logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Entre rêve et réalité

Aller en bas • 12 réponses
poulpi
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 71
Enregistré : 10/10/2006
Posté le 10/10/2006 à 17:19 notnew
Bonjour à tous ,

J'ai mis du temps à poster sur ce site mais maintenant je me sens prêt à confronter ce que j'ai vécu et ce que je pense à vos réponses . J'espère vraiment qu'il y en aura , c'est important pour moi .

Voilà , j'étais élève à l'ESSA Lyon-Bron en ce début d'automne 2006 , ayant été admis au concours d'entrée . J'étais bizuth à Grange-Blanche . Ayant déjà eu un frère , promotion Laveran (1994) dans la Boite , je connaissais le métier de médecin militaire et je voulais le devenir , mais surtout j'avais une certaine image de la Boite : seconde famille , entraide , cohésion . Des choses que j'admirais beaucoup . En fait je voulais moi aussi être Santard pour pouvoir connaître ça et vivre des expériences que les pékins ne vivent pas nécessairement ( le tir au Famas à Chambaba c'était génial de pouvoir faire ça par exemple) . Et puis ça c'était le rêve et tout s'est écroulé .

D'abord menace de radiation pour sous poids , puis à Chambaran l'infirmerie et les bobos à répétition (mon physique ne suivait pas du tout) , et enfin "l'accueil" . Je n'allais pas bien psychologiquement à cause de tous mes pépins physiques entre autres et l’éloignement familial , et ça n’a rien arrangé . Je suis entièrement d’accord sur le fait que ce ne soit pas du bizutage , mais en 1994 , alors que ce-dernier était encore en vigueur et très dur (il durait en plus deux semaines) , lorsque la fac commençait , mon frère m’a décrit une autre ambiance . On l’a laissé dormir , étudier à son rythme , on occultait au maximum l’aspect militaire des choses pour se concentrer sur la P1 , ses hypos (redoublants) étaient quasiment des grands frères . Moi ça n’était que trois jours d’accueil , avec des anciens très sympas qui m’ont parlé quand j’allais pas bien et que j’aimais beaucoup , qui m’avaient donné le surnom que j’utilise en login d’ailleurs :"poulpi" , mais en revanche une ambiance super oppressante (après c’est peut-être que moi qui le pense) à côté . Certains hypos qui nous disent qu’on est moins que rien et qui « slipent » sans avoir le droit de bizuter mais tout le monde trouve ça normal . Les chahuts et les réveils en pleine nuit en période d’études , durant la fac . Une ambiance mili comme si l’ESSA était Saint-Cyr , avec un « slip » si on est "mal rasé" , des contrôles de chambre quotidiens par les hypos ,etc , etc . En clair , et de l’avis de mon frère qui a fait son cursus à la Boite , plus de bizutage , de racket physique , mais un petit accueil gentillet accompagné en revanche d’une ambiance constante de racket moral pour vérifier qu’on a bien affaire à des « vrais militaires » . Pourtant , je pense , peut-être à tort , que la P1 c’est avant tout de l’intellectuel et des études . Après la P1 c’est normal d’être formé « à la dure » ; pendant ça va si c’est modéré , après ça devient très dur pour certains psychologiquement . J’ai fini par être radié pour état de santé général n’ayant pas tenu .

Sans faire des excès de Sentimentalisme , j’ai rencontré des personnes géniales à la Boite , mes camarades avec qui je reste en contact , mais aussi des hypos et les anciens de Grange-Blanche . Même une très ancienne de 1999 pourtant de 8 ans mon aînée . J’aurais vraiment adoré partager ma jeunesse avec ces-gens que j’ai trouvé intelligents et sympas , justifiant la phrase : « un Santard est un type énorme » . Mais parce que je m’attendais à trouver ces « grands frères » et grandes sœurs » tout de suite et parce que d’autres personnes n’ont pas arrêté de me répéter que je ne faisais « pas encore partie de la boite » , que je n’étais qu’un bizuth , …. , j’ai eu une grande désillusion et maintenant des regrets . Je n’étais peut-être pas taillé pour l’armée physiquement mais je voulais vraiment devenir Santard et j’ai pas pu . Moralement si j’avais été bien je pense que je serai jamais allé à l’infirmerie le fichu jour où on m’a radié . Je comprend donc que dans une armée de métier l’accueil , l’intégration , aient leur sens (cohésion , etc .) , et qu’on se pointe pas comme ça en disant : « salut c’est moi je fais partie de l’école maintenant » . Mais je trouve tout de même dommage que pour toutes ces bêtises au regard du métier de médecin mili qui est génial on puisse miner le moral des gens ainsi . Voilà . Qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à me dire même que je me trompe lourdement si jamais c’est le cas .

PS : Je garde quand même de très bons souvenirs de l'école , et salue tous les santards que je respecte énormément .
_____
Adoptez la poulp'attitude !!!! Ca va ? Ca poulpe à mort !


Top
RunningMan
Ministre de la Santé

Messages : 913
Enregistré : 09/07/2003
Posté le 11/10/2006 à 09:19 notnew
Entre "santard le héros déchu" et "entre rêve et réalité", j'avoue que l'ESSA Lyon apparemment, a été mythifié au-delà de tout...
Plus sérieusement, j'avoues que le comportement de tes hypos est excessif, surtout si c'est durant l'année de P1... quoi que n'étant que début octobre, on peut se demander si ça aurait réellement duré toute l'année.
D'autre part, ton vocabulaire légèrement superlatif, aussi bien pour glorifier les santards que pour parler de ta situation avec les hypos, m'inciterait à recueillir des avis d'autres GB (là c'est pas possible vu qu'ils sont en P1), vu que l'on sombre dans une partie entièrement subjective...

D'abord menace de radiation pour sous poids , puis à Chambaran l'infirmerie et les bobos à répétition (mon physique ne suivait pas du tout) , et enfin "l'accueil" . Je n'allais pas bien psychologiquement à cause de tous mes pépins physiques entre autres et l’éloignement familial , et ça n’a rien arrangé

Bon, là, je te réponds en U2U vu que ça t'es personnel.

. Une ambiance mili comme si l’ESSA était Saint-Cyr , avec un « slip » si on est "mal rasé" , des contrôles de chambre quotidiens par les hypos ,etc , etc

Je ne sais pas si c'est pas plus mal, histoire d'avoir une rigueur de vie...
A Bordeaux, c'est les adjus qui passent souvent dans les chambres, pas chez vous?

[Edité le 11/10/06 par RunningMan]
_____
If you want a job done right, you do it yourself.
Top
Paquito
Ministre de la Santé

Messages : 1067
Enregistré : 06/07/2004
Posté le 11/10/2006 à 09:32 notnew
Comme le dit running man, et étant moi même ancien hypo, ce comportement des hypos ne dure que le temps de l'accueil, aprés c'est P1 d'abord (pour les primants certes, mais avant tout pour les doublants, c'est notre dernière chance !).
Tu parles de comportements excessifs (c'est à regretter) cependant j'aimerai que tu précises la période pendant laquelle tu as été présent sur l'ESSA Bron ainsi les réveils
en pleine période d'étude
me semblant pas trés précis...
Enfin, d'un point de vue extérieur, la situation décrite me semble assez catastrophique; a contrario de ce qu'on pu me décrire les santards, bizuths et hypos, rencontrés à Metz et a Bron. Peut-etre est-ce justement du fait d'un point de vue trop subjectif et idéalisé ?
Top
poulpi
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 71
Enregistré : 10/10/2006
Posté le 11/10/2006 à 15:36 notnew
J'admet qu'il est entièrement possible qu'il y ai eut idéalisation de ma part et que tout ce que je raconte est subjectif . C'est juste la manière dont j'ai ressenti les choses pendant et après coup . Après les GB avec qui j'ai gardé contact ont pas tous ressenti ça étant donné qu'ils sont encore là-bas , eux , et heureux d'y être , ça je peux vous en assurer . Ce que je dis est uniquement personnel . J'ai lu aussi le post "santard le héros déchu" au passage . En fait la seule chose que je n'ai toujours pas compris c'est : les traditions , pour renforcer la cohésion , ok , c'est ce qu'elles font parfaitement . Mais pourquoi continuer à faire sentir aux gens qu'ils ne sont toujours pas des élèves comme les autres simplement parce qu'ils sont en première année alors que la cohésion est déjà finie , l'accueil terminé , et que donc ceux qui sont restés ont prouvé qu'ils avaient envie d'intégrer le monde militaire ? On nous répétait sans arrêt qu'un bizuth n'est pas un santard , mais sans revenir à moi , à Chambaran d'autres gens en ont bavé physiquement et sans broncher , en voulant tenir le rythme avec ceux qui étaient un peu plus préparés (une fille a passé toutes ses nuits + deux jours à l'infirmerie et elle contrairement à moi a été au défilé de fin de stage malgré qu'elle avait super mal) . Certes certains sont partis mais ceux qui sont restés , est-ce qu'ils méritaient pas qu'on leur dise au moins une fois qu'ils se sont conduits comme des santards ? Je pense sincèrement qu'ils ont prouvé qu'ils voulaient être médecin mili , même sur deux petites semaines . Et là pour en revenir à mon cas et rien qu'à mon cas , quand on va pas bien parce que c'est pas évident de penser qu'on est le boulet du groupe , qu'on est éloigné de chez soi et que c'est la première fois véritablement , ça m'aurait vraiment fait du bien qu'on me dise ne serait-ce qu'une fois que même si certes mon comportement , ma manière de défiler , n'étaient pas parfaits (je le reconnais de très loin) , j'avais ma place dans cette école . Une seule fois une hypette et une ancienne m'ont dit ça en catimini (je sais plus à quelle occasion d'ailleurs) , eh ben ça m'a boosté le moral pour trois jours et c'était génial . Voilà , c'est tout ça que je comprends pas . Mais encore une fois , c'est tout à fait personnel comme ressenti .
_____
Adoptez la poulp'attitude !!!! Ca va ? Ca poulpe à mort !


Top
Paquito
Ministre de la Santé

Messages : 1067
Enregistré : 06/07/2004
Posté le 11/10/2006 à 17:04 notnew
Mais pourquoi continuer à faire sentir aux gens qu'ils ne sont toujours pas des élèves comme les autres simplement parce qu'ils sont en première année
Je ne sais pas comment ça fonctionne a Bron, désolé mais chez nous, je pense qu'un foetus se sent Navalais a l'issue de l'Accueil et de la Présentation au Drapeau. Cependant (et je suis bien placé pour le savoir), il ne faut pas oublier que l'on est "réellement" navalais ou santard, une fois passé le concours de P1.
Top
poulpi
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 71
Enregistré : 10/10/2006
Posté le 11/10/2006 à 19:47 notnew
Merci pour ta réponse Paquito . Je suis entièrement d'accord avec toi et enfin heureux de voir que des anciens à Bordeaux ou Bron pensent la même chose . En effet , après avoir "subi" (c'est quand même un grand mot) l'accueil et la FMI , la nouvelle promo était super soudée et je me suis senti santard . Je te l'ai dit , certains anciens et anciennes aussi à partir de là nous l'ont spécifié et étaient des gens sympas . Mais d'autres , et parmi eux certains hypos mais il n'y avait pas qu'eux , ont continué à nous sapper le moral (slips , etc.) et à nous dire qu'on était "moins que ....." (je citerais pas la fin de la phrase , mais c'est pas très joli ni respectueux) . Une minorité certes , mais on pouvait rien faire contre eux sinon serrer les dents , parce qu'en parler au Comité et aux très vénérables , ça servait à pas grand chose (la minorité en question s'en fichait) , et en parler au commandement (à la strass) , c'était très mal vu . En gros y a quelques éléments qui abusent de l'ancienneté , même des membres du comité l'ont reconnu et l'ont déploré , sans nous toucher physiquement bien sûr mais moralement , et bien après l'accueil . Donc Paquito t'as entièrement raison , une majorité de gens comme toi ont posté sur ce site des réponses concernant l'accueil qui sont très bien , mais il y a quelques éléments sporadiques qui apparemment regrettent le bizutage d'antan . C'est ceux-là qui nous mettaient à l'écart de la notion de santard , et quand en plus on vit en secteur avec deux , trois personnes comme ça .... . C'est dommage que les choses se soient passé comme ça pour moi et d'autres (c'est quand même pas normal que cette année il y ait eu un nombre de démissions record : meme le général l'a reconnu : on est allé quasiment jusqu'à plus de 60 en LC !!!!!!!)

Après en revanche je dois quand même dire qu'en un mois environ j'ai vécu une super expérience et que j'en garde de bons souvenirs (et beaucoup de paillardes en tête lol mais c'est sympa), à la fois de mes camarades et aussi d'anciens et d'hypos qui eux étaient intelligents . Dommage qu'ils n'aient pas forcément su recadrer les autres ni nous soutenir quand on avait le moral à Z .
_____
Adoptez la poulp'attitude !!!! Ca va ? Ca poulpe à mort !


Top
chicotier
Ministre de la Santé

Messages : 823
Enregistré : 09/02/2006
Posté le 11/10/2006 à 19:52 notnew
mais il y a quelques éléments sporadiques qui apparemment regrettent le bizutage d'antan .
Le problème, c'est qu'ils n'ont pas eut ce "bizutage à l'ancienne". Je ne vois pas pourquoi ils le font.
_____
Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément...
Top
poulpi
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 71
Enregistré : 10/10/2006
Posté le 11/10/2006 à 23:57 notnew
POur te répondre chicotier , c'est très simple . En effet certaines personnes sans avoir connu le passé l'idéalisent parce que ça correspond à leurs valeurs . J'ai posé la même question que toi à un de ceux que j'accuse ici : voilà la réponse : "on est une des écoles les plus molles et c'est pas normal bizuth . Il y a trop eu de gens qui venaient ici juste pour passer la P1 puis se barraient . maintenant on veut des gens vraiment motivés par la vie mili et on essaie de les repérer" . Je suis d'accord mais on peut être motivé par des aspects militaires comme la vie de groupe sans pour autant penser qu'on forme un homme "à la dure et à l'ancienne" . Et pourtant encore une fois c'est l'opinion de certains . L'accueil est là avec un but précis et s'oppose dans son principe au bizutage d'avant . Mais parmi les "accueilleurs" certains se gênent pas pour développer en plus de ça leur propre vision des choses et manière de faire , en-dehors de l'officiel ..... Et ça d'autres personnes parties de l'école m'ont assuré qu'elles l'avaient ressenti aussi .

Enfin je rajoute que justement les personnes avec qui j'ai pu partager mon expérience ayant connu le vrai bizutage ne le regrettent pas du tout loin de là . Ce sont ceux qui ne savent pas de quoi ils parlent mais qui ont des idées arrêtées sur ce que doit-être une école de l'armée française qui font leur sauce .
_____
Adoptez la poulp'attitude !!!! Ca va ? Ca poulpe à mort !


Top
psykomil
Jeune Carabin

Messages : 27
Enregistré : 21/09/2006
Posté le 12/10/2006 à 14:57 notnew
Je me permets d'ajouter que, par experience, ces pratiques n'inculquent absolument pas les vraies valeurs que sont celles du militaire.
Soit l'entraide, le don de soi, la solidarité, le respect bilatéral (gradé à subordonné et vice-versa), la maitrise de soi, etc...

Ce qui fait que les médecins militaires ont une très mauvaise réputation.
Croyez-moi, ou demandez à d'autres, ils sont mal vus (indisciplinés, incompétants, et j'en passe).

Désolé, mais je connais de très bons médecins; c'est encore une minorité qui fait une réputation.
A vous de redorer ce beau blason qu'est le votre.
_____
Vous soignez le corps
et moi l'esprit, enfin j'essaye.

Top
poulpi
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 71
Enregistré : 10/10/2006
Posté le 12/10/2006 à 18:57 notnew
C'est vrai Psykomil . Je pense vraiment que les médecins mili méritent le respect de part la volonté de faire une médecine dans un cadre difficile , avec des responsabilités ,et un refus de "faire du chiffre" . Les écoles apprennent ça en grande partie mais malheureusement parmi ceux qui ont été intégrés et qui désormais font partie de la machine "il y a des parasites" ( le mot n'est pas de moi mais d'un ancien du comité ) . Ce que je déplore c'est que quand on arrive dans une telle institution tout frais on a pas le droit de l'ouvrir contre ces gens-là quand ils abusent de leur pouvoir et même si on l'ouvre ça ne sert à rien du tout . Quelle solution reste t-il au bizuth qui pense (peut-être à tort dans ce cas qu'on le lui explique) que quelque chose d'anormal est en train de se passer ? Parce que je le répète , le commandement n'en a rien à faire , il dit "tout va très bien madame la marquise" aux familles , et ça s'arrête là . De plus tout se sait en moins de vingt-quatre heures sur le campus .
_____
Adoptez la poulp'attitude !!!! Ca va ? Ca poulpe à mort !


Top
poulpi
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 71
Enregistré : 10/10/2006
Posté le 12/10/2006 à 19:07 notnew
J'en profite aussi pour vraiment remercier ceux qui ont conversé et conversent avec moi sur ce post . Bizutage , accueil , critiques en tout genre , ça fait beaucoup de posts qui proposent ça et ça doit être un peu saoulant je pense mais voilà je vous remercie de prendre quand même la peine d'intervenir ici . Je veux surtout pas critiquer une institution que j'aime encore beaucoup (un grand frère dedans et un super grand-frère d'ailleurs lol) , mais simplement avoir des avis extérieurs supplémentaires sur des choses que j'ai du mal à comprendre et qui m'ont un peu blessé .
_____
Adoptez la poulp'attitude !!!! Ca va ? Ca poulpe à mort !


Top
Moriss
Chef de pique-nique

Messages : 150
Enregistré : 20/08/2004
Posté le 12/10/2006 à 21:39 notnew
J'ai l'impression que le débat s'égare. Tout d'abord, salut poulpi, je pense que tu ne te souviens pas de moi mais je me souviens de toi.
Si j'ai bien compris, tu as été radié de l'Armée pour raison de santé. Néanmoins, ce que tu regrettes, c'est de ne pas avoir été pleinement intégré dans l'école, car tu penses (peut-être à raison, je n'en sais rien) que si tu avais eu le moral, tu n'aurais pas été radié. Tu as ressenti l'ambiance de l'école comme "oppressante". Je veux bien te croire, mais je voudrais préciser certaines choses pour les lecteurs extérieurs.

D'abord, je ne suis pas d'accord sur certains points.
Tu dis que les hypos ne tolèrent pas qu'on soit mal rasé, pas assez péchu, imposant ainsi une ambiance digne de Saint-Cyr. Je les connais, je sais qu'ils ne demandent rien d'impossible, et je tiens à rappeler que vous êtes en uniforme donc rasés. C'est une habitude pénible à prendre mais qui devient vite naturelle.
Tu trouves dommage qu'on soit si exigeant en P1, année où il est plus judicieux de se concentrer sur ses études. D'abord les bonnes habitudes se prennent tout de suite ou jamais, ensuite j'ose affirmer qu'être un minimum péchu ne met normalement pas en péril la réussite au concours de P1.
Tu parles de chahut et de réveils nocturnes même après la rentrée à la fac. J'en ai aussi entendu parler, mais cela c'est arrêté avant la fin septembre. Et je ne pense pas que ton frère n'ai pas du tout été chahuté en P1 en 1994...
Tu dis que vous n'êtes pas pleinement intégrés, vous êtes d'ailleurs encore appelés bizuths. Saches que c'est par ce terme qu'on désigne ceux qui ont moins d'un an à l'école, mais ça ne veut pas dire qu'on ne les considère pas comme des Santards. Par contre, l'amitié réelle des anciens, on le comprend aisément, ne s'acquière pas immédiatement, mais seulement si l'on fait montre d'un minimum de savoir-vivre sur le long terme. C'est pour cela qu'on vous dis que vous ne faites pas encore totalement partie de la boâte : vous devez d'abord vous habituer à ses règles de vie avant d'obtenir le respect naturel de vos anciens. Mais, je le répète, cela ne veut pas dire qu'on vous méprise, désolé si tu l'as ressenti comme tel.
Enfin, l'avancée de la LC n'est pas un si grand record que ça (cf les sujets sur la LC).

Maintenant, les points où je suis d'accord.
Les hypos ont fait fort en faisant des revues de chambres. J'espère que c'était fait dans la bonne humeur et juste pour éviter au bizuth une punition par l'adju. Et j'espère aussi qu'il n'y en a plus maintenant.
Ceux qui "regrettent" (je met entre guillemets parce que je me demande comment on peut regretter quelque chose qu'on a pas connu) l'ancien bizuthage devraient se rappeler qu'il n'empêchait pas les gens peu péchus d'intégrer l'Armée, d'où d'ailleurs cette fameuse réputation du médecin militaire qui, je tiens à la préciser, n'est pas aussi partagée qu'on le dit.
Enfin, il est vrai qu'il semble régner dans l'école une sorte de concurrence pour savoir qui se sera le plus investi dans l'école, qui sera le plus péchu, le plus mytho, etc. Cette ambiance peut effectivement être vécue comme pénible, et il est triste de voir que cela puisse en démotiver certains. C'est une bonne chose que certains soient pris en exemple, c'en est une mauvaise qu'ils soient montrés comme ayant plus de valeur qu'autrui, car cela condamne implicitement les autres.

J'imagine que tu as traversé une mauvaise passe et que tu n'as pas reçu le réconfort dont tu avais besoin. Malheureusement, ce qui est fait est fait, et j'espère que quand tu sera bien installé dans ta nouvelle vie, tu ne gardera que de bons souvenirs de cette école certes exigeante mais tellement enrichissante.
Santardes salutations smilies.
_____
"Il n'y a ni richesse, ni force que d'hommes" (Jean Bodin, 1576).


Top
poulpi
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 71
Enregistré : 10/10/2006
Posté le 12/10/2006 à 22:55 notnew
Merci Moriss . Regarde tes U2U , je t'ai répondu .
_____
Adoptez la poulp'attitude !!!! Ca va ? Ca poulpe à mort !


Top
Aller en haut • 12 réponses
livreslivrescontactspublicationstwitter