logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Faire autre chose que de la medecine après des études de médecine ?

Aller en bas • 13 réponses
Bekagy
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 08/02/2012
Posté le 08/02/2012 à 13:04 notnew
Tags : Médecine, Réorientation, Passerelle
Bonjour.

Je suis étudiant en 6eme année de médecine et je me pose beaucoup de questions quant à mon avenir professionnel.
Pour être le plus succinct possible, ce choix d'études n'a pas vraiment été le mien. Je suis issu d'une famille de médecins dont l'influence a beaucoup trop joué dans ma décision. J'ai tant bien que mal réussi à arriver jusque la, au prix de grosses périodes de déprime, de nombreux étés passés à réviser des rattrapages, et d'une année de redoublement. 
Quand on est externe et qu'on réfléchi à ce que l'on va faire après l'internat on pense (je caricature un peu): chir, psy, médecine générale, santé pub ou spé... Je ne fais pas de distinguo dans tout ça, pour moi, c'est le même métier, et clairement ce n'est pas mon envie. Le simple fait de m'imaginer à la place des internes ou des médecins que je croise, que ce soit en hospitalier ou non, me fout le cafard. 
Peut on faire autre chose que de la médecine après toutes ces années d'étude ? Existe t il des passerelles vers d'autres formations ? Et si oui, le fait d'avoir fait médecine est il un atout ? 
J'ai cherché mais c'est assez difficile de se documenter sur ce sujet. C'est également assez difficile d'en parler avec ses profs, ses amis externes qui ont la tête dans le guidon. Quant à mes parents, ils me rabâchent toujours la même chose : tu as de la chance, tu auras un métier toute ta vie, et un bon salaire...
A la fin du lycée je voulais faire une prépa commerce. Ma petite sœur, étudiante à science po, me parle de ses études et ça donne envie... 
Alors voilà, je suis preneur pour toute info... 
Merci d'avance.
Top
sandrine7811
Sainte Administratrice

Messages : 8947
Enregistré : 09/03/2005
Posté le 08/02/2012 à 15:19 notnew
tu as surement moyen d'enchainer avec un master type management de la santé ou marketing de la santé, pour bosser dans l'indus, ainsi, ta formation te servirai toujours, mais sans patient et sans diagnostic... je ne dis pas que ca serait facile mais...
_____
Super Modératrice des forums Remede
Chieuse, bornée, bavarde, casse pied, super sympa parfois,... dites pas que je vous ai pas prévenus !

SM sans duplo... et sans potager !!!
Top
Lia1313
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 202
Enregistré : 27/10/2009
Posté le 08/02/2012 à 22:36 notnew
Oui, Master Marketing ou MBA, puis tu vises l'industrie pharmaceutique ou agro-alimentaire (Danone, Nestlé...). Ils t'accueilleront à bras ouverts smilies

J'ai connu un généraliste qui a tout plaqué un jour pour faire un MBA et monter sur Paris, où il gagne maintenant très bien sa vie dans le secteur privé et ne regrette pas du tout son choix ! J'en ai connu un autre qui est devenu rédacteur en chef d'un magazine sur la santé !

Sinon, pour rester dans le scientifique, il y le concours de la police scientifique, ou tout simplement la recherche en laboratoire (thèse de sciences, puis post-doc...).

En tout cas, tes parents ont raison - tu auras toujours du boulot avec cette formation smilies
Top
sandrine7811
Sainte Administratrice

Messages : 8947
Enregistré : 09/03/2005
Posté le 08/02/2012 à 22:56 notnew
police scientifique : beaucoup de candidats, peu d'appelés...

recherche en labo : oui, mais le mieux c'est de doubler avec une these de sciences, plus simple si tu as deja validé un M1 avant l'internat, et un M2 pendant l'internat...
_____
Super Modératrice des forums Remede
Chieuse, bornée, bavarde, casse pied, super sympa parfois,... dites pas que je vous ai pas prévenus !

SM sans duplo... et sans potager !!!
Top
Lia1313
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 202
Enregistré : 27/10/2009
Posté le 08/02/2012 à 23:01 notnew
Oui, mais s'il est en D4 cette année, il est encore temps de faire M1+M2 pendant l'internat... J'ai pris une UE de M1 cette année et il y a des internes dans le groupe qui n'avaient pas fait de master pendant leurs études initiales !

Police scientifique : très recherchée et mal payée, je sais smilies Mais c'était un exemple de métier non-médical qui pourrait lui donner des idées.

Sinon, je viens de penser aussi aux Affaires Réglementaires. Il faut faire un Master, mais il y a vraiment beaucoup de demande dans l'industrie médicale (dispositifs médicaux, notamment)/pharmaceutique. Et pas trop mal payé, de surcroit smilies
Top
Carocaro
Jeune Bizute

Messages : 1
Enregistré : 18/08/2011
Posté le 07/05/2012 à 14:57 notnew
Tu peux aussi faire du journalisme (par exemple à l'université paris-créteil) ou du droit médical.
Top
Monaco
Ministre de la Santé

Messages : 1076
Enregistré : 09/05/2005
Posté le 08/05/2012 à 12:01 notnew
Passerelle vers la 3eme année de Dentaire /Pharma / école véto. (mais faut être thésé).

Des écoles de journalisme recrutent des médecins aussi.
_____
Chirurgien-Dentiste depuis 2012
New-York University Orthodontic program 2014
Top
leiiya
Jeune Bizut

Messages : 3
Enregistré : 29/06/2012
Posté le 29/06/2012 à 08:51 notnew
je ne dis pas que ca serait facile mais.
image
_____
dfhbfg


Top
Baka
Doyen

Messages : 635
Enregistré : 26/10/2006
Posté le 29/06/2012 à 15:30 notnew
Y'a bien la santé pub, mais bon si même le monde de la santé te rebute faut se dire qu'on a pas toujours le choix dans la vie...
après si tu peux te permettre de recommencer à 0 vasy mais en tout cas il vaut mieux éviter de tout plaquer comme ça, surtout que bon tu gagnes direct 1300 € sans astreintes, sans gardes, sans te casser la tête, et dans le contexte économique actuel je trouve que c'est quand même un luxe...
_____
"A modest man, but then he has so much to be modest about"
Top
anne-laure2306
Jeune Bizute

Messages : 1
Enregistré : 10/07/2014
Posté le 10/07/2014 à 11:09 notnew
Bonjour Bekagy,

Je me sens exactement aujourd'hui (dcem4 validé et concours de l'internat passé) dans le même état d'esprit que toi.
J'aimerais savoir quel a été ton parcours, as tu changé d'orientation? si oui vers quel domaine?
Je serais intéressé par une école de commerce ayant moi aussi hésiter entre médecine et prépa hec après le bac.

Merci de ta réponse
Top
izotop
Externoïde

Messages : 46
Enregistré : 18/06/2014
Posté le 10/07/2014 à 14:02 notnew
Bonjour Bekagy,

Je me sens exactement aujourd'hui (dcem4 validé et concours de l'internat passé) dans le même état d'esprit que toi.
J'aimerais savoir quel a été ton parcours, as tu changé d'orientation? si oui vers quel domaine?
Je serais intéressé par une école de commerce ayant moi aussi hésiter entre médecine et prépa hec après le bac.

Merci de ta réponse


La vie est longue, vous etes jeunes
Si la medecine ne plait pas , changez!
Toutes les autres etudes vous paraitront ultra courte!
Et tout vous est ouvert!
Par exemple de plus en plus d'ecoles d'ingenieurs prennent sur dossier+ entretien (un peu comme la passerelle pour rentrer en medecine)

Le plus important c'est de savoir ce vers quoi vous voulez vous reorientez
Ensuite ya plus qu'à!!!
Couragesmilies
_____
la bonne quantité c'est quand yen a trop


Top
propro78
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 31/10/2015
Posté le 31/10/2015 à 23:05 notnew
Bonjour à tous,

Je me permets de relancer ce post car je me retrouve très proche de la situation du propos initial. Je suis actuellement en 6ème année de médecine avec un rejet très important des études et de la pratique médicale.
Je me suis aperçus assez tôt que je n'étais pas du tout fait pour la clinique et la médecine mais la paresse, la sécurité et l'espoir d'un changement soudain m'ont fait tenir jusqu'ici, en vain.
En bref je voulais savoir si il était possible après la validation du deuxième cycle de se réorienté vers par exemple une école de commerce ou un MBA et si vous aviez le retour de personnes ayant fait ce type de cursus.
L'autre solution serait de prendre un internat de santé publique pour faire un master en parallèle. Malheureusement ça rallongerai de 4 ans minimum ma réorientation ce qui commence à être interminable.

Merci de m'avoir lu et bon courage à tous.
Top
Mbbc
Jeune Bizute

Messages : 1
Enregistré : 14/02/2018
Posté le 14/02/2018 à 13:15 notnew
Bonjour
J’ai actuellement 32 ans, j’ai fini (enfin) mes etudes de medecine non sans encombre mais incapable de travailler. J’ai voulu arreter plusieurs fois. Je voudrais faire autre chose mais je ne sais ps quoi ni comment. Au risque de choquer, apres plusieurs annees de sacrifices je ne peux pas prendre un travail payé 1500e... je me sens completement perdue. Si certains d’entre vous ont changé de voie tardivement ou connaissent des gens qui l’ont fait je suis preneuse. En vous remerciant et bon courage à tous
Top
noeil
Jeune Bizute

Messages : 1
Enregistré : 14/02/2018
Posté le 14/02/2018 à 14:39 notnew
Bonjour,
Je suis actuellement médecin à l'hôpital en tant qu'assistante spécialiste depuis 3 ans.
Mes études de médecine ont été une réelle souffrance (pour tout le monde un peu je pense) avec l'envie d'arrêter et de faire autre chose chaque jour qui passait... mais à force de soutien de la part de mes proches et parce que je suis plutôt endurante j'ai réussi à finir d'abord l'externat puis l'internat et j'ai même fait un DESC pour me rapprocher d'une spécialité qui me plaise. Non sans mal...
Mes études jusque là ont été difficiles (pas sur le plan "résultat" puisque j'ai toujours tout réussi mais plutôt sur le plan "stress et anxiété") mais j'avais toujours en plus du soutien de mes proches le soutien de mes collègues très très disponibles (encore aujourd'hui). Je suis TRES anxieuse en ce qui concerne mon job avec surtout une peur de mal faire avec le risque de conséquences terribles par ma faute sur les patients. Cela rend mon travail trop dur à supporter, je pars chaque jour travailler avec la boule au ventre...cela déteint sur ma vie avec des troubles du sommeil, de l'appétit, des pleurs régulières, la nécessité de parler de mes patients avec mes collègues tout le temps et parfois à des heures incongrues, très tard dans la nuit (mes collègues sont très sympas...).
J'ai entamé un suivi (plusieurs fois) pour essayer de trouver des solutions à cette anxiété (TCC, relaxation...) mais rien n'y fait. Et alors que j'ai cru pendant longtemps (et c'est ça qui m'a fait tenir autant de temps) que mon anxiété allait diminuer avec l'expérience... elle ne fait que grandir, c'est de pire en pire (probablement car je suis sensée maintenant me débrouiller seule face aux patients alors qu'en étant externe ou interne j'avais toujours quelqu'un à qui me référer).
Cette histoire ne peut donc plus durer. Je souhaite me réorienter... avoir subit tant de souffrances pendant ces études pour finalement abandonner... quel gachis, quel échec, j'ai honte presque...
j'ai pensé faire totalement autre chose pour avoir enfin l'esprit libre (pourquoi pas Wedding planner, caissière, vendeuse ... ! tout ça m'a traversé l'esprit) mais pour la raison expliquée précédemment (tant de souffrances pour rien!) c'est trop dur de passer le pas. Je souhaiterai plutôt mettre à profit ce diplôme obtenu.
J'ai pensé à faire de la recherche médicale mais je n'ai pas de master ni 1, ni 2 donc ce n'est pas possible et faire une thèse de science ne m'enchante pas vraiment de toutes façons...Le journalisme médical me plairait vraiment, du la vulgarisation médicale même serait vraiment quelque chose que je souhaiterai.
Existe-t-il autre chose ? après de nombreuses recherches les possibilités de reconversion ne sont pas immenses...
quelqu'un a-t-il passé le pas ? vers quelle DU/diplôme se tourner en sachant que je ne peux pas recommencer des études à zéro...?
Craig où en es tu ?
merci de l'aide apportée !
Top
Aller en haut • 13 réponses
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Publicité
Dr Jean-François Corty (MDM) : Le refus d’accueillir les migrants est un cancer pour notre pacte social Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter