logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Comment prouver les pb personnels?

Aller en bas • 14 réponses
nadyne
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 59
Enregistré : 12/12/2006
Posté le 14/12/2006 � 13:58 notnew
je voulais savoir comment on peut justifier le fait qu'on arrete après la première année. Vous avez parlé dans le sujet précédent que suite à des motifs personnels graves...cad???
Top
RunningMan
Ministre de la Santé

Messages : 913
Enregistré : 09/07/2003
Posté le 14/12/2006 � 16:25 notnew
Un cas d'école est "l'inaptitude physique dûment constatée".

Pour ne pas faire dans la finesse, je prends l'exemple (fictif) d'un personnel ayant passé la première année, mais qui a un grave accident de la voiture, et se retrouve, disons privé de l'usage d'une de ses jambes, à vie.
Il pourra dans ce cas être radié...
_____
If you want a job done right, you do it yourself.
Top
poulpi
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 71
Enregistré : 10/10/2006
Posté le 14/12/2006 � 23:51 notnew
C'est vrai que les cas sont vraiment observés à la loupe parce qu'on donne suffisamment le temps aux gens de partir avant la P1 et même au début , donc après , c'est plus dur . Le SSA a besoin de gens et veut les limiter les départs . A une époque plus antérieure , j'ai connu des gens qui étaient là-bas , ont passé la P1 , et sont partis assez facilement . Maintenant je crois qu'après six mois de faits (il me semble mais j'en suis pas sûr du tout du délai laissé pour se rétaracter) , les causes de départ en douceur sont scrutées au microscope .... Mais c'est un peu normal .

Donc mis à part la raison que t'as donné running-man , et quelques autres sans doute , les départs sont bien sûr possibles , mais à coup de remboursement assez sec de l'année d'étude passée .

Pour ma part je crois qu'on a que les motifs physiques , et peut-être psychologique si un élément psychique pathologique a été constaté rendant impossible la carrière militaire . Mais je n'en suis pas sûr du tout parce que ça en général on le détecte avant la P1 . Non je pense que tout doit se limiter grossomodo à l'inaptitude à pouvoir exercer son métier , donc les problèmes graves du corps . A part ça , je crois que si tu veux partir , c'est portefeuille ....
_____
Adoptez la poulp'attitude !!!! Ca va ? Ca poulpe à mort !


Top
RunningMan
Ministre de la Santé

Messages : 913
Enregistré : 09/07/2003
Posté le 15/12/2006 � 08:06 notnew
Ce n'est pas portefeuille vu que tu signes un contrat pour 25 ans.
Tu ne peux pas partir comme ça sous prétexte que tu en as et envie, et les moyens.
Sans donner des mauvaises idées, on peut aussi être radié, car on est dans l'armée, pour "motif disciplinaire grave".
_____
If you want a job done right, you do it yourself.
Top
Paquito
Ministre de la Santé

Messages : 1067
Enregistré : 06/07/2004
Posté le 15/12/2006 � 17:54 notnew
on donne suffisamment le temps aux gens de partir avant la P1
Question d'opinion

les départs sont bien sûr possibles , mais à coup de remboursement assez sec de l'année d'étude passée .
1) Le remboursement n'est effectif que quand tu as un salaire fixe

2) Tu n'as que 6 mois pour démissionner...

3)... et aprés c'est parti pour 25 ans

4) Enfin dans des cas trés trés rares (mais faut être hargneux, connaître du people et mettre la dose) c'est possible de démissionner mais il faut s'accrocher (un cas en 2005 à Bordeaux, démission d'un P2)
Top
cdmdu
Ministre de la Santé

Messages : 1919
Enregistré : 24/06/2003
Posté le 15/12/2006 � 18:06 notnew
Ou même sans connaître personne... avec sa petite volonté à soi, mais comme dit PAquito, faut vraiment plus en vouloir, de l'armée, pour tenter cela.
_____
Mari transve mare, hominibus semper prodesse.


Victis omnes vincemus
Top
poulpi
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 71
Enregistré : 10/10/2006
Posté le 15/12/2006 � 23:21 notnew
C'est vrai , mais ça peut arriver . Je ne veux faire peur à personne , je sais même pas si je devrais dire ça et si je fais pas une gaffe , mais j'ai connu une personne qui pour quitter l'ESSA et l'armée du même coup donc , a dû aller jusque devant la cour européenne des droits de l'homme . Mais bon il était déjà en fin de deuxième cycle des études médicales je crois ! Mais j'étais loin d'imaginer ce que vous me dîtes pour un P2 (qu'il a du montrer énormément de ténacité pour partir) . Je pensais que le départ en P2-D1 pouvait s'envisager sans trop de dégâts .... Et bien oui alors en effet : futurs P1 santards ou navalais : réfléchissez à deux fois à votre engagement et à la responsabilité que vous prenez au-moment des signatures dans ce cas !

Au-passage , même si c'est pas le sujet , j'hallucine un peu là . Ca me semble vraiment excessif mais bon . J'ai une question : qu'arrive t-il si , à un âge ou des tas de choses peuvent intervenir dans votre vie , vous vous rendez-compte soudain que vous ne voulez plus être militaire , que vous ne pourrez pas en assumer les quelques contraintes ? Est-ce qu'au-moins sur ce type de réflexion la strasse sera compréhensive ? Parce que je comprenais pourquoi arrivé en D4 c'est un peu tard pour se réveiller le matin et dire : "je veux plus être militaire" , mais bon en P2 .... Enfin qu'en pensez-vous ? Et surtout lorsque vous dîtes qu'il faut être "hargneux" pour quitter l'armée après l'engagement définitif , est-ce que les affaires de P2 que vous avez rapportées ont été assez loin ? Jusqu'au-niveau judiciaire ? Si c'est pas secret bien sur car dans ce cas je comprendrais ....
_____
Adoptez la poulp'attitude !!!! Ca va ? Ca poulpe à mort !


Top
RunningMan
Ministre de la Santé

Messages : 913
Enregistré : 09/07/2003
Posté le 16/12/2006 � 09:10 notnew
Il y a un conseil d'instruction propre à l'Ecole... je ne me souviens pas que c'est allé plus loin.

Si je me souviens bien, un D2 qui avait redoublé 2 fois voulait quitter SN pour continuer dans une autre branche, et il a "suicidé" ses exams, pour passer en conseil d'instruction et dire qu'il voulait quitter la médecine, ce qu'il a fait (mais bon, il devra rembourser).


Je pensais que le départ en P2-D1 pouvait s'envisager sans trop de dégâts ....

Eh ho, si c'était si simple, tu ne crois pas qu'il y en a un plus grand nombre qui rentrerait juste pour passer la P1 et partir ensuite?
C'est une des raisons qui fait que la période pour démissionner "normalement" est passée de 2 ans à 6 mois.

Et bien oui alors en effet : futurs P1 santards ou navalais : réfléchissez à deux fois à votre engagement et à la responsabilité que vous prenez au-moment des signatures dans ce cas !

En tout cas, en général, la majorité des gens qui rentrent effectivement dans les ESSA savent dans quoi ils s'engagent... Il n'y a personne qui fait un crise d'angoisse au moment de la signature du contrat.
Ah, mais c'est de la "déclinologie" que tu nous fais là...

PS : Edit suite au message ci-dessous de chicotier (2 ans à 6 mois, c'est ce que je voulais dire mais ma fourche a langué...)

[Edité le 16/12/06 par RunningMan]
_____
If you want a job done right, you do it yourself.
Top
chicotier
Ministre de la Santé

Messages : 823
Enregistré : 09/02/2006
Posté le 16/12/2006 � 09:31 notnew

C'est une des raisons qui fait que la période pour démissionner "normalement" est passée de 6 mois à 2 ans.

Petit rectificatif: de deux ans à six mois actuellement.
_____
Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément...
Top
psykomil
Jeune Carabin

Messages : 27
Enregistré : 21/09/2006
Posté le 16/12/2006 � 11:37 notnew
Il n'y a personne qui fait un crise d'angoisse au moment de la signature du contrat.
ça c'est juste que les gens n'ont pas encore conscience de l'importance de l'enjeu.
Et même s'il y en a qui hésistent, ils sont "entraînés" par le collectif.
Car ne pas signer est perçu comme être faible quelque part. Et comme la société actuelle ne "forme" pas les gens à assumer leurs pensées mais plutôt à suivre "tout le monde", ce n'est qu'après avoir vécu quelques contraintes qu'on s'apperçoit que militaire c'est pas juste un métier comme un autre, et SURTOUT PAS un tremplin à sa vie civile.
Voilà un peu de psy pour égayer le débat.
Sur ce bon vent et bonne mer les bleues-b...s!!!
_____
Vous soignez le corps
et moi l'esprit, enfin j'essaye.

Top
Paquito
Ministre de la Santé

Messages : 1067
Enregistré : 06/07/2004
Posté le 16/12/2006 � 13:06 notnew
En tout cas, en général, la majorité des gens qui rentrent effectivement dans les ESSA savent dans quoi ils s'engagent...
Grâce au splendide film de l'ECPAD sur l'ESSA bordeaux ??? smilies

[Edité le 16/12/06 par Paquito]
Top
RunningMan
Ministre de la Santé

Messages : 913
Enregistré : 09/07/2003
Posté le 16/12/2006 � 13:43 notnew
Grâce au splendide film de l'ECPAD sur l'ESSA bordeaux ???

Il n'y a que des choses authentiques dans ces 6 minutes (qui condensent 6 ans de Santé Navale... snif, c'est beau! Et ne manquez pas le brevet moniteur secourisme au ski...)
_____
If you want a job done right, you do it yourself.
Top
cdmdu
Ministre de la Santé

Messages : 1919
Enregistré : 24/06/2003
Posté le 16/12/2006 � 21:39 notnew
Tu prends quand même ton engagement librement, personne ne t'y oblige et tu en connais les termes. Tu t'engages pour 25 ans à temps plein, pas pour un mois par-ci, une semaine par là.
Ensuite, tu es nourri, logé, habillé, on t'aide à avoir ton concours et tu es payé...
Faut pas vouloir le beurre et l'argent du beurre!
ALors, qu'un type veuille partir dès la P2, soit quelques mois après avoir fait son choix initial, c'est à dire sans connaître le métier qui sera le sien plus tard, ça me paraît vraiment très gros.
_____
Mari transve mare, hominibus semper prodesse.


Victis omnes vincemus
Top
poulpi
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 71
Enregistré : 10/10/2006
Posté le 17/12/2006 � 00:36 notnew
C'est vrai cdmdu que ce serait gros je le nie pas . Si on signe on signe c'est certain . Et c'est aussi vrai que "l'influence du groupe" que tu décris psykomil n'est peut-être pas l'élément déterminant du choix dans la mesure où la personne qui est venue aux ESSA l'a fait de son propre-chef dans son projet professionel . Il a pas été forcé de venir au-départ , donc si le groupe influence , ce n'est je pense que dans un second temps . La décision quelque part de s'engager sur cette voie avait été murie avant .

Par contre pour le fait de "connaître le métier" cdmdu , le P2 c'est vrai ne le connait pas encore mais je pense que comme dans toute formation professionelle dans laquelle on se lance dans le supérieur c'est la même chose . On est un peu forcé "d'imaginer" son métier (certains pans en tout cas) et on finit par le découvrir vraiment dans son intégralité mais au terme de ses études . Donc toute formation serait une sorte de challenge : "j'ai envie de réussir dans ça , je pense que je suis vraiment fait pour ça !" .
Si un mec arrivé en P2 ou D1 n'a plus la gnack , le "tac tac" comme disent certains , et ne crois plus en le boulot qu'il avait décidé de faire , dans ce cas à quoi servirait de l'obliger à rester ? Lorsqu'il connaîtra vraiment le métier de médecin mili et qu'il découvrira que vraiment ça lui plaisait pas et que ses doutes se confirment , ce sera encore plus embêtant pour l'armée de perdre un mec . Bien sur il peut aussi découvrir qu'il s'était trompé et que finalement ça lui plait mais je pense que si les doutes sont sérieux et pas dus à un petit coup de cafard , si les doutes sont TRES réfléchis , c'est vraiment que la voie choisie n'est pas la bonne et qu'il faut pas insister . Attention je parle pas de quelqu'un qui connait des difficultés pour arriver à ses objectifs . Là il faut persévérer dans l'effort . Mais quelqu'un qui s'est vraiment trompé de voie et qui va à la fac sans conviction ....

Par contre , running-man , je comprens pas pourquoi tu me dis que je fais de la "déclinologie" ? Cela dit si c'est le cas c'est pas mon but . Juste dire que par rapport au premier post de nadyne , des motifs graves personnels peuvent s'avérer psychologiques . Ca peut arriver c'est tout . Et je voulais savoir comment le commandement considèrera alors ce cas de figure .

_____
Adoptez la poulp'attitude !!!! Ca va ? Ca poulpe à mort !


Top
psykomil
Jeune Carabin

Messages : 27
Enregistré : 21/09/2006
Posté le 17/12/2006 � 09:03 notnew
Si on signe on signe c'est certain . Et c'est aussi vrai que "l'influence du groupe" que tu décris psykomil n'est peut-être pas l'élément déterminant du choix dans la mesure où la personne qui est venue aux ESSA l'a fait de son propre-chef dans son projet professionel . Il a pas été forcé de venir au-départ , donc si le groupe influence , ce n'est je pense que dans un second temps . La décision quelque part de s'engager sur cette voie avait été murie avant .
Quand je parle de cette influence collective, c'est uniquement à la signature même du contract. Et c'est pas plus mal car certains sont "éffrayés" par la FMI, ce qui ,bien sûr, ne représente pas le métier que vous aurez à exercer plus tard (si seulement!!)
Pour ce qui est de perdre ce que j'appelerai la "foi" après 1 voire 2 ans c'est normal, c'est juste proportionnel avec les enjeux. Cette personne à dû se dire que c'est pas une déscision sans conséquences donc elle a décidé d'attendre un peu voir si c'est la bonne.
Ce serait dommage de partir sur un coup de tête dès la 1ère difficulté!! (y aurait plus personne!!!)
Mais ne sous estimez jamais la force de persuasion implicte du collectif, croyez-moi je sais de quoi je parle!! Mais c'est un autre débat

Pour finir je voulais juste rajouter que autant dans les autre armes, qu'il est devenu si facile de dénoncer son contract que militaire est devenu un job pour occuper une année de libre entre les études!!! On a même créé des contract courts (2ans) pour éviter de voir un flot de démissionnaires en juin (il faut 2 mois de préavis après les 6mois initiaux) Je sais vous vous en foutez mais c'est une qualité que de s'interesser à ceux dont on va s'occuper plus tard!
A+ les jeunes (et moins jeunes;))
_____
Vous soignez le corps
et moi l'esprit, enfin j'essaye.

Top
Aller en haut • 14 réponses
livreslivrescontactspublicationstwitter