logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Salaire pharmacien en clinique privée

Aller en bas • 3 réponses
Martin31
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 23/01/2019
Posté le 23/01/2019 à 15:34 notnew
Bonjour,

J'ai terminé mon internat en novembre 2017 et je suis depuis pharmacien assistant dans un CH. Les perspectives d'évolutions sont bien minces dans cet établissement et j'ai éventuellement une opportunité dans une clinique MCO du coin.
Avant de les rencontrer j'aurais souhaité savoir à quel salaire on peut prétendre dans le privé, sur un temps plein et en faisant valoir notre internant ?
En effet, je sais que les cliniques se basent sur la grille de la FHP, où les salaires sont bas, mais il me semble qu'ils restent négociables ?
J'aimerais donc avoir votre retour, car je n'en ai aucune idée, et pour pouvoir négocier correctement.

De plus, je suis preneur de vos retours d'expériences sur le travail en clinique MCO smilies

Merci,

Maxime
Top
zen²
Ministre de la Santé

Messages : 922
Enregistré : 28/09/2007
Posté le 23/01/2019 à 15:40 puis édité 2 fois notnew
Salut,

Ton internat n'as plus de valeur depuis le passage du DES qualifiant.
Tout les candidats au poste ont forcement l'internat, ou ceux qui font valoir leur expérience hospitalière, mais même face à eux, ça ton internat ne sera pas intéressant (le DRH s'en fout royal que t'ai fait un semestre aux chimio ou que tu sais ce que c'est un essai clinique).

A mon avis, mais ça reste mon avis :
- en dessous de 3000€ net mensuel tu leur rigole au nez et tu te casse (après tu reviens).
- 3500€ net mensuel c'est clairement le strict minimum
- 4000€ net mensuel ça commence à être dans la fourchette haute de ce qu'ils peuvent te proposer.

A mon avis ça se négociera entre 3000 et 3500€ net. Que tu dois contre balancer avec ton expérience et ce que tu peux leur apporter. Insiste pas mal là dessus, part du principe que pour la clinique, avoir un pharmacien c'est du réglementaire et que tu leur coûte uniquement de l'argent.
Essaie de voir :
- le profil de l'ancien pharmacien, ce que tu apporterai en plus
- depuis quand ils recherchent : si ils sont en galère depuis un bon moment alors ils négocieront moins
- si il y a d'autres candidat, car tu trouveras toujours un c** qui acceptera de bosser pour un SMIC.

N'oublie pas que t'es indispensable au fonctionnement de la clinique, que c'est réglementaire, que tu peux leur apporter quelque chose ... et que donc demander 4000€ net n'est pas exagéré par rapport à tout le reste de la masse salariale !


après te concernant, c'est toujours le dilemne après un premier contrat d'assistant : quoi faire ? Pousser encore pour une opportunité ? Griller toutes ses années d'assistant ? ou partir direct dans le privé ?
Une chose est certaine, si tu pars, tu auras énormément de mal à revenir assistant et peut-être revenir dans le circuit du public, même si c'est pas infaisable.
Si tu le sens bien dans la clinique et que c'est une "bonne opportunité" alors fonce, encore plus si c'est un gros groupement qui propose très souvent des possibilités de mobilité et évolution en interne.
Top
Czéroça
Désagrégé de médecine

Messages : 244
Enregistré : 08/09/2009
Posté le 24/01/2019 à 11:36 notnew
Zen² a raison.

En dessous de 3500 net, c'est pas la peine, car après les revalorisation sont compliquées à avoir dans le privé.

Et comme il dit si ça fait des mois qu'ils galèrent tu demande minimum 4000 net.

Par contre attention ils essaient toujours de t'avoir entre le brut et le net.

Fait valoir ton expérience. Et renseigne toi bien sur les activités de la clinique, essaye de lire leur dernier rapport de certification, pour voir leur forces et leurs faiblesses surtout (même si des fois les cliniques sont très fortes pour mettre la poussière sous le tapis).
Top
Claude Bernard
Bizut (futur carré)

Messages : 8
Enregistré : 30/05/2018
Posté le 04/02/2019 à 14:23 notnew
Bonjour,

Plutôt d'accord avec ce qu'il se dit plus haut, à savoir que 3500€ nets sont un minimum surtout avec un contrat de gérance (responsabilités+++).

Il faut savoir que si l'avancement dans le public est automatique, c'est complètement faux dans le privé. Une fois le salaire négocié à l'embauche, il est difficile d'obtenir une augmentation régulière. C'est une des raisons pour laquelle il faut négocier un maximum à l'entretien.

Maintenant, un des axe de négociation que tu peux tenter est ton implication dans les instances de l'établissement. Pour un contrat de gérance, le contrat va stipuler que tu es garant du fonctionnement de la PUI, responsable du stock (d'un point de vue réglementaire et économique), des stupéfiants etc...
Ça, c'est ce qui justifie les 3500€ nets.

Ensuite, tu peux avancer le fait que, en tant que pilote du circuit du médicament, tu vas être amené à t'impliquer dans plusieurs missions transversales au sein du COMEDIMS, CLIN, CLUD, COPIL...

D'après toi, ces missions transversales seront valorisées par ton expérience du public et méritent de négocier ton salaire à la hausse, à savoir 4000€ nets par mois.

En gros, pharmacien de PUI en clinique, si tu appliques à la lettre tes obligations, tu es là pour commander les médicaments et garantir l'approvisionnement, et c'est tout. Si tu proposes de t'investir dans d'autres missions transversales, c'est l'occasion de négocier à la hausse.

Mais l'expérience d'interne ne joue pas en ta faveur. Les directeurs dans le privé se foutent complètement de la pharmacie clinique, des essais cliniques ou de la conciliation. Ce ne sera jamais un angle d'attaque pour négocier ton salaire de dire "Oui mais regardez, j'ai quand même publié des articles sur les risques en URCC ou la conciliation de sortie".

Ceci étant dit, les pharmaciens habilités à exercer en PUI se raréfient. Même si les directions du privé sont conscients de la difficulté à recruter, ils essaient encore de tirer les salaires à minima. Mais il ne faut surtout pas hésiter à refuser des offres qui te paraissent en dessous du marché. Tu seras d'ailleurs surpris d'être rappelé dans certains cas.
Top
Aller en haut • 3 réponses
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Offres d'emploi avec emploimedecin.comEmploi Soignant
Toutes les offres d'emploi
Publicité
Pr Vincent Renard, président du CNGE : « Il manque une quatrième année de DES professionnalisante » Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter