logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Médecin français au luxembourg

camille Val
Jeune Bizute

Messages : 1
Enregistré : 13/05/2018
Posté le 13/05/2018 à 17:53 notnew
Tags : Luxembourg, étranger, Langues, Médecine générale, Aide svp
Bonjour,
Je suis actuellement médecin généraliste en Lorraine. Mon compagnon a trouvé un emploi au Luxembourg et je pense le suivre et installer mon cabinet de médecine général ( peut-être ) au Luxembourg par la suite.
Bien que changer d’air et de découvrir un autre pays m’enthousiaste, l’idée de quitter mes patients me laisse un pincement au coeur et j’éprouve quelques inquiétudes concernant la pratique de la médecine dans ce beau pays, notamment en ce qui concerne les connaissances linguistiques.
J’aimerais ainsi avoir l’avis de médecins français qui sont partis dans le Grand Duché du Luxembourg, connaître leur expérience, comment ils ont vécu la transition ainsi que les difficultés/facilités rencontrées pour se créer une nouvelle patientèle.
Ma langue maternelle est le français, j’ai quelques connaissances en allemand, je me débrouille plutôt bien en anglais mais je suis totalement néophyte concernant le luxembourgeois. La maîtrise de toutes ces langues est-elle nécessaire pour une bonne pratique de la médecine ? L’apprentissage approfondi du luxembourgeois est-il incontournable pour pouvoir échanger avec les patients ? Si oui, cela varie-t-il en fonction des régions du Luxembourg ? Et concernant le côté administratif, il s’effectue en français ?
Je remercie tout confrère, et toute personne qui prendra le temps de lire mon message et de répondre à mes questions,
Camille V.
_____
médecine générale


Top
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Publicité
Anne-Marie Curat, présidente de l’Ordre des sages-femmes : « Les sages-femmes sont encore trop invisibles ! » Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter