logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

DemandeS de triplement

Aller en bas • 21 réponses • 2 pages • 1 2
Firjy
Bizut (futur carré)

Messages : 7
Enregistré : 31/01/2014
Posté le 31/01/2014 à 17:29 notnew
Bon, je vous explique le contexte. J'ai été en PACES durant l'année 2011/2012, à la fin de cette année je n'obtient pas la filière médecine et de loin, je n'avais pas énormément travaillé le S1, j'avais encore une mentalité lycée certainement. ("La P1 c'est dur pour les autres, pas pour moi ! LOL !")
Bref, je demande le redoublement, je l'obtiens et j'entame une P1² avec beaucoup de sérieux, je comprends les cours, je les apprends, je sais répondre en tutorat, je me débrouille aux exams blancs, ça semble pas trop mal parti ...
Cette année là les examens commençaient le 7 janvier et finissaient le 11 et il s'avère que le 15 décembre je me réveille le matin et je ne peux pas bouger mes jambes ?!!?!!!!!?? Mais pas du tout ! D'ailleurs je m'étais réveillé à quelques reprises dans la nuit car j'avais des douleurs.
J'ai donc contacter les urgences, on m'emmène à la clinique, le médecin ne voit rien aux radios, visiblement je n'ai rien, on me demande de partir.
En se rendant compte que je pouvais pas du tout me déplacer sinon je m'écroulais, les infirmiers me placent en salle dans une chaise roulante.
Je vous épargne les détails, mais on me cherche taxi, un ami me porte ensuite jusqu'à chez moi. Il s'avère que cette paralysie a duré 15 jours !
Après 3/4 jours,où heureusement que mes proches étaient là régulièrement au moins pour me faire à manger, je préfère avertir mes parents de ce qu'il c'est passé et ils me cherchent dans ma résidence pour me ramener dans ma ville native. Où j'y végète jusqu'au 31 décembre, allongé sur mon lit.
Vous voyez où je veux en venir, c'est aux environs du 31 décembre que je pouvais commencer à plier mes jambes pour m’asseoir et réviser. Sauf que c'est un peu tendu de tout revoir en 1 semaine et dans la précipitation je ne suis pas sûr d'avoir retenu grand-chose. Donc je foire mon année. Me classant 1400 sur les 2000 inscrits en concours S1 (et 600/700 au concours de pharma.)

Grosse période de déprime, je me suis dit que j'allais laissé tomber. Je laisse couler les deux premières semaines du S2. Or on me dit que je pourrai tenter un triplement si j'assure le deuxième et justifie le premier.
Je finis donc le S2 en ne tentant que pharma, je ne sais pas combientième j'étais classé au S2, mais le classement final donnait 380/700.

Je donne qqs jours après l'annonce des résultats, ma demande de triplement en étant au préalable aller chercher un certificat médical du médecin qui m'avait pris en charge le 15 décembre et qui explicite clairement que la position assise était très douloureuse => inaptitude au travail et qu'une durée de 15 jours d'immobilité était visiblement nécessaire.
Sauf que le doyen refuse et me conseille de me réorienter.

Je fais un recours gracieux qui est refusé explicitement.
Je fais un recours hiérarchique au président de l'université, l'université aura préférer fournir une réponse implicite, c'est-à-dire qu'elle laisse s'écouler les deux mois qui lui sont attribués pour répondre au recours. Une fois que les deux mois sont passés, la rentrée 2013/2014 avait déjà commencé depuis une semaine et je me retrouve sans orientation.
Je prends mon courage à deux mains et je commence à réviser plus sérieusement encore qu'avant et contacte le médiateur de l'académie. Il m'appelle un mois plus tard et me dit qu'après deux réponses négative du Doyen, son rôle s'arrête, il sert surtout à mettre les gens en contact. Il me félicite cependant d'avoir pris les mesures qu'il fallait pour tenter une réinsertion et dans sa tentative de me consoler certainement, il vient m'expliquer que je suis encore jeune et qu'il y a bien d'autre chose après la PACES, qu'il y a d'autre moyen de réussir.
Mais je ne suis pas d'accord avec lui.

Je me dis que je vais faire un recours contentieux puisque les délais me le permette, une procédure en référé pouvant me permettre d'intégrer à temps la PACES avant le concours.

Je poursuis donc mon apprentissage de la PACES et en examinant les procédures auprès du tribunal administratif je me rends compte qu'emmener le Doyen en justice n'est pas une bonne idée, sa décision étant légitime, bien qu'elle manque clairement de discernement.

Je fais donc un recours adressé au Président de la République, (à ce moment là on est justement le 15 décembre (un an est exactement depuis la paralysie)) bien que je ne fasse pas partie des heureux élu du mois qui ont la chance de recevoir la réponse directement de François Hollande, sa délégation me répond assez rapidement. (environ 1 semaine je crois) et m'explique que le président ne peut pas intervenir dans une décision qui relève du Défenseur des Droits, afin que celui-ci n'altère pas son discernement quand à sa prise de position.

Le Défenseur des Droits ... A partir de ce moment là j'arrête les révisions, comprenant que je ne pourrai pas m'inscrire à temps au concours qui a lieu début janvier.

Mais je contacte la délégation du défenseur des droits, comme y a plusieurs bureaux dans ma ville je choisis celui avec la tête la plus sympathique. Je le rencontre (il y a environ deux semaines) je lui explique les faits et à la place de traiter le dossier lui-même il préfère l'envoyer au Défenseur des Droits à Paris, M.Baudis, afin que je puisse réintégrer la PACES pour 2014/2015.

Bah du coup j'attends, mais je pense quand même m'inscrire en infirmier au cas où mon ultime tentative se révélerait infructueuse. Je pourrai alors exercer infirmier deux à temps plein une fois le diplôme obtenu et réintégrer la PACES avec le NC paramédical. En tout cas je serai médecin.

Voilà, si y a déjà eu des gens dans ma situation, si vous avez des conseils ...
C'est quand même bien d'en parler, personne n'est vraiment, même mes parents ont du mal à saisir.
Merci de m'avoir lu !
Top
Arrows
Jeune Carabin

Messages : 21
Enregistré : 29/12/2013
Posté le 31/01/2014 à 18:08 notnew
Triste histoire smilies, la machine PACES ''broie'' chaque année plusieurs milliers d'étudiants ! Tu as l'air vraiment déterminé voir obstiné pour devenir medecin, je te conseille soit de faire un cursus à l'université pour ensuite postuler aux passerelles soit de t'exiler à l'étranger. C'est les deux seules issues pour devenir médecin à l'heure actuelle.
_____
« Il faut se fixer des buts avant de pouvoir les atteindre. » - Michael Jordan
Top
Malikemal
Chef des sévices

Messages : 361
Enregistré : 17/03/2013
Posté le 31/01/2014 à 18:12 notnew
J'ai donc contacter les urgences, on m'emmène à la clinique, le médecin ne voit rien aux radios, visiblement je n'ai rien, on me demande de partir.
En se rendant compte que je pouvais pas du tout me déplacer sinon je m'écroulais, les infirmiers me placent en salle dans une chaise roulante.
Je vous épargne les détails, mais on me cherche taxi, un ami me porte ensuite jusqu'à chez moi. Il s'avère que cette paralysie a duré 15 jours !
Moi c'est ça qui m'a choqué oO D'où tu demandes à quelqu'un de paralysé de partir comme ça ? smilies
Sinon ouai, t'as l'air plus que déterminé ... Le Paraméd' t'intéresse pas ? Tu parles d'infirmiers mais comme une "passerelle" vers la médecine.
_____
Promotion R.T.H. Laennec
Tuteur de MEAG
Responsable Ronéo FGSM2
Top
Ellipsis
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 698
Enregistré : 26/06/2012

certification
Vie réelle
Solène Poncelet
Pays : France
Domaine : Médecine
Niveau : Interne en anesthésie-réa.
Fac : NANCY
Posté le 31/01/2014 à 18:23 notnew

Moi c'est ça qui m'a choqué oO D'où tu demandes à quelqu'un de paralysé de partir comme ça ?

Tu ne connais pas le dossier, donc tu ne peux pas te prononcer smilies Si aucune cause biologique n'est trouvée (après moultes examens, hein, pas juste des radios et bye bye), en général on renvoie le patient en pensant à de l'hystérie, à tort ou à raison ce n'est pas à moi de le dire, mais une paralysie soudaine et temporaire chez une personne en état de stress important… on est en droit de penser à une cause psy. Attention Firjy, ne crois pas que je suis en train de dire que tu n'étais pas réellement paralysé, mais si tes médecins ne se sont pas alarmés, c'est certainement qu'ils avaient des raisons de ne pas le faire. Toi même tu es resté 15 jours chez toi sans t'alarmer outre mesure (d'après ton message), ni retourner dans un autre hôpital…

Et si sur le certificat il est seulement écrit "position assise douloureuse", le choix du doyen n'a rien d'étonnant, surtout que tes résultats de primants ne le motivaient certainement pas à te laisser une nouvelle chance (certains sont très pointilleux là dessus).

Mais tu as l'air sacrément motivé, alors je te souhaite bonne chance dans tous tes recours ! smilies
Top
Malikemal
Chef des sévices

Messages : 361
Enregistré : 17/03/2013
Posté le 31/01/2014 à 18:30 notnew
Ouai possible, désolé c'était l'avis d'un bleu smilies
_____
Promotion R.T.H. Laennec
Tuteur de MEAG
Responsable Ronéo FGSM2
Top
JPC
Nain-terne

Messages : 145
Enregistré : 26/01/2012
Posté le 31/01/2014 à 18:30 notnew
Hystérie, il l'aurait adressé au psy de service, là, ils ont du penser à du cinéma...
Top
Firjy
Bizut (futur carré)

Messages : 7
Enregistré : 31/01/2014
Posté le 31/01/2014 à 19:25 notnew
C'est vrai que j'ai un ami P2 à moi qui m'a tout de suite dit de poursuivre le médecin pour ça. Je pense qu'il exagérait un peu x)

@Arrows, m'exiler à l'étranger : non? Et entre faire une passerelle après un master sur dossier, et s'inscrire en PACES de droit, sans dossier, avec deux ans de salaire derrière, je préfère la deuxième solution, qui est celle du paramédical, bien que, pour répondre à Malikemal, le paramed ne m'intéresse pas du tout, mais alors pas du tout, si je le fais, c'est seulement pour le NC paramed.

@Ellipsis A vrai dire le certificat dit clairement que pendant quinze jours je ne peux pas travailler (en qualité d'étudiant évidemment). Le Doyen ne peut pas se servir du certificat à géométrie variable ! Soit il considère le certificat comme étant garant de ma bonne foi, soit il le met à la poubelle, mais il ne peut pas juste prendre les passages qui l'arrange.

Ensuite c'est vrai, je ne me suis pas affolé, à l'hôpital on m'a dit que ça devrait aller après quelques jours de repos et avec ma vocation je ne vais pas aller remettre en question le diagnostic. Dans la mesure où j'avais mes parents avec moi j'avais pas de raison d'être inquiet pour ma santé.

Certes, mes résultat P1 bizuth n'encouragent pas le triplement, mais y a quand même un sacré entre mes résultats S1 et S2 de ma P1².

J'ai invoqué également la notion d'égalité entre étudiant, puisque je ne pouvais pas utiliser 2 semaines sur les 3 semaines restantes contrairement aux autres.

Ma détermination est sans faille smilies
Top
Malikemal
Chef des sévices

Messages : 361
Enregistré : 17/03/2013
Posté le 31/01/2014 à 19:29 notnew
Et entre faire une passerelle après un master sur dossier, et s'inscrire en PACES de droit, sans dossier, avec deux ans de salaire derrière, je préfère la deuxième solution, qui est celle du paramédical, bien que, pour répondre à Malikemal, le paramed ne m'intéresse pas du tout, mais alors pas du tout, si je le fais, c'est seulement pour le NC paramed.

T'as beau avoir la plus grande vocation, ou obstination selon les points de vues, tu prendrais la place de quelqu'un qui veut vraiment faire infirmier(e) ?
_____
Promotion R.T.H. Laennec
Tuteur de MEAG
Responsable Ronéo FGSM2
Top
Firjy
Bizut (futur carré)

Messages : 7
Enregistré : 31/01/2014
Posté le 31/01/2014 à 19:34 notnew
Euh oui ... Demande t'on à ceux qui voulaient aller en médecine et qui vont en pharma si ça les dérange de prendre la place de qqn qui veut vraiment pharma ?

Et on peut considérer que je prends la place de quelqu'un qui, comme moi, ne veut pas vraiment faire infirmier.
Top
Malikemal
Chef des sévices

Messages : 361
Enregistré : 17/03/2013
Posté le 31/01/2014 à 20:31 puis édité 1 fois notnew
Eux deviendront pharmacien, toi t'as même pas pour but de faire infirmier c'est ça que je veux dire. Après perso je m'en fous, mais je met juste en avant que tu prends très certainement la place de quelqu'un qui a la "vocation" de faire infirmier alors que toi même tu as la "vocation" d'être médecin (tu devrais donc les comprendre toussa toussa). Mais je répète je m'en fous smilies
_____
Promotion R.T.H. Laennec
Tuteur de MEAG
Responsable Ronéo FGSM2
Top
Ellipsis
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 698
Enregistré : 26/06/2012

certification
Vie réelle
Solène Poncelet
Pays : France
Domaine : Médecine
Niveau : Interne en anesthésie-réa.
Fac : NANCY
Posté le 31/01/2014 à 21:22 notnew
Désolée, j'ai du mal à saisir la cohérence dans tes propos "détermination sans faille"/"vocation". Objectivement, quand je révise, c'est rarement à un bureau, je suis allongée la plupart du temps, donc j'ai du mal à saisir que ça t'ai réellement empêché de travailler… Si tu avais été paralysé des mains ou saisit de cécité, j'aurai pu comprendre, mais là… De plus, ce n'est pas "juste" deux semaines de révisions qui déterminent ou non la réussite au concours, mais toutes les semaines avant !

Ensuite, non, tu n'as aucune raison de poursuivre le médecin qui t'a examiné. Pour quel motif ? C'est absurde ! L'expert se pointera chez toi, verra que tu peux marcher, et n'aura aucun moyen de mettre en cause l'examen précédent.
Top
Firjy
Bizut (futur carré)

Messages : 7
Enregistré : 31/01/2014
Posté le 31/01/2014 à 22:51 puis édité 1 fois notnew
@Malikemal Mais tu peux pas être en PACES et me faire remarquer que je vais prendre la place de quelqu'un (puis peut-être que je vais rater le concours d'inf qui sait ...) après c'est différent tu me diras. De toute manière, le concours d'inf est réitérable à souhait (il me semble), quelqu'un qui aurait vocation à faire infirmier comme moi à faire médecine, réessayera l'année si il ne l'a pas eu. Au passage tu as raison de t'en foutre, je demande pas de la compassion, juste un avis sur l'ensemble du problème ^^

@Elisis (Pour ma part, j'étais chaque jour à la bibliothèque assis à une table, après chacun son ptit monde)
A mon avis c'est justement là le problème pour le Doyen, il avait dit une chose similaire d'ailleurs. J'ai pas envie de décrire l'étendu de mon impotence ici (ça serait un peu la honte x)) mais pour se rendre compte de mon impossibilité de travail il faut regarder l'ensemble de ma démarche :
Quand je suis allé demandé le certificat médical, comment le médecin savait que c'était une durée de deux semaines ? Bah il ne savait pas, c'est moi qui lui ai dit (mais une fois que lui le certifie ça fait figure d'autorité) à ce moment là pourquoi je n'aurai pas menti ? J'aurai très bien pu étendre la durée et exagérer l'ensemble. Mais non, j'ai cru qu'en défendant ma cause avec toute ma bonne foi ça passerait.
Peut-être saisis-tu mieux mon point de vue. Malgré tout, je reste salutaire de la démarche compréhensive.

Edit : De plus, ce n'est pas "juste" deux semaines de révisions qui déterminent ou non la réussite au concours, mais toutes les semaines avant !
Sauf qu'il s'agit d'un concours, ce que tu dis aurait été vrai dans le cas d'un examen, ça dépend aussi de la manière de réviser.
Top
Ellipsis
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 698
Enregistré : 26/06/2012

certification
Vie réelle
Solène Poncelet
Pays : France
Domaine : Médecine
Niveau : Interne en anesthésie-réa.
Fac : NANCY
Posté le 01/02/2014 à 10:24 notnew
pour se rendre compte de mon impossibilité de travail il faut regarder l'ensemble de ma démarche :

Justement, ta démarche n'a rien d'exceptionnelle. Tu te réveilles paralysé, tu vas chez le médecin qui te dit en gros "c'est rien, ça va passer", tu rentres chez toi et au bout d'un moment effectivement, ça passe.

Il n'y a aucune pathologie sous-jacente, aucun diagnostic qui aurait pu réellement de perturber dans ton année. Ce n'est pas écrit SEP ou SLA ou fracture, juste "position assise douloureuse". Met toi à la place de ton Doyen, ça veut tout dire et rien dire (surtout rien d'ailleurs ^^).


Sauf qu'il s'agit d'un concours, ce que tu dis aurait été vrai dans le cas d'un examen, ça dépend aussi de la manière de réviser.

Effectivement, tu aurais pu gagner des places en plus. Mais, pardon, pour terminer 1400/2000, ça n'incite pas à se dire que tu aurais terminé dans le NC ! smilies
Top
corto maltese
Ministre de la Santé

Messages : 1665
Enregistré : 14/06/2011
Posté le 01/02/2014 à 12:16 notnew
En fait t'as eu quoI ? parce que la a part la conversion hystérique ... et perso je vois mal quelqu'un qui n'arrive même pas a tolérer la P1 faire le reste des études.
Parce que tu penses que c'est plus cool après ? c'ets vrai pour la P2, dés que t'es a l'hôpital en tant qu'externe le stress tu l'as pour l'ECN, et après en tant qu'interne.
Donc si tu fais une pseudo conversion hysterique (après je ne sais pas, mais ils ont du tout éliminer avant de te laisser repartir ...) ça n'incite pas a te donner une chance d'être médecin.
Je suis direct, mais si tu n'as pas les capacités physiques et mentales pour tenir, pourquoi s'obstiner ? ce n'ets pas démériter que d'admettre qu'on est pas fait pour ce job, bien au contraire.
Au lieu de faire le forcing juridique pour essayer de faire ta P1, pourquoi ne pas trouver autre chose qui te reussirait ?
_____
Amat Victoria curam
Top
Firjy
Bizut (futur carré)

Messages : 7
Enregistré : 31/01/2014
Posté le 01/02/2014 à 15:05 notnew
Au lieu de faire le forcing juridique pour essayer de faire ta P1, pourquoi ne pas trouver autre chose qui te réussirait ?
J'en connait pas. A vrai dire je ne crois pas qu'on (je) puisse réussir autrement.
Parce que tu penses que c'est plus cool après ?
Je pense que c'est plus dur après.

En fait t'as eu quoI ? parce que la a part la conversion hystérique ...

C'est assez drôle en fait. Quand l'infirmière m'a demandé comment j'aurai pu me faire ça, si je m'étais blessé ou autre. Je lui ai répondu que je m'étais blessé à la cheville un jour avant. (Je m'étais cogné plusieurs fois de suite comme un idiot ...) mais que sinon je m'étais rien fait d'autre.
Du coup, ils ont fait des radios (que j'ai conservé) seulement pour ma cheville droite. Ils ont rien vu et ils m'ont dit que je pouvais partir.
Du coup, le certificat médical précise comme cause de l'incident, une blessure à la malléole sans lésions. (Evidemment ça n'avait rien à voir ...) Le médecin m'a dit que ça il pouvait pas le changer, mais qu'il précise quand même que les circonstances apparentes m'ont empêcher de travailler.
Et en parlant de forcing juridique, j'ai expliqué au Doyen et autres que la paralysie était bien réelle et que je pouvais avoir comme garant mes proches ainsi que les deux urgentistes qui sont venus me chercher, puisqu'il existe des documents officiels permettant de faire témoigner un ou plusieurs tiers sur une situation.


Effectivement, tu aurais pu gagner des places en plus. Mais, pardon, pour terminer 1400/2000, ça n'incite pas à se dire que tu aurais terminé dans le NC !

Tu n'as pas tout à fait tort, mais il y a quand même une certaine différence entre les deux semestres. Faut-il considérer alors qu'en l’absence de problème j'aurai eu les mêmes résultats au S1 qu'au S2 ?



Justement, ta démarche n'a rien d'exceptionnelle.

J'ai quand même usé tous les recours à ma disposition (sauf 1) et re-assimiler le programme de la PACES sans aucune garantie sur ma présence au concours.
Top
Ellipsis
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 698
Enregistré : 26/06/2012

certification
Vie réelle
Solène Poncelet
Pays : France
Domaine : Médecine
Niveau : Interne en anesthésie-réa.
Fac : NANCY
Posté le 01/02/2014 à 16:20 notnew

Du coup, le certificat médical précise comme cause de l'incident, une blessure à la malléole sans lésions. (Evidemment ça n'avait rien à voir ...) Le médecin m'a dit que ça il pouvait pas le changer, mais qu'il précise quand même que les circonstances apparentes m'ont empêcher de travailler.
Et en parlant de forcing juridique, j'ai expliqué au Doyen et autres que la paralysie était bien réelle et que je pouvais avoir comme garant mes proches ainsi que les deux urgentistes qui sont venus me chercher, puisqu'il existe des documents officiels permettant de faire témoigner un ou plusieurs tiers sur une situation.

Avec juste ça comme certificat, ça n'a absolument rien d'étonnant qu'on ne t'ai pas accordé le triplement. Aucun Doyen sain d'esprit ne l'aurait fait ! Juridiquement, le médecin ne peut pas dire si tu étais ou non apte à réviser tes cours, seul un expert (dans le sens légiste) aurait pu le déclarer, mais vu que tu n'es plus paralysé, il n'y a plus rien à faire.

La parole orale de tes proches ne vaut strictement rien, encore une fois. Seuls des documents écrits, datés et signés auraient pu faire foi. Pas besoin de témoins.

Tu n'as pas tout à fait tort, mais il y a quand même une certaine différence entre les deux semestres. Faut-il considérer alors qu'en l’absence de problème j'aurai eu les mêmes résultats au S1 qu'au S2 ?

Non, tu n'aurais certainement pas eu le même classement, mais à 200 places près ça n'aurait rien changé, et tu n'aurais très certainement pas été dans le NC.

J'ai quand même usé tous les recours à ma disposition (sauf 1) et re-assimiler le programme de la PACES sans aucune garantie sur ma présence au concours.

Je parlais de ta démarche médicale. Si un jour je me réveillais paralysée, je ne me contenterais pas d'une petite radio et d'un "rentrez chez vous ça va passer". Je repartirais pas sans un minimum d'examen, ni demander un second avis. Et si on me dit que c'est psy, j'irais en rampant chez le psy smilies. Tu dis que tu n'as même pas prévenu tes parents sur le coup, donc c'est que tu ne t'es pas trop inquiété. smilies

Ta démarche juridique en revanche est disproportionnée, et honnêtement je ne pense pas qu'elle aboutisse. En revanche, pourquoi ne pas te reconvertir dans un fac de droit, tu as l'air d'adorer ça smilies
Top
Benjamin Franklin
Bizut (futur carré)

Messages : 7
Enregistré : 05/01/2014
Posté le 01/02/2014 à 23:55 notnew
En revanche, pourquoi ne pas te reconvertir dans un fac de droit, tu as l'air d'adorer ça smilies

Alors ça c'était evil smilies

Par contre je vois pas pourquoi la parésie t'a empêché de réviser ? Même allongé y'a toujours un moyen de se dépatouiller .
Top
Diamond Veg
Nain-terne

Messages : 138
Enregistré : 28/11/2013
Posté le 02/02/2014 à 13:40 notnew
Slt, perso dans ma fac, le Doyen a bien insisté à chaque rentrée sur le fait qu'il n'acceptera strictement aucune autre dérogation de triplement que celle due à la mort d'un être très proche (parents-frères et soeurs), ou à un cas de force majeure (ouragan, tsunami, attentat) empêchant de se rendre au concours.
Il a pris le taureau par les cornes pour éviter d'avoir rendez vous en mai avec tous les doublant classés entre 7XX et 313 (le NC med de ma fac) qui se jugent capables de réussir si leur chien n'était pas mort, ou s'ils ne s'étaient pas trompé d'adresse le jour du concours..
Il me semble qu'à PVI, sont parfois autorisés à tripler les 10 premiers recalés, la clémence maximale semble s’arrêter là.
Je trouve personnellement ta démarche assez incohérente ! On voit bien que tu es très motivé mais tu as très mal géré la situation malgré tous tes recours: Ta paralysie même véridique ne t'empêche absolument pas de travailler tes cours, d'ailleurs j'ai toujours peur d'avoir des escarres à force de rester assis dans mon fauteuil des journées entières devant mes polys.. Comprend donc la décision du Doyen et réoriente toi ou utilise les passerelles autorisées comme le master ! Bonne chance à toi !
_____
La majorité des gens sont cons. 
La minorité aussi, mais ils sont moins nombreux. (Loi de Stoller)

"On a un tout petit peu plus de chances de gagner au Loto en achetant un ticket"

« Plus ça rate, plus on a de chance que ça marche » (Devise Shadok -et du carré par la même occasion) 
Top
Santorini
Ministre de la Santé

Messages : 1498
Enregistré : 17/08/2011
Posté le 02/02/2014 à 14:15 notnew
Complètement d'accord avec la légendaire répartie aussi laconique que lapidaire (bref, cash^^) de Corto Maltese... Le triplement c'est pas une chance en plus, c'est une "justice". Là, rien de flagrant pour dire que tu n'étais absolument pas en mesure de défendre tes chances...
Moi-même, j'ai eu ceci, cela pendant mes 2 P1, j'ai même pas cherché à tripler... C'est la vie, et tant pis, ou même tant mieux. Comme il le dit aussi, faut pas croire que ce sera mieux après!

@Diamond Veg: pour les escarres, tu sais ce qu'il faut faire... (joke par rapport à un autre sujet^^)
_____
"Sans la liberté de flatter, il n'est pas d'éloge blâmeur" (Le petit rapporteur)
"Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et fondamentaux de ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir." Pierre DAC
"La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie" André MALRAUX
"Pour joindre les épinards, il m'en a fallu du beurre sur les deux bouts" Joseph GORGONI aka Marie-Thérèse PORCHET (avatar)
Top
Firjy
Bizut (futur carré)

Messages : 7
Enregistré : 31/01/2014
Posté le 16/05/2018 à 12:02 puis édité 1 fois notnew
Du coup après avoir été reconduit vers divers organismes j'avais peur que ma demande de triplement ne puisse pas être traitée avant la rentrée en PACES. Je me suis donc inscrit par la suite en licence de physique-chimie.
Dans un an je pourrai faire la demande d'équivalence pour aller du M2 physique cellulaire à P2. On verra bien.
Top
Firjy
Bizut (futur carré)

Messages : 7
Enregistré : 31/01/2014
Posté le 26/10/2020 à 20:25 notnew
Bonjour, je vais demander la passerelle cette année, je voulais savoir si c'était toujours possible malgré la réforme. Les textes de loi n'ont pas l'air d'avoir changé, mais ça n'apparait pas dans le parcours présenté sur les différentes presses spécialisées. Est-ce que vous avez des infos ?
Top
Aller en haut • 21 réponses • 2 pages • 1 2
livreslivrescontactspublicationstwitter