logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Ostéopathie en Danger !!!

Aller en bas • 65 réponses • 4 pages • 1 2 3 4
Thanos
Désagrégé de médecine

Messages : 285
Enregistré : 26/04/2006
Posté le 05/05/2009 à 10:00 notnew
Osteo 75,

L'agrément n'est pas un argument valable. Remplir un dossier sur papier n'a jamais été un gage de qualité. Cela signifie juste que l'on a appris à carresser les administrations dans le sens du poil.
Top
josse yannick
Jeune Bizut

Messages : 2
Enregistré : 05/10/2010
Posté le 05/10/2010 à 20:38 notnew
le danger c est quand un medecin ou un kiné fait "un peu " d osteopathie ,la c est pas terrible...
_____
plus d info sur http://osteojosse.free.fr et http://osteomeriel.free.fr


Top
MK_Panpan
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 15/11/2010
Posté le 15/11/2010 à 20:48 notnew
Bonjour à tous

Je sais que le sujet date un peu, mais il reste toujours d'actualité et je me permet d'y ajouter ma contribution.

De nombreuses techniques ont été citées jusqu'ici. Je suis moi même étudiant en kiné et je me suis intéressé aux techniques d'ostéopathie.
Je ne rentrerai pas dans le débat de "est ce que les nini sont des vrais ostéopathes?" ou de "la sélection des ostéopathes par l'argent".



Tout d'abord, je suis d'accord avec le fait que les manipulations crâniennes et l'ostéopathie viscérale sont spécifiques à l'ostéopathie (qu'elle soit exercée par un nini, un médecin ou un kiné ostéopathe).
Vient ensuite la question des techniques dites structurelles:

- Décrets d'application:

Ostéopathie (mars 2007, article I): "prévenir ou remédier à des troubles fonctionnels du corps humain" "manipulations musculo-squelettiques et myo-fasciales, exclusivement manuelles et externes" "manipulations et mobilisations non instrumentales, non forcées".

Masso-kinésithérapie (juin 2000): "actes réalisés de façon manuelle ou instrumentale, notamment à des fins de rééducation, qui ont pour but de prévenir l’altération des capacités fonctionnelles, de concourir à leur maintien et, lorsqu’elles sont altérées, de les rétablir ou d’y suppléer." "Mobilisation manuelle de toutes articulations, à l’exclusion des manœuvres de force, notamment des manipulations vertébrales et des réductions de déplacement osseux."

On remarque déjà ici de très grandes similitudes. A noter que l'on différencie difficilement manipulation et mobilisation.
"mobilisation (kinésithérapie)": mettre en mouvement des articulations afin d'en rétablir la souplesse.
"manipulation": mobilisation passive forcée portant les éléments d'une articulation au-delà de leur jeu habituel, jusqu'à la limite anatomique possible.
La question est alors: les techniques passives spécifiques de recentrage articulaire sont-elles de la manipulation?


- Techniques:

Ostéopathie (structurelle): mobilisations rhytmiques (lentes ou rapides), ajustement articulaire bref (mise en tension et impulsion manipulative pouvant donner un craquement, selon MAIGNE), utilisation de points rélfexes, techniques myotensives (MITCHELL).

Masseur-kinésithérapeute: mobilisations simples, mobilisations spécifiques et recentrages (SOHIER, VON NIEDERHÖFFER), contracter-relâcher.

On remarque ici que les techniques sont nommées différemment mais sont-elles différentes?
--> L'ajustement articulaire bref est une manipulation, les techniques de SOHIER sont des techniques douces de recentrage articulaire, mais peuvent également être appliquées en thrust. Quelles sont les réelles différences entre ces deux méthodes?
--> Les techniques myotensives de MITCHELL nécessitent une participation active du patient, entrainant un relachement des muscles afin de produire la mobilisation ; les techniques de VON NIEDERHÖFFER utilisent ce même principe, qui est celui de l'inhibition réciproque. Cela est d'autant plus vrai que plusieurs kinés utilisent les techniques de VON NIEDERÖFFER en contracter-relâcher. Quelles sont alors les différences entre ces méthodes?

D'autre part, la fasciathérapie peut être réalisée par un médecin, un ostéopathe ou un kiné, si celui est formé bien sûr.
A noter enfin que le kinésithérapeute va, en plus des techniques citées ci-dessus, utiliser des techniques qui ne s'adressent pas aux os mais également aux muscles et à la peau (syndrome cellulo-téno-myalgique de MAIGNE) par l'intermédiaire de massages et d'étirements. Ceci est utilisé également par les ostéopathes mais plutôt dans leur démarche diagnostique.
Pour finir, il faut savoir que tous les kinés ne sont pas formés à toutes ces méthodes en école, mais peuvent l'être lors de la formation continue.


En conclusion de cette partie, il faut se demander quelles sont les techniques les plus efficaces.



En seconde partie, je voulais m'intéresser à la reconnaissance scientifique des techniques. Tout d'abord, la preuve de l'efficacité d'une technique ne peut se faire que par une étude comparative, soit en comparant ladite technique avec un placebo, soit en la comparant avec d'autres techniques, le tout sous couvert de médecins et de spécialistes de la recherche. Ces recherches ne sont hélas que trop rares encore en kinésithérapie et ostéopathie, mais progressent petit à petit. Il faudrait comparer l'efficacité des techniques précédemment citées, en évaluant leur utilité sur chaque pathologie et le résultat de chaque technique sur chaque pathologie. Ce travail est extrêmement long, mais je pense qu'il est crucial qu'il soit effectué.

Le but ne serait pas de dire que l'ostéopathe est meilleur que le kiné ou l'inverse, mais de juger de la qualité des techniques. Il faudrait ensuite définir dans un décret ces techniques, les nommer, et dire par qui elles peuvent être appliquées. (les kinés ont récemment eu ce problème avec le "remodelage" des esthéticiennes).


Le dernier point sera ma conclusion: si les techniques de kinésithérapie valent celles d'ostéopathie, pourquoi l'ostéopathe reçoit des honoraires plus élevés que le kiné et pourquoi ces honoraires ne peuvent être remboursés par la sécurité sociale si ceux des kinés le sont?
Top
kevos
Jeune Bizut

Messages : 4
Enregistré : 21/11/2010
Posté le 23/11/2010 à 00:14 notnew
Je n'ai pas la totalité des messages, mais certains me font réagir!

Tout d'abord, depuis quand se demande-t-on si la kiné est plus efficace que l'ostéo ou inversement? Ces disciplines ne seraient-elles pas complémentaires?
Faire un peu d'ostéo en étant médecin, kiné, ce que vous voulez, revient à réduire l'ostéopathie à des "techniques", hors c'est une philosophie, une séance d'ostéopathie dure minimum 45 minutes, au cours desquelles nous faisant un diagnostique et un traitement ostéopathique. J'ai les cheveux tout droit sur la tête quand j'entend parler d'honoraires! Il faut que les choses changent, que les mentalité changent, l'ostéopathie est une thérapie à part entière, on ne peut pas la découpé. Mon ostéopathe est kiné, ET ostéopathe, il n'est pas kiné-ostéo, quand il pratique l'ostéopathie, il bloque deux journées de cabinet où il reçoit uniquement en ostéopathie; il ne fait pas quelques techniques ostéo pendant une séance de kiné qu'il fait rembourser par la sécurité sociale. Je pense qu'il faut informer sur l'ostéopathie, clarifier les choses, fermer les écoles peu sérieuse à visée lucrative plus qu'affirmée.

Enfin, un ostéopathe n'est pas un simple technicien, il doit être capable de faire un diagnostic différentiel devant un patient qui consulte un professionnel de santé en première intention, et qui jusqu'à preuve du contraire peut présenter une pathologie organique sous-jacente.

A oui et il faut arrêter avec les ni-ni... ostéopathe suffira smilies
Top
deepcubers
Externoïde

Messages : 40
Enregistré : 23/01/2011
Posté le 05/05/2013 à 02:01 notnew
faites moi confiance, je suis chiropracteur : http://imgur.com/PeMH9Pu
_____
Le Baguesse


Top
Aller en haut • 65 réponses • 4 pages • 1 2 3 4
livreslivrescontactspublicationstwitter