logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Dépression générale (doutes d'orientation)

Aller en bas • 13 réponses
NifNouf
Jeune Bizute

Messages : 4
Enregistré : 20/11/2010
Posté le 20/11/2010 à 19:34 notnew
Tags : Dépression, Réorientation, Vocation, Doutes
Je sais qu'il s'agit probablement du 1000ème sujet de ce genre et je m'en excuse... Mais (comme tout le monde j'imagine) j'ai le sentiment que mon cas est un peu particulier.

Depuis très jeune, j'ai décidé d'être MÉDECIN. Ceci dans un but purement 'social' : je voulais faire un métier utile pour la société, avoir le sentiment d'aider mon prochain... Mais je n'ai jamais été une 'amoureuse des sciences'. J'avais donc un peu l'impression d'aller 'contre nature' en m'engageant dans une voie S/scientifique, mais j'ai eu le 'malheur' d'être bonne en classe : aucune remise en question, donc. Résultat : un bac S mention très bien empoché sans trop de difficultés (attention, j'ai toujours été une élève sérieuse tout de même !) et l'assurance de mes proches que - même si je savais que ça allait être dur - médecine me tendait les bras.
Dès la rentrée, la grande désillusion est arrivée : de mauvais résultats, partout... Avec de plus la frustration de voir des amis qui avaient toujours été moins bons que moi au lycée me mettre 200 places dans la vue au tutorat. C'est là que je me suis rendue compte que j'avais perdu toute motivation : mais, avais-je vraiment eu une (bonne) motivation à la base ?

J'ai peur car je réalise maintenant que je me suis peut-être trompée de voie. L'idée d'être médecin me plaisait mais maintenant que je me retrouve concrètement face à de la biologie ou de l'histologie, je me rappelle que - au fond - je n'y trouve vraiment aucun intérêt. Ce que j'ai toujours aimé faire, c'est écrire. Et là devant mes révisions, je me dis que je ne fais pas ce que j'aime. Je ne visais que la 'finalité', le côté altruiste : mais est-ce vraiment suffisant pour réussir/aimer médecine ?

Je suis entrée dans une spirale vicieuse dont je ne pense pas pouvoir me sortir : mes mauvais résultats m'ont déprimé donc je n'ai pas travaillé assez, du coup j'ai eu de mauvais résultats, donc j'ai arrêté de travailler encore plus... Je souffre un peu du complexe de la bonne élève qui se prend une claque et j'imagine que beaucoup doivent s'en régaler smilies Ces pensées sombres rendent impossible toute concentration et efficacité : or tout le monde sait bien que la MOTIVATION fait 50 pourcent de la réussite en P1...
D'un autre côté, mes proches considèrent que je me défile peut-être devant la difficulté... ?
Merci à ceux qui m'ont lu et à ceux qui prendront le temps de répondre.

Tout cela me bouffe petit à petit et je pense parfois que J'AI RATÉ MA VIE
Voilà, j'ai littéralement raconté ma vie et j'imagine que personne n'en a rien à faire smilies Mais, même si je n'ai aucune réponse cela aura au moins eu le mérite de me soulager...
Top
Silvine
Altesse Sérénissime

Messages : 4783
Enregistré : 27/04/2008
Posté le 21/11/2010 à 09:46 notnew
Coucou Mlle la déprimée ^^

Bon je pense qu'il faut dédramatiser la situation, et d'ailleurs, vers la fin de ton message, on sent que tu commences déja à prendre un peu de recul.

La première année ça n'a jamais été connu pour être l'éclate totale au niveau des matières, de l'ambiance, du moral etc. Donc première chose à se dire : c'est normal de déprimer ! Surtout si tu étais une bonne (voire très bonne) élève au lycée, et que là, ben c'est plus pareil.
C'est la première fois que tu te retrouves vraiment en situation de difficulté dans ton cursus, et ça fait tout bizarre parce que ça ne t'es jamais arrivé avant. On n'attend plus la même chose des étudiants qu'au lycée et tu dois accepter que certaines personnes parviennent à s'adapter plus vite que les autres.
C'est peut être le cas des fameux gens-qui-étaient-moins-bons-que-moi-au-lycée-et-qui-là-sont-devant.

Ensuite, tu te poses des questions sur ta motivation : c'est très bien , mieux vaut te les poser maintenant qu'en D3... Je pense que puisque tu n'arrives pas à travailler actuellement tu devrais t'accorder un moment (quelques heures étalées sur 2-3 jours) pour réfléchir sérieusement à ton orientation. Tu peux lire des témoignages, des revues professionnelles, contacter des étudiants plus âgés pour en parler avec eux.
Il n'y a que toi qui peux savoir si tu es "assez motivée". C'est tellement personnel, la motivation. Tu peux aller consulter ce post, ça peut t'aider à y voir plus clair.

Tu penses que tu as raté ta vie... Relativisons, tu n'as que 18 ou 19 ans tout au plus ? Tu as la vie devant toi !
Et si jamais tu t'es trompée ?
Ce n'est pas si grave, bosse ce que tu peux pour tenter d'avoir la moyenne à ton année de L1, ça t'ouvrira des portes pour te réorienter (au delà de la fac de bio, il y a bien d'autres possibilités !).

Bon courage dans ta réflexion smilies
_____
Administratrice forum. Responsable communication SAIPR 2016
___________________________________________________________
"On est tous le con de quelqu'un."
Top
NifNouf
Jeune Bizute

Messages : 4
Enregistré : 20/11/2010
Posté le 24/11/2010 à 23:14 notnew
Merci beaucoup Silvine, pour ta réponse smilies
Rien de vraiment bien différent de ce que j'avais déjà entendu auparavant mais côté 'bonnes paroles', une piqure de rappel ne fait jamais de mal !

J'ai relu mon post (que j'avais, somme toute, un peu écrit sur un gros coup de blues) et c'est vrai que j'ai l'air un peu désespérée smilies
Le problème dans mon cas n'est pas tant de savoir comment réussir le concours OU comment me réorienter : mais bien justement, vers quoi je dois me tourner ! Je crois qu'une fois que j'aurais décidé que je voulais continuer médecine/arrêter médecine, ce sera déjà 'plus facile' de me focaliser sur mes buts et objectifs.
Donc j'imagine que mon problème revient surtout à une remise en question de ma vocation de médecin (j'ai toujours été attirée en parallèle par l'écriture) : comme j'imagine que je ne suis pas la seule dans ce cas (du moins, je l'espère smilies), existerait-il d'autres sujets traitant de cette ambivalence médecine/autre vocation ? Je fais appel aux bonnes âmes qui seraient prêtent à me fournir des pistes de réflexion/comparaison car je n'en ai aucune dans mon entourage ou mes connaissances...
(Je ne sais pas si je suis très claire quant à mon dilemne ^^)

Merci à ceux qui pourront me répondre
PS : et oui, j'ai essayé la fonction 'rechercher' mais rien n'en est ressorti smilies
Top
minaff
Sexternus-minus

Messages : 33
Enregistré : 29/05/2010
Posté le 25/11/2010 à 22:44 notnew
NifNouf quand je lis, ton message je m'y retrouve un peu et pour cause...
Tu dis avoir la vocation de médécin, et je pense que c'est reelement le cas! Beaucoup de ceux qui essaye médecine n'ont pas forcement cette envie d'aider les autres, de faire du sociale comme tu dis. Je ne dis pas qu'il s'en foute, mais lorsque en terminale on se rend compte qu'il nous reste six mois pour choisir un métier, il est facile de se tourner vers medecine.
Non vraiment je pense que tu as choisi le bon chemin a ce moment la.
Mais comme beaucoup de gens tu t'es retrouvé devant la dure difficulté du numero clausus.
Un concours c'est pas facile, les gens réagissent différemment devant ce nouveau type de stress. Et on a pas tous les même facilité, méthode de travail etc...

Pour te donner mon expérience, moi je suis en pharmacie.
Comme toi j'etais bonne éléve au lycée (deuxieme de ma classe) et je me suis retrouvé dans un amphi de 1000 personne avec l'idée obsessionnel : mais vais je vraiment pouvoir y arriver ? Je suis quelqu'un de tres stressé, je n'ai jamais eu beaucoup de mémoire, et j'ai rapidement remarqué que je n'arrivais pas a la cheville de pas mal de monde, toute mes amies étaient meilleur que moi, je me suis donc vraiment démotivé. Et avant la période de Noel, comme toi je me suis demandé vais je abandonner ?
Mais j'ai reflechi a la situation et je me suis dit, a ce stade la de l'année, de toute facon c'est difficile de trouver une autre voie, donc autant faire le maximum jusqu'a la fin de l'année et voir ensuite. Je me suis remise tranquillement a bosser en allant a la bibliothèque. Je suis donc arrivé 432eme (NC : 266), j'étais étonné d'être classé si haut, vu ma déprime hivernal et mon découragement et comme je voulais vraiment faire pharmacie, j'ai retenté ma chance.
Comme l'année précédente j'ai bossé a mon rythme, sans m'user au travail, et je suis passé large, classé 4eme.

Comme quoi ne jamais se dire c'est trop dur pour moi ! NON la P1 c'est dur pour tout le monde, mais quelque soit nos motivations, nos capacité ou nos méthode de travail, tout le monde peut y arriver.
Meme si tu te sens dépassé par les cours, essaye de te fixer, des chapitres a apprendre avant le concours, ou des notions a connaitre, de toute façon même ceux qui arrivent en haut du classement ne pourront pas tous savoir.
Surtout faire abstraction de ceux qui t'entourent, c'est difficile mais essentiel, on a toujours l'impression qu'il sont plus avancé dans les cours, ou qu'ils comprennent mieux que nous mais l'important dis toi, ce n'est pas les autres, mais toi seule, tu connais tes capacité, et toi de faire au mieux avec.
Je te souhaite bon courage pour la suite.
Top
NifNouf
Jeune Bizute

Messages : 4
Enregistré : 20/11/2010
Posté le 04/12/2010 à 15:09 notnew
Quelle bonne surprise d'enfin entendre que quelqu'un 's'y retrouve un peu' dans ce que je vis en ce moment, chère minaff !
Ton message est vraiment encourageant et j'ai vraiment été heureuse d'entendre CONCRÈTEMENT ton expérience donc merci beaucoup pour ça !!!
En ce moment (comme tu l'auras sans doute deviné) commence la grande période des révisions et je n'arrive pas vraiment à être 'à fond dedans' comme ça devrait être le cas. Mon humeur fait un aller-retour constant entre 'PUNAISE, JE VAIS M'Y METTRE ET AU FINAL JE VAIS TOUS LES BATTRE !!!!!' (ce qui serait, disons le, la bonne attitude ^^) et le refrain spécial je-m'appitoie-sur-mon-sort 'de toute façon à quoi bon, j'ai déjà trop de retard j'arriverais jamais à être meilleure que les autres'...

Ton message fut pour moi un bel exemple de motivation et de persévérance et je t'admire beaucoup pour cela! (je promets que je vais essayer de m'en inspirer smilies) Mais je traverse vraiment une salle période : une semaine je me dis 'bon, ce n'est vraiment pas fait pour toi : tu vas arrêter à la fin de l'année et trouver une école de journalisme'... et sur le coup j'en suis persuadée ! Seulement la semaine d'après je fais un 360° et me revoilà en train de penser 'arrête tes bétises, tu as toujours voulu faire ça jusqu'à présent tu vas quand même pas arrêter maintenant ?' Bref, je crois que l'expression 'je ne sais plus du tout où j'en suis' correspond tout à fait à ma situation smilies

Le truc c'est que j'ai beau avoir de grandes discussions avec mes proches, de grands moments de méditations sur mon futur et de SUPERS CONSEILS ET RÉPONSES SUR CE FORUM (merci encore une fois les filles smilies), je peux honnêtement dire que rien ne s'est amélioré : je ne sais toujours pas où je vais et pendant ce temps j'ai conscience de faire une P1 exécrable... Quand est-ce que cette crise va-t-elle enfin me passer ?!
JE ME FOUS EN L'AIR TOUTE SEULE, et le pire c'est que je le sais !!!! Quelqu'un connaît-il l'adresse d'un bon psy ?
Top
Silvine
Altesse Sérénissime

Messages : 4783
Enregistré : 27/04/2008
Posté le 04/12/2010 à 16:33 notnew
Par contre si tu pouvais ne pas trop écrire en majuscules s'il te plait, ça serait bien. C'est un peu agressif ^^ Utilise les boutons pour mettre en gras ou souligné si tu veux insister sur quelque chose ^^
_____
Administratrice forum. Responsable communication SAIPR 2016
___________________________________________________________
"On est tous le con de quelqu'un."
Top
kal
Bizut (futur carré)

Messages : 5
Enregistré : 23/11/2010
Posté le 04/12/2010 à 18:19 notnew
bonjour

voila moi j'ai terriblement besoin d'aide, j'en peu plus je suis fatigué je ne travail quasi plus alors que je viens d'entamer ma semaine de révision avec du retard en plus ...

Je vois tout noir, et personne ne me comprend je pense sans cesse à l'avoir en carré j'en ai marre mais marre ...

merci de m'aidez smilies
Top
noue
Bizute (future carrée)

Messages : 8
Enregistré : 29/01/2010
Posté le 04/12/2010 à 20:20 notnew
salut kal!
t'en fais pas on est tous dans le même cas surtout les primants... moi j'ai un retard monstre en bioch, maths... je me dit que c'est impossible (dans ma fac ils en prennent 80 pour 1200)! mais il faut rien lacher car l'important c'est de l'avoir même s'il faut redoubler!
Top
kal
Bizut (futur carré)

Messages : 5
Enregistré : 23/11/2010
Posté le 05/12/2010 à 11:33 notnew
Quoi ?!!!!! 80 pour 1200 t'es sur que tu n'as pas fait de fautes de frappes ?

merci beaucoup de ton aide en tout cas et je te souhaite de l'avoir ^^

Je me suis remis à bosser, savoir que je suis pas le seul à galérer aide


Merci à toi Noue
Top
noue
Bizute (future carrée)

Messages : 8
Enregistré : 29/01/2010
Posté le 05/12/2010 à 15:18 notnew
contente d'avoir pu t'aider...
Et non je n'ai pas fait une faute de frappe... le numerus est TRES bas à Toulouse...
Top
Silvine
Altesse Sérénissime

Messages : 4783
Enregistré : 27/04/2008
Posté le 05/12/2010 à 17:07 notnew
Tu es sûre d'avoir bien compris noue ? Regarde ici . Plus que très bas, ça me parait drastique ! Il s'agit peut être du numerus pharma ?
_____
Administratrice forum. Responsable communication SAIPR 2016
___________________________________________________________
"On est tous le con de quelqu'un."
Top
noue
Bizute (future carrée)

Messages : 8
Enregistré : 29/01/2010
Posté le 05/12/2010 à 21:03 notnew
salut!
en fait cette année avec la réforme il y a à toulouse 3 facs (avant il n'y en avait que deux) donc le numérus a été divisé en trois et non pas en deux comme les années précedentes donc cela fait environ 80 de pris dans chacunes des trois facs (rangueil purpan maraicher)sur environ 1000-1200 étudiants par fac ...smilies
Top
desert31
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 08/12/2010
Posté le 08/12/2010 à 20:37 notnew
Tiens Noue je suis de Toulouse aussi smilies
enfin j'ai regardé le numerus closus avant et j'ai décidé d'aller faire ma P1 a Corte
bonne chance en tout cas pour les partiels ! smilies
Top
pufo
Bizute (future carrée)

Messages : 5
Enregistré : 17/11/2011
Posté le 23/01/2012 à 14:09 notnew
bonjour desert13,
peux tu nous dire si finalement tu as fait ta première année à corté et quelles sont tes impressions sur la fac,
merci pour ton aide
Top
Aller en haut • 13 réponses
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Publicité
Dr Irène Frachon « Le Mediator® est un poison lent pour la pharmacovigilance française » Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter