logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Questions relatives à la physique en PAES

Aller en bas • 364 réponses • 19 pages • 1 ... 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19
ptiitel0u
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 306
Enregistré : 27/10/2010
Posté le 19/10/2012 à 20:32 notnew
Super merci !!! smilies il y a beaucoup d'autres trucs dont je ne comprend pas trop la cohérence tu vois lol smilies
Top
Daffy
Interne

Messages : 148
Enregistré : 19/09/2012
Posté le 19/10/2012 à 20:58 notnew
Y'a pas de soucis ! Tant qu'on peut être utile. smilies
C'est vrai que des fois on a du mal à cerner certaines notions mais quand les liens entre les cours sont faits, c'est beaucoup plus plaisant à apprendre je trouve ^^
Top
Jude26
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 351
Enregistré : 16/02/2011
Posté le 19/10/2012 à 22:13 notnew
merci Daffy c'est bcp plus clair ! et en fait c'est les interactions électrostatiques entre ATP et le filament qui crée le potentiel ?
Top
Daffy
Interne

Messages : 148
Enregistré : 19/09/2012
Posté le 20/10/2012 à 11:59 notnew
merci Daffy c'est bcp plus clair ! et en fait c'est les interactions électrostatiques entre ATP et le filament qui crée le potentiel ?

De quel potentiel veux tu parler ?
Le potentiel électrostatique qui conduit l'influx nerveux provient de la dépolarisation de la cellule par entrée de sodium ou de cations (pour faire très bref).

Mais je ne suis pas tout à fait sure que l'on parle de la même chose ^^'
Top
ptiitel0u
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 306
Enregistré : 27/10/2010
Posté le 23/10/2012 à 08:06 notnew
Bonjour,
si quelqu'un a compris les applications concernant la sève et celui concernant la production de chaleur par le métabolisme dans la thermodynamique 1, est-ce qu'on peut m'expliquer? Car je vois pas les rapports avec les formules merciii
Top
seb73
Jeune Carabin

Messages : 25
Enregistré : 08/08/2012
Posté le 23/10/2012 à 14:17 notnew
Hello ! smilies
alors tout d'abord, la prof te dit que "l'ascension de la sève dans les érables est due en partie à la pression osmotique".

(je te passe les détails sur les concentrations massiques, je ne suis pas doué pour ça ^^)

Donc ta sève monte dans l'arbre grâce à cette pression osmotique, cependant, tu as la force de pesanteur qui s'oppose à la montée de la sève P=mg.
Cependant, pour pouvoir comparer la pression osmotique et la force de pesanteur, il faut que tu passes de la force de pesanteur à la pression.

Or, une pression P=F/S
Donc P(pesanteur) = (mg/S) et tu peux aller plus loin en disant que
m=concentration massique * volume
et dire que le volume = hauteur * surface.

Ainsi, tu as P(pesanteur)=rho*g*h.
Or, à l'équilibre, les deux forces de pression (osmotique et de pesanteur) sont les mêmes => P(pesanteur)=pi(pression osmotique)=rho*g*h

On connait pi, on connait rho, on connait g (=l'accélération) donc tu peux trouver h !

Bref, si ça peut t'aider... Bonne chance !
Top
Cilou30
Sexternoïde

Messages : 41
Enregistré : 06/10/2012
Posté le 27/10/2012 à 12:04 notnew
Bonjour,
Je suis en train de revoir mon tutorat de physique 2, et je me rends compte que j'ai pas pris la correction de la question 15.
La bonne réponse est la A, mais je ne me rappelle plus quelle formule il faut utiliser ...
Si une âme charitable passe par là et veut bien m'éclairer smilies
Top
- Sarah
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 402
Enregistré : 16/11/2011
Posté le 30/10/2012 à 16:59 notnew
Est il necessaire d'apprendre toutes les formules du cours de biophysique 3 pour le tutorat? y'en a pratiquement une quarantaine --'
Top
Maxa23
Doyenne (espèce rare)

Messages : 488
Enregistré : 16/10/2012
Posté le 31/10/2012 à 07:58 notnew
pour le tuto, il faut connaitre les principales, il ya des questions dessus mais si tu connais pas les signes par exemple, c'est pas grave. mais faut quand meme les apprendre pour le concours smilies
Top
- Sarah
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 402
Enregistré : 16/11/2011
Posté le 31/10/2012 à 14:15 notnew
D'accord, merci de ta réponse
Top
Memories
Désagrégée de médecine

Messages : 254
Enregistré : 28/08/2011
Posté le 01/11/2012 à 22:01 puis édité 1 fois notnew
Il est vraiment bien fait le nouveau cycle de BPH4 de D. Fagret, je le trouve clair et concis ! smilies
Top
JULIENs
Doyen

Messages : 459
Enregistré : 21/11/2010
Posté le 01/11/2012 à 22:48 notnew
En espérant que ses questions soient à l'image de son cours smilies

Mais j'ai comme un très mauvais présentiment pour ce concours de physique...
_____
Avada Kedavra paces! Alohomora p2 med!
Top
Jude26
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 351
Enregistré : 16/02/2011
Posté le 03/11/2012 à 18:01 notnew
bonjour à tous
j'ai une petite question pour villa, il dit que lors d'un processus exergonique, w, le travail effectué par le système est = PdeltaV - un.. Je comprends pas trop à qu'est ce que ça représente, que fait le travail lors d'un processus exergonique.. Surtout qu'au début il dit que w=PdeltaV +w' donc w devrait être > PdeltaV.. si qqun pouvait m'aider
Top
Cheers
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 211
Enregistré : 02/03/2012
Posté le 03/11/2012 à 20:33 notnew
Bonsoir,

Je comprends pas ta question, ça me tracasse smilies
La première définition qu'il donne du travail c'est W = PdeltaV + w', soit le travail produit par le système lorsque le volume change (delta V).

Ensuite il dit qu'un processus est exergonique quand delta G plus petit ou égal à O.

La deuxième définition du travail, W = PdeltaV - u.n, le travail proportionnel au nombre de particules lorsqu'on met ces particules de soluté dans la solution.
Donc, quand tu as n particules de solutés dans la solution, les forces intermoléculaires changent, et y a des forces de collisions exercées par les molécules de la solution sur les particules de soluté (mais là je me demande si je confond pas quelque chose)

Et donc si tu reviens à ton processus exergonique, tu sais que delta G = deltaU + PdeltaV - TdeltaS ce qui découle sur W plus petit ou égal à PdeltaV, puisque exergonique, et aussi je crois que c'est du fait que PdeltaS est plus grand ou égal à q, mais je me souviens plus trop. Donc si W est plus petit que Pdelta V, pour lui être égal tu dois enlever qqchose à PdeltaV, soit u.n (et lui, il atterrit comme ça, je crois pas qu'il faut chercher à comprendre comment u.n arrive là)


Désolée c'est pas clair, j'avoue que je me suis perdue en chemin, ça doit pas vraiment t'aider... D'ailleurs j'ai toujours pas bien compris ta question! Si quelqu'un peut venir nous éclairer ? smilies
Top
Jude26
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 351
Enregistré : 16/02/2011
Posté le 04/11/2012 à 08:10 puis édité 1 fois notnew
en fait je comprends pas comment w=VdeltaP si w' et après w plus petit que VdeltaP, ça veut dire que w' est négatif ?
et un ce sont les forces de collisions exercées par les molécules de la solution sur les particules de soluté ?
merci en tout cas d'avoir pris le temps de me répondre smilies
Top
Cheers
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 211
Enregistré : 02/03/2012
Posté le 04/11/2012 à 09:23 notnew
Ben w plus petit que PdeltaV c'est dans le cas d'un processus exergonique..

Au début, le travail qu'il définit par W, c'est bien le travail mécanique qui est lié à la variation de volume à la pression P (donc PdeltaV) + w' qui correspond à toute autre forme de travail que celle du travail produit par le système quand variation de volume ?

Et je crois que parfois le travail ne peut effectuer que le travail correspondant à PdeltaV, du coup w'= O (système isolé?)

AAAAAAAAH...je crois que je viens de percuter ta question.
Mais du coup, oui, vu comme ça ce serait logique que w' soit négatif.

Mais je pense que c'est deux situations distinctes et que le travail W est inférieure à PdeltaV car il faut aussi prendre en compte (soustraire) le "travail exercé par le potentiel chimique".

Mais dans le fond, u.n est négatif donc tu retrouves quand même une forme W = PdeltaV + w' (en supposant w'= -u.n)

Mais honnêtement faut attendre qu'une bonne âme viennent répondre!




en fait je comprends pas comment w=VdeltaP si w' et après w plus petit que VdeltaP, ça veut dire que w' est négatif ?
et un ce sont les forces de collisions exercées par les molécules de la solution sur les particules de soluté ?
merci en tout cas d'avoir pris le temps de me répondre smilies
Top
Jude26
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 351
Enregistré : 16/02/2011
Posté le 04/11/2012 à 09:39 notnew
ouai voilà donc W' serait négatif..
Merci bcp smilies
Top
Versatile
Interne

Messages : 133
Enregistré : 23/09/2012
Posté le 13/11/2012 à 09:09 puis édité 2 fois notnew
Quelqu'un pourrait bien m'expliquer la différence entre Energie transféré/transmise? (absorbée/diffusée, c'est bon c'est comprissmilies)
Puis tant qu'à faire, j'ai une autre question. L'effet création de paire a lieu pour un photon E>1.022MeV alors que dans l'eau c'est E>20 MeV. Pourquoi cette différence?
Top
Elastine
Nain-terne

Messages : 111
Enregistré : 25/06/2012
Posté le 13/11/2012 à 22:47 puis édité 1 fois notnew
N'ayant pas de thèse en physique nucléaire je suis pas sur de ce que je vais dire.

Cependant,je pense que rien ne change pour l'eau ou pour le vide.
Ce chiffre;20 MEV ,est juste un seuil où l'on peut considérer l'effet de création de paire comme non négligeable en radiobiologie smilies

Dans le cours Vuivui classe les effets compton/photoelectrique/creation de paire.
Et en fonction de l’Énergie,on considère qu'un effet va dominer les autres.
Top
Jude26
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 351
Enregistré : 16/02/2011
Posté le 15/11/2012 à 11:12 notnew
je comprends pas bien pourquoi la probabilité de l'effet photoélectrique diminue avec l'énergie ? pour moi plus l'énergie du photon incident est grande plus il a de chance d'arracher un électron...
Top
Aller en haut • 364 réponses • 19 pages • 1 ... 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
Offres d'emploi avec emploimedecin.comEmploi Soignant
Toutes les offres d'emploi
Publicité
Dr Irène Frachon « Le Mediator® est un poison lent pour la pharmacovigilance française » Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter