logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Praticien remplaçant : vos avis et infos

Aller en bas • 40 réponses • 2 pages • 1 2
Czéroça
Désagrégé de médecine

Messages : 241
Enregistré : 08/09/2009
Posté le 22/08/2014 à 12:03 notnew
Mais non il ne faut pas s'en faire.
Les missions des pharmaciens hopitaliers augmentent de plus en plus. On voit bien ce que les ARS veulent nous coller sur le dos (Concilitation médicamenteuses d'entrée et de sortie), il va forcément falloir recruter un jour.

Parce que quand je vois les effectifs pharmaceutiques des CHR et autres hopitaux locaux (chez moi un pharmacien pour 250 lits), et le temps estimé pour cette conciliation par les études (30 min par patient)c'est tout simplement impossible à mettre en place. Seul les CHU avec leurs escadrons d'interne/externe pourront se permettre ce luxe, et encore pas sur tous les lits d'hospitalisation

C'est pas ce qui manque des pharmaciens hospitaliers en plus non ?smilies

Figure toi qu'avec l'arrivée du DES obligatoire pour exercer en PUI, c'est ce qu'il risque de manquer... Ne pas oublier cela sera aussi valable pour les cliniques privées.
Top
Silvine
Altesse Sérénissime

Messages : 4783
Enregistré : 27/04/2008

certification
Vie réelle
Laura Ruesche
Pays : France
Domaine : Pharmacie
Niveau : Pharmacien
Fac : RENNES
Posté le 22/08/2014 à 12:09 notnew
Mais non il ne faut pas s'en faire.
Les missions des pharmaciens hopitaliers augmentent de plus en plus. On voit bien ce que les ARS veulent nous coller sur le dos (Concilitation médicamenteuses d'entrée et de sortie), il va forcément falloir recruter un jour.

Parce que quand je vois les effectifs pharmaceutiques des CHR et autres hopitaux locaux (chez moi un pharmacien pour 250 lits), et le temps estimé pour cette conciliation par les études (30 min par patient)c'est tout simplement impossible à mettre en place. Seul les CHU avec leurs escadrons d'interne/externe pourront se permettre ce luxe, et encore pas sur tous les lits d'hospitalisation

C'est pas ce qui manque des pharmaciens hospitaliers en plus non ?smilies

Figure toi qu'avec l'arrivée du DES obligatoire pour exercer en PUI, c'est ce qu'il risque de manquer... Ne pas oublier cela sera aussi valable pour les cliniques privées.

Oui enfin avec l'histoire de la VAE pour le DES, je ne suis pas sûre qu'on va voir une énorme différence... les gens qui sont en poste actuellement feront leur VAE, et resteront en poste. L'effet va se voir seulement sur le long terme.

quelqu'un pour ma question sur les M2 ? smilies
_____
Administratrice forum. Responsable communication SAIPR 2016
___________________________________________________________
"On est tous le con de quelqu'un."
Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 22/08/2014 à 12:19 notnew
Le peu d'effectifs pharmaceutiques ça ne vient pas d'une pénurie mais d'une volonté délibérée d'en haut (corrigé moi si je me trompe)
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
Silvine
Altesse Sérénissime

Messages : 4783
Enregistré : 27/04/2008

certification
Vie réelle
Laura Ruesche
Pays : France
Domaine : Pharmacie
Niveau : Pharmacien
Fac : RENNES
Posté le 22/08/2014 à 12:29 notnew
Le peu d'effectifs pharmaceutiques ça ne vient pas d'une pénurie mais d'une volonté délibérée d'en haut (corrigé moi si je me trompe)

Je ne comprends pas ce que tu veux dire smilies
_____
Administratrice forum. Responsable communication SAIPR 2016
___________________________________________________________
"On est tous le con de quelqu'un."
Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 22/08/2014 à 12:32 notnew
Je répondais à ça

"Parce que quand je vois les effectifs pharmaceutiques des CHR et autres hopitaux locaux (chez moi un pharmacien pour 250 lits), et le temps estimé pour cette conciliation par les études (30 min par patient)c'est tout simplement impossible à mettre en place. Seul les CHU avec leurs escadrons d'interne/externe pourront se permettre ce luxe, et encore pas sur tous les lits d'hospitalisation"

Comme quoi le fait qu'il y a un pharmacien pour 250 lits, c'est pas à cause d'une pénurie mais d'une volonté délibérée que de recruter 1 pharmacien pour 250 lits
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
Silvine
Altesse Sérénissime

Messages : 4783
Enregistré : 27/04/2008

certification
Vie réelle
Laura Ruesche
Pays : France
Domaine : Pharmacie
Niveau : Pharmacien
Fac : RENNES
Posté le 22/08/2014 à 12:39 notnew
Je répondais à ça

"Parce que quand je vois les effectifs pharmaceutiques des CHR et autres hopitaux locaux (chez moi un pharmacien pour 250 lits), et le temps estimé pour cette conciliation par les études (30 min par patient)c'est tout simplement impossible à mettre en place. Seul les CHU avec leurs escadrons d'interne/externe pourront se permettre ce luxe, et encore pas sur tous les lits d'hospitalisation"

Comme quoi le fait qu'il y a un pharmacien pour 250 lits, c'est pas à cause d'une pénurie mais d'une volonté délibérée que de recruter 1 pharmacien pour 250 lits

ah oui tout à fait.
Je ne pense pas que le fait que la pharmacie clinique se développe un peu partout va déboucher sur des embauches. Les petits CH avec peu de moyens humains et financiers demanderont à leur pharmacien de faire plus avec ce qu'il a déja, mais ne créeront pas de poste pour autant. Au mieux il y aura des postes d'internes supplémentaires (et des bouchons à la sortie) !
_____
Administratrice forum. Responsable communication SAIPR 2016
___________________________________________________________
"On est tous le con de quelqu'un."
Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 22/08/2014 à 14:19 notnew
Très encourageant pour les internes et futurs internes en PHPR smilies
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
Czéroça
Désagrégé de médecine

Messages : 241
Enregistré : 08/09/2009
Posté le 22/08/2014 à 14:56 puis édité 1 fois notnew
Mais non il ne faut pas s'en faire.
Les missions des pharmaciens hopitaliers augmentent de plus en plus. On voit bien ce que les ARS veulent nous coller sur le dos (Concilitation médicamenteuses d'entrée et de sortie), il va forcément falloir recruter un jour.

Parce que quand je vois les effectifs pharmaceutiques des CHR et autres hopitaux locaux (chez moi un pharmacien pour 250 lits), et le temps estimé pour cette conciliation par les études (30 min par patient)c'est tout simplement impossible à mettre en place. Seul les CHU avec leurs escadrons d'interne/externe pourront se permettre ce luxe, et encore pas sur tous les lits d'hospitalisation

C'est pas ce qui manque des pharmaciens hospitaliers en plus non ?smilies

Figure toi qu'avec l'arrivée du DES obligatoire pour exercer en PUI, c'est ce qu'il risque de manquer... Ne pas oublier cela sera aussi valable pour les cliniques privées.

Oui enfin avec l'histoire de la VAE pour le DES, je ne suis pas sûre qu'on va voir une énorme différence... les gens qui sont en poste actuellement feront leur VAE, et resteront en poste. L'effet va se voir seulement sur le long terme.

quelqu'un pour ma question sur les M2 ? smilies

Je t'ai répondu en page 1.;-)
Top
Silvine
Altesse Sérénissime

Messages : 4783
Enregistré : 27/04/2008

certification
Vie réelle
Laura Ruesche
Pays : France
Domaine : Pharmacie
Niveau : Pharmacien
Fac : RENNES
Posté le 22/08/2014 à 15:35 notnew
On nous donne de nouvelles missions, mais y'a pas de sous pour nous payer...
Je ne suis pas sûre que ça va déboucher sur des emplois supplémentaires. comme dans tous les autres corps de métiers de la santé, on nous demande de faire toujours plus (et mieux) avec moins de moyens (ou autant dans le meilleur des cas)...

Tu penses qu'il faut faire un master 2 pour ne pas se fermer les portes des CHU ?
si oui, quels M2 faire ? les seuls qui m'intéressent sont des M2 pour les indus, c'est ballot smilies

Malheureusement faire un M2 pour faire un M2, c'est une connerie, si tu n'envisage pas de carrière universitaire, mais il y'a très peu d'élu, et quand je vois tous ces internes qui s'empilent dans des M2... Les CHU (en dehors d'une carrière HU) s'en foutent de ton M2, étant donné qu'ils te connaissent depuis 4 ans, bien souvent ce qui prime c'est ton entente avec les chefs (et ta capacité à dire oui à tout ce qu'on te demande). ATTENTION, parfois un M2 peut être un handicap au recrutement dans un petit etablissement, car qui dit M2 dit spécialisation or dans les CHR ce que l'on recherche c'est de la polyvalence.

excuse moi je n'avais pas vu ta réponse ^^
ça me rassure car franchement pas envie de m'embêter avec un M2...
je pense pareil que toi, mais à force de lire et d'entendre des trucs, des fois on se met à douter.
_____
Administratrice forum. Responsable communication SAIPR 2016
___________________________________________________________
"On est tous le con de quelqu'un."
Top
Czéroça
Désagrégé de médecine

Messages : 241
Enregistré : 08/09/2009
Posté le 22/08/2014 à 15:56 notnew
En fait , il faut que tu saches que les CHU et les facultés ont tout interêt à te faire croire que le M2 est indispensable.

- Les facultés parce que tu vas payer une année de scolarité en plus. Mais aussi car tu vas faire tourner leur services de recherche pour pas cher. (Tu es un pesonnel très qualifié, qui ne leur coute rien, puisque généralement tu t'autofinances (année recherche, bourse privée, prostitution, mendicité).
- Les CHU et surtout les PU/MCU qui t'accueillent dans leur M2car ça augmente leurs stats et vu que tu vas forcément publier sur tes travaux, ils pourront tranquillement mettre leur nom à la fin de ta publi (et ainsi essayer de gagner au jeu du kikicékalaplusgrosse?, jeu consistant à réunir 2 Universitaires devant pubmed et devoir kikaféleplusdepubli)
Top
Mecir
Jeune Carabin

Messages : 12
Enregistré : 15/07/2014
Posté le 22/08/2014 à 15:58 notnew
Après, il suffit que les nouvelles missions (validation et conciliations systématiques p.e.) conditionnent le remboursement des actes et produits hors GHS au même titre que le respect du CBU. Les CH se rendront vite compte qu'ils auront plus à gagner a créer des postes de PH ou au moins d'assistants plutôt que de perdre 2% sur le remboursement du hors GHS...
Top
Mecir
Jeune Carabin

Messages : 12
Enregistré : 15/07/2014
Posté le 22/08/2014 à 16:00 notnew
J'aime ta manière de voir Czéroça, c'est sans doute assez vrai ^^
Top
Czéroça
Désagrégé de médecine

Messages : 241
Enregistré : 08/09/2009
Posté le 22/08/2014 à 16:45 notnew
Après, il suffit que les nouvelles missions (validation et conciliations systématiques p.e.) conditionnent le remboursement des actes et produits hors GHS au même titre que le respect du CBU. Les CH se rendront vite compte qu'ils auront plus à gagner a créer des postes de PH ou au moins d'assistants plutôt que de perdre 2% sur le remboursement du hors GHS...

Le problème c'est que les ARS ne sanctionnent pas là dessus, elles ne sanctionnent que sur les Fichcomp mensuels qu'on leur envoie (on s'est pris un contrôle et 1% de non remboursement tout ça parce qu'ils avaient trouvés un ou deux dossiers un peu bancal). En tout cas je n'ai jamais vu de sanction pour les établissments sans analyse pharmaceutique ou sans conciliation.
Top
Mecir
Jeune Carabin

Messages : 12
Enregistré : 15/07/2014
Posté le 22/08/2014 à 16:54 notnew
En effet... Après cela peut toujours changer, la tendance globale est quand même à la qualité à tout va et l'optimisation, si les avantages économiques et/ou de santé pub de la validation et de la concil sont démontrés, ça ne m'étonnerai pas qu'elles finissent par conditionner les remboursements.
Top
Ergotamine
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 59
Enregistré : 07/01/2012
Posté le 22/08/2014 à 17:28 notnew
C'est quand même super inquiétant/déprimant votre conversation smilies

En cours on nous fait miroiter avec la délivrance nominative individuelle, pas de difficulté à trouver un emploi, l'obligation des CH à se mettre au norme (DNI), le suivi pharmaceutique etc ... Mais en vous lisant j'ai l'impression que ça reste uniquement sur un papier, au fond du tiroir smilies
Top
Czéroça
Désagrégé de médecine

Messages : 241
Enregistré : 08/09/2009
Posté le 22/08/2014 à 17:58 notnew
C'est quand même super inquiétant/déprimant votre conversation smilies

En cours on nous fait miroiter avec la délivrance nominative individuelle, pas de difficulté à trouver un emploi, l'obligation des CH à se mettre au norme (DNI), le suivi pharmaceutique etc ... Mais en vous lisant j'ai l'impression que ça reste uniquement sur un papier, au fond du tiroir smilies

Whaou en cours on parle maintenant de DNI, même si je connaissais pas le terme, (Au passage Nominative et Individuelle c'est pas un pléonasme?)c'est bien d'en parler à la fac maintenant, (même si probablement ceux qui en parlent n'ont aucune notion de l'ensemble des problématiques d'une Dispensation nominative automatisée ou non.

Il ne faut pas être déprimé, moi je suis optimiste, entre les départs à la retraite, le DES obligatoire ect... il y'aura des places à prendre.
Top
Ergotamine
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 59
Enregistré : 07/01/2012
Posté le 22/08/2014 à 18:05 notnew
Et pourtant d'après mes souvenirs c'est bien cet acronyme que le prof avait utilisé il y a 2 ans (oui déjà en PACES on évoque le sujet, lutte contre la iatrogénie médicamenteuse etc ...), mais c'est plutôt dispensation individuelle ET nominative (même s'il doit exister d'autres appellations, l'idée est là).

Je ne suis PAS ENCORE déprimé, je suis loin de la fin de mes études, mais je commence à m'y pencher sérieusement. J'attend de voir l'évolution du métier, parce que les réformes c'est bien beau mais il faut que ce soit appliqué après smilies
Top
Farmacista
Chef des sévices

Messages : 438
Enregistré : 09/03/2013
Posté le 22/08/2014 à 23:35 notnew
Départs à la retraite, enfin j'ai l'impression qu'entre temps il y a eu beaucoup de PH formés, DES qualifiant mais c'est pas retroactif, bref chaque jour je doute de plus en plus de mon orientation en pharmacie. Si c'est pour galérer à trouver un job en étant BAC+6, BAC+9 puis en trouver un pour être payé des clopinettes non merci !
_____
Anciennement l'apôtre Farmacien
Top
boubb
Interne

Messages : 131
Enregistré : 15/07/2009
Posté le 23/08/2014 à 17:53 notnew
Franchement, à ceux qui ont encore le choix : faites plutôt médecine ! Vous trouverez du boulot à foison, intéressant et vous n'aurez pas besoin de prouver constamment votre plus value de pharmacien.
Moi je suis principalement sur l'activité d'analyse pharmaceutique, j'aime ça et je suis convaincue de notre rôle à jouer dans la sécurité de la prise en charge médicamenteuse, mais c'est assez ingrat dans le fond (entre les médecins qui s'en foutent même si on est pertinents,...).
Ou alors il faut trouver un poste dans un hôpital qui a réussi à valoriser la profession comme le CH de Valenciennes, le CHU de Nîmes...
_____
pharmacien hospitalier assistant
Top
boubb
Interne

Messages : 131
Enregistré : 15/07/2009
Posté le 23/08/2014 à 18:02 notnew
Rectification : mes propos sont valables pour ceux qui veulent faire de la pharmacie clinique. Tout dépend de ce que l'on recherche. Par ex, les pharmaciens hospitaliers spécialisés en production (stérilisation, pharmacotechnie) ne recherchent pas ce côté clinicien et n'ont sûrement pas les mêmes propos que moi.
_____
pharmacien hospitalier assistant
Top
Aller en haut • 40 réponses • 2 pages • 1 2
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Publicité
Anne-Marie Curat, présidente de l’Ordre des sages-femmes : « Les sages-femmes sont encore trop invisibles ! » Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter