logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Industrie

Aller en bas • 37 réponses • 2 pages • 1 2
roucous
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 03/09/2016
Posté le 03/09/2016 à 19:12 puis édité 1 fois notnew
Salut

J'ai des questions sur la filière industrie

1) Je voudrais savoir dans le quelle de ces domaines il y a du travaille

- Qualité
- Vigilance
- Affaires réglementaires

2) Y a t'il une réel différence entre la filière industrie via l'internat et la filière classique

3) Quelle est la place du pharmacien comparé aux autres formations (Ingénieurs, Master pro, formation interne)

4) C’est facile de changer de domaine en 2nd partie de carrière (vers 35-40 ans)

merci
Top
whalcri
Nain-terne

Messages : 110
Enregistré : 01/09/2008
Posté le 11/09/2016 à 09:11 notnew
Je voudrais savoir dans le quelle de ces domaines il y a du travaille

- Qualité
- Vigilance
- Affaires réglementaires
Qualité : la majorité des étudiants qui font un cursus pharma/ingénieur ou un M2 pro termine en qualité. A mon avis dans 5 ans se sera bouché il y aura plein d'offres de stage et d'apprentissage mais avec rien derrière.
Vigilance : c'est les médecins qui sont recherché
AR : oui il y a du travaille en AR des DM et avec le nouveau règlement il y aura de la place pour les junior.
Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 11/09/2016 à 18:41 notnew
La filière industrie ne pourra pas absorber le flux incessant d'étudiants

L'officine est archi saturé
Et la voie hospitalière est quasi saturé
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 12/09/2016 à 14:34 notnew
Encore un qui gobe la propagande des FACs et de l'ordre. Si tu savais la réalité du terrain mon petit
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
Joehill
Externoïde

Messages : 47
Enregistré : 02/01/2012
Posté le 12/09/2016 à 14:43 puis édité 1 fois notnew

L'industrie c'est tellement vaste.. de la conception/RD/galé aux AR y'a tellement de postes différents que je vois pas comment on peut humainement saturer tous les postes de touteq les entreprises qui gravitent autour du medicament en Europe..
Juste pour répondre à ça : Normalement je ne suis pas pessimiste. Mais quand je vois tout mon entourage et moi même envoyer des dizaines de candidature, pour décrocher au mieux des CDD de 6 mois de remplacement pour l'industrie, je me dis qu'il n'y a pas tant d'ouverture que ça. Surtout que 99% des postes demandent 2-3 ans d'expériences, (et les stages depuis la P2 ne compte pas), d'être bilingue (mais trilingue c'est mieux), savoir manager une équipe, être complètement autonome, connaitre déjà tous les outils du poste visé et le tout pour des salaires qui font pas vraiment rêver.

Dans ma promo, 1/3 de mon master repartent en officine dans le Larzac.

Bien entendu, dans chaque promo on trouvera celui ou celle avec un CDI en sortie d'étude mais une hirondelle ne fait pas le printemps.

Bien entendu il y a des secteurs qui sont moins en crise que d'autres (AR et qualité), mais c'est combien de % sur toute une promo ? 20 % ? 30 % ? Les autres, on fait quoi ? On attend une intervention divine ? Il y en a certains, ils me font réellement mal au cœur. Ce sont des bosseurs, ils étaient en alternance, et en ce début septembre on leur fait "lol, on va pas te reprendre même si t'es un génie. Tu trouveras t'inquiète, tiens regarde les offres sur le Leem. Tu vois, il y en a 6 ! Qui demande tous 10 ans d'expérience minimum.".

A la rigueur, faut s'expatrier. Et tant pis pour les personnes mariées et/ou en couple stable (voire pire, avec un crédit sur le dos).
Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 12/09/2016 à 18:30 notnew
C'est bien on commence à te tirer les vers du nez. Donc maintenant tu avoues que les postes dans les bureaux sont bouchés. Le hic c'est que tout va très vite dans l'industrie, les gens se rendent bien compte que pharmacie c'est saturé (c'est une filière en totale décadence), les effectifs d'officine fondent comme neige au soleil pour garnir l'internat et l'industrie. Sauf que c'est un peu comme une bouteille qu'on fait pivoter, dès qu'une branche est attractive, elle se remplit très vite dans la foulée

Combien de temps avant que les secteurs dont tu nous parles soient totalement bouchés eux aussi. Avant l'eldorado c'était les AR par exemple, aujourd'hui, est ce toujours le cas ?

Quand tu fais bac+6 avec un concours (totalement stupide au passage car on régule les effectifs la première année mais pas par la suite, aberrant au possible) dans le secteur de la santé, on ne s'attend pas à galérer.

Le taux d'insertion chez les kinés, dentistes, médecin est excellent. Il n'y a pas de chomage dans ces voies là mais une très forte demande au contraire. Pharmacie par contre ...
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 12/09/2016 à 22:27 notnew
Mec allume le cerveau. A aucun moment j'évoque l'insertion des dentistes/kinés/médecins dans l'industrie pharma. Juste leur insertion dans le monde du travail. En l'occurence ce sont des diplomes qui protègent du chomage, c'est impossible d'être au chomage dans ces branches.
1/ Ils effectuent des actes médicaux
2/ Il y a une demande accrue des patients de leurs services

La pharmacie, c'est la branche pourrie de l'arbre santé. Eux finissent professionnel de santé avec activité libéral, nous ont fini salariés (pour les plus chanceux) smilies

Mais dis moi, en quoi es tu ?

Ma piécette sur l'étudiant en 5e année qui a des étoiles pleins les yeux. Hate d'avoir ton (nouvel) avis dans quelques mois quand tu te rendras compte qu'entre le prospectus de l'Ordre et la réalité, il y a une galaxie
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 12/09/2016 à 23:26 notnew
4A, encore plus innocent et crédule. On en reparle d'ici quelques années fiston
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
Airainecer
Nain-terne

Messages : 126
Enregistré : 07/09/2010
Posté le 13/09/2016 à 00:29 notnew
Y a encore du boulot en AR, AQ et PV simplement faut "juste" galérer à enchaîner les CDD et missions pendant plusieurs années en région parisienne pour faire son trou. Mais c'est sympa, t'as ton alternance à Issy, l'année d'après une mission à la Défense, après il y a Sanofi qui te prends 6 mois à Chilly et entre tout ça tu vas dans ta boîte d'intérim (on leur donne un nom plus classe mais c'est comme ça que ça s'appelle) qui te trouve des petits boulots à faire ect. ("t'as que deux heures de bagnoles par jour ? Ouah ça va t'as du bol").

Après pourquoi il y a du taff et encore du taff là dedans alors que les promos indus ont quadruplé ? Parce qu'à une époque on recrutait une poignée de pharmaciens pour les postes à responsabilités avec possibilités d'évolution ++ mais maintenant il y a suffisamment de candidats pour que les pharmaciens acceptent des postes à faible valeur ajouté avec le salaire qui va avec. Mais oui les boîtes préfèrent autant prendre des pharmaciens si ça coûte pas plus cher. smilies

C'est pareil en recherche clinique oui on voudra bien prendre des pharmaciens, pourquoi pas s'ils veulent venir. Simplement t'auras un boulot et une paye d'ARC. Et on peut décupler la promo indus il y aura toujours du taff ! Simplement à la fin on nous prendra pour faire un boulot de TEC. smilies

Tiens c'est rigolo je viens de me rendre compte que c'est exactement le phénomène inverse de l'officine où le boulot important se fait de plus en plus faire par des employés moins qualifiés.
Top
Joehill
Externoïde

Messages : 47
Enregistré : 02/01/2012
Posté le 13/09/2016 à 09:03 puis édité 1 fois notnew
Y a encore du boulot en AR, AQ et PV simplement faut "juste" galérer à enchaîner les CDD et missions pendant plusieurs années en région parisienne pour faire son trou. Mais c'est sympa, t'as ton alternance à Issy, l'année d'après une mission à la Défense, après il y a Sanofi qui te prends 6 mois à Chilly et entre tout ça tu vas dans ta boîte d'intérim (on leur donne un nom plus classe mais c'est comme ça que ça s'appelle) qui te trouve des petits boulots à faire ect. ("t'as que deux heures de bagnoles par jour ? Ouah ça va t'as du bol").
smilies

Mais tu comprends pas ? Faut bucher et être le meilleur ! Le meilleur en quoi quand on te demande de faire le boulot demandant des connaissances du bac... On se demande, mais faut quand même être le meilleur !

Juste pour rappel : l'officine, c'est peut être pas glamour, mais déjà... ca peut l'être plus que l'indu, et c'est 2500 balles pour 35h et possibilité de l'étaler sur 3,5 jours. De quoi se mettre pour de bon au macramé le reste du temps.
Top
Czéroça
Désagrégé de médecine

Messages : 247
Enregistré : 08/09/2009
Posté le 13/09/2016 à 10:40 puis édité 1 fois notnew
Bref on va tous crever...


Putain des fois je me demande comment font tous mes anciens potes de promo (fac et internat) pour ne pas être en train de vivre sous un pont en survivant de l'aide sociale et des restos du coeur...

Mais ça doit pas être représentatif c'est sûr, vu que tous les pharmaciens crèvent la dalle.

Au passage Farmacien qui se fout d'un 4A pour son manque d'expériencesmilies (hopital, charité, toussa, toussa)
Top
edelvail
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 87
Enregistré : 09/09/2012
Posté le 13/09/2016 à 16:05 notnew
Après avoir fait un tour sur sa scolarité, c'est sur que tu comprends mieux à quel point Farmacien est l'élite de la pharma smilies

M'enfin après plusieurs années je penche de plus en plus pour le trolleur de service que pour quelqu'un de sérieux. Le genre à croire qu'il n'existe que 3 métiers potables sur terre.
Top
Joehill
Externoïde

Messages : 47
Enregistré : 02/01/2012
Posté le 13/09/2016 à 16:49 notnew
Bref on va tous crever...


Putain des fois je me demande comment font tous mes anciens potes de promo (fac et internat) pour ne pas être en train de vivre sous un pont en survivant de l'aide sociale et des restos du coeur...

Mais ça doit pas être représentatif c'est sûr, vu que tous les pharmaciens crèvent la dalle.

Au passage Farmacien qui se fout d'un 4A pour son manque d'expériencesmilies (hopital, charité, toussa, toussa)

Personne ne parle de dormir sous les ponts...
Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 13/09/2016 à 17:35 notnew
C'est pas comme si d'autres avant moi tirais la sonnette d'alarme. C'est pas comme si on connaissait tous des gens qui se sont réorientés ailleurs pendant leur cursus de pharmacie (j'en connais 10-15)
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
Airainecer
Nain-terne

Messages : 126
Enregistré : 07/09/2010
Posté le 13/09/2016 à 23:47 notnew
Y a encore du boulot en AR, AQ et PV simplement faut "juste" galérer à enchaîner les CDD et missions pendant plusieurs années en région parisienne pour faire son trou. Mais c'est sympa, t'as ton alternance à Issy, l'année d'après une mission à la Défense, après il y a Sanofi qui te prends 6 mois à Chilly et entre tout ça tu vas dans ta boîte d'intérim (on leur donne un nom plus classe mais c'est comme ça que ça s'appelle) qui te trouve des petits boulots à faire ect. ("t'as que deux heures de bagnoles par jour ? Ouah ça va t'as du bol").
smilies

Mais tu comprends pas ? Faut bucher et être le meilleur ! Le meilleur en quoi quand on te demande de faire le boulot demandant des connaissances du bac... On se demande, mais faut quand même être le meilleur !

Juste pour rappel : l'officine, c'est peut être pas glamour, mais déjà... ca peut l'être plus que l'indu, et c'est 2500 balles pour 35h et possibilité de l'étaler sur 3,5 jours. De quoi se mettre pour de bon au macramé le reste du temps.

Et en Indus pour beaucoup de postes statut cadre donc les 35h smilies . Bon après tu fais du 9h30-19h mais en enlevant les réunions et les "points" ça peut vite baisser en temps de travail effectif. smilies

Bon cela dit certains aimeront ce mode de vie, mais c'est à savoir quoi.

@ les autres: Mais où est l'excès quand d'un côté on explique les tenants et les aboutissants d'une orientation (en en ressortant certes les côtés négatifs, mais je pense qu'il y aura assez de gens pour leur sortir les côtés positifs sur les brochures & autres) et dans l'autre on nous répond des trucs sur les clochards ou sur les aigris.
Top
Czéroça
Désagrégé de médecine

Messages : 247
Enregistré : 08/09/2009
Posté le 14/09/2016 à 11:21 notnew
Quand on lit Farmacien, il n'y a selon lui AUCUN avenir en pharmacie. Et ce dans n'importe quelle branche. La réalité c'est que lui n'aime pas et n'aimera jamais ce qu'il fait, alors il tente par tous les moyens de rejeter l’échec de son orientation sur la fac, l'ordre, les autres pharmaciens, les autres étudiants qui sont complétement fous de faire pharmacie.

Il n'a pas le courage de se réorienter (puisque l'herbe est si verte ailleurs) ou de compléter sa formation pour aller dans une autre branche du métier (soit disant parce que toutes les branches mènent au chômage).

Il se sert des gens qui se réoriente vers d'autres filières pour prouver selon lui qu'il n'y a pas d'avenir en pharmacie. Mais ce qu'il sait très bien (c'est d'ailleurs pour ça qu'il ne se réoriente pas) c'est que se réorienter juste parce qu'on estime que l'insertion dans l'emploi est meilleure ailleurs n'est pas du tout un gage de réussite par la suite.

C'est normal que vous soyez sceptique, vous allez entrer dans le monde du travail, certains parmi vous espérait avoir de suite un CDI bien payé, mais dans n'importe quel métier (et même ceux de la santé) la règle c'est de faire ses preuves avant. Et souvent ça passe par des CDD, etc.

Mais vous êtes jeunes en sortant de la fac(24-26 ans) et vous verrez que les situations évoluent vite et que vers 30-32 ans vous l'aurez, si vous êtes doués, le job que vous visez. Bref un peu de patience.
Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 14/09/2016 à 12:43 notnew
Percé au grand jour. Aucun courage à ne pas me réorienter, on ne peut pas aller plus vite que le temps Czéroça, chaque chose en son temps et Septembre 2017 c'est demain

Sinon je ne me sers pas du vécu des autres quoi. Je lis juste, les chiffres, les stats, les rapports que l'on peut trouver à droite à gauche. De toute façon, les gens commencent à se rendre compte de l'imposture et dans quelques mois/années, on verra qui avait raison sur ce naufrage qu'est la pharmacie
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
Airainecer
Nain-terne

Messages : 126
Enregistré : 07/09/2010
Posté le 14/09/2016 à 20:53 notnew
Je n'ai pas trop de jugement moral à porter sur le parcours de Farmacien mais je peux comprendre que passé un certain stade (4/5 ans d'étude) c'est logique de pousser jusqu'à la 6 pour finir. smilies

Et plus ça va plus je deviens comme lui. J'ai l'impression que la gestion de la pharmacie et des pharmaciens en France est un immense gâchis avec nos supers études qui nous permettent de tout faire mais rien correctement.
Top
pharmacastor
Nain-terne

Messages : 142
Enregistré : 16/09/2012
Posté le 14/09/2016 à 21:47 puis édité 2 fois notnew
Salut
Salut !

J'ai des questions sur la filière industrie
On va voir ça ! smilies


1) Je voudrais savoir dans le quelle de ces domaines il y a du travaille

- Qualité
- Vigilance
- Affaires réglementaires

Impossible de te répondre avec précision. Pour deux raisons :
- Trop vague : qualité ou affaires réglementaires dans quoi ? La pharmacie ? La production ? La répartition ? Le dispositif médical ?
- Ça varie trop dans le temps. Ce qui aujourd'hui serait une orientation magique ou offres d'emploi >>>> nombre de diplômés, peut changer du tout au tout en une ou deux arrivée de promos sur le marché du travail.


2) Y a t'il une réel différence entre la filière industrie via l'internat et la filière classique
La filière internat te permet d'avoir un pieds à l’hôpital, ça doit aider en pharmacovigilance et dans les domaines connexes, mais en fait j'en sais rien je ne fais que supposer. smilies


3) Quelle est la place du pharmacien comparé aux autres formations (Ingénieurs, Master pro, formation interne)
En qualité un pharmacien n'apporte objectivement rien par rapport aux autres profils.

Il sera peut-être un poil moins payé qu'un ingé mais déjà plus qu'un master, mais dans tout les cas moins spécialisé qu'un Master pro qui a fait des stages/de l'apprentissage dans le domaine, ou qu'un ingé généraliste qui a des connaissances à la fois plus larges (méca, génie des procédés, matériaux, élec...) et plus pratiques qu'un pharma : en production, connaitre les posologies de 10 classes de médicaments c'est bien, mais ça n'explique pas comment calibrer une machine ou gérer une déviation. Et les enseignements en ce sens de la filière indus, comparativement à ce qui est fait en école ou appris sur le terrain, c'est, il faut le dire, pas suffisant.

Pour des trucs plus "bureaux" ou "bio", des ingénieurs biomédicaux/biologistes semblent plus appréciés que des pharmaciens. Parce que toujours avec un savoir plus "physique" et généraliste, malgré une formation plus axée bio que des ingés généralistes.

Autrement dit ça dépend de l'entreprise. Mais sorti des pharmaciens responsables, ou tu as une obligation légale d'avoir de tels postes... Je vois pas bien ce que viendrait faire un pharmacien. Les pharmaciens-ingés qui vont vers la qualité, c'est l'aspect ingénieur qu'ils mettent en avant.

En AR par contre... Une double formation c'est super apprécié. Pharma+M2 AR ou ingé bio(med) + M2 AR, c'est des profils en or. Après il y a beaucoup de diplômés donc je ne sais pas trop si c'est toujours le cas... Le mieux est que tu fasses une veille sur le site d'emploi du leem : http://www.emploi.leem.org/



4) C’est facile de changer de domaine en 2nd partie de carrière (vers 35-40 ans)
Hé bah ça c'est aussi impossible à dire ! Parce que ça dépend de ta carrière ! smilies
Mais tu pourras toujours repartir en officine, moyennant une année de formation/passerelle à la fac.

merci
De rien ! smilies

Le mot de la fin de ma part c'est que ce genre de questionnement, on l'a tous eu à un moment, et tous on a pas eu de réponse. Parce qu'il n'y en a pas, les choses changent !
Simplement, pharma mène à tout, même à publicitaire passionné par les Rolex. Donc fais ce que tu aimes, ne donne pas dans le pessimisme ou l'optimisme béat, essaie de voir ce que font les anciens de ta fac (linkedin et statistiques de suivi des diplômés à 6 mois/1 an), regarde sur le site de la bourse à l'emploi du LEEM les offres...
Bref sois malin, et ça se passera bien !


Ce que ne semblent pas réaliser les gens ici, c'est qu'en fait quelque soit les études, c'est la catastrophe pour un jeune diplômé. La faute à plein de chose mais la réalité d'aujourd'hui c'est qu'on voit des recrutements à niveau bac+5 voire PhD pour au final faire un taf de secrétaire pour un vieux barbon aussi indéboulonnable que crétin, qui n'a lui-même qu'un équivalent de licence et pour seul mérite d'être arrivé dans les années 80 (i.e c'est ce que j'ai pu observer à mon dernier stage...). smilies
Top
turbineur
Doyen

Messages : 585
Enregistré : 01/01/2012
Posté le 15/09/2016 à 18:51 notnew
Il me fait bien rigoler ce petit Farmacien... Viens en dentaire, on t'attend les bras ouverts ! Entre les centres low-cost, les tarifs de soins pas réévalués depuis 1970; et les praticiens français formés en surnombre dans toute l'Union Européenne (dont certains n'ont même pas le bac) : les perspectives d'avenir sont bien sombres. Et contrairement à la pharmacie, le diplôme est très spécialisé donc on ne peut pas quitter le navire qui coule sans reprendre d'études. En pharmacie vous pouvez bosser dans plein de domaines différents, je ne sais pas s'il existe un seul autre diplôme en France qui permet de faire autant de choses différentes.
Top
Prenodor
Externus-minus

Messages : 38
Enregistré : 28/06/2014
Posté le 15/09/2016 à 20:19 notnew
Je parle pour mon cas, mais les AR c'est archi bouché. J'ai réussi en 2 ans à trouvé 2 CDD de 6 mois chacun pour des congés maternité. Les gens en CDI des les labo ne bougent pas, leur place vaut désormais chère.

Des offres en boites de resta oui y'en a, mais en gros ça veut dire que vous allez être payé au lance pierre, sans aucune possibilité d'évolution à travailler pour des CRO... Non merci.

Je pense de plus en plus à me réorienter... Mais en quoi ?
Top
Aller en haut • 37 réponses • 2 pages • 1 2
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Publicité
L’interview du mois Jérémy Do Cao, président de l’Association des juniors en pédiatrie Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter