logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Interrogations sur une réorientation pendant la PACES

Aller en bas • 2 réponses
Ninguna
Jeune Bizut

Messages : 2
Enregistré : 02/12/2017
Posté le 02/12/2017 à 01:56 notnew
Bonsoir !

Je sais qu'il y a des flopées de sujets similaires et j'en ai lu beaucoup mais je n'en ai pas trouvé qui corresponde vraiment à ma situation. Désolé si je me trompe...

Voilà je suis actuellement à la toute fin du premier quad (concours en décembre) et je sais que je ne veux pas continuer dans les études de santé. Ce n'est pas tant une question de niveau ou de découragement, c'est une question de volonté liée à l'orientation. J'ai toujours eu dans l'idée d'être psychiatre (enfin depuis le collège quoi) et c'est une branche, vous le concevez certainement, assez à part dans les pratiques médicales. Ce premier semestre m'a permis de me rendre compte d'à quel point le corps humain ne m'intéresse pas. Les études de médecine générale m'ennuient profondément, je sais que la PACES est très différente du programme des années suivantes mais justement je préfère étudier la physique que les médicaments, pathologies, méthodes diagnostiques, etc. Tout ce qui touche aux organes et tout ça ne me plaît vraiment pas. Ce qui me plaît dans le métier de psy c'est l'étude de l'esprit humain, l'aspect philosophique, mais en même temps je dois le dire le lien entre corps et esprit, les thérapies, les pathologies ne me sont pas indifférents, je pense que ça me plairait beaucoup, mais après réflexion je n'estime pas assez le métier de psychiatre pour endurer autant d'années de médecine « corporelle » et d'études qui m'ennuient vraiment. Beaucoup me disent d'être psychologue mais comment dire... J'ai l'impression que c'est pas assez poussé et interdisciplinaire, et puis ça me fait penser à de la biologie appliquée, et je déteste la biologie humaine. Je m'y retrouve dans le rapport humain avec le patient mais je sais pas, y a quelque chose que j'aime pas dans le métier de
psychologue. Par contre j'aime bien l'idée de psychanalyste mais je suis trop jeune pour faire une psychanalyse et il y a un côté un peu sectaire/glauque je trouve. Bref, je suis un peu compliqué, mais j'ai trouvé ce que je veux faire : de la philosophie, parce que c'est interdisciplinaire et axé sur la réflexion « pure », tous les champs d'études de la philosophie m'intéressent, de la métaphysique à l'esthétique en passant par la logique et j'envisage un double cursus sciences philosophie pour l'épistémologie et donc la métaphysique qui a l'air passionnante. Et puis passer du tout au tout direct des sciences aux matières littéraires ça ne va pas aller, j'ai un bac S (et je crois un bon niveau en philo) et les sciences m'intéressent (physique, SVT notamment mais pas chimie, biologie, tout ce qui est appliqué au corps humain surtout, je crois en plus que la PACES m'a un peu dégoûté à ce niveau). Après niveau débouchés je sais que ça reste... Bouché. Mais est-ce qu'il faut préférer faire des études qui nous correspondent vraiment quitte à être dans l'incertitude de l'insertion professionnelle, ou endurer des études très dures et longues qui nous repoussent pour faire un métier qui nous plaît (sachant toutefois qu'on risque de l'avoir idéalisé) ? Car s'il fallait un cycle de 3 ans de médecine générale et le reste en spé je l'aurais fait. Là, en l'état, c'est trop.

Enfin, tout ça pour dire que c'est vraiment de l'ordre de l'orientation et pas du niveau parce que même si je n'ai pas de bons résultats ce n'est pas ça qui me repousse, quand j'ai un objectif je donne tout mais là j'ai perdu mon objectif justement... Mais le truc, c'est que je sais pas quoi faire pour la suite de l'année. Est-ce que je dois passer le deuxième concours ou m'arrêter à celui-ci ? Si je veux me réorienter selon les cursus que j'ai repérés les résultats de la PACES pourront être pris en compte, et au niveau des ECTS je sais pas trop si ça valide ou pas... En même temps c'est vrai que l'idée de prendre une place alors je sais déjà que je ne continuerai pas me gêne un peu... Est-ce que si je m'arrête maintenant ma place sera comptée comme nulle ? Aussi je suis boursier, et je n'ai pas envie de perdre la bourse, du coup je suis obligé de me présenter au deuxième concours non ? Mes parents m'ont payé une écurie, ça aussi ça me met mal... Je ne veux pas intégrer une licence en cours de vol donc je veux me réorienter pour la rentrée prochaine, mais d'ici-là je suis un peu perdu : finir l'année ? Arrêter ? Est-ce que j'aurai la motivation pour le deuxième semestre ?

C'est un peu flou tout ça, si je pouvais avoir quelques pistes ça m'aiderait beaucoup... Il faudrait sûrement que j'aille voir un conseiller d'orientation aussi j'en ai jamais vu... Mais je voudrais surtout votre avis sur la suite de l'année. Merci infiniment !!
Top
de rubiana
Administratrice

Messages : 181
Enregistré : 21/06/2016
Posté le 05/12/2017 à 11:59 notnew
http://www.remede.org/documents/j-ai-rate-ma-paces-pas-de-panique...
Top
Ninguna
Jeune Bizut

Messages : 2
Enregistré : 02/12/2017
Posté le 05/12/2017 à 17:04 notnew
Merci pour ce lien mais il ne répond pas vraiment à mes interrogations...
Top
Aller en haut • 2 réponses
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Offres d'emploi avec emploimedecin.comEmploi Soignant
Toutes les offres d'emploi
Publicité
Anne-Marie Curat, présidente de l’Ordre des sages-femmes : « Les sages-femmes sont encore trop invisibles ! » Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter