logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Comment se déroule un stage ou l'art de s'en prendre plein la gueule ...

Aller en bas • 30 réponses • 2 pages • 1 2
Armonie
Interne

Messages : 107
Enregistré : 18/03/2004
Posté le 29/07/2006 à 00:14 notnew
Bon je crois que je peux concourir pour le prix du plus grand martyre 2006 dans la catégorie stage post-pcem1 ou pré-pcem2, comme on préfère.

Alors pour commencer, j’ai choisi mon stage en chirurgie plastique à Roger Salengro …. Déjà je ne me suis pas exactement retrouvé ou je devais, en effet, je n’étais pas au courant que la plastie était une composante du « 6e ouest » c’est à dire oto-neuro/stomato/plastie, ni que le 6e ouest était l’endroit le plus chaud (car le plus haut), pas de clim’, pas de fenêtre ouverte, que des pauv’ ventilo qui brassent l’air dans les chambres des patients …. 34° en permanence c’est pesant !

1er jour : comme je n’avais jamais été à l’hopital roger salengro, je prévois mon coup pour arrivé en avance … mais malheureusement, étant passée par les urgences (je viens du metro) on m’a directement indiqué le service de chir. Plast sans me signifier auparavant qu’il y avait une petit reunion d’accueil …

j’arrive tout de même à 9h pile devant le bureau du cadre de santé (ou surveillante 1 etoile) , qui n’était même pas informé de ma venue dans le service, celle-ci m’explique à la va vite, comme elle s’en souvient de l’année dernière, en quoi va consister mon stage (c’est vrai qu’en une année on a le temps d’oublier comme se déroule l’encadrement d’un étudiant en médecine) c’est à dire qu’elle me balance avec les infirmières et basta : «bon ben tu dois découvrir l’organisation du service, les mesures d’hygiène, tu observes ceux qu’elles font, mais comme on est en sous-effectifs pendant les vacances tu te débrouilles avec elles et puis on programmera une operation au bloc pour que tu vois un peu … ».
à Traduction : je n’ai pas de tuteur attitré et je me démerde pour M’INTéGRER dans l’équipe soignante !

Aussitôt dit aussitôt fait, gentiment je joue les petits chien-chiens dociles, aimables, et souriantes (ça c un très gros efforts pour moi, j’en ai encore des crampes) ! je pose une ou deux questions de temps en temps histoire de montrer que c’est trop intéressant et trop compliqué leur job pour moi !

2 jours plus tard celle-ci se rend compte, (ça s’oublie vite le déroulement d’un stage) qu’en fait je dois faire 2 semaines avec aide-soignantes et agents hospitaliers et les 2 dernières avec les infirmières.

Mon travail de larbin commence dès ce moment-là, on m’a dit que je devais observer et me rendre utile, ayant très bien compris ma petite mission : je n’hésite pas à proposer mon aide et …. Naturellement à chaque fois que je me propose il n’y a que les sanitaires qui n’ont pas encore été nettoyé, sans broncher et avec un grand sourire j’empoigne ma petite lavette rose et j’astique les cuvettes des chiottes à la chaîne et sans perdre ma bonne humeur… il faut dire que les AS étaient si charmantes que la compagnie des chiottes m’étaient plus supportables ! enfin ceci est un détail ….

Après j’ai pu monter en grade : je me suis occupée de nettoyer les sols, puis les placards, ensuite j’ai pu faire les lits (quel honneur), j’ai réalisé la toilette de quelques patients, leurs soins (bain de bouche, étalement de biafine >>> enfin quelques soins médicaux pour lesquels j’effectuais mon stage), vider les bassins (youpi), répondre aux sonnettes, accompagner les patients jusqu’en consultation etc. ça commençait à être sympa et je crois bien que je m’y plaisais !

Je prenais mes petites habitudes : prendre les températures tous les matins, la tension des entrées, j’étais attentive durant les transmissions et je n’hesitais pas à donner un élément que l’AS avait pu oublier de signaler (j’avais enfin pigé comment ça fonctionnait)

Vers la fin de ma première semaine j’ai repéré un ASH super sympathique ! le seul qui m’adressait des phrases entières sans pour autant que ce soit des ordres, sur le coup je n’en revenais pas, il arrivait même à plaisanter, j’hallucinais. J’ai vu en lui une bonne planque et je l’ai choisi comme tuteur ! c’est d’ailleurs la seule personne qui ait pu rendre mon stage supportable …. Une seule âme compatissante c’est peu !

Avec lui c’était assez cool ! je m’occupais des petits déjeuners, déjeuners, ranger les fournitures commandées, preparer ou ranger les chariots, il n’osait même pas me demander de nettoyer les sols et sanitaires, alors qu’en définitive ça ne me dérangeait pas le moins du monde !

Mes deux premières semaines se terminent bien…. La 1 étoile me fait part d’un bilan de demi stage : « les AS sont très satisfaites de votre travail au sein de l’equipe soignante »

Je me dis OUF enfin une étape de passée, et bien perçue par mes tortionnaires, c’était tout aussi satisfaisant pour moi d’apprendre ceci que je me demandais si je n’en finissais pas maso !

Les 2 semaines suivantes avec les infirmières : aaaah je me suis dit enfin je vais rentrer dans le vif de l’action et apprendre quelque trucs sur les patho et opérations, j’en bave d’avance, j’en salive tellement que je finis par demander à la 1 étoile quand est ce que je pourrai assiter à mon 1er bloc ! l’extase ! et là ………….. tout mon enthousiasme s’évapore avec quelques mots « il y a des problèmes de planning en ce moment ça ne va pas être possible ».

J’avais la haine
Grave grave grave grave

…..

Je reprends mes esprits après cette suppression injustifiée de ce moment sur lequel je fantasmais depuis qq semaines. Niet. Nada. C’était totalement mort.

Bon, je me dis que c’était bizarre cette excuse et je me renseigne auprès de mon ASH favori, qui finit par apprendre auprès de la 1 étoile que l’année dernière un étudiant en médecine en stage, ici, tout comme moi, avait tripoté les instruments médicaux au bloc et que depuis les chir. ne voulaient plus DU TOUT voir de pcem au bloc !

Pfffff à votre avis, pourquoi j’avis pris un service de CHIRURGIE ?
Nen, mais nen, c’était pas évident que ma seule attente après les tâches ingrates que j’avais realisée c’est mon bloc…. Je vous assure qu’après, des que je croisais un brancardier je tirais la gueule….

Hum hum hum, c’est qu’elle est menteuse la 1 étoile … c’était pas compliqué de me dire la vérité, enfin j’ai fini par l’obtenir de sa vieille bouche cette explication après de lourdes insistances ! quand meme, j’étais très déçue par son mensonge …. et j’aurai du me douter à partir de là que le pire était à venir ….

Bon en définitive c’était pas si grave ! je restais optimiste !

1ère journée, je tombe sur une SUPER infirmière (en stomato) , le type d’infirmière qui en sait autant que les internes : c’était le pied ! elle m’explique tout tout tout ! les soins qu’elle réalise, patho, causes, csq, operation subie, déroulement de l’operation, elle me laisse même faire quelques petits soins médicaux assez sympas !

En plus, miracle ! au moment où l’infirmière fait le tour des patients de sto (où je l’accompagne naturellement !) le chef de service et son interne m’adressent la parole ! ça m’a fait un choc, croyez-moi !!! car j’ai oublié de vous signifier que quand je réalisais le boulot d’AS j’étais snobée par les medecins, aucun d’entre eux ne répondaient à mes « bonjour » …. Enfin … si … ils me répondaient en me regardant de la tête aux pieds, sans dire un mot … c’est particulier, je ne sais pas dans quelle tribu ce comportement représente une salutation … K

Ça y est une nouvelle ère commençait pour moi ! j’avais oublié que dès qu’on touche le sommet, on peut retomber en bas de la pente …..

Le lendemain, surlendemain et ainsi de suite, la 1 etoile m’avait nommée une autre infirmière (snif) qui était une jeune diplomée, présente dans ce 3 services en 1 depuis peu : à peine un an ….. la descente est rude …….. elle était très timide, causait peu, et moi j’avais envie de parler !!!! alors je lui posais des questions sur ce qu’elle réalisait comme soin, patho du patient et dans 90 % des cas j’avais le droit comme réponse à « bonne question, il faudra que tu demandes à l’interne » ce que je fis …. Mais bon l’interne restait 5 min dans le service et ça me faisait peu de temps pour me remémorer tous les trucs sans réponses.

Au fil des jours, ça a du la gaver mes questions, résultat, elle m’a laissé réaliser des soins, et c’était pas des trucs gagnés d’avance ….. un exemple : elle m’a filé des gants, un scalpel et j’ai du couper un reddon avec un brève explication sur le comment du pourquoi (pour ceux qui ne savent pas ce que c’est, pask moi non plus je ne savais pas ce que c’était : ce sont des petites pompes qui aspirent le sang à l’endroit où il y a eu incision pour eviter l’accumulation de sang et donc d’hematome) … je vous raconte pas l’angoisse….. le fil était tellement serré … que j’ai pas réussi à l’atteindre, la pauvre patiente gigotait dès que j’y touchais…….

Et c’était pas la première fois qu’elle m’envoyait à l’aveuglette faire ses trucs, j’avais beau lui dire que je n’avais jamais vu comment on fait ou bien qu’on m’avait jamais expliqué, ça n’y changeait rien…… C’était vraiment du n’importe quoi ! et j’ai appris à fermer ma gueule ….

Par la suite j’ai suivi d’autres infirmières, entre celles qui disaient ouvertement car ça leur faisaient grave chier d’encadrer une étudiante, et d’autres qui ne me répondaient pas, ne parlaient pas, tout simplement ! face à ce type de comportement primaire et associable, je bouquinais dans les classeurs de cours d’inf sur les trucs qu’elles ne savaient pas m’expliquer ou ne voulaient pas m’expliquer.

Bon faut dire aussi que ça devait les agacer, enfin je crois, de me voir lire des matinées entières alors hop hop hop !!! jai eu un boulot encore plus merdique : coursier officieux !!!
On m’envoyait déposer les prélèvements de sang directement au labo de biochimie au 1er (en passant y’avait une boite aux lettres grise juste en face des ascenseurs où l’on venait recup c prélèvement pour les bilans) mais non ! voyons ! c’était tellement plus drôle d’envoyer la petite Armonie courir partout ! il leur suffisait de rajouter « urgent » sur le petit papier associé pour me voir m’agiter, enfin j’ai eu droit à des trucs encore plus débiles comme descendre des etiquettes au bloc ….

Hum hum hum, difficile de trouver sa place, je savais que j’étais une charge, je pense pas que c’était d’une grande subtilité de me le faire comprendre de cette manière.

Enfin y’avait toujours mon super ASH avec lequel je faisais mes pauses coca-cola !!!!

Ensuite pour résumer les 2 autres services, qui m’ont apparu nettement moins attrayant en définitive …

Oto-neuro : très peu de patients, entre 1 et 4 maximum, après 10h l’infirmière avait fini ses soins …. Il fallait se tourner les pouces sans donner l’air de ! j’ai eu très peu d’infos sur les patho et op, l’inf en savait aussi peu que moi a priori…. Et je n’ai jamais eu l’occasion de faire le tour du service avec l’inf et l’interne.

Chir plast : assez particulier, les opérations apparaissent toutes aussi extraordinaires et inimaginables mais j’ai eu beaucoup de mal à obtenir des infos dessus… dommage !
D’autre part, les plasticiens se déplaçant par groupe de 10, c’est assez difficile de s’incruster, et de se permettre de poser des questions sans se sentir ridicule face aux profs, chef de service, internes et externes.

…. Fin de stage…. Bilan de fin stage et là


SURPRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRISE !!!!!


« Mademoiselle DEVILLERS, je ne sais pas comment faire, je suis très embétée »

là je bad, j’ai tué personne pourtant ? j’ai fait aucune grosse connerie ? ça me semblait pas si mal pour une premier stage, en plus j’étais relativement contente de mon travail.

« j’ai fait votre bilant avec les AS, et il est clair que vous ne vous êtes pas du tout intégrer dans l’équipe soignante, on s’est bien rendu compte que vous faites votre stage parce qu’il faut le faire, mais qu’en aucun cas ça ne vous intéresse, vous ne posez jamais de question ! vous ne parlez jamais aux patients, vous ne participez jamais aux tâches simples (prise de tension, temperature). Vous ne répondez jamais aux sonnettes. Et puis regardez, le 1e jour vous êtes arrivée a 10h les mains dans les poches, la bouche enfarinée, vous n’êtes même pas aller à la réunion d’informations …. »

je n’arrête paaaaaaaaaaaas de poser un tas de questions qui m’apparaissent un minimum pertinente
je me suis tappée les T° et tension un bout de temps …
le nombre de fois ou j’ai répondu aux sonnettes du midi (bon c vrai j’avoue que quand je savais que c’était un bassin j’esquivais mais bon ..)
je suis très ponctuelle
je n’étais pas au courant de cette putin de réunion, on m’a envoyé directement dans ce service merdik

et ça continue « blablabla »
à chaque fois que je tente de rétorquer un petit truc, c du cassssssssssssssssssssssage à la hache !
« c’est trop facile d’incriminer l’équipe soignante »
« ah vous l’avez peut etre fait mais pas plus d’une fois, c’est sure »

ah un moment j’ai meme entendu « j’ai ecrit sur votre feuille d’évaluation que vous manquiez DE CURIOSITé INTELLECTUELLE »

Là, c’était le summum de la connerie …. C’est surement la remarque la plus débile qu’elle ait pu faire, car à chaque fois que je pigeais pas un truc j’allais regarder dans les dossiers, sur internet, les cours d’inf. Elle aurait pu dire que je passais mes matinée à me vernir les ongles de pieds ça aurait été tout aussi stupide.

Et elle continuait à broder son tissu de mensonge pendant que je restais prostré dans mon fauteuil roulant (oui y’avait pu de chaise dans son bureau) je ne savais pas quoi faire …
hurler ? pour me retrouver en psychiatrie, moyen
Pleurer ? pour passer pour la petite sensible bof
m’enfuir ? trop facile
l’écraser ? elle fait quand même au moins 100kg de plus que moi
l’étrangler ? trop risqué

enfin voilà, je restais sur mon fauteuil roulant, c’était tellement du n’importe quoi et archi-faux, que ce qu’elle racontait avait perdu tout sens, je comprenais plus rien à rien. Je planais dans un gros bad trip bien effrayant jusqu’à ce que mes tympans captent cette phrase « et j’ai cru comprendre que vos deux parents étaient medecins »
j’ai pas répondu
quand les AS m’avait demandé si mes parents étaient du milieu médical j’avais clairement répondu que non et je leur avais même inventé une profession bidon.
D’ailleurs je me demande toujours comme elle l’a su

Finalement j’ai fini par comprendre que j’étais le gros lot : une enfant de medecin, futur medecin, c’est vrai que ça a du être jouissif pour elle de me rabaisser
C’est la seule explication plausible que j’ai pu trouvé à son changement d’attitude brutal, j’étais la petite étudiante frêle et pâle à protéger, je suis devenue la progéniture de 2 médecins à anéantir.

Après ce n’est qu’une théorie, mais j’arrive pas à comprendre ! j’ai pas changé moi en 2 semaines, j’ai toujours fait ce qu’on me demander, du mieux possible, et du plus efficacement que je pouvais ! sans broncher, sans tirer la gueule, sans une mou de dégout, et en souriant.
J’ai du mal à desserrer des dents !

Comment réduire mon petit travail d'exploitée à zéro !
Pour tout dire, je n’aurai strictement rien fait, il n’y aurait eu aucune différence, je ne sais même pas si son rapport permettra de valider mon stage vu qu’elle m’a mis qq. « inférieur à la moyenne » et au maximum « la moyenne », il y a aussi un commentaire ….. qui dit explicitement que je suis une pauv’ conne qui a pas bougé son cul, pour synthétiser.

Ca peut apparaître grinçant comme résumé voire ironique, mais je préfère le présenter comme ça, histoire de prendre un peu de recul… parce que je veux bien en baver et me tapper tous les trucs de merde à faire …. Mais si je n’ai même pas de reconnaissance…..

Voilà, bon j’ai fait ce post pour me soulager il faut le dire ! mais aussi parce que je n’ai eu de la part des gens que je connais que de bons retours smilies
J’avoue espérer un peu ne pas être un cas isolé … je pense pas que cette truie serait capable d’invalider mon stage, mais j’ai quand même les boules….

Sinon mon premier reflexe a été d’appeler la fac … malheureusement le secretariat des pcem2 ne ré-ouvre que le 21 aout L

Et pour remonter le moral, un petit commentaire d’une AS qui au depart etait toute gentille, et s’est révelée être une vieille garce aigrie : « si t’as pas aimé ton stage, arrete tes etudes, change de métier c’est pas la peine ! » (avec l'accent ch'ti svp!)

MAIS BORDEL QUELLE CONNE !!!!!



Top
le villageois
Doyen

Messages : 580
Enregistré : 07/09/2004
Posté le 29/07/2006 à 03:59 notnew
Alors pour commencer, j’ai choisi mon stage en chirurgie plastique à Roger Salengro …. Déjà je ne me suis pas exactement retrouvé ou je devais, en effet, je n’étais pas au courant que la plastie était une composante du « 6e ouest » c’est à dire oto-neuro/stomato/plastie, ni que le 6e ouest était l’endroit le plus chaud (car le plus haut), pas de clim’, pas de fenêtre ouverte, que des pauv’ ventilo qui brassent l’air dans les chambres des patients …. 34° en permanence c’est pesant !

Jusque la rien d'anormal. Je vois pas en quoi ca change ton stage. Tu voulais un service specifique de chirurgie plastique?
Chirurgie plastique Youpi ! Des vieilles dindes friquées qui viennent se faire tirer les rides, injecter botox et acide hyaluronique pour combler les rides....

====> Prejugés: chirurgie PLASTIQUE !! Pas chrirugie Esthetique ! Il soigne les grands brulés, les malformations, les fentes palatines, ... Bref, c'est pas tres beau, voir souvent degeux, surtout quand la cancero s'en mele... Y'a jamais eu de clim. Et les fenetres sont ouvrables mais pas plus de 15cm, mesure de securité oblige. PS: les ASH ont la clef, pour ouvrir les fenetres en grand (quand y'a pas de patient, faut faire un bain de vent, c'est agreable)

1er jour : comme je n’avais jamais été à l’hopital roger salengro, je prévois mon coup pour arrivé en avance … mais malheureusement, étant passée par les urgences (je viens du metro) on m’a directement indiqué le service de chir. Plast sans me signifier auparavant qu’il y avait une petit reunion d’accueil …


Les URGENCES, c'est pas l'acceuil !!!
Ils ont autre chose a foutre que de se renseigner à savoir s'il y a une reunion d'information pour les post P1 machin...
Y'a un hall d'acceuil a salengro, si tu y etais passé, tu aurais su ou te rendre.



j’arrive tout de même à 9h pile devant le bureau du cadre de santé (ou surveillante 1 etoile) , qui n’était même pas informé de ma venue dans le service, celle-ci m’explique à la va vite, comme elle s’en souvient de l’année dernière, en quoi va consister mon stage (c’est vrai qu’en une année on a le temps d’oublier comme se déroule l’encadrement d’un étudiant en médecine)


Madame Mi......, n'est la que depuis 1 ans.
Elle a du mal. L'année, derniere pour le stage de la P1 elle etait encadrée par l'infirmiere chef de l'epoque. Normal qu'elle ne sache pas comment ca se passe. Puisqu'on lui a juste expliqué. Difficile de retenir qqch qu'on nous dit une fois, et jamais mis en pratique. Elle a un peu de mal avec tout disons. Tres..... tres.



c’est à dire qu’elle me balance avec les infirmières et basta : «bon ben tu dois découvrir l’organisation du service, les mesures d’hygiène, tu observes ce qu’elles font, mais comme on est en sous-effectif pendant les vacances tu te débrouilles avec elles et puis on programmera une operation au bloc pour que tu vois un peu … ».
à Traduction : je n’ai pas de tuteur attitré et je me démerde pour M’INTéGRER dans l’équipe soignante !


Cool: IMMERSION TOTALE ! Avec un peu de chance tu passais a France 2.
Genial, tu fais ce que tu veux. Je vois pas ou est le probleme. A toi, de suivre les infirmieres, AS, et ASH.
Je n'avais pas non plus de tuteur attitré quand j'ai fait mon stage en HPDD, j'allais ou y'avait du boulot!


Aussitôt dit aussitôt fait, gentiment je joue les petits chien-chiens dociles, aimables, et souriantes (ça c un très gros efforts pour moi, j’en ai encore des crampes) ! je pose une ou deux questions de temps en temps histoire de montrer que c’est trop intéressant et trop compliqué leur job pour moi !

Les infirmieres ont un 6eme sens ultra developpé pour detecter les etudiant snobinard qui se la pete des le premier jour et qui veulent directement faire le tour avec les internes. Leur vengeance en est que plus cruelle.

Mon travail de larbin commence dès ce moment-là, on m’a dit que je devais observer et me rendre utile, ayant très bien compris ma petite mission : je n’hésite pas à proposer mon aide et …. Naturellement à chaque fois que je me propose il n’y a que les sanitaires qui n’ont pas encore été nettoyé, sans broncher et avec un grand sourire j’empoigne ma petite lavette rose et j’astique les cuvettes des chiottes à la chaîne et sans perdre ma bonne humeur… il faut dire que les AS étaient si charmantes que la compagnie des chiottes m’étaient plus supportables ! enfin ceci est un détail ….

Le 6eme Ouest, est assez special. Il y regne une sale ambiance. Demande au personnel du 6eme Est. Au moins, les chiottes, ca prend pas la tete -quoique qu'avec l'odeur???- pas de quoi s'engueuler avec un chiotte.


Après j’ai pu monter en grade : je me suis occupée de nettoyer les sols, puis les placards, ensuite j’ai pu faire les lits (quel honneur), j’ai réalisé la toilette de quelques patients, leurs soins (bain de bouche, étalement de biafine >>> enfin quelques soins médicaux pour lesquels j’effectuais mon stage),

Ton stage c'est la decouverte du suivi d'un patient. C'est pas formation expresse au boulot d'infirmier !!! (snob !!)


Je prenais mes petites habitudes : prendre les températures tous les matins, la tension des entrées, j’étais attentive durant les transmissions et je n’hesitais pas à donner un élément que l’AS avait pu oublier de signaler (j’avais enfin pigé comment ça fonctionnait)

Ha bein, ca faut eviter. Tu reprends l'AS.
Je comprends sa rage interne quand tu l'as reprennais. Genre: "t'as oublié ca".
Elle devait se dire: "qu'est ce qu'elle me veut la futur medecin? elle est pas contente de mon boulot?"

Vers la fin de ma première semaine j’ai repéré un ASH super sympathique ! le seul qui m’adressait des phrases entières sans pour autant que ce soit des ordres, sur le coup je n’en revenais pas, il arrivait même à plaisanter, j’hallucinais. J’ai vu en lui une bonne planque et je l’ai choisi comme tuteur ! c’est d’ailleurs la seule personne qui ait pu rendre mon stage supportable …. Une seule âme compatissante c’est peu !


Ca serait pas le saisonnier au crane rasé?Fort sympathique, et beau gosse, si c'etait lui.

il n’osait même pas me demander de nettoyer les sols et sanitaires, alors qu’en définitive ça ne me dérangeait pas le moins du monde !

Si c'etait le saisonnier, normal qu'il te demandait rien.

Mes deux premières semaines se terminent bien…. La 1 étoile me fait part d’un bilan de demi stage : « les AS sont très satisfaites de votre travail au sein de l’equipe soignante »

C'est quoi ce sobriquet idiot:" premiere etoile"? Un truc de ton invention ou son surnom dans le service.Sinon, tu merites des "claps claps" pour semaine reussie. Bravo a toi !

Les 2 semaines suivantes avec les infirmières : aaaah je me suis dit enfin je vais rentrer dans le vif de l’action et apprendre quelque trucs sur les patho et opérations, j’en bave d’avance, j’en salive tellement que je finis par demander à la 1 étoile quand est ce que je pourrai assiter à mon 1er bloc ! l’extase ! et là ………….. tout mon enthousiasme s’évapore avec quelques mots « il y a des problèmes de planning en ce moment ça ne va pas être possible ».

J’avais la haine
Grave grave grave grave


Aller au bloc c'est pas obligatoire.
T'auras l'occasion d'en voir d'autre des blocs. En P1 tu sais rien. L'anatomie tu la connais a peu pres. Aller au bloc, oui, tu vois des trucs, y'a du sang, tu sais pas ce qu'ils font ni pourquoi il le font. Et les chir n'ont pas le temps de t'expliquer... Bref, tu regardes un truc que tu comprends pas.... Avec l'odeur du sang, et la station debout, tu froles le malaise vagal, et t'emmerdes tout le personnel....


Je reprends mes esprits après cette suppression injustifiée de ce moment sur lequel je fantasmais depuis qq semaines. Niet. Nada. C’était totalement mort.


mon livret ne stipulait pas : aller au bloc !
C'est degeulasse, je vais appeler le secretariat de suivre et envoyer une lettre salée au Doyen !


Bon, je me dis que c’était bizarre cette excuse et je me renseigne auprès de mon ASH favori, qui finit par apprendre auprès de la 1 étoile que l’année dernière un étudiant en médecine en stage, ici, tout comme moi, avait tripoté les instruments médicaux au bloc et que depuis les chir. ne voulaient plus DU TOUT voir de pcem au bloc !

Effectivement, l'année derniere un post P1, a eu le droit d'assister un chir. Habillé en sterile, et avec les instruments. Apparement, les patrons ont pas trop apprecié.


Pfffff à votre avis, pourquoi j’avis pris un service de CHIRURGIE ?

Euh, pour jouer au Free Cell avec l'interne d'anesthesie sur l'ordi?

Nen, mais nen, c’était pas évident que ma seule attente après les tâches INGRATES que j’avais realisée c’est mon bloc…. Je vous assure qu’après, des que je croisais un brancardier je tirais la gueule….


Oula ton ego de medecin a du en prendre un coup. Vu la maniere dont tu devalorises leur boulot. Sans eux, le service tournerait pas.

Hum hum hum, c’est qu’elle est menteuse la 1 étoile … c’était pas compliqué de me dire la vérité, enfin j’ai fini par l’obtenir de sa vieille bouche cette explication après de lourdes insistances ! quand meme, j’étais très déçue par son mensonge …. et j’aurai du me douter à partir de là que le pire était à venir ….

Ha bein, si tu harceles le personnel pour aller au bloc... "Aller au bloc = fuir le boulot du service."
Elle te l'avait bien precisé a ton arrivée: on est en sous effectif. Une personne en visite au bloc = une personne en moins, du taf en plus pour les autres. Si tu te ramenes avec ton tambourin et commence a manifester ta pressante envie d'aller au bloc apres qu'elle te l'ait refusé.... Faut s'attendre a pas bien etre vu. Non, c'est non. C'est fini le temps des caprices.!!


En plus, miracle ! au moment où l’infirmière fait le tour des patients de sto (où je l’accompagne naturellement !) le chef de service et son interne m’adressent la parole ! ça m’a fait un choc, croyez-moi !!! car j’ai oublié de vous signifier que quand je réalisais le boulot d’AS j’étais snobée par les medecins, aucun d’entre eux ne répondaient à mes « bonjour » …. Enfin … si … ils me répondaient en me regardant de la tête aux pieds, sans dire un mot … c’est particulier, je ne sais pas dans quelle tribu ce comportement représente une salutation … K


Ca c'est pour te dire que plus tard quand tu seras interne, il ne faudra pas mepriser le personnel, car c'est avilissant d'etre considéré comme une merde parce qu'on a pas Bac + 10. Tu vois tu as appris des trucs quand meme pendant ton stage.

Ça y est une nouvelle ère commençait pour moi ! j’avais oublié que dès qu’on touche le sommet, on peut retomber en bas de la pente …..


C'est bien ce que je disais, ton but premier etait de faire de la leche aux medecins... Attention j'entends le 6eme sens de l'infirmiere d'ici.... Putain, elle pense tout haut ou quoi?


Le lendemain, surlendemain et ainsi de suite, la 1 etoile m’avait nommée une autre infirmière (snif) qui était une jeune diplomée, présente dans ce 3 services en 1 depuis peu : à peine un an ….. la descente est rude …….. elle était très timide, causait peu, et moi j’avais envie de parler !!!! alors je lui posais des questions sur ce qu’elle réalisait comme soin, patho du patient et dans 90 % des cas j’avais le droit comme réponse à « bonne question, il faudra que tu demandes à l’interne » ce que je fis …. Mais bon l’interne restait 5 min dans le service et ça me faisait peu de temps pour me remémorer tous les trucs sans réponses.

Elle est jeune diplomée, elle peut pas tout savoir sur tout. Si elle avait 20 ans d'experience comme certaines infirmieres de Sto, la je veux bien. Faut pas pousser mémé dans l'escalier avant d'avoir signé le viaget.


Au fil des jours, ça a du la gaver mes questions, résultat, elle m’a laissé réaliser des soins, et c’était pas des trucs gagnés d’avance ….. un exemple : elle m’a filé des gants, un scalpel et j’ai du couper un reddon avec un brève explication sur le comment du pourquoi (pour ceux qui ne savent pas ce que c’est, pask moi non plus je ne savais pas ce que c’était : ce sont des petites pompes qui aspirent le sang à l’endroit où il y a eu incision pour eviter l’accumulation de sang et donc d’hematome) … je vous raconte pas l’angoisse….. le fil était tellement serré … que j’ai pas réussi à l’atteindre, la pauvre patiente gigotait dès que j’y touchais…….

Faut savoir ce que tu veux. Une fois tu veux etre chir, et quand on te file le scalpel t'es pas contente. Tu veux griller les etapes. Aussitot dit aussitot fait, prends un scalpel et demerde toi !




et j’ai appris à fermer ma gueule ….

C'est bien, faut apprendre ca aussi.


Par la suite j’ai suivi d’autres infirmières, entre celles qui disaient ouvertement car ça leur faisaient grave chier d’encadrer une étudiante, et d’autres qui ne me répondaient pas, ne parlaient pas, tout simplement ! face à ce type de comportement primaire et associable, je bouquinais dans les classeurs de cours d’inf sur les trucs qu’elles ne savaient pas m’expliquer ou ne voulaient pas m’expliquer.

Les infirmieres sont vraiment des sorcieres! Bouh! Bein, si elles veulent pas insiste pas!
Leur fais pas pied de nez, en allant bouquiner sous leur yeux quand elles se tapent le boulot!

Bon faut dire aussi que ça devait les agacer, enfin je crois, de me voir lire des matinées entières alors hop hop hop !!! jai eu un boulot encore plus merdique : coursier officieux !!!

=====>> CQFD !!!!


On m’envoyait déposer les prélèvements de sang directement au labo de biochimie au 1er (en passant y’avait une boite aux lettres grise juste en face des ascenseurs où l’on venait recup c prélèvement pour les bilans) mais non ! voyons ! c’était tellement plus drôle d’envoyer la petite Armonie courir partout ! il leur suffisait de rajouter « urgent » sur le petit papier associé pour me voir m’agiter, enfin j’ai eu droit à des trucs encore plus débiles comme descendre des etiquettes au bloc ….

Les armoires dont tu parles sont relevées a heures fixes. Faut pas croire que des qu'il y a un prelevement, un mec du labo, cours au 6eme prendre les prelevements!Il a pas que ca a foutre non plus.
Si le prelevement est pour un bloc du matin, ils attendent pas le relevé de l'armoire, il descende direct le prelevement au labo de bioch.... Urgent, ca veut bien dire ce que ca veut dire. Ils expliquaient pas ca dans les classeurs que tu feuilletais?


Hum hum hum, difficile de trouver sa place, je savais que j’étais une charge, je pense pas que c’était d’une grande subtilité de me le faire comprendre de cette manière.

Qui seme le vent....

Ensuite pour résumer les 2 autres services, qui m’ont apparu nettement moins attrayant en définitive …

Forcement quand on voulait voir des injections de BOTOX, la pose de BAHA, parait tout de suite plus chiante.

Oto-neuro : très peu de patients, entre 1 et 4 maximum, après 10h l’infirmière avait fini ses soins …. Il fallait se tourner les pouces sans donner l’air de ! j’ai eu très peu d’infos sur les patho et op, l’inf en savait aussi peu que moi a priori…. Et je n’ai jamais eu l’occasion de faire le tour du service avec l’inf et l’interne.

Quand tu auras fait l'anatomie de l'oreille avec Fontaine, tu comprendras le desarois de l'infirmiere a pas trop savoir expliquer ce qu'est une stapedectomie et comment fonctionne la prothese.

Chir plast : assez particulier, les opérations apparaissent toutes aussi extraordinaires et inimaginables mais j’ai eu beaucoup de mal à obtenir des infos dessus… dommage !
D’autre part, les plasticiens se déplaçant par groupe de 10, c’est assez difficile de s’incruster, et de se permettre de poser des questions sans se sentir ridicule face aux profs, chef de service, internes et externes.

Mon Dieu, tu y es allée comme une grosse bourrine, en t'imposant devant le troupeau de plastie! T'es vraiment malade de chez malade!
Quand ils sont 15 dans la chambre, les 9 internes, le patron (fort sympa d'ailleurs)l'infirmiere, le patient, l'autre patient, et sa famille qui poiraute... On reste dans le couloir. Et on demande a un interne en douce quand il est seul a rediger ses ordonnances.... rhalala, quel malheur!

fin de stage et la:

SURPRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRISE !!!!!

.....recolte l'ouragan.


« Mademoiselle DEVILLERS, je ne sais pas comment faire, je suis très embétée »

« j’ai fait votre bilant avec les AS, et il est clair que vous ne vous êtes pas du tout intégrer dans l’équipe soignante, on s’est bien rendu compte que vous faites votre stage parce qu’il faut le faire, mais qu’en aucun cas ça ne vous intéresse, vous ne posez jamais de question ! vous ne parlez jamais aux patients, vous ne participez jamais aux tâches simples (prise de tension, temperature). Vous ne répondez jamais aux sonnettes. Et puis regardez, le 1e jour vous êtes arrivée a 10h les mains dans les poches, la bouche enfarinée, vous n’êtes même pas aller à la réunion d’informations …. »

je n’arrête paaaaaaaaaaaas de poser un tas de questions qui m’apparaissent un minimum pertinente
je me suis tappée les T° et tension un bout de temps …
le nombre de fois ou j’ai répondu aux sonnettes du midi (bon c vrai j’avoue que quand je savais que c’était un bassin j’esquivais mais bon ..)


Tu merites le diplome du devouement!
Le don que tu fais de toi, devrait faire palir Mere Theresa.... amen
Si tu faisais les choses qu'on te demandait avec le meme enthousiasme avec lequel t'en parles... pas extraordinaire qu'elles t'aient lynchée -le service est tres mauvaise langue, et elles sont tres branchées vomi sur l'une l'autre-.... le bébé medecin au dents longues qui debarque en trainant les pieds parce que ca lui fait chier de torcher des culs et nettoyer par terre.

à chaque fois que je tente de rétorquer un petit truc, c du cassssssssssssssssssssssage à la hache !
« c’est trop facile d’incriminer l’équipe soignante »
« ah vous l’avez peut etre fait mais pas plus d’une fois, c’est sure »

Ha, tu as appris a fermer ta gueule. Et la pour une fois que tu peux mettre en application un truc qu'on t'a appris, t'en profites pas! Tu sais vraiment pas ce que tu veux. !!

ah un moment j’ai meme entendu « j’ai ecrit sur votre feuille d’évaluation que vous manquiez DE CURIOSITé INTELLECTUELLE »
Là, c’était le summum de la connerie …. C’est surement la remarque la plus débile qu’elle ait pu faire, car à chaque fois que je pigeais pas un truc j’allais regarder dans les dossiers, sur internet, les cours d’inf.

Un stage a la bibliotheque municipale aurait été plus benefique je crois.

Et elle continuait à broder son tissu de mensonge pendant que je restais prostrée dans mon fauteuil roulant (oui y’avait pu de chaise dans son bureau)

Et oui, tu etais traitée comme une impotente.
Ca fait quoi?

Je planais dans un gros bad trip bien effrayant jusqu’à ce que mes tympans captent cette phrase « et j’ai cru comprendre que vos deux parents étaient medecins »
j’ai pas répondu quand les AS m’avait demandé si mes parents étaient du milieu médical j’avais clairement répondu que non et je leur avais même inventé une profession bidon.D’ailleurs je me demande toujours comme elle l’a su

Ou la menteuse! Ca remet en cause ton serieux quand a elles! Pas tres intelligent comme comportement!

Quelle idée t'as eu de leur mentir? T'as honte de tes parents? Ou peur des represailles que tu pourrais avoir en tant que fille de medecin? - si represailles il devrait y avoir, car ca n'a rien de meprisant d'etre fille de medecin, tout comme fille d'ouvrier- C'etait COMPLETEMENT STUPIDE de leur mentir la dessus. Tu m'etonnes, qu'elles t'aient lynché et qu'elles y aient mis le paquet! Ca fait encore plus meprisant de pas leur dire!

Le gros cliché de la fille de bourge qui se fait passer pour une meuf du petit peuple pour etre acceptée et voir comment ils mangent a table ! Elles ont du se dire: 'elle nous prend pour des connes? Elle pense peut etre que si elle est fille d'ouvrier elle sera plus facilement acceptée!"

Faut faire ses preuves!



Finalement j’ai fini par comprendre que j’étais le gros lot : une enfant de medecin, futur medecin, c’est vrai que ça a du être jouissif pour elle de me rabaisser
C’est la seule explication plausible que j’ai pu trouvé à son changement d’attitude brutal, j’étais la petite étudiante frêle et pâle à protéger, je suis devenue la progéniture de 2 médecins à anéantir.

Le fait, de leur avoir caché ce douloureux secret (tes parents medecins), d'avoir trainé les pieds...... CQFD tout les fils de medecins ne font pas de la chair a canon d'infirmiere pendant leur stage!



Sinon mon premier reflexe a été d’appeler la fac … malheureusement le secretariat des pcem2 ne ré-ouvre que le 21 aout L

Pour leur dire? bouh, ils sont vilains avec moi?


Et pour remonter le moral, un petit commentaire d’une AS qui au depart etait toute gentille, et s’est révelée être une vieille garce aigrie : « si t’as pas aimé ton stage, arrete tes etudes, change de métier c’est pas la peine ! » (avec l'accent ch'ti svp!)

Comme il est bon de t'entendre terminer ton post, par une petite note de snobbisme a la con tres condescendante!
_____
julienh59@hotmail.com


Top
Armonie
Interne

Messages : 107
Enregistré : 18/03/2004
Posté le 29/07/2006 à 07:53 notnew
t'as pas tout compris, je n'ai jamais snobé qui que ce soit, j'en parle de cette façon pour me détacher de tout ça ... je voulais pas faire un post qui ressemble à une longue plainte ... mais bon ma façon d'ecrire peut pas plaire a tlm

enfin c t juste pr dire que j'ai pas été super bien encadrée, et qu'il y a eu un changement d'attitude brutal que j'ai pa bien compris

et la profession de mes parents ne regardaient personne
Top
ShaoLan
Externoïde

Messages : 41
Enregistré : 26/08/2005
Posté le 29/07/2006 à 10:02 notnew
Pour toi, ça n'est pas snobber, mais pour elles... Les infirmières sont très particulières en chir, soit ça se passe mal, tu vas les voir, tu expliques, et ça passe (ou pas), soit tu laisses couler, et ça se passe mal.
Le fait est qu'elles ont de la bouteille, et que la plupart des P1 roulent des mécaniques (vu tes réactions, parfois...). Après, si tu t'es laissée faire, c'est sûr qu'elles vont en rajouter : les internes en chir ont un grooooooooooos melon à la place du cerveau, ce qui fait que l'ambiance n'est pas toujours commode, surtout si tu joues l'intruse de service.

Bref, ça t'aura au moins fait comprendre qu'il faut rester zen et jouer l'imbécile (mais pas trop quand même, ells sont pas tombées de la dernière pluie), et ne pas oublier que TOUS les échelons de l'hôpital sont aussi importants que les médecins.
Top
ed59
Doyen

Messages : 558
Enregistré : 05/05/2005
Posté le 29/07/2006 à 10:08 notnew
Bin écoute moi j'ai trouvé ton post très intéressant et ça permet aux autres de comparer avec leur stage ou de voir ce qui les attends... moi j'ai pas a te juger sur le stage que tu as eu et ceux qui le font devraient quand même être un peu plus gentil car ça doit pas être facile d'être jugé comme ça.
ça serait bien que ceux qui ont fini aussi leur stage fassent comme Armonie (peut être pas en si long) mais raconte quand même ce qu'ils ont vécu et leur rapport de stage au final !
Moi je le ferai quand j'aurai un peu plus de temps smilies

[Edité le 29/07/06 par ed59]
_____
http://www.pcem1.fr.nf
SBC GP !
Top
Human_Torch
Externus-minus

Messages : 32
Enregistré : 17/08/2005
Posté le 29/07/2006 à 12:16 notnew
Que tu aies caché la profession de tes parents est un peu dommage...mais pour tous le reste je vois pas en quoi ton attitude est snobe!Surtout si on attend le dernier jour pour te faire des reproches.
Ce qui me révolte c'est qu'une AS te suggère de changer de métier à cause de ce stage: c'est RIDICULE.
Et si ça peut te rassurer, sache que dans la meme situation que toi, je vois pas ce que j'aurais fait de mieux...
_____
"C'est chaud l'Nord !"


Top
MimiRyudo
Ministre de la Santé

Messages : 970
Enregistré : 18/03/2004
Posté le 29/07/2006 à 13:45 notnew
lol !!!
Moi mon stage en neurologie à Boulogne-sur-mer s'est hyper bien passé ! Maintenant, juger Armonie pour savoir qui a raison ou tort ça je sais pas, ça dépend grandement du service et du personnel. Mais je ne crois pas non plus que ce soit une simple phrase ou un mensonge qui ait pu pourrir ton stage, c'est plus un état d'esprit.
Le but du stage n'est pas de passer tout son stage à récurer des chiottes ou enlever tous les bassins du service, ni à passer son temps au bloc à assister à des opérations où ça gicle dans tous les coins comme à la télé.

Personnellement, j'ai passé un mois à demander "il y a pas quelque chose à faire ?", d'abord aux AS pendant une semaine puis aux étudiants infirmiers et aux infirmiers pendant trois semaines. J'ai fait des toilettes relativement crades (je me souviendrais longtemps de ce monsieur diarrhéique de 90 ans...), j'ai lavé des tasses par dizaines (alors que je n'ai jamais bu de café), nettoyé le sol, fait des lits, répondu à plus de sonnettes seul que tous les titulaires réunis (véridique)... Bref, l'hôtellerie. Mais ça n'était jamais déplaisant en fait, même les toilettes puisqu'on se dit "si j'étais à la place de cet homme, j'aimerais bien que quelqu'un me lave". Après même le fait d'éviter les sonnettes parce que c'est des bassins, ça ne se fait pas (le patient prime sur la rancoeur anti-AS). Bien sûr, faut pas que les AS passent leur journée à siroter un cocktail près de la fenêtre pendant que tu cours partout mais j'imagine que ça n'était pas à ce point ?!
Alors pour mon "rapport" : j'ai vu des choses totalement incroyables comme ôter un coupe-ongles de la poche d’un patient nous accusant d’avoir sequestré sa femme, enlever une pince et un briquet à un homme démontant le mobilier et s’apprêtant à allumer les feux de Saint-Jean vingt jours avant l’heure, prendre des températures avec un thermomètre indiquant ineroxablement un ou plusieurs patients à 35,5°, répondre aux appels d’urgence « pourriez-vous m’ouvrir la porte et la laisser ouverte ? », « pouvez-vous m’écrire Henriville sur un papier ? » et « qu’est-ce que j’ai mangé ce midi déjà ? », goûter du duphalac et des eaux gélifiées, accepter sans gants l’urinoir aimablement tendu à bout de bras par un « Parkinsonien », faire le soin de plusieurs dentiers ainsi que des personnes allant avec, expliquer à un homme que le rail qu’il a arraché de l’adaptable n’est pas aussi bien prédestiné à recevoir du sucre que le yaourt nature qu’on lui a donné, remettre sur ses gonds une porte de cabinet de toilette.

L'ambiance était super sympa, j'avais le loisir de casser (gentiment) des infirmières en retour de mon surnom de "bébé docteur" smilies

J'ai eu le droit de faire deux prises de sang, poser un cathéter, prendre plein de tensions et dextros, faire un ECG, assister à une IRM, un EEG et une échographie transoesophagienne, assister à plein de soins, faire des tours avec les médecins et même réaliser deux examens cliniques (grâce à l'externe la plus gentille du monde smilies). Ce qui finalement, pour les prises de sang, dextros, cathéter et examen clinique, fait de moi un hors-la-loi de la pire espèce qui aurait pu faire le bonheur de quelque assurance véreuse…

Et quand je suis parti hier, j'ai eu le droit à quelques seaux d'eau, une couverture talc-citronnelle (plus aucun moustique ne m'ennuiera de l'été) et une petite douche à la bétadine et eau quand je me suis changé. Finalement, j'ai fini ma soirée avec une chaussure qui faisait de la mousse quand je marchais et une épouvantable odeur de citronnelle.

Retour aux vacances et au glandage pur et dur après un mois de "travail" vraiment très agréable.
_____
De mon temps au moins, on passait pas notre temps devant des jeux débiles : on lançait des hamsters
(http://www.funlabo.com/lancer/lancer-de-hamster.htm)
Dans l'ordre, 8 c'est A et 7 c'est 12 ! (Mme Wallaert)
Top
ShaoLan
Externoïde

Messages : 41
Enregistré : 26/08/2005
Posté le 29/07/2006 à 13:56 notnew
Et le petit shampoing à la vaseline, si traditionnel ? smilies
Top
Sofie
Désagrégée de médecine

Messages : 260
Enregistré : 22/12/2003
Posté le 29/07/2006 à 15:45 notnew
Je rejoins certains en disant qu'il est absurde d'arriver à son stage post P1 avec comme quasi unique objectif d'aller au bloc.
L'objectif du stage c'est de dcouvrir le milieu hospitalier et pour ca il suffot d'avoir des yeux, des oreilles et des mains. Alors oui c'ets mieux d'avoir un tuteur mais ca change pas énormément. Il faut quand même comprendre un truc c'est qu'on fait des études supérieures et il peut pas il y a avoir systématiquement quelqu'un pour nous prendre par la main. Ca veut dire qu'il faut demander ce qu'on peut faire au début puis agir de son propre chef ensuite.
Une fois qu'on ets autonome, l'équipe soignante s'intéresse à nous car on est utile et certains ont même envie de nous apprendre des choses. Et le plus important c'est d'apprendre le contact avec le patient, c'est dommage de sortir de ce stage sans avoir appris ca.
Ensuite il peut y avoir le petit "plus" technique: prises de sang etc... mais bon c'est pas tres autorisé...
Top
ed59
Doyen

Messages : 558
Enregistré : 05/05/2005
Posté le 29/07/2006 à 16:01 notnew
A moi smilies

J'étais en neurochirurgie à l'hôpital Roger Salengro (dans le CHRU pour ceux qui ne savent il est où cet hosto)

Mon stage c'est plus que bien passé. J'ai fait 1 semaine et demi avec les aide soignantes puis 2 semaines et demi avec les infirmières(et un peu infirmiers smilies)

Pour la partie AS, ça a été le plus difficile car c'est vraiment un boulot épuisant qu'elles font et c'est tout à fait remarquable de voir des AS qui ont 20 ans d'ancienneté qui sont toujours aussi motivées! J'ai servi les repas, donné de l'eau à gogo, lavé et rangé les plateaux après les repas, fait la vaiselle, fait les lits et biensur j'ai fait des toilettes à n'en plus compter ! De la toilette la plus soft à la plus hard (diarrhétique etc..) ou à la plus génante ( jeune fille à peine plus agée que moi) enfin dans tous les cas quelquechose de vraiment utile car tu es dans l'intimité du patient et on voit bien qu'il y a lien qui se crée avec un patient qui attend beaucoup de nous (qu'on ne le juge pas, que ne le regarde pas de travers, qu'on ne fasse pas de remarques assassines,etc...). En gros cette partie AS a été vraiment super, j'ai pas trop appris de chose "médical" au sens strict mais j'ai déjà appris la relation soignant/malade en concret, et le boulot super important des AS (les piliers d'un service pour moi avant même les inf)

Ensuite je suis passé en infirmier et là c'était génial, non seulement parce que j'ai été intégré sans souci dans l'équipe mais surtout parce qu'ils adoraient apprendre des choses aux élèves et laissaient faire pleins de choses. Donc j'ai fait : température, tension (automatique et manuelle), donner des médocs, faire les injections sous cutanées d'insuline et lovenox, prises de sang, pose de voie pour perfusion (cathéter quoi), dextros, assisté l'inf pour la mise et le retrait d'une sonde gastrique et vésicale, le retrait de drains, faire les pansements, préparer des perfusions... je pense que c'est tout pour ça. Puis dans un second temps j'ai pu asssité la chirurgienne dans une ponction lombaire , puis après je suis allé 3 fois au bloc ( je tiens à dire que je ne pas fais de forcing et que c'était pas mon but, on me l'a juste proposé une fois puis les autres se sont succéder car les chir avec qui j'étais adorent avoir des ptits P1 qui comprennent rien pour leur expliquer smilies )

Niveau bilan relationnel, je me sentais bien avec tout le monde, j'étais avec eux comme avec des "copains" tout en restant "professionel". On m'a dit qu'on m'aimait bien car je ne restait pas les bras croisés en attendant que ça se fasse ou que l'on me le propose et on m'a dit que ça joue beaucoup ça " on a vu que tu étais motivé alors on a voulu te proposer des tas de choses", donc voila conseil aux futurs stagiaires, soyez partant dès le départ et on vous montrera pleins de choses, sinon vous resterez sur le banc de touche...
Pour finir, sur mon bilan de stage j'ai eu " Très bonne intégration à l'équipe, excellent stage". Voila tous ça c'est pas grace à moi mais à ma tutrice infirmière qui a été géniale avec moi et qui m'a assisté un peu partout pour que mon stage soit le plus intéressant possible smilies

Voila, ceux qui vont en neurochir au mois d'aout et septembre peuvent me poser leurs questions s'ils veulent !


[Edité le 30/07/06 par ed59]
_____
http://www.pcem1.fr.nf
SBC GP !
Top
Pamela B.
Jeune Carabine

Messages : 29
Enregistré : 11/09/2004
Posté le 29/07/2006 à 20:23 notnew
Le villageois, tu serais pas un peu critique comme mec?...
Je vais passer en D1 là, et donc j'ai fait mon stage l'année dernière et j'ai eu un peu les mêmes problèmes qu'Armonie: à mon arrivée dans le service, personne ne savait ce que je faisais là, on en plus je m'attendais pas à ça et j'étais super timide, je suis passée pour une snobeuse. J'ai eu droit à des remarques très désagréables et pas du tout justifiées du genre " il paraît que tu te sens pas vraiment à ton aise avec les AS, avec les sage-femme ça va mieux hein?".
Il faut pas se leurrer, il y a des membres du personnel qui ont été apparement blessés par des médecins ou autres P1 prétentieux et qui rejètent ça sur nous parce que c'est très facile.
Les relations à l'hôpital, c'est vraiment pas simple, quelquesoit le grade.
Au bout de 20 jours de stage j'ai été convoquée dans le bureau de la surveillante et elle m'a sorti des "on m'a dit que tu avais dit blablabla" et je voyais vraiment pas d'où ça sortait, on m'avait rien dit en face bien sûr.
Enfin tout ça pour dire que ça m'étonnerait que ton stage ne soit pas validé, au pire tu auras à te justifier et il suffire de raconter comment ça s'est passé comme tu viens de le faire.
Les stages c'est surtout une question de bol et un peu de bonne volonté.
_____
Moa


Top
le villageois
Doyen

Messages : 580
Enregistré : 07/09/2004
Posté le 29/07/2006 à 23:03 notnew
Bon, pour faire simple: Armonie de ton stage malgré tout ce blabla, tu as retenu quoi?
Le patient, il est ou? Comment tu les abordes? Comment tu leur parles?
Les mots à dire, et les mots qui resonnent -mal-?

Ps: le coca etait-il bon?
_____
julienh59@hotmail.com


Top
le villageois
Doyen

Messages : 580
Enregistré : 07/09/2004
Posté le 30/07/2006 à 01:08 notnew
Je ne suis pas moqueur.... Moi? Jamais. Ce qui me connaisse peuvent temoigner! (rires)

Un peu de rire parfois ne tue pas! Je ne me moque pas, je singe. C'est utile les caricatures pour comprendre la ou on a merdé. Y'a que des enseignements a en tirer! Que du positif dans cette histoire! Meme si elle ressort de la sans avoir compris l'once d'un truc quand a la relation malade soignant, elle en a appris sur elle. Enfin si elle veut bien se poser 2-3 qst existencielles.

Juste que lorsque je vois qu'elle passait la plupart de son temps a bouquinner des classeurs et squatter l'ordinateur pour regarder sur le net pour avoir des infos....
C'est pas ce que j'apelle: etre productive d'ou mon hallusion a la bibliotheque municipale.... J'me souviens l'avoir fait, mais quand il n'y avait rien a faire.

C'etait pas trop le role du stage.
A la BU y'a plein de bons bouquins, et les recherches elle peut les faire chez elle.. en plus elle connait qu'dalle.. faut etre realiste, en sortant de P1, qu'est ce qu'on sait? Que le pore nucleaire mesure 20nm de diametre? (c pas verifié ca, j'le sais meme pas!)

J'me souviens de mon stage au 6eme Est, j'arretais pas de bouger. Les sonettes, je courrais, j'aider meme mes patientes a vomir grace a la merveilleuse odeur du grattin dauphinois de l'hopital. -elle m'en etait reconaissante ensuite, elle avait plus la nausée-....super bon souvenirs.

Non, franchement, ce stage a été tres instructif pour moi. Comment parler aux patients. Les trucs a ne pas dire quand on a le role d'infirmier. Les trucs ou il faut pas se mouiller. Les moments ou il faut se faire petit.... surtout pendant le tour de plastie....

Le moment ou juste avant d'entrer dans la chambre avec ton verre d'eau, tu retiens ton souffle et tes larmes, parce que le gamin qui est hospitalisé souffre de graves malformations de la face, et en veut a sa mere des operations en la rejettant, et que seul l'infirmiere a reussi a le calmer en posant 2 secondes sa main sur son visage....la mere derriere qui s'ecroule en larmes, parce qu'elle fait ca pour son fils, et qu'il faut rassurer, du bien fondé de ses choix! C'est ca des experiences instructives......

La fille qui pleure car son bloc est annulé, et qu'elle ne pourra pas subir sa rhinoplastie... Ca peut paraitre futile une rhinoplastie comme ca. Mais non, faut pas se dire ca! Si, ca la gene, dans sa vie de tout les jours, et lui pourri l'existence..... qui n'a jamais eu de complexe...? C'est important !!! C'est les choses qu'il faut comprendre.

L'impact des mots.

Le papi un peu chiant, qui sonne tout les 2-15 parce qu'il veut aller au popo et qu'il a des vertiges... Et qui une fois au toilette, te montre tout fier son papier toilette souillé... La tu pousses un grand: humm...miam, une bonne matiné debute, et t'es aussi mort de rire.

Ou tout simplement la relation avec le personnel. Les contacts, les discutions qu'on pouvait avoir. Les trucs persos qu'on pouvait se dire....Le mariage de l'une, les hemorroides de l'autre....


J'ai eu du mal a partir!! J'ai fait 2 h de rab le dernier jour!



Ps: la stomato etant une specialité batarde de la plastie, c'est pas tres extraordinaire de trouver un service de sto et plastie regroupé dans le meme endroit....

Ps2: l'attitude calimero de service m'aggasse. Dans tout ca? Et bein, aucune remise en cause.... Il existe forcement, une raison pour laquelle ca c'est passé de la sorte! Elle pense avoir bien agit. Qu'elle tire le bon de son experience! Qu'elle se pose les bonnes questions, les erreurs a ne plus faire: cacher la profession de ses parents... ca regarde personne. OK. mais pour savoir d'ou tu viens et apprendre a te connaitre, c'est bien utile. Si tu debarques labas parfaite inconnue, et ne voulant pas etre connue.... bouh. En plus si tu leur mens... Le mensonge c'est pas ce que j'apelle respecter les gens.

T'es parents sont medecins.
tu devras peut etre subir leur "nom" dans ton futur metier, tu restera la fille de. et t'y peux rien ! Assumes! Sois GRANDE et FORTE ou on te bouffera toute crue!




[Edité le 30/07/06 par le villageois]
_____
julienh59@hotmail.com


Top
le villageois
Doyen

Messages : 580
Enregistré : 07/09/2004
Posté le 30/07/2006 à 01:24 notnew
mais pour tous le reste je vois pas en quoi ton attitude est snobe!

Ooops, je voulais dire: "reductrice"

je pose une ou deux questions de temps en temps histoire de montrer que c’est trop intéressant et trop compliqué leur job pour moi !

Excuse moi, mais c'est du j'men foutisme! Genre: "mais pq on m'apprend a etre dans la peau d'une infirmiere... j'le serais jamais!"

C'est a elle, a se faire comprendre comme elle le souhaiterait. Pas au personnel a decrypter ses etats interieurs.


Faut arreter!
Prise de recul. Ok, mais c'est pire.
Elles ont un boulot de merde en gros!
Les ingrates....

Ca me rapelle ce lynchage d'Antoine Senanque dans Blouse des infirmieres qui ne savent rien a la medecine, et qui fuient des qu'on veut leur apprendre qqch...tres marrant ce passage.... (pour infos Antoine Senanque (faux nom) est un neurochirurgien qui deteste la medecine et tout ce qui tourne autour... gerbe gerbe gerbe
_____
julienh59@hotmail.com


Top
Human_Torch
Externus-minus

Messages : 32
Enregistré : 17/08/2005
Posté le 30/07/2006 à 02:36 notnew
Comment peut-on juger armonie sur sa relation avec le malade puisqu'elle ne l'a pas abordé dans son post?
C'est pas parce-que ton stage le villageois s'est tres bien passé qu'il faut jeter la pierre aux p1 qui se plaignent...;)
Okay pour le mensonge sur les parents c'est pas génial mais tu n'accordes meme pas le benefice du doute à quelqu'un qui raconte de son propre chef les soucis de son stage!
Boire du coca et bouquiner moi aussi je l'ai fait quand j'avais le temps et ça n'a pas fait de moi un snob, ni un paresseux.
Tout ça pour dire que ça dépend aussi et surtout de l'état d'esprit du personnel.
_____
"C'est chaud l'Nord !"


Top
Maho
Doyen

Messages : 623
Enregistré : 30/10/2002
Posté le 30/07/2006 à 08:40 notnew
C'est un peu facile de s'acharner comme ça le villageois, chacun est différent et on ne peut pas apprécier et être apprécié par tout le monde. Ce qui fait l'intérêt d'un stage c'est 50% ce que tu y trouves et 50% ce qui tu y apportes et c'est compréhensible que pour un premier stage tu sais pas encore quelle est la meilleure façon de te comporter... Si ça c'est bien passé pour toi c'est super mais ça n'est pas une raison pour snobber (oui snobber) les autres qui ont fait des erreurs ou eu moins chance, peu importe. On sait que dans ce stage de fin-P1 il y a eu des abus du côté des étudiants (ne voulant pas s'impliquer du tout dans le travail d'AS par exemple) mais aussi de l'équipe soignante en place et je ne trouve ça inadmissible qu'on conseille à des étudiants de changer d'orientation à la fin du premier stage qu'ils aient jamais fait.
_____
"Faithfulness to fundamentals seems to be a common thread linking professionalism in all areas.'' Toshiro
Kageyama
Top
Minipouce
Ministre de la Santé

Messages : 902
Enregistré : 24/05/2004
Posté le 30/07/2006 à 11:01 notnew
Moi mon stage sage femme qui n'est pas du tout la meme chose expdr j avoue c est bien passé!
Pour armonie je pense pas qu il y ait des inquietudes à avoir ...ma mere etant cadre je peux te dire que tres souvent les AS sont souvent tres ...frustres et parfois les infirmiers et meme la cadre aussi et un pti abus de pouvoir leurs provoque des emotions plus que jouissif mdr
Mais pas d inquietude a avoir son pouvoir restera tres limité smilies
_____
Que la guerre commence !!
---------------------------------------------------------------------------------------------------------
Mini-Pousse pour les carres et cubes !!
"Un bon bizut est un bizut mort","Pourquoi bizut pue ? La merde ce sent bon maintenant ?!?"
Top
MimiRyudo
Ministre de la Santé

Messages : 970
Enregistré : 18/03/2004
Posté le 30/07/2006 à 11:02 notnew
J'ai eu du mal a partir!! J'ai fait 2 h de rab le dernier jour!

Battu, j'ai fait 4 heures de rab smilies
_____
De mon temps au moins, on passait pas notre temps devant des jeux débiles : on lançait des hamsters
(http://www.funlabo.com/lancer/lancer-de-hamster.htm)
Dans l'ordre, 8 c'est A et 7 c'est 12 ! (Mme Wallaert)
Top
ed59
Doyen

Messages : 558
Enregistré : 05/05/2005
Posté le 30/07/2006 à 12:06 notnew
J'ai eu du mal a partir!! J'ai fait 2 h de rab le dernier jour!

Battu, j'ai fait 4 heures de rab smilies

Même pas 30 min moi smilies lol mais j'étais de l'aprem smilies
_____
http://www.pcem1.fr.nf
SBC GP !
Top
Minipouce
Ministre de la Santé

Messages : 902
Enregistré : 24/05/2004
Posté le 30/07/2006 à 12:12 notnew
30 min en moi!
Mais c'etait apres la garde de nuit de 12h00 qd meme avec 2 accouchements ....
_____
Que la guerre commence !!
---------------------------------------------------------------------------------------------------------
Mini-Pousse pour les carres et cubes !!
"Un bon bizut est un bizut mort","Pourquoi bizut pue ? La merde ce sent bon maintenant ?!?"
Top
le villageois
Doyen

Messages : 580
Enregistré : 07/09/2004
Posté le 30/07/2006 à 14:27 notnew
Comment peut-on juger armonie sur sa relation avec le malade puisqu'elle ne l'a pas abordé dans son post?

Mais qu'elle nous en parle, je suis tout oui... Elle en parle pas si, ca lui faisait chier d'aller repondre aux sonettes quand c'etait les urinals....
_____
julienh59@hotmail.com


Top
Aller en haut • 30 réponses • 2 pages • 1 2
livreslivrescontactspublicationstwitter