logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Medecine du travail

Aller en bas • 5 r�ponses
bounino
Jeune Bizute

Messages : 1
Enregistré : 11/08/2009
Posté le 11/08/2009 � 19:06 notnew
Tags : Medecine du travail
bonjour,
je voudrais avoir des renseignements sur les années d'internat et les études à suivre pour devenir medecin du travail.
Je viens de passer l'internat et je suis en pleine reflexion pour mon avenir. Je suis un peu tentée par ce métier mais je me rends compte que je n'y connais pas grand chose. Plusieurs choses:
- quel genre d'internat? Stage en medecine générale? stage en entreprise???
- combien d'année??
- y'a t'il beaucoup de poste dans les villes?

Merci beaucoup pour votre aide!
_____
giovani bounino


Top
Monparnal
Doyen

Messages : 549
Enregistré : 13/11/2006
Posté le 12/08/2009 � 13:59 notnew
Bonjour et bienvenue,

Tu devrais trouver une partie de ton bonheur ici : http://www.remede.org/documents/rubrique2.html
_____
Président de CEMP6 2011
Ex-Président UEPSSA 2011 ; Ex SG ATP 2010 ; Ex SG AVC 2010-2011 ; Ex Admin' Tuto CCC 2010
Success is your ability to go from failure to failure without loosing your enthusiasm...
Top
usnavy
Interne

Messages : 103
Enregistré : 09/02/2009
Posté le 15/08/2009 � 09:00 notnew
J'étais tentée par ce métier parce que le prof de médecine du travail était génial. Mais c'était un choix après médecine spé.
Je ne connais pas grand chose de méd du travail mais je connais 2 médecins du travail qui ont lâché leur boulot pour se reconvertir ...en anapath (quelle coïncidence !)
Ils me disaient qu'on "t'avais trompé sur la marchandise, le cul entre 2 chaises, pas possible de faire son boulot correctement, pas possible de faire du préventif... le patron décide etc". L'un d'eux a repassé le concours de l'internat à titre européen (mais quel courage!!!!). La deuxième, c'est particulier, fait de la foeto, donc pas tout à fait besoin d'être anapath.
Avant de te lancer dans l'internat de médecine du travail, contacte quelques médecins (tel au travail de tes parents, demande un RDV....)
Top
Dr Hibbert
Ministre de la Santé

Messages : 752
Enregistré : 10/05/2003
Posté le 17/08/2009 � 23:27 notnew
Je vais nuancer ce que dit Usnavy. Je ne suis pas (encore) médecin du travail, mais j'en ai contacté un certain nombre et eu pas mal de témoignages.

J'ai jamais rencontré autant de médecins qui m'ont dit à ce point être passionnés par leur métier, et ça m'avait pas mal surpris. Il y a de quoi pas mal s'épanouir entre la gestion des troubles musculosquelettiques, les troubles psychosociaux, la toxicologie, l'ergonomie, la législation et les expertises médicolégales...

Je n'ai pas rencontré beaucoup de médecins du travail travaillant en service autonome. Les rémunérations y sont à priori plus élevées que dans le public (qui sont définies par des grilles spécifiques aux médecins du travail). Personnellement, j'aimerai faire de la pathologie professionnelle, qui s'exerce en CHU. Donc, à priori moins de "pressions"...

Pour ma part, j'ai vu des gens faire leur droit au remord vers la médecine du travail et ils n'en sont pas mécontents !
_____
Un médecin consciencieux doit mourir avec le malade s'ils ne peuvent pas guérir ensembles - Ionesco
Top
kamiko
Jeune Bizute

Messages : 1
Enregistré : 21/09/2009
Posté le 21/09/2009 � 23:10 notnew
bonjour, je suis interne en médecine du travail à Paris, et passionnée par cette spé qui je pense est dévalorisée car peu connue. L'activité est répartie entre les consultations et le travail sur le terrain (1/3 temps). Il s'agit d'une médecine de prévention avec comme objectif d'"éviter toute altération de la santé des travailleurs du fait de leur travail", en particulier grâce aux études de poste. On intervient comme conseiller de l'employeur et des salariés pour toutes les questions d'ergonomie, toxicologique, risque biologique, droit du travail ou encore pour favoriser l'insertion professionnelle des salariés avec un handicap...
Les difficultés dépendent beaucoup des entreprises avec qui on travaille, de l'implication des employeurs, des salariés et surtout du médecin lui-même. il ne faut pas que ce soit un choix par défaut.

Côté emploi,avec la pénurie on n'a pas de problème (en fin d'internat, on reçoit de nombreuses propositions. Les horaires sont plutôt cool,rien à voir avec l'hôpital et on est plutôt bien payé. Personnellement, je n'avais pas envi de passer mes soirées et WE à l'hôpital et encore moins assurer la gestion d'un cabinet médical. D'ailleurs, de nombreux médecins ont choisi de se réorienter vers la médecine du travail pour "enfin pouvoir profiter de la vie" ou pour pouvoir "voir leurs enfants grandir".

Par contre, je ne te conseille pas de faire médecine du travail pour entamer une carrière hospitalière (pathologie pro), car les postes sont très restreints, même en région parisienne.
Comme partout, il y a des avantages et des inconvennients, tout dépend de tes priorités dans la vie. j'ai connu une interne qui a repassé l'internat en fin de cursus car elle ne supportait pas l'idée de ne pouvoir prescrire...

bon choix
Top
Dr Hibbert
Ministre de la Santé

Messages : 752
Enregistré : 10/05/2003
Posté le 25/09/2009 � 00:19 notnew

Par contre, je ne te conseille pas de faire médecine du travail pour entamer une carrière hospitalière (pathologie pro), car les postes sont très restreints, même en région parisienne.

Trop tard, j'ai fait mon choix aujourd'hui...
Et j'ai toujours envie de faire de la patho pro. Par contre, pas à Paris !
Ce sera à moi de savoir me "vendre" et de saisir les opportunités. Mais ton message ne me décourage pas, parce qu'en cherchant bien, il doit bien y avoir des places à prendre quelque part en France (ou ailleurs, d'ailleurs !)
Au pire, je ferai MIRTMO... smilies Et comme "pire", il y a pire smilies
_____
Un médecin consciencieux doit mourir avec le malade s'ils ne peuvent pas guérir ensembles - Ionesco
Top
Aller en haut • 5 r�ponses
livreslivrescontactspublicationstwitter