logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Rôle du biologiste dans l'incompatibilité foeto-maternelle

Aller en bas • 12 réponses
titezul
Bizute (future carrée)

Messages : 8
Enregistré : 06/05/2009
Posté le 06/05/2009 à 18:34 notnew
Bonjour à tous,
je prépare un exposé sur l'incompatibilité foeto-maternelle, pouvez vous m'expliquer le rôle du biologiste dans ce cas la ? Il intervient au niveau du groupage sanguin de la mère et du père, et il vérifie que la mère ne produit pas d'anticorps au cours de la grossesse. Mais je n'arrive pas à trouver d'informations plus concrêtes sur sa fonction, dans le diagnostic, la prévention, le suivi et la prise en charge si la mère développe des anticorps ? Quand intervient il ? pouvez vous m'éclairer ?

je vous remercie d'avance smilies
Top
Over the hills
Membre d'honneur (ex SM)

Messages : 1265
Enregistré : 02/01/2002
Posté le 07/05/2009 à 18:34 puis édité 2 fois notnew
Si une RAI est positive le biologiste doit rajouter, comme analyse, le titrage ou le dosage pondéral de l'anticorps . Après cela il doit alerter le médecin traitant en cas de taux d'anticorps dangereux (la dangerosité dépendant de l'antigène contre celui-ci est dirigé).
De même c'est lui qui propose généralement la dose d'immunoglobulines anti-D à injecter en fonction du résultats du test de kleihauer.
Il supervise la réalisation des analyses et alerte/conseille le médecin traitant quand c'est nécessaire mais il ne vas pas prescrire le traitement ou les analyses directement à la patiente dans le suivi des IFM.
Les médecins-biologistes des EFS font également du conseil transfusionnel si il est nécessaire de transfuser le foetus in utero par exemple en cas d'anémie sévère.
Il participe au suivi péri-natal en supervisant le dosage des paramètres biologiques permettant d'évaluer le degré de sévérité de la maladie hémolytique du nouveau-né.
Top
titezul
Bizute (future carrée)

Messages : 8
Enregistré : 06/05/2009
Posté le 07/05/2009 à 21:25 notnew
Merci beaucoup pour ta réponse !!! ça me permet de donner une imagine plus concrête sur le biologiste dans ce cas précis !
Top
titezul
Bizute (future carrée)

Messages : 8
Enregistré : 06/05/2009
Posté le 07/05/2009 à 22:31 notnew
Rebonjour !

serait-il possible de m'expliquer très simplement (pour avoir une idée ) en quoi consiste le conseil transfusionnel du biologiste en cas d'anémis sévère du foetus ?

merci d'avance
Top
Over the hills
Membre d'honneur (ex SM)

Messages : 1265
Enregistré : 02/01/2002
Posté le 07/05/2009 à 22:59 puis édité 1 fois notnew
Si le clinicien décide de transfuser le foetus il doit proposer les bonnes poches de sang pour la transfusion en tenant compte des caractéristiques du sang du foetus, mais aussi de la mère. Il doit tester la comptabilité du sang à transfuser avec le sang du foetus (dont les Ac proviennent de la mère).
Top
titezul
Bizute (future carrée)

Messages : 8
Enregistré : 06/05/2009
Posté le 08/05/2009 à 11:48 notnew
Merci pour toutes ces réponses ! C'est vraiment intéressant !

smilies
Top
titezul
Bizute (future carrée)

Messages : 8
Enregistré : 06/05/2009
Posté le 13/05/2009 à 13:07 notnew
bonjour !
vous m'aviez parlé de conseil transfusionnel du biologiste qui va tester la compatibilité du sang à injecter au foetus en cas d'anémie. Mais à partir de quel genre de prélèvement réalise-t-il ses tests ? Je sais qu'on ne peut connaitre le groupe sanguin du bébé qu'à la naissance (enfin je crois) alors comment fait le biologiste?

merci d'avance
Top
Over the hills
Membre d'honneur (ex SM)

Messages : 1265
Enregistré : 02/01/2002
Posté le 13/05/2009 à 22:19 puis édité 2 fois notnew
Il réalise ces tests à partir du sang du foetus ;
http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/prelevement-de-sang-...
et celui de la mère.

Les Globules Rouges à transfuser devront être compatibles avec les groupes sanguins du foetus qui sont matures précocément dans la vie intra-utérine et avec les agglutinines irrégulières de la mère.

La plupart des antigènes érythrocytaires foetaux sont matures dès la 16e semaine de grossesse donc on peut les déterminer à partir de ce moment. Les groupes ABO, par contre, c'est vrai, apparaissent après la naissance.

Une "vrai" carte de groupe sanguin ne peut-être établie qu'à partir du 6e mois après la naissance (quand il n'y aura plus d'Ac maternels).
Top
titezul
Bizute (future carrée)

Messages : 8
Enregistré : 06/05/2009
Posté le 14/05/2009 à 18:16 notnew
d'accord, je n'avais pas compris que le groupage ABO ne pouvait être déterminé qu'à 6 mois après la naissance mais que ça n'empêchait pas les analyses sur le foetus !
merci encore pour votre réponse et pour l'adresse du site que vous m'avez donnée !;-)
Top
Over the hills
Membre d'honneur (ex SM)

Messages : 1265
Enregistré : 02/01/2002
Posté le 14/05/2009 à 20:27 notnew
d'accord, je n'avais pas compris que le groupage ABO ne pouvait être déterminé qu'à 6 mois après la naissance mais que ça n'empêchait pas les analyses sur le foetus !
merci encore pour votre réponse et pour l'adresse du site que vous m'avez donnée !;-)

En fait les groupes ABO peuvent être déterminés juste après la naissance mais un groupe déterminé avant le 6e mois est "provisoire".
Top
titezul
Bizute (future carrée)

Messages : 8
Enregistré : 06/05/2009
Posté le 29/05/2009 à 19:20 notnew
Bonjour, décidemment j'ai encore quelques questions à vous poser...

c'est à propos du test de Coombs utilisé pour dépister l'IFM, est-il obligatoire pour TOUTES les femmes enceintes ?? même les femmes Rh+ ? (j'ai vu une femme O+ qui avait fait ce test)! Mais je ne comprends pas pourquoi quelqu'un qui est Rh+ peut faire ce test puisque qu'il y a incompatibilité chez les femmes Rh- seulement non?

Et aussi : je ne comprends pas très bien car ma soeur est Rh- et elle n'a su qu'à la naissance de son bébé que celui ci était Rh+ (pas avant) et pourtant il y a avait incompatibilité d'après le test de coombs qu'on lui a fait ! et comme le test de coombs révèle la présence d'agglutinines irrégulières, je pensais qu'un test de coombs positif signifiait d'avance que le foetus était Rh+...
je sais, c'est un peu confus...

Merci de votre patience
Top
Over the hills
Membre d'honneur (ex SM)

Messages : 1265
Enregistré : 02/01/2002
Posté le 29/05/2009 à 19:41 puis édité 1 fois notnew
La présence d'agglutinines irrégulières est dépistée par un test de coombs "indirect", c'est la RAI, c'est obligatoire pour toutes les femmes enceinte.

En effet, celle-ci permet de détecter une immunisation contre un nombre important d'antigènes, non seulement l'antigène D ou Rh+ mais aussi les autres antigènes du groupe Rhésus C, c, E et e, les antigènes des groupes Kell, Duffy, Kidd, MNS, etc...

On peut très bien être une femme Rh+ et développer une positivité à la RAI avec un anticorps anti-duffy, anti-Kell, etc... En fait une femme enceinte (comme tous les autres êtres humains) peut s'immuniser contre les antigènes qu'elle ne possède pas.
Il faut regarder sa carte de groupe.

Pour faire simple plus une femme enceinte a d'antigènes mieux c'est pour sa grossesse. Si elle est négative pour certains antigènes, elle peut développer des anticorps contre eux du fait d'une grossesse, il faut regarder le groupe du père, si celui-ci est aussi négatif pour cet antigène pas de souci l'enfant sera aussi négatif.

A noter que tous les anticorps n'ont pas le même degré de dangerosité. La ,dangerosité dépend également du taux qu'il faut suivre.
Top
titezul
Bizute (future carrée)

Messages : 8
Enregistré : 06/05/2009
Posté le 29/05/2009 à 20:53 notnew
Oula oui !! je viens de regarder sur ma carte de groupe sanguin, je suis + pour D,C,E, je n'avais jamais décortiqué ma carte, je n'étais pas consciente de tout ça !! alors il existe plein d'incompatibilités finalement...
Donc le test de coombs indirect permet de mettre en évidence la présence d'un anticorps que la mère produit contre un antigène que son bébé a mais pas elle... d'accord.

Donc, si je prends l'exemple d'une femme Rh- qui a un coinjoint Rh+, le test de coombs peut révèler plusieurs incompatibilités. Il y a une RAI au cours de la grossesse pour surveiller la production d'anticorps après ce test de coombs.

Donc finalement, une mère Rh- qui a un mari Rh+ peut avoir un test de coombs positif pour plein d'antigènes mais pas forcément le groupe Rh+ (si elle n'a jamais été enceinte, ou si elle n'a pas été transfusé etc), mais comme elle est Rh- et le père Rh+,au cours de la grossesse elle peut devenir positive aussi pour Rh+ et c'est pour ça qu'on la suit tout au long de sa grossesse avec des RAI régulière et un dosage pondéral pour savoir quel type d'Ac est produit?
Top
Aller en haut • 12 réponses
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Publicité
Dr Irène Frachon « Le Mediator® est un poison lent pour la pharmacovigilance française » Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter