mais dans tous les cas il sera largement suffisant pour vivre correctement ! Ces deux exemples montrent bien qu'un diplôme de Docteur en pharmacie ouvre beaucoup de voies professionnelles très variées. Et surtout avoir ce diplôme est un vrai plus pour trouver un job dans ces domaines !
Concernant le réglementaire ou encore la qualité il y a du boulot (de nuit +++ pour la qualité) si vous êtes prêt à déménager et surtout si vous êtes bilingue !!! Officine tous mes amis ont trouvé mais difficilement !


Justement quel est le poids du pharmacien face aux medecins qui eux ont accès à l'internat de Santé Publique ?!
Un simple master SP fait il le poids pour bosser en agences d'états ou service hospitalier ou compléter forcément avec un doctorat ?

Je ne comprends pas pourquoi cet internat qui pourrai intéresser beaucoup de pharma ( où on fait beaucoup d'épidemio sans être au contact du patient) n'est pas ouverts aux pharmaciens smilies
ça pourrait vraiment être intéressant !

La pharmaco éco par contre, vu qu'il y a très peu de formés c'est en effet une bonne voie ! (mais qu'est ce que c'est compliqué comme discipline ! smiliessmilies )

La thèse en éco-santé, il faut oublier. Peu de poste en école doctorale, peu de master recherche (et qui préfère les cursus internat/économiste pur jus).

Un "simple" master en SP n'ouvre pas la voie à l'hosto en tout cas. Du moins sans passer par l'internat. Le public reste attaché au diplôme. Par contre, dans les cliniques privées il n'y a pas de problème (encore faut-il l'existence d'un besoin).

Globalement, l'économie de la santé reste bouchée malgré la demande (théorique, en vérité personne, et surtout les médecins, ne veut de ça). Pour les institutions, c'est souvent écrit dans les brochures, mais il y a trop peu de poste. D'ailleurs citer l'IRDES est assez cocasse. Ils préfèrent laaaaaaaaaargement un type sortant de l'ENSAE, ou alors un interne (médecine +++) qu'un pauvre pharmacien sortant de la filière indu.

Toute ma promo galère à trouver un stage en éco de la santé s'ils n'ont pas de piston et pas le profil marketteux ( car les labos ont tendance à confondre économie de la santé et marketing).
Top
lena30
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 314
Enregistré : 02/04/2010
Posté le 01/03/2015 à 18:55 puis édité 1 fois notnew
( car les labos ont tendance à confondre économie de la santé et marketing).

je sais pas s'il faut en rire ou en pleurer smiliessmilies

( n'empêche la santé publique c'est la poubelle de médecine et ils sont pas foutus de donner des places aux pharmaciens qui seraient grandement intéressés par ça et seraient autant aptes......)
Top
Joehill
Externoïde

Messages : 47
Enregistré : 02/01/2012
Posté le 01/03/2015 à 22:18 notnew
La bonne nouvelle, c'est qu'à force de se manger dans les dents des prix pourris par le CEPS, les labos seront obligés de se rendre à l'évidence : le market access et les évaluation médico-éco c'est un vrai métier qui demande des compétences.
Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 02/03/2015 à 00:04 notnew
J'ai un pote qui veut faire du market access, il a des étoiles plein les yeux quand il parle. J'espère qu'il percera mais j'ai l'impression que c'est le genre de poste qui se délivre aux compte-gouttes
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
Widsom
Jeune Carabine

Messages : 23
Enregistré : 10/05/2015
Posté le 12/05/2015 à 12:33 puis édité 1 fois notnew
Alors, j'arrive comme un cheveux sur la soupe là...(et trois mois aprés la guerre aussi)

Mais vous me faites tous flipper avec vos réflexions, moi je partais en mode chaud-patate pour la filière indus, alors certes je m'imaginais pas non plus être payée des milles et des cents, ou quoi.

Juste je veux un job en fait.
Et concrétement, je veux bien bouger, mais y a un moment, je pense que je vais apprécier me poser.
Alors aprés je me "donne les moyens" en essayant de taffer et de faire des stages...

Vous croyiez que c'est mort ?
Nah parce que je suis en 3A et je dois faire mon choix l'an prochain, mais aprés vous avoir tous lu, j'ai l'impression qu'en fait je dois passer internat pour avoir un job plus tard, parce que le reste c'est bouché.
Top
turbineur
Doyen

Messages : 585
Enregistré : 01/01/2012
Posté le 12/05/2015 à 19:53 notnew
Tous mes amis pharmaciens (et j'en connais un paquet parce que chez nous tous les étudiants en santé sont proches) ont trouvé du boulot sans problème. Zéro chômage.
Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 13/05/2015 à 09:40 notnew
Quelle promotion, quelle région ?
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
ludi
Jeune Carabine

Messages : 27
Enregistré : 21/12/2011
Posté le 10/06/2015 à 12:29 notnew


La thèse en éco-santé, il faut oublier. Peu de poste en école doctorale, peu de master recherche (et qui préfère les cursus internat/économiste pur jus).

Un "simple" master en SP n'ouvre pas la voie à l'hosto en tout cas. Du moins sans passer par l'internat. Le public reste attaché au diplôme. Par contre, dans les cliniques privées il n'y a pas de problème (encore faut-il l'existence d'un besoin).

Globalement, l'économie de la santé reste bouchée malgré la demande (théorique, en vérité personne, et surtout les médecins, ne veut de ça). Pour les institutions, c'est souvent écrit dans les brochures, mais il y a trop peu de poste. D'ailleurs citer l'IRDES est assez cocasse. Ils préfèrent laaaaaaaaaargement un type sortant de l'ENSAE, ou alors un interne (médecine +++) qu'un pauvre pharmacien sortant de la filière indu.

Toute ma promo galère à trouver un stage en éco de la santé s'ils n'ont pas de piston et pas le profil marketteux ( car les labos ont tendance à confondre économie de la santé et marketing).

Je ne suis pas vraiment d'accord avec toi, à l'hôpital les pharma avec Master éco santé il y en a dans un grand nombre d'unité de recherche clinique. A la HAS, CNAMTS, IRDES, DREES, INCA... ils recrutent des pharma éco santé avec ou sans thèse. En société de conseil ou industrie pharmaceutique il y a également de l'embauche. Encore faut-il avoir bien choisi son M2 et son stage ! Pour le stage en M2 éco santé il y a souvent plus d'offre que de demande. Je pense donc que tu parles du stage de M1 qui est difficile à obtenir. Mais en persévérant tout le monde trouve !

Bon courage à tous en tout cas !!!
Top
EtronVolant
Doyen

Messages : 453
Enregistré : 21/04/2005
Posté le 01/07/2015 à 17:35 notnew
En ce moment ça recrute pas mal en AQ sur la région lyonnaise, mais les candidats se font rares...

Tout n'est donc pas perdusmilies
_____
NYC's very pretty in the night time
But don't you miss Soho?
Top
Ergotamine
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 59
Enregistré : 07/01/2012
Posté le 11/07/2015 à 18:52 notnew
Parfois quand on vous lit (surtout toi Farmacien pour ne pas changer), on peu voir que l'avenir de la pharmacie est plutôt sombre, je me demande même pourquoi des gens s'y engouffrent encore.
Je lis des passages intéressant sur la valorisation du statut et du rôle du pharmacien dans différents secteurs, je pense qu'il faille continuer sur cette voie, sinon à nous Leclerc.
Moi même en 4A (5A à partir d'Août) je me pose exactement les mêmes questions que Farmacien. Je suis en filière indus, comme un peu moins de 50% des étudiants de ma promo ce qui confirme l'augmentation des indus présent dans vos chiffres Mathieu et Lena.
J'en viens à me demander si j'ai prise la bonne décision, et une reconversion vers l'officine commence à germer dans ma tête, à peine 6 mois après mon choix. En faisant des études de santé je voulais m'assurer de l'accessibilité et de la stabilité de l'emploi. En théorie ça me semblait un bon plan, en pratique ça me semble un peu plus complexe, et je vois pas comment faire nos preuves si on ne nous en donne pas la possibilité.
Pour le salaire, je m'en carre un peu, du moins pour le moment, du moment que ça me permet de vivre. Ce que je cherche surtout c'est un marché accessible (en plus d'avoir un certain attrait pour le métier, mais je suis pas très difficile).
Mais à côté de ça, je vois des gens dire qu'ils ne connaissent personne (ou quasi), sorti des études de pharmacie et au chômage, quelque soit la filière.
Je suis partagé entre vos deux visions et ça m'aide clairement pas dans ma prise de choix. D'un autre côté tant mieux, si tout le monde n'est pas d'accord, ça assure le débat.
Si j'en crois ton message Etron, l'AQ serait plus porteur que la production (concurrence avec les ingé toussa toussa) pour les pharmaciens ?
Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 11/07/2015 à 22:57 notnew
Les gens qui s'engouffrent sont soit des gens mal avertis (comme je l'ai été), des petites brebis que l'on envoi à l’abattoir. Soit des enfants de pharmaciens, soit et désormais la grosse majorité les ratés de la PACES.

Les études de santés amenent à du boulot, tout est question de prendre les bonnes, tu fais médecine, dentaire ou kiné, tu en trouves facile du travail. J'ai des amis kinés qui viennent de sortir, leur paye feraient rêver n'importe quel pharmacien, ils ont fait moins d'études et vont toucher plus que nous

Les autres professions de santé sont libérales et sont payés à l'acte, nous on est des moutons salariés, on travail pour M. Trucmuche ou pour un labo.

Maintenant EtronVolant (peut on parler de pseudo merdique smilies) t'as dit qu'il y a des offres en AQ. Tu penses qu'elles peuvent absorber tout le monde. Encore faut il aimer l'AQ. Puis quid des mutations internes, des gens peuvent passer des AR à l'AQ. Bref il faut se rendre à l'évidence, nous ne sommes que des rustines

La situation est la même outre Atlantique : http://www.newrepublic.com/article/119634/pharmacy-school-crisis-...
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
Ergotamine
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 59
Enregistré : 07/01/2012
Posté le 12/07/2015 à 10:27 puis édité 1 fois notnew
Je sais pas si on trouve "facilement" du travail. Peut être "plus facilement" et encore je connais pas donc je peux pas juger, mais si des gens ne connaissent aucun pharmacien sorti de ses études au chômage, il est largement possible de trouver du travail si on s'en donne les moyens. La seule question c'est, quels moyens ?
Et qu'attendent des pharmaciens les différents secteurs ?
J'ai l'impression Farmacien, que tes réflexions sont centrées sur l'argent je trouve ça dommage .. A la base je pense pas que tu fasses des études de santé pour être milliardaire (sinon joue au loto), même s'il y en a qui pensent comme ça, comme diraient certains ils vont se casser la gueule sur le marché du travail.
Perso je suis un raté de la PACES comme tu dis. J'ai eu un peu de mal en 2A, mais mes années de 3 et 4A m'ont confirmé que j'avais fait le bon choix (excepté le marché du travail qui m'effraye), donc si j'ai un travail au bout je m'estimerai déjà très heureux, le salaire on verra par la suite.

PS : J'ai lu ton article, c'est surement pas le même système qu'en France aussi les USA.
Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 12/07/2015 à 12:07 notnew
Si trucbidule nous dis sur remèdes qu'il ne connait personne au chômage, tant mieux pour ses connaissances mais il ne faut pas en faire une généralité

Par contre il y a des chiffres qui sortent et ces chiffres sont catastrophiques : http://image.noelshack.com/fichiers/2015/11/1426168197-chomage.pn...

Sachant que la section D (sections des trouffio... heu adjoints) regroupe 27 544 pharmaciens

Mes réflexions sont centrés sur l'argent, en même temps l'argent c'est l'essence qui te permet d'avancer dans la vie. Mais j'ai remarqué que beaucoup de gens étaient hypocrites. Certains appellent ça qualité de vie, moi j'appelle ça argent. Quand on me dis "J'aimerais travailler peu mais avoir un bon salaire", ben t'es comme moi tu veux du fric. Quand je dis que je veux de l'argent c'est pas pour me la jouer Balthazar Picsou et faire trempette dans mes pièces, non c'est pour avoir une qualité de vie

L'argent c'est le moteur de tout le monde, pourquoi vouloir être titulaire si ce n'est entre autre pour gagner plus d'argent, pourquoi les spécialités de médecine les plus prises sont celles qui payent le plus
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
Ergotamine
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 59
Enregistré : 07/01/2012
Posté le 12/07/2015 à 13:57 notnew
Je suis d'accord avec toi mais je ne pense pas qu'il n'y ai que ça à prendre en compte dans la qualité de vie. Il y a la pression du boulot, l'environnement dans lequel tu évolues etc ...
Enfin c'est surtout que le sujet a dérivé très tôt autour des salaires, alors qu'à la base il était porté sur l'accessibilité du marché en fonction des secteurs, ce que je venais rechercher à la base.
Parmi tes chiffres il faut aussi voir comment se bougent les gens, recherchent leurs emplois etc ... Même s'il y a une part de vrai (et les chiffres sont là), il y a d'autres facteurs à prendre en compte.
Top
edelvail
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 87
Enregistré : 09/09/2012
Posté le 12/07/2015 à 14:14 notnew
Les gens qui s'engouffrent sont soit des gens mal avertis (comme je l'ai été), des petites brebis que l'on envoi à l’abattoir. Soit des enfants de pharmaciens, soit et désormais la grosse majorité les ratés de la PACES.

T'as toi même dis avoir raté medecine donc hésite pas à te placer dans les ratés de la PACES.

Si trucbidule nous dis sur remèdes qu'il ne connait personne au chômage, tant mieux pour ses connaissances mais il ne faut pas en faire une généralité

Tu te bases tout autant sur ton imagination pour appuyer tes arguments ne t'en fait pas.

Je vais quand même ajouter que la personne qui nuit le plus à la filière pharmacie sa reste toi. On imagine un lycéen lambda qui tombe par hasard sur remede et qui lit une avalanche de post alarmiste de Monsieur Farmacien; et bien il pense y voire l’apocalypse, le pire métier du monde !

Pharmacien adjoint d'officine reste un métier tranquille au 35h, payé 2000 à 3000 euros par mois.

Alors sérieusement arrête ton char s'en est usant. Bouge toi au lieu de passer ton temps à râler. ( va donc passer médecine en Roumanie histoire de voir comment s'est trop bien d'être medecin Gé en France ).

Enfin si c'est l'argent qui t’intéresses et bien t'arrêtes de faire ta feignasse vexée et tu prend le risque de racheter ou tu bosses bio ou tu va faire une école de commerce ou tu t'expat ... Bref tu te bouges.
Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 12/07/2015 à 23:24 notnew
Tu te fous de ma gueule ? T'es qui toi déjà ? Ou est ce que j'ai dis que j'ai raté médecine, je suis passé bizuth pharma, j'ai envie de te foutre deux baffes pour ta calomnie

Moi c'est par pure empathie que je joue le role du prophète alarmiste. Tu n'imagines même pas le taux de déception chez les étudiants pharmacie. Les demandes de passerelles ont juste explosé ces dernières années
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
edelvail
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 87
Enregistré : 09/09/2012
Posté le 13/07/2015 à 01:13 notnew
Alors voyons.

Tu as donc pris pharma par choix et tu t'es rendu compte que sa ne te plaisais pas. Suite à sa tu ne t'es pas réorienté ( flemme ? ) et tu t'es donc mis à critiquer violemment ces dites études que tu as choisies.
Et donc plutôt de faire porter ta voix dans un endroit ou cela est pertinent tu t'es sans doute dit que le mieux à faire était d'hurler derrière un ordinateur et de dégoutter des gens qui pourrait être intéressés par ces études que tu détestes tant.

Et après tu sors sa :
Moi c'est par pure empathie que je joue le role du prophète alarmiste

Mais tu veux aboutir à quoi ? C'est quoi le but recherché ? Que plus personne ne fasse pharma ?

(remarque tu pourra toujours te reconvertir en prophète)
Top
Aller en haut • 135 réponses • 7 pages • 1 2 3 4 5 6 7
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Publicité
Stéphanie Rist, députée LREM : Je trouve scandaleux que certains internes travaillent plus de 60 heures par semaine ! Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter