logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Questions relatives à l'ICM 2014-2015

Aller en bas • 32 réponses • 2 pages • 1 2
Friedrich
Nain-terne

Messages : 110
Enregistré : 20/01/2014
Posté le 28/03/2015 à 21:07 notnew
Bon alors moi j'avais aussi beugué au tuto sur la 20-D, et dans mon groupe, l'explication finale a été que dans cet exemple, ce n'est pas un effet indésirable car l'effet produit est dû à l’interaction entre deux médicaments, et pas au médicament seul.
Concernant le surdosage de morphine, pour moi ce n'est pas un effet indésirable puisque par définition, le surdosage n'est pas une posologie normale, or on ne peut parler d'effet indésirable que dans ce cas ... :/

Haha troisième explication possible smilies

Pour la morphine, c'est le prof himself qui nous l'a dit :/
Top
Ephie
Sexternus-minus

Messages : 31
Enregistré : 18/10/2014
Posté le 28/03/2015 à 22:10 notnew
Punaise sérieux ? Mais c'est trop bizarre ! C'est en surdosage et c'est écrit noir sur blanc dans le cours que effet indésirable c'est posologie normale ...
Top
BernadetteChirac
Nain-terne

Messages : 122
Enregistré : 06/10/2014
Posté le 28/03/2015 à 23:11 notnew
Attention pour la morphine il parle d’événement indésirable médicamenteux et pas effet indésirable ! C'est pas pareil smilies
Top
cmrf
Interne

Messages : 122
Enregistré : 04/09/2013
Posté le 24/04/2015 à 12:42 notnew
Bonjour,
Est-ce que vous pourriez me redire si un effet indésirable est évitable ou inévitable ? Je ne comprends toujours pas la 20D du tuto d'ICM3 :
Top
Friedrich
Nain-terne

Messages : 110
Enregistré : 20/01/2014
Posté le 24/04/2015 à 18:24 notnew
Salut, regarde ce que j'ai mis un peu plus haut à propos de cet item. J'en ai conclu que certains effets indésirables étaient évitables quand ils sont dûs à une EM, mais je suis peut être dans le faux, qui sait :p
Top
SC
Désagrégé de médecine

Messages : 268
Enregistré : 21/10/2014
Posté le 24/04/2015 à 20:28 notnew
Tout au début du cours il y a une phrase qui dit "certains effets indésirables sont prévisibles et donc évitables, on parle alors d'erreur médicamenteuse" mais bon avec ce prof je sais pas trop quoi en penser...
Je pense que par exemple on pourrait dire que la constipation dans le cas d'un traitement par morphinique est un effet indésirable evitable ( et une EM) car on aurait pu l'éviter en associant le traitement avec des laxatifs.
Top
Friedrich
Nain-terne

Messages : 110
Enregistré : 20/01/2014
Posté le 24/04/2015 à 21:07 notnew
A propos de l'ICM4 : Pouvons nous qualifier le droit de prescription du médecin d'absolu ?
Les annales se contredisent et c'est tout sauf clair dans le cours.
Top
Ephie
Sexternus-minus

Messages : 31
Enregistré : 18/10/2014
Posté le 25/04/2015 à 10:34 notnew
Je ne pense pas qu'on puisse dire que le pouvoir de prescription du médecin soit "absolu". Dia 24 du chapitre sur la prescription elle dit qu'il ne doit pas prescrire dans des domaines qui dépassent ses compétences. D'un autre côté "il ne doit pas" est différent de "il ne peut pas" (en plus elle donne l'exception des circonstances exceptionnelles...) Mais la diapo juste avant elle dit "dans les limites fixées par la loi". Donc "pouvoir absolu de prescription" ça me parait un peu trop "absolu" justement smilies En gros ça fait comme si il n'y aurait aucune contrainte légale et il fait ce qu'il veut quoi.
Donc moi j'aurais répondu faux (son pouvoir n'est pas absolu), mais sans pour autant être sûre à 100%.
Top
BernadetteChirac
Nain-terne

Messages : 122
Enregistré : 06/10/2014
Posté le 25/04/2015 à 11:18 notnew
J'ai trouvé ça sur internet, mais pas dans le cours alors à prendre avec des pincettes !!
"Les médicaments à prescription réservée à des médecins spécialistes (PRS) ne peuvent être prescrits que par certains médecins spécialistes.
Cette restriction peut être limitée à la seule prescription initiale. Dans ce cas, après la 1re prescription établie par le médecin spécialiste, le renouvellement peut être effectué par tout médecin après avoir vérifié le délai de validité de l'ordonnance. La prescription de renouvellement établie en ville doit être identique à la prescription initiale. Toutefois, en cas de nécessité, la posologie ou la durée de traitement peuvent être modifiées, après avoir vérifié le délai de validité de l'ordonnance initiale hospitalière fixé par AMM (Art. R.5121-90 à 92 du code de la santé publique)."
Top
Ephie
Sexternus-minus

Messages : 31
Enregistré : 18/10/2014
Posté le 25/04/2015 à 12:53 notnew
Bah en tout cas ça confirme qu'il existe certaines limites à leur pouvoir de prescription smilies
Top
jole
Bizute (future carrée)

Messages : 5
Enregistré : 02/09/2014
Posté le 03/05/2015 à 14:49 notnew
Salut! J'ai une petite question sur le tuto d'ICM4 par rapport à celui de l'an dernier où les réponses sont différentes.. La 36 est corrigée A cette année AB l'année derniere (q27).
L'item B c'est "la déontologie comprend des règles régissant les relations avec les autres professionnels" et l'année dernière c'était formulé "la déontologie est un ensemble de règles régissant les relations avec les autres professionnels". Je vois pas bien la différence entre les deux... smilies
Top
vir-us
Jeune Bizute

Messages : 4
Enregistré : 20/01/2015
Posté le 16/05/2015 à 09:48 notnew
Salut tout le monde smilies
J'ai une question en ICM3, est-ce que les EIM, les erreurs médicamenteuses et les effets indésirables sont tout le temps associés à un préjudice ? Parce qu'ils mettent " parfois" dans les annales...
Merci d'avance smilies
Top
Aller en haut • 32 réponses • 2 pages • 1 2
livreslivrescontactspublicationstwitter