logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Cas clinique d'hémato qui me tracasse

Aller en bas • 6 réponses
Comment
Jeune Bizut

Messages : 2
Enregistré : 03/01/2011
Posté le 03/01/2011 à 04:43 puis édité 1 fois notnew
Bonjour.
Je suis tombé sur un énoncé de cas clinique, sûrement incomplet,qui doit dater de quelques années, mais qui me tracasse quand même, étant donné que la topographie et la consistance des ganglions ne colle avec aucune pathologie que je connaisse. Je le soumets à votre réflexion.

Monsieur V, 20 ans, consulte pour adénopathies cervicales.
A l'interrogatoire, il dit avoir remarqué les adénopathies un an avant la consultation, qu'ils sont apparus après un épisode de grippe, et que leur taille est constante depuis.

A l'inspection, vous ne percevez aucune particularité cutanée en regard des adénopathies.

A la palpation, vous percevez des ganglions sous mandibulaires (un de chaque côté) et sous mentonniers (un de chaque côté) durs, mobiles, bilatéraux et symétriques, non douloureux, dont la taille est de l'ordre de 6 mm.
Le patient intervient pendant la palpation pour préciser que les ganglions sont durs depuis le moment de leur découverte.

Le patient n'a pas de rapports sexuels non protégés, ne consomme ni alcool ni drogues. Pas de fièvre, pas d'AEG.

1) Quelles sont vos hypothèses diagnostiques? smilies
Top
Mofaz
Jeune Carabin

Messages : 29
Enregistré : 12/07/2007
Posté le 04/01/2011 à 16:26 notnew
Normal?
Top
Comment
Jeune Bizut

Messages : 2
Enregistré : 03/01/2011
Posté le 04/01/2011 à 19:19 notnew
C'est exactement ce à quoi j'ai pensé, et ce qui est indiqué dans le "corrigé". Mais c'est quand même bizarre, un cas clinique où il faut répondre que le patient n'a rien!!!

J'en profite pour poser une question à ceux qui veulent bien me répondre.

Niveau adénopathies, c'est quoi le seuil qu'il faut atteindre avant de considérer qu'un ganglion dur indolore est pathologique? Parce que tous les cours d'hémato parlent de consistance et sensibilité, rares sont ceux qui parlent de dimension. Par exemple dans ce cas clinique, ganglions durs et indolores normalement ça oriente vers quelque chose de malin.
Mais en même temps, symétriques et mobiles, ça éloigne de la pathologie maligne. Et 6 mm c'est quand même le "seuil" cité dans certains cours.


Si on reformule la question pour avoir une vue de synthèse "A quoi font penser des ganglions sous mandibulaires durs indolores pairs et symétriques sans signe associé" vous diriez quoi?
Top
galactose
Chef des sévices

Messages : 320
Enregistré : 01/02/2006
Posté le 05/01/2011 à 18:24 notnew
Salut !

Généralement, c'est 1cm.
Top
FBUS
Externoïde

Messages : 41
Enregistré : 17/01/2011
Posté le 17/02/2011 à 07:33 notnew
Bon la symmétrie rend cela moins probable, mais on pourrait considérer une lithiase salivaire (belle photo dans le New England d'il y a quelques semaines).
Dur a priori exclue le kyste, mais bon ça peut rester sur la liste. Sinon un de mes profs qui est néonatologue voit des adénopathies réactives partout...
Top
Alfy
Modo à poils

Messages : 5573
Enregistré : 17/03/2002
Posté le 17/05/2011 à 21:52 notnew
Ganglion de moins de 1 cm (donc par définition, ce n'est pas une adénopathie), qui n'évolue pas depuis plusieurs mois, sans altération de l'état général = on ne fait rien !

Surveillance, si augmentation franche du volume (>1cm dans les bouquins, >2 cm dans la "vraie vie"), faire une biopsie chirurgicale.
Top
GENOMED
Bizut (futur carré)

Messages : 8
Enregistré : 16/05/2011
Posté le 17/05/2011 à 22:13 notnew
salut !
de tels patients je les vois souvent au cabinet.
La plupart des temps, il s'agit d'un problème dentaire, de sinusite chronique et moins rarement de problème thyroïdien.
Moi je demande devant un tel patient, une radiographie panoramique, voir des sinus et si le contexte l'évoque, une échographie cervicale pour apprécier l'état de la thyroïde et les chaines impliquées afin de comparer exactement ses ADP lors du suivi du patient.
Un examen ORL complet est nécessaire pour ces patients même si les ADP ne sont pas douloureuse.
voilà c'est mon point de vue!! smilies
_____
Salut ! je suis intéréssé par le partage de cas clinique


Top
Aller en haut • 6 réponses
livreslivrescontactspublicationstwitter