logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique

Dentaire CESPU de Porto (GEDS)

Aller en bas • 11 réponses
noenoe
Jeune Carabine

Messages : 12
Enregistré : 22/06/2015
Posté le 22/06/2015 à 01:36 notnew
Tags : Portugal, Dentaire, étranger, Université européenne
Salut, y'a eu un post pour kine mais je voulais plus de précision pour dentaire.
Je compte envoyer mon dossier pour faire dentaire au Portugal. Je voulais savoir si d'autre etait dans la même situation que moi ou si certains ont deja fait leur inscription à CESPU.
Top
Hello7
Jeune Bizute

Messages : 2
Enregistré : 12/02/2016
Posté le 12/02/2016 à 17:07 notnew
As tu des infos ? T'es tu inscit? Moi je souhaiterais faire pharma et je sais pas trop si cette ecole est fiable...
Top
Powerfresh
Sexternoïde

Messages : 41
Enregistré : 25/06/2011
Posté le 14/02/2016 à 11:01 notnew
Salut,

Avant de te lancer là dedans, réfléchis si ça vaut vraiment le coup smilies est ce que cette fac a seulement prévu une formation clinique suffisante pour les étudiants ? As-tu seulement une idée de la qualité du diplôme qui y est délivré aux étudiants? Ta formation sera-t-elle en français ?
Bien sûr qu'il y a ces histoires d'équivalence des diplômes européens mais face au patient ça ne sera pas la même chose! Nous avons des retours de praticiens formés à l'étranger et c'est pas joli joli : niveau parfois insuffisant, praticiens qui finissent dans les centres low-cost, installations qui sont souvent dans les zones où il y a déjà beaucoup de dentistes...

Je sais que c'est dur de faire face à un échec en paces mais est ce qu'être formé dans une pompe a fric est mieux ? C'est bien beau de vouloir être dentiste, mais si tu n'es pas compétent à la fin tout ça (la quantité d'argent dépensé et l'expatriation) aura servi à quoi?

Réfléchis bien et bon courage...
Top
noenoe
Jeune Carabine

Messages : 12
Enregistré : 22/06/2015
Posté le 26/02/2016 à 14:10 notnew
Cc,
Alors oui je me suis bien inscrite pour dentaire. Du coup en ce qui concerne pharma je ne peux pas trop t'aider. Cependant je vais quand même partager mon expérience vu que beaucoup s'intéresse à CESPU.
Alors il faut savoir que la 1ere année est belle et bien en français, avec des cours intensifs de portugais. Concernant la formation, après avoir fait 2 paces, je peux t'affirmer qu"elle est similaire à ce que tu peux faire en PACES en France (donc oui beaucoup de travail (biochimie +++)). Il faut savoir que pour accéder aux études de santé au Portugal il est obligatoire d'avoir eu la moyenne en science (l'équivalent pour nous c'est d'avoir eu la moyenne en svt sinon dossier non considéré). Cespu délivre bien des diplômes reconnus en France (d'ailleurs il y'a pas mal de diplômés travaillant à l'heure actuelle en France (prothésistes, dentistes ..).
Ensuite après avoir comparé le programme des années suivantes sache que les étudiants issu de CESPU ont plus d'heures de pratique que ce de U.Porto et que des étudiants français (parisiens en tout cas).
La formation est très bonne, il faut se sortir de la tête que tout ce qui n'est pas français est mauvais. CESPU forme des professionnels de santé reconnus depuis déjà plusieurs décennies et est reconnus et réputés dans l'ensemble des pays lusophones.

Voilà, si tu as d'autres questions smilies
Top
Powerfresh
Sexternoïde

Messages : 41
Enregistré : 25/06/2011
Posté le 26/02/2016 à 21:03 notnew
Ensuite après avoir comparé le programme des années suivantes sache que les étudiants issu de CESPU ont plus d'heures de pratique que ce de U.Porto et que des étudiants français (parisiens en tout cas).
La formation est très bonne, il faut se sortir de la tête que tout ce qui n'est pas français est mauvais. CESPU forme des professionnels de santé reconnus depuis déjà plusieurs décennies et est reconnus et réputés dans l'ensemble des pays lusophones.


Pardon mais j'aimerais bien savoir comment tu peux avancer de telles choses alors que ça ne fait pas longtemps que tu es dans cette école privée ? Comment peux tu connaître le nombre d'heures de "pratique" réalisées par un étudiant français (et en faisant la différence entre travaux pratiques et stage clinique à l'hôpital!) ? J'imagine que c'est ta fameuse école qui te l'a dit?
La formation est "très bonne"? Évidemment qu'ils te l'ont dit, sinon personne ne signerait de contrat pour étudier chez eux! Si cette école formait des professionnels de qualité réputés et reconnus depuis si longtemps, j'en aurais entendu parler pendant ma PACESil y a plusieurs années de ça !
Non excuse moi mais j'ai bien l'impression que tu as parfaitement gobé tout leurs arguments marketing pour t'attirer chez eux ...

Pour finir : "il faut se sortir de la tête que tout ce qui n'est pas français est mauvais" -> faux et archi faux. Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dis. Je sais très bien qu'il y a de très bonnes facs à l'étranger et nous avons des échanges avec d'autres facs (Canada, Belgique, nouvelle Zélande ....).

Simplement je n'ai pas confiance en la qualité d'un diplôme délivré par une pompe à fric. Combien coûte l'année chez toi, déjà?
Top
noenoe
Jeune Carabine

Messages : 12
Enregistré : 22/06/2015
Posté le 26/02/2016 à 21:25 notnew
Alors premièrement je pense que tu n'es pas une personne idiote et que tu te doutes bien qu'avant moi il y'a eu et il y'a d'autres étudiants.
Je ne fait pas parti de la première promotion de CESPU étant donné que cette école existe déjà depuis plusieurs décennies.
Comment ai je pu savoir ça ?! Tout simplement en comparant le nombre d'heures pratiqué par des amis diplômés l'année dernière à Paris et ceux faites par les fameux diplômés travaillant aujourd'hui en France à la fin de leurs études. (Rien de bien sorcier à ça, et je précise bien que je parle des étudiants parisien étant donné que ce sont les seuls que je connaisse).
Ensuite devons nous déduire que si tu ne connais pas la formation c'est qu'elle doit être mauvaise ?! Enfin bon il suffit de quelques petites recherches pour voir que CESPU est assez réputé au Portugal. Après je peux comprendre ta retissence envers les écoles étrangères, mais il ne faut pas mettre tout le monde dans le même sac. Comme je l'ai dit plus haut quelques recherches de nos jours suffisent pour voir le sérieux ou non d'une école.
Tout cela pour dire qu'effectivement au début je craignais que cela soit une sorte de Pessoa, quelques choses de pas sérieux. Mais après avoir rencontré les dentistes et avoir passé les premiers partiels j'ai été rassuré.
Top
Powerfresh
Sexternoïde

Messages : 41
Enregistré : 25/06/2011
Posté le 26/02/2016 à 22:05 notnew
Alors premièrement je pense que tu n'es pas une personne idiote

Je t'en remercie.

Ensuite devons nous déduire que si tu ne connais pas la formation c'est qu'elle doit être mauvaise ?

Réfléchissons. Si la formation est de "haute qualité", alors elle aura une certaine réputation. Surtout si ça fait plusieurs décennies qu'elle existe. Les étudiants français seraient encouragés à y faire des stages, voire un voyage erasmus pourquoi pas ?! Mais ce n'est pas le cas non. La réputation du cespu je ne vois pas où elle est.

Comme je l'ai dit plus haut quelques recherches de nos jours suffisent pour voir le sérieux ou non d'une école

Effectivement sur tes conseils je mène ma petite enquête... Et je ne trouve rien de convaincant! Aucun résultat dans mes recherches mis à part le trèèès beau site internet de ton école. Il y a du budget en web-design, ça se voit smilies mais je vais continuer à creuser, sait-on jamais!

Sur ce, je te souhaite une très belle soirée.
Top
Beecham
Externus-minus

Messages : 33
Enregistré : 30/01/2016
Posté le 06/03/2016 à 12:18 notnew
C'est bien connu, les formations étrangères sont réputées à un niveau international et forment des étudiants compétents, sélectionnés pour leurs capacités d'apprentissage. Non ? Ah bon ?
Mince, je recommence :
C'est bien connu, les formations étrangères dont personne n'a jamais entendu parlé, spécialisées dans la vente "chèques-diplômes" en proposant des formations en français, forment des étudiants qui s'illustrent en France par leur incompétence (cf les liens ci-dessous), sélectionnés uniquement sur la capacité de leurs parents à signer des gros chèques.

Quelques articles parus dans la presse nationale :
http://www.europe1.fr/societe/des-internes-formes-a-letranger-exc...
http://www.huffingtonpost.fr/guy-vallancien/alerte-aux-internes-e...
http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/02/09/les-internes-en-...

Des fois, j'imagine que, dans quelques années, les étudiants titulaires de ces chèques-diplômes médicaux, qui ne sont ni passés par la PACES et la thèse (ou même l'internat dentaire, soyons fous), soient, un jour, contraints de repasser une équivalence en France, comme les praticiens hors-UE. Avouez que ce serait amusant ! C'est marrant parce que des personnes hautement placées dans le monde médical et de la politique en parlent de plus en plus.
A bon entendeur !
Top
achille92
Jeune Carabin

Messages : 11
Enregistré : 18/05/2016
Posté le 18/05/2016 à 13:54 notnew
Cc,

La formation est très bonne, il faut se sortir de la tête que tout ce qui n'est pas français est mauvais. CESPU forme des professionnels de santé reconnus depuis déjà plusieurs décennies et est reconnus et réputés dans l'ensemble des pays lusophones.


Super ! en plus de la quantité on va avoir à faire à du haut de gamme en terme de formation et de niveau. On est morts de trouille. smilies
Maintenant, futurs confrères "internationaux" quand on sera serrés comme des sardines dans une boite de conserve évoluant de surcroit dans un système communiste de sécurité sociale qui fixe les honoraires et les remboursements à des tarifs au raz des pâquerettes comment tout cela risque de se terminer ? smiliessmiliessmilies
Top
intheend
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 03/08/2016
Posté le 03/08/2016 à 19:05 puis édité 2 fois notnew
J'avoue que je ne comprend pas pourquoi il y a tant de haine contre les alternatives au concours de santé français injuste ?
Oui injuste. Car un étudiant à Montpellier peut-être recalé avec 14 Moyenne, alors qu'un étudiant à Tours peut l'avoir avec 11. Les étudiants sont donc triés en fonction de la capacité de l'endroit où ils se trouvent à pouvoir être formé dans leur vocation. Et avec tout ses étudiants, ça se joue à la virgule près. Est-ce vraiment comme ça que l'on doit choisir nos futures soignant ? Cela veut-dire que les autres sont incapables ? Bien sûr que non.
Mais l'Etat français est incapable d'augmenter les candidats et ça l'arrange bien. Moins de professionnels de santé, moins de riches. Et aussi les dentistes : moins d'accès pour ne pas partager le gâteau et ne pas avoir de concurrences. Eh bien les étudiants refusent de se faire avoir par leur pays incapable de les former, les pays européens s'en frotte les mains, alors qu'ils ont toujours eu un parcours excellent, ils sont prêt à partir loin de chez eux, apprendre une autre langue, et payer de leur poche pour atteindre leur but : qui aura le plus de mérite ?

Classement universités Paris Descartes: 201 - 300, création en 1971.
Classement université Lisbonne : 201 - 300, création en 1911.
Source :
http://www.shanghairanking.com/fr/World-University-Rankings-2014/...
http://www.shanghairanking.com/fr/World-University-Rankings-2014/...
Les universités portugaises n'ont rien à envier à la France (et pourtant dans cet exemple j'ai pris l'Université Descartes dans la capitale, les universités de provinces sont bien loin encore..). A moins que la médecine dentaire est-elle un art purement Français ? Ah bon ? smilies Plus d'1/3 des nouveaux dentistes se sont formés à l'étranger. Concernant les erreurs médicales, ça arrive à tout le monde, même aux étudiants et c'est normal, même aux étudiants français ! mais aussi surtout aux médecins déjà diplômés en France, tiens tiens.. Le processus de Bologne est un acte de l'Union Européenne où les pays signataires, dont la France, certifient l'équivalence des diplômes. Un pays européen doit répondre à des attentes, alors l'enseignement au sein des établissement est surveillé. Cela commence avec la convention de...Lisbonne ! (1997) révisez votre Histoire smilies Les patients jugeront.

Dès qu'on parle d'argent, c'est tabou : pourquoi ? Parce c'est ça en France la mentalité. Pourtant en première année, bon nombre d'étudiant vont dans des "prépa privées" mettant jusqu'à 3000 euros ou plus pour toute l'année, revenant à 6000 euros en redoublant. Sans compter que l'on doit payer la bouffe, le loyer, les achats en double puisque 80% redoublent ! Pourtant les écoles d'art, les écoles de commerces sont payantes. Pourquoi forcément vous parlez de chèque-diplôme ? Ou de "papa maman" ? Pourtant ces personnes passent des examens. Ils travaillent et ont des comptes à rendre. Moi si je fais ça je prendrais un crédit, ce n'est pas papa ni maman. Il faut arrêter d'en vouloir à ceux qui payent leur études. Le diplôme n'est pas imprimé vous savez ? Il y a un cursus à effectuer. Du moment qu'une école n'est pas publique, c'est normal qu'elle soit payante, sinon c'est qui qui va leur permettre de survivre ? La meilleur université n'est pas publique, mais privée : Harvard aux USA.
Top
Beecham
Externus-minus

Messages : 33
Enregistré : 30/01/2016
Posté le 06/08/2016 à 00:32 puis édité 4 fois notnew
Encore un qui essaye maladroitement de justifier l’escroquerie de sa formation.

Comment ? « Escroquerie » ? Comment ose-t’il ?

A vrai dire, je n’ai pas trouvé de terme plus adéquat pour qualifier cela. Après tout, qui est l’escroc ? Celui qui a passé et réussi un concours et qui a poursuivi son cursus dans une faculté publique en respectant le numérus clausus de son pays, ce qui est permis à tous tant que l'on s'en donne les moyens, ou celui qui a profité du développement du business que sont les facultés privées étrangères, en achetant un diplôme qui permet, par les accords de Bologne et l'absence de législation pour les professions médicales, de passer outre le numérus clausus ?

Osez me dire que ces facultés ne sont pas qu'un simple business ! Dans quel autre domaine est il possible de suivre un enseignement (2e année voire plus longtemps dans certains pays) dans une langue qui n'est parlé que par moins de 5% des habitants du pays.

Mais ne soyez pas dupes ! J'ai eu l'occasion de rencontrer bon nombre de praticiens et tous savent ce que valent ces "Chèques-diplômes". Certains préfèrent même repousser leur départ en retraite que de confier leur cabinet et leur patientèle à un praticien formé dans une faculté privée. Quant aux relations qu'il existera entre confrères diplômés en France et à l'étranger, et au vu de la mobilisation contre l'arnaque Clesi/Pessoa des étudiants, je vous laisse imaginer leur nature (et je suis très loin d'être le plus véhément à votre égard).

Au fait, dans le magazine de l'Ordre de ce mois, il est révélé que 1 étudiants sur 10 formé dans ces facs n'a pas été contact d'un seul patient pendant toute ses études. Et un consensus européen entre les Ordres a été trouvé et pourrait aboutir dans des délais brefs à une proposition de législation auprès de la commission européenne. A propos des classements, depuis quand un classement des universités est représentatif du niveau d’enseignement des facultés odontologiques ? Quant aux arguments sur les notes, je vous rappelle que la PACES est un concours et que les notes n'ont aucun intérêt en soit. Seuls les meilleurs sont admis. Qu'importe les notes, seul le numérus compte (vous savez le numérus, ce système que vous fuyez sans vergogne). Et, après tout, si ces pays sont si accueillants, pourquoi n’y exerceriez-vous pas une dizaine d’année avec d’accéder à la mobilité européenne ?

C’est réellement amusant ce besoin sans cesse que vous avez de vous justifier. Comme si vous imaginiez que, à force, nous pourrions cautionner ça. Poursuivez votre route mais ne nous demandez pas de vous comprendre ou d'accepter cette situation ubuesque que nous ne cautionnerons jamais. Et surtout, n’espérez pas que nous cesserons les campagnes de communication auprès des étudiants. Tous les étudiants Français sauront ce qu’un dentiste avec inscrit sur sa plaque « Diplômé de la Faculté de Cluj » ou « Diplômé de la Faculté de Lisbonne » a fait pour avoir son diplôme : un gros chèque et 0 concours.
La France n'a pas besoin de plus de praticiens, elle a juste besoin d'une meilleure répartition des dentiste sur le territoire (Cf Rapport du CO). Vous contribuez ainsi à la destruction de la profession, comme c'est aujourd'hui le cas en Espagne, avec un trop grand nombre de dentiste par habitants et du chômage chez les jeunes praticiens, et ça nous ne l'oublierons pas.

A bon entendeur.
Top
delague
Jeune Bizute

Messages : 1
Enregistré : 17/01/2017
Posté le 17/01/2017 à 11:32 notnew
De quoi avez-vous peur ? Sérieusement, l'expression de votre suffisance à l'égard de formations à l'étranger - que vous ne connaissez pas - ressemble à la peur d'un petit enfant à qui on menace de prendre son jouet. Si vous voulez être crédible, soyez factuel.
Top
Aller en haut • 11 réponses
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Offres d'emploi avec emploimedecin.comEmploi Soignant
Toutes les offres d'emploi
Publicité
livreslivrescontactspublicationstwitter