logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Parents stressés

Aller en bas • 2 réponses
Aninie972
Jeune Bizute

Messages : 2
Enregistré : 16/08/2010
Posté le 16/08/2010 � 18:11 notnew
Bonjour,
Je rentre en terminale S et j'envisage d'intégrer l'Essa (enfin si tout se passe bien lol). Le problème c'est que mes parents s'inquiètent pour la formation militaire. En effet ils craignent pour ma sensibilité : "Tu vas voir des choses horribles ; tu vas devoir travailler dans des pays en guerre ; cela risque de te choquer profondément". Alors je me demandais s'il fallait posséder un potentiel émotionnel pour pouvoir rentrer à l'essa et comment convaincre mes parents que je me sens prête à franchir le pas.
Voila j'ai fini mon roman smilies, merci d'avance.
_____
L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre !
Tu n'as pas à le prévoir mais à le permettre.


Top
Yo@nn
Jeune Carabin

Messages : 19
Enregistré : 09/08/2010
Posté le 16/08/2010 � 21:45 notnew
De toute façon, il va te falloir un potentiel émotionnel important pour la première année de médecine smilies
Top
dums
Ministre de la Santé

Messages : 1457
Enregistré : 26/01/2002

Vie réelle
Sebastien Dumons - 41 ans
Pays : France
Domaine : Médecine
Niveau : Médecin généraliste
Fac : LYON Est
Posté le 17/08/2010 � 19:10 notnew
"Tu vas voir des choses horribles": oui
"Tu vas aller dans des pays en guerre": oui
"Cela risque de te choquer profondément": oui
Ce sont des choses inhérentes à la médecine militaire. C'est un métier difficile, exigeant, parfois dangereux (bien moins que les combattants cela étant), où l'on peut être confrontés à des choses dures à encaisser.
Mais on ne devient pas médecin militaire en un jour, les études durent 9 années, durant lesquelles on est confronté par étape à la maladie et la mort et on apprend à gérer ça. Pour l'aspect militaire, avant de partir pour sa première opération on a reçu une formation médicale, militaire et médico-militaire (médecine de l'avant). Tout cela nous prépare (forcément de manière imparfaite, mais déjà assez adaptée aux réalités du terrain) à ce que l'on va rencontrer.
Je suis rentré à l'ESSA à 21 ans, et aujourd'hui à 31 ans je suis dans ma première opération extérieure. En 10 ans j'ai eu le temps de murir et de me blinder, et ma préparation avant départ (étalée sur 6 mois) a permis de compléter tout ce que j'ai appris durant mes études. Il y a 10 ans, je ne sais pas si de but en blanc j'aurais été capable de venir ici, aujourd'hui j'y suis et ça se passe plutot bien.

En résumé, une solide motivation au départ, une envie de bouger et de s'investir dans un métier passionant, et une certaine capacité de résilience par rapport à toutes les contraintes du métier (mobilité, éloignement de ses proches, ...), le reste viendra durant tes études et après.
Top
Aller en haut • 2 réponses
livreslivrescontactspublicationstwitter