logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Pour les parents des futurs santards...

Aller en bas • 33 réponses • 2 pages • 1 2
lapin_blanc
Sexternus-minus

Messages : 35
Enregistré : 29/06/2007
Posté le 24/08/2010 à 04:16 notnew
Et Océ, si je puis me permettre: détendez-vous !
En entrant à l'Ecole, je venais directement de la Réunion, j'ai vu ma mère une fois dans l'année (à la remise des épées), et tout c'est très bien passé. La P1 (PAES comme PCEM) est suffisamment stressante en elle-même pour tout le monde. Votre fille trouvera probablement beaucoup plus de soulagement à vous savoir calme et confiante...Enfin, c'était vrai pour moi en tout cas.;-)
_____
GB 2007 forever!
Promotion MIG H. GABRIELLE
Top
Niceday
Jeune Carabin

Messages : 13
Enregistré : 02/08/2010
Posté le 24/08/2010 à 10:27 notnew
L'allocution du Capitaine BERRINGER à la fin de la FMI à Chambaran, disponible sur le site, est à lire absolument.
Au delà d'un légitime pincement que peuvent inspirer aux parents certains passages, ce texte est d'une justesse et renforce la fierté que nous devons avoir en nos enfants qui ont choisi cette voie en toute liberté et en pleine connaissance.
_____
Père de santard


Top
provence
Jeune Bizut

Messages : 3
Enregistré : 26/08/2010
Posté le 26/08/2010 à 10:50 notnew
j'arrive sur le forum.
parent d'un nouveau santard le fiston est un peu écœuré par l'esprit salace matraqué par (quelques ??) les anciens et matérialisé par les chants paillards. Et il paraît que ce n'est qu'un début.

Il ne voit pas bien ce qu'il y a de constructif pour la cohésion. La plupart de ses camarades chantent du bout des lèvres ces saloperies un peu tétanisés à l'idée qu'en ne chantant pas ils seront mal notés.

Je croyais que la loi interdisait désormais ce type d'accueil des nouveaux par les anciens?

Quelqu'un sait ce qu'en pense le commandement de l'école ?

peut on purement et simplement refuser de se soumettre à cette "tyrannie" ?
Top
Niceday
Jeune Carabin

Messages : 13
Enregistré : 02/08/2010
Posté le 26/08/2010 à 14:33 notnew
j'arrive sur le forum.
parent d'un nouveau santard le fiston est un peu écœuré par l'esprit salace matraqué par (quelques ??) les anciens et matérialisé par les chants paillards. Et il paraît que ce n'est qu'un début.

Il ne voit pas bien ce qu'il y a de constructif pour la cohésion. La plupart de ses camarades chantent du bout des lèvres ces saloperies un peu tétanisés à l'idée qu'en ne chantant pas ils seront mal notés.

Je croyais que la loi interdisait désormais ce type d'accueil des nouveaux par les anciens?

Quelqu'un sait ce qu'en pense le commandement de l'école ?

peut on purement et simplement refuser de se soumettre à cette "tyrannie" ?


Le sujet est délicat. Je ne me sens pas la légitimité de répondre, n'ayant pas personnellement vécu le bahutage à l'ESSA (je l'ai vécu ailleurs, à une autre époque).
Mon expérience de parent (d'une fille) est la suivante. C'est vrai que cette période paraît un peu trouble (voire pire) aux parents et certains jeunes ne la vivent pas bien. En tout état de cause, la direction de l'école doit veiller à ce que cela reste dans les limites de la loi (celle de 98 notamment). Les chants paillards sont une coutume ancestrale en médecine Les santards ont complété cela par des chants "tradi" qui servent à "répondre" aux civils en amphi. Vous pouvez pour cela regarder les nombreuses vidéos sur Youtube (tapez "Lyon sud - le lapin"...).
Il est certain que ces chants ne sont pas (pour le moins) d'une haute qualité musicale ni cérébrale...
Les études de médecine sont dures et éprouvantes sur le plan humain et ces chants ont de tout temps servi de soupape pour évacuer. Cela vide la tête...
Quant à la période d'intégration actuelle, elle est certes déstabilisante pour les jeunes mais elle se termine par la naissance d'une promotion qui va s'intégrer dans une histoire riche. Vos enfants vont être choisis (selon des critères mystérieux) par des parrains et marraines qui vont se donner corps et âme pour que vos enfants réussissent le concours.

LE mieux est à ce stade de laisser la parole aux santards car je sens que je me suis immiscé un peu loin dans ce qui leur appartient.
_____
Père de santard


Top
louhgb
Jeune Carabine

Messages : 20
Enregistré : 06/09/2007
Posté le 26/08/2010 à 19:31 notnew
Bonjour,
je suis élève en 6ème année à l'école et je participe actuellement à l'accueil des nouveaux, accueil qui a pour but non pas de les tyranniser mais seulement de leur apprendre nos traditions.
Certes, nos chants paillards peuvent être choquant à entendre, je le concois très bien mais ils reflètent un esprit carabin cher à tous les étudiants en médecine (militaire comme civil). Ils permettent également de familiariser quelque peu les néophytes aux "horreurs" de la médecine car malheureusement, tout n'est pas rose...Je ne parle bien sûr que du côté un peu "gore" à savoir toucher intimement les patients lors de l'examen, même quand ils ne sont pas très propres,...et autres réjouissances!
Par ailleurs, les céremonies d'accueil sont ORGANISEES, en accord avec l'administration dans le respect de la loi avec des responsables qui connaissent les risques en cas de transgression (prison,...)
De plus, libre choix est laissé à chacun de participer ou non à ces céremonies...
J'espère que cette réponse vous conviendra...
AM GENESTIER, Promotion Vaillard.
_____
promotion MIG Louis Vaillard
Top
provence
Jeune Bizut

Messages : 3
Enregistré : 26/08/2010
Posté le 26/08/2010 à 21:19 notnew
Je vous remercie chaleureusement Niceday et louhgb pour vos réponses.
Merci Niceday d'avoir ouvert ce forum et de prendre le temps de répondre à nos interrogations surtout lorsqu'elles sont aussi délicates.

Merci louhgb d'avoir simplement, loyalement et entièrement répondu à mes interrogations sur des traditions qui entourées de mystère sentaient le souffre.
Je retiendrai particulièrement que chaque élève conserve le libre choix de participer ou non à ces cérémonies.Quelque part, je trouve que de les amener à choisir de participer à des cérémonies dans un domaine qui incontestablement ne peut que choquer, c'est une excellente chose, c'est un pas décisif dans leur vie d'adulte.

Mais...au fait, permettez moi une nouvelle question en forme de boutade: puisque vous participez actuellement à l'accueil des nouveaux je n'ai pas entendu dire qu'ils avaient été informés de ce libre choix ?? est - ce que je me trompe ? Ne pas avoir cette délicatesse de conscience (que je reconnais pourtant formellement dans la clarté et la loyauté de votre réponse) n'est ce pas exercer une certaine pression et faire preuve de "tyrannie" ?
Top
louhgb
Jeune Carabine

Messages : 20
Enregistré : 06/09/2007
Posté le 27/08/2010 à 08:49 notnew
Les élèves qui ne souhaitent pas participer aux céremonies d'accueil sont "recueillis" à l'infirmerie. Ils en sont informés par le discours d'ouverture des céremonies et nous ne sommes absolument pas fermés à toute forme de discussion avec les nouveaux qui douteraient de ce choix. De plus tous ceux qui "craquent" et ne veulent pas contiuer peuvent sur simple demande quitter les céremonies pour l'infirmerie (ce qui est rare une fois encore, après un peu de réconfort par des anciens qui leur expliquent que nous ne sommes pas des tyrans ni des imbéciles dénués de toute humanité...).

L'hégémonie ambiante, leur envie d'être des nôtres fait que très peu d'élèves choisissent de ne pas participer aux céremonies et ceux qui le font demandent le plus souvent au bout d'un jour de réflexion à revenir participer!(sans aucune pression de notre part puisqu'ils sont à l'infirmerie).

Enfin si ça peut vous rassurer dites vous que nous sommes tous de futurs médecins et donc un minimum conscients et responsables des actes que nous réalisons! D'ailleurs les responsables des céremonies seront internes des hôpitaux au mois de novembre...

De toute façon, les céremonies sont maintenant terminées, vous allez revoir vos enfants pour la plupart ce week end et je suis presque prête à parier qu'aucun d'entre eux ne regrette la participation aux céremonies d'accueil! Ce qui ressort en général c'est que c'était difficile et éprouvant mais que l'on est heureux d'avoir réussi à faire corps avec ses futurs camarades de promo d'avoir résisté à la pression, la fatigue, le stress...et au cours de la première année, ils s'en sentent plus forts pour affronter ces même éléments dans le travail, tous ensemble...

Bon week end avec vos enfants avant de vous voir à la céremonie de remise des épées.
AM Genestier.
_____
promotion MIG Louis Vaillard
Top
mariegab
Jeune Bizute

Messages : 2
Enregistré : 26/08/2010
Posté le 27/08/2010 à 11:18 notnew
Bonjour à tous,
Maman d’un santard qui entame sa quatrième année à l’école, je me permets de prendre la parole.
Tout d’abord je voudrais chaleureusement remercier tous les « vénérables anciens » qui ont participé et participent encore (M.gonzo) à ce forum. Durant la première année à l’école (2007-2008) les parents n’avaient accès au site de l’école. Nous allions sur le forum et nous apprenions ainsi la vie à l’école. J’ai personnellement tout lu et cela m’a beaucoup apporté.
Je remercie également toute la famille de mon fils pour le soutien et l’aide apportés.
J’en viens au fait ; les cérémonies d’accueil.
Oui les chants sont « salaces », je les ai tous lu.
Oui ont leur crie dessus, cela surprend la première fois.
Oui il peut y avoir de drôles de situations, voire des situations rocambolesques… qui donnent lieu à étonnement, éclats de rires.
Oui cela est sans doute perturbant le premier jour.
Mais que dire des premiers jours à la fac ?
Votre fils vous racontera et là vous ne pourrez pas écrire au doyen pour exiger un traitement de faveur. Car s’il y a « tyrannie », croyez bien qu’elle est là dans les amphis. Nos santard subissent avec la consigne de ne pas répliquer. Et bien s’il n’y a pas de cohésion et d’esprit de corps à ce moment là, c’est un enfer pour les plus faibles. Le rôle des « hypos » est très important là aussi. Lors des journées d’accueil, les nouveaux sont aussi préparés à affronter cela.
La « tyrannie », croyez moi cher monsieur, ne s’exerce vraiment pas à l’école. Si votre fils ne comprend pas ce qu’il lui arrive, qu’il demande aux anciens qui prendront toujours du temps pour lui.
Votre fils va être « cocooné » pendant une année par son parrain ou sa marraine qui va lui consacrer une bonne partie de son temps.
Alors voyez vous, tout cela a bien une utilité et quand je lis tous ces jeunes sur LC qui n’attendent qu’un appel de l’ESSA pour intégrer, alors je me dis que les élèves qui n’ont pas la force de chanter des chants salaces ne le fassent pas mais laissent alors leur place à tous ceux qui rêvent de le faire. L’esprit carabin existe dans le civil et croyez moi les chants ne sont pas plus poétiques. Il faut se blinder.
L’ESSA est une école prestigieuse avec des élèves formidables, de grâce Monsieur, laissez cette école vivre et garder ses traditions si chères et importantes pour les élèves.
Je souhaite bon courage à votre fils, et mes sincères encouragements à tous les anciens qui s’investissent autant pour l’école et le bien être des « bizuts ».
_____
parent santard


Top
provence
Jeune Bizut

Messages : 3
Enregistré : 26/08/2010
Posté le 27/08/2010 à 12:49 notnew
hum !!! décidément le sujet est délicat et j'ai hésité à vous répondre car je ne tiens pas à envenimer les choses; Ce d'autant que je ne suis pas directement concerné, c'est mon fiston, lequel fiston est majeur.
Je me suis cependant employé à lui inculquer un certain nombre de valeurs, comme vous le faites vous même en ce moment.A ce titre l'influence que vous pouvez exercez doit être aussi respectueuse de la liberté de choix d'un jeune homme ou d'une jeune fille de 18 ans que la mienne.

Je tiens à préciser une chose :

- je ne crois pas que la réticence à chanter soit en premier lieu d'ordre psychologique et mérite un réconfort à l'infirmerie; c'est mal apprécier le comportement des nouveaux. Je pense que pour beaucoup c'est avant tout une question de conscience. Ces chants sont dégradants et contraires au respect de la personne qui est non seulement un être de chair et d'os mais également doué de raison et d'esprit. On ne peut traiter le corps humain comme celui d'un animal. On peut et on doit s'autoriser à être habité par des idéaux plus nobles quand on s'adresse à un être humain que lorsqu'on s'adresse à un animal. Soyons précis : on ne traite pas la sexualité d'une personne humaine sous son aspect exclusivement physique et organique; Elle englobe aussi l'aspect affectif auquel est lié un projet de vie...bon je vais pas vous faire la morale.
Je pense que lorsqu'on se destine à devenir médecin et exercer cette profession dans la défense nationale on doit donner particulièrement l'exemple. Comme vous voyez, on est loin du choc psy à traiter à l'infirmerie. !!!

Merci mariegab pour votre intervention. Merci pour toutes vos informations.
Hum !!! je ne sais pas si la phrase suivante n'est pas un peu hors de propos: les élèves qui n’ont pas la force de chanter des chants salaces ne le fassent pas mais laissent alors leur place à tous ceux qui rêvent de le faire..

Défendre des valeurs civilisatrices en pensant que l'on pourrait mettre un bémol sur les chants salaces, relève - t - il de la force ou de la faiblesse ?

Je regrette vos excès dans la suite de votre propos. Comme vous y allez !!! : "de grâce Monsieur, laissez cette école vivre et garder ses traditions si chères et importantes pour les élèves " voyons madame gardez votre sang froid et laissez moi exprimer ce qui n'est qu'une observation, un regard critique vis à vis de cette grande école pour se maintenir, s'améliorer. Libre à vous de penser que la tradition de chanter des chants salaces est utile, à moi de considérer que c'est pas très édifiant comme je l'ai expliqué plus haut.

De toute façon vous n'êtes pas médecin militaire, moi non plus. Ce sont nos enfants que ça regarde.
Top
B_K
Ministre de la Santé

Messages : 884
Enregistré : 18/09/2004
Posté le 27/08/2010 à 14:07 notnew
Ah ben bravo les soldats ! Vous avez traumatisé un bizuth ! On pourra même plus l'approcher une fois qu'il sera en p2 et ira au WEI smiliessmilies

( je précise que je suis un civil toussa toussa ! )

PS:Longue vie aux traditions et à l'esprit carabin !smilies
Top
cdmdu
Ministre de la Santé

Messages : 1919
Enregistré : 24/06/2003
Posté le 27/08/2010 à 19:14 notnew
quelle réponse pleine d'intérêt!
_____
Mari transve mare, hominibus semper prodesse.


Victis omnes vincemus
Top
RaMmStEiN57
Chef de pique-nique

Messages : 211
Enregistré : 13/07/2005
Posté le 28/08/2010 à 21:20 puis édité 2 fois notnew
l'accueil s'est terminé avant hier! et globalement il s'est très très bien déroule! aucun débordement, une organisation respectée et un comité d'organisation qui s'est énormément impliqué. je peux vous dire que certes l'accueil est un moment difficile psychologiquement a passé (surement pas physique) mais il laisse un souvenir assez sympa. personnellement on en rigole encore entre camarades de promo'. et mes parents étaient au courant que je me faisais accueillir a l'époque, ils n'ont pas paniquer, il n'y a jamais eu personne qui en est mort chez nous.

concernant le probleme des chants, on a fait tout ce qu'on a pu pour eviter les gros conflits, on a géré au cas par cas et je pense que les nouveaux petits santards pourraient temoigner.

concernant la légitimité de ces cérémonies, entre autres, essayer d'exister face a 500civils qui vous hurlent dessus. ce que j'ai vu pendant ces cérémonies, c'est un groupe qui spontanément aider ceux qui allaient craquer ou qui avaient du mal au sport par exemple et non pas 37 individualités. tentez d'avoir ce meme etat d'esprit dans le civil...
_____
Under wandering stars i grown
by myself but not alone...

Promotion L. Vaillard
Top
nobody57
Mr le vénérable ancien

Messages : 1370
Enregistré : 16/11/2002
Posté le 28/08/2010 à 22:55 notnew
A mon sens l'accueil à l'ESSA fait partie integrante de la formation du médecin militaire tout en sachant qu'un LC qui ne l'a pas fait ou qq qui refuse de le faire ne s'en porte pas mal pour autant.
L'accueil permet d'obtenir un esprit de corps qui perdure tout le long de sa carriere, par ex actuellement je suis en afghanistan, je prends en charge tous les jours des blessés graves que je ramène en helico à l'hopital français donc je cotois à chaque fois des médecins sur les FOB et à l'hopital, et bien cet esprit de corps est toujours là, on fait tous partie d'une même famille on est tous passé par ce même accueil, on connait tous les même chants paillards...
Ca permet une cohésion non négligeable dans un contexte de guerre ou des camarades sont blessés tous les jours...

SVP, par contre pas de propos tel que ceux que j'ai pu lire... c'est un endroit pour que des parents règles leurs compte entre eux!!!
Top
Aller en haut • 33 réponses • 2 pages • 1 2
livreslivrescontactspublicationstwitter