logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Intégration et bizutage

Aller en bas • 98 réponses • 5 pages • 1 2 3 4 5
titanie
Bizute (future carrée)

Messages : 5
Enregistré : 28/08/2007
Posté le 28/08/2007 à 12:50 notnew
Bonjour,
Je me lance sur ce forum et me présente d'abord car je pense que ce ne doit pas être ordinaire :je suis la mère d'un élève qui vient d'intégrer l'essa de Bordeaux et qui est en train de galérer en période "d'accueil".

Physiquement cette période se passe plutôt bien mais moralement c'est excessivemnt difficile : pressions morales, obligations d'apprendre des quantités de choses inutiles et impossibles à apprendre en si peu de temps et surtout qui n'ont pas grand chose à voir avec le milieu militaire ,chanter comme des malades en leur criant dessus à tout bout de champ....
le pire c'est que ces pressions viennent de la part de doublants et d'anciens et non de militaires qui sont plus sympas avec eux.
Il se couche à 3h du matin et se lève à 6h pour satisfaire ces "anciens", il est crevé et a envie d'abandonner.
et pourtant mon fils a eu le bac avec mention tres bien et a ete reçu au concours moyennant un gros travail et il était très motivé par l'armée et la médecine et c'est un brution.

C'est ça le bizutage ? Faire partir des éventuels concurrents au passage en p2 avant de même voir si c'est bien leur voie ?

Aujourd'hui il remet tout en question, sa "vocation" militaire, et médicale, sa confiance en l'avenir et même sa confiance en lui-même. A-t-on besoin de casser ainsi nos jeunes avant même qu'ils aient eu le temps de choisir ?

On lit sur votre forum les témoignages de ceux qui ont démissionné au cours de cette première semaine mais ils ne disent pas que c'est à cause de la pression des anciens:
censurez-vous ces messages ?

cdmdu a dit dans un autre post : "je n'ai jamais vu quelqu'un partir car dégouté par notre accueil"
or mon fils peut témoigner et dire que tous ceux qui sont partis cette semaine c'est parce qu'ils n'ont pas supporté "l'accueil" et la pression morale : rien à voir avec le milieu militaire !

Après cette période de bizutage, cela vaut-il le coup de rester? L'ambiance est-elle aussi pourrie tout au long des études auquel cas en effet, il vaut mieux partir.

voici mon adresse mail si vous préférez ne pas me répondre sur le forum ou si vous ne publiez pas mon message , censure oblige ?

anniefreville@aliceadsl.fr
Top
Genesis
Bizut (futur carré)

Messages : 5
Enregistré : 25/08/2007
Posté le 28/08/2007 à 13:25 notnew
Madame,

Cette période est une période difficile et c'est voulu. Votre fils ne vient pas de rentrer en fac de droit. Il vient de rentrer en médecine, filière très difficile, ainsi qu'à l'armée, un cadre très strict demandant beaucoup de force morale. Comment voulez-vous que nous testions l'endurance physique et mentale des nouveaux autrement que par une période de stress intense ? Ce n'est pas en étalant les mentions au bac de votre fils que vous impressionnerez quelqu'un ici.
Avez-vous fait médecine ? Connaissez-vous le rythme à tenir en 1ère année ? Moi je le connais. Je l'ai fait 2 ans. Je peux vous dire que quelqu'un qui ne supporte pas l'accueil ne supportera jamais médecine. Je peux également vous garantir que les doublants qui "martyrisent" votre fils seront dans un mois ses MEILLEURS alliés pour réussir le concours de PCEM1. Ils vont leur donner des cours, leur expliquer les meilleurs méthodes à avoir, assurer un soutien moral...
Votre fils passe par une période de remise en question ? C'est voulu ! Mieux vaut qu'il l'ait maintenant que dans un mois !
Sa confiance en lui est mise à l'épreuve ? Tant mieux ! Car il en faut en P1.
Il est fatigué d'apprendre des choses inutiles jusqu'à 3 heures du matin ? Il doit s'y habituer, c'est comme ça en P1.

Madame, je vous certifie que tout dans cet accueil a un but autre que celui de satisfaire le sadisme des anciens.

Ah oui, et s'il y en a qui sont parti uniquement à cause de l'accueil, alors je suis désolé de le dire mais CE SONT DES IDIOTS ! On peut quitter Santé Navale parce qu'on n'aime pas le milieu militaire, parce qu'on n'aime pas la médecine (ça on le sait plus tard), parce que l'armée ne propose pas les spécialités qui nous intéressent... Mais sûrement pas parce qu'on ne supporte pas le milieu, alors qu'on n'est là que depuis 1 semaine et qu'on ne connaît rien, puisque pour l'instant tout est théâtralisé par l'accueil.

[Edité le 28/08/07 par Genesis]
Top
seoman
Jeune Bizut

Messages : 2
Enregistré : 13/08/2007
Posté le 28/08/2007 à 13:52 notnew
Madame,

En tant qu'eleve a bordeaux entrant en 4eme année, tout ce que je peut vous dire ce sont mes impressions personels:

Moi aussi, lors de l'Accueil je me posais des questions et je trouvais cela chiant ou epuisant, mais maintenant que je m'en souvient, pour rien au monde je n'aurai souhaité ne pas faire (ou subir) cette période ou etre parmis les Listes Complémentaire qui arrivent une fois l'Accueil finit (meme si ils s'integrent rapidement).
L'acceuil a pour but non pas de casser les gens mais de les motiver, les encourager a s'entraider et de creer une nouvelle promotion unie. Comprenez bien que tous ce que votre fils est obligé d'apprendre maintenant (qui vous parait a vous comme a lui debile, mais il se rendra compte que çà lui servira plus tard), tout cela n'est rien comparé à la masse de connaisanes qu'il devra intégrer durant sa premiere année. Il peut considerer cela comme un exercice, une mise en bouche, de sa future methode de travail: apprendre par coeur sans reflechir!

Votre fils ne doit pas douter de sa vocation médicale, pas au moment ou il va se lancer dans des etudes longues et fastidieuses, mais il est vrai qu'il faut qu'il se demande commme tout le monde si il est sure que le milieu militaire lui plait avant de signer pour 25ans!

Je lui souhaite juste de ne pas partir pour de mauvaises raisons auqel cas il risque de le regretter amérement par la suite.
Top
Buzz.
Désagrégé de médecine

Messages : 238
Enregistré : 11/05/2003
Posté le 28/08/2007 à 14:20 notnew
personnellement cette année je ne suis pas à l'accueil, trop occupé. Mais ce que j'y voyait moi en tant qu'ancien c'est, certes on les pousse à bout, il sont fatigué, certains me demandaient" en fait vous voulez juste nous faire démissionner?" bien sûr que non...o viennent nous voir pour nous dire qu'ils veulent démissionner... Mais là on les rattrape et on les pousse à continuer. En revanche on veut qu'ils y réfléchissent pourquoi rester pourquoi partir etc. tout doit être fondé. Partir A CAUSE de l'accueil, ça ne signifie rien; contrairement à 25 ans de carrière de médecin militaire. Mais, aux ancien aussi de pousser les nouveaux à rester, aux parents aussi mais surtout, de la part de la dite personne!
En conclusion, ne vous inquiétez pas.
_____
Le temps est un grand maître dit-on... Le malheur est qu'il tue ses élèves! ( Hector Berlioz )
N'attendez pas le jugement dernier, il a lieu tout les jours ( Albert Camus )
Espérer c'est démentir l'avenir ( E.M.Cioran )
Celui qui contrôle le passé contrôle le futur, celui qui contrôle le futur peut conquérir le passé ( Kane )
Top
RaMmStEiN57
Chef de pique-nique

Messages : 211
Enregistré : 13/07/2005
Posté le 28/08/2007 à 14:46 notnew
et puis l'acceuil resserre les liens entre les nouveaux, les obligeant à s'entraider, or pendant un an ils vont vivre ensemble, mieux vaut qu'ils s'apprécient (même si on ne peut bien s'entendre avec tout le monde). de plus, a en reparler entre camarade de promotion, ça nous évoque pas mal de bons souvenirs...
_____
Under wandering stars i grown
by myself but not alone...

Promotion L. Vaillard
Top
koosarah3
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 82
Enregistré : 07/08/2005
Posté le 28/08/2007 à 15:04 notnew
Vous penserez peut être que ces réponses sont subjectives du fait qu'elles vous ont été données par des anciens..

Aussi je me permets d'apporter mon témoignage de bizuthe de l'année 2006/2007

Etant arrivée lc, je n'ai pas vécu l'accueil en tant que tel. Au début, on se dit parfois "ouf, je suis arrivée au bon moment" sous entendu 'j'y ai échappé" mais très rapidement on se rend compte qu'il nous manque quelque chose par rapport aux autres, et on met plus de temps à l'acquérir.

L'interêt de l'accueil, c'est que c'est un évènement collectif. On va vivre et travailler ensemble pour longtemps..Et la clé de cette cohabitation aussi bien dans les études que dans la carrière n'a qu'un nom: la cohésion.
L'accueil, ça sert à ça. A des fois bousculer les gens, les mettre dans des situations imprévues, leur montrer que rien n'est gagné, leur montrer aussi qu'ils sont capables de réagir et de rebondir dans des consitions de stress,(et personne n'est obligé de rien).
Le but n'est pas de vouloir nous faire partir, je dirais plutot de nous faire comprendre pourquoi on reste!

Cette tension va servir de ciment, d'être un vrai groupe qui va avancer ensemble.

Personnellement, je regrette de ne pas l'avoir vécu intégralement avec mes camarades, car ce sont des souvenirs que je peux pas partager avec eux d'une part, mais surtout parce que tout ceci, je n'ai l'ai compris et surtout n'en ai pris la mesure que tardivement, et seule (au début)

Enfin, l'arrivée à l'école rappelle l'humilité qui nous manque parfois quand nus arrivons et qui va nous être bien utile pour avancer!

Tout cela, donc, sert tout simplement à donner aux nouveaux l'esprit du militaire et du carabin.

Rien de plus réconfortant en stage que de parler avec des médecins qui sont passés par l'école et y appris il y vingt ans ce que nous y apprenons! Alors là, on sent qu'on appartient à une ... très grande famille !

[Edité le 28/08/07 par koosarah3]

[Edité le 28/08/07 par koosarah3]
Top
tinting
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 55
Enregistré : 27/06/2007
Posté le 28/08/2007 à 15:35 notnew
OK. Je crois qu'il n'y a enfin plus besoin de censure sur ce forum ! Le message est passé. smilies
Mais franchement, pourquoi ne pas informer mieux les jeunes qui arrivent (sur ce forum justement) en leur expliquant ce fameux Accueil tel qu'il est et non pas en laissant des points de suspension dès qu'ils veulent en savoir plus ?
Etre mieux préparé à ce qui nous attend est, je crois, une arme solide qui va permettre de supporter la suite justement.
Voilà les vraies informations qui manquaient sur ce "forum d'informations" concernant l'ESSA. smilies
Autre chose : Chaque école (Lyon et Bordeaux) devraient envoyer davantage d'info (eh oui, encore des infos !) par écrit le jour de la convocation. Des infos précisant ce qui est fait les deux premiers jours par exemple, etc...
Voilà un papelar de "bienvenue" qui pourrait être à la charge des anciens ! smilies
Je sais, vous allez me dire : "Camille a tout fait, y-a qu'à aller là ..." Mais vous oubliez qu'on est en 2007 et que des choses ont changé ! Les jeunes ont d'autres questions, d'autres besoins (ordi, internet, etc...). smilies
(Je sens que les Anciens vont prendre un coup de vieux !)
A part ça, tout va. A plus.
Top
RaMmStEiN57
Chef de pique-nique

Messages : 211
Enregistré : 13/07/2005
Posté le 28/08/2007 à 15:39 notnew
l'acceuil reste l'accueil... sa forme change chaque année mais le fond est et restera le même... et ayant parler à divers lieutenants ayant fait saint cyr, notre accueil est charmant et très gentil...
_____
Under wandering stars i grown
by myself but not alone...

Promotion L. Vaillard
Top
cdmdu
Ministre de la Santé

Messages : 1919
Enregistré : 24/06/2003
Posté le 28/08/2007 à 17:30 notnew
OK. Je crois qu'il n'y a enfin plus besoin de censure sur ce forum ! Le message est passé. smilies
Mais franchement, pourquoi ne pas informer mieux les jeunes qui arrivent (sur ce forum justement) en leur expliquant ce fameux Accueil tel qu'il est et non pas en laissant des points de suspension dès qu'ils veulent en savoir plus ?
Etre mieux préparé à ce qui nous attend est, je crois, une arme solide qui va permettre de supporter la suite justement.
Voilà les vraies informations qui manquaient sur ce "forum d'informations" concernant l'ESSA. smilies
Autre chose : Chaque école (Lyon et Bordeaux) devraient envoyer davantage d'info (eh oui, encore des infos !) par écrit le jour de la convocation. Des infos précisant ce qui est fait les deux premiers jours par exemple, etc...
Voilà un papelar de "bienvenue" qui pourrait être à la charge des anciens ! smilies
Je sais, vous allez me dire : "Camille a tout fait, y-a qu'à aller là ..." Mais vous oubliez qu'on est en 2007 et que des choses ont changé ! Les jeunes ont d'autres questions, d'autres besoins (ordi, internet, etc...). smilies
(Je sens que les Anciens vont prendre un coup de vieux !)
A part ça, tout va. A plus.


Et l'heure de ta mort, tu veux la savoir aussi?
On ne sait pas tout dans la vie, et souvent ça vaut mieux.
Donc, non, tu n'auras pas de complément d'information, tu sauras en temps utile ce qui se passe les premiers jours (on se lève, on se lave, on mange, ...) et malgrè mon "ancienneté", je suis au courant des évolutions d'internet.


Et non, il n'y a pas de censure sur ce forum (recherche si tu le veux le sujet "bizutage", page 9) mais le respect de certaines règles dont parler de ce qu'on connait et donner son identité réelle lorsqu'on avance des informations ou des faits.

Tu pourrais ainsi te présenter, tintintin...
smilies
_____
Mari transve mare, hominibus semper prodesse.


Victis omnes vincemus
Top
koosarah3
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 82
Enregistré : 07/08/2005
Posté le 28/08/2007 à 18:56 notnew
Si on en parle pas, c'est parce que l'interêt c'est de le vivre et sans doute aussi pour éviter ce genre de déviance des personnes qui n'en comprennent pas le sens.

Un minimum de recul est nécessaire pour en prendre la juste mesure.

Tes propos trahissent un peu le fait que tu es aigri, par la désillusion peut être... dis toi juste que cette vie là, c'était juste pas pour toi, et c'est tout.

Mais ne ternis pas l'image d'une école qui te faisait quand même un peu rêver...

ps: je confirme, entre quelques jours d'accueil à Santé et 6 mois de bahutage à Cyr...
Top
asterix
Bizut (futur carré)

Messages : 7
Enregistré : 24/08/2007
Posté le 28/08/2007 à 19:10 notnew
Suis-je trop vieux ou est ce que la discussion de ce topic est vite tombée bien bas?
Bon, je vais essayer d'apporter ma pierre à l'édifice et ne pas plagier tous les postes ci dessus...
D'abord Tinting (à plus ou moins 2 lettres près) effectivement et heureusement, tu n'es obligé à rien comme dit plus haut, et c'est le principe de la démocratie. Mais qui dit démocratie dit droits et DEVOIRS. Et lorsqu'on poste un message aussi "politique" et "engagé", il est de bon ton ,en france de nos jours, de se présenter à ses interlocuteurs afin de soutenir une conversation constructive et pas à visage caché. Y'a rien de plus énervant.
Deuxièmement, les nouveaux centres d'interét des jeunes certes sont ancrés dans la société (ex: internet télé réalité portables, cinéma....),mais y sont tellement ancrés dans leurs quotidiens que les sorties de plein air, les jeux de société, le sport co, bref toutes les "anciennes" activités permettant d'avoir un esprit ouvert sur le monde et les autres et assurant un bon développement psycho-locomoteur des enfants sont relégués au second, voire troisième, ou énième plan.
Ce qui m'amène au 3ème point: L'accueil (dont on parle trop d'ailleurs en ce moment) tel que les nouveaux le vivent, ou tel que je l'ai vécu, n'a pas changé depuis 3-4 ans, et même chaque année, une version plus soft sort du grand brainstorming eleves-commandement. Pourtant, l'avancée dans la LC et donc le nombre de démissionnaires reste constant d'année en année, alors que lui aussi devrait baisser, théoriquement. Cela pourrait laisser penser que les jeunes intégrant l'école ne sont plus près à "subir" des changements brutaux d'environnement, de mode de vie, de privation de loisirs "bien à eux" (internet télé...", et pourtant ces changements sont nécessaires et obligatoires pour mieux aborder leur carrière future, car il ne faut pas oublier qu'ils ont choisi d'intégrer une école MILITAIRE formant des MEDECINS (et la p1 n'est pas une petite balade bucolique...)
D'ailleurs que ce soit dans le civil ou chez nous, les p1 cherchent toujours ,et c'est normal, à se rassembler en petit groupes pour travailler ou prendre les cours.Eh bé aux ESSA, le groupe est déja formé, et bien ensemble pas d'individualités, de la cohésion, et c'est du temps précieux de gagner en début d'année.
_____
Messieurs, je ne vous salue pas!!


Top
Panda*de*Chine
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 60
Enregistré : 04/05/2003
Posté le 28/08/2007 à 21:13 notnew
Je réponds à madame Freville, qui semble consternée de voir la charge de travail qui submerge son fils, ainsi que le peu de temps pour le faire, les conditions stressantes, la fatigue etc. Certes, il a travailé dur pour avoir son bac, sa mention, puis enfin pour réussir ce concours, mais entrer à l'école n'est pas une fin en soi, et c'est dans une première année de médecine qu'il s'engage. Et la somme de connaissances à ingurgiter y est colossale!!
Une année c'est très court, et là aussi il va falloir se coucher tard pour ne pas prendre du retard dans son apprentissage, se lever tôt pour arriver à l'heure en amphi, subir la pression des 1000 autres prétendants à une place en P2, dont la moitié sont des doublants donc avec déjà des acquis...et là soyez sûre que je ne parle que des civils, car entre navalais la conccurence n'existe pas, le système de numerus clausus flottant faisant qu'un navalais pris dans le clausus fixe libère une place pour un civil ou un autre navalais.
Et si on leur demande de chanter à tue-tête, c'est qu'une fois en amphi ce n'est pas auprès d'une poignée d'anciens qu'ils auront à se mesurer mais à l'amphi tout entier, qui eux ne rechignent pas à hurler les chants carabins "dédicassés" aux navalais !
Ces mêmes civils qui eux n'ont pas une promo soudée par les épreuves communes pour leur remonter le moral, des anciens pour les soutenir moralement et dans le travail, car eux aussi sont passés par là, ont tout autant travaillé pour leur bac, le concours, leur P1, et l'accueil, mais ça va de soi.
Quant à la somme des choses qu'il doit apprendre, ce n'est vraiment rien, mais je me répète, par rapport à la P1, où en cumul on a plus d'1m50 de cours à engloutir...
En résumé, prenons un peu de recul, les anciens ne sont ni des monstres ni des tortionnaires, ce sont même des étudiants en médecine qui un jour auront des vies entre leurs mains... j'imagine qu'ils ont les limites physiologiques humaines en tête ! (joke)
_____
La question ne se pose pas. Elle en est absolument incapable : il y a trop de vent. Boris Vian


Top
Altar
Gentil navalais

Messages : 515
Enregistré : 14/05/2004
Posté le 28/08/2007 à 21:15 notnew
C'est bien beau de juger,critiquer, dénigrer l'Accueil alors qu'on ne sait même pas pourquoi ça existe ...
Le principal but de cette période c'est de créer une émulation au sein de la nouvelle promotion, une COHESION !!!!

Cette cohésion, elle tombe pas du ciel.
C'est dans l'adversité qu'on se sert les coudes, je vous assure vos enfants vont ressortir grandit de cette expérience ...

Pour finir, je voudrais juste vous dire que nous avons préparons cet Accueil depuis 4mois et que nous sommes encadré par nos chefs.
Je n'en dirais pas plus. Soyez patient: tout vient à qui sait attendre smilies
_____
La connaissance, c'est comme la confiture: moins tu en as, plus tu l'étale.


Top
zizirider
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 28/08/2007
Posté le 28/08/2007 à 22:05 notnew
je ne juge pas, je ne critique pas et je comprend que le soit-disant bizutage soit fait pour "endurcir" les personnes et pour former un groupe solidaire.
Ce que je veux savoir c'est ce qui s'est passé a Lyon. Il y a eu des débordements, 3 personnes vont passer au conseil militaire et vont normalement être virées. Vu que ma copine va peut-être aller a lyon, j'aimerais savoir ce qu'il en est. merci.

[Edité le 29/08/07 par cdmdu]
Top
titanie
Bizute (future carrée)

Messages : 5
Enregistré : 28/08/2007
Posté le 28/08/2007 à 22:32 notnew
Je vous remercie vraiment de toutes vos réponses qui me font mieux comprendre et accepter les réactions de mon fils.
J'ai fait moi aussi 2 pcem1 et mon mari est médecin , c'est vrai il y a quelques années de cela...et on a survécu !
Top
clemmm
Jeune Carabine

Messages : 18
Enregistré : 08/09/2006
Posté le 28/08/2007 à 23:42 notnew
attention aux rumeurs sur internet qui vont plus vite que les faits reels.....
Savez-vous au moins se qui est sous-entendu par "debordements"? Et le conseil de discipline n'implique pas forcement d'être viré, il faut des faits pour cela.

Les anciens des 2 écoles sont passés par l'accueil et nous sommes tout de même des gens civilisés. Les cérémonies ne dur qu'un temps et si nous y avons survécu c'est que d'autres le peuvent, et a postériori il ne reste que les bons souvenirs et la veritable sensation d'appartenir a une école (grace a des traditions, des moments et des coups durs en communs).
Top
Jean-jean
Interne

Messages : 137
Enregistré : 03/04/2007
Posté le 29/08/2007 à 00:47 notnew
Bonjour à tous et surtout à Mme Frevillle, la maman de ce garçon qui partage le sort de ma fille à Bordeaux.

Je sais que c’est difficile pour vous, pour nous les parents.
Ma fille m’a appelé jeudi soir elle était en pleurs, elle voulait partir tout quitter malgré le chemin parcouru. Elle trouvais les anciens horribles, ils criaient tout le temps, ils avaient coupé l’eau, ils leurs faisaient apprendre des chants paillards, les tenaient éveillés tard etc…

Nous avons parlé, je l’ai consolé. Je ne vous cache pas que ce fut un moment difficile pour sa maman et pour moi-même.

Sa copine de chambre n’a pas résisté elle a tout quitté le lendemain.

J’ai su plus tard que ma fille s’était confiée à une « ancienne » qui lui a parlé, l’a rassuré. Eh bien elle est toujours à l’ESSA.

Les anciens n’ont pas le désir de faire partir les jeunes et ils sont sincères lorsqu’ils souhaitent créer la cohésion de cette promotion, mais aussi tester ; je devrait plutôt dire : leurs faire prendre conscience de leurs réelles motivations. Car ces jeunes, qui veulent devenir médecins ne connaissent que vaguement le métier de militaire.
Ce métier comme celui de médecin est exigeant, difficile (l’éloignement, la discipline, la rusticité en opération extérieures etc..) et demande de l’abnégation ; Ils doivent être motivés et volontaires pour l’aimer pendant plus de 25 ans.
Cette FMI et cet accueil sont un petit test. Le suivant aura lieu à la fac.

Je suis rentré à l’armée en septembre 1977, il y a presque 30 ans. J’ai gravi tous les échelons par le rang j’ai fait des opérations extérieures très enrichissantes sur le plan humain, mais parfois très difficiles sur le plan physique et psychologique.
Les médecins militaires étaient toujours de la partie, ils devaient être plus fort que les autres. Comme les autres ils étaient loin de leurs proches. Et bien sur, ils soignaient les militaires mais étaient très souvent aussi leurs confidents (pas le droit au blues pour le médecin).
Il en faut du caractère.

L’accueil (car le bisutage est interdit) est un mauvais moment a passer et l’on en rigole après. En tout cas, à l’armée, cet accueil est planifié, encadré et contrôlé. Parfois certaines personnes font un peu de zèle ; Ils seront rappelés à l’ordre et peut être même sanctionnés ; c’est ainsi chez nous. Je ne suis pas sur qu’il y ai les mêmes garanties dans les facs civiles.

En tout cas votre fils est entre de bonnes mains et en sécurité.

J’ai parlé à ma fille aujourd’hui, elle va bien, elle me dit que sa promo est super, ses copains et copines sont « trop » sympa, qu’elle est fatiguée et qu’elle est contente de rentrer à Bordeaux. Je l’ai trouvé enjouée, fatiguée, mais heureuse de son choix. Je parie que votre fils sera très bientôt, si ce n’est déjà fait, dans cet état d’esprit. A présent ils sont soudés et armés pour affronter les « pekins » de la fac et s’entraider pendant cette année monastique.

Demain, peut être aurez vous un coup de fil de votre fils : je crois que tout ira bien.
Amitiés
_____
Si les points de suspension pouvaient parler, ils pourraient en dire des choses et des choses ! (Pierre Dac)
Tout a une fin, sauf la banane qui en a deux. (Proverbe Bambara)

Jeanjean = someone_somewhere

~~~0757~~~
Top
Genesis
Bizut (futur carré)

Messages : 5
Enregistré : 25/08/2007
Posté le 29/08/2007 à 01:31 notnew
Un bien joli témoignage, qui va tout à fait dans le sens du message que nous, anciens, essayons de faire passer avec bien du mal !
Je pense que Mme Freville sera très heureuse de l'avoir lu smilies
Faites-nous confiance, on sait ce qu'on fait !
Top
titanie
Bizute (future carrée)

Messages : 5
Enregistré : 28/08/2007
Posté le 29/08/2007 à 11:39 notnew
Bonjour à tous et surtout à Someone que je remercie du fond du coeur pour son témoignage qui me rassure vraiment.
J'aimerais avoir votre adresse mail pour pouvoir vous parler en dehors du forum si c'est possible? voici la mienne : anniefreville@aliceadsl.fr

J'attends des nouvelles de mon fils et espère pouvoir vous dire très bientôt qu'il va bien !

Je tenais à préciser ici que ma venue sur ce forum n'engage que moi et j'ai grand peur que mon fils soit furieux quand il l'apprendra ! aïe, aïe, aïe !!!
D'ailleurs il ne nous appelé que 2 fois depuis son départ, c'était très dur pour lui moralement et nous l'avons encouragé du mieux que nous pouvions ne sachant pas vraiment ce qui se passait là-bas : nous lui avons quand même dit qu'on n'abandonne pas sans savoir ce qu'il y a après et qu'il fallait qu'il reste pour pouvoir juger objectivement en dehors de cette période difficile.
Maintenant que je sais mieux de quoi il retourne, nous serons plus à même de l'encourager.
Nous ne sommes pas du tout du milieu militaire mais nous faisons confiance à mon fils pour ses choix et à l'armée pour ce qu'elle peut proposer, il était très motivé j'espère qu'il le restera.

Un grand merci à vous tous pour tous vos mots d'encouragement, j'aurais aimé les avoir avant d'avoir à encourager notre fils, pour moi cela aurait été plus facile car nous étions, son papa et moi-même un peu à court d'arguments.

cordialement.
Top
Tiny66
Bizute (future carrée)

Messages : 8
Enregistré : 08/08/2007
Posté le 29/08/2007 à 11:58 notnew
Chère Madame,

Je prends à mon tour le temps de répondre à votre appel de détresse. Je me présente moi aussi : Aspirant Médecin Anne-Claire Garcia, de l'école de Bordeaux. Je suis actuellement en 5ème année, et entrée à Santé Navale en 2002.
Je fais partie des 9 élèves du "Conseil des Anciens" chargés d'organiser l'accueil de la promotion 2007, donc sûrement une des mieux placés pour vous répondre.
Je n'ai pourtant pas grand-chose à ajouter à tous ces messages d'anciens qui se veulent être des messages de réconfort et de soutien face à votre inquiétude.

Il est normal pour les parents de s'inquiéter lorsqu'ils n'ont aucune explication réelle et juste des bouts d'information par leurs enfants apeurés. La portabilité des téléphones ne laissant pas aux jeunes le temps de prendre du recul avant d'appeler leur parents, leur angoisse prend souvent des proportions démesurées.

Nous avons planifié cet accueil depuis plus de 6 mois, avec un stress accru depuis le mois de juin. Nous prenons tous les 9 sur notre temps personnel pour organiser au mieux ce parcours initiatique indispensable et incontournable dans la vie du futur Navalais.

Notre but, et je pense que vous l'avez compris, n'est nullement de les dégouter ni de les faire démissionner. Ce que vous devez comprendre, c'est que la force des Navalais réside dans leur cohésion et leur faculté à s'entraider. C'est cette caractéristique si chère à nos yeux qui nous permet (entre autres) chaque année d'obtenir des résultats plus que satisfaisants lors du redoutable concours de PCEM1.

Or l'année universitaire commence très tôt, donc cette cohésion doit s'acquérir le plus rapidement possible. L'adversité permet de créer des liens forts et de tester la résistance des élèves intégrant l'école. Vous aurez compris que l'accueil n'est que temporaire, tout est théâtralisé à l'extrême afin de faire bouger les choses et d'être certains que les efforts vont être faits.

Votre fils, comme la cinquantaine de camarades qui l'accompagne, a choisi la voie de Médecin Militaire. Comme l'a très bien résumé Mr Jeanpierre, ce métier est difficile et demande de l'abnégation. La motivation des élèves se mesure dès le départ, et l'on teste également leur capacité à faire partie d'un groupe, à s'aider les uns les autres (pour me répéter...).

Vous devez savoir que rien n'est fait au hasard. Toutes les interventions d'Anciens sont planifiées et supervisées, et validées par la hiérarchie.Toutes les activités que nous avons prévues pour les quelques jours à venir ont été testées, organisées longtemps à l'avance. il n'y a pas d'intervention sauvage, et rien n'est fait gratuitement.
Il n'y a pas non plus d'humiliation personnelle, pas d'activité dégradante, rien de tout ce qui peut se voir dans les écoles d'ingénieurs ou week-ends d'intégration de prépas diverses. Ils sont déstabilisés parce qu'on leur crie dessus, mais on leur apprend la résistance psychique (qui leur sera indispensable plus tard). Cependant il n'y a ni insulte, ni attaque personnelle. Nous leur apprenons à faire disparaitre l'individualisme au profit du groupe.

Tout ce que nous leur demandons a un but, comme il a déjà été expliqué.
Ce vocabulaire que votre fils doit apprendre, c'est celui des Navalais, celui qui le fera appartenir à la grande famille que nous tentons d'être.
Les chants "débiles", en particuliers les chants paillards, sont ce qui leur pemettra de répondre aux civils dans les amphithéâtres de 800 personnes. Ils ne sont pas propres à l'armée mais au milieu carabin. Peut-être même que votre mari médecin en connaît quelques uns...
Quant aux chants dits "tradi", ils font partie de la culture du Navalais, et votre fils sera heureux de les chanter avec toute son Ecole (généraux compris!) lors des manifestations diverses qui ponctuent nos années.

Vous dites également qu'il doit se coucher tard, et se lever tôt... Pour l'heure du lever, elle fait partie de la formation militaire, et nous n'y avons rien à voir. Pour l'heure du coucher, nous ne les forçons pas à rester éveillés jusqu'à 3h du matin (ils peuvent se coucher plus tôt s'ils connaissent leurs tradis...A chacun son rythme), le couvre-feu imposé par les adjudants ne dépassant pas 23h...

Quant à ce que j'ai pu lire sur l'eau coupée, j'ignore quel a été le problème mais il nous n'en sommes pas responsables... Il est vrai que dans un tel contexte, le moindre souci technique est rapidement mis sur le compte de l'accueil smilies Mais ce n'est pas dans notre objectif de les empêcher de se laver!! smilies

En outre, et je pense qu'avec votre expérience et tous les messages reçus vous l'avez compris, l'année de P1 n'est malheureusement pas une balade au pays des Bisounours, et le rythme biologique de votre enfant sera surement mis à l'épreuve.
Quant à la voie qu'il a choisie, il s'agit également de l'Armée, ce qui signifie une disponibilité totale, et la possibilité d'être envoyé n'importe quand en opération extérieure, notemment en période de conflit. Il faut donc avoir à l'esprit cet aspect là de notre métier, même s'il n'est pas très présent lors des années d'école. Les élèves se doivent de développer une capacité d'adaptation, ce que nous tentons de leur inculquer.

Pour finir, chaque élève possède notre numéro de portable personnel, avec la consigne de l'utiliser au moindre problème. Nous sommes à leur écoute 24h/24 si nécessaire, nous nous sommes engagés pour cela. Notre décision de prendre en charge l'accueil est un choix délibéré, nous y sommes préparés depuis longtemps, et nous en assumons tout le déroulement.

Les élèves inquiets avec lesquels nous avons parlé individuellement ont été rassurés et écoutés. Tous les démissionnaires ont été entendus avant leur départ. Nous savons nous aussi nous remettre en question et leur avons bien fait comprendre que partir pour l'accueil était une mauvaise raison et une source de regrets futurs.
Et contrairement aux rumeurs, nombre des désistements sont à cause de la vie militaire ou de l'engagement. Certains sont même partis en prépa, montrant ainsi qu'ils n'étaient pas si motivés par la médecine.

Je pourrais continuer pendant des heures, mais je vais finir par endormir tout le monde. Je voulais juste vous rassurer...Nous aimons notre école et nous voulons la laisser entre de bonnes mains. La vie est tellement plus agréable une fois l'accueil fini que tout le monde en rira. Nous y sommes stous passés (et c'était plus dur avant!!). Cette période laisse des souvenirs impérissables aux Navalais, même si la vivre n'est pas de tout repos.

Nous ne sommes pas des tortionnaires (tous ceux qui connaissent les membres du Conseil des Anciens pourront en témoigner!!!), nous travaillons chaque jour à l'hopital et avons nous aussi une conscience morale. Notre vocation est d'aider notre prochain, non pas de le martyriser... smilies

Je reste à votre entière disposition si vos inquiétudes persistent. Votre fils possède notre numéro, il vous suffira de le lui demander.


Bien respectueusement

Anne-Claire Garcia


[Edité le 29/08/07 par Tiny66]
Top
tinting
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 55
Enregistré : 27/06/2007
Posté le 29/08/2007 à 12:12 notnew
Astérix a dit :
"D'abord Tinting (à plus ou moins 2 lettres près) effectivement et heureusement, tu n'es obligé à rien comme dit plus haut, et c'est le principe de la démocratie. Mais qui dit démocratie dit droits et DEVOIRS. Et lorsqu'on poste un message aussi "politique" et "engagé", il est de bon ton ,en france de nos jours, de se présenter à ses interlocuteurs afin de soutenir une conversation constructive et pas à visage caché. Y'a rien de plus énervant."

Moi Tinting, je réponds donc à Astérix :
D'abord, respect pour la patrie : on écrit France avec une majuscule !
Ensuite mon message n'a rien de "politique" ni "engagé" !
Enfin, on me demande de me présenter, mais qui est Astérix ?

[Edité le 29/08/07 par tinting]

[Edité le 29/08/07 par tinting]
Top
Aller en haut • 98 réponses • 5 pages • 1 2 3 4 5
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Publicité
Dr Irène Frachon « Le Mediator® est un poison lent pour la pharmacovigilance française » Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter