logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Critère de jugement, LCA

Aller en bas • 9 réponses
Tamtam82
Jeune Bizut

Messages : 3
Enregistré : 11/08/2009
Posté le 11/08/2009 à 20:14 notnew
Bonjour à tous,

Quelqu'un pourrait-il m'expliquer ce dont il s'agit exactement ? Je ne trouve que des exemples dans mes cours/sur le net, et la définition d'un critère de jugement en soi reste très confuse dans ma tête.

Merci!
Top
Goulu
Schtroumpf SM

Messages : 2473
Enregistré : 10/05/2005
Posté le 11/08/2009 à 21:45 puis édité 1 fois notnew
Le critère de jugement principal c'est le critère sur lequel on va faire une comparaison dans un essai clinique (par exemple).

On prend par exemple une étude comparant 2 antiHTA.
On veut savoir lequel est le plus efficace sur la valeur de la tension systolique.

Le critère principal va donc être pression systolique.
On va la mesurer dans 2 groupes de patient (un groupe par antiHTA), puis on va comparer les moyennes. On conclue là-dessus : on obtient une différence significative ou non. (on ne parle pas de la pertinence du choix de la moyenne comme moyen de comparaison)

Ensuite, tu te demandes si on observe une diminution de la mortalité par AVC dans les 2 groupes. Ca va être un critère secondaire.

Grosso modo le critère de jugement principal c'est le critère initial, celui que tu vas comparer. C'est en fonction de celui-là que tu vas essayer de faire des groupes de patient homogènes etc..
Ensuite si tu veux comparer d'autres données, des critères secondaires, tu peux le faire, mais ta conclusion ne sera qu'une indication, tu ne pourras conclure réellement, car en multipliant les tests (un test par critère par exemple, donc avec plusieurs critères), tu vas augmenter ton risque alpha et ton étude ne vaudra plus un clou !

Ce qu'il faut retenir c'est que dans une étude, il te faut UN critère de jugement principal. Si déjà y'en a 3, bah l'étude c'est une merde tout juste bonne à être publiée dans Limousin Santé Magazine ou Vendée Santé Magazine.
Et si il y a un critère, bien faire attention que les tests sont adaptés à la comparaison de ce critère dans les différents groupe et que la conclusion porte sur celui-ci et pas sur les différents tailles des bonnets des schtroumpfs...
_____
"Think of me as Yoda. Only instead of being little and green, I wear suits and I'm awesome. I'm your bro. I'm Broda ! And tonight, you're gonna use the force to get the hottest chick in this bar into bed"
Top
Tama
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 6130
Enregistré : 06/08/2002
Posté le 11/08/2009 à 21:48 notnew
Une étude ne doit répondre qu'à une question, celle fixée par le critère PRINCIPAL de jugement (CPJ), par exemple "est-ce qu'un anticholinestérasique versus placebo améliore le score de MMS ?", "est-ce que le clopidogrel versus aspirine diminue la mortalité cardiovasculaire ?", etc. Sans réponse à cette question, l'étude ne vaut rien. Si le CPJ ne prouve pas de différence, de toute façon une analyse de critères secondaires de jugement ne permet pas d'affirmer un résultat...

jcrois que je suis pas très claire smilies
_____
Interne power !!!!!!
Top
Vince
Ministre de la Santé

Messages : 926
Enregistré : 04/09/2005
Posté le 11/08/2009 à 22:19 puis édité 1 fois notnew
si si c'est clair, et il faut bien comprendre que toutes les analyses et statistiques faites sur des sous-groupes (issus des groupes principaux de l'étude, en fonction de certaines caractéristiques, par exemple d'age, de profession, de comorbidités, etc...) meme avec une différence significative (p<0.05) ne permettent de tirer aucune conclusion. Les auteurs s'en servent parfois pour avancer des suppositions hasardeuses et essayer de tirer des choses de leurs stats pour faire mousser les études de faibles niveau, attention à ne pas tomber dans le panneau.
Top
ben19
Jeune Carabin

Messages : 23
Enregistré : 23/07/2009
Posté le 11/08/2009 à 22:46 notnew
amen^^
_____
On ne savait pas que c'était impossible...
Alors on l'a fait!!!
Top
Tamtam82
Jeune Bizut

Messages : 3
Enregistré : 11/08/2009
Posté le 12/08/2009 à 23:34 puis édité 1 fois notnew
Le critère de jugement principal c'est le critère sur lequel on va faire une comparaison dans un essai clinique (par exemple).

D'accord d'accord, je peux tout aussi bien parler de critère de jugement dans des études exposés/non exposés et cas-témoins alors si je comprends bien ;

Par exemple, dans l'étude qu'il m'est donné de travailler, j'ai

"Efficacité du traitement par acides gras essentiels dans les troubles cornéens consécutifs à une kératectomie photoréfractive".

Le critère de jugement ici serait donc les troubles cornéens consécutifs à la keratectomie. J'ai raison?

Je voulais aussi savoir ; Par rapport au degré de signification p et les OR/RR

Dans mes cours il est dit que le résultat n'est pas significatif si l'intervalle de confiance de l'OR/RR contient 1. Mais est-ce seulement si je n'ai pas de degré de significatif p à ma disposition ? Ou cela est-il valable même si mon p est < alpha ? (différence statistiquement significative!)

Merci pour tout ! smilies
Top
Vince
Ministre de la Santé

Messages : 926
Enregistré : 04/09/2005
Posté le 13/08/2009 à 13:24 notnew
Non ca c'est l'objectif de l'étude (evaluer l'efficacité du ttt par ac gras...)
le critere de jugement principal dans ton article est composé de 3 données : les valeurs du test de Schirmer (secretion lacrymale), du test à la fluorescéine, et de l'état de l'épithelium (avec echelle standardisée). En obtenant des différences statistiquement significatives (p<0.05) sur ces 3 résultats, alors le critere de jugement principal est rempli et l'objectif de l'étude atteint. De là à en déduire quoi que ce soit dans la pratique clinique, c'est une autre histoire (voir la discussion).

Pour savoir si une différence est statistiquement significative, tu regardes soit les résultats bruts des OR/RR (avec les intervalles de confiance à 95% souvent, qui ne doivent pas contenir 1), soit le "p" obtenu par un test statistique sur ces resultats bruts.
Top
Tamtam82
Jeune Bizut

Messages : 3
Enregistré : 11/08/2009
Posté le 13/08/2009 à 14:37 notnew
Pour savoir si une différence est statistiquement significative, tu regardes soit les résultats bruts des OR/RR (avec les intervalles de confiance à 95% souvent, qui ne doivent pas contenir 1), soit le "p" obtenu par un test statistique sur ces resultats bruts.


Oui mais admettons que dans ton étude ton p soit < 0,05 mais que l'intervalle de confiance du RR/OR contienne 1. Dois-je en déduire que la différence n'est pas statistiquement significative ?
Top
Goulu
Schtroumpf SM

Messages : 2473
Enregistré : 10/05/2005
Posté le 13/08/2009 à 15:49 puis édité 1 fois notnew
Oui mais admettons que dans ton étude ton p soit < 0,05 mais que l'intervalle de confiance du RR/OR contienne 1. Dois-je en déduire que la différence n'est pas statistiquement significative ?

Pas possible à ma connaissance (certes limitée)...


Et dans le cas de l'étude dont tu parles plus loin, ton critère principal est composé de 3 "sous-critères", c'est donc un critère composite (mot clé +++)
_____
"Think of me as Yoda. Only instead of being little and green, I wear suits and I'm awesome. I'm your bro. I'm Broda ! And tonight, you're gonna use the force to get the hottest chick in this bar into bed"
Top
Vince
Ministre de la Santé

Messages : 926
Enregistré : 04/09/2005
Posté le 13/08/2009 à 16:15 puis édité 1 fois notnew


Oui mais admettons que dans ton étude ton p soit < 0,05 mais que l'intervalle de confiance du RR/OR contienne 1. Dois-je en déduire que la différence n'est pas statistiquement significative ?

C'est impossible
Top
Aller en haut • 9 réponses
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Publicité
L’interview du mois Jérémy Do Cao, président de l’Association des juniors en pédiatrie Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter