logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Doublant, moral à 0

Aller en bas • 9 réponses
Fraktaal
Jeune Carabin

Messages : 21
Enregistré : 09/09/2015
Posté le 13/09/2016 à 22:06 notnew
Bonsoir,

Je suis actuellement doublant en PACES, et je commence déjà à paniquer, je n'arrive pas les cours d'UE 3 et d'UE 4 même en y passant beaucoup de temps.

J'ai peur d'échouer, je suis doublant, mais j'ai l'âge d'un "quadruplant", c'est ma dernière chance, et voir que je bute sur ces matières me met hors de moi si bien que je n'arrive plus à me concentrer...

Je suis venu en PACES pour devenir dentiste, mais plus le temps passe ( et ça ne fait qu'une semaine!) et plus je me rends compte que rien ne me motive, si ce n'est d'avoir un métier de soignant, mais pas au point d'en être une vocation.

J'imagine déjà des scénarii divers dans ma tête, me voir échouer à près de 22 ans, sans qualification, sans rien, comme un minable de 22 ans, toujours au point mort, pendant que mes amis seront diplômés.

Moralement j'ai beaucoup de mal, je ne connais qu'une personne dans la fac et elle est assez associale, donc je suis seul du matin au soir, je ne décroche pas un mot, vu que mes camarades d'amphi, pour la plupart, n'ont pas l'air décidés à discuter. J'habite dans un logement éloigné de ma famille, et je n'ai personne pour me soutenir.

Heureusement, j'ai un peu d'avance en UE 1 , mais j'ai peur que cela ne suffise pas, mon mal être augmentant de jours en jours.

Je ne sais pas comment remonter la pente, si d'autres ont vécus une situation similaire à la mienne pouvaient m'aider, me faire part de leur témoignage. La seule chose que je vois pour le moment, c'est d'aller dormir.

Merci à vous, en vous souhaitant une excellente soirée !
Top
Lasilix
Interne

Messages : 100
Enregistré : 17/09/2015
Posté le 13/09/2016 à 23:38 puis édité 1 fois notnew
Salut,

Tous ceux qui ont été doublants peuvent te comprendre. La paces est avant tout dure moralement, parce que l'on ne sait pas ce qu'on va devenir, que tout dépend d'un concours des plus aléatoires et que l'on est parfois très seul. Mais je te garantis que si tu tiens le coup, si tu continue à travailler à peu près régulièrement, sans forcer, tu auras au moins un concours. Et si tu n'as pas trop de retard, ce sera tout à fait jouable pour dentaire. Tu n'es donc pas en train de perdre ton temps.

Pour tenir le coup, il faut avoir très régulièrement des moments de repos partagés avec des gens que l'on aime. Avec des perspectives réjouissantes, on travaille beaucoup mieux. Pourquoi ne pas revenir tous les week-end dans ta famille ? Tu peux peut être aussi t'inscrire un soir par semaine à une activité qui te plaît et où tu verrais d'autres gens que des paces.
Top
Cheeks
Jeune Bizute

Messages : 2
Enregistré : 14/09/2016
Posté le 14/09/2016 à 18:03 notnew
Salut,

C'est normal d'avoir peur. C'est une année très très difficile mais avec les années, ça ira mieux, il faut que tu te dises que tout ce que tu fais vaut le coup pour plus tard! Je pense qu'on a tous paniqué en P1 lorsqu'on s'est sentis en retard sur telle ou telle UE, mais sans essayer, on ne peut pas réussir. Concernant ton âge j'ai connu des personnes dépassant la trentaine faire le concours et le réussir. Réfléchis bien à tes motivations pour le concours (vouloir être soignant c'est déjà une très bonne motivation) et les autres possibilités, c'est toujours bien d'avoir un plan B, C ... Juste au cas où. Après, on peut toujours avoir des révélations en dentaire car il y a plusieurs spécialités intéressantes (pédodontie, prothèse, endodontie...) Mais il faudra se donner à fond tout en prenant des pauses, bien souffler pour ne pas craquer et ne pas regretter puis tu verras bien à la fin si tu es classé ou pas, il y aura toujours un choix.

Bon courage et tiens bon smilies!
Top
Fraktaal
Jeune Carabin

Messages : 21
Enregistré : 09/09/2015
Posté le 14/09/2016 à 22:05 notnew
Bonsoir et merci pour vos réponses.

J'ai une fois de plus déprimé aujourd'hui, alors j'ai décidé de ne rien faire, si ce n'est réviser vite fait 2 H, j'ai passé le reste de la journée près d'un point d'eau, à cogiter près des canards.

Je me rends compte que ce mode de sélection, que je trouve, soit dit en passant, passablement débile ( en quoi savoir qu'un desmosome fait 0.5 microns va me servir?) Peut être que je ne suis pas fait pour ça.

Je me ruine le moral et la santé pour cela, mais au final je ne sais même pas si cela va me plaire. J'ai peur de devoir endurer ça dans les années supérieures si je passe, et en même temps je regrette de n'avoir pas travaillé aujourd'hui, je m'imagine déjà foutu.

De plus en plus, au bout d'un certain temps, je m'énerve car je ne retiens pas, et je pète un cable, et là je perds au moins 2 bonnes heures.

J'en ai marre d'avoir à courir après le temps, seul contre tous.

Etre soignant n'est pas une motivation suffisante, je pense qu'il faut que cela soit une vocation, hors je n'ai pas de vocation.
Top
whalcri
Nain-terne

Messages : 111
Enregistré : 01/09/2008
Posté le 15/09/2016 à 08:57 notnew
Va parler a des gens dans ton amphi pour te faire des potes. Inscrit toi au sport pour y rencontrer des années sup et discuter avec eux.
Top
Toplox
Jeune Bizut

Messages : 3
Enregistré : 17/09/2016
Posté le 17/09/2016 à 19:09 puis édité 3 fois notnew
Mon impression c'est que tu manques de confiance et si ça peut te rassurer, je pense que c'est normal et que la majorité des étudiants (même les meilleurs) passent par des grosses périodes de doutes.

Il y a à mon avis très peu de monde qui a la vocation en entrant en P1, comment avoir la vocation pour un métier qu'on ne connait quasiment pas.

Après j'imagine que si tu as décidé de t'inscrire une 1ère fois puis encore une 2è ça témoigne quand même d'un intérêt assez fort pour une des filières. Mon conseil serait donc d'essayer de ne pas trop réflêchir, de faire de ton mieux et comme ça tu pourras te dire que tu n'as rien à regretter. De plus maintenant l'année a commencé et même si tu décides de te réorienter à la fin il sera plus bénéfique d'avoir eu des notes correctes.

Moi aussi j'ai parfois été paralysé devant la quantité de travail car ça me semblait "mission impossible". Une des choses que j'ai fait c'est d'essayer de moins me focaliser sur le concours mais plus de travailler au jour le jour, avec des mini échéances comme les concours du tutorat. Au final en ajoutant chaque jour une petite pierre à l'édifice on construit sans s'en rendre compte une véritable cathédrale ^^

Enfin le + important surtout ne t'enfermes pas, il faut garder un bon niveau de travail mais on peut très bien le faire en sortant une fois par semaine et en faisant du sport (conseillé ++++). Ne rogne non plus jamais sur des heures de sommeil car c'est le meilleur moyen de déprimer très rapidement.

Et à propos de ton angoisse par rapport à ton âge, je ne sais pas si tu as remarqué mais ce forum est truffé de témoignages de personnes ayant commencé médecine en P2 ou même en paces à 25 ans et +.

Bref crois en toi et n'oublie pas que le seul moment où l'on est sûr de rater sa P1 c'est lorsqu'on baisse les bras, jamais avant. Bon courage !
Top
Fraktaal
Jeune Carabin

Messages : 21
Enregistré : 09/09/2015
Posté le 17/09/2016 à 22:11 notnew
Merci pour vos réponses !

Tout d'abord je ne ronge pas sur mon temps de sommeil, seulement je ne dors pas bien à cause de la pression.

Ensuite je suis dans une ville ou je ne connais pas grand monde et donc il m'arrive de rester 2 semaines sans parler à personne ( sans compter les discussions bateau qu'on peut avoir avec n'importe qui en amphi ).

Enfin, j'ai des doutes concernant ce que je veux, quand je vois comment certains dentistes décrivent l'avenir de la profession...

Je n'ai pas travaillé depuis 2 jours mais je pense que j'ai de nouveau le moral, ou presque, je vais donc rattraper le retard tant bien que mal (un comble pour un doublant...)
Top
Toplox
Jeune Bizut

Messages : 3
Enregistré : 17/09/2016
Posté le 19/09/2016 à 20:29 puis édité 2 fois notnew
Pour tous les métiers tu trouveras des témoignages qui décrivent un véritable enfer. Les syndicats ont aussi toujours tendance à noircir le trait, histoire de se faire entendre.
Je ne dis pas que l'odonto est un paradis mais quand on regarde le paysage économique français j'ai quand même l'impression qu'au niveau salaire ça reste un métier où il y a largement ce qu'il faut pour vivre.

Pour tes problèmes de sommeil essaye d'aller courir. J'étais du genre à toujours me dire que je n'avais pas le temps. Pendant mes révisions j'étais tellement à bout que je n'arrivais plus à dormir. Je suis allé courir, ça m'a pris 45min et après j'ai passé une super nuit et j'étais probablement + efficace le lendemain. Bref essaye de faire ~1h de sport par semaine, la course à pied c'est super efficient en terme de temps passé.

Tu n'as pas des TD dans ta fac ? c'est souvent un bon endroit pour se faire des amis.. tu peux aussi essayer de trouver 1 ou 2 amis pour aller à la BU, c'est sympa de pouvoir parler pendant les pauses.

Les questions "existentielles" je m'en posais aussi beaucoup, mais il faut savoir les mettre de côté. Dis toi que tu auras tout le temps d'y penser après les résultats en janvier. D'ici là donne toi à fond, au moins pour ces ~3 mois. Au final 3 mois c'est assez court quand t'y penses et comme ça tu n'auras aucun regrets.
Bon courage !
Top
Fraktaal
Jeune Carabin

Messages : 21
Enregistré : 09/09/2015
Posté le 06/10/2016 à 17:04 puis édité 1 fois notnew
Bonjour,

Bon... j'écris ce message suite à un gros pétage de plomb qui fait que je réagis peut être à chaud, mais j'en ai ras le bol.

J'ai eu mes premiers classements, ils sont relativement moyens.

De plus, étant plutôt indécis quant au choix de la filière qui m'intéresserait le plus (j'étais parti pour dentaire mais on me dit que c'est fini, que les écoles privées vont faire monter le chômage...), j'ai eu la bonne idée de regarder les différents cursus de pharmacie ainsi que dentaire, médecine ne m'intéressant pas de par la charge de travail astronomique.

Malheur, je me retrouve sur des forums de praticiens qui dépeignent un tableau noir sur leur profession.

Je n'ai plus aucune motivation depuis, déjà que chaque jour est une épreuve, je pense très sérieusement à abandonner, je n'en peut plus de tout ce cirque.

Je n'ai pas bossé de la journée, et cela va jouer très largement en ma défaveur. Je sens que ce mode de vie m'empoisonne.Je suis foutu.

Merci quand même pour votre aide et votre écoute.
Top
Lorrain
Chef des sévices

Messages : 318
Billets de blog : 10
Enregistré : 16/06/2014
Posté le 23/10/2016 à 21:19 notnew
Salut, Je me permets de te donner un conseil que j'ai donné il y 5 minutes à quelqu'un qui est dans le même cas de figure.
Bien sûr que la paces est dure. Mais elle est dure pour tout le monde ! Tous tes problèmes sont les problèmes de tout le monde. En clair, 50% de la note se joue au moral et je sais de quoi je parle : 2 semaines avant les épreuves du second semestre, j'étais à la rue avec 10-11 de moyenne au concours blanc. C'était dur, surtout en tant que doublant. Ca m'a pas empeché de finir à 16 deux semaines plus tard. Tu sais ce qui te reste à faire
_____
Tout nouveau, tout beau P2 (Bordeaux)
Top
Aller en haut • 9 réponses
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Offres d'emploi avec emploimedecin.comEmploi Soignant
Toutes les offres d'emploi
Publicité
Dr Irène Frachon « Le Mediator® est un poison lent pour la pharmacovigilance française » Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter