logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Les études de kiné en belgique (3ème édition)

Aller en bas • 98 réponses • 5 pages • 1 2 3 4 5
sonson75
Jeune Bizute

Messages : 1
Enregistré : 31/01/2012
Posté le 31/01/2012 à 17:17 puis édité 1 fois notnew
Bonjour,

Je suis titulaire d'un BAC STG, et j'ai le niveau BTS MUC, je souhaite savoir plusieurs choses:
- Puis je postuler a une entrée en haute école de kiné en Belgique? Je pense postuler à l'isek de Bruxelles...
- Si par bonheur c'est possible, et que je suis tirée au sort, n'ayant qu'un diplôme technologique, est ce que je vais pouvoir m'en sortir dans les matières scientifique, ou le niveau sera totalement inabordable?

Merci pour vos réponses
Top
jeangouland
Jeune Bizut

Messages : 2
Enregistré : 09/04/2012
Posté le 23/04/2012 à 12:23 notnew
Bonjour,

Je suis titulaire d'un BAC STG, et j'ai le niveau BTS MUC, je souhaite savoir plusieurs choses:
- Puis je postuler a une entrée en haute école de kiné en Belgique? Je pense postuler à l'isek de Bruxelles...
- Si par bonheur c'est possible, et que je suis tirée au sort, n'ayant qu'un diplôme technologique, est ce que je vais pouvoir m'en sortir dans les matières scientifique, ou le niveau sera totalement inabordable?

Merci pour vos réponses

alors ayant un bac s je me pose aussi les mêmes questions... le mieux je pense est de se renseigner sur les programmes et si possible de commencer à les bucher histoire de se faire une petite idée... mais il paraît que la note minimale pour valider une année est de 12 et pas 10...
en espérant t'avoir apporté quelques éléments de réponse !
Top
Futurkine
Jeune Bizut

Messages : 4
Enregistré : 25/08/2014
Posté le 25/08/2014 à 11:05 notnew
Salut,

J’ai obtenu mon Bac S (Math) cette année avec mention AB, je suis inscrit en prépa Kiné mais je compte en parallèle m’inscrire cette semaine en Kiné en Belgique. Je souhaiterais effectuer mes études de Kiné en France mais il est vrai que le % de réussite par le concours PCB est très faible et cela semble bien plus simple en faisant ses études en Belgique. Le numérus clausus devrait prendre fin d’ici quelques années en France, mais je compte entrer en Kiné avant cette réforme.

La seule « légère » inquiétude est l’éventuelle difficulté de venir exercer en France après l’obtention de son diplôme en Belgique, mais il semblerait que ce ne soit qu’une formalité. J’avoue que je ne trouve donc aucun argument fort m’encourageant à tenter le concours PCB en France plutôt que de faire les études en Belgique, puisque l’on arrive au même résultat en passant par un parcours plus simple…

D’avance merci pour vos commentaires ou arguments allant vers une formation en France ou bien en Belgique.

Anthony
Top
aissam
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 03/09/2014
Posté le 03/09/2014 à 16:46 notnew
Bonjour à tous,

Voilà je suis actuellement en 2eme annee de kiné en belgique à l'ULB et je voudrais savoir s'il était possible de revenir en france et integrer une ecole de kine en 1ere annee en france?
Si vous avait des informations sur sa, sa serait sympa merci à vous =)
Top
Jbdaaa
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 03/01/2015
Posté le 03/01/2015 à 14:12 notnew
Bonjour,
Je me présente je suis un élevé de terminale S et je rêve d’être kiné en France mais étant donné que la sélection est rude a Marseille et que j'ai de la famille dans le Nord je suis tenté par la Belgique.
Je sais qu'il est nécessaire en France de faire une année de médecine pour faire kiné mais je me renseigne à fond sur les études de kiné et si je comprends bien en Belgique il n'est pas nécessaire de faire cette première année de médecine?
On rentre directement dans une école de kiné?
Je suis attiré par les Hautes écoles si quelqu'un lis ce message peut il me dire comment il à choisis la sienne et pourquoi celle ci et pas une autre?
Merci les réponses que j'aurais et aux personnes qui s'y seront intéressé.smilies
_____
JB


Top
benoit1070
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 29/04/2015
Posté le 29/04/2015 à 21:36 notnew
Salut, voila brièvement comment les choses se passent pour s'inscrire en kiné en Belgique:
Les étudiants étrangers sont soumis à un tirage au sort, le nombre de tirés correspond à 30% du nombre d'inscrits en première année de l'année passée.
Pour participer à ce tirage, un dossier à compléter est nécessaire, celui ci comprend: l'équivalence du bac (il est nécessaire de faire sa demande tot! par courrier ou à faire sur place à Bruxelles), également des justificatifs montrant ce que vous avez fait durant vos 5 dernières années (relevées de notes, fiche de paie si vous avez travailler et pas étudier etc).

A noter que les étudiants ayant échoué 2 années au concours des écoles de kiné ou 2 fois en PAES ( et ayant présenté kinésithérapie au second semestre) sont considéré comme "non-financable" et automatiquement exclu du tirage au sort.
J'ai également vu pour ce qui est de la "fraude" au tirage au sort, c'est à dire: ne pas signaler ces 2 échecs, cela est à vos risques et périls: il est arrivé que certains étudiants ont été pris au tirage au sort et qu'à la fin de leurs études, les autorités facultaires remarquent la "fraude" avant de délivrer le diplôme... et donc ne le délivrent pas et excluent l'étudiant...

A noter (et prendre avec des pincettes) qu'il existait un moyen de détourner (légalement) ce tirage au sort: l'ULB propose une filière "Science de la Motricité Module Générale" qui est un tronc commun à la kinésithérapie, à l'ostéopathie.
Au bout de 3 ans de bachelier, il était possible d'effectuer une année passerelle permettant de rattraper les tps et autres cours du cursus kinésithérapie et ainsi rentrer en Master de Kinésithérapie l'année suivante.
Cependant depuis le décret Marcourt, appliqué dans toute les institutions francophone la rentrée prochaine, cette année passerelle a été supprimé.
(C'est pour cela que par ailleurs, je déconseille les étudiants francais d'effectuer le tirage au sort à l'ULB la rentrée prochaine car celui ci va être bondé par les étudiants de 3ème année de science motricité pénalisé par cette nouvelle loi)
Cependant il reste toujours le choix de travailler 15 mois et ainsi d'acquérir le statut de résident belge pour pouvoir s'inscrire directement dans l'école/faculté de votre choix.

J'espère que cela vous a éclairé smilies
_____
Belgium Physio


Top
kinep
Jeune Bizut

Messages : 3
Enregistré : 14/05/2015
Posté le 14/05/2015 à 15:24 notnew
Bonjour, j'aimerai savoir à quelle période de l'année il est possible de s'inscrire et si il est nécessaire de passer les tests d'orientation ?
Merci d'avance smilies
Top
vio54300
Jeune Carabine

Messages : 11
Enregistré : 24/06/2015
Posté le 24/06/2015 à 21:59 notnew
Bonjour,

Je souhaite participer au tirage au sort cette année à Libramont.
J'ai vu des choses à propos des étudiants finançables ou non.

Je me demande si je risque d'être recalée ou pas.
Après le bac, je n'ai pas été tirée au sort, donc je suis rentrée en prépa kiné mais je n'y suis restée qu'un mois. Puis je n'ai rien fais l'année là, à part des petits boulots.
Puis, je suis rentrée en Bts et en licence pro.

J'ai donc une année ratée, après le bac, je ne sais pas si elle compte.
Est ce qu'il vaut mieux dire que l'année de prépa n'en a pas été une puisque j'y suis restée très peu de temps, ou dire que j'y étais quand même. Ou est ce que cela ne va rien changer ?

Merci d'avance !
Top
nati1967b
Bizute (future carrée)

Messages : 5
Enregistré : 28/06/2015
Posté le 28/06/2015 à 07:48 notnew
Bonjour Benoit 1070
les formations en Hautes écoles et en université semblent différentes. A priori, celles en Hautes écoles sont plus pratiques. Est-ce qu'il y a une école où il faut s'inscrire de préférence de par sa qualité d'enseignement ou de par le fait qu'on a plus de chance d'y entrer (considérant que je suis non résident) ?
Par ailleurs, est-ce que le diplôme de kiné obtenu en Belgique est reconnu aisément pour pratiquer en France ?

Merci pour ces compléments d'infos.
_____
Nati


Top
thierrydocteur
Jeune Carabin

Messages : 23
Enregistré : 28/07/2015
Posté le 28/07/2015 à 19:39 notnew
Bonjour,

Que de jeunes voulant faire des études de kiné, de médecine, de dentaire, de véto... à l'étranger (Belgique, Espagne...). En étant objectif, il n'existe probablement quasiment aucun étudiant qui réussirait en France et qui aurait échoué à l'étranger, par contre combien ont réussi à l'étranger et n'ont pas du tout le niveau pour réussir en France ou ne serait-ce que rentrer en 2ème année de médecine, en kiné en véto...? Les plus étonnants, sont ceux qui font leurs études à l’étranger et qui en plus en font ensuite des tonnes ici alors qu'ils n'auraient strictement jamais réussi en France, ne jamais oublier cela. Le fait est qu'il y a de plus en plus de monde venant de partout avec des formations pas forcément tops et surtout pas le même niveau que ceux ayant effectué leurs études en IFMK. N'est ce pas une façon de baisser le niveau général, or le plus important c'est le bien être, l'efficacité et le professionnalisme vis à vis des patients. Personnellement, si je dois consulter un autre praticien, je ne vais jamais voir un professionnel de santé qui ne soit pas diplômé d'état et j'en connais pas mal qui font de même... Mais bon, qui sait une pétition sera peut être une fois lancée pour diminuer un peu tout cela ou bien des changements seront apportés pour distinguer les diplômés d'états de ceux diplômés d'autres pays... La Belgique continuera t elle encore longtemps à former tant de jeunes qui au final n'auront jamais exercé en Belgique mais qui reviennent immédiatement en France... En tout cas, les patients sont tout naturellement en droit de connaître le cursus de leur praticien...

Bon courage néanmoins pour vous si vous faites vos études à l'étranger, mais n'oubliez jamais qu'en France vous n'auriez probablement jamais réussi ne serait-ce qu'à intégrer un centre...

Thierry
Top
Lady Cat
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 2101
Enregistré : 16/02/2007
Posté le 28/07/2015 à 19:55 notnew
Hum... Concernant les études de médecine en Belgique, tu sais forcément que le niveau est équivalent à ceux exigé en France, sauf que la répartition des cours n'est pas la même... Tu sais aussi que l'UCL se situe 20places au devant de la première fac française, Paris V, selon le classement mondial des facs de médecine. Tu sais aussi que le taux d'échec des premières années est aussi grand qu'en France.

Tu sais...

Mais ce que je ne sais pas est qui tu es.

Pour comparer les systèmes étrangers entre eux, je pense que tu es très avancé dans des études de médecine, voire que tu es médecin et que tu as pu faire des stages en Belgique et en Espagne pour pouvoir les comparer de façon si objective.

Sauf que visiblement, tu n'as pas fait de stage en Belgique, car tu saurais, dans ce cas, que la formation des internes y est la même.

Il y a effectivement des formations dont le niveau est effrayant et qui viennent travailler en France, mais ce n'est ni le cas de l'Espagne, ni celui de la Belgique.

Pourrais tu étayer tes propos par des arguments plus précis ? Arguments tirés de ton expérience personnelle, lorsque tu as fait des stages d'externes ou d'internat dans ces pays ?

Je suis certaine que des propos se basent sur des faits objectifs, dont tu vas nous en parler en détail. En commençant par nous expliquer ton parcours. smilies
_____
Ancienne SF
Interne en médecine interne
sans passerelle, PACES réussie
"Il faut toute une vie pour apprendre à vivre" Sénèque
Top
thierrydocteur
Jeune Carabin

Messages : 23
Enregistré : 28/07/2015
Posté le 28/07/2015 à 20:19 notnew
Je trouve simplement injuste que par exemple en Belgique, on y fasse ses études après avoir été TIRE AU SORT sans avoir le niveau de réussir ici, que tu aies obtenu un 10 ou un 16 au bac (même si sans être négatif, je doute que beaucoup de jeunes à plus de 16/20 au bac S candidatent pour la Belgique). S'inscrire en Espagne en Kiné dans des instituts où l'on paye super cher alors qu'on est arrivé à des 100aines de places après 2 années de prépas kinés privé, est-ce normal? Il n'y a pas de règle qui soit 100% juste, je le reconnais et il est vrai que la sélection en médecine n'est pas forcément toujours juste en France (le couperet fait que l'on peut être du mauvais ou du bon côté à une place prêt et les places sont très chères), mais partir en Roumanie pour faire ses études n'est pas forcément gage de niveau équivalent et juste. Après, je ne suis pas sénateur ni ministre de la Santé, il y a des lois que l'on doit respecter et je les respecte mais malgré tout je suis en droit de penser tout cela. Donc, continuons ainsi, mais je pense sincèrement qu'à un moment donné il y aura des retours négatifs...

J'ai eu la chance de pouvoir faire mes études en France et je m'en sort très bien, je trouve simplement qu'il y a des injustices et je n'aime pas cela. Apparemment, la Belgique instaurerait désormais un concours en Médecine, mais bon peut être qu'il s'agit d'une première étape et qu'il faudra appliquer cela aux autres professions de la santé et si j'étais Belge et que j'avais du pouvoir, c'est ce que je voudrais instaurer pour des questions d'équités. Comment se fait-il qu'on puisse échouer Médecine en France et faire Véto en Belgique alors que le niveau est encore plus élevé ici. Je ne suis pas quelqu'un d'hyper psychorigide, je veux bien comprendre qu'en échouant de quelques places un concours d'entrée ou en étant parmi les derniers à être pris, le niveau est le même. Mais quand il y a des gros écarts de niveaux, là c'est totalement injuste. Beaucoup de gens sont contre bon nombres de ces injustices...

Après forcément, ce point de vue ne sera partagé par aucun des membres de ce forum qui aspirent à partir se former dans des schémas d'études plus faciles...
Top
Lady Cat
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 2101
Enregistré : 16/02/2007
Posté le 28/07/2015 à 20:36 notnew
Piur la Belgique, c'est vrai que les étudiants sont tirés au sort pour... Passer un concours officieux. Le taux de réussite est de 20% comme en France. Les étudiants qui viennent redoubler leur PACES, redoublent aussi souvent en Belgique et sont donc éjectés du système. Tu ne dois pas penser qu'être pris au tirage au sort implique de réussir. Cela permet uniquement de suivre les cours. Mais la sélection est officieuse et s'étend ensuite sur les 3premieres années de bachelier. Au final, la difficulté des études en Belgique et équivalente à celle en France. Penser que l'enseignement est plus facile e' Belgique est un leurre, une utopie que beaucoup de jeunes de 20ans croient. Mais la réalité finit toujours par les rattraper. Peu réussissent. Maintenant, le concours devient officiel.

Pour ce qui est des réorientations (2echecs en médecine puis inscription en veto, ou l'inverse), ce n'est plus possible depuis quelques années car si une personne échoué deux fois, tout le secteur santé (kine, sage femme, dentaire...) lui est fermé. De plus, les étudiants qui entrent en kine ou SF ou autre, doivent aussi faire face à cette sélection officieuse. 50% d'échec en première année de kine ou SF. Beaucoup d'échecs en 2 ou 3 ème année aussi. En fait, l'entrée aux études peut être facile mais le fait d'y rester est beaucoup plus difficile.

Les études de vero ne sont pas faciles en Belgique qu'en France. Aurais tu des argents précis pour avancer ce propos ?

Pour la Roumanie, je suis d'accord avec toi.les études y sont achetées, donc cela laisse la porte à tout les abus.

Sinon, pour info, mon prof d'anatomie à fait la première greffe de visage avec deux français. Il enseigne aussi à Harvard. Un autre prof, Christian de duve, à découvert les lysosomes et à reçu le prix Nobel de médecine. Voici juste quelques petits exemples... Et je te rappelle que ma fac est placée 20places devant Paris V...

Bâclé, l'enseignement belge ? smilies

Pour les études en Espagne, je ne connais pas.

Cependant, j'aimerais bien que tu me détaillés ton CV qui te permettent d'avoir autant d'expérience dans l'enseignement belge ? Tu ne bases pas des propos sur des à priori, c'est certain. J'aimerais bien lire des arguments, en béton je n'en doute pas car il faut avoir une bonne connaissance de cet enseignement pour émettre un avis aussi tranché.

Je t'écoute.
_____
Ancienne SF
Interne en médecine interne
sans passerelle, PACES réussie
"Il faut toute une vie pour apprendre à vivre" Sénèque
Top
Tauren
Ministre de la Santé

Messages : 1303
Enregistré : 15/11/2005
Posté le 28/07/2015 à 20:46 notnew
Christian de duve

Même si je suis +/- d'accord avec toi, je ne pense pas qu'il enseignent encore (il est un peu trop mort que pour encore donner cours) smilies
Top
Lady Cat
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 2101
Enregistré : 16/02/2007
Posté le 28/07/2015 à 20:53 notnew
Non, il n'enseigne plus.
Mais le prix Nobel est bien là ! smilies
_____
Ancienne SF
Interne en médecine interne
sans passerelle, PACES réussie
"Il faut toute une vie pour apprendre à vivre" Sénèque
Top
thierrydocteur
Jeune Carabin

Messages : 23
Enregistré : 28/07/2015
Posté le 28/07/2015 à 22:11 notnew
Et bien pour répondre à Lady Cat, c'est ton avis. En tout cas je me base sur différentes expériences professionnelles et divers échanges avec des confrères ou autres professionnels de la santé. Je n'ai pas à détailler mon CV, comme je l'ai indiqué mon avis ne peut pas être partagé par des gens allant sur un forum destiné à étudier à l'étranger. Défends tes études de Médecine en Belgique si tu le souhaites, en tout cas cela ne changera nullement mon sentiment sur la question. Après chaque patient a la chance de pouvoir aller chez le praticien de son choix, à eux de voir si cela les dérange de se faire soigner par des praticiens formés à l'étranger... Mais il est vrai que les Belges sont bien trop gentils de former tant de Français qui s'empressent de revenir en France dès leur diplôme empoché...

Sur ce, bonne fin d'études.
Top
vio54300
Jeune Carabine

Messages : 11
Enregistré : 24/06/2015
Posté le 29/07/2015 à 12:26 notnew
Si tu ne veux pas expliquer plus tes propos, vas donc exprimer ton avis à toutes tes connaissances issus de ton expérience professionnelle plutôt sur un forum.

L'accès aux études en France est juste plus difficile que dans les autres payes au vu du nombre d'étudiant, et la réussite d'un concours ne révèle pas la réussite aux étude, par rapport à quelqu'un qui aurait raté un concours. Puisque les épreuves d'entrée n'ont rien à voir avec les études de kiné.
Top
thierrydocteur
Jeune Carabin

Messages : 23
Enregistré : 28/07/2015
Posté le 29/07/2015 à 14:36 notnew
J'ai le droit d'exprimer mon ressenti qui en plus est partagé par pas mal d'autres personnes. L’accès aux études en France n'est pas 100% bon, je le reconnais, mais il est sûrement plus juste que pour d'autres pays où on rentre en ayant de la chance au tirage au sort. Le système Français a au moins pour qualité de sélectionner des personnes ayant une grande capacité d'apprentissage, de résonner rapidement et d'assimiler beaucoup de choses. Or pour exercer ces professions, il est tout naturellement important d'avoir ces qualités-là.

Comme je l'ai indiquer, il est presque impossible de trouver quelqu'un qui réussirait en France et qui échouerait en France alors que le contraire peut se trouver beaucoup plus facilement. C'est bien la preuve d'une différence de niveau entre ces différents profils.

Nous savons tous que les études à l'étranger sont d'une part bien plus accessibles (parfois même 0 sélection) et quasiment toutes plus faciles à suivre qu'ici. Donc contrairement à ce que tu dis, tout naturellement le profil moyen des diplômés en France sera bien meilleur que celui des diplômés à l'étranger. Et les patients ont tout naturellement la possibilité d'aller consulter celui ou celle qui lui semble la plus à même de répondre à ses besoins et qui aura le meilleur niveau car tout naturellement le facteur clés est de soigner au mieux les patients. Et pour cela, la capacité intellectuelle et la somme des connaissances assimilées pendant la formation sont des éléments clés...

Après, le système est fait de telle sorte et il faut le respecter et c'est ce que je fais. Mais cela ne m'empêche pas de ne pas être en accord avec ce système. Donc tant que nos amis Belges accepteront de payer pour former des professionnels qui n'exercent pas chez eux et bien profitez de ce système qui vous permet d'accéder à des professions que vous n'auriez pas pu suivre ici, tant mieux pour vous.
Top
vio54
Jeune Bizute

Messages : 4
Enregistré : 24/06/2015
Posté le 29/07/2015 à 15:38 notnew
Un kiné sortant de belgique parce qu'il n'a pas réussi la première année de médecine ne sera pas moins bon qu'un kiné passé par une année de médecine. Car au final cette année ne sert qu'à faire une sélection et non commencer l'apprentissage du kiné. Celui de médecine a effectivement plus de facilité à retenir les informations et à les interpréter mais je ne pense pas que cela fait la différence dans la pratique.

Et je pense que la grande majorité des patient ne demande l'adresse de leur ecole lorsqu'ils demandent rendez vous.
Top
Lady Cat
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 2101
Enregistré : 16/02/2007
Posté le 29/07/2015 à 15:38 notnew
Il y a toujours eu une sélection en fin d'année en Belgique... Puis sur les 3 premières années.

Je doute que tu sois médecin, je doute que tu sois étudiant en médecine car dans ce cas là, tu te rendrais compte de l'énormité des sottises que tu avances concernant les études en Belgique...

Mais bon, ton opinion est ton opinion, tu as le droit de penser comme tu veux.

A mon avis, je pense que tu es un troll. smilies.

Comme on dit :"don't feed the troll".

Si un jour, tu as envie de faire une PACES ou si tu y as déjà échoué deux fois, il y a des forums sur ce site qui pourraient t'intéresser. Si tu le souhaites, je te mettrai les liens.
_____
Ancienne SF
Interne en médecine interne
sans passerelle, PACES réussie
"Il faut toute une vie pour apprendre à vivre" Sénèque
Top
Aller en haut • 98 réponses • 5 pages • 1 2 3 4 5
livreslivrescontactspublicationstwitter