logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

[chir den] Inconvénients de dentaire

Aller en bas • 7 réponses
Raphaelb
Jeune Carabin

Messages : 19
Enregistré : 22/04/2011
Posté le 01/01/2012 à 18:58 notnew
Tags : Dentaire, Médecine
Bonjour à tous !

Bien qu’abordé maintes et maintes fois, je vais remettre le sujet sur le tapis, car c’est la période de questionnement, et que moi, ça me fait tjrs plaisir de lire des avis, donc plus il y en aura, mieux ça sera !

Bref, pour faire court, je suis en P1, ai passé le concours en Décembre, et sans prétention aucune, tout me pousse à croire que je peux prétendre à médecine, comme à dentaire l’an prochain !

Si je me suis engagé en P1, c’était un peu sans trop savoir ce qui m’attendait, et plus dans l’idée de faire médecine que dentaire. A la base, ma principale envie était la chirurgie : j’ai pu être pistonné, et assister à des dizaines d’opérations en tout genre. Tout me plaisait la dedans, le côté concret, manuel, prestigieux aussi (ça c’est nul pour le coup, mais bon). Mais le pb est qu’après avoir bossé comme un fou durant le premier quad de P1, moi, jeune étudiant très fêtard, je ne sais pas si je suis capable de tenir un tel rythme durant toutes mes études. Et puis j’aimerai plus tard profiter de ma famille, mes amis et tout, et le métier de chirurgien ne s’y prête pas forcément des masses…

Bref, je louche de plus en plus sur dentaire, au point que je ne pense qu’à ça en permanence (inutile de m’envoyer un lien sur un post plus ancien de remède, je les ai tous lu ahah).

Et je voulais avoir l’avis d’étudiants déjà bien gradé, qui l’ont eu par choix, ou par défaut, qui regrettent, ou qui ne regrettent pas etc… On voit des tas d'internes en médecine qui regrette leur choix, et aucun en dentaire... Ca, ça fait réfléchir...

Retrouve-t-on une aussi bonne ambiance dans les promos dentaires que dans celles de médecine, malgré l’effectif réduit ?

N’est-ce pas contraignant de travailler sur un périmètre pas toujours très accessible (je pense aux extractions de DDS) ?

Les relations d’argent entretenues avec le patient ne sont pas tjrs évidentes ?

Ce que j’aimais également dans la chirurgie, était la possibilité de travailler avec une équipe, d’avoir du monde autour de soi, que ca grouille en permanence de jour comme de nuit, et en cabinet, c’est pas tellement le cas. Peut-on donc retrouver cette ambiance, en tant que praticien hospitalier ?

Quelles sont les spécialités officielles accessible par l'internat aujourd'hui?

Et puis, on a tjrs tendance à dire que dans une filière de santé, à part la MG, ou la médecine interne à la limite, on finit tjrs par développer un créneau pour se spécialisé dans qlqchose. Or à lire l'ensemble des posts, on pourrait penser que l'omnipratique en dentaire reste très variée, et je ne vous cache pas que plus je pourrai effectuer d'acte différents, mieux je me porterai, j'ai très peur de tomber dans la routine...

Bref, on entends souvent parlé des qualités, mais rarement des inconvénients de dentaire ! Alors je compte sur vous pour m’en faire part !

Et puis…. Bah bonne année smilies
Top
turbineur
Doyen

Messages : 585
Enregistré : 01/01/2012
Posté le 01/01/2012 à 21:25 notnew
Salut !

Comment on peut parler des inconvénients du métier de dentiste sans parler des avantages de ce merveilleux métier smilies smilies ?

Avantages (pour moi) :

- Métier passionnant, beaucoup plus que les MG qui font de la petite bobologie et les pharmaciens vendeurs de médocs.
- Horaires de travail avantageux, peu de gardes... Parfaitement compatible avec une vie de famille, contrairement à beaucoup de médecins.
- Etudes plus courtes qu'en médecine, et on peut être diplômé sans se faire exploiter 70h par semaines à l'hosto en gagnant des clopinettes.
- Rémunération MOYENNE très nettement supérieure à la moyenne française (malgré des disparités).
- Notre utilité est unanimement reconnu par la communauté médicale, bien plus que pour les pharmaciens.
- Installation en libérale pas difficile malgré la frilosité des banques due à la faillite actuelle de certains cabinets.


Inconvenients (toujours selon moi smilies, d'autres ne penseront pas forcément la même chose) :

- Un avenir incertain : concurrence des centres mutualistes, des dentistes roumains, du tourisme dentaire... La sécu nous méprise avec des tarifs opposables dignes des pays du tiers monde, et un plafond sur les prothèses qui pourrait poindre le bout de son nez.
- Des charges qui augmentent constamment.
- Une très mauvaise image de la profession après du grand publique : on est considéré comme des escrocs, et les médecins et même les pharmaciens sont beaucoup plus appréciés par les patients.
- Un métier stressant, ou il faut rester concentrer en permanence et faire face à des patients angoissés.
- Impossibles de déléguer des actes "simples" à l'assistante, contrairement aux pharmaciens qui peuvent aller faire leur partie de golf pendant que le préparateur fait tourner l'officine.
- Une rémunération en libéral inférieure à beaucoup de professionnels de santé : radiologues, biologistes, ophtalmo, cardiologues, néphrologues, oncologues, pharmaciens sont ceux qui me viennent comme ça en tête mais il y a en d'autres.

Voila voila smilies. Et un conseil : quelque soit la filière que tu choisis, bosses à fond et vise le meilleurs classement possible, parce qu'on peut pas savoir à l'avance quelle filière partira en premier. C'est déjà arrivé que dans certaines facs que les places en sage femme soient parties avant les places en médecine.
Top
Raphaelb
Jeune Carabin

Messages : 19
Enregistré : 22/04/2011
Posté le 01/01/2012 à 21:40 notnew
Salut Turbineur !

C'est exactement une réponse comme celle-ci que j'attendais, car le coup de la concurrence de la dentisterie roumaine, m'était totalement inconnu ! C'est vraiment qlqchose qui peut devenir gênant dans les décennies à venir?

De plus comme tu le dis, la perception qu'ont les patients du dentiste, n'est pas tjrs très reluisante... Mais cela ne tend-il pas à s'améliorer? N'avez-vous pas souffert au cours de vos études de l'image de sous-médecin que certains cons (faut dire ce qu'il en est) ont tendance à attribuer au dentiste?

Et peux-tu me parler de l'exercice hospitalier? En quoi consiste-t-il? Est-ce un service précis dans un hosto?

Et pour ce qui est du choix de filière, bien entendu je présente les deux, et généralement, dans ma fac, les dernières places de dentaires, sont prises juste après les dernières de médecine, mais comme tu dis, ça dépend de la promo !
Top
Monaco
Ministre de la Santé

Messages : 1091
Enregistré : 09/05/2005
Posté le 03/01/2012 à 08:33 puis édité 1 fois notnew
Les inconvénients de dentaire:

-Image générale pas géniale auprès des gens (mais c'est relatif, ça reste un métier relativement prestigieux.)

-Travail trop souvent en solo en cabinet libéral (mais libre à toi de t'associer aussi, ça peut être la solution).

-Travail éprouvant psychologiquement (relation quasi constante à la douleur aiguë, stress du patient communicatif).

-Travail éprouvant physiquement : travail de précision au millimetre pres en bouche, mal de dos chronique, problèmes d'audition dus aux instruments rotatifs.

-Relation à l'argent qu'on ne retrouve que dans peu de spé médicales du fait d'une absence de remboursement par la SECU d'un grand nombre d'acte. Obligation de résultats imposés en conséquence et judiciarisation de plus en plus fréquente de l'exercice.

Voilà c'est un peu en vrac ce qu'il me vient à l'esprit. Mais bon les avantages sont nombreux également. De toutes façons l'herbe est toujours plus verte ailleurs en théorie. En pratique, tout boulot a son lot de désagréments.
_____
Chirurgien-Dentiste depuis 2012
New-York University Orthodontic program 2014
Top
Dr Fredo
Nain-terne

Messages : 126
Enregistré : 25/01/2011
Posté le 04/01/2012 à 15:29 notnew
Pour ce qui est des extractions de DDS, pas de problème, on a toujours un accès suffisant, il faut juste penser à l'évaluer en pré-opératoire c'est tout! En cas d'infection bucco-dentaire avec trismus, il suffit de remettre l'intervention à plus tard...
Top
Dr Fredo
Nain-terne

Messages : 126
Enregistré : 25/01/2011
Posté le 04/01/2012 à 15:32 notnew
Deuxième point sur lequel je partage mon expérience...

les relations argent avec les patients...c'est en effet un peu difficile au début, ça m'a gêne les 6 à 12 premiers mois d'exercice (les tarifs me semblaient un peu élevé) mais on s'y fait très vite et ça se passe bien avec les patients tant que tu expliques bien le traitement et le devis au patient...
Top
Nutella
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 1299
Enregistré : 08/03/2003
Posté le 05/01/2012 à 19:36 notnew
"N’est-ce pas contraignant de travailler sur un périmètre pas toujours très accessible (je pense aux extractions de DDS) ?"

> Si. Surtout pour le dos et les yeux. C'est très éprouvant psychologiquement et physiquement.
Principale différence par rapport aux chirurgies "de médecine": le patient est bien réveillé et tu dois gérer le côté émotionnel d'une zone très investie psychologiquement!
L'espace de travail (salle de soins) est en général lui aussi réduit.


"Les relations d’argent entretenues avec le patient ne sont pas tjrs évidentes ?"

> C'est vrai. Après c'est une question de qualité des soins, de gestion et de relationnel, si tu choisis dentaire tu auras l'occasion d'apprendre à te former à ça après tes études.


"Ce que j’aimais également dans la chirurgie, était la possibilité de travailler avec une équipe, d’avoir du monde autour de soi, que ca grouille en permanence de jour comme de nuit, et en cabinet, c’est pas tellement le cas. Peut-on donc retrouver cette ambiance, en tant que praticien hospitalier ?"

> travailler en équipe avec du monde qui grouille autour, certains gros cabinets dentaires peuvent être conçus de la sorte. L'avantage du dentiste est qu'il a le choix du type de structure dans laquelle il évolue. Tu peux façonner un cabinet à ton image: petite structure où tu bosses seul, "clinique" à plusieurs associés multidisciplinaires. Sans parler de l'étranger où la conception peut encore être davantage dans ce sens.
Par contre le travail de nuit...


"on pourrait penser que l'omnipratique en dentaire reste très variée, j'ai très peur de tomber dans la routine..."

> L'omnipratique est assez variée mais tu peux aussi t'en lasser.
Si tu aimes le métier, l'évolution technique y est très rapide et tu peux toujours trouver de nouveaux domaines de compétences où te former.


Quel que soit ton choix, tu le regretteras de toute façon un jour pour une ou des raisons. Un conseil, essaie de faire abstraction de la surmotivation de post-P1 et projette toi dans 20 ans, comment vois-tu ta famille et ton rythme de travail.
Top
Jacrock
Jeune Carabin

Messages : 12
Enregistré : 22/03/2011
Posté le 12/02/2012 à 17:53 notnew
http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/Le_metier_de_chirurgien_dentiste...
_____
Je m'entraîne chaque jour sans baisser d'un ton, car la perfection n'est approchable que par la répétition.
Top
Aller en haut • 7 réponses
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
Offres d'emploi avec emploimedecin.comEmploi Soignant
Toutes les offres d'emploi
Publicité
Dr Irène Frachon « Le Mediator® est un poison lent pour la pharmacovigilance française » Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter