logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

BIO ou IPR?

Aller en bas • 7 réponses
Pharma-girl
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 53
Enregistré : 28/11/2006
Posté le 05/06/2012 à 22:48 notnew
Bonjour,

J'ai été classée mais je le vis comme un échec. Je savais néanmoins en quittant Rungis que c'était fini. Je n'ai pas eu de chance, d'abord en ayant des problèmes de santé me faisant perdre du temps précieux (2 semaines minimum physiquement, mais peut etre plus psychologiquement), puis de la malchance le jour J en DBT. J'ai raté bio d'environ 70 places, ce qui est énorme. En même temps, je regrette de n'avoir pas commencé dès l'été comme la plupart (tous) les gens visant et ayant bio mais bon je ne peux pas remonter le temps... smilies

En bio, je voulais faire de la recherche et être hospitalo-universitaire. Je sais que c'est également possible en PH mais pour moi cette filière est une pure arnaque parce qu'on peut très bien être PH sans passer le concours de l'internat (en passant le concours de praticien hospitalier et donc 4 ans de gagnés, que les domaines sont différents (après, c'est une question de gouts) et qu'en plus, on n'est même pas surs de trouver un poste au final...

J'hésite donc entre:

1) Prendre IPR si toutefois il était possible de travailler à l'hopital, dans un domaine comme la pharmacologie ou l'hémato

2) Retenter le concours l'an prochain. Je penche un peu pour cette option parce que d'un coté, même si toutefois il s'avérait possible de faire de la bio (recherche j'entends) en IPR et qu'en plus la bio (labo) est en pleine restructuration et donc que les biologistes vont avoir tendance à diminuer dans les labos et donc se rabattre sur les autres domaines, éventuellement la recherche. Là, ils seront en concurrence avec moi et le recruteur potentiel départagera surement en faveur de l’autre à cause d’un concours qui datera de 10 ans !

Que me conseillez-vous ? Des expériences à partager ?
Top
zen²
Ministre de la Santé

Messages : 945
Enregistré : 28/09/2007
Posté le 05/06/2012 à 23:11 notnew
le PH qui fini PH sans faire l'internat ça sera terminé ... bientôt.

Si tu veux absolument un poste de bio alors retente bio. Je pense que c'est "dangereux" de partir en IPR uniquement pour valoriser son année d'internat et prendre absolument un poste car on a été classé.
Si tu va en IPR il faut un projet, une maquette, une motivation forte dans la recherche. Cependant si ta motivation première est une carrière HU et faire de la recherche IPR peut aussi être intéressant ... il faudrait se renseigner un peu plus sur IPR.

Sinon Retenter ??! Tu loupe bio de 70 places donc tu dois être dans les 200. De mon propre avis c'est "dangereux" surtout avec la réforme qui fait que tu ne pourra pas profiter de ton classement actuel et ça sera donc quitte ou double. Retenter quand on est NC² ou dans les 500 on ne perd pas grand chose et on a une marge d'amélioration convenable ... mais vouloir gagner 100 places et passé de 200 à 100 sur un "reset du concours" et une année de préparation c'est pas si simple que ça et c'est prendre un risque.
Après tu dépend de ta motivation et ta capacité d'amélioration. Si tu estimes qu'avec une année blanche (ou semi-officinale) et sans tes problèmes perso tu peux mieux réussir alors tente.
Top
Rebelution
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 53
Enregistré : 28/05/2011
Posté le 05/06/2012 à 23:22 puis édité 2 fois notnew
Salut,

Dans ma fac les doublant ont eu de très bon résultats (en pourcentage de reçus) et les primant beaucoup moins.

Pour les gens qui l'ont repassé le gain de place est entre 200 et 500. Reculer est à mon avis très peu probable si tu bosse ne serais ce qu'autant qu'en primant.

70 places c'est à mon sens peu vu le gain moyen de places en redoublant.

A noter pour ma part que la 6ème année à été bien moins intense et bien moins dur physiquement notamment (pas de stage le matin qui prenait beaucoup d'énergie mine de rien, pas d'autre exams à faire en parallèle) et donc globalement moins difficile.

Donc à voir selon ta motivation et si tu peut te le permettre financièrement.

Je connais des gens sans internat ou avec filière IPR devenus PU-PH biologiste médical mais cela va devenir de moins en moins possible (et c'était déjà très marginal).
Top
jimmyp
Nain-terne

Messages : 125
Enregistré : 31/10/2005

Vie réelle
Jeremie Martinet - 38 ans
Pays : France
Domaine : Pharmacie
Niveau : Pharmacien
Fac : GRENOBLE
Posté le 06/06/2012 à 10:19 notnew
Pour rebondir là dessus, entre le DES qualifiant de pharmacie et la réforme de la biologie, il va devenir quasiment impossible a des personnes n'ayant pas passer l'internat de devenir PH ou HU (en gros l'officinal qui arrive tranquillement sur un poste hospitalier si tout va bien d'ici un à deux ans maximum c'est fini).
Pour IPR ou PHPR, il faut que tu te poses une question: Veux tu faire uniquement de la recherche ou avoir aussi une activité de routine. Si tu ne veux faire que de la recherche (et du transfert de technologie vers les laboratoires hospitaliers) alors IPR est fait pour toi, par contre il te faut un projet de recherche et je te conseil de te mettre de suite en contact avec les IPR de la ville potentiel ou tu va te retrouver, tu trouveras des contacts sur le guide de l'interne dont le lien est disponible sur ce forum. Si tu veux en plus de la recherche avoir une activité de diagnostic biologique et un peu de routine hospitalière alors il vaut peut être mieux que tu n'es aucun regrets et que tu retentes l'internat. Voilà pour mes conseils du jour.
_____
Jérémie
Assistant hospitalo-universitaire
Immunologie/thérapie cellulaire
Rouen
Top
Simon31
Jeune Bizut

Messages : 4
Enregistré : 06/04/2012
Posté le 06/06/2012 à 17:09 notnew
Salut, j'étais exactement dans la même situation que toi l'an dernier, pire même, j'ai fait 280eme sud et nord, et j'ai vraiment hésité à prendre IPR ou retenter pour avoir bio, comme toi.
J'ai parlé avec pas mal d'hopsitaliers, de chercheurs, d'internes, et le constat c'est que pour ce que je voulais faire, IPR c'est bien, mais bio c'est mieux...
J'avais jamais redoublé, et je me suis dit qu'un an de perdu ben c'est pas grand chose et j'avais peur de le regretter pendant toute ma vie. J'ai donc retenté, et résultat efficace puisque je termine 62eme.
Après, on était plusieurs potes dans le même cas à retenter, donc on pouvait se soutenir et bosser ensemble, seul c'est plus galère.
Dis toi aussi que si tu retentes tu n'as pas le stage le matin, ce qui te laisse quelques éventuelles grasse mat', week end etc pour décompresser et arriver en forme le jour J.
Enfin, le dernier truc qui a fait pencher la balance pour moi c'est qu'IPR ça ne se prend pas par dépit, faut faire une maquette, monter ton projet, au risque de se planter totalement, et commme j'étais en stage à l'etranger l'été dernier pendant 3 mois c'était un peu rédhibitoire...

Prends le temps de la décision, pèse le pour et le contre. J'ai vachement flippé au dernier moment de tout perdre en terminant non classé, mais bon ce risque est vraiment minime je pense si tu rebosses bien et que t'as pas un coup de malchance absolu le jour J...

Bon courage à toi !
Top
- Chloé -
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 334
Enregistré : 22/09/2007
Posté le 09/06/2012 à 22:07 notnew
Oui c'est vraiment un choix très difficile!
Moi j'étais 143 donc j'ai raté bio à rien et j'ai vraiment hésité jusqu'à la dernière minute à le retenter ou non !
J'ai finalement choisi PH et je ne regrette pas (enfin je crois smilies )
Et faire une carrière hospitalo-universitaire est à mon avis aussi galère dans les 3 filières :
-en BIO les débouchés à l'hôpital sont faibles vu qu'il y a les médecins sur le coup aussi.
-en PH, avec la nouvelle réforme sur la pharmaco, ça devient tendu de trouver une activité de recherche en rapport avec son activité hospitalière.
Et quand aux débouchés à l'hôpital, c'est un peu mieux qu'en bio mais ça reste très dur de trouver un poste de praticien.
-En IPR, en recherche t'es le roi, mais la "maquette" empèche de se faire vraiment connaitre des "réseaux" hospitalier donc trouver un poste de chercheur oui, un poste de MCUPH c'est beaucoup plus tendu.
Moi aussi comme toi, j'aurais pu avoir bio. J'ai juste fait 2 conneries le jour du concours et bim j'ai perdu une 30aine de points bêtement. Mais je me suis dit que ces erreurs je pourrais très bien les faire l'année d'après. Voire même en faire plus car la pression sera encore plus forte la 2ème fois que la 1ère!
Et puis t'es tu bien renseignée sur bio? Parce que certes l'hémato et la bactério ça a l'air pas mal mais c'est quand même archi bouché il me semble. Si tu fais tout ça et que tu te retrouves en bioch ou dans le privé à faire des prélevements n'auras tu pas de regrets?
Et puis moi j'ai aussi renoncé car j'aurais été seule à le repasser, et que je n'avais plus la force de réviser une seconde de plus ce concours.
Mais bon si ça se trouve dans 10ans je posterais sur ce forum en disant que j'ai fait une grosse connerie, car je ne trouve pas de poste. Ou si ça se trouve c'est Simon31 qui dira ça. Personne ne sait! L'hôpital c'est l'inconnu total, tout est histoire de "politique" ou "copinage", donc c'est impossible de savoir si un jour ou l'autre on arrivera à faire notre place...
Bon courage pour ce choix, c'est vraiment pas simple! Dis toi qu'il n'y a pas de bon ou de mauvais choix, dans tous les cas tu seras internes un jour et aura un métier sympa plus tard. C'est le principal!
Top
Pharma-girl
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 53
Enregistré : 28/11/2006
Posté le 10/06/2012 à 18:20 notnew
Plus j'y réfléchis, plus je me dis qu'au final, c'est un peu stupide de le retenter. Je suis assez optimiste, je pars avec l'hypothèse que si je le retente, l'an prochain j'ai bio à 99,9%. Mais même avec ça, je ne pense pas que ça en vaille la peine...

Pour la carrière que j'envisage, bio ouvre peut-être un peu plus de portes que PH (et encore...), mais ça ne vaut pas la peine de perdre un an. Autant commencer dès novembre, enchainer M2, thèse, faire des publis (je pense que pour la recherche des publications valent plus qu'un concours complètement aléatoire).

Surtout que je ne tiens pas spécialement à rester en France. Un responsable à qui j'ai parlé à l'hopital m'a expliqué qu'à l'étranger, bio ou pas, tout le monde s'en fout! L'important étant la motivation, les compétences, les publications. Au final, tous les chemins peuvent se rejoindre...

Je pense que la seule raison valable pour retenter ce serait de vouloir faire LABM à tout prix (chose que j'ai la certitude de ne pas vouloir faire). J'ai aussi eu envie de le retenter par fierté parce que je n'ai pas eu la place que j'aurais du mériter par malchance (mais bon, j'ai conscience que c'est de l'égo très mal placé et que ça n'a aucune utilité, donc je vais grandir un peu smilies)

Aussi, je ne veux pas abandonner tout le côté "médicaments" du pharmacien. Je trouve d'ailleurs ça dommage qu'aucune voie de l'internat ne permette de garder les 2 (biologie et médicaments).

En plus, le métier de pharmacien hospitalier est en pleine évolution et il devient de plus en plus intéressant et a une bonne reconnaissance à l'étranger http://news.bbc.co.uk/2/hi/health/8574806.stm
Top
- Chloé -
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 334
Enregistré : 22/09/2007
Posté le 10/06/2012 à 20:24 notnew
Pour la carrière que j'envisage, bio ouvre peut-être un peu plus de portes que PH (et encore...), mais ça ne vaut pas la peine de perdre un an. Autant commencer dès novembre, enchainer M2, thèse, faire des publis (je pense que pour la recherche des publications valent plus qu'un concours complètement aléatoire).


Tout à fait d'accord!!
Top
Aller en haut • 7 réponses
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Publicité
L’interview du mois Jérémy Do Cao, président de l’Association des juniors en pédiatrie Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter