logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Pharmacie

Aller en bas • 88 réponses • 5 pages • 1 2 3 4 5
phar
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 30/01/2012
Posté le 30/01/2012 à 19:27 notnew
Bonjour,
Je suis en Paes, & j'aimerais faire des études de Pharmacie. Mais seulement la pharmacie hospitalière m’intéresse. Est-ce difficile de réussir pharma hospitalière? Parce que pharma en officine ( à moin d'avoir de parents riche),il est impossible d'avoir sa propre pharmacie... J'aimerais en savoir un peu plus avant de m'engager dans cette filière.

Merci
Top
lena30
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 314
Enregistré : 02/04/2010
Posté le 30/01/2012 à 19:50 puis édité 4 fois notnew
il faut passer le concours de l'internat à la fin de la 5ème année de pharmacie

1000 candidats m'a t on dit (ordre de grandeur je sais pas vraiment)
pour environ selon le NC 2012 299 places en pharmacie hospitalière
49 en IPR (recherche)
145 en biologie medicale (ce qui part en 1er)

ben ça reste un concours à reussir quoi !^^ (on peut le passer 2 fois)

si tu es bonne élève et très motivée pour bac+10 (4 ans d'internat) pourquoi pas ! (mais on parle d'un manque de débouchés pour la pharmacie hospitalière)

après je sais pas si c'est pas un trop gros pari sur l'avenir de faire pharma en ayant pour seul et unique objectif de réussir l'internat

les internes te répondront mieux!
Top
sandrine7811
Sainte Administratrice

Messages : 8947
Enregistré : 09/03/2005
Posté le 30/01/2012 à 21:14 notnew
honnetement, seul un petit pourcentage des etudiants en pharmacie passent le concours de l'internat, une petite partie le réussit, et la encore quelques uns feront PH...

alors oui c'est possible, mais c'est pas facile !
_____
Super Modératrice des forums Remede
Chieuse, bornée, bavarde, casse pied, super sympa parfois,... dites pas que je vous ai pas prévenus !

SM sans duplo... et sans potager !!!
Top
turbineur
Doyen

Messages : 585
Enregistré : 01/01/2012
Posté le 30/01/2012 à 21:53 notnew
Ah c'est vraiment risqué de se lancer dans des études avec pour unique intérêt une spécialité sélective. Mes copains de promo qui voulaient absolument orthodontie et qui ont foiré le CESMO ont fait une grosse dépression smilies.

Mais il me semble que la pharmacie hospitalière c'est pas ultra sélectif si on a pas peur de se retrouver dans la creuse. Et pour l'officine réservé aux riches, c'est quand même un gros cliché, moi j'ai des connaissances qui viennent de milieu modestes et qui ont pu s'installer en libéral.
Top
Le Joker
Ministre de la Santé

Messages : 807
Enregistré : 18/08/2010
Posté le 31/01/2012 à 11:51 puis édité 1 fois notnew
Moralite: Penser a d'autres voies que peut offrir une filiere. ( sauf apres si une personne veut faire officine pas de soucis car pas de concours, idem pour le metier dentiste s'il n'a pas envie de specialiser etc..)
_____
#PromoFiasco
Examen Cassant National 2017
Top
Silvine
Altesse Sérénissime

Messages : 4783
Enregistré : 27/04/2008
Posté le 31/01/2012 à 22:46 puis édité 1 fois notnew
Alors ...

honnetement, seul un petit pourcentage des etudiants en pharmacie passent le concours de l'internat, une petite partie le réussit, et la encore quelques uns feront PH...
mais non faut pas dire ça mdr! tout le monde l'a et c'est trop facile !! les doigts dans l'nez smilies smilies

Bon revenons aux choses sérieuses.. l'internat (le concours) c'est environ 1000-1100 candidats avec cette année un total de 493 postes. Sur le papier c'est plus facile que la P1 lol
La filière la plus prisée c'est la biologie médicale bien sûr (avec 145 postes c'est aussi la plus sélective), la recherche est souvent prise en dernier et il y a assez peu de postes.

Comme toi je suis entrée en pharma avec l'idée de passer l'internat pour faire de la PH... mais au cours des années tu rencontres des pharmaciens, des profs, tu fais des stages etc.. et tu change d'avis comme de chemise. Donc c'est bien d'avoir déja un projet, mais ne ferme pas la porte aux autres filières pour autant. Officine, on est bien contents de la trouver quand on loupe le concours ! Et il y a moyen d'exercer un métier sympa sans être proprio de ta pharmacie (bien qu'à mon avis, ça doit quand même être bcp + intéressant d'être titulaire).
_____
Administratrice forum. Responsable communication SAIPR 2016
___________________________________________________________
"On est tous le con de quelqu'un."
Top
lena30
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 314
Enregistré : 02/04/2010
Posté le 01/02/2012 à 10:18 puis édité 2 fois notnew
Moralite: Penser a d'autres voies que peut offrir une filiere. ( sauf apres si une personne veut faire officine pas de soucis car pas de concours, idem pour le metier dentiste s'il n'a pas envie de specialiser etc..)

en gros 70% des pharmaciens finiront en officines....
du coup je pense que si l'on rejette cette voie il vaut mieux franchement faire un autre cursus malheureusement...

-si tu veux faire biologie médicale, il vaut mieux clairement faire medecine (beaucoup plus facile à avoir)

-pour pharmacie hospitalière il vaut mieux vraiment être sure de son coup (se sentir vraiment capable de le réussir le concours de l'internat, d'avoir les capacité intellectuelle et la motivation) tout en sachant qu'il faudra se battre longtemps pour un poste

-industrie : c'est un peu le stress je trouve parce que tu n'es sur de rien !..tu ne sais pas avant ta 5ème année si tu pourra avoir un bon master ou une école d'ingé !bref si tu ne passe pas la selection ça peut merder ....
(par exemple j'ai une copine qui est à agroparitech , elle est sure d'avoir un diplome d'ingé et elle est plus sure que moi de pouvoir intégrer une industrie en agro/cosmeto/pharma qui est un gros débouché pour cette école)

en gros si on rejette totalement officine ( ce qui est mon cas^^) je déconseille pharma étant donné que c'est le débouché principal
( c'est comme le gars qui va en medecine en se disant "je veux être radiologue")

par contre si tu aime quand même bien l'officine mais pas de soucis !
Top
Blattie
Désagrégée de médecine

Messages : 282
Enregistré : 11/01/2009
Posté le 01/02/2012 à 11:01 puis édité 1 fois notnew
Lena, je ne veux pas dire, mais tu es en 2ème année seulement, et à voir les conseils que tu donnes à gauche à droite, on aurait presque l'impression que tu as fini ton cursus...

En 2ème année la plupart des gens rejettent l'officine parce qu'ils ne savent pas du tout ce que c'est, d'autant plus que le stage d'initiation ne fait en général qu'encourager encore plus ce sentiment.

Pour avoir été dans ce cas-là, je me suis détrompée après avoir travaillé en officine, et je me suis rendue compte que 1) c'était carrément sympa en fait 2) que ça ne se limitait pas du tout à "vendre des boîtes", les gens ont souvent des questions, et même quand ils n'en ont pas, mieux vaut tout leur expliquer


Quant au concours de l'internat, 1000 sur le papier, après un certain pourcentage ne se présente pas ... Et la pharmacie hospitalière est en pleine évolution, on ne sait pas du tout ce qu'il va advenir du nombre de postes


Quant à la "sélection" pour les écoles d'ingé ou de commerce, perso je ne l'ai pas vu. J'en connais qui a été accepté à HEC en étant loin d'être le plus bosseur de la promo (mais très, très loin), pareil pour les écoles d'ingé. La demande n'est pas si forte

Pour les masters, même si tu n'as pas celui que tu veux, il y en a toujours de dispo
Top
Silvine
Altesse Sérénissime

Messages : 4783
Enregistré : 27/04/2008
Posté le 01/02/2012 à 19:49 notnew
Lena, je ne veux pas dire, mais tu es en 2ème année seulement, et à voir les conseils que tu donnes à gauche à droite, on aurait presque l'impression que tu as fini ton cursus...

Je suis bien d'accord avec Agathe...
lena il faudrait voir à nuancer un peu tes propos et rester humble sur les avis que tu donnes. Pour le moment ta vision de la pharmacie est un peu restreinte, vu ton expérience dans le cursus, c'est normal. C'est excessif que de dire aux gens :
en gros si on rejette totalement officine je déconseille pharma étant donné que c'est le débouché principal

NON. faut pas oublier qu'on choisit notre filière. Donc si on veut pas faire officine, on fait pas officine !
De plus tu donnes une image erronée de la pharmacie, comme si on ne pouvait faire "que" de la pharmacie de ville.
Certes il y a les stages officinaux obligatoires, mais même si on se destine pas à l'officine, ça me parait indispensable d'y faire des stages, car ça correspond quand même au coeur de métier du pharmacien : le médicament et la dispensation.
_____
Administratrice forum. Responsable communication SAIPR 2016
___________________________________________________________
"On est tous le con de quelqu'un."
Top
Seb21
Jeune Carabin

Messages : 24
Enregistré : 11/01/2012
Posté le 01/02/2012 à 21:00 notnew
Bonsoir,

Je suis en PACES, à l'origine dans le but de faire médecine, mais j'ai découvert assez vite que j'avais beaucoup d'intérêt pour toutes les matières de pharma, comme à l'issue du premier semestre je suis classé 686/2870 en médecine pour environ 300 places, je suis trop loin pour réussir cette année et de toute façon je n'avais plus vraiment de motivation à faire médecine, alors que pharma m'attirais vraiment de plus en plus.

J'étais donc heureux d'envisager ces études dans l'optique de faire biologiste médical ou de la recherche, mais même me retrouver dans l'industrie ou en officine ne me rebute pas vraiment.

Cependant en faisant le tour des pharmacies de ma ville pour essayer déjà de trouver mon stage d'initiation en cas de réussite, les pharmaciens que j'ai vus m'ont déconseillé de suivre ces études parce que l'évolution de la situation du métier n'était pas reluisante en officine et que la situation actuelle était impensable à l'époque où ils avaient entamés leurs études et m'ont plutôt déconseillé de faire pharma, car même la recherche ils ont de plus en plus de contraintes et qu'à ma place ils feraient médecine.

Voilà ça a un peu démoli ma motivation nouvelle et je ne sais plus vraiment quoi faire, d'autant que les UE spécifiques commencent et qu'il faut que je décide lesquels bosser.

Alors j'aimerais bien savoir ce que vous vous me conseilleriez et ce que vous pensez de la situation des pharmaciens en France d'un point de vu global.

Désolé si mon post ne correspond pas complètement au sujet et merci de m'avoir lu.
Top
turbineur
Doyen

Messages : 585
Enregistré : 01/01/2012
Posté le 02/02/2012 à 00:56 notnew
Moi j'en pense que plutôt que de penser à ton éventuelle réussite, tu devrais te remettre à bosser parce qu'avec ton classement actuel pour l'instant tu n'est reçu à rien, donc ça règle le problème.

(d'un oeil extérieur, je dirais que les gens auront toujours besoin de médicaments, donc qu'on aura toujours besoin de spécialistes du médicament hautement qualifiés, et que donc les perspectives de l'officine sur le long terme ne peuvent pas être mauvaise)
Top
Murcen
Jeune Carabin

Messages : 24
Enregistré : 24/01/2012
Posté le 02/02/2012 à 09:06 notnew
Le tableau de la filière pharma est-il aussi noir que celui que nous brosse seb21 ?!
Top
Silvine
Altesse Sérénissime

Messages : 4783
Enregistré : 27/04/2008
Posté le 02/02/2012 à 13:30 puis édité 5 fois notnew
Le tableau de la filière pharma est-il aussi noir que celui que nous brosse seb21 ?!

Meuh non... on a déja parlé pas mal de fois sur ce forum de l'avenir de la pharmacie...

En début de cursus on voit souvent les choses par le petit bout de la lorgnette smilies Donc ne pas se fier à ce que vous disent des PACES ou des P2 sur la pharmacie ^^

Pour l'officine, ce qui se passe grosso modo, c'est que les pharmaciens sont un peu étranglés par les tarifs de remboursement de la Sécu qui cherche à tirer toujours plus sur la corde (ce qui est légitime, vu le contexte). Il y a aussi le déficit de prescripteurs, qui fait mal dans les campagnes surtout (ce qui est peut être le cas par chez toi seb 21).
Cependant, on est amenés à avoir de nouvelles missions (loi HPST), et ça constitue un bon espoir.

Pour la biologie médicale, c'est compliqué avec la nouvelle réforme je suis pas super au point dessus, mais on dit notamment qu'elle va permettre à des non pharmaciens & non médecins de prendre des parts dans les labos (= posséder une part du capital financier). J'ai pas trouvé ça dans le lien mais des profs nous le disent souvent, donc ...
Actuellement il y a aussi un rééquilibrage du rapport pharmaciens/médecins, alors que pendant longtemps, les pharmaciens ont été majoritaires. Donc baisse des NC bio méd à l'internat. Cependant, c'est PAS parce que c'est sélectif que personne n'y arrive.

Pour la pharmacie hospitalière, il y a un excès de jeunes diplomés par rapport au nombre de postes dispo. On va dire de façon simpliste que c'est encore un coup de la politique économique actuelle (réduction des dépenses publiques, non remplacement de fonctionnaires...). D'après ce que je sais concrètement, on arrive quand même à trouver des postes car l'engorgement est pour l'instant seulement local (certaines villes sont bouchées, et d'autres + dynamiques).

Pour l'industrie, il me semble qu'au niveau des postes de production (galéniste...) c'est plus compliqué que pour les autres postes car les sites de production ont tendance à être délocalisés.

Pour la recherche, il y a peu de débouchés, mais aussi peu de personnes intéressées car ça rallonge les études le plus souvent, et la filière est assez mal connue.

Il ne faut pas oublier que le diplôme de pharmacien est unique et ne prend pas en compte la spécialisation. (SAUF pour la pharmacie hospitalière et la bio, pour lesquelles il est indispensable d'avoir faire l'internat et valider un DES -diplome d'études spécialisées- ad hoc )
Un pharmacien officinal pourra donc travailler seulement en officine (ou EHPAD ?).
Par contre un pharmacien industriel, chercheur, biologiste ou hospitalier, peut "revenir" en officine.
Précisons aussi que les hopitaux privés (cliniques) ne demandent pas forcément d'avoir le DES pharmacie pour y travailler. Donc théoriquement, un pharmacien officinal ou industriel peut y exercer.
_____
Administratrice forum. Responsable communication SAIPR 2016
___________________________________________________________
"On est tous le con de quelqu'un."
Top
Seb21
Jeune Carabin

Messages : 24
Enregistré : 11/01/2012
Posté le 02/02/2012 à 14:04 notnew
Merci pour ce constat d'ensemble Silvine !

C'est assez difficile de se faire une idée puisque on entend dire tout et son contraire et on ne sait plus vraiment qui croire.

Oui les pharmaciens à qui j'ai parlé étaient d'une ville moyenne dans les Alpes où peut être il y a des problèmes de démographie médicale.

Mais c'est vrai que quand on voit des pharmaciens qu'on connait, et qui sont comme un exemple à suivre pour nous, nous déconseiller le métier et nous dire qu'ils feraient plutôt médecine maintenant aux vues de leur situation actuelle pour les études qu'ils ont faites, il est légitime je pense de s'interroger un peu et de douter.

Mais je relativise quand même, il y a des inconvénients comme dans tous les métiers, ces pharmaciens m'ont aussi parlé de problèmes au niveau ambiance et conditions de travail, mais je connais aussi un peu un médecin qui parlait de problème similaires qu'il rencontrait dans un hôpital mais pas dans un autre par exemple, mais la mentalité dans les hôpitaux me semble assez spéciale.

Bon je retourne travailler puisque je suis loin de passer mon temps sur des forums toute la journée... Mais je pense pas perdre mon temps non plus en m'interrogeant sur les études que je dois suivre car c'est un choix de vie et que quand on est heureux de faire le travail qu'on fait on est je pense plus compétent que si on ne se sent pas à sa place.
Top
turbineur
Doyen

Messages : 585
Enregistré : 01/01/2012
Posté le 02/02/2012 à 19:11 notnew
Oui enfin j'ai lu aussi que 75% des médecins ne feraient pas médecine si c'était à refaire. J'ai cru que l'allais faire un arrêt cardiaque quand j'ai lu ça tellement c'est ridicule. Pour moi les métiers de la santé, que ce soit med ou paramed, sont ceux ou les perspectives d'avenir sont les meilleures.
Top
Silvine
Altesse Sérénissime

Messages : 4783
Enregistré : 27/04/2008
Posté le 02/02/2012 à 19:50 notnew
Oui enfin j'ai lu aussi que 75% des médecins ne feraient pas médecine si c'était à refaire. J'ai cru que l'allais faire un arrêt cardiaque quand j'ai lu ça tellement c'est ridicule. Pour moi les métiers de la santé, que ce soit med ou paramed, sont ceux ou les perspectives d'avenir sont les meilleures.

C'est pas ridicule du tout. Les études de médecine sont longues et difficiles, il faut gérer les cours, les stages, les gardes... A ce niveau là les études de pharma sont plus cool quand même... mais ça reste des études longues... Perso, si c'était à refaire je ne le referais pas !
_____
Administratrice forum. Responsable communication SAIPR 2016
___________________________________________________________
"On est tous le con de quelqu'un."
Top
Le Joker
Ministre de la Santé

Messages : 807
Enregistré : 18/08/2010
Posté le 03/02/2012 à 20:08 notnew
75%... c'est n'importe quoi!

Certes c'est pas le monde des bisounours mais quand meme!

Puis dans ce sondage s'ils s'amusent a interroger des etudiants en crise de nerf (je suis peut etre qu'en PACES mais j'imagine bien qu'il doit y en avoir a partir de l'externat), normal qu'on les obtient les 75%.

Il faut pas non plus confondre un simple craquage et un veritable degout des etudes.

Puis je ne sais pas vous mais si cetait vrai les patient auraient des gros soucis a se faire!
_____
#PromoFiasco
Examen Cassant National 2017
Top
Santorini
Ministre de la Santé

Messages : 1498
Enregistré : 17/08/2011
Posté le 03/02/2012 à 20:18 notnew
A ce niveau là les études de pharma sont plus cool quand même... mais ça reste des études longues... Perso, si c'était à refaire je ne le referais pas !

Et moi si c'était à refaire je ne le referais pas!

Désolé, trop tentant!

75% ça m'étonne sans m'étonner. Ce ne sont pas des études faciles, cursus long, pressions, difficultés multiples tant sur le plan intellectuel que physique, et même moral...
_____
"Sans la liberté de flatter, il n'est pas d'éloge blâmeur" (Le petit rapporteur)
"Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et fondamentaux de ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir." Pierre DAC
"La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie" André MALRAUX
"Pour joindre les épinards, il m'en a fallu du beurre sur les deux bouts" Joseph GORGONI aka Marie-Thérèse PORCHET (avatar)
Top
Le Joker
Ministre de la Santé

Messages : 807
Enregistré : 18/08/2010
Posté le 03/02/2012 à 20:26 notnew
30-40% ca m'aurait moins etonne. (ce qui est deja beaucoup je trouve!) ^^

75%, c'est enorme meme si c'est des etudes tres dures.. Enfin bref!
_____
#PromoFiasco
Examen Cassant National 2017
Top
Santorini
Ministre de la Santé

Messages : 1498
Enregistré : 17/08/2011
Posté le 03/02/2012 à 20:31 notnew
Et il ne faut pas oublier que tu as une quantité astronomique de travail à abattre pour ne même pas être sûr d'avoir le poste que tu voulais... Ça doit peser pas mal dans la balance!
Mais t'as pas de chômage...
_____
"Sans la liberté de flatter, il n'est pas d'éloge blâmeur" (Le petit rapporteur)
"Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et fondamentaux de ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir." Pierre DAC
"La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie" André MALRAUX
"Pour joindre les épinards, il m'en a fallu du beurre sur les deux bouts" Joseph GORGONI aka Marie-Thérèse PORCHET (avatar)
Top
turbineur
Doyen

Messages : 585
Enregistré : 01/01/2012
Posté le 03/02/2012 à 23:29 notnew
Et il ne faut pas oublier que tu as une quantité astronomique de travail à abattre pour ne même pas être sûr d'avoir le poste que tu voulais... Ça doit peser pas mal dans la balance!
Mais t'as pas de chômage...

Oui pas de chômage c'est ça le gros point positif, mais vu comment ils augmentent le NC médecine, dans 10/15 ans quand il y aura une explosion de jeunes diplômés, vous serez obligé de faire des efforts pour trouver du boulot, ça vous tombera pas dans le bec comme ça smilies.
Top
Aller en haut • 88 réponses • 5 pages • 1 2 3 4 5
livreslivrescontactspublicationstwitter