logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Nombre de postes de pharmacien hospitalier

Aller en bas • 52 réponses • 3 pages • 1 2 3
paracelse75
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 51
Enregistré : 10/11/2011
Posté le 08/12/2011 à 18:09 notnew
Perso, j'aimerai que la pharmacie clinique existe en France, mais la réalité des déficits des hôpitaux passe avant tout.
Je suis également navré, mais je constate avec mes potes internes en Médecine autour de moi que ton ratio de 9/10 est loin d'être vrai! Crsoi-moi y'a plus d'un internes ou CCA qui rêvent de partir bosser en privée même si le boulot est moins passionant.
En revanche, il y a peu d'intérêt pour nous à tafer en clinique, car le travail y est franchement moins passionant, et les postes sont souvent disputés avec des officinaux et leur 2 DU ds la poche...smilies

Le déficit des hôpitaux touche aussi les médecins...
_____
"La seule différence entre un médicament et un poison, c'est la dose" Paracelse


Top
Zeph
Ministre de la Santé

Messages : 2789
Enregistré : 16/02/2005
Posté le 08/12/2011 à 22:55 notnew
Ouais mais il manque de médecins... pas de pharmaciens !
_____
Je fais toujours une petite sieste avant d'aller dormir (O. Wild)
Top
paracelse75
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 51
Enregistré : 10/11/2011
Posté le 09/12/2011 à 00:39 notnew
Ouais mais il manque de médecins... pas de pharmaciens !

Ils manquent de médecins, mais pas de PH. Donc pour les médecins, c'est aussi un peu la croix et la bannière pour pas rester assistants trop longtemps. Y'a quelques posts assez chauds sur le forum des carabins ou ils ne comprennent pas pourquoi ils ne sont payés que 2000€ après un bac+11.
_____
"La seule différence entre un médicament et un poison, c'est la dose" Paracelse


Top
boubb
Interne

Messages : 131
Enregistré : 15/07/2009
Posté le 09/12/2011 à 11:30 notnew
oui mais les médecins ont plus de possibilités pour exercer leur spécialité (privé) que les pharmaciens hospitaliers... Il y a plus de postes pour les médecins (privé et public) que pour les pharmaciens, c'est indéniable. et puis c'est logique, dans un hôpital, il faut plus de médecins que de pharmaciens. De toute façon ça ne change rien à notre sort...
_____
pharmacien hospitalier assistant
Top
paracelse75
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 51
Enregistré : 10/11/2011
Posté le 09/12/2011 à 14:43 notnew
oui mais les médecins ont plus de possibilités pour exercer leur spécialité (privé) que les pharmaciens hospitaliers... Il y a plus de postes pour les médecins (privé et public) que pour les pharmaciens, c'est indéniable. et puis c'est logique, dans un hôpital, il faut plus de médecins que de pharmaciens. De toute façon ça ne change rien à notre sort...

Je suis bien d'accord, mais il y a 100 fois plus de médecins qui rêvent d'une grande carrière hospitalière que de pharmaciens. Donc ça fait bouchon.
_____
"La seule différence entre un médicament et un poison, c'est la dose" Paracelse


Top
atomic31
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 70
Enregistré : 06/07/2005
Posté le 09/12/2011 à 16:03 notnew
il y a 100 fois plus de médecins qui rêvent d'une grande carrière hospitalière que de pharmaciens.
Proportionnellement, je pense qu'il doit y en avoir plutôt le même nombre...
Quoi qu'il en soit, quand on voit le problême qui est en train de réapparaitre actuellement sur les "RTT à l'hopital", on s'aperçoit que les pouvoirs public ont préféré laisser s'accumuler des milliers d'heures de récup, plutôt que de créer des postes. Donc je ne vois pas pourquoi ils pourraient en créer dans le futur même si le besoin est avéré.
Donc en gros, pour ceux qui ont eu l'internat, vous lancez un dé, si vous faites 5 ou 6 vous aurez un poste.
Top
Zeph
Ministre de la Santé

Messages : 2789
Enregistré : 16/02/2005
Posté le 09/12/2011 à 16:34 notnew
Je suis bien d'accord, mais il y a 100 fois plus de médecins qui rêvent d'une grande carrière hospitalière que de pharmaciens. Donc ça fait bouchon.
Ahahah, viens à Paris tu vas voir si les pharmaciens rêvent moins d'une grande carrière hospitalière, je pense que c'est totalement le contraire ! Le nombre qui, sur une promo, font des M2, des thèses de science... etc pour bosser là dedans plus tard, j'en connais aucun dans mes potes carabins ! smilies
_____
Je fais toujours une petite sieste avant d'aller dormir (O. Wild)
Top
pharmatt
Jeune Carabin

Messages : 14
Enregistré : 09/12/2011
Posté le 09/12/2011 à 18:04 notnew
Et sinon vous pensez quoi du tout récent rapport de l'IGAS concernant le circuit des médicaments à l’hôpital ? n'y a t-il pas une ombre de réponse à toutes vos questions ?
Top
atomic31
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 70
Enregistré : 06/07/2005
Posté le 09/12/2011 à 20:03 notnew
Voici le lien du document en question :
http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/114000684/0000...
Il y a des choses intéressantes à y piocher et enfin des données chiffrées, notamment en annexe 16 page 263 :"l'impact économique du développement de la pharmacie clinique ".
Top
paracelse75
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 51
Enregistré : 10/11/2011
Posté le 10/12/2011 à 03:16 notnew
il y a 100 fois plus de médecins qui rêvent d'une grande carrière hospitalière que de pharmaciens.
Proportionnellement, je pense qu'il doit y en avoir plutôt le même nombre...
Quoi qu'il en soit, quand on voit le problême qui est en train de réapparaitre actuellement sur les "RTT à l'hopital", on s'aperçoit que les pouvoirs public ont préféré laisser s'accumuler des milliers d'heures de récup, plutôt que de créer des postes. Donc je ne vois pas pourquoi ils pourraient en créer dans le futur même si le besoin est avéré.
Donc en gros, pour ceux qui ont eu l'internat, vous lancez un dé, si vous faites 5 ou 6 vous aurez un poste.

Bah non justement comme je l'avais déjà dit avant de lire le rapport de l'igas, le développement de la pharmacie clinique aurait un cout pour l'état, mais il permettrait de faire des économies grâce à une meilleure qualité de soins.

On sait tous que le pays n'a plus de sous, mais la pharmacie clinique ne lui en fera pas forcement perdre. C'est le même principe que les nouvelles missions des pharmaciens d'officine, qui biens mises en place permettront de faire des économies.
_____
"La seule différence entre un médicament et un poison, c'est la dose" Paracelse


Top
paracelse75
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 51
Enregistré : 10/11/2011
Posté le 10/12/2011 à 03:19 puis édité 1 fois notnew
Je suis bien d'accord, mais il y a 100 fois plus de médecins qui rêvent d'une grande carrière hospitalière que de pharmaciens. Donc ça fait bouchon.
Ahahah, viens à Paris tu vas voir si les pharmaciens rêvent moins d'une grande carrière hospitalière, je pense que c'est totalement le contraire ! Le nombre qui, sur une promo, font des M2, des thèses de science... etc pour bosser là dedans plus tard, j'en connais aucun dans mes potes carabins ! smilies

Disons que la nouvelle génération de médecins n'est plus d'accord pour bosser 60h par semaines en libéral. La profession se féminise et le confort de vie devient prioritaire sur le travail.

Mais les pharmaciens à Paris on sait tous que c'est des grosses bêtes smilies
_____
"La seule différence entre un médicament et un poison, c'est la dose" Paracelse


Top
jimmyp
Nain-terne

Messages : 125
Enregistré : 31/10/2005

Vie réelle
Jeremie Martinet - 38 ans
Pays : France
Domaine : Pharmacie
Niveau : Pharmacien
Fac : GRENOBLE
Posté le 12/12/2011 à 11:45 notnew
Pour la pharmacie clinique, bien que je sois biologiste j'ai fait mes études et mon internat à Grenoble ou elle est assez développée, j'ai donc une petite connaissance de son avancée. Il y a eu création de postes de PC, mais comme dis dans mes postes précédents, pour avoir ces postes il a fallu 2 choses principales: La volonté des médecins d'avoir des pharma dans les services (et ca ca a pris plus de 10 ans à force d'avoir des internes dans les services qui font avancer les choses et ont amené une réel plus valus) et pouvoir prouver que la création de ces postes ont fait GAGNER de l'argent à l'hosto.
En gros les postes ont à la base était créer pour 2 ans, une étude pharmaco-économique a été faites et là hoooo miracle elle a démontré que d'avoir un pharmacien clinicien fait baisser le cout du poste médicament dans le service (moins d interactions, meilleur gestion des prescriptions, éducation thérapeutique donc moins de mésusage des médicaments...). Et hop les postes sont devenus perenes.

Bref pour que ca se développe il faut que les seniors aient la volonté de faire tout ca. Oui ca prends du temps, oui ce n'est pas facile mais oui ca marche.

Pour le DES qualifiant, disons que les représentants des internes et des seniors font leur maximum pour l'obtenir.
_____
Jérémie
Assistant hospitalo-universitaire
Immunologie/thérapie cellulaire
Rouen
Top
Aller en haut • 52 réponses • 3 pages • 1 2 3
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Publicité
L’interview du mois Jérémy Do Cao, président de l’Association des juniors en pédiatrie Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter