logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Dentaire par défaut:peut-on s'épanouir malgré tout?

Aller en bas • 95 réponses • 5 pages • 1 2 3 4 5
beubeu
Ministre de la Santé

Messages : 680
Enregistré : 03/01/2006
Posté le 28/04/2009 à 15:19 notnew
Ou que tu lui demande s'il a choisi dentaire parce qu'il n'avait plus médecine ou s'il a "vraiment" choisi, comment se passe les études...
_____
pourquoi remettre a demain ce qu'on peut remettre au surlendemain
retaper sa p1 c'est bien, retaper sa p2 c'est mieux, enfin c'est long quand même.

You may say that i'm a dreamer,but i'm not the only one
Top
orthodontiste-luch
Chef des sévices

Messages : 404
Enregistré : 03/08/2007
Posté le 28/04/2009 à 22:50 notnew
Si tu peux passer la journée avec lui, mais ne te base pas sur cette seule journée pour faire ton choix, parce que ne rien comprendre a ce qui se passe sous ses yeux c'est pas forcement très marrant...
_____
Chirurgien-dentiste (thésé depuis juillet 2007). Spécialiste qualifié en ODF.
Top
Enairod
Désagrégée de médecine

Messages : 258
Enregistré : 09/07/2008
Posté le 29/04/2009 à 18:43 notnew
En tous les cas, selon moi ne te base pas non plus sur cette seule journée avec ton dentiste pour te faire une idée, je sais que moi lors de mon stage inf à l'hôpital Rothschild j'ai pu assister à "la consultation du sourire" qui réunit des dentistes, des orthodontistes et des CMF, et permet à des personnes d'avoir le point de vue de professionnels sur leurs dents et bah franchement ce premier contact avec le monde dentaire a juste réussi à me dégouter parce que plus je leur posais de questions plus j'avais l'impression que leur seule vocation était pécunière et j'ai été loin d'être éblouie par la relation médecin/malade, j'avais vraiment l'impression qu'ils faisaient juste ça pour faire briller leur CV, parce que le bénévolat c'est bien !

Donc continue de faire ce que tu fais c'est à dire parler avec des étudiants t'auras plein de points de vue et de parcours différents et essaie aussi de voir un max de dentistes lol comme ça ton idée ne pourra que se préciser !

bon courage pour la P1 du moins pour la dernière ligne droite !
_____
Cartman, je vous e**** et je rentre à ma maison !!!
Montrouge is on FIRE !!!!
PSA powaaa !!!
Top
Miss Gaffe
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 213
Enregistré : 09/08/2004
Posté le 10/05/2009 à 21:50 notnew
Pas super approprié comme endroit mais j'avais pas envie d'ouvrir un nouveau post pour pousser mon coup de blues...
Bon alors voilà: je le dis: je traverse une énorme période de doutes quant à la profession.
Pourtant on ne peut pas dire que j'ai choisi ça par défaut. Mais là, sincèrement, depuis quelques semaines j'ai envie de tout lâcher. En fait on ne peut pas dire que je n'aime pas ce que je fais, mais j'ai peur de ne pas être faite pour ça.
En analysant bien, ce qui m'angoisse le plus, c'est que j'ai beaucoup de mal à garder mon sang-froid. Con, pour un médecin n'est-ce pas? ben oui mais il me semble que je n'arrive pas à gérer dentaire. J'ai beaucoup de mal à ne pas devenir complètement paniquée par le temps (qu'il me reste, ou que je dois respecter), je me fais complètement bouffer par certains patients (qui détestent le dentiste/ qui pensent qu'ils auront des soins pareil qu'en privé càd aussi vite/ qui ne sont quasiment jamais dispo là où on est censé les prendre/ qui pensent qu'en une heure on va pouvoir leur réparer une bouche qui est entièrement à refaire), je suis monstrueusement stressée, par ça et par l'attitude de certains responsables, qui est plus qu'odieuse et infantilisante, et ça combiné à mes responsabilités familiales perso, je pense que je fais un début de burn-out, parce que je commence à être contre-productive, à souffrir d'insomnies violentes et à me sentir sombrer. Là j'ai tiré la sonnette d'alarme, mais je voulais savoir si ça vous était déjà arrivé et comment vous aviez géré. Il me reste encore une année à tenir, et si je reste dans cet état, je sais que je vais droit à l'échec. J'ai déjà essayé de pallier avec une vie bien équilibrée à côté, je ne fume pas, je ne bois pas, j'ai un entourage social et familial riche et je fais beaucoup de sport.
Malgré tout, ces études sont en train d'avoir raison de moi (même si je suis loin, mais alors très loin d'être la seule dans ma fac). Comment gérer?
_____
...une libellule avec six pattes gauches...
Top
tyler durden
Chef de pique-nique

Messages : 168
Enregistré : 27/06/2004
Posté le 11/05/2009 à 23:09 puis édité 1 fois notnew
En matière de coup de blues, je m'y connais pas mal, parce que ça m'est arrivé pas mal de fois, et parfois pendant pas mal de temps, d'avoir l'impression que j'y arriverais jamais, que je n'étais pas fait pour ça, être paniqué a l'idée d'échouer...enfin toutes ces choses qui font qu'on a pas beaucoup de plaisir a apprendre.En plus cette période de l'année, la clinique qui durent depuis longtemps, les partiels etc...
Je crois que c'est essentiellement une question d'aplombs et de confiance en soi en réalité. Pour ce qui est de se faire bouffer par les patients, en fait il faut vraiment cadrer les choses dès le départ, qu'ils sachent qu'ils sont dans une fac, que parfois ça prendra un peu plus de temps que chez un dentiste, mais le travail final sera aussi bien (dans la mesure ou on peut pas se permettre autant de largesse qu'un dentiste liberal). Et puis bien leur faire comprendre qu'on est pas là pour repondre au moindre de leur desirs, qu'il y a des heures pour les rendez vous, et que certaines choses sont possibles, mais qu'on est pas magicien.
Pour les encadrants parfois on est obligé de faire le dos rond (voir tout le temps) mais avec le temps et l'assurance que j'ai un peu pris , j'ai appris que parfois on se fait plus respecter si on expose nos opinions, et j'hesite de moins en moins souvent a le faire.

Pour ce qui est de gerer, il faut que tu te rendes compte que tu ne fais pas toujours mal, qu'il y a des trucs ou tu reussis, et puis discutes avec les autres, parce qu'ils sont probablement exactement comme toi, et essayes, meme si c'est plus facile a dire qu'a faire de ne pas trop t'angoisser, moi je considère que je suis a la fac, que je suis là pour apprendre, si je suis en retard ou si j'ai tort bin c'est pas un drame, si t'etais deja dentiste, tu serais pas a la fac.
_____
Les guitares te suivent partout,sans histoire,copinent avec tout le monde, et bien appuyées sur nos ventre, prolongent nos souffles ou nos cris. JJG
Top
chimgrid
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 300
Enregistré : 23/07/2004
Posté le 12/05/2009 à 13:05 notnew
100% ok avec Tyler! Affirme-toi! Je me rappelle ma quatrième année, c'était horrible! Je me faisais bouffer par les patients, tout me prenait du temps, je pleurais pour un rien. Bref, l'horreur! Mais en 5 j'ai décidé d'arrêter de me faire bouffer par les patients et par les études:
- les rdv sont quand il y a de la place et pas au bon vouloir du patient parce que le mardi il peut pas, y'a foot à la télé
- ça dure le temps que ça dure, je leur explique dès le début que les séances seront plus longues qu'en libéral et que les soins vont s'étaler sur un temps plus long qu'au cabinet. Si ça les fait chi** eh bien tant pis, je ne les retiens pas!
- j'ai fait moins cas des remarques parfois très désagréables et gratuites des profs, car après tout j'étais j'avais ma conscience pour moi
- j'ai arrêté de courir après les patients qui ne venaient pas à leurs rdv, on ne peut pas les soigner contre leur gré, et ça te permet de faire un "tri"
- j'ai arrêté de me dire que j'étais nulle. Lente oui, mais nulle non. Et comme par magie je suis allée plus vite

Résultat aucun rattrapage en 5 et année bien moins stressante!

Tout ça pour te dire que c'est normal de passer par une phase comme ça, et que surtout il faut que tu te prennes moins la tête! Finalement j'ai beaucoup plus appris à gérer le stress en 4 qu'à soigner lol. Mais ça me sert tous les jours. Parce qu'au cabinet, les patients se demandent si je suis capable de les soigner (je fais jeune) et j'avais peur de ne pas réussir à gérer ces réactions mais en fait il suffit d'être professionnel et tout se passe bien! Aie confiance en toi et les patients te feront confiance et arrêteront de te demander quand ça sera fini ou si t'es sûre de ce que tu fais smilies

Bon courage! Si tu veux papoter je peux te laisser mon adresse msn par mp
_____
Save Water, Drink Beer...


Top
Miss Gaffe
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 213
Enregistré : 09/08/2004
Posté le 12/05/2009 à 20:38 notnew
Merci bcp bcp pour vos réponses!
c'est vrai qu'il y a des jours avec et des jours sans, mais ça me remonte bcp le moral de me dire que ce que je vis est normal apparemment! j'ai discuté avec mes copines de fac et pour elles c'est pareil. Heureusement ma promo est faite de gens assez honnêtes à ce sujet, parce que la promo du dessus, on a l'impression qu'ils masterisent à mort et que tout roule super bien pour la plupart et tout le temps.

En fait je crois qu'il y a des hauts et des bas, c'est vraiment en dent de scie.
La semaine passée c'était pas génial car j'ai fini la semaine sur les chapeaux de roue, avec un nouveau patient chez qui j'ai du démonter un amalgame; la dent était toute cariée, dessous il y avait un ciment posé à même la chambre pulpaire, je le savais et quand bien même j'ai essayé de bien enlever toute la carie sur les parois autour avant de m'attaquer au ciment, un coup de fraise de trop dans la panique, et la pulpe était exposée avant que j'aie mis ma digue... Bon je me suis pas fait engueuler à proprement parler vu que c'était un peu couru d'avance d'enlever ce ciment et de tomber sur la pulpe (c'était carié et il n'y avait pas tellement d'autre choix) mais j'ai quand même eu la remarque comme quoi j'avais pas bien géré le cas. Du coup je me suis fait quasiment totalement aider, alors que en temps meilleur j'aurais pu gérer toute seule. Et tout ça, dans les moments de fatigue ça n'aide vraiment pas, je me suis fait ramasser à la petite cuiller par mon entourage en rentrant le soir et depuis...pfff...j'ai du mal à relativiser.
Voilà pour la petite histoire, j'avais besoin de sortir ça.
Maintenant: petite question: quand vous avez un cas comme ça, avec le ciment à même la pulpe, vous procédez comment? la prochaine étape pour moi cette semaine c'est la catégorie III, j'ai déjà fait ma reconstruction préendo et tapissé la corne pulpaire exposée et le fond de la cavité de ciment aux corticoïdes. J'en ai mis un peu beaucoup, j'avais peur que le patient ait mal. C'est grave?
_____
...une libellule avec six pattes gauches...
Top
rob
Externus-minus

Messages : 30
Enregistré : 09/05/2004
Posté le 14/05/2009 à 22:14 notnew
Ne t'inquiète pas, tu ne sais rien faire et tu ne sauras rien faire avant d'avoir bossé au moins deux ans si tout va bien.
Lors de mon premier remplacement, je chialais le soir parce que je n'arrivais pas à faire les traitements endodontiques sur les 7 maxillaires.
Dix ans après, c'est un acte de routine, je mets la digue systématiquement, pro taper, localisateur d'apex, condensation thermo-mécanique, autant de choses qui m'auraient paru inaccessibles lors de mes études?

Tu es nulle c'est normal, pour ne pas le rester il faudra simplement que tu le décides, en n'entrant pas dans la norme des praticiens français qui se laissent dicter leur attitude thérapeutique pour leurs patients (souviens-toi bien de cela même si tu ne le comprends pas aujourd'hui...)
Top
Miss Gaffe
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 213
Enregistré : 09/08/2004
Posté le 15/05/2009 à 07:09 notnew
Je pense que tu as parfaitement raison. En même temps ça a un côté rassurant, d'entendre ça. Surtout quand je me dis que dans une année seulement, je serai lâchée dans la nature...moi, à l'état actuel des choses, je ne me vois pas être autonome d'ici une année, même si j'avoue que les progrès, en dentaire, vont par "palliers", il suffit parfois de certains déclics pour que les choses se mettent à marcher.
Hier j'ai fait l'endo sur ce même patient. Ca s'est bien passé car j'ai pris mon temps pour faire les choses dans l'ordre: tout d'abord, en l'accueillant, j'ai remis les choses au clair avec lui par rapport à ce que l'école (en particulier une étudiante) comme moi pouvait faire ou ne pas faire, par rapport aussi au rythme des traitements, différent du privé.
Bref c'est parti comme ça, beaucoup plus relax.
J'ai mis ma digue (cette fois-ci j'avais le bon crampon), j'avais pu préparer à l'avance tout mon matos (alors que la semaine passée, son cas était une urgence), j'ai galéré un peu pour accéder aux canaux mais une fois trouvés, avec le protaper je me suis rendue compte que tout allait très vite, et finalement j'ai terminé dans les temps que je m'étais imparti et l'obturation était bien.
Donc je suis contente. Et merci car j'ai beaucoup appris de vos conseils. Maintenant je suis plus consciente qu'il y aura des hauts et des bas tt le temps et que c'est comme ça, il ne faut pas lacher...
_____
...une libellule avec six pattes gauches...
Top
carre rouge
Jeune Carabine

Messages : 29
Enregistré : 22/04/2009
Posté le 06/08/2009 à 14:00 notnew
bonjour tous le monde,
je suis chirurgien dentiste et ça fais un an que j'exerce en cabinet.
Contrairement a vous, je n'aime pas ce que je fais et j'ai encore des doutes.
Je pense que l'enthousiasme que l'on a en dentaire c'est surtout pour nous rassurer et oublier l'echec de la P1 (pour ceux qui n'ont pas choisi dentaire).
qu'est que vous en pensez?
J'envisage de reprendre medecine via la passerelle, mais je ne suis pas encore sure;-)
_____
il n'est jamais trop tard pour devenir ce que l'on aurait pu etre
Top
Monaco
Ministre de la Santé

Messages : 1091
Enregistré : 09/05/2005
Posté le 06/08/2009 à 16:17 notnew
Ces passerelles sont de bonnes choses ...

Mais une question me revient toujours ...

Quid du financement ???

- Parents ? ( mais passé 25/26 ans et ce pendant quelques années .. j'aurais de sacrés scrupules et marre de vivre aux crochets .. )

- Boulot à coté, remplas dans la semaine ( mais concilier 4 ans de médecine / pharma en parallèle est ce faisable et viable ???? )

- autre .?? ( mais quoi ?? )
_____
Chirurgien-Dentiste depuis 2012
New-York University Orthodontic program 2014
Top
carre rouge
Jeune Carabine

Messages : 29
Enregistré : 22/04/2009
Posté le 07/08/2009 à 23:03 notnew
En ce qui me concerne j'epargne beaucoup parcque le salaire d'un dentiste c'est quand meme pas mal, apres c clair que c pas facile pour ceux qui n'ont pas de ressource et qui vivent au depends des parents. Mais quand on veut on peut!!!;-)
_____
il n'est jamais trop tard pour devenir ce que l'on aurait pu etre
Top
iznogoud2
Ministre de la Santé

Messages : 954
Enregistré : 08/02/2005
Posté le 10/08/2009 à 16:25 notnew
J'envisage de reprendre medecine via la passerelle, mais je ne suis pas encore sure;-)

Why not, ce n'est pas moi qui fait te déconseiller de faire ça. Il faut juste que tu prennes vite une décision, et que tu t'y tiennes. Plus on recommence tard plus c'est difficile, surtout avec une carrière en cours de concrétisation.
_____
Médecin-Assistant en Chirurgie
Words of a surgeon : for everything u do, think twice, cut once.
Ancien conseiller facultaire médecine à l'AGL
Chirurgien-dentiste à la retraite
Top
Sara33
Jeune Bizute

Messages : 3
Enregistré : 15/06/2010
Posté le 17/06/2010 à 12:39 notnew
Bonjour, je suis une p1 carree en l'attente de mes resultats... (au classement de janvier j'avais sage femme)

Alors (comme beaucoup) j'etais partie en p1 pour faire medecine et rien d'autre^^ mais je pense que j'avais une vision tres idealisee de ce metier, et aujourd'hui la longueur de ces etudes, l'enc (et le risque de finir anapath a la campagne :p), tt ça ne me tente plus trop...

De ttes façons il est plus probable que j'ai seulement sage femme, ou le choix entre dentaire et sf.

Seulement, à priori, je pencherais bcp plus pour sage femme, cest un domaine ds lequel je pense que je pourrais m'epanouir.

Alors que pr dentaire, l'aspect technique me fait un peu peur (j'ai deux mains gauches :p), le metier en soi, bien que je n'y connaisse pas grand chose, ne m'interesse pas vrmt..
Ce qui est plus avantageux en dentaire pr moi c'est plutot la qualité de vie, qui a l'air un peu meilleure qu'en sage femme.

Mais bon l'argent ne fait pas le bonheur^^ et j'ai peur (si j'ai le choix :p) de choisir dentaire et de ne pas m'y plaire, ou de choisir sage femme et de le regretter..
Au fond je crois que j'espere que mon classement ne me laissera pas le choix :p.

Pensez vous que je devrais essayer de faire un stage chez un dentiste ou une maternité pour voir. Car entre les resultats et les choix on a a peine une semaine, ça fait un peu court pour decider...

Voila, ttes les opinions sur la comparaison dentaire - sage femme st les bienvenues smilies
Top
gatigato
Jeune Carabine

Messages : 19
Enregistré : 08/09/2009
Posté le 19/06/2010 à 00:03 notnew
Bonjour à tous,

Désolé Sara33, je ne vais pas bcp t'aider, juste pour te dire que moi aussi je doute.
Je viens d'avoir les résultats du concours de p1, je suis classée 159è donc j'ai le choix entre médecine, dentaire et sage-femme. En commencant ma p1(je suis primante), c'était pour faire médecine, mais maintenant que je dois vraiment choisir, j'ai un peu peur. Si je tenais pas le coup pendant les 10 ans d'études ? Si j'avais pas une spéciaité qui me plait ?
En lisant ces posts, je me dis que dentaire, c'est surement pas si mal, un bon compromis, et (peut-être ?) moins dur physiquement et psychologiquement... Mais je voudrais pas regretter médecine non plus...

Si certains sont ou ont été dans mon cas, leurs expériences et leurs arguments seront les bienvenus !!smilies

Merci !
Top
Yoyol
Externus-minus

Messages : 33
Enregistré : 07/10/2007
Posté le 19/06/2010 à 10:52 notnew
Salut j étais dans même situation que toi l année dernière et j ai choisi dentaire. Sache que c est un cheminement personnel et murement reflechi qui doit te guider. Tes craintes sont surement fondees et j eu exactement les mêmes. essaie de les contre-balancer avec ce qui t a poussé a faire médecine et que tu ne pourras pas trouver en dentaire (cela implique que tu te renseignes fortmnt sur le metier de dentiste).Dans ma fac nous avions tous eu le choix et bon nombre d' entre nous avions comme motivations initiale la médecine, tu trouveras donc autant de bonnes raisons que nous, à toi de voir le poids que celles-ci representent a tes yeux.
Pour ce qui est des regrets tu vas forcément en avoir quelque soit ton choix. Pour ma part les grandes vacances ne fuent pas des vacances mais avec la reprise les doutes se sont peu a peu évanouis (même si ils ressurgissent occasionnellement).
Je vois pas trop quoi ajouter d' autre mis a part que la seule chose qui ressort de ton message c est la crainte, la crainte de ne pas avoir les épaules pour faire medecine... A méditer
_____
Caféïnomania? Spider bizuth Spider Bizuth
Top
Miss Gaffe
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 213
Enregistré : 09/08/2004
Posté le 20/06/2010 à 15:37 notnew
Coucou tout le monde,
niveau doutes et indécisions je suis probablement parmi les championnes!
Je peux juste te donner mon point de vue; j'ai fait médecine (et fini les études) et après j'ai fait dentaire, que je finis sur ces prochains jours quasiment...un peu comme iznogoud mais dans l'ordre inverse...
Les regrets: j'en ai tjs un peu, d'avoir abandonné médecine, mais est-ce que je n'en aurais pas eu de n'avoir pas fait dentaire si j'étais restée en médecine? sais pas.

Le métier de dentiste est un joli métier, très complet et qui peut être, comme beaucoup de métiers, très intéressant si tu sais y voir un intérêt. Il y a des domaines extrêmement variés en dentaire: de la médecine, de la psychologie, du business, de l'ingénierie...et il aura fallu 3 ans pour que je commence à m'en rendre compte.
Le côté manuel, cela s'apprend. La vitesse aussi. C'est vrai. Tu peux relire tous les posts que j'ai mis depuis 2008, peut-être que ça te rassurera, car les gens qui m'ont répondu ont dit vrai.
Après c'est clair qu'il y a une certaine forme de pression au début, car c'est un peu du travail à la chaîne, il faut savoir faire peu à peu les traitements dans le temps imparti et ça au départ ce n'est pas évident du tout.
Mais globalement, c'est un beau métier. Méconnu et souvent jugé de façon erronée.
Concernant les stages, je n'ai jamais fait de stage chez un dentiste auparavant. Et j'aurais plus tendance à dire que ça ne servirait pas à grand chose tant qu'on ne connaît pas un minimum le métier pour savoir de quoi ça parle. On ne commence à se poser de questions que lorsque l'on a fait les choses une fois, puis deux, puis trois. Avant cela, quel intérêt peut-on bien avoir pour de gestes dont on sait à peine à quoi ils servent?
_____
...une libellule avec six pattes gauches...
Top
Yoshi58
Externus-minus

Messages : 31
Enregistré : 12/01/2009
Posté le 24/06/2010 à 14:31 puis édité 1 fois notnew
Bonjour à tous ! j'viens de me taper les 4 pages de topics et ça me rassure un petit peu ^^ je fais ou plutot fairait surement (pas sur a 100 % encore) partis des "dentaire-par-défaut". Je suis primant, j'ai toujours voulu faire médecine et QUE ça (j'me souvient même que j'me moqué des dentistes en début de P1, travailler dans des bouches pas possibles...) Résultat : j'vais surement loupé médecine de qq places et avec la réforme qui s'ammenne... Avec le temps j'ai muri et j'me suis dis, bah pourquoi pas dentaire ?
Vos posts m'ont un peu rassuré, d'autant plus, je sais que si je n'aurait pas pu faire médecine, ça aurait été dentaire. Un petit espoir persiste encore pour médecine mais si j'ai dentaire... Alea jacta est =)

Je viens d'aller voir mon dentiste, super sympa, m'a très bien expliqué son métier, les perspectives d'avenirs, les differentes filières d'internat qui seront surement mis en places (chirurgie orale en tant que DES...)

Ce que je trouve interessent en dentaire c'est que c'est une discipline "touche-à-tout" : de la clinique, du manuelle, étude des matériaux, de la radio, de l'implantologie... contrairement à médecine ! (je doute que les MG ou les neuro fasse de l'implanto...). Et pis faut dire qu'on est bien lotis qd même...

Dire que je haïssais les dentistes étant petit...smilies

Pour la petite histoire, mon ex-orthodontiste voulais devenir psychiatre ++ au départ et à choisi dentaire par défaut et qui plus et à l'avant dernière place ! Il s'est toujours épanoui dans ce qu'il faisait et ce n'est que 25 ans après (aujoud'hui quoi smilies)qu'il commence à avoir qq regrets...smiliessmilies
_____
néo P2 :P
Top
ChicO_^)
Chef des sévices

Messages : 343
Enregistré : 10/05/2006
Posté le 26/06/2010 à 13:29 puis édité 1 fois notnew
bonjour tous le monde,
je suis chirurgien dentiste et ça fais un an que j'exerce en cabinet.
Contrairement a vous, je n'aime pas ce que je fais et j'ai encore des doutes.
Je pense que l'enthousiasme que l'on a en dentaire c'est surtout pour nous rassurer et oublier l'echec de la P1 (pour ceux qui n'ont pas choisi dentaire).
qu'est que vous en pensez?
J'envisage de reprendre medecine via la passerelle, mais je ne suis pas encore sure;-)

Je suis chirurgien dentiste, j'exerce depuis un an, je n'ai pas choisi dentaire en fin de p1 et pourtant je m'éclate au travail. Je ne vois pas ce qui nous différencie des autres spé méd. Nous sommes les médecins de la bouche et nous soignons les patients au meme titre que n'importe quel autre spécialiste. Si tu veux refaire médecine, je te souhaite bcp de courage et de patience, mais ne crois pas que tu seras nécessairement davantage libre dans le choix de ta spé à l'internat, et puis que tu t'épanouiras davantage dans une autre discipline.
Top
iznogoud2
Ministre de la Santé

Messages : 954
Enregistré : 08/02/2005
Posté le 30/06/2010 à 20:47 notnew
Je vais essayer d`apporter mon point de vue ici, etant donnee ma double formation de medecin et de chirurgien-dentiste :
la chirurgie dentaire vaut n`importe quelle spe medicale en terme de satisfaction. La question est juste de savoir ce que l`on veut faire, je crois qu`il faut comparer dentaire avec une spe medicale bien precise. Si par exemple on se sent chirurgien, il n`y a pas photo il faut faire medecine pour etre pleinement satisfait. De meme si on souhaite etre capable de mieux comprendre les pathologies generales,et s`en occuper en meme temps que sa discipline propre, alors medecin c`est la voie royale a l`hopital. Par contre si on veut maitriser a fond son sujet, avoir ses patients et une activite de soignant en cabinet, il faut comparer dentaire a chaque spe. Exemple si j`avais eu anapath a mon concours, je crois que je serai retourne en cabinet dentaire smilies

Conclusion : la question est savoir ce que tu cherches precisement dans ton exercice de soignant.
_____
Médecin-Assistant en Chirurgie
Words of a surgeon : for everything u do, think twice, cut once.
Ancien conseiller facultaire médecine à l'AGL
Chirurgien-dentiste à la retraite
Top
Aller en haut • 95 réponses • 5 pages • 1 2 3 4 5
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Offres d'emploi avec emploimedecin.comEmploi Soignant
Toutes les offres d'emploi
Publicité
Dr Irène Frachon « Le Mediator® est un poison lent pour la pharmacovigilance française » Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter