logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Post-internat : Assistanat vs travailler en clinique privée

Aller en bas • 7 réponses
Cecill
Jeune Bizute

Messages : 1
Enregistré : 29/10/2019
Posté le 29/10/2019 à 12:40 notnew
Bonjour à tous,

Je vais entamer ma dernière année d’internat de pharmacie hospitalière et je me pose beaucoup de questions en ce concerne mon futur...
Compte tenu des faibles débouchés pour les pharmaciens hospitaliers dans la fonction publique, je commence à me demander s’il ne vaut pas mieux postuler directement en clinique privée plutôt que de viser un poste d’assistant qui ne me mènera probablement nul part. Qu’en pensez-vous ?
Je voulais savoir aussi si pour travailler en clinique privée, il fallait avoir un profil type ? On nous a incité pendant tout notre internat à nous spécialiser, à faire des Masters et j’ai l’imppression que ce n’est pas ce que recherche les DRH du privé.
Est-ce qu’on peut s’en sortir dans le privé quand on a un profil « pharmacie clinique » et peu voire pas d’expérience dans le domaine de la Stérilisation et des DM ?
J’ai encore une dernière question en ce qui concerne la rémunération : la rémunération d’un pharmacien adjoint dans le privé est-elle la même que celle d’un pharmacien gérant officiant dans le privé ?
Top
Czéroça
Désagrégé de médecine

Messages : 254
Enregistré : 08/09/2009
Posté le 29/10/2019 à 13:25 notnew
Que de questions.

En parcourant le forum je pense que tu trouveras pas mal de tes réponses.

S’orienter vers le privé d’emblee Peut être une bonne solution, surtout si tu trouves que les offres du publics ne te conviennent pas ou t’enferme trop.

Le problème du privé par rapport au public:
- salaire à terme, tu es perdant vis à vis d’un PH
- Souvent pas de RTT
- Meme responsabilité mais moyens réduits, et parfois organisations dangereuses voir illégales.

Mais je pense que c’est très formateur et que l’on peut y trouver son compte.

Effectivement si tu as fait énormément de pharmacie clinique c’est pas le plus utile en clinique privé. la stérilisation, l’approvisionnement, les chimios, les DM te seront bien plus utiles. Mais à l’heure actuelle les cliniques cherchent avant tout un diplôme hospitalier, je ne suis pas sûr qu’elles soient si regardante sur les CV.

Pour le salaire le seul conseil c’est de bien négocier au départ. Car pour renégocier après c’est plus compliqué. Il peut y avoir une différence entre adjoint et gérant, mais dans nombreuses structures il n’y a pas d’adjoint.
Top
zen²
Ministre de la Santé

Messages : 953
Enregistré : 28/09/2007
Posté le 29/10/2019 à 16:57 notnew
Tu as déjà pas mal de réponse.

concernant l'assistanat je pense qu'il faut quand même le faire car :
- c'est l'assurance de trouver du taff dès ta sortie d'internat
- ça te fait de l'expérience
- tu peux passer ton concours PH à l'issu de tes 2 années.

Imaginons qu'un poste de PH se présente à toi et que tu n'ai pas fait l'assistant et que tu n'ai pas le concours c'est un peu la loose.
De plus, tu négociera moins bien un poste dans le privée en sortant tout juste de l'internat.
Et en clinique ils veulent de l'expérience
Top
Claude Bernard
Jeune Carabin

Messages : 10
Enregistré : 30/05/2018
Posté le 04/11/2019 à 13:08 notnew
Bonjour,

A mon sens, la réalisation des deux années d'assistanat est importante dans ton cursus, non pas dans l'objectif de se titulariser dans le public, mais parce qu'un retour en arrière sera difficile voire impossible. Aussi, afin de ne se fermer aucune opportunité, il est important de réaliser ton assistanat. Surtout que tu apprendras d'autres choses que tu n'as pas pu approfondir pendant l'internat (management, astreintes, projets transversaux...) et qui te serviront dans le public comme dans le privé.

Ensuite, dans le privé, il n'y a pas de "profil type". Aujourd'hui, il y a une pénurie de pharmaciens habilités à exercer en PUI et c'est d'abord le diplôme, la disponibilité et le salaire qui définiront ton embauche. Mais le profil de pharmacie clinique n'est pas recherché à proprement parlé. Il n'est pas excluant non plus. Je pense juste que les directions ne savent tout simplement pas ce que cela signifie malgré l'inscription aux missions obligatoires dans le dernier décret du 21 Mai 2019...

Ensuite, pour la rémunération, le salaire du gérant est généralement supérieur à l'adjoint même si en théorie tout est négociable. Il ne faut pas hésiter à se vendre. Le rapport de force s'est inversé en notre faveur avec la pénurie de pharmaciens ayant le DES.
Top
zen²
Ministre de la Santé

Messages : 953
Enregistré : 28/09/2007
Posté le 14/11/2019 à 11:25 puis édité 1 fois notnew
J'ajoute enfin que même si l'internat est formateur, au bout de 4 années l'expérience est "faible" surtout d'un point de vue managérial, relation avec la direction, gestion de problème, organisation.

L'internat apprend à connaitre le métier, à gérer des projets scientifiques, à s'organiser, à comprendre et appréhender le fonctionnement de l'hôpital. C'est une formation pratique, de terrain, de "technicien" mais pas une formation de "cadre" ou "manager" ... c'est bien dommage d'ailleurs.

2 année d'assistanat avec de la responsabilité, je t'assure que ce n'est pas de trop avant de plonger dans le privé où parfois tu es vraiment très seul, sans aucunes aides, avec beaucoup de responsabilités et d'engagement, surtout financier auprès de la direction.
Top
pseudomonas
Bizute (future carrée)

Messages : 6
Enregistré : 24/09/2013
Posté le 30/01/2020 à 22:45 puis édité 2 fois notnew
Chaque situation est différente mais une personne en couple avec un enfant peut avoir besoin de stabilité CDI ? Alors que comme tu dis dans le public rien n est joué et au bout de 4 a 6 ans d'assistanat on est tjs pas sur d'avoir un poste même si actuellement il y a une réforme du statut PH mais j'ai pas tout compris ? Autre question y a t il une différence de salaire entre du privee but lucratif et du privee a but non lucratif (RTT en plus ?) Et pour un poste a mi temps dans le privee avez vous une idée du salaire proposé ? Merci
Top
zen²
Ministre de la Santé

Messages : 953
Enregistré : 28/09/2007
Posté le 05/03/2020 à 12:52 notnew
Pas besoin d'être en couple et avoir un gosse pour avoir besoin de stabilité ...
célibataire, sans enfant, homo, bi... pas besoin de stabilité alors ?
Pourtant il en faut bien quand les "jeunes parents en couple" se casse à 16h30 pour aller à la crèche alors qu'il reste du taff smilies

La réforme PH assoupli les règles débiles : concours PH, rigidité de la transition : assistant, PHc, PH.
Mais la réforme, contrairement à ce que beaucoup plus n'enlève pas une réalité : il faut des postes et pour ça que les vieux partent en retraite et qu'il y ai des sous dans les hôpitaux. En ce moment il n'y a ni l'un ni l'autre.

Pour le salaire, j'en sais trop rien, 2000 balles net peut-être
Top
PharmaPat
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 23/07/2020
Posté le 23/07/2020 à 10:14 notnew
Bonjour,
Ton post me renvoie un écho singulier.
Je suis pharmacien gérant en clinique dans le privé.
J’ai un DES IPR spécialisé en pharmacie clinique, infectiologie et toxicologie analytique et j’ai dû refaire 2 années de FFI post internat afin de répondre aux conditions du décret... j’ai par la suite negocié un poste de PHC contractuel plutôt qu’un poste d’assistant (j’avais déjà pas mal d’expérience dans tous les domaines, 4 DU de pharmacie clinique, de l’hygiène) et le salaire est quand même 50% supérieur à celui d’un assistant.
Devant le peu de places de PH et effectuant déjà le travail, j’ai décidé de partir dans le privé.
En effet, l’équipe est plus que réduite, je suis seul pharmacien avec 1 PPH pour 150 lits de SSR mais je suis plus qu’épanoui car je peux gérer « ma boîte » en relation directe avec le directeur et ayant une spécialisation en clinique et infectiologie, j’ai d’excellentes relations avec les 15 médecins sans exception ce qui est très agréable au quotidien. Les échanges sont confraternels et très aisés et la réactivité des instances est bien plus efficiente que dans les grosses structures publiques.
Par contre, en effet, pas de RTT pour moi (mais tout se négocie) et la gestion des absences est plus délicate (c’est forcément plus simple quand on est au moins 2) mais mon salaire a été x2,5 depuis la fin de mon internat.
De plus, je n’ai ni gardes ni astreintes et les horaires théoriques sont de 9h à 17h (dans la pratique, étant gérant, je pars rarement avant 18h30 car je gère la certification, la paperasse et la période que l’on a passée était intense mais stimulante, création d’unités CoVid, circuits...)
N’ayant pas eu énormément d’expérience en chimies et dans les DM ou la Sté (mais ayant quand même validé ces domaines) j’ai choisi une structure où mon expérience serait valorisée au mieux.
Au passage, je cherche un remplaçant du 17 au 28 août (du lundi au vendredi de 9h à 17h) je pense que cela peut être une excellente approche pour un interne (à partir du 6eme semestre) et en plus cela fait environ 2000€ pour 10j de boulot tranquille (pas d’urgences ni de MCO) ce qui peut être très intéressant pour un interne.
Je suis disponible pour toutes questions.
Bien confraternellement
Top
Aller en haut • 7 réponses
livreslivrescontactspublicationstwitter