logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Le flou osteopathique

Aller en bas • 40 réponses • 2 pages • 1 2
marco80100
Doyen

Messages : 628
Enregistré : 25/02/2003
Posté le 23/12/2005 � 10:55 notnew

L acupuncture a bien une action direct 5 on pose des aiguilles sur le corps... aie aie aie en cherchant des meridiens

Il faut donc supposer que cette histoire de méridiens ce soit pas du "pipo" aussi...

tandis que si je me souviens bien la technique de l homeopathie utilise grosso modo l esprit que l on trouve dans le processus de vaccin a savoir inoculer une infinitessimale partie de quelque chose de nefaste pour le corps afin que celui ci cree des defense contre cette chose nefaste?

En effet ça utilise grosso modo ce principe inverse de l'allopathie...Le vaccin ayant fait ses preuves, pourquoi l'homéopathie est-elle encore controversée?? Peut être tout simplement parce qu'elle est utilisée à des fins thérapeutiques alors que le vaccin est plus préventif??

Beaucoup de medecin parle d effet placebo pour l acupincture mais on n en est toujours pas sur car ... ca a des consequences meme si ce ne sont pas pour des cas dit grave...

Ces conséquences sont très variables d'un individu à l'autre d'où le doute de la communauté scientifico-médicale...

Pour en revenir au sujet (dsl modo smilies):

1) je ne pense pas que ostéopathie/chiro sont à mettre dans le même "sac" que homéopathie/acupuncture

2) j'ai un copain qui est en chiro à Paris et j'ai vu leur cours : y a pas mal d'anatomie et ils font aussi de la sémio ainsi que de la bactério etc. ...ce qui m'a étonné et le tout en 5/6 ans! Il m'a expliqué que le chiro, c'est pas simplement les problème de colonne vertébrale, mais qu'à travers les soucis ostéo-arthro-musculaire du patient, le chiro "est capable" de détecter des pathologies sous jacentes de type organique qui permet l'orientation vers un médecin spécialisé...

Je ne sais pas trop quoi penser de ceci en définitive...



2) démonstrations de l'inocuité des manipulations... Les dissections des artères vertébrales, carotidiennes, ça existe... Et puis un souvenir malheureux, ce pauvre paraplégique après qu'un chirobidule ou qu'un ostéopatate lui ait manipuler son "low back pain" qui était dû en fait une métastase de cancer... Finir sa vie dans un fauteuil roulant... (au fait, une méta analyse néerlandaiser sur le low back pain rappel qu'il n'y a pas d'étude correcte dans cette indication pour les manipulations ostéopahtiques, et donc qu'on ne peut recommander A L'HEURE ACTUELLE leurs pratiques...)

Je trouve pas que ceci soit un argument valable contre ces pratiques ; les chir et les médecins ne sont pas à l'abri des erreurs et fautes professionelles loin sans faux!!Bien sur c'est regretable mais il ne faut pas rejetter ces nouvelles "thérapeutiques" sur une erreur...

"A méditer et à suivre je pense il faut" smiliessmilies
_____
Lili
Titulaire d'un Certificat d'Anatomie, Imagerie et Morphogenèse


Top
Cordura
Ministre de la Santé

Messages : 4029
Enregistré : 08/01/2003
Posté le 23/12/2005 � 11:07 notnew
tandis que si je me souviens bien la technique de l homeopathie utilise grosso modo l esprit que l on trouve dans le processus de vaccin a savoir inoculer une infinitessimale partie de quelque chose de nefaste pour le corps afin que celui ci cree des defense contre cette chose nefaste?

Pitié arrêtez de dire des conneries..

Cela n'a rien à voir.

L'homéopathie utilise une molécule extrèmement dilluée, tellement d'ailleur qu'il n'y a pratiquement que de l'excipient. ( le principe de dillution est tel qu'on 1 chance de trouver une molécule dans un volume équivalent à une piscine.. Pour les dillutions normales ).

Le vaccin utilise un virus modifié pour le rendre non pathogène, mais sur lequel on a conservé les propriété permettant au système immunitaire de le détecter et d'élaborer une réponse immunitaire à son encontre ( et qui dit réponse immunitaire dit aussi mémorisation par stockage des lymphocytes-mémoires qui serviront à initier plus rapidement la réponse en cas d'attaque virale ).

Dans le premier cas, c'est plus du pipo qu'autre chose, désolé. Sauf sur le plan psychologique/placebo. C'est bien le seul plan sur lequel l'homéopathie a fait ses preuves ( ou à voulut faire ses preuves, rappelons que personne ne souhaite vraiment voir d'études sérieuses sur l'homéopathie, vu les bénéfices que ca génère ).

Dans le second cas, on injecte vraiment quelque chose dans l'organisme, pas une dillution ultra-dilluée, et l'effet est parfaitement connu, tellement qu'on l'enseigne dès le lycée..
Top
marco80100
Doyen

Messages : 628
Enregistré : 25/02/2003
Posté le 23/12/2005 � 12:29 notnew


Pitié arrêtez de dire des conneries..

Cela n'a rien à voir.

L'homéopathie utilise une molécule extrèmement dilluée, tellement d'ailleur qu'il n'y a pratiquement que de l'excipient. ( le principe de dillution est tel qu'on 1 chance de trouver une molécule dans un volume équivalent à une piscine.. Pour les dillutions normales ).

Le vaccin utilise un virus modifié pour le rendre non pathogène, mais sur lequel on a conservé les propriété permettant au système immunitaire de le détecter et d'élaborer une réponse immunitaire à son encontre ( et qui dit réponse immunitaire dit aussi mémorisation par stockage des lymphocytes-mémoires qui serviront à initier plus rapidement la réponse en cas d'attaque virale ).

Dans le premier cas, c'est plus du pipo qu'autre chose, désolé. Sauf sur le plan psychologique/placebo. C'est bien le seul plan sur lequel l'homéopathie a fait ses preuves ( ou à voulut faire ses preuves, rappelons que personne ne souhaite vraiment voir d'études sérieuses sur l'homéopathie, vu les bénéfices que ca génère ).

Dans le second cas, on injecte vraiment quelque chose dans l'organisme, pas une dillution ultra-dilluée, et l'effet est parfaitement connu, tellement qu'on l'enseigne dès le lycée..

Je suis tout à fait d'accord avec toi mais ici, le but n'est pas de rentrer dans les détails techniques mais de comprendre que les deux méthodes utilisent un principe "homéopathique" au sens de Hanemhann c'est dire consistant en l'introduction (peut importe la dose) de l'élément à l'origine du trouble dans le but de faire réagir l'organisme...Ceci juste pour mettre en opposition avec l'ostéo/chiro qui, comme je l'ai expliqué, sont fondalement différents de l'homéopathie...


[Edité le 23/12/05 par marco80100]
_____
Lili
Titulaire d'un Certificat d'Anatomie, Imagerie et Morphogenèse


Top
D.O.
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 51
Enregistré : 16/04/2005
Posté le 23/12/2005 � 14:44 notnew
L'acupuncture a montré des preuves scientifiques sur l'effet antalgique et seulement sur ce point. (je n'ai plus le nom de l'étude en tête elle est très récente...)

Pour le reste tout est plus ou moins croyance sans preuve (l'histoire des méridiens...) mais en attendant ça marche alors pourquoi s'en passer!

En ce qui concerne l'homéopathie, c'est plus compliqué il y a des millions d'euros en jeu...
Top
dakodok
Chef de pique-nique

Messages : 153
Enregistré : 13/04/2002
Posté le 23/12/2005 � 15:08 notnew
pour l'accupuncture:
D.O. il y a pleins d'études sur accupunture, tu n'as qu'à jeter un coup d'oeil dans Pubmed ou dans la Cochrane collaboration, et tu fais erreur en parlant de preuves scientifiques, ce sont des *preuves médicales*; dans certaines applications, l'accupunture a montré sa supériorité par rapport au placebo.

pour l'ostéopathie et les manipulations vertébrales:
il me semble difficile dans ce cas de faire manipulation vertébrale vraie versus placebo, par contre, il me semble qu'il y a des études ostéopathie versus traitement de référence, est-ce que l'ostéopathie y est supérieure possède moins d'effets indésirables et est moins cher en terme de santé publique, je ne suis pas sûr, il faudrait faire une petite recherche bibliographique.

ça marche alors pourquoi s'en passer!
tout à fait d'accord avec toi, tu devrais rajouter est-ce que ça marche versus placebo ou traitement de référence:
Oui pour certains truc en accupunture
Non pour l'homéopathie
Je ne sais pas pour l'ostéopathie

[Edité le 23/12/05 par dakodok]
Top
D.O.
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 51
Enregistré : 16/04/2005
Posté le 23/12/2005 � 15:20 notnew
EN ce qui concerne le coût et l'efficacité des thérapies manuelles je te donne le lien d'un article éffectué sur 2700 patients (je pense que l'on peut la trouver valable...)

http://www.vertebre.com/index.php3?rub=actualites&id=45

Quand je parlais de preuves scientifiques c'est que j'ai lu un article en anglais mais je ne sais plus d'ou qui parlait de l'effet antalgique de l'aiguille. Peu importe ou elle était piquée.
Top
dakodok
Chef de pique-nique

Messages : 153
Enregistré : 13/04/2002
Posté le 23/12/2005 � 15:32 notnew
tu confonds preuve scientifique et preuve clinique (médicale si on veut), ce n'est pas la même chose: tu peux avoir un effet et une preuve clinique sans aucune preuve scientifique, le mécanisme physiopathologique peut rester inconnu pendant des années.

pour ton article: 2 remarques que je me permet de faire: ce serait bien d'avoir l'article original; l'article original semble avoir été publié dans un journal à faible impact factor qui plus est vu son titre, n'est pas "indépendant"
Top
D.O.
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 51
Enregistré : 16/04/2005
Posté le 23/12/2005 � 15:56 notnew
Non je parle bien de preuve scientifique, le schéma physiopathologique était clairement exprimé, avec étude sur des rats. En aucun cas c'était une étude avec preuve clinique.

Pour l'article, on va tourner en rond, car aujourd'hui aucun journal ne veut publier ce genre d'étude, c'est le gros problême.

Tu as beau faire des demandes à des journeaux reconnus, ils ne veulent pas en parler...

Le seul journal qui a certains articles chiro ou ostéo est Spine.

On a pas mal d'étude bien menées, on fait appel à des statisticiens pour mettre en place les études dans les collèges mais rien avance car les seuls publications se font en interne.

On nous demande de prouver mais on nous interdit de publier... Cherchez l'erreur!

Un article est paru dans Spine en 2000 qui a fait une synthèse de tous les articles et étude sur l'utilisation des AINS dans les lombalgies, conclusion:
cette revue a permis de collecter 51 essais qui comprenaient 6057 patients. Parmi ces essais. 16 (31 %) étaient de bonne qualité. La proportion de risque et d'amélioration après une semaine de traitement que ce soit concernant les anti-inflammatoires ou les antalgiques indiquaient une différence statistique mineure en faveur des anti-inflammatoires en comparaison avec le placebo. Néanmoins les résultats de cette méta analyse ne sont pas claires. Les anti-inflammatoires sont plus efficaces que le paracétamol dans les cas de lombalgie aiguë, mais pas plus efficaces que les autres médicaments. Il y a un niveau de preuve élevé montrant que les différents anti-inflammatoires ne sont pas plus efficaces les uns que les autres.

Pour avoir l'article original: ANTI-INFLAMMATOIRE DANS LE MAL DE DOS, van Tulder MW, Scholten RJ, Koes BW, Deyo RA. Etude Cochrane, Spine. 2000 Oct 1;25(19):2501-13.

Pourtant les M.D. distribuent toujours autant d'AINS dans les lombalgies aigues ou même chronique avec les effets indésirables qu'on leur connaît.
Top
dakodok
Chef de pique-nique

Messages : 153
Enregistré : 13/04/2002
Posté le 23/12/2005 � 16:22 notnew
1/on ne vous interdit pas de publier, il y a des études sur les manipulations vertébrales qui sortent, pas toujours dans le bon sens il est vrai smilies

2/ le papier que tu cite parle de l'efficacité des AINS dans les douleurs lombaires et non de leurs effets indésirables, et je ne vois pas ce qui tu veux exprimer en le citant car il ne parle pas de manipulations vertébrales

3/ je préfère les originaux, je me demande qui est-ce qui a traduit ça en Français comme ça smilies

4/ dans le post on parle d'ostéopathie, pas de pour ou contre les AINS;)

5/ si tu regardes le premier auteur, il a sorti plein d'articles plus récents sur les lombalgies

[Edité le 23/12/05 par dakodok]
Top
marco80100
Doyen

Messages : 628
Enregistré : 25/02/2003
Posté le 23/12/2005 � 17:07 notnew
Sympa on s'croirait sur msn ici!! smiliessmiliessmilies
_____
Lili
Titulaire d'un Certificat d'Anatomie, Imagerie et Morphogenèse


Top
eureka,tu as trouve?
Membre banni

Messages : 667
Enregistré : 26/07/2005
Posté le 23/12/2005 � 17:51 notnew
Sympa on s'croirait sur msn ici!! smiliessmiliessmilies
C'est parce qu on aborde un point chaud dans la discussion , en fait je pense que c'est a partir de maintenant que les choses commence.
_____
jocelyn un ami qui vous veux du bien


Je suis la voix qui crie à travers le désert
Top
D.O.
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 51
Enregistré : 16/04/2005
Posté le 24/12/2005 � 00:14 notnew
1/on ne vous interdit pas de publier, il y a des études sur les manipulations vertébrales qui sortent, pas toujours dans le bon sens il est vrai smilies

2/ le papier que tu cite parle de l'efficacité des AINS dans les douleurs lombaires et non de leurs effets indésirables, et je ne vois pas ce qui tu veux exprimer en le citant car il ne parle pas de manipulations vertébrales

3/ je préfère les originaux, je me demande qui est-ce qui a traduit ça en Français comme ça smilies

4/ dans le post on parle d'ostéopathie, pas de pour ou contre les AINS;)

5/ si tu regardes le premier auteur, il a sorti plein d'articles plus récents sur les lombalgies

[Edité le 23/12/05 par dakodok]

Comme partout des articles apparaissent que ce soit positif ou négatif (dans le médical "allopathique" aussi).
Je usis d'accord sur le fait que le débat n'est pas sur les AINS, mais c'était juste un parallèle sur le fait que c'est un des seuls traitement proposé et pourtant il est plus que controversé.

Ce qui m'a toujours fait sourire quand je discute avec un médecin c'est: Les preuves scientifiques.

Quand on amène une étude sur 2700 patients, on nous dit que ce n'est pas sorti dans le bon journal, quand on amène une étude dans le bon journal, elle est pas avec assez de patients pour être valable, mais pendant ce temps là on nous interdit l'accès au milieu hospitalier pour pratiquer des études à grande échelle.

Vous savez pas comme les ostéos rêvent que des études paraissent et que enfin les médecins les prennent en compte.
Tout n'est pas à retenir en ostéopathie, loin de là, certaines théories sont plus que contestables et on est nombreux à les contester et à être pour une ostéopathie scientifique.

En ce qui concerne ton premier point, je ne suis pas d'accord, on fait souvent des demandes pour etre publier, mais sans piston il est clair que tout le monde s'en fout...

En tout cas je trouve cela bien de pouvoir parler de tout ça ici.
Autre article qui prouve l'efficacité des manipulations vertébrales: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.fcgi?cmd=Retrieve&db...

Bonne lecture.

PS: En ce qui concerne les décrets, le gouvernement a précisé début décembre que la soumission des décrets aux associations représentatives se feraient avant la fin de l'année.
Top
dakodok
Chef de pique-nique

Messages : 153
Enregistré : 13/04/2002
Posté le 24/12/2005 � 01:23 notnew
Ce qui m'a toujours fait sourire quand je discute avec un médecin c'est: Les preuves scientifiques.
cf. ce que je disais à propos de scientifique vs clinique, un bon médecin se contrefiche de savoir comment ça marche du moment que ça marche si ça marche.

En ce qui concerne ton premier point, je ne suis pas d'accord, on fait souvent des demandes pour etre publier, mais sans piston il est clair que tout le monde s'en fout...
il n'y a pas de complot smilies contre les ostéos, chiroprateurs ou autres, après rapide recherche bibliographique il y a eu des études publiées dans de grands journaux comme celle-ci.
et je te fais remarquer que des D.C. font partie des co-auteurs, je ne pensais pas d'ailleurs qu'il y avait autant d'études à ce sujet.



En tout cas je trouve cela bien de pouvoir parler de tout ça ici.
Autre article qui prouve l'efficacité des manipulations vertébrales: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.fcgi?cmd=Retrieve&db...
je n'ai pas accès au papier originel mais excuse-moi, l'article que tu cite est ridicule du point de vue méthodologique: seulement 16 patients, pas de randomisation, pas de double aveugle, pas de contrôle par rapport à un traitement de référence sinon ils l'auraient signalé dans l'abstract, et tu conclues que c'est efficace en te basant sur un critère intermédiaire.
j'aurais préféré que tu cite quelque chose de plus "costaud" comme ça, ça, ou ça.
Comme tu vois, je n'ai pas d'à priori, j'ai cité exprès des liens pour tout les goûts smilies, je ne sais pas si dans les études de D.O. vous êtes formés à interpréter des études scientifiques ou médicales.

Bon j'arrête là, je n'ai pas envie de faire toute la biblio sur les manipulations vertébrales, bonne lecture et bonne continuation à toi pour la suite smilies
Top
D.O.
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 51
Enregistré : 16/04/2005
Posté le 24/12/2005 � 01:40 notnew
Concernant la formation à la lecture critique, on est formé sur 50 heures, plus 50 heures de stats. En gros ça s'arrete là.

Concernant l'étude que j'ai cité je l'ai fais car elle est toute récente. Par contre je ne sais pas ou tu as lu qu'il n'y avait pas eu de randomisation, le résumé est peut etre tout simplement mal fait. Concernant les 16 patients, comme je te le disais faire une étude hors Centre Hospitalier est tres difficile.(c'est pour cela que les études se font exclusivement aux états-unis ou là-bas les D.O. sont reconnus au même titre que les MD.

Merci de ton aide dans la recherche d'articles, je m'en vais les lire de ce pas!
@+
Top
KaraBin
Ministre de la Santé

Messages : 1272
Enregistré : 09/09/2003
Posté le 24/12/2005 � 11:47 notnew
2) j'ai un copain qui est en chiro à Paris et j'ai vu leur cours : y a pas mal d'anatomie et ils font aussi de la sémio ainsi que de la bactério etc. ...ce qui m'a étonné et le tout en 5/6 ans! Il m'a expliqué que le chiro, c'est pas simplement les problème de colonne vertébrale, mais qu'à travers les soucis ostéo-arthro-musculaire du patient, le chiro "est capable" de détecter des pathologies sous jacentes de type organique qui permet l'orientation vers un médecin spécialisé...

Je ne sais pas trop quoi penser de ceci en définitive...



ah ça c'est marrant j'ai moi même un pote en chiro à ivry et on a plusieurs fois eu des débats plutôt houleux à ce sujet. Toi tu as l'air de gober aveuglement ce que dit ton pote, jette un oeil à ses cours pour commencer et tu verras que c'est pas mal du vent. Ensuite je sais pas comment il est avec toi mais moi quand il me sort que leur formation c'est la même chose que nous et que après 5 ans d'études ils peuvent faire les diagnostic différentiels parce qu'ils ont eu des cours de sémio pendant leur cursus... ça me fait bien rire (jaune). La médecine ne s'apprend pas (que) dans les bouquins. En 5 ans les seuls patients qu'ils voient sont ceux qui viennent dans leur clinique de l'école pour se faire manipuler, ils n'ont jamais eu à faire de diagnostic différentiel si ce n'est sur papier.
Je ne remet pas en question leurs manipulations et leurs effets bénéfiques ou néfaste, je n'en sais strictement rien, par contre ce qui me dérange énormément c'est cette façon de se prendre pour un médecin parce qu'ils ont eu des cours de sémio. Surtout quand ton pote, à la question "pourquoi t'as pas fait médecine du coup???" te répond: "je n'avais pas envie de me faire chier avec la P1". Pour eux la seule différence avec nous c'est la P1, ça fait sourire quand on connait ce que c'est que l'externat et l'internat.

Alors je me pose une question: pourquoi ne sont-ils pas capable de reconnaitre leur limites??????



Et pourtant mon potes est un très bon potes, je ne dénigre en rien ce qu'il fait.

[Edité le 24/12/05 par (k)BO]
_____
"ici c'est comme dans une course à la fois sprint et marathon"


Top
D.O.
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 51
Enregistré : 16/04/2005
Posté le 24/12/2005 � 13:23 notnew
ah ça c'est marrant j'ai moi même un pote en chiro à ivry et on a plusieurs fois eu des débats plutôt houleux à ce sujet. Toi tu as l'air de gober aveuglement ce que dit ton pote, jette un oeil à ses cours pour commencer et tu verras que c'est pas mal du vent. Ensuite je sais pas comment il est avec toi mais moi quand il me sort que leur formation c'est la même chose que nous et que après 5 ans d'études ils peuvent faire les diagnostic différentiels parce qu'ils ont eu des cours de sémio pendant leur cursus... ça me fait bien rire (jaune). La médecine ne s'apprend pas (que) dans les bouquins. En 5 ans les seuls patients qu'ils voient sont ceux qui viennent dans leur clinique de l'école pour se faire manipuler, ils n'ont jamais eu à faire de diagnostic différentiel si ce n'est sur papier.
Je ne remet pas en question leurs manipulations et leurs effets bénéfiques ou néfaste, je n'en sais strictement rien, par contre ce qui me dérange énormément c'est cette façon de se prendre pour un médecin parce qu'ils ont eu des cours de sémio. Surtout quand ton pote, à la question "pourquoi t'as pas fait médecine du coup???" te répond: "je n'avais pas envie de me faire chier avec la P1". Pour eux la seule différence avec nous c'est la P1, ça fait sourire quand on connait ce que c'est que l'externat et l'internat.

Alors je me pose une question: pourquoi ne sont-ils pas capable de reconnaitre leur limites??????



Et pourtant mon potes est un très bon potes, je ne dénigre en rien ce qu'il fait.
[Edité le 24/12/05 par (k)BO]

Pour la dernière phrase j'ai des doutes vu ta haute considération de ses études...;)

C'est un sujet qui a été traité mille fois, les ostéos et chiros sont t'ils à même de faire un diagnostique d'exclusion...?
Je connais pas les cours de chiro en sémio et en patho, mais ce que je sais c'est que j'ai souvent comparé mes cours avec ceux de médecine et je n'ai pas vu une différence folle. Bon mais comme tu le dis on ne bosse pas la patho dans les livres!

C'est pour cela qu'il est obligatoire de pratiquer dans une clinique, et que les étudiants de ces disciplines doivent obligatoirement lors de leur enseignement pratiquer, encore pratiquer et toujours pratiquer...
(Notre clinique reçoit en gros 150 patients par jour, et notre formation clinique est de 3 ans au cas ou vous pensiez que l'on va sur le marché sans bagage.)

On est pas médecin, loin de là, tous les jours je réfère des patients, à des médecins, à des radiologues, à des rhumatos (si, si comme quoi... enfin maintenant avec les super lois ou l'on doit passer toujours par le généraliste c'est plus dur...), notre formation est axée sur ce diagnostic.
Peut t'on ou ne peut t'on pas le traiter...

Pour information, d'après le rapport du Dr Rougemont fait par AXA assurance qui relate les accidents post-manipulatifs des ostéopathes de 1988 à 2003:
Ont été considére responsable 2 médecins et 2 kiné pratiquant l'ostéopathie. Aucun ostéopathe sortant de formation initiale. Soit 4 accidents en 5 années de pratique en France.
Comme quoi un ni-ni connaît peut etre bien ses limites...
Top
marco80100
Doyen

Messages : 628
Enregistré : 25/02/2003
Posté le 24/12/2005 � 14:55 notnew


ah ça c'est marrant j'ai moi même un pote en chiro à ivry et on a plusieurs fois eu des débats plutôt houleux à ce sujet. Toi tu as l'air de gober aveuglement ce que dit ton pote, jette un oeil à ses cours pour commencer et tu verras que c'est pas mal du vent. Ensuite je sais pas comment il est avec toi mais moi quand il me sort que leur formation c'est la même chose que nous et que après 5 ans d'études ils peuvent faire les diagnostic différentiels parce qu'ils ont eu des cours de sémio pendant leur cursus... ça me fait bien rire (jaune). La médecine ne s'apprend pas (que) dans les bouquins. En 5 ans les seuls patients qu'ils voient sont ceux qui viennent dans leur clinique de l'école pour se faire manipuler, ils n'ont jamais eu à faire de diagnostic différentiel si ce n'est sur papier.
Je ne remet pas en question leurs manipulations et leurs effets bénéfiques ou néfaste, je n'en sais strictement rien, par contre ce qui me dérange énormément c'est cette façon de se prendre pour un médecin parce qu'ils ont eu des cours de sémio. Surtout quand ton pote, à la question "pourquoi t'as pas fait médecine du coup???" te répond: "je n'avais pas envie de me faire chier avec la P1". Pour eux la seule différence avec nous c'est la P1, ça fait sourire quand on connait ce que c'est que l'externat et l'internat.

Alors je me pose une question: pourquoi ne sont-ils pas capable de reconnaitre leur limites??????



Et pourtant mon potes est un très bon potes, je ne dénigre en rien ce qu'il fait.

[Edité le 24/12/05 par (k)BO]


Heureusement que t'as mis la dernière phrase (et bien à l'écart du reste du discours histoire que tout le monde ne la voit pas)...Ce que j'kifferais d'être un de tes bons potes...smilies

Alors, comme tu présupposes beaucoup de ce que je dis je vais un peu t'expliquer mon point de vue :

D'abord, sache mon gars que je ne "gobe pas" tout ce qu'on me dit mais que je constate simplement des faits...Mon ami est dans la même fac que "le mec que tu connais" et j'ai vu les cours, notamment l'anat, et j'ai trouvé ça impressionnant car très complet...

Ensuite, mon pote a raté sa P1 par deux fois et il a été accepté en chiro car bon dossier quand même...Donc la P1, il connait et "le milieu de santé le quitter, il ne semblait pas vouloir" (smilies)

Enfin il n'y a aucune prise en charge thérapeutique ni aucun diagno de pathologie de la part d'un chiro ; la sémio lui permettra de "suspecter" une pathologie qui le fera orienter le patient vers un médecin...

Je ne remet pas en question leurs manipulations et leurs effets bénéfiques ou néfaste, je n'en sais strictement rien

En effet...


par contre ce qui me dérange énormément c'est cette façon de se prendre pour un médecin parce qu'ils ont eu des cours de sémio

Ce qui me dérange ici, c'est cette façon de prendre les autres pour de la merde - sans réflexion préalable - alors qu'on est pas encore médecin...


Alors je me pose une question: pourquoi ne sont-ils pas capable de reconnaitre leur limites??????

Je vais te dire ce que tu veux entendre : "Les médecins sont les + forts du monde plus forts que Goldorak même!!"


Pour en finir avec ma réfléxion, je suis pour, ma part, ouvert à toute nouvelle technique pourvu qu'elle fasse ses preuves c'est à dire allant vers le bien être voire la guérison des patients et je ne considère pas que la médecine seule soit capable de supporter (de nos jours) un si lourd fardeau...



[Edité le 24/12/05 par marco80100]
_____
Lili
Titulaire d'un Certificat d'Anatomie, Imagerie et Morphogenèse


Top
D.O.
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 51
Enregistré : 16/04/2005
Posté le 24/12/2005 � 15:41 notnew
Merci Marco80100 pour cette reflexion.

Comme quoi tout n'est pas encore foutu! smilies
Top
KaraBin
Ministre de la Santé

Messages : 1272
Enregistré : 09/09/2003
Posté le 24/12/2005 � 19:46 notnew
je ne vais pas m'emporter ce soirsmilies, mais où ai-je dis que les médecins sont les plus forts et que les chiro sont incompétent et inutiles????? Faut pas lire qu'une ligne sur deux!!!! Par contre quand mon pote me sort que ce qu'ils font c'est comme nous, je suis désolé mais ça ne passe pas. C'est pas parce qu'ils ont beaucoup d'anat (et encore pas plus que nous) que ça les fait devenir des médecins, et que si nous n'avions que les cours de sémio sans les 3ans d'externats et les 3 ans minimum de l'internat oui dans ce cas chiro serait comme médecine: incapable d'établir un diagnostic. Je ne vois pas en quoi dire ça c'est se croire supérieur, faut arreter le délire deux secondessmiliessmilies. Je sais très bien que je suis incapable de faire ce qu'ils font alors pourquoi eux peuvent prétendre le contraire???? c'est juste pour ça que je me suis posé la question qui vous a fait réagir.

Et oui c'est un très bon potes mais ça nous oblige pas à être d'accord sur tout, on en a parlé maintenant on évite le sujet. Et excusez moi mais quand on discutait c'est plus lui (pâr le biais de ce que leur disait son école) qui me prenait de haut ("en 4ème année de chiro on est plus balèze qu'un étudiant en médecine.... de toute façon si on nous met des batons dans les roues c'est parce que ce sont ces abrutis de médecins qui dirigent le monde"). Et comme je ne sais pas trop en quoi consiste leurs manip je ne l'ai jaimais attaqué, pas plus que dans le post précédant qui a reveillé votre fougue contre ces despotes d'étudiants en médecine.smiliessmilies.

bon allez c'est pas grave je vous souhaite quand meme un joyeux noelsmilies.
_____
"ici c'est comme dans une course à la fois sprint et marathon"


Top
marco80100
Doyen

Messages : 628
Enregistré : 25/02/2003
Posté le 25/12/2005 � 09:34 notnew
où ai-je dis que les médecins sont les plus forts et que les chiro sont incompétent et inutiles?????

ici smilies : "jette un oeil à ses cours pour commencer et tu verras que c'est pas mal du vent" ((k)BO)

et là aussi smilies: "cette façon de se prendre pour un médecin parce qu'ils ont eu des cours de sémio" ((k)BO)

et puis ici dans ta nvelle intervention smilies :
"C'est pas parce qu'ils ont beaucoup d'anat (et encore pas plus que nous)" ((k)BO)


Faut pas lire qu'une ligne sur deux
Alors moi je dirais qu'il ne faut pas préjuger des gens comme tu le fais...smilies


Et excusez moi mais quand on discutait c'est plus lui (pâr le biais de ce que leur disait son école) qui me prenait de haut ("en 4ème année de chiro on est plus balèze qu'un étudiant en médecine.... de toute façon si on nous met des batons dans les roues c'est parce que ce sont ces abrutis de médecins qui dirigent le monde").

Des mecs qui se la racontent y en aura tjours aussi bien en médecine qu'en chiro où ailleurs mais ce n'est pas une raison pour en faire autant...La plupart des chiro ou ostéo que je connais sont assez réfléchis pour ne pas "se prendre" pour des médecins...Pour les autres, c'est plus, je crois, la fiereté de faire qqchose d'atypique et l'envie de développer et de croire en ce qu'ils font...
ça sert à rien de se prendre la tête ; le tout, je pense, c'est de ne pas généraliser sur l'expérience unique que l'on a pû avoir de telle ou telle chose...

bon allez c'est pas grave je vous souhaite quand meme un joyeux noelsmilies.

Joyeux Noël à toi aussi...
_____
Lili
Titulaire d'un Certificat d'Anatomie, Imagerie et Morphogenèse


Top
Aller en haut • 40 réponses • 2 pages • 1 2
livreslivrescontactspublicationstwitter