logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Je regrette...

Aller en bas • 46 réponses • 3 pages • 1 2 3
Miss Gaffe
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 213
Enregistré : 09/08/2004
Posté le 04/02/2010 à 23:48 notnew
...mon choix.
Voilà. C'est dit. Et c'est désastreux, à la fin d'un double cursus.
Peut-être que c'est le ras-le-bol de l'école? ou peut-être que je ne me suis pas écoutée, essayant de me persuader que si j'avais passé la D1, alors pourquoi pas la D2. Mais maintenant je suis en D3 (enfin...l'équivalent).
Je n'ai pas du tout confiance en moi et en mes capacités. Je pense que le progrès que j'attendais n'est jamais venu. Je galère tout autant qu'il y a un an pour pas mal de choses (l'endo notamment), et puis, je sais pas. C'est pas naturel pour moi tout ça. Pas que j'aurais pas voulu. J'aurais tout donné pour l'avoir cette facilité manuelle. J'ai de la facilité pour apprendre les bouquins mais malheureusement en dentaire on s'en fout, ça n'aide pas franchement, de savoir aprendre des bouquins en masse par coeur.
Je suis trop lente aussi. Je m'inquiète beaucoup par rapport à ça: je vais tenir comment dans le privé à ce rythme, alors que je mets tjs une heure pour faire trois collets en compo??
Bref c'est con mais c'est comme ça. Même si maintenant, des solutions y en a pas 36000, je passe mon diplôme et après j'ai grave besoin d'un revenu, va falloir que je roule ma bosse. Mais je m'inquiète sérieusement, je suis pas sûre de donner le tour.Fallait que ça sorte.
_____
...une libellule avec six pattes gauches...
Top
J.-C.
Chef de pique-nique

Messages : 174
Enregistré : 09/07/2009
Posté le 05/02/2010 à 01:39 notnew
Du regret ...Du mal à croire ça avec ma vue d' p1 smilies...
_____
"Je ne dors pas longtemps, mais je dors vite" (A.Einstein)
Top
Monaco
Ministre de la Santé

Messages : 1086
Enregistré : 09/05/2005
Posté le 05/02/2010 à 02:56 notnew
Alors, d'abord .. JC, faut pas croire qu'apres la P1 tout est rose .. Le metier de dentiste, personne ne le connait vraiment ( à part les fils et filles de ... et encore .. )
Donc bien sur il arrive qu'on regrette de faire les études qu'on mène ..

Miss GAffe, déjà tu parles de double cursus .. Je n'ai pas trop suivi tu as fait quelque chose avant dentaire ou en parallèle ?
Donc déjà si pour toi dentaire c'est niet et re-niet .. sers toi de ton autre diplome ..

Ensuite, que te dire .. que moi même parfois je me demande si je m'epanouierai dans ce boulot .. je suis en T1 et j'ai du mal à me projeter .. je ne suis pas non plus tres rapide, tres habile manuellement, j'ai du mal souvent avec le coté relationnel avec les patients, du mal à choisir des plans de traitement, du mal à arriver devant eux avec des devis à X mille euros ..

Bref, c'est loin d'être rose .. mais bon .. je te dirais que l'avantage de notre boulot, c'est de bosser ensuite ( un peu ) comme on l'entend .. si tu veux bosser que les matinées par exemple .. c'est possible . ( tu gagneras moins que d'autres .. mais va, tu ne feras pas pleurer dans les chaumieres .. )
Ensuite pour ce qui est de la rapidité, de la précision du geste ... je m'efforce de croire que l'expérience joue grandement .. j'en doute parfois, mais je me dis que c'est évident .. ( c'est en forgeant .... smilies ) .

Alors oui voilà , si vraiment tu te sens pas faite pour ça, par pitié, termine tes études, t'es plus tres loin, passe une these pépère .. mais au moins t'auras un truc ..

Apres, si les soins c'est vraiment pas pour toi .. as tu pensé à la recherche ( ok c'est faible en dentaire .. mais bon .. valide M1 / M2 .. au cas ou .. )

Et puis vraiment si tu veux faire autre chose t'as les passerelles vers les 3emes années de médecine et pharma ... mais bon faut avoir envie aussi ..

C'est peut etre ça mon grand reproche sur nos études, le peu de possibilités de reconversions !!!
_____
Chirurgien-Dentiste depuis 2012
New-York University Orthodontic program 2014
Top
Miss Gaffe
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 213
Enregistré : 09/08/2004
Posté le 05/02/2010 à 07:38 puis édité 1 fois notnew
Salut Monaco,
merci pour la réponse!
je suis déjà médecin. J'ai passé mon diplôme en 2006, après quoi j'ai eu le 2ème enfant. J'ai quitté la médecine parce que c'était incompatible avec ma vie de famille, et essentiellement pour chercher un peu de tranquillité. Comme dentaire restait dans le médical et que le contact avec le patient est encore ce qui me remonte le moral dans ce boulot, c'est ce que j'ai fait. Ici où je vis en médecine il n'y a pas d'ENC et les places de formation postrgrade (le diplôme s'obtenant comme dans la plupart des pays européens avant l'internat) sont données assez aléatoirement, aux opportunités de contrat mais aussi beaucoup à ton profil. Etant mère de deux enfants je partais déjà avec un bémol par rapport aux autres (eh oui, je ne voulais pas y croire mais c'est comme ça malheureusement), je me suis donc dit que dentaire était un compromis idéal.
Comme apparemment, je vais droit dans le mur (en tout cas c'est mon impression en ce moment), c'est clair, comme tu l'as parfaitement dit, je finis mon diplôme (pas de T1 chez nous, je finis donc dans quelques mois) et je me donne 1 année à temps partiel, pour voir. Mais reprendre des études c'est exclu, fini. Je suis déjà à un équivalent de bac+9 ou un truc du genre.
Je me dis, qu'avec ces diplômes, il y a tjs moyen de postuler dans des grosses boîtes. Au cas où.
Enfin bref voilà. Ce n'est pas du tout pour décourager ceux qui se lancent bien sûr! car mon ressenti est extrêmement personnel. Mais je voulais savoir si j'étais un peu la seule. Visiblement non. Et je t'approuve à 100% quand tu dis que dentaire est un métier difficile, prenant, et particulier (ça ne s'apparente à rien d'autre). Même si de l'extérieur souvent ce que les autres voient malheureusement, c'est un mec qui vous fait ouvrir la bouche et gagne beaucoup d'argent facilement dessus.
_____
...une libellule avec six pattes gauches...
Top
Monaco
Ministre de la Santé

Messages : 1086
Enregistré : 09/05/2005
Posté le 05/02/2010 à 13:10 notnew
Et exercer la médecine .. comme salariée par exemple .. ça pourrait être peut etre compatible avec une vie de famille ..

Je pense à des trucs qui existent en France, peut être y a t il un équivalent suisse ?

( médecine scolaire, medecine des plannings familiaux, des PMI .... )

T'es médecin + dentiste ( quasi ) .. sacré CV quand même .. tu trouveras quelque chose j'en suis convaincu .
_____
Chirurgien-Dentiste depuis 2012
New-York University Orthodontic program 2014
Top
Nutella
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 1299
Enregistré : 08/03/2003
Posté le 05/02/2010 à 18:41 puis édité 1 fois notnew
Miss Gaffe,

Je compatis à la lecture de ton message, car il n'est pas sans rappeler à chacun les moments difficiles de dentaire.

oui dentiste c'est un très beau métier, mais on oublie que c'est un métier où il faut de multiples qualités simultanément pour arriver à gérer le patient, faut être bon en relationnel, bon techniquement, rapide (parce que finalement c'est une entreprise et qu'on doit pas couler), concentré manuellement et intellectuellement.

Quand on apprend encore, c'est encore plus éprouvant. Et je pense qu'hormis quelques uns d'entre nous qui sortent vraiment du lot, on est tous passés par ces phases de remise en question.

Mais comme tu dis, ton ressenti est aussi personnel...A toi de distinguer entre ce qui est normal du à la fatigue physique et morale, aux conditions de travail dans une fac (éprouvantes), à la gestion parallèle d'études (en reconversion en plus) et d'une vie de famille; et ce qui est vraiment que tu ne t'épanouis pas dans le métier.

Je ne sais pas si ça va te rassurer, mais beaucoup sortent de T1 et n'ont fait que quelques endos, peut être des fois une seule couronne et encore le pilier était déjà taillé...

Il faut avoir le courage de se lancer malgré tout. D'autant plus que tu peux commencer doucement, en exercice salarié par exemple (mutuelle ou autre), histoire de prendre tes marques.

Globalement et comme souvent depuis ces années je partage l'avis de Monaco qui a dit que des choses très vraies ^^
Finis ces études, tu n'es plus très loin et ce double diplome ne peut que te servir.
Top
Miss Gaffe
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 213
Enregistré : 09/08/2004
Posté le 05/02/2010 à 19:03 notnew
Merci de me lire et de m'épauler un peu! smilies
Justement, le truc c'est que faire la part des choses est super difficile.
Je confiais à une amie aujourd'hui, qui a fini et m'a coaché pour pas mal d'extractions à l'école, ce que je ressens. Et aussi que mon caractère veut que je ne supporte pas d'être dans un domaine où je n'ai pas beaucoup, beaucoup de facilités. En médecine j'avais de la facilité. Mais tôt ou tard c'est à moi de me rendre à l'évidence: on n'est jamais le meilleur et si on ne s'y fait pas on est malheureux toute sa vie.
Mais bon, je trouve que quand même, ce dont on ne parle pas en dentaire, c'est de la frustration quand quelque chose ne marche pas. Hier j'ai reçu un double stellite, et rien ne marchait car le labo a merdé son travail et n'a rien fait de ce que j'avais demandé. Le prof m'a certifié que là j'y étais pour rien. Mais même comme ça je me sentais triste, nulle. Bref naze.
C'est pas la première fois que ça m'arrive, mais des fois il arrive aussi le contraire: p ex la pulpo qui se passe vite et bien sur un gosse qui à la base détestait le dentiste et qui a la fin de la séance vous fait un bisou. Ou la mémé qui reçoit son complet supérieur après extractions multiples et vous fait la bise. Le papi qui vous amène des choco à Noel, même si vous traînez dans son traitement.
Mais le problème c'est que tout ça est très vite balayé par ceux qui tirent la gueule ou pire, les chargés d'enseignement qui se chargent de massacrer la moindre confiance que vous avez acquise. Les encouragements sont trop rares, quand on fait bien un truc personne ne dit rien car c'est normal par contre il suffit qu'un seul élément aille de travers et c'est "là faut que je te parle y a ça et ça et ça à corriger".
Et quand on s'investit comme beaucoup d'entre nous s'investissent pour ce métier c'est destructeur. Comme vous probablement ça m'arrive de ne pas dormir à cause de certains patients ou de me réveiller en sursaut à 6 heures du mat parce que je sais que j'ai tel soin à faire. Si je foire j'y pense pendant une semaine. Et les autres le sentent, les profs je pense aussi. Voilà.
Mais je sais que dans le privé cette pression sera là aussi avec les boss si je travaille chez quelqun (c'est que je compte faire pour l'instant) et que c'est un monde dur comme tu dis, Nutella. Alors que penser? je sais pas. Je tente une année, et peut-être que la vie se chargera elle-même de me faire comprendre si je suis faite pour ça ou pas. A mon avis le verdict sera assez rapide. Je me donne 1 an. Je vous tiens au courant et merci.
_____
...une libellule avec six pattes gauches...
Top
iznogoud2
Ministre de la Santé

Messages : 954
Enregistré : 08/02/2005

Vie réelle
Jérôme Duisit
Pays : Belgique
Domaine : Médecine
Niveau : Médecin
Fac : BRUXELLES UCL
Posté le 06/02/2010 à 19:59 puis édité 1 fois notnew
Ce dont tu parles, c'est-à-dire la reconnaissance aléatoire des patients, ce n'est pas vrai que pour dentaire: en médecine (comme toi je connais les 2 domaines) c'est aussi tout à fait le cas. Peut être n'es-tu pas faite pour une discipline manuelle, chirurgicale. Le problème pour dentaire c'est que tu ne peux pas t'en dissocier. Par contre en médecine c vrai que tu peux faire beaucoup de spécialités où il y a très peu de gestes techniques.
Peut être aussi en as tu tout à fait raz-le-bol des métiers de santé et dans ce cas bah... je sais pas: c'est un peu comme le roman "Le désert des tartares": tu attends tellement de quelque chose qu'au final tu t'enterres dedans, pour rentabiliser toutes les attentes et l'énergie que tu as déjà passé. Mais je crois qu'il vaut mieux encore changer d'univers, même si c'est pénible, que de s'enterrer toute une vie.
_____
Médecin-Assistant en Chirurgie
Words of a surgeon : for everything u do, think twice, cut once.
Ancien conseiller facultaire médecine à l'AGL
Chirurgien-dentiste à la retraite
Top
Miss Gaffe
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 213
Enregistré : 09/08/2004
Posté le 07/02/2010 à 00:22 notnew
Peut-être qu'au fond tu as raison sur tous les plans, iznogoud. Je ne me suis jamais posé la question en fait, pour moi c'est clair que j'adore bosser avec des gens, j'adore communiquer, ça fait partie de mes points forts, ça. Sauf que...peut-être que communiquer avec des gens en souffrance, au bout d'un moment on en a ras-le-bol.
En médecine j'aimais les raisonnements diagnostiques. J'aimais présenter les cas soigneusement. Expliquer aux patients ce qu'ils avaient, les convaincre qu'il valait mieux tel traitement plutôt qu'un aurtre.
Mais en dentaire le pouvoir de conviction ne passe par ça. Le pouvoir de conviction passe par la compétence que l'on a au bout de ses doigts. Je ne fais pas des trucs moches. Je fais les trucs relativement bien globalement, d'après les appréciations reçues. C'est pas un manque de conscience professionnelle, je vais pas laisser partir quelqun avec une moitié de traitement. Sauf que j'y passe trop de temps, et qu'à côté de moi il y a des gens qui font les choses vite et bien. A côté d'eux, forcément, on perd de la crédibilité. C'est ça l'ennui.

Si ça ne marche pas l'an prochain, de toutes façons y aura pas d'état d'âme et mon patron me virera du jour au lendemain; je compte alors sur mon CV pour me reconvertir dans un truc qui n'aura strictement rien à voir. En fonction des opportunités. Comme tu dis si bien, izno, mieux vaut changer d'univers que s'enterrer. Car par moments c'est vraiment mon sentiment: d'avoir chaussé des chaussures trop grandes ou pire, de m'être fait couper les ailes, ou d'avoir été sortie de mon milieu naturel comme un poisson, peu importe la métaphore débile que je pourrai trouver...
_____
...une libellule avec six pattes gauches...
Top
Nutella
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 1299
Enregistré : 08/03/2003
Posté le 07/02/2010 à 13:14 notnew
Je pense qu'il faut aussi savoir relativiser la qualité des soins techniques que l'on donne.

Quand on regarde la moyenne de la qualité des soins en cabinet, on se rend compte qu'un fort pourcentage n'arrive même pas à la cheville de ce que peut faire un étudiant de D2..
C'est aussi une histoire de nomenclature, forcément à la fac les gens font les choses très bien, mais en cab tu peux pas te permettre de mettre 1h pour un compo stratifié etc.

Ne pas mal comprendre ce que je dis: évidemment qu'il faut une qualité minimum. Et pourtant ces cabinets tournent aussi, et les patients sont contents! parce qu'au final ya pas que la "perfection" qui compte pour le patient. Un cabinet où les patients sont accueillis à l'heure, avec de grandes disponibilités horaires, des remplaçants pendant les vacances, où l'ambiance est sympa et tout est bien désinfecté; ça attire plus que la qualité des soins. Statistiquement c'est pas ce qui revient en premier dans les attentes des patients.
Rien ne t'empêche si tu es lent, d'organiser ton temps en foonction: privilégier des séances longues sur le même patient. C'est l'avantage du libéral.

Je serais pas si dramatique par rapport à ton futur patron, on sait tous qu'au début on met plus de temps qu'un praticien chevronné, il va certainement pas te virer pour ça!!!
Bien sûr faut un minimum de qualités quanad même, quel praticien voudrait d'un collaborateur antipathique, inhumain avec ses patients, m'enfoutiste, pas soigneux ET lent...

Ma modeste expérience clinique m'a cependant déjà apporté une certitude: la qualité du soin ne conditionne pas le fait qu'un patient sera reconnaissant/reviendra/acceptera sa prothèse.
J'en reviens au contrat de soin, en cab, le patient viendra pour TOI.
De plus, je rappelle que dans les disciplines médicales, on a une obligation de moyens, mais pas (encore) de résultat.
Top
Monaco
Ministre de la Santé

Messages : 1086
Enregistré : 09/05/2005
Posté le 07/02/2010 à 14:04 puis édité 1 fois notnew
Je pense qu'il faut aussi savoir relativiser la qualité des soins techniques que l'on donne.

Quand on regarde la moyenne de la qualité des soins en cabinet, on se rend compte qu'un fort pourcentage n'arrive même pas à la cheville de ce que peut faire un étudiant de D2..
C'est aussi une histoire de nomenclature, forcément à la fac les gens font les choses très bien, mais en cab tu peux pas te permettre de mettre 1h pour un compo stratifié etc.


Je partage à 100 % l'avis de Nutella qui dit aussi beaucoup de choses très vraies smilies ..
Je pense qu'il existe une grande différence entre l'apprentissage clinique en faculté et la réalité du travail libéral. J'ai eu l'occasion de le vérifier dans les cabinets où je suis passé ..
Maintenant, comme l'a dit Nutella, les soins sont corrects, le patient est content car ce qui lui importe c'est que ce soit rapide et le moins désagréable possible .. Que tu aies mis la digue pour faire ton endo .. il en a rien à secouer ^^ .
J'ai vu des trucs en cabinet qui feraient criser littéralement certains assistants d'OC ou de prothèse de ma fac, mais je peux t'assurer que les praticiens de ces cabinets n'ont jamais eu plus de probleme que ça avec leurs patients ..
Bref, on s'ecarte un peu du sujet mais je crois qu'en dentaire comme dans toute profession, il y a la théorie et la réalité clinique ( et administrative ) du boulot ..

( oui le coté administratif joue beaucoup, .. le jour où l'endo molaire ne sera plus cotée comme dans les années 60, je pense que les praticiens pourront enfin arrêter de bosser comme dans les années 60 .... autre débat .. )
_____
Chirurgien-Dentiste depuis 2012
New-York University Orthodontic program 2014
Top
Miss Gaffe
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 213
Enregistré : 09/08/2004
Posté le 07/02/2010 à 23:28 notnew
Ca fait du bien d'en parler...comme on l'a dit, oui c'est vrai, c'est pas un métier tout rose. C'est ce que j'ai cru, comme beaucoup, en faisant ces études: je me suis dit que ce serait dur, mais qu'après tout irait bien. En mûrissant un coup, je me rends compte que l'eldorado n'existe nulle part, que tout métier sera difficile.
Mais bon, ce que vous me dites m'aide aussi à faire la part des choses.
Dans le fond c'est pas que j'ai envie de changer de voie. Dans le fond c'est que je me sens naze et désemparée et que du coup c'est plus facile de se réfugier dans les "j'aime pas et puis c'est tout".

Mais toutes vos remarques sont sensées et rationnelles, et ça aide à y voir plus clair. Merci. Je maintiens ma décision de finir ce diplôme et de me donner 1 an, pour voir (et puis aussi...parce que pour parler concret, je commence à manquer cruellement de fric!!)
_____
...une libellule avec six pattes gauches...
Top
orthodontiste-luch
Chef des sévices

Messages : 404
Enregistré : 03/08/2007
Posté le 11/02/2010 à 10:56 notnew
Et puis attend aussi d'avoir gouté au libéral. Tu auras peut-etre une pression supplémentaire, mais ca donne une grande bouffée d'air frais par rapport au centre de soin, qui parait super au début, mais devient a la fin étouffant. J'avais fait un remplacement entre ma 5° et ma 6° année, ca m'avais fait un bien fou par rapport à la fin de la 5° année ou l'atmosphère du centre de soin me pesait vraiment (je dois tout faire valider, les profs s'en fouttent, je dois changer d'étage pour faire une radio, j'attend 3 heures pour tout...)
_____
Chirurgien-dentiste (thésé depuis juillet 2007). Spécialiste qualifié en ODF.
Top
carre rouge
Jeune Carabine

Messages : 29
Enregistré : 22/04/2009
Posté le 21/02/2010 à 19:45 notnew
coucou miss gaffe!
je pense que tu ne devrais pas te faire de soucis, j'etais très lente moi aussi,au centtre de soins j'etais tjs la derniere a sortir. Mainenant je bosse en cabinet depui 1an demi et j'ai appris a être très rapide. Il ne faut surtout pas être impatiente dans ce metier, ne change pas! tu apprenderas a faire les choses bien et vite, mais surtout ne bacle pas le travail seulement pour etre rapide!
voila en ce qui concerne ton "futur patron" tu verra en general ils sont tres indulgents, alors ne t'inquiete pas. C'est sur que c'est un metier chiant, mais pour une mere de famille tu trouveras pas mieux!
bon courage;-)
_____
il n'est jamais trop tard pour devenir ce que l'on aurait pu etre
Top
Miss Gaffe
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 213
Enregistré : 09/08/2004
Posté le 21/02/2010 à 21:59 notnew
Merci carré rouge! c'est gentil, ça me rassure bcp ton message.
Ca va un peu mieux. J'essaie de prendre un peu de distance, de ne pas prendre tout à coeur. Et surtout de finir cette année correctement!
_____
...une libellule avec six pattes gauches...
Top
linkactu
Jeune Bizut

Messages : 4
Enregistré : 03/02/2004
Posté le 06/06/2010 à 18:17 notnew
salut !!! y aurait il moyen de rentrer en contact ? j'aimerai avoir des infos pour dentaire en suisse étant mg en france
merci
Top
Miss Gaffe
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 213
Enregistré : 09/08/2004
Posté le 13/06/2010 à 12:48 notnew
Oui, sans problème. Tu peux me contacter par U2U.
A +!
_____
...une libellule avec six pattes gauches...
Top
phawoukied
Jeune Bizute

Messages : 3
Enregistré : 08/07/2010
Posté le 13/07/2010 à 00:58 notnew
Il parait que c-est partout de la meme façon! Je viens de m-inscrire sur ces forums, je suis étudiante d-odontologie au Chili, il ne me reste qu-un semestre et ce que tu racontes me rapelle mes 2 dernières années! Mais meme si etre dentiste est un métier assez particulier comme on dit dans un des post, dans la fac, avec ce systeme d-aprendre sur le patient on aprends pleins de choses du coté de "l-intelligence emotionelle" que je crois maintenant vont etre très necessaires dans n-importe quelle domaine. D-autre part, n-a tu pas pensé a la santé publique, du coté prevention?
Top
Zalaar
Nain-terne

Messages : 128
Enregistré : 04/08/2010
Posté le 04/08/2010 à 18:05 notnew
C'est sur que c'est un metier chiant, mais pour une mere de famille tu trouveras pas mieux!

J'éspère simplement qu'il y a des dentistes qui aiment vraiment leur métier...

parce que lire ça, moi ça me trou l'c*** bien comme il faut!!! c'est la parfaite caricature du dentiste qui aime surtout pas ce qu'il fait mais qui s'en fout parce qu'il gagne plein de thune et qui organise son temps comme il veut... ça me tue!!!smiliessmiliessmilies

Se poser des questions c'est normal, mais je crois pas que dentiste soit le métier le plus chiant du monde, faut pas exagérer!!!

Je suis actuellement consultant et j'espère futur dentiste d'ici quelques années.

Entre les supérieurs qui te foutent une pression pas possible, les collègues jaloux ou juste cons, les clients insatisfaits pour ci ou ça et qui te font perdre un temps fou et tourner en bourrique pour des queues de cerise, les délais toujours plus court, les WE passer à bosser pour un rendu qui te sera balancer à la tronche le lundi avec un "c'est de la m****!(ou presque)", les déplacements incessants qui t'éloigne de ton conjoint et de tes potes et qui augmente la fatigue, les co-traitant qui tiennent pas leur délais et c'est toi qui prend... et le tout pour un salaire tout juste correcte (jme demande quand même comment jvais payer mes impôts!)...

Toutes ces raisons m'ont empêchées de dormir au moins une fois ça c'est un boulot chiant!!!

et c'est surement pas encore le pire! des boulots chiants, dures physiquement et mal payés yen a à la pelle!!!

Je crois qu'il faut quand même en être un minimum conscient.
Top
chimgrid
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 300
Enregistré : 23/07/2004
Posté le 06/08/2010 à 13:16 notnew
Coucou MissGaffe, comment vas-tu? Où en es-tu comparé à février?

Je viens partager mon expérience!

Pour ma part, mes années centre de soins ont été difficiles, car je suis très sensible. La moindre remarque acerbe de prof me démontait pour 48h, c'était vraiment dur. J'ai assez mal vécu ma clinique de 4ème et de 5ème année, même si j'ai appris beaucoup de choses, même si j'ai fait des progrès hallucinants, même si y'avait les apéros! Tout ça parce qu'il y avait toujours un étudiant doué qui faisait le double de mes quotas tout en prenant le double de vacances ou parce qu'un prof faisait une horrible remarque gratuite et mesquine.

Puis vint la 6ème année, année plus libre, avec des profs géniaux. Et là je n'ai plus regretté (je ne regrettais pas vraiment mais c'était une perpétuelle remise en questions, des tas de "et si j'y arrive jamais? et si je suis pas faite pour ça? et si...". ). Déjà parce que sans pression des profs j'étais plus à l'aise avec les patients et j'ai pris confiance en moi. Plus de pression = plus rapide pour moi aussi. Et des nuits plus reposantes vu que j'ai arrêté de pleurer smilies Déjà en fin de 6 ça allait mieux donc!

J'ai fini ma 6 y'a un an, passé ma thèse en décembre. Je suis dans le même cabinet depuis 1 an et demi (j'y ai fait mon stage de 6ème année puis j'y suis restée comme étudiante salariée) et depuis janvier j'ai un deuxième cab à mi-temps (donc deux collaborations). Je suis très heureuse smilies Quand j'ai commencé dans le premier cabinet je mettais forcément des rdv d'une heure parce que j'étais lente, mais mon titulaire ne s'en offusquait pas, il comprenait très bien. Au début aussi je me faisais marcher sur les pieds par les patients et je m'éparpillais. Maintenant je suis plus calme, plus posée, je limite les gestes parasites et j'ai des rdv d'une demie-heure pendant lesquels je fais de plus en plus de choses (sauf les endos molaire qui me prennent minimum 45minutes -avec la chambre déjà ouverte à une séance précédente en urgence par exemple-). Et puis je ne me laisse plus faire par les patients, je vire ceux qu'il y a à virer sans aucune état d'âme. Résultats: très peu de rdv manqués, contrairement au début (pourtant bossant en Isère nord j'ai pas mal de CMU), des patients cool et agréables, et j'arrive de mieux en mieux à faire accepter les gros plans de traitement. Le bonheur quoi smilies

Ne perds pas espoir, et tente le libéral, car c'est en cab' que je me suis vraiment épanouie! Il y a bien sûr du stress mais c'est toi qui te le mets, pas un individu lambda qui a décidé de te faire chier, et ça, ça fait du bien!
_____
Save Water, Drink Beer...


Top
Miss Gaffe
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 213
Enregistré : 09/08/2004
Posté le 07/08/2010 à 18:11 notnew
Coucou, merci beaucoup de prendre de mes nouvelles!
après une fin d'année difficile (énormément de fatigue et forcément, une grosse baisse de moral qui s'est prolongée depuis février) j'ai passé la 1ère partie mes examens finaux (théoriques et pratiques), avec une moyenne équivalente de 17/20...vu mon état moral catastrophique et la galère familiale et financière qu'ont représenté ces années de dentaire, je suis contente d'avoir pu récompenser mes proches qui m'ont tellement soutenue, en ayant une moyenne honorable!
Il me reste la 2ème partie dans 2 semaines, 2 examens théoriques. J'ai pris le temps de partir en vacances au soleil entretemps, donc ça va mieux.
Et l'an prochain, je suis ton conseil, parce que j'ai déjà un contrat pour le privé, à 80%. De quoi prendre le temps de m'occuper de mes monstres, ce que je n'avais pas pu faire correctement depuis longtemps. Donc je pense (enfin j'espère) que j'apprécierai mieux toute la beauté du métier dans ces circonstances!
merci de votre soutien en tout cas smilies
_____
...une libellule avec six pattes gauches...
Top
Aller en haut • 46 réponses • 3 pages • 1 2 3
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Offres d'emploi avec emploimedecin.comEmploi Soignant
Toutes les offres d'emploi
Publicité
Anne-Marie Curat, présidente de l’Ordre des sages-femmes : « Les sages-femmes sont encore trop invisibles ! » Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter