logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Quitter médecine

Aller en bas • 112 réponses • 6 pages • 1 2 3 4 5 6
aligatorix
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 24/01/2009
Posté le 24/01/2009 à 14:23 notnew
Je suis en 6eme année et je passe l'ecn bientot. je voudrais suspendre mes etudes de medecine apres la 1ere année de spécialité mais dans l'optique de les reprendre plus tard. je sais k'on ne peux arreter dès la 1ere année sinon on est expulsé des etudes medicales pour abandon de poste. je voudrais savoir quelles sont les conditions pour obtenir une mise en disponibilité et pour combien de temps. si vous avez des textes officiels ça serait d'une grande aide. merci
_____
Medali
Top
Plop69
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 04/05/2009
Posté le 04/05/2009 à 21:34 notnew
Bonjour,
j'ai lu le post courant et j'ai un ami qui se trouve dans la même situation que certains: il lui reste a peine 3 semestres à tirer, mais ce n'est plus possible pour lui. L'ambiance au sein du CHU est déplorable au point qu'il redoute chaque jour d'aller bosser...

J'ai essayé de passer en revue avec lui les possibilités, mais il semble "condamné" à terminer ses 3 semestres (dont 2 en CHU) :
Arrêtez moi si je me trompe, mais:
-il semble impossible de changer de CHU
-il semble impossible de partir à l'étranger pour réaliser les stages "CHU"
-impossible aussi d'abandonner sans terminer au moins la thèse, sans quoi on retombe à une licence ?

Au final il reste que 2 options : abandonner et perdre tout les efforts faits en internat ou alors continuer en subissant et j'ai peur que ça tourne mal pour lui...
Connaissez vous d'autres solutions permettant de sortir du CHU courant (trop tard pour les remords etc ?)

Merci à tous smilies
Top
aurekosc
Jeune Carabin

Messages : 19
Enregistré : 19/12/2008
Posté le 20/01/2010 à 22:21 puis édité 1 fois notnew
Hello,
Après un externat assez laborieux, me voila interne en médecine G. 1er semestre aux urgences..
Mais l'entrée dans la vie active et le salaire en fin de mois sont loin d'être motivant. Les jours passent, les gardes se suivent... mais sans plus.

Je sais maintenant que je peux plus ou moins bien gérer un patient : l'examiner, demander des infos à son médecin, à sa famille, demander des avis spécialisés, appeler à droite à gauche pour placer ledit patient.
J'avais des doutes sur mes capacités, à tort.

Mais ca ne suffit pas à être épanouis. Certes, ce sont les urgences, avec ce que ca implique de stress, de monde, et parfois d'ambiance pas top.
Mais l'exercice de la médecine G ne m'attire pas plus que cela, et je n'ai pas non plus d'attrait particulier pour les DESC ou autres DU..

Bref, l'internat s'annonce assez rude. Et c'est particulierement frustrant lorsque l'on voit ses co-internes bien motivés (cela est bien sur fluctuant selon les jours, mais leurs implications est bien plus forte que la mienne - et tant mieux pour eux, bien sur)

Rester en médecine, mais dans quelle branche ? Changer, mais pour quoi ?

Ne serait-ce qu'un début de piste serait deja bien suffisant pour me sentir moins perdu..
Top
Bertrand B.


Messages :
Enregistré : 01/01/1970
Posté le 21/01/2010 à 00:04 notnew
Une seule idée je dirais : finir. Sans diplôme, c'est la misère.
Pour la suite, à toi de voir, on ne peut pas dire ce que tu as envie de faire dans la vie à ta place smilies. Là encore une grande idée : si reconversion il y a, le remplacement un temps est un moyen pour la financer sans trop de soucis.
Bref, en sortant avec le diplôme par la grande porte, tout est ouvert. En stoppant avant la fin, c'est les emmerdes quasi assurées et tant de chose perdu ....

Après, plus généralement, il va quand même falloir que qq'un un jour se demande pourquoi nous sommes si nombreux à voir notre boulot sans grand intérêt ....

B.
EditerSupprimerTop
aurekosc
Jeune Carabin

Messages : 19
Enregistré : 19/12/2008
Posté le 21/01/2010 à 09:32 notnew
ok ok, je vais vite réfléchir pour ma thèse, ca sera deja fait, et ca me fera penser que la fin se rapproche.
c'est bien apres 3 semestres qu'on peut la passer ?

sinon, pour ce qui est du boulot sans interet... je dirais qu'on fait de longues études, pas évidentes. on remplit notre crane de nombreux sujets, mais aussi et surtout de détails. détails interessants sur le plan scientifiques, inutile dans l'exercice pratique.
tout ca pour finalement traiter au mieux un patient, une personne avec une demande, et qui peut etre en souffrance.

sauf que la personne en face est de plus en plus revendicatrice. elle veut immédiatement une réponse, un médicament, un examen. elle veut un service de médecine à la demande.
et avec un systeme de santé rigide, parfois trop complexe, où s'installe une logique comptable, et où il faut se couvrir face à la moindre petite erreur...

on est loin du médecin respecté qui est présent pour apporter un bien être, un soulagement à ses malades..
Top
usnavy
Interne

Messages : 103
Enregistré : 09/02/2009
Posté le 24/01/2010 à 09:38 notnew
Salut Aurekosc,

Je ne t'apporterai pas de solution concrète, mais tu as mon soutien (pour finir médecine)

Ton post avec le paragraphe sur les patients est vraiment décourageant. C'est pour çà que j'ai choisi radio/anapath et ensuite abandonné la radio à cause cette fois de cliniciens bornés.

Ce que je vois avec le recul mes qques années post internat, c'est que l'internat, çà a une fin. Ton lieu d'exercice et les collègues avec qui tu travailles : tu peux changer aussi ; je connais tellement de médecins qui ont bougé que je sais que je risque d'en faire autant un jour. Il y aura bien un endroit où tu te sentiras mieux avec une population "sympa" dans le quartier.

Et puis, il n'y a pas que le boulot dans la vie. Je vois un de mes potes qui me dit que son boulot ne l'emballe pas (non médecin), en revanche, il a trois enfants et semble souvent parti en vacances etc....

Ceci dit,

BON COURAGE à TOUS
Top
aurekosc
Jeune Carabin

Messages : 19
Enregistré : 19/12/2008
Posté le 31/01/2010 à 23:42 puis édité 1 fois notnew
bon, je vais finir ces satanés études de médecine pour etre enfin un medecin libre et indépendant (si cela existe)
et me pencher aussi plus attentivement sur les DU et DESC. en retrouvant le moral, je pense trouver qqch qui me convienne.

le principal soucis dans tout cela, outre ma baisse de moral et qq questions existentielles, est que je me sens moins impliqué dans mon travail, moins concerné par les patients que d'autres médecins ou collègues internes.. alors que d'apres moi il serait primordial de l'etre pour soigner des personnes..

smilies

------------

sinon je pense aussi a faire du remplacement, histoire d'avoir des sous qui me permettent ds un 2nd tps de faire une tite pause pour me permettre d'assouvir mes passions - loisirs - fainéantises
Top
AmelieN
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 77
Enregistré : 17/01/2010
Posté le 09/02/2010 à 09:22 puis édité 1 fois notnew
BONJOUR JE DECOUVRE CE FORUM AVEC SOULAGEMENT CAR JE VOIE QUE JE NE SUIS PAS LA SEULE 0 VOULOIR ARRÊTER.
je suis interne en ORL, en 7° semestre et j'envisage d'arreter à la fin de ce semestre.
En fait ça fait maintenant longtemps que ces études ne me plaisent pas (la d1!) mais mon entourrage m'a quelques peu forcé à continuer: " tu verras aprés le concours d'internat ça te plaira", " tu verras aprés ton premier semestre d'interne ça ira" "tu verras quand tu auras ta thése et que tu seras installée ça te plaira vraiment"...bref j'ai peut etre pas encore ma thése , mais j'en suis sure maintenant ça ne me plaira pas plus à ce moment là! c'est comme ça y'en a qui sont fait pour ce métier, pas moi.
donc tout ça pour dire que maintenant que j'ai compris tout ça va bien falloir que e fasse quelques choses d'autre et je rame un peu pour trouver des équivalences...parce que j'ai deux enfants et que meme si mon mari travaille , il faudrait quand meme que je trouve rapidos un boulot! qui me plaise dans la mesure du possible.
alors je sais pas si schtroumfette, tu vas encore sur ce post it mais ton expereince m'interresse beaucoup, tu pourrais m'en dire un peu plus ? et avant de te tourner vers la création d'entreprises est ce que tu as eu connaissance d'équivalences possibles dans des domaines comme "la demarche qualité" "systeme d'accreditation" ou dans "le systeme des essais cliniques"?
si quelqu'un d'autre a des réponses, je suis preneuse!

je ne veux pas te juger mais wouaousmilies
tu as arreté du coup ?
Top
aurekosc
Jeune Carabin

Messages : 19
Enregistré : 19/12/2008
Posté le 10/02/2010 à 08:35 notnew
ouais, il serait bien d'avoir des news de ceux qui ont quitté avant la fin. en espérant qu'ils ont trouvé leur voie et le bonheur qui va avec.
^^
Top
aurekosc
Jeune Carabin

Messages : 19
Enregistré : 19/12/2008
Posté le 02/03/2010 à 19:19 notnew
bon, j'ai beau me donner tout le mal que je veux, mais la clinique fait justement que je me sens mal.
tous ces patients, leurs douleurs, leurs mal etre... conjuguée à l'ambiance hospitaliere et l'organisation francaise des soins..

meme en cabinet, ou généraliste autrement, ca ne passera pas.

et on a beau dire qu'il est tard pour se rendre compte de cela, mais il y a une énorme différence entre les stages d'externat qui comptent quelques heures par semaine et où la responsabilité donnée fait que l'implication est minime - et l'internat avec ses heures et son implication obligatoirement plus forte si on veut traiter les patients..

après plusieurs crises d'angoisses et "pétage de plomb", j'atteins maintenant la limite...
Top
aurekosc
Jeune Carabin

Messages : 19
Enregistré : 19/12/2008
Posté le 04/03/2010 à 14:43 notnew
Le plus simple et de voir avec son doyen comment valider le plus rapidement une thèse, quitte à ne pas valider le troisième cycle et ne pas avoir le droit d'exercer.

est-il donc possible d'etre docteur en médecine sur le papier en faisant une these, sans valider la maquette (et en perdant le droit à l'exercice) ?
Top
kecekicepas
Bizut (futur carré)

Messages : 9
Enregistré : 08/07/2010
Posté le 08/07/2010 à 23:43 notnew
salut aurekosc,

ça fait quelques temps que je me penche sur ce post (plus d' un an plus précisément), j'avais envisagé d'y repondre un temps mais finalement je me suis lançé dans une autre spé et ça se passait mieux, enfin je croyais...

pour être + précis je suis interne en chirurgie 5° semestre et donc impossible dans l'état actuel des choses de faire un remord..

moi qui ne m'étais jamais posé de question durant mon internat pensant qu'il s'agissait d'une réelle "passion et vocation", d'emblée les premier semestres j'ai commencé à douter : pression des chefs, pas de repos compensateurs malgré une nuit blanche et malgré les textes de loi, parfois 90 heures par semaine pour zéro reconnaissance salaire ridicule si raporté au nombre d'heures , des patients qui avant même de se préoccuper de leur maladie veulent l'AT qui va bien avec le VSL qui va bien l'ordo à 100% et pour 100% des médicaments, bref un supermarché de la medecine gratuit pour des patients et avec un maximum d'investissement personnel de notre part et sans droit à la parole ou a la revendication sous peine de voir notre clinicat repoussé
quand je vois en ce moment les infirmiers qui prônent la pénibilité du travail le droit à 4 ans de bonification pour la retraite avec CGT et toute la fanfare je me dis qu'on est bien cons de ne rien dire et de se faire exploiter de la sorte, au final on finit aigris et la passion qui m'animait s'est transformé en aversion ;
si on décide d'arrêter et bien personne ne sera la pour nous retenir ou nous proposer une passerelle..."tu as eu 2 ans pour faire un remord, tant pis pour toi"

A l'époque on pouvait encore se vanter d'avoir un peu de pouvoir de part notre statut dans ce monde de requin qu'est l'hôpital, désormais c'est les administrateurs les véritables maitres du jeu et on subit sans broncher..

bref, moi qui était plein de joie en début d'externat me voila en milieu d'internat triste à l'idée d'aller bosser, de devoir subir la pression des boss ,des cadres, des patients qui (heureusement pas tous) se croient dans une epicerie médicale; d'etre dans une ambiance de comptétition permanente avec les co-internes par obligation de clinicat
Je trouve les jours long et stressant et j'hésite de plus en plus à tout plaquer mais avant ou après une hypothétique thèse? mais qui donc voudra coacher la thèse d'un futur démissionnaire ?
je suis perdu , ma compagne qui est en medecine également est par contre épanouie ce qui me lamente encore plus sur mon sort... smiliessmiliessmilies
_____
interne débutant
Top
kecekicepas
Bizut (futur carré)

Messages : 9
Enregistré : 08/07/2010
Posté le 08/07/2010 à 23:49 notnew
y a t-il un interne dans le même cas que moi,?
je vais tenter d'éplucher les textes de loi pour trouver des solutions de passerelles

c'est étrange comme ce sujet semble tabou pour beaucoup d'entre nous
un tel investissement personnel ! 2 concours sélectifs! un travail que beaucoup nous envient
tout plaquer, cela parait impossible ! je me suis refusé pendant des années à l'admettre .. et pourtant je rêve maintenant d'ailleurs et surtout de temps libre, ce temps qui m'a tant été refusé

help suis je le seul !!smilies
_____
interne débutant
Top
Chrisoune
Jeune Bizute

Messages : 4
Enregistré : 19/06/2003
Posté le 10/07/2010 à 11:28 notnew
Si vous en avez marre d'exercer, vous pouvez toujours travailler dans l'industrie pharma. Les médecins sont pas mal recherchés, vous avez toujours un contact avec la médecine, et y'a plein de séminaires, en France ou à l'étranger, c'est vraiment sympa! Après y'a plusieurs branches, vous pouvez bosser en études cliniques, market, réglementation, c'est vraiment ouvert!
Top
kecekicepas
Bizut (futur carré)

Messages : 9
Enregistré : 08/07/2010
Posté le 10/07/2010 à 15:02 notnew
Si vous en avez marre d'exercer, vous pouvez toujours travailler dans l'industrie pharma. Les médecins sont pas mal recherchés, vous avez toujours un contact avec la médecine, et y'a plein de séminaires, en France ou à l'étranger, c'est vraiment sympa! Après y'a plusieurs branches, vous pouvez bosser en études cliniques, market, réglementation, c'est vraiment ouvert!

oui c'est en effet une alternative , mais tu penses que c'est possible de décrocher un poste sans avoir passé sa thèse ??
ya pas à dire ça doit t'ouvrir d'avantage de portes...
tu es toi même dans ce cas ? ou tu bosses pour l'industrie pharmaceutique?
_____
interne débutant
Top
Lia1313
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 202
Enregistré : 27/10/2009
Posté le 10/07/2010 à 15:57 notnew
A ta place, j'essayerai quand même de valider une thèse, puis de faire une petite formation complémentaire pour avoir une double-compétence (MBA ou mastère en Marketing/Affaires Réglementaires/Qualité etc).

C'est sûr qu'il y a des boîtes qui recrutent des médecins (et pharmaciens) reconvertis, mais en général il faut avoir au moins des bases dans un domaine lié à l'activité de l'entreprise ! Travailler en médecine au moins à mi-temps (ou comme remplaçant) permettrait de financer cette reconversion smilies

Et puis, avec un objectif concret en vue, les derniers semestres paraitront peut-être plus supportables de toute façon...
Top
porcinette
Jeune Carabine

Messages : 17
Enregistré : 09/10/2010
Posté le 20/10/2010 à 19:38 notnew
Bonsoir a tous,
moi aussi je suis en plein questionnement, par contre je suis en D4.

Je me sens de moins en moins a ma place, quand je vois tous ces internes frustrés, overbookés, toujours a l'hopital je n'ai pas envie de vivre la meme chose!!

J'ai souvent eu envie d'arreter durant mon cursus mais a chaque fois j'ai continué en m'obligeant, en me disant que si j'arrete je n'aurai rien.

Alors une fois de plus j'aurai envie d'arreter, la pression pendant les etudes est assez enorme et apres c'est pire pendant l'internat...

Que faire? Peut etre il y a t il des specialités moins prenantes???
Top
kecekicepas
Bizut (futur carré)

Messages : 9
Enregistré : 08/07/2010
Posté le 21/10/2010 à 20:14 notnew
Bonsoir a tous,
moi aussi je suis en plein questionnement, par contre je suis en D4.

Je me sens de moins en moins a ma place, quand je vois tous ces internes frustrés, overbookés, toujours a l'hopital je n'ai pas envie de vivre la meme chose!!

J'ai souvent eu envie d'arreter durant mon cursus mais a chaque fois j'ai continué en m'obligeant, en me disant que si j'arrete je n'aurai rien.

Alors une fois de plus j'aurai envie d'arreter, la pression pendant les etudes est assez enorme et apres c'est pire pendant l'internat...

Que faire? Peut etre il y a t il des specialités moins prenantes???

je comprends parfaitement tes doutes et saches que en plus du fait que l'hôpital est très chronophage il y a trop souvent une compétition entre internes de spécialité, notamment celles ou il y a un poste de chef de clinique à la clef .
Tu peux en tout cas passer une D4 pépère ,passer l'internat sans stress et peu être même avoir un bon classement puis choisir une spécialité pas prenante et sans garde genre santé publique , ou psychiatrie, ou biologie anapath , ou si tu es bien classée, radiologie, ou bien encore médecine générale ambiance pépère en t'installant à mi-temps ou en faisant un DU ou capacité de nutrition ou médecine esthétique ou autre qui te permettra d'avoir une patientelle sélectionnée ... bref dis toi en tout cas que tu te pose des questions LOGIQUES , et que si tu n'as pas la fibre, ça ne veut pas dire que c'est incompatible avec la médecine il y a plein d'orientation , rien que en med G tu as un eventail de possibilité et tu pourras au cours de ton internat enchainer les semestres pépères en périph voir les inter CHu dans les DOM TOM...et passer au bout de 3 ans une thèse bidon , avoir le statut de Dr et pleins d'équivalences à la clef !
bref n'hésite pas à me contacter, pour ma part, je suis souvent dans le doute et mes semestres de chirurgie son très prenant, je les prends comme ils viennent en restant sourd aux pressions des patrons qui veulent que tu publies et fasse 80 heures hebdomadaire minimum à lécher des culs et faire une brillante thèse multicentrique qui sera publiée dans le LANCET...On est de plus en plus d'internes à se rendre compte des dérives de la medecine et de l'EBM qui formate ton exercice sans droit à l'improvisation et au talent, il faut citer, faire de la biblio, publier, quitte à y perdre en humanité, et ne plus être dans un service ou au bloc mais derrière un écran , belle génération de geek medecin que nous façonnons....
_____
interne débutant
Top
porcinette
Jeune Carabine

Messages : 17
Enregistré : 09/10/2010
Posté le 21/10/2010 à 22:28 notnew
heu je pense qu'en psy il y a des gardes! Quant a medecine G es tu sur qu'il y a moyen de trouver des stages peperes? Ceux en CHU ont l'air comme les internes de spé!!

Sinon pour la d4 le probleme est qu'il faut valider le CSCT et c'est pas cool!!
Top
kecekicepas
Bizut (futur carré)

Messages : 9
Enregistré : 08/07/2010
Posté le 22/10/2010 à 00:35 notnew
heu je pense qu'en psy il y a des gardes! Quant a medecine G es tu sur qu'il y a moyen de trouver des stages peperes? Ceux en CHU ont l'air comme les internes de spé!!

Sinon pour la d4 le probleme est qu'il faut valider le CSCT et c'est pas cool!!

le csct est offert!, j ai du le bosser 2 jours avant et encore, et en medecine G je peux te citer des exemples inombrables d internes qui n ont fait que des stages peperes ou pour certains ils allaient 1 fois tous les 2 jours

bref, le probleme va etre de faire un choix !
_____
interne débutant
Top
Aller en haut • 112 réponses • 6 pages • 1 2 3 4 5 6
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Publicité
Dr Irène Frachon « Le Mediator® est un poison lent pour la pharmacovigilance française » Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter