logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

A savoir avant de se présenter au concours !

Aller en bas • 18 réponses
The Blue Doctor
Chef des sévices

Messages : 345
Enregistré : 13/07/2010
Posté le 16/04/2013 à 00:33 puis édité 12 fois notnew
A SAVOIR AVANT DE SE PRÉSENTER AU CONCOURS !

Si vous devez lire quelque chose sur le forum ESA, c’est ça. Je suis un peu étonné par la rareté des questions sur le métier de médecin militaire... Je prends un ton humoristique, mais c’est on-ne-peut-plus sérieux ; si un des points vous concerne, vous n’avez rien à faire dans notre école.

L’ESA est une école militaire ?
Ne souriez pas, j’ai déjà vu des nouveaux démissionner parce qu’ils étaient étonnés de devoir porter un treillis et des Rangers. On porte l’uniforme de 8h à 17h, y compris en cours (à la fac), on est soumis aux droits et devoirs du militaire, on fait des stages dans les forces, on a un encadrement militaire (--> ce qui veut dire des ordres, de la rigueur militaire, le respect de la hiérarchie), etc…

Je veux entrer à l’ESA pour avoir ma PACES et me barrer dans le civil après ! Variante : l’ESA m’intéresse, mais avec un engagement qui n’excède pas 4 ans.
Ça ne marche pas comme ça. Je vous rappelle (ou vous apprends) que vous signez un contrat de 21 ans minimum, que vous ne pouvez pas rompre passé les 6 premiers mois à partir de la date d'incorporation.
(Bon, en fait vous avez une chance le rompre, mais (1) au prix de longues tractations avec la Direction Centrale qui PEUT vous l’accorder OU NON et (2) à vos frais, soit plusieurs dizaines de milliers d’euros (vous remboursez la solde que vous avez perçue pendant toute votre scolarité multipliée par 1,5)

Le contrat d’engagement :
Il est de 2*nombre d’années à l’ESA + 3*nombre d’années d’internat.
Soit pour un médecin généraliste sans redoubler : 2*6+3*3 = 21 ans (études comprises).
Soit pour un chirurgien sans redoubler : 2*6+3*5 = 27 ans (études comprises).

De toute façon, une fois rentré, on est sûr d’avoir la P1.
Eh…. non. Les statistiques jouent en notre faveur parce que nous sommes sélectionnés par concours (celui que vous êtes en train de passer) et qu’on a un excellent cadre de travail, ainsi que des professeurs à notre disposition, des ED en plus, etc… Mais ne rêvez pas, la P1 ne s’obtient pas toute seule (en tout cas pas si vous matez des DVD toute la journée). Vous pouvez redoubler (et être repris ou non par l’Ecole ; ça peut aussi t’arriver à toi, malgré ta mention TB au BAC…) et même échouer au concours en tant que redoublant. En plus, la concurrence avec les civils est de plus en plus rude avec l’apparition de « boîtes à colles ».
Les statistiques sur une année sont à peu près :
- 50% de passage pour les primants.
- 80% de passage pour les redoublants
- 60% de passage en tout.

Comment fonctionne le Numerus Clausus (NC) pour un Santard :
En médecine, le nombre de places offertes pour un passage en P2 s’appelle le NC. A Lyon Est en 2013-2014, il était de 297 places (114 à Lyon Sud). Ce seront donc les 297 premiers de la PACES qui passeront en P2. Mais les Santards ne comptent pas dans le NC. Tous les Santards classés dans le NC font donc décaler le NC d’autant de places.

Par exemple : NC de 297 places
x Santards entre 1 et 297 --> Le NC décale donc à 297+x
y Santards entre 297 et 297+x --> Le NC décale donc à 297+x+y
Et ainsi de suite. Les Santards ne se prennent donc pas de place, mais sont en concurrence avec les civils. Ils doivent avoir la même note que le dernier civil pris.

Je veux entrer à l’ESA pour être payé !
Vous serez payés pendant les études, certes… Mais en revanche vous serez bien moins rémunérés qu’un médecin civil après votre thèse. Réfléchissez-y.

Je veux entrer à l’ESA pour faire une spécialité à tout prix !
Premièrement, le SSA ne forme que pour des spécialités en lien avec le monde militaire (oubliez la cardio, la gynéco, la pédia et toutes les spécialités hyper-pointues).

Deuxièmement, 70% des Santards deviendront des médecins généralistes (= médecins d'unité) à l'issue des ECN en fin de 6ème année, il faut accepter cette éventualité en entrant à l’Ecole.
Votre futur métier sera le soutien des forces armées soit dans les unités de l'armée de terre, de la marine ou bien de l'armée de l'air, avec une partie du travail en métropole mais aussi une partie en mission à l'étranger, sur les théâtres de déploiement des forces armées.

Les 30% restants auront accès à une spécialité médicale, chirurgicale ou médico-technique. Ils exerceront dans un des 9 Hôpitaux d'Instruction des Armées qui sont répartis dans 7 villes (Paris, Brest, Metz, Toulon, Marseille, Bordeaux et Lyon).

Il existe, en revanche la voie de l'assistanat à l'Armée, qui permet de choisir une spécialité (toujours selon les besoins du SSA, évidemment) après une période de médecine d'unité ainsi qu'une spécialisation possible dans un domaine militaire particulier de la médecine d'unité (comme la médecine de la plongée).
Au final, la proportion de postes de spécialités autres que la médecine d'unité et de postes de médecine d'unité est, selon l'Ecole, de 55%/45%.

Edit : Je veux devenir médecin militaire pour faire de l'humanitaire, c'est possible ? NON ! Enfin si, tu en feras peut-être un peu en OPEX, à côté de ton activité "de base", mais c'est en aucun cas le rôle premier du médecin militaire ! Tu veux faire de l'humanitaire ? Alors fais médecine dans le civil et rejoins Médecins du Monde. Ne rentre surtout pas à l'ESA dans cette optique ou tu vas être déçu(e)...

Je ne veux pas partir en OPEX, c’est trop dangereux d’aller faire la guerre.
Vous avez accepté l'éventualité de faire médecin généraliste/d'unité (sisi, rappelez vous le paragraphe précédent).
Vous soutiendrez les forces armées en tout lieu, en tout temps, y compris sur les Théâtres d’Opérations Extérieures (ex: Tchad, Kosovo, Côte d’Ivoire...).
Les OPEX, il faudra en faire. La meilleure façon d'éviter de partir en OpEx est en fait de ne pas entrer à l'Ecole...

Un médecin d’unité part actuellement presque tous les ans pour 4 mois ou tous les 2 ans pour 6 mois, et ce n’est pas près de s'arrêter !
Certains spécialistes partent également (psychiatres, chirurgiens, anesthésistes...) assez fréquemment pour des périodes de 2 mois.

Ça me saoule de devoir être disponible sans arrêt, je veux faire ce dont j’ai envie.
Le militaire doit être présent en tout temps et en tout lieu et il a des DEVOIRS. Il faut également accepter une restriction de ses libertés (liberté d’expression diminuée par exemple). Vous allez représenter l’Institution.
Vous serez également amené à déménager fréquemment, la mobilité géographique étant une composante du métier de militaire.

Si vous avez des motivations douteuses, réfléchissez bien. Je sais qu’à 17-18 ans, c’est pas facile de décider de l’orientation de toute une vie, mais évitez d’être obligés de faire un métier que vous n’aimez pas…

Pour citer un Ancien : « Ce métier est exceptionnel dans tous les sens du terme, si vous n'êtes pas sûrs de pouvoir être à la hauteur... laissez la place à d'autres. »

En conclusion :

- Cela doit être un engagement fort et réfléchi : vous n’exercerez pas le même métier qu’un médecin civil, pas dans les mêmes conditions, même si la finalité est la même.

- Donc on ne passe pas le concours de l’ESA pour se faire un entraînement au bac, on ne démissionne pas aussitôt reçu, on ne vient pas prendre la place de gens motivés au motif que l’ESA est la meilleure boîte à colles pour réussir sa PACES.

Je pense opportun d'insister sur ce dernier point, puisque chaque année, des élèves arrivent en pensant trouver une prépa PACES. Oui, on a des professeurs qui nous fournissent des cours, des explications supplémentaires, des contrôles. Oui, on est suffisamment encadrés pour travailler efficacement. Mais le secret de notre réussite n'est pas là ! Il réside d'une part dans notre sélection drastique au concours que vous passez. Sur 115 arrivants en 2013, une centaine avait la mention TB au BAC S ; et surtout dans la cohésion qui nous unit en PACES. Les redoublants représentent le moteur de la promotion et chaque élève aide ses camarades.
Vous ne réussirez pas mieux la PACES à l'ESA que dans une prépa lambda si vous n'êtes motivés que par votre propre réussite dans l'idée de quitter l'institution dès la PACES acquise.

- On ne vient pas dans l'optique d'être forcément spécialiste (en particulier dans des domaines éloignés du milieu militaire). Les spécialités dans l'Armée sont minoritaires . La Défense Nationale pourrait se passer des hôpitaux militaires, qui en nombre de lits ne représentent « qu’une goutte » dans la carte sanitaire française (l'ensemble des HIA représentent l'équivalent d'UN CHU).

Par contre, les armées ne peuvent se passer de médecins servant dans les forces. Un certain nombre de ces médecins, par le biais de l’internat ou la voie de l’assistanat pourront se spécialiser, EN FONCTION DES BESOINS DU SERVICE, et atteindront le second (spécialiste du SSA) ou le troisième (professeur agrégé) niveau de qualification.

- La raison première du service de santé des armées c’est le soutien des forces, dont le médecin d’unité est la pierre angulaire et le passage obligé de toute carrière dans le service.

Méditez bien ces mots...

Si vous avez des questions sur le métier en général, ou l'Ecole(mais qu’y a-t-il après la P1 ? On loge où ? C’est bon le ref smilies ? Il est sympa l’uniforme ? Elle est comment l’ambiance entre les Santards et les civils ?), n’hésitez pas !

Kilian
_____
Discerner dans la complexité • Décider dans l'incertitude • Agir dans l'adversité.
Top
sandrine7811
Sainte Administratrice

Messages : 8947
Enregistré : 09/03/2005
Posté le 17/04/2013 à 22:07 notnew
je trolle...

Avec la féminisation de l'armée, tes dires de "pas de gynéco" sont ils amenés a changer ? je suis bien consciente qu'en OPEX on a bien moins besoin de gynécos que de chir ou med gé, mais j'imagine qu'en hopitaux militaires la donne doit etre légèrement différente...
_____
Super Modératrice des forums Remede
Chieuse, bornée, bavarde, casse pied, super sympa parfois,... dites pas que je vous ai pas prévenus !

SM sans duplo... et sans potager !!!
Top
The Blue Doctor
Chef des sévices

Messages : 345
Enregistré : 13/07/2010
Posté le 18/04/2013 à 15:03 puis édité 2 fois notnew
Mais je t'en prie, trolle, trolle smilies

Avec la féminisation de l'armée, tes dires de "pas de gynéco" sont ils amenés a changer ? je suis bien consciente qu'en OPEX on a bien moins besoin de gynécos que de chir ou med gé, mais j'imagine qu'en hopitaux militaires la donne doit etre légèrement différente...

Au contraire, il semble que le SSA soit en train de se recentrer de plus en plus sur les spécialités "utiles-aux-militaires-et-que-les-médecins-civils-ne-peuvent-pas-faire-ou-pas-de-la-même-façon", donc même s'il y a pu avoir des places de gynécos militaires (peu nombreuses, certes), je pense que le SSA n'en proposera plus du tout.

En fait, en hôpital militaire, pour l'instant, les spécialistes sont encore tous militaires, mais j'imagine que ce serait possible d'utiliser des civils dans certaines spécialités qui ne sont pas directement en rapport avec le monde militaire, et donc pour le service de santé de ne plus former de gynéco, dermato, cardio, etc... puisque les civils peuvent faire le même travail (pour moins cher, parce que mine de rien, on coûte cher à former).
Le SSA pourrait ainsi se recentrer sur la chirurgie, la psy ou l'anesthésie, qui sont déjà des spé un peu plus "différentes" que dans le civil.

Donc même si l'Armée se féminise de plus en plus, former plus de gynéco n'est vraiment pas à l'ordre du jour (pas grave, les militaires continueront à voir des gynéco civils smilies )
_____
Discerner dans la complexité • Décider dans l'incertitude • Agir dans l'adversité.
Top
sandrine7811
Sainte Administratrice

Messages : 8947
Enregistré : 09/03/2005
Posté le 18/04/2013 à 16:06 notnew
je n'avais pas vu les choses ainsi en effet ^^
_____
Super Modératrice des forums Remede
Chieuse, bornée, bavarde, casse pied, super sympa parfois,... dites pas que je vous ai pas prévenus !

SM sans duplo... et sans potager !!!
Top
samatarou
Jeune Bizute

Messages : 1
Enregistré : 28/04/2013
Posté le 28/04/2013 à 12:43 notnew
Bonjour tout le monde!smilies

J'aurais aimé savoir comment rentrer en relation avec des Santards?
Aussi, est-ce "mal vu" à l'oral d'avoir présenté plusieurs fois le concours?

Respectueusement,

Lauriane
_____
Hey! Hey!


Top
The Blue Doctor
Chef des sévices

Messages : 345
Enregistré : 13/07/2010
Posté le 28/04/2013 à 13:01 notnew
Grâce au forum Remède smilies
Non, c'est pas "mal vu", je pense que c'est une assez bonne preuve de ta motivation.
_____
Discerner dans la complexité • Décider dans l'incertitude • Agir dans l'adversité.
Top
Tibi boucles brunes
Jeune Bizut

Messages : 2
Enregistré : 18/06/2013
Posté le 18/06/2013 à 12:24 notnew
Bonjour, je suis actuellement élève en terminale S, et je me suis présenté au concours de médecine militaire car c'est pour moi une profession à laquelle j'aspire depuis très longtemps.

Ayant réussi le concours écrit, je reçu ma convocation aux oraux du concours.
Hélas, je n'arrive pas à trouver beaucoup d'info sur ces fameux oraux, si ce n'est qu'il s'agit de trois oraux (physique/chimie/ "entretien de motivation")

Auriez vous des infos sur le déroulement (précis) des oraux de physique/chimie que je puisse me préparer un peu plus efficacement ^^

merci d'avance
Top
The Blue Doctor
Chef des sévices

Messages : 345
Enregistré : 13/07/2010
Posté le 18/06/2013 à 14:16 notnew
Tout est ici : http://forums.remede.org/esa/sujet_63561.html
_____
Discerner dans la complexité • Décider dans l'incertitude • Agir dans l'adversité.
Top
Tibi boucles brunes
Jeune Bizut

Messages : 2
Enregistré : 18/06/2013
Posté le 18/06/2013 à 18:16 notnew
merci beaucoup pour le lien
Top
EveK
Jeune Bizute

Messages : 2
Enregistré : 25/06/2013
Posté le 25/06/2013 à 10:58 notnew
Voilà une question qui devrait te plaire, et dont la réponse m’intéresse!;-)
A quoi ressemble une journée type d'un médecin d’unité?
Top
The Blue Doctor
Chef des sévices

Messages : 345
Enregistré : 13/07/2010
Posté le 25/06/2013 à 19:55 notnew
Je ne sais pas en détail, mais pour ce que j'en ai vu en régiment :
- Consultations le matin (8h - 12h)
- Autres activités l'après-midi (formation SC2, etc...) (14h - 17h)

Depuis la formation des Centres Médicaux des Armées, les médecins militaires ne travaillent plus dans un régiment, sous le commandement du chef de corps, mais pour plusieurs unités, de façon autonome (les personnels du SSA restent pas mal entre eux, d'après ce que j'ai pu comprendre).
_____
Discerner dans la complexité • Décider dans l'incertitude • Agir dans l'adversité.
Top
EveK
Jeune Bizute

Messages : 2
Enregistré : 25/06/2013
Posté le 26/06/2013 à 11:17 notnew
Merci de ta réponse!
Top
Wagram
Jeune Carabin

Messages : 25
Enregistré : 11/07/2014
Posté le 22/07/2014 à 18:42 puis édité 1 fois notnew
Merci de rappeler aux candidats que la principale occupation du militaire reste la guerre... et que la médecine militaire a pour vocation la santé de nos soldats qui se battent pour nos valeurs et notre sécurité. Car la spécificité du militaire est qu'il est le seul créateur et non seulement spectateur d'actes de violence et de mort, et que tout militaire y participe indirectement ou non.
_____
ça vous fait quoi les ptit's co ?!? LC 16
Top
Julesmnr
Externus-minus

Messages : 35
Enregistré : 21/11/2014
Posté le 30/11/2014 à 21:44 notnew
Quand certains n'aime pas porter l'uniforme, d'autre en rêve. C'est dommage que ces personnes aient leurs concours et quitte l'ESA alors que d'autre rêve d'y entrer.
Top
esach
Bizute (future carrée)

Messages : 6
Enregistré : 20/09/2014
Posté le 01/12/2014 à 16:30 notnew
Je suis biens d'accord avec toi Julesmnr.
Bon courage.
_____
esa 2015


Top
ceces
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 21/04/2015
Posté le 21/04/2015 à 15:58 notnew
Bonjour à tous,
Je suis étudiant en PACES en bonne voix pour avoir le concours et fortement intéresser par l'exercice dans l'armée. Cependant mon intérêt se porte particulièrement sur l'exercice d'une spécialité médicale qui implique une responsabilité importante comme anesthésiste ou chirurgien. J'aimerai savoir pourquoi vous dites qu'il ne faut pas s'engager dans l'ESA pour faire une spécialité ? Quels sont les modalité de recrutement pour pouvoir effectivement pratiquer une spécialisation ?
Top
Nourya Sarah
Jeune Bizute

Messages : 2
Enregistré : 08/06/2016
Posté le 08/06/2016 à 12:54 notnew
Bonjour,
je voulais vous demandez une précision concernant l'internat pour l'esa de lyon . Après avoir lu certain article je voulais savoir ce qu'il se passe après les 3 années d'internat ? Est ce qu'il y a un moyen de rester à l'internat ou sommes nous dirigés vers des casernes ou encore devont nous trouver nous même un appartement ??
Mercismilies
Top
Choup1999
Bizute (future carrée)

Messages : 6
Enregistré : 18/07/2016
Posté le 18/07/2016 à 20:39 notnew
Bonjour
Une très bonne amie à moi (pas très adepte des posts sur internet..) qui rentre en première S aimerai devenir chirurgien- dentiste dans l'armée ...
La sélection est elle la meme que pour le medecin ou pharmacien militaire (concours d'entrée de l'ESA en terminale ?)
Est-ce tout simplement possible comme formation car elle ne trouve d'information nulle part.. ?

Merci beaucoup pour toute information
Une future PACES (dans le civil 😉)
_____
Lycéenne ; PACES en 2017 ;-)
Top
Patate
Jeune Bizut

Messages : 4
Enregistré : 10/07/2016
Posté le 19/07/2016 à 22:39 notnew
Pour être chirurgien dentiste dans l'armée il faut faire ses études dans une faculté civile, aucune formation proposée par l'armée.
Top
Aller en haut • 18 réponses
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Publicité
Anne-Marie Curat, présidente de l’Ordre des sages-femmes : « Les sages-femmes sont encore trop invisibles ! » Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter