logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

La DGFSP2, parlons-en

Aller en bas • 99 réponses • 5 pages • 1 2 3 4 5
Jyhann
Sexternus-minus

Messages : 37
Enregistré : 10/06/2009
Posté le 23/07/2012 à 15:57 puis édité 1 fois notnew
Pour revenir un peu au sujet ^^

Les résultats à Paris XI sont tombés aujourd'hui. Sur une promo de 320 (dont 264 au rattrapage), il y a 114 redoublants, soit un peu plus d'un tiers de la promo... Et encore, ils nous ont notés avec "la plus grande indulgence" et en abaissant notre note éli de 7 à 5/20... ça veut tout dire -_-
Top
Tonton Momo
Nain-terne

Messages : 98
Enregistré : 22/06/2011

certification
Vie réelle
Moïse Michel
Pays : France
Domaine : Pharmacie
Niveau : Interne en biologie médicale
Fac : CHATENAY MALABRY
Posté le 23/07/2012 à 16:49 notnew
Pour revenir un peu au sujet ^^

Les résultats à Paris XI sont tombés aujourd'hui. Sur une promo de 320 (dont 264 au rattrapage), il y a 114 redoublants, soit un peu plus d'un tiers de la promo... Et encore, ils nous ont notés avec "la plus grande indulgence" et en abaissant notre note éli de 7 à 5/20... ça veut tout dire -_-
Je rajoute même que sans l'abaissement de la note éli à 5, il y aurait 201 doublants !
_____
Interne en Biologie Médicale

Élu Etudiant UFR Pharmacie à PXI (2013-2015)
Délégué Etudiant PHBMR (2013-2015)
Top
Joehill
Externoïde

Messages : 47
Enregistré : 02/01/2012
Posté le 23/07/2012 à 17:52 notnew
Pour revenir un peu au sujet ^^

Les résultats à Paris XI sont tombés aujourd'hui. Sur une promo de 320 (dont 264 au rattrapage), il y a 114 redoublants, soit un peu plus d'un tiers de la promo... Et encore, ils nous ont notés avec "la plus grande indulgence" et en abaissant notre note éli de 7 à 5/20... ça veut tout dire -_-

Ca veut dire que les autres P2 étaient plus faciles. smilies
Top
lena30
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 314
Enregistré : 02/04/2010
Posté le 23/07/2012 à 19:50 notnew
LOL

ou que la génération née 1991-1992 est débilesmilies ou feignasse c'est ce que nous a sorti un prof
Top
Jyhann
Sexternus-minus

Messages : 37
Enregistré : 10/06/2009
Posté le 23/07/2012 à 20:18 notnew
LOL

ou que la génération née 1991-1992 est débilesmilies ou feignasse c'est ce que nous a sorti un prof

J'y ai pensé pendant un moment :p Mais ne nous sous-estimons pas à ce point, je préfère croire comme Joehill que les autres P2 étaient plus faciles ^^
Top
Silvine
Altesse Sérénissime

Messages : 4783
Enregistré : 27/04/2008
Posté le 23/07/2012 à 20:28 notnew
LOL

ou que la génération née 1991-1992 est débilesmilies ou feignasse c'est ce que nous a sorti un prof

J'y ai pensé pendant un moment :p Mais ne nous sous-estimons pas à ce point, je préfère croire comme Joehill que les autres P2 étaient plus faciles ^^

Il y a quand même incontestablement un écart de niveau entre la promo issue de la PACES et les précédentes...
_____
Administratrice forum. Responsable communication SAIPR 2016
___________________________________________________________
"On est tous le con de quelqu'un."
Top
Tonton Momo
Nain-terne

Messages : 98
Enregistré : 22/06/2011

certification
Vie réelle
Moïse Michel
Pays : France
Domaine : Pharmacie
Niveau : Interne en biologie médicale
Fac : CHATENAY MALABRY
Posté le 23/07/2012 à 22:18 notnew
LOL

ou que la génération née 1991-1992 est débilesmilies ou feignasse c'est ce que nous a sorti un prof

J'y ai pensé pendant un moment :p Mais ne nous sous-estimons pas à ce point, je préfère croire comme Joehill que les autres P2 étaient plus faciles ^^

Il y a quand même incontestablement un écart de niveau entre la promo issue de la PACES et les précédentes...

Il faut prendre en compte plusieurs choses:
- différence de programme énorme !
- PAES vs PCEP1
- Profil des étudiants: avant on avaient des gens qui voulaient vraiment faire pharma, maintenant on a une majorité de "médecins refoulés" (expression horrible mais tellement vraie)
_____
Interne en Biologie Médicale

Élu Etudiant UFR Pharmacie à PXI (2013-2015)
Délégué Etudiant PHBMR (2013-2015)
Top
Silvine
Altesse Sérénissime

Messages : 4783
Enregistré : 27/04/2008
Posté le 23/07/2012 à 22:29 notnew
LOL

ou que la génération née 1991-1992 est débilesmilies ou feignasse c'est ce que nous a sorti un prof

J'y ai pensé pendant un moment :p Mais ne nous sous-estimons pas à ce point, je préfère croire comme Joehill que les autres P2 étaient plus faciles ^^

Il y a quand même incontestablement un écart de niveau entre la promo issue de la PACES et les précédentes...

Il faut prendre en compte plusieurs choses:
- différence de programme énorme !
- PAES vs PCEP1
- Profil des étudiants: avant on avaient des gens qui voulaient vraiment faire pharma, maintenant on a une majorité de "médecins refoulés" (expression horrible mais tellement vraie)

Certes. mais je n'invente rien, tu pourras discuter avec n'importe quel prof de ta fac je suis sûre qu'ils te diront tous que le niveau a baissé, et que ça ne peut pas venir QUE du programme.

Même si c'est horrible de dire ça, la sélection a réellement chuté avec la PACES, et des personnes qui n'ont pas forcément les capacités pour faire ces études ont été prises.
Je ne dis pas qu'avant la sélection était parfaite (et par pitié épargnons nous le débat sur le bien-fondé du numerus clausus) mais il faut ouvrir les yeux, et se rendre compte que parmi les reçus, il y a quand même des personnes qui ne savent pas faire un produit en croix ! (je ne fais que vous rapporter un constat fait par les profs).

Le taux de redoublement se passe de commentaires ! Je veux dire, des remaniements de programme, il y en a eu d'autres vous n'êtes pas les premiers, mais ça n'a jamais fait exploser les taux de redoublement ainsi.
Dans ma fac le taux de redoublements a été multiplié pratiquement par 10 (bon Ok petite fac donc c'est tout de suite impressionnant smilies )

Pour moi la cause de tout ça est le manque d'intéret des étudiants pour la filière pharma, dont sont responsables les médias, les conseillers d'orientation, les parents abreuvés d'idéaux datant de Mathusalem, les lycéens biberonnés à "urgences" et les flamands-roses.
_____
Administratrice forum. Responsable communication SAIPR 2016
___________________________________________________________
"On est tous le con de quelqu'un."
Top
Tonton Momo
Nain-terne

Messages : 98
Enregistré : 22/06/2011

certification
Vie réelle
Moïse Michel
Pays : France
Domaine : Pharmacie
Niveau : Interne en biologie médicale
Fac : CHATENAY MALABRY
Posté le 23/07/2012 à 22:51 notnew
LOL

ou que la génération née 1991-1992 est débilesmilies ou feignasse c'est ce que nous a sorti un prof

J'y ai pensé pendant un moment :p Mais ne nous sous-estimons pas à ce point, je préfère croire comme Joehill que les autres P2 étaient plus faciles ^^

Il y a quand même incontestablement un écart de niveau entre la promo issue de la PACES et les précédentes...

Il faut prendre en compte plusieurs choses:
- différence de programme énorme !
- PAES vs PCEP1
- Profil des étudiants: avant on avaient des gens qui voulaient vraiment faire pharma, maintenant on a une majorité de "médecins refoulés" (expression horrible mais tellement vraie)

Certes. mais je n'invente rien, tu pourras discuter avec n'importe quel prof de ta fac je suis sûre qu'ils te diront tous que le niveau a baissé, et que ça ne peut pas venir QUE du programme.

Même si c'est horrible de dire ça, la sélection a réellement chuté avec la PACES, et des personnes qui n'ont pas forcément les capacités pour faire ces études ont été prises.
Je ne dis pas qu'avant la sélection était parfaite (et par pitié épargnons nous le débat sur le bien-fondé du numerus clausus) mais il faut ouvrir les yeux, et se rendre compte que parmi les reçus, il y a quand même des personnes qui ne savent pas faire un produit en croix ! (je ne fais que vous rapporter un constat fait par les profs).

Le taux de redoublement se passe de commentaires ! Je veux dire, des remaniements de programme, il y en a eu d'autres vous n'êtes pas les premiers, mais ça n'a jamais fait exploser les taux de redoublement ainsi.
Dans ma fac le taux de redoublements a été multiplié pratiquement par 10 (bon Ok petite fac donc c'est tout de suite impressionnant smilies )

Pour moi la cause de tout ça est le manque d'intéret des étudiants pour la filière pharma, dont sont responsables les médias, les conseillers d'orientation, les parents abreuvés d'idéaux datant de Mathusalem, les lycéens biberonnés à "urgences" et les flamands-roses.


Je suis d'accord avec toi qu'une partie de la responsabilité est à attribuer aux étudiants, après difficile de se motiver pour bosser quand on est en pharma "par défaut" (chose que j'ai entendu). Alors oui, le manque d'intérêt pour la filière y est pour beaucoup, surtout auprès des P1.

C'est vrai qu'aussi que j'ai entendu des profs disant que le niveau des étudiants pris a baissé, même que des P1 avec moins de la moyenne seraient admis en P2, chose assez choquante !
_____
Interne en Biologie Médicale

Élu Etudiant UFR Pharmacie à PXI (2013-2015)
Délégué Etudiant PHBMR (2013-2015)
Top
Silvine
Altesse Sérénissime

Messages : 4783
Enregistré : 27/04/2008
Posté le 23/07/2012 à 23:00 notnew
C'est vrai qu'aussi que j'ai entendu des profs disant que le niveau des étudiants pris a baissé, même que des P1 avec moins de la moyenne seraient admis en P2, chose assez choquante !

Bah oui bien sûr. T'as qu'à voir dans ma fac, le dernier reçu en pharma a dû avoir genre 7 de moyenne (j'avais plus que ça à ma 1ère P1 et pourtant j'ai doublé smilies ). Perso je suis complètement blasée par tout ça.
Plus rien ne te choque à partir du moment où t'as intégré que là où tu t'es cassé le c** pendant 2 ans, d'autres ont été reçus en séchant les cours.

Avant que la réforme soit mise en place j'étais plutôt pour, je pensais que ça permettrait aux pharmaciens et aux médecins de mieux travailler ensemble, en ayant fait une partie d'études communes. Il faut croire que ça va faire partie des bénéfices "à long terme".
_____
Administratrice forum. Responsable communication SAIPR 2016
___________________________________________________________
"On est tous le con de quelqu'un."
Top
Eme0169
Doyenne (espèce rare)

Messages : 613
Enregistré : 02/02/2008
Posté le 23/07/2012 à 23:15 notnew
Se rendre compte que parmi les reçus, il y a quand même des personnes qui ne savent pas faire un produit en croix ! (je ne fais que vous rapporter un constat fait par les profs).

Certains profs nous ont déjà dis la même chose, mais en parlant des promo d'avant PAES...... xD


Dans ma fac le taux de redoublements a été multiplié pratiquement par 10 (bon Ok petite fac donc c'est tout de suite impressionnant smilies )

J'ai pas les résultats finaux de Lyon, mais en S1 il y avait 80 doublants, sachant que l'année dernière il y en a eu 3 ou 4.. Donc le x10 est largement passé et pourtant c'est une grande fac
Top
N13
Bizute (future carrée)

Messages : 9
Enregistré : 16/07/2012
Posté le 27/07/2012 à 11:23 notnew
Bonjour à tous !

Je pense que la responsable du "Fiasco" de cette année de L2 n'est pas uniquement la réforme.
Il faut s'avoir être honnête à un moment... smilies

Beaucoup de personnes de ma promo' ne sont pas venues en cours de l'année. Et on prit une "année cool" smilies après la PACES.

Après, je ne dis pas non plus que la réforme n'y est pour rien ! smilies On sait tous qu'il y a des choses qui n'ont pas été (déjà citées précédemment).

Tous ceux de ma promo' qui ont bossé régulièrementavec sérieux on été admis du premier coup. A bons entendeurs ! N'est ce pas les néo-P2 ? smilies

Bonne vacances à tous !
Top
Jamon
Doyen

Messages : 510
Enregistré : 08/07/2009
Posté le 27/07/2012 à 12:00 puis édité 1 fois notnew

Beaucoup de personnes de ma promo' ne sont pas venues en cours de l'année. Et on prit une "année cool" smilies après la PACES.

Mais quelle est la cause de ce phénomène ? Pourquoi avant plus d'étudiants étaient un minimum sérieux (même il y en a toujours eu qui se la coulaient douce en P2 faut pas se le cacher), et maintenant c'est l'hécatombe dans les promos ?

C'est peut-être un raccourci, mais je vais le prendre : beaucoup de ces étudiants ont raté leur deuxième année parce qu'ils n'avaient déjà pas le niveau pour la première. (Attention, pas d'amalgame s'il vous plaît, individuellement ça peut arriver à tout le monde de redoubler pour une raison ou une autre, même aux meilleurs smilies )

Les promos de P2 pharmas sont maintenant peuplées dans une proportion non négligeable par des médecines refoulés qui ne sont absolument pas motivés par les débouchés offerts par la pharmacie.
Il y a aussi des étudiants qui ont été pris avec un niveau déplorable, ceux là même si la pharma les intéresse, ils auront beau faire ce qu'ils veulent, mais quand on passe avec moins de 7 de moyenne en P1 carrée leur avenir est déjà tout tracé...

Un redoublement ça peut arriver à tout le monde, une année un peu pourrie, quelques soucis de santé, ou simplement manque de bol (j'ai une amie qui avait 13 de moyenne et validé toutes ses matières sauf une avec une note éliminatoire, elle est allée aux rattrapages, elle a fait un malaise pendant l'épreuve, elle a fini à un point de la note éliminatoire, ils l'ont fait redoubler...). Malheureusement j'ai peur que le problème soit vraiment plus grave pour beaucoup de redoublants cette année.
Top
N13
Bizute (future carrée)

Messages : 9
Enregistré : 16/07/2012
Posté le 27/07/2012 à 13:33 notnew
Attention : J'ai peur que ce message soit long
C'est vrai que certaines personnes ont été prises avec un niveau pas fameux par rapport aux autres années (Dernier pris avec 9 en PACES et dernier pris avec 12 en PCEP1).

Mais... Comment peut on juger qu'un niveau "pas fameux" alors qu'il y a eu un changement avec la réforme ? Comment peut-on comparer 2 choses non comparables ?

Si 12 (en moyenne) avant la réforme était la note à atteindre pour passer... Maintenant après la réforme 9 devient alors peut-être une note limite normale à atteindre pour passer ?

Les PACES de pharmacie de cette année n'ont pas fait mieux que nous en matière de notes que je saches ?
On ne peut pas juger une personne sur sa motivation à faire pharmacie par son classement de PACES...
Je connais des personnes mal classer en PACES qui pourtant sont arrivées dans les premières cette année !
A l'inverse, je connais des personnes qui étaient très haut dans le numerus de pharmacie et qui là se retrouvent aux rattrapages (cela dit en passant, ils n'ont rien fichu !)

Je veux bien reconnaitre qu'il a du y avoir moins de sélection qu'avant mais bon... Les derniers pris en PACES ne sont pas les seuls responsables.
Je pense qu'en 2ème année, qu'on soit arrivé en haut ou en bas du numerus, chacun est responsable de son sort ! On travaille et on fait tout pour réusir (du moins on essaye parce qu'avec la réforme cela a bien été difficile) ou on ne travaille pas et on se plante.

Ce phénomène de "je ne vais pas en cours", "cette année je décide de glander" et j'en passe... Ne reflète que la mentalité des jeunes que nous sommes devenus aujourd'hui (pour la plupars immatures). "De toutes façons c'est maman et papa qui payent les études, les sortis, les soirés, l'appart'..."

Après d'autres raisons existent bien sur... Mais arrêtons de se voiler la face !
Je veux bien croire que c'était dure cette année (parce que je l'ai vécue aussi) mais combien de personnes on glandait cette année... BEAUCOUP ! Et pas que des médecins refoulés !

smilies Voilà !
Top
Jamon
Doyen

Messages : 510
Enregistré : 08/07/2009
Posté le 27/07/2012 à 13:48 notnew
Je suis tout à fait d'accord pour dire que chacun est responsable de son travail, et qu'avoir fini major en P1 ne présage pas automatiquement de la réussite en P2, tout comme avoir fini minor ne présage pas de l'échec.

Cependant, si il est vrai qu'on ne peut pas juger de la motivation sur le classement, on peut juger les capacités, plus ou moins.
Je maintiens qu'un étudiant qui en 2 ans n'arrive pas à dépasser les 7 de moyenne n'a pas sa place en P2, même avec toute la motivation du monde. (Bon pour le coup c'est un cas plutôt rare -j'espère-, et qui n'explique pas la flambée des redoublements à lui seul)

Et pourquoi l'augmentation du nombre de doublants (et de branleurs) se ferait-elle aussi brutalement d'une année sur l'autre ? Il n'y a pas eu de catastrophe nucléaire en 91 à ma connaissance smilies
Top
Eme0169
Doyenne (espèce rare)

Messages : 613
Enregistré : 02/02/2008
Posté le 27/07/2012 à 13:57 notnew
Ce phénomène de "je ne vais pas en cours", "cette année je décide de glander" et j'en passe... Ne reflète que la mentalité des jeunes que nous sommes devenus aujourd'hui (pour la plupars immatures). "De toutes façons c'est maman et papa qui payent les études, les sortis, les soirés, l'appart'..."

Après d'autres raisons existent bien sur... Mais arrêtons de se voiler la face !
Je veux bien croire que c'était dure cette année (parce que je l'ai vécue aussi) mais combien de personnes on glandait cette année... BEAUCOUP ! Et pas que des médecins refoulés !

Je suis pas convaincue, si ça venait de la mentalité ça aurait été un peu plus étalé dans le temps...
Et à Lyon personne ne va en cours, et très peu ouvrent les ronéo avant les révisions depuis des années, et pourtant on avait très peu de redoublants, alors que la les profs attendaient plus de 100 doublants (soit la moitié de la promo)
Top
Tonton Momo
Nain-terne

Messages : 98
Enregistré : 22/06/2011

certification
Vie réelle
Moïse Michel
Pays : France
Domaine : Pharmacie
Niveau : Interne en biologie médicale
Fac : CHATENAY MALABRY
Posté le 27/07/2012 à 23:45 notnew
Personnellement je connais des gens qui ont réussis leur P2, sans aller en cours, et sans rattrapages (en n'utilisant que les ronéos). Bon c'est des cas plutôt rares, mais dans ma fac l'amphi était assez rempli (on variait entre 20 et 70% de taux de remplissage selon le cours et le prof). Pourtant 1/3 de la promo redouble....
Et puis tu peux très bien aller en cours dans une matière et ne pas la réussir pour autant (par manque de travail par la suite), ou au contraire ne pas aller en cours mais apprendre directement le poly/la ronéo + les ED et la réussir aux partiels. Pas de règles, simplement chacun a sa méthode qui marche.

Après l'échec de la promo est du à plusieurs facteurs: biensur les étudiants eux mêmes (faut pas se le cacher), la réforme, la mise en place/l'organisation de la réforme, etc....
_____
Interne en Biologie Médicale

Élu Etudiant UFR Pharmacie à PXI (2013-2015)
Délégué Etudiant PHBMR (2013-2015)
Top
Joehill
Externoïde

Messages : 47
Enregistré : 02/01/2012
Posté le 29/07/2012 à 00:01 notnew
Personnellement je connais des gens qui ont réussis leur P2, sans aller en cours, et sans rattrapages (en n'utilisant que les ronéos). Bon c'est des cas plutôt rares, mais dans ma fac l'amphi était assez rempli (on variait entre 20 et 70% de taux de remplissage selon le cours et le prof). Pourtant 1/3 de la promo redouble....
Et puis tu peux très bien aller en cours dans une matière et ne pas la réussir pour autant (par manque de travail par la suite), ou au contraire ne pas aller en cours mais apprendre directement le poly/la ronéo + les ED et la réussir aux partiels. Pas de règles, simplement chacun a sa méthode qui marche.

Après l'échec de la promo est du à plusieurs facteurs: biensur les étudiants eux mêmes (faut pas se le cacher), la réforme, la mise en place/l'organisation de la réforme, etc....

Un troisième année me faisait remarquer, qu'il avait jamais vu autant d'étudiant dans l'amphi des P2... et dans un amphi en général.

Pour le coup des "néo P2 sont plus cons que la moyenne" ou sont des médecines refoulés... Excusez moi, mais à la bonne époque, plus de la moitié d'une promo était constituée de médecine refoulée.
La règle de trois, par exemple, puisqu'on en parlait, un prof de chimie de TD, nous a clairement dit qu'ils ont simplifié les TD, parce que les autres promos arrivaient en 3-4 ième année sans maîtriser totalement cette règle.

Et même si c'était le cas. Même si. Qu'est ce qu'on peut faire pour améliorer ? Rien. Absolument rien. C'est le genre d''argument qu'on peut difficile prouver (qu'une génération est moins douée qu'une autre) et qu'on peut difficile résoudre. Bref, le genre d'argument qu'on peut avancer, qu'en dernier point ,quand, toute chose par ailleurs est comparable et marche au mieux.

Je rajouterai même, que c'est un argument contre productif.

Lors de la séance de soutien pour la chimie ana suite à la première session d'exam, la prof nous avait dit qu' elle avait posé une question too easy. Elle cite comme preuve, des questions d'année précédente.
Quelle différence entre ces questions ? Les années précédentes demandaient de comprendre le cours, et de savoir réfléchir. Cette année, elle demandait "quel était le contenu de la diapo 43/ 300 ?". Perso, je trouve pas ça plus facile, plus bête certes (à l'image de notre promo *sic* ) mais c'est surtout se tirer une balle de pied. Notre seule argument dans le monde médical, c'était de dire, que nous au moins, pendant nos études, on réfléchissait.
En résumé, la prof, croyant avoir affaire (à faire ? ) avec des teubés de première, a voulu simplifier ses exams, et se retrouve en train de plomber sa matière en nous disant avec sa question qu'en réalité sa matière n'est pas assez importante pour qu'on s'y penche de manière très sérieuse (intellectuellement parlant).

Quoi qu'il en soit nous verrons pour cette troisième année puisque les éléments les plus indésirables sont restés en deuxième année (enfin à peu de chose près, puisque j'ai réussi à passer). Je mettrais ma main à couper que l'année prochaine, on se retrouvera dans la même situation.
Top
Jamon
Doyen

Messages : 510
Enregistré : 08/07/2009
Posté le 29/07/2012 à 08:02 puis édité 1 fois notnew
Pour le coup des "néo P2 sont plus cons que la moyenne" ou sont des médecines refoulés... Excusez moi, mais à la bonne époque, plus de la moitié d'une promo était constituée de médecine refoulée.

Je ne sais pas de quelle époque tu parles, mais si c'est avant la réforme, il y a une différence considérable.
Un étudiant qui avait raté 2 PCEM1 devait obligatoirement se taper une année de PCEP1, alors peut-être que ce n'était pas leur premier choix en sortant du lycée (ça n'a pas été le mien non plus), mais ça montre quand même une certaine motivation.

Il y a quelques jours encore il y avait un sujet avec un étudiant qui disait grosso-modo "J'ai eu pharma mais pas médecine, par contre je veux pas faire officine et ne veux pas faire PH", sans à mon avis rien y connaître ou très peu. Je ne pense pas que cet étudiant, avant la réforme, se serait réengagé pour une année de concours dans une filière pour laquelle 3/4 des débouchés ne l'intéressent pas.

Après on a tous nos préférences en arrivant certes, mais dire "je ne veux pas" alors qu'on y a jamais mis les pieds je trouve que ça montre quand même assez bien l'état d'esprit, et pour moi cet étudiant aurait peut-être gagné à se réorienter en école d'ingé ou de commerce. Peut-être qu'il finira par s'en sortir très bien, je ne suis pas devin, mais j'ai des doutes.


Pour la question des profs qui "baissent" (j'ai envie de dire "idiotisent") le niveau de leur examen je trouve ça dommage, j'espère juste que ce n'est pas le cas dans toutes les facs
Top
lena30
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 314
Enregistré : 02/04/2010
Posté le 29/07/2012 à 10:49 puis édité 1 fois notnew
et pour moi cet étudiant aurait peut-être gagné à se réorienter en école d'ingé ou de commerce. Peut-être qu'il finira par s'en sortir très bien, je ne suis pas devin, mais j'ai des doutes.



là on rentre dans du hors sujet, mais ce que tu dit là est facile à dire mais difficile à faire.....

la vérité c'est que la plupart des recalés pcem1 allais tout droit en fac de bio où en ifsi

le système éducatif français est tellement rigide que même un mec avec 18 de moyenne au lycée, ne pourra pas revenir en classe prépa après 2 P1 ( même une toute petite prépa très très moyenne )pour passer les concours ingé ou commerce.
Les post bac ( à part 2 ou 3 exeptions d'école d'ingé parfois privées) type insa préfèrent prendre des néo bacheliers moyens plutot qu'un mec qui a raté un concours de 2 places...
.bref les réorientations très faciles dans d'autres pays c'est quand même la galère ici, si on a raté le coche en terminale...
(tu me dira qu'on peut facilement faire ingé après une license mais encore faut il vouloir se lancer dans le bordel de certaines facs )

ce qui attend ceux qui ont raté leur concours, leur vocation, dans tous les cas ce sont des études et un métier par défaut. c'est la vie.
alors quitte à me faire huer il vaut mieux pharma par défaut que fac de bio par défaut.

après le "j'ai des doutes" me fais rire, quand je vois les "ratés medecine" sans motivation, travaillant peu qui sont dans les premiers de promo ( et qui ont eu pharma avec un zéro à la spé en paces ) alors que ceux qui ont choisi pharma (qui l'ont bossé au concours et que certains l'ont eu en doublant ce qui montre un niveau médiocre dans ma fac où le NC pharma est fort) ce sont eux qui redoublent leur DFGSP2.
Après c'est loin d'être une généralité, je parle de ce que j'observe chez moi.

mais arrêtez de cracher sur les "ratés medecine" qui n'avaient pas le choix....
Top
Aller en haut • 99 réponses • 5 pages • 1 2 3 4 5
livreslivrescontactspublicationstwitter