logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Changement de personnalité à l'approche de l'ECN ?

Aller en bas • 3 réponses
Get72
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 688
Enregistré : 24/03/2006
Posté le 28/02/2007 à 11:23 notnew
Amis externes bonjour !

Suite à des impressions partagées par divers amis d'externes (parfois ex-amis, d'ailleurs), je me demandais si à votre avis certaines personnes changent radicalement (en moins bien) pendant leur externat, et d'autant plus que l'échéance de l'ECN approche ?

En fait, vu de l'extérieur, on a parfois l'impression qu'il y a des externes qui murissent, qui se posent de plus en plus de questions sur la médecine, la pratique médicale, qui remettent en cause leur formation et se projettent dans leur future pratique, et d'autres qui au contraire deviennent imbuvables, concentrés sur leurs exams et leur ECN sans jamais voir au-delà, pour tout dire aussi cons qu'un P1 version natural-killer. Bon, je caricature, hein, c'est juste pour illustrer ma question.

Votre avis vu de l'intérieur ?
_____
Garder la passion, prendre du recul
Top
skulla
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 185
Enregistré : 30/08/2002
Posté le 28/02/2007 à 15:35 notnew
salut,

Dur de prendre du recul, c'est vrai, quand on a la tete en plein dans le guidon et que ce concours va décider de notre avenir pour les 5 prochaines années, voir plus.

aLors après ça dépend un peu de la gestion du stress par chacun, mais plus on approche du concours et plus c'est inutile de critiquer la pratique médicale et notre formation (c'est pas vraiment le moment de se poser des questions) et plus il faut rester concentré ce qui entraine parfois une "mauvaise humeur" vis a vis des autres.

Pour moi, effectivement ça me rappelle pas mal la P1, le stress, le taf intensif, les autres (amis, famille, collègues) qui ne comprennent pas toujours nos réactions, et en même temps tout ce dépassement de soi fait murir et évoluer même si on ne s'en rend pas compte sur le moment.

A mon avis, les gens ne changent pas pendant leur externat, (c'est d'ailleurs très rare, selon moi, que les gens changent au cours de leur vie...) c'est juste une facette d'eux même qui est plus exposée et qui n'est pas forcément la plus agréable.

Mais quand on apprécie quelqu'un il faut savoir le prendre avec ses qualités et ses défauts et particulièrement dans les moments difficiles me semble-t'il...

Personnellement ma réaction au stress c'est la décontraction extreme (apparente biensur) ce qui parait insupporter encore plus les gens mais bon, on fait ce qu'on peut n'est ce pas smilies
_____
Le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages...
La réussite n'est pas la clé du bonheur, c'est le bonheur qui est la clé de la réussite!


Top
Weeha!!!
Chef des sévices

Messages : 392
Enregistré : 15/09/2003
Posté le 02/03/2007 à 20:46 notnew
Je pense qu'il faut un peu relativiser quand meme. La maniére de se focaliser sur ce concours déja, ne montre qu'une petite partie de notre personnalité.
Ensuite, c'est normal que certains se focalisent plus que d'autres sur ce concours: les objectifs ne sont pas les memes pour tout le monde, et en général ceux que j'entends le plus critiquer les autres sont ceux qui ont les objectifs les moins durs. Brefs, que quelqu'un fassent les efforts qu'il faut pour avoir ce qu'il veut aprés 6 ans d'études, c'est avant tout une qualité.
Ensuite, c'est avant tout ce concours qui nous pousse a redevenir trés scolaire, et si il suffisait de rester en stage tous les jours jusqu'a 18 heures pour avoir la spécialité qu'on veut, alors a peu prés tout le monde le ferai.
Bref tout ca pour dire, c'est facile de critiquer les autres, mais il faut pas oublier le contexte.
Moi en tout cas, j'aimerai bien devenir un natural killer comme en p1 (pas méchant, juste un peu obsessionnel du boulot), mais j'y arrive pas, et j'espere que j'y arriverai au moins pour quelques mois ca m'aiderai pas mal.

[Edité le 02/03/07 par Weeha!!!]
_____
Dans le doute, fais n'importe quoi.


Top
Medic
Désagrégé de médecine

Messages : 266
Enregistré : 07/04/2003
Posté le 05/03/2007 à 21:59 notnew
Changement de personnalité je ne crois pas, changements d'attitude vis à vis de beaucoup de choses ça oui...

Sinon je suis assez d'accord avec les observations de Get72.
Je crois qu'au niveau des attitudes des externes, alors que les stages à l'hôpital peuvent être très positifs, l'ECN a un effet très néfaste la plupart du temps.
Beaucoup de pression, une "émulation" forte mais qui n'est en fait jamais très loin de ce qui ressemblerait plus à une "compétition" sauvage bien que dissimulée... Ce n'est pas contre les autres, mais bon quand ils savent quelque chose qu'on ne sait pas, alors que ça fait quand même un moment qu'on bosse pour être à jour, du coup on n'est pas à la hauteur de l'image qu'on s'était fait de nous même et de notre compétence. Et ça, ça énerve, ça frustre, et plus la date fatidique approche et plus c'est insupportable de se constater en deçà des objectifs.

Alors du coup pour préserver notre image idéale de soi (qui n'existe quasiment qu'à travers la médecine pendant cette préparation à l'ENC), il faut avoir raison la plupart du temps, voire même tout le temps si possible.

Et l'humilité en prend un coup. Normal. Je le déplore aussi, mais je ne pense pas qu'il puisse en être autrement. Il faut juste espérer qu'après l'internat les gens se souviendront que c'est pas grave de ne pas être parfait, même en médecine... smilies

[Edité le 05/03/07 par Medic]
_____
Quelle est la différence entre Dieu et un médecin ?
- Dieu ne s'est jamais pris pour un médecin...

Top
Aller en haut • 3 réponses
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Publicité
L’interview du mois Jérémy Do Cao, président de l’Association des juniors en pédiatrie Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter