logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Quelques questions sur le métier

Aller en bas • 2 réponses
Didinette
Doyenne (espèce rare)

Messages : 503
Enregistré : 13/02/2004
Posté le 26/07/2008 à 17:32 notnew
Bonjour,

Ne me linchez pas pour ce message......

J'aurais quelques petites questions concernant le métier de kiné et particulièrement le distinguo entre ergo/kiné et kiné/psychomot au niveau des compétences, car là, je suis un peu dans le flou......

En effet, dans un livre consacré aux métiers de la réeducation, j'ai lu que l'ergothérapeute pouvait utiliser l'ensemble des techniques kinésithérapeutiques pour réeduquer son patient. Il y avait même un exemple d'un patient pris en charge par un ergo, pour qui le projet thérapeutique commençait par du renforcement de certains muscles. Cependant, il est apparement stipulé dans le decret des ergos qu'ils ne peuvent utiliser les actes mentionné à l'article L487 du code de la santé publique, j'imagine donc qu'il s'agit du massage et de la gym médicale.
Pourtant, il est aussi stipulé dans ce même decret que l'ergo permet le "maintien et la mise en condition articulaire et fonctionnelle", le "maintien des capacités fonctionnelles" etc.
Dans ce cas qu'entends-on par gymnastique médicale ? Car j'ai du mal à comprendre comment peut-on faire du renforcement musculaire ou autre sans utiliser des exercices spécifiques, tant en mode passif qu'actif vis à vis du patient......
Et c'est vrai que la définition de la gymnastique médicale reste assez floue pour moi, donc si quelqu'un pouvait me la rendre plus explicite......D'autant que tout ça reste assez contradictoire avec le fait que l'ergo utilisait l'ensemble des techniques kiné.....

Ensuite, au niveau de la distinction kiné/psychomot. La réeducation des troubles de l'équilibre ou de la proprioception sont, également, du ressort du psychomot. Bien sur que les techniques usuelles de réeducations ne sont pas les même, mais cela veut-il dire qu'un psychomot peut etre ammené à utiliser des méthodes ou du moins des exercices kiné dans le cadre de la réeducation de la proprioception, de l'équilibre....
De plus, en farfouillant, j'ai découvert que les kinés avaient une partie de réeducation consacrée à la reprogrammation motrice ou neuro-motrice.....Or, d'après la définition que j'en est lue, cela fait référence à des compétences du psychomot'...Donc ???
Enfin, on parle aussi de kinésthérapie motrice....Or le psychomot travaille sur la sphère neuro-psycho-moteur, donc un psychomot' peut-il être amméne à effectuer, egalement, au meme titre que les kinés, de la réeducation motrice ?

De toute façon, je pense que tout se chevauche un peu...Car les orthophonistes aussi réeduquent les troules de la déglutition...Et peut etre que les troubles de la mobilité faciale ou de la mastication peuvent aussi être de l'ordre du psychomot' (motricité ou psychomotricté fine du visage), non ?

Voilà, désolée pour toutes ces questions mais j'ai vraiment besoin d'éclaircissement, à titre perso déjà et puis au niveau de mon choix professionnel futur éventuel également.....

Merci d'avance
_____
Amandine
28 ans
Candidate passerelle P2 Médecine 2017 à Lyon.
Top
Syane
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 157
Enregistré : 31/05/2007
Posté le 29/04/2009 à 13:03 notnew
Dans ce cas qu'entends-on par gymnastique médicale ? Car j'ai du mal à comprendre comment peut-on faire du renforcement musculaire ou autre sans utiliser des exercices spécifiques, tant en mode passif qu'actif vis à vis du patient......

définition : à travers des exercices d'assouplissement, de renforcement musculaire, de coordination ou de jeu, la gymnastique d'entretien s'applique à améliorer la condition physique et l'habilité motrice de chacun.

Le renforcement musculaire ne peut il pas se faire qu'en actif ? Et contre résistance ?

Car les orthophonistes aussi réeduquent les troules de la déglutition...Et peut etre que les troubles de la mobilité faciale ou de la mastication peuvent aussi être de l'ordre du psychomot' (motricité ou psychomotricté fine du visage), non ?

La rééducation des troubles de la déglutition sont le monopole des kinés ! Le problème c'est que les études de kinésithérapie ne mettent pas l'accent dessus, et bon nombre de personne pensent que ceux sont les orthophonistes qui doivent le faire. Résultat les orthophonistes habilités à le faire, le font, puisque presque aucun kiné ne s'intéresse spécifiquement à ce domaine.
Dans nos études tout ce qui est crane, faciès... a l'air d'être mis de côté. Genre faite des formations post DE si ca vous intéresse.

Pour la distinction psychomot et kiné ? je dirai que le psychomot prend en compte la dimension psycho que nous, nous semblons parfois oublier dans notre pratique. Ce qui nous importe c'est le fait de parvenir à un résultat dans la réeducation.
Du moins, c'est la perception qu'on les psychomot des kinés !

Pour la distinction ergo et kiné ?
Au cours d'un stage, j'ai vu une nette différence entre les deux. L'ergo prend en compte la vie quotidienne en entier, alors que le kiné est centré juste sur le trouble qui lui est affecté. Cad que si une personne a une PTH le kiné s'habilitera à réapprendre à marcher au patient... Tandis que l'ergo cherchera les incidences pour se laver, manger, marcher, etc.

Du moins, c'est ce que j'ai percu au cours de mes stages.

Dans les pratiques, j'ai l'impression que comme certains kinés ne peuvent être partout à la fois, y a de la délégation des compétences kinés officieuse à des psychomot ou des ergo. Comme cela chacun est content et ce qui doit être fait pour le patient est fait.

Syane
_____
" L'incandescence d'une nuit à rêver fait miroiter les plus belles chimères " K.C.
http://kine-en-force.over-blog.fr/
Top
Syane
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 157
Enregistré : 31/05/2007
Posté le 18/05/2009 à 20:08 notnew
D'après IGPEPM

L'ergothérapeuthe a pour objectif le maintien ou la récupération de l'autonomie corporelle et psychologique. (...) elle utilise des mises en situations d'activités ou de travail proches de la vie quotidienne et devient l'interface entre la personne handicapée et son environnement.

Le psychothérapeuthe a pour obj l'amélioration et la réadaptation des fonctions psychomotrices et mentales perturbées ou retardées au cours du développement du fait de facteurs biologiques, traumatiques affectifs ou environnementaux. Les techniques d'intervention ont toutes pour dénomination commune : le corps en mouvement et en expression.

Syane
_____
" L'incandescence d'une nuit à rêver fait miroiter les plus belles chimères " K.C.
http://kine-en-force.over-blog.fr/
Top
Aller en haut • 2 réponses
livreslivrescontactspublicationstwitter