logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Industrie

Aller en bas • 37 réponses • 2 pages • 1 2
Joehill
Externoïde

Messages : 47
Enregistré : 02/01/2012
Posté le 15/09/2016 à 21:57 puis édité 1 fois notnew
Je parle pour mon cas, mais les AR c'est archi bouché. J'ai réussi en 2 ans à trouvé 2 CDD de 6 mois chacun pour des congés maternité. Les gens en CDI des les labo ne bougent pas, leur place vaut désormais chère.

Des offres en boites de resta oui y'en a, mais en gros ça veut dire que vous allez être payé au lance pierre, sans aucune possibilité d'évolution à travailler pour des CRO... Non merci.

Je pense de plus en plus à me réorienter... Mais en quoi ?

C'est parce qu'il faut faire ses preuves, et si tu es doué peut être qu'un jour tu auras un CDD d'un an !

Blague à part : Perso, je suis plutôt de l'avis de Farmacien. Il y a vraiment de quoi être blasé par l'environnement de la santé. Je ne pense pas qu'il existe une voie salvatrice en fait. Même médecine me fait pas très envie quand je vois les potes carabins...

Du coup, si tu veux te réorienter.. Je ne peux pas vraiment te répondre. Dans mon cas personnel, je me donne entre 3 et 5 ans pour faire ce dont j'ai envie, payé au lance pierre (ça s'appelle une thèse de science) et après, on verra. Si y'a pas, y'a pas. Je retournerais en officine avoir une vie tranquille, avec un double doctorat, ce qui me permettra d'impressionner une vieille sur trois. J'en connais un autre qui est parti à l'étranger pour faire l'artiste (lui aussi se donne 3 à 5 ans avant de revenir s'il le faut).

L'un des avantages de nos études, ça reste d'expérimenter des nouvelles voies et avoir un filet de sauvetage. Autant en profiter.
Top
Czéroça
Désagrégé de médecine

Messages : 245
Enregistré : 08/09/2009
Posté le 16/09/2016 à 10:04 notnew
Joehill, Predonor,

Si ce n'est pas indiscret depuis combien de temps êtes vous sur le marché du travail? (thèse et 6e année validées)
Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 16/09/2016 à 10:32 puis édité 1 fois notnew
Czéroça le trentenaire découvre que les gens sortis 5 après lui galère à s’insérer sur le marché de l'emploi

C'est bien, tu vas commencer à sortir de ta bulle et te rendre compte que toi et ton microcosme ne résumez pas la situation des autres pharmas
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
Czéroça
Désagrégé de médecine

Messages : 245
Enregistré : 08/09/2009
Posté le 16/09/2016 à 11:54 notnew
Non je me rend compte que certains se plaignent de l'insertion dans le monde du travail en ayant pas encore terminé les études (comme toi par exemple). Et que des fois avant de se plaindre faut essayer de chercher...

Après les gens que je connais qui sont en PV ou AR en industrie, sont anciens internes.
Je ne connais personne qui a fait ça par la filiere industrie, donc je ne me permets pas de juger, c'est très probable que predonor ait des problèmes d'insertion dans le monde de l'emploi. Mais faut savoir qu c'est pareil dans toutes les professions de santé,

- les médecins, sont obligés en post internat de prendre des postes de CCA (mal payés et bonjour la concurence), ou d'assistanat souvent partagés entre 2 hôpitaux à 100 km l'une de l'autre, pour pouvoir accéder soit à un poste de PH soit au secteur 2).
- Les dentistes, vont dans des cabinets où on ne leur laisse faire que des actes peu rémunérateurs du coup pour des rémunérations faibles.
- Les IDE, l'insertion est de plus en plus compliquée et les premiers postes sont souvent ceux dont personnes ne veut (EHPAD +++).

Bref quand on est le dernier arrivé on fait souvent ce que les plus vieux ne veulent pas faire pour des salaires moindre. Ca s'appelle le monde du travail.
Top
whalcri
Nain-terne

Messages : 110
Enregistré : 01/09/2008
Posté le 18/09/2016 à 12:19 puis édité 1 fois notnew
Si les étudiants allaient dans d’autres domaines que les AR/AQ/PV et market et dans d’autres industries que l'industrie pharmaceutique il y aurait moins de problèmes d'insertion.
Top
Prenodor
Externus-minus

Messages : 38
Enregistré : 28/06/2014
Posté le 19/09/2016 à 08:07 notnew
Je suis sur le marché depuis plus de 2 ans (août 2014), et obligé de me trimballer de CDD en CDD entrecoupés de période de chômage et honnêtement après avoir fait 6 ans d'études que je pensais vraiment protectrices du chômage c'est très dur moralement...
Et quand je vois que plus d'une centaine d'étudiants vont encore rentrer dans le marché du travail dans les jours qui arrivent en Affaires Réglementaires en, je me dis... "hé merde".
Top
Prenodor
Externus-minus

Messages : 38
Enregistré : 28/06/2014
Posté le 19/09/2016 à 08:07 notnew
Si les étudiants allaient dans d’autres domaines que les AR/AQ/PV et market et dans d’autres industries que l'industrie pharmaceutique il y aurait moins de problèmes d'insertion.

Je pense que le problème vient du nombre d'étudiant qui ne font pas officine. Moins de 50% alors qu'ils devraient représenter au moins 75%...
Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 19/09/2016 à 08:47 notnew
Officine c'est aussi bouché Predonor.
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
lena30
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 314
Enregistré : 02/04/2010
Posté le 19/09/2016 à 09:10 puis édité 3 fois notnew
Absolument toutes les filières de pharma sont bouchées au jour d'aujourd'hui.....

Le marché de l'emploi pour l'industrie est imprévisible car non régulé.
Il y a 5 ans encore c'était assez facile pour un pharmacie AQ/prod et je parle même pas des pharmaciens ingénieurs de trouver un emploi tout de suite ! (et en CDI hors big pharma).

Le marché s'est bouché :

1. à cause de la pub imbécile de certaines facs : en rentrant en P2 on venait chercher les diplomés en AR pour faire leur stage et bosser. Donc pendant tout mon cursus on nous a répété "faites AR".
Conclusion, dans ma fac c'était 2-3 pharmaciens par an qui faisaient et dans ma promo diplomée en 2016 yen a une 12aine !!!!!

2. à cause de la PACES, la non sélection en industrie et la débandade de l'officine :
- ma promo industrie : 40 étudiants (promo 2016)
- promo 2017 : 70 étudiants
Ce phénomène d'explosion de l'effectif en industrie est visible sur toute la France !!!!!

J'imagine même pas le marché de l'emploi avec 2 fois plus de diplomés en septembre 2017 !!!! (et moi comme une conne je fais pharma-ingé donc je vais rentrer aussi sur le marché en 2017 avec un effectif en explosion).
Bref les 2016 , trouvez un boulot rapidos avant 2017^^

Si l'officine et l'hopital allaient bien, il n'y aurait pas cet engouement pour industrie (monde difficile, instable, lourdes responsabilité et salaires pas forcément plus haut qu'en officine hors big pharma)

Après la majorité des postes pour jeunes diplomés :jobs de consultants +++++
Top
Joehill
Externoïde

Messages : 47
Enregistré : 02/01/2012
Posté le 19/09/2016 à 10:33 notnew
Joehill, Predonor,

Si ce n'est pas indiscret depuis combien de temps êtes vous sur le marché du travail? (thèse et 6e année validées)

1 an et demi.
Alors même qu'il n'y a pas vraiment de spécialiste dans mon domaine. Les big pharma préférant recaser en interne des types qui ne connaissent rien à mon domaine mais chapeautés par un expert.
Coté consultant, les bonnes boites ouvrent très très peu de postes, et les autres, aller chez eux équivaut à foutre en l'air sa carrière.

L'indu, c'est bouché en France. Il y a pas mal de post à l'étranger, mais faut encore être mobile (sans crédit, sans enfant et sans compagnon).
Top
lena30
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 314
Enregistré : 02/04/2010
Posté le 19/09/2016 à 10:52 puis édité 3 fois notnew
Joehill, Predonor,

Si ce n'est pas indiscret depuis combien de temps êtes vous sur le marché du travail? (thèse et 6e année validées)

1 an et demi.
Alors même qu'il n'y a pas vraiment de spécialiste dans mon domaine. Les big pharma préférant recaser en interne des types qui ne connaissent rien à mon domaine mais chapeautés par un expert.
Coté consultant, les bonnes boites ouvrent très très peu de postes, et les autres, aller chez eux équivaut à foutre en l'air sa carrière.

L'indu, c'est bouché en France. Il y a pas mal de post à l'étranger, mais faut encore être mobile (sans crédit, sans enfant et sans compagnon).

Ca c'est vrai que être dans une big pharma c'est comme être fonctionnaire : des vieux avec un BTS qui n'y connaissent rien à un domaine changent de métier et prennent des postes ou des diplomés bien formés (stages, apprentissage +5 ans d'expérience) sont refusés....
Bref ceux qui ont pris les postes en big pharma sans grands diplomes et formations à la bonne époque, trustent les places et ne lachent pas leur poste.....

Pourquoi dis tu qu'aller chez certains consultants c'est mettre fin à sa carrière ?
C'est une expérience (missions parfois plus complexes et difficiles confiées aux jeunes diplomés par rapport à ce qu'on leur confierait dans une big pharma) et tu te fais un gros réseau dans les big pharmas en question au bout de quelques années dans le but de te faire débaucher.......
Après ok : condition de travail et salaire de merde....mais entre ça et le chomage....

(si quelqu'un a une liste noire/liste verte des boites de consulting je suis preneuse par MP smilies )
Top
Airainecer
Nain-terne

Messages : 126
Enregistré : 07/09/2010
Posté le 19/09/2016 à 13:02 notnew
Si les étudiants allaient dans d’autres domaines que les AR/AQ/PV et market et dans d’autres industries que l'industrie pharmaceutique il y aurait moins de problèmes d'insertion.

Ouais dans l'idéal faudrait même qu'ils ne fassent pas pharma, hin smilies
Top
pharmacastor
Nain-terne

Messages : 142
Enregistré : 16/09/2012
Posté le 19/09/2016 à 14:54 notnew
@lena30 : y'en a une boite avec une grosse activité consulting, qui commence par N, finit par A et qui a un nom à 5 lettres, ben, faut mieux éviter c'est l'horreur. Les gens sont sympas et qualifiés mais le boulot est pourri, redondant et vide de sens, les salaires suivent pas, la convention collective (syntec) daubée au possible, et le management est juste rempli de personnes horribles (par exemple le responsable d'un service "technique" se dit PhD de partout... Il a à peine un équivalent licence et est très fort pour sortir des réflexions xénophobes ou faire dans la fête de la science, par exemple : "22° c'est pareil niveau orientation que -22°, on a qu'a rendre la valeur absolue tu verras").

Tente l'étranger sinon. Là ou je suis, y'a plein de boulot intéressant (pas AQ/AR quoi : appli/terrain +++) pour un camarade pharma-ingé (pour l'instant, brexit, tout ça...). Faut juste parler anglais.
Top
whalcri
Nain-terne

Messages : 110
Enregistré : 01/09/2008
Posté le 20/09/2016 à 11:45 puis édité 3 fois notnew


Ouais dans l'idéal faudrait même qu'ils ne fassent pas pharma, hin smilies

Ou d'autres industrie comme :

- Les DM
- Les cosmétiques
- L'agroalimentaire
....

pharma = industrie pharmaceutique c'est ultra réducteur
pharma = produits de santé ( médicaments et les autres )
Top
turbineur
Doyen

Messages : 583
Enregistré : 01/01/2012
Posté le 20/09/2016 à 16:55 notnew
Qu'est-ce que c'est mignon des jeunes qui découvrent le monde du travail... Ca fait presque chaud au cœur... Et oui, ce n'est plus comme chez papa-maman, c'est à vous de vous débrouiller.

Si vous voulez on vous attend de pied ferme en dentaire, 4 fois plus de dentistes que nécessaires formés dans toute l'UE, et diplôme très spécialisé qui ne permet pas de partir dans une autre branche quand l'une est bouchée, puisqu'en dentaire il n'y a quasiment qu'une seule branche, contrairement à pharma et médecine.

Finalement le Numérus Clausus fait plus de mal que de bien, il vous fait penser qu'on va vous dérouler le tapis rouge. Il y a beaucoup plus de concurrence chez les ingénieurs car pas de Numérus Clausus, mais ils se plaignent moins car ils savent dès le début que ce sera difficile et qu'il faudra se battre.
Top
Airainecer
Nain-terne

Messages : 126
Enregistré : 07/09/2010
Posté le 20/09/2016 à 17:23 notnew


Ouais dans l'idéal faudrait même qu'ils ne fassent pas pharma, hin smilies

Ou d'autres industrie comme :

- Les DM
- Les cosmétiques
- L'agroalimentaire
....

pharma = industrie pharmaceutique c'est ultra réducteur
pharma = produits de santé ( médicaments et les autres )

L'agro-alim je veux bien (enfin je connais pas) mais les DM et la cosméto le "bon plan" est connu depuis un moment, hein.

Non mais pour le coup si on est performant sur UN truc en pharma c'est bien pour aller se recaser partout où on peut. Je veux dire quand tu vois le nombre de gens qui font du réglementaire ou de la qualité alors que dans la plupart des facs ça représente même pas 5% de l'enseignement avant la 6ème année.smilies
Top
Czéroça
Désagrégé de médecine

Messages : 245
Enregistré : 08/09/2009
Posté le 20/09/2016 à 19:07 notnew
Ne pas oublier non plus les fournisseurs de fluides médicaux
Top
Aller en haut • 37 réponses • 2 pages • 1 2
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Publicité
Dr Sophie Augros : « Une vraie peur de la médecine libérale, par méconnaissance » Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter