logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Réforme statut PH - Effet sur les pharmaciens ?

Aller en bas • 6 réponses
AntoineL
Bizut (futur carré)

Messages : 9
Enregistré : 19/05/2014
Posté le 09/04/2019 à 21:06 notnew
Bonjour à tous !

La réforme du statut de praticien hospitalier devrait paraitre dans les mois qui viennent.
Concernant les médecins, cela leur permettra a priori notamment d'allier carrière publique / privée. Il est aussi évoquée la suppression du statut d'assistant et du CNPH.
Mais quel sera l'impact de cette réforme pour les pharmaciens hospitaliers ? Le statut d'assistant, bien que "précaire", permet tout de même à bon nombre de post-internat de trouver des postes relativement facilement, en tout cas bien moins difficilement que s'il fallait trouver un poste de PH d'emblée.
La suppression du CNPH permettra t elle aux jeunes post-internat de postuler sur les postes de PH ?

Bref, le cas des pharmaciens hospitaliers n'est que très peu abordé quand on parle de cette réforme, nous y seront pourtant pleinement intégré !

Bonne soirée !! smilies
Top
de rubiana
Administratrice

Messages : 197
Enregistré : 21/06/2016
Posté le 10/04/2019 à 13:59 notnew
http://www.remede.org/documents/etudiants-en-pharmacie-les-oublie...
Top
AntoineL
Bizut (futur carré)

Messages : 9
Enregistré : 19/05/2014
Posté le 10/04/2019 à 16:08 notnew
La réforme des DES est également un problème qui traine depuis pas mal de temps.

Mais je parlais plus particulièrement de la réforme du statut de praticien hospitalier et de la suppression du concours PH pour les assistants. smilies
Top
Czéroça
Désagrégé de médecine

Messages : 250
Enregistré : 08/09/2009
Posté le 23/04/2019 à 10:59 notnew
Pour l'instant c'est assez flou, les syndicats (SYNPREPH, SNPHPU) sont normalement sur le coup...

Mais il est sur qu'il va falloir faire attention à ce qui va être proposé.

Après là ou je suis pas inquiet c'est que nous ne sommes pas la seule spécialité à ne pas faire du privé (Biologie médicale, Medecine interne, pediatrie, réanimation....)
Top
zen²
Ministre de la Santé

Messages : 945
Enregistré : 28/09/2007
Posté le 19/05/2019 à 13:50 notnew
Pas forcément Czéroça, c'est un peu compliqué, actuellement de savoir s'il est possible de faire des remplacements dans le privé.
Je pense à mes collègues en clinique et je me demande comment ils font pour trouver des remplaçants pour leurs congés.
On autorise les internes à remplacer un gérant, mais quid de la faisabilité d'une telle possibilité ? ça concerne uniquement les internes en M2 ? Pour les autres, ils ont un taff temps pleins.
Il faudrait pouvoir facilité la possibilité aux internes, assistants, attachés, PH (même si bon, il sont déjà confortablement installés) de pouvoir faire des rempla dans le privé.

Concernant la réforme du statut de praticien et la suppression du concours PH je pense qu'il sera possible pour n'importe qui, titulaire du DES (ou d'expérience suffisante) de postuler sur un poste de PH.
Néanmoins, ce n'est pas tellement ça le problème mais la disponibilité des postes.
Et puis, objectivement, le concours PH c'est bien LA stupidité administrative française : ça ne sert à rien et ça fait perdre du temps et de l'argent à tout le monde !
Top
Claude Bernard
Bizut (futur carré)

Messages : 9
Enregistré : 30/05/2018
Posté le 28/05/2019 à 12:49 notnew
Je pense à mes collègues en clinique et je me demande comment ils font pour trouver des remplaçants pour leurs congés.
On autorise les internes à remplacer un gérant, mais quid de la faisabilité d'une telle possibilité ? ça concerne uniquement les internes en M2 ? Pour les autres, ils ont un taff temps pleins.
Il faudrait pouvoir facilité la possibilité aux internes, assistants, attachés, PH (même si bon, il sont déjà confortablement installés) de pouvoir faire des rempla dans le privé.

Bonjour tout le monde,

C'est le problème des directions au sein des structures privées qui ne se sont jamais préoccupés des remplacements de la PUI.
Il existait un vivier de pharmaciens officinaux disponibles pour effectuer des remplacements ponctuels. Avec le décret d'autorisation d'exercice en PUI, la pénurie de pharmaciens habilités à remplacer oblige les établissement à revoir leur stratégie d'embauche. Avant, pour caricaturer, c'est le gérant qui appelait son pote de l'officine d'à côté pour venir deux semaines à Noël passer les commandes à la PUI. Mais c'est un glissement de tâche qui a été toléré pendant des années par les pharmaciens en poste. Ce n'est pas aux salariés de la PUI de trouver leurs remplaçants en cas d'absence. C'est un problème strictement RH. Donc si les directions veulent pouvoir remplacer leur pharmacien gérant, il n'y a pas d'autres solutions que l'attractivité (salaires, logement, avantages en nature...). C'est notamment ce qu'il se passe avec les médecins. Je peux vous garantir, pour l'avoir été, que proposer un salaire attractif avec des conditions d'accueil (logement, voiture...) à des internes, pour découvrir le travail en clinique privée les fera venir. Ce serait notamment l'occasion de faire des rentrées d'argent pour ceux qui passent un M2 ou thèse et qui sont en disponibilité.
Top
zen²
Ministre de la Santé

Messages : 945
Enregistré : 28/09/2007
Posté le 05/06/2019 à 17:21 puis édité 1 fois notnew
En effet, et pas que pour les internes, il y a aussi déjà pharmaciens ne faisant que des remplacements et qui s'y retrouve financièrement.

Mais en pratique, à quel moment un interne est disponible pour remplacer ?
Pendant ses RS ?
Pendant ses congés annuel ?

Aucun contrat n'est signé entre le CH et l'interne lors de sa prise de fonction, mais est-ce que les "conventions" ou je ne sais quoi d'autre qui régis le travail des internes autorise un interne qui est en poste à temps plein à travailler sur des Congés payés ? sur ses RS ? J'en doute.
Pour les Assistants et attachés, certains font des remplacements en clinique mais techniquement ils n'ont pas le droit, cela se fait "en douce" : il n'est pas possible de travailler sur ses CA (la loi l'interdit) et sur les RTT cela reste flou. Et de toute façon de nombreux CHU font signer une close d'exclusivité rendant impossible ce genre de "dépannage" pour se faire un peu d'argent et travailler son "réseau" côté privé.
Top
Aller en haut • 6 réponses
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Publicité
L’interview du mois Jérémy Do Cao, président de l’Association des juniors en pédiatrie Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter