logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Pharmacie

Aller en bas • 88 réponses • 5 pages • 1 2 3 4 5
zen²
Ministre de la Santé

Messages : 949
Enregistré : 28/09/2007
Posté le 01/03/2012 à 23:11 notnew
Ouais j'ai entendu parlé de la "facilité" d'être reçu en pharma.

D'ailleurs je comprend pas pourquoi les FAC ne mettent pas de note éliminatoire. Ceci dit je ne me fait pas de soucis pour les étudiants qui sont reçu avec 7 ou 8 de moyenne.
La P1 c'est un concours donc officiel, une fois passé et entrée en P2 t'es totalement dépendant des envies de ta fac et si ils veulent te faire redoubler ou arrêter ils le peuvent et le font ... voir même t'éjecter des études.
Donc le gars qui capte rien et qui passe avec 7 de moyenne je doute très fortement qu'il fasse long feu par la suite smilies
Top
Santorini
Ministre de la Santé

Messages : 1498
Enregistré : 17/08/2011
Posté le 02/03/2012 à 00:09 puis édité 1 fois notnew
Ouh là de l'eau a passé sous les ponts...

Je vais essayer de répondre synthétiquement à vous deux, Laura et Thibaut, en étayant mes propos sur ceux de Kévin, pour le ressenti, puisque c'est pareil chez lui que chez moi, ressenti effectivement subjectif.

Subjectif: je suis nul en physique, chimie et maths. Alors je me serais passé de la chimie orga que je comprends pas et pourtant je conçois très bien que c'est con. Mais j'arrive à apprendre bêtement de l'anat et de l'histo, pas de la chimie orga.
Alors pourquoi faire pharma sachant que les bases théoriques c'est ça? Qu'importe le métier comme dit Thibaut je vais finir par dégager en P2 voire D1 pharma, par note éliminatoire ou raz le bol.

Objectif: j'aime pas les bases chimiques de la pharma, mais je conçois que la pharmaco est primordiale et elle DOIT avoir plus de place dans le cursus de médecine.
Le fait de comprendre les processus biologiques et de comprendre le fait des interactions entre molécules, risques iatrogènes... Ca parait une évidence car comme dit Thibaut pour soigner on passe par des médocs, même si on est médecins.
C'est mieux de comprendre que d'apprendre bêtement une liste sur un mémo ECN et prier pour ne pas faire d'erreur sur un cas rarissime, que la mémoire qui aura ingurgité la liste de l'item intel aura certainement oublié d'ici là...

Moi, petit P1, je me dis: savoir comment telle molécule fonctionne, quels effets dans l'organisme, c'est la base de l'action finale du médecin. Après, savoir dessiner une liste de molécules par coeur...

Savoir comment les labos pharmas les fabriquent...

Le toubib il s'en tamponne un peu non? Ou c'est ma vision de P1 avec ses oeillères qui voit que médecine parce que ça lui prend les tripes sans qu'il sache ce que c'est vraiment?

Pour ce qui est du comportement des amphis je suis d'accord c'est déplorable.
Chez nous, dès qu'il est prononcé un mot contenant "pharma..." et en particulier se termine par "cie" ou "cien", ça provoque des émois.

J'en fais pas partie.

Ca fait malheureusement partie de la "culture carabine", et les P1 adorent se croire déjà carabins, même si.
Culture carabine erronée par le fait qu'on ait fait trop longtemps le distinguo entre les deux. Cf le développement de la pluridisciplinarité des grands centres médicaux. Avant on aimait bien tout fragmenter indépendamment, voilà les conséquences.

Après c'est certainement amplifié par le fait que nos cours sont systématiquement de merde, par vidéo ou par un CM bâclé, histoire de dégoûter un maximum de la filière (et ça génère encore plus ce sentiment de clivage).

Pour moi: la PAES c'est une connerie, prétexte pour initier le LMD, réduire du secrétariat etc certainement.
Il se trouve que pharma c'est pas pour moi mais je respecte quand même ce cursus. Pas de médecin sans pharmacien, sinon c'est un marabout, pas de pharmacien sans médecin, sinon c'est un chômeur.
Si B_K passe dans le coin, oui ça n'empêche pas de charrier, mais amicalement, pas en amplifiant ce sentiment d'opposition.

En ce sens la PAES aurait été une bonne chose si les profs de pharma nous faisaient des cours dignes de ce nom, je suis sûr que ça pourrait être plus intéressant fait différemment. Mais pourquoi ce comportement? Parce que la PAES est une connerie.

Une solution trop mal pensée. Il y aurait fallu rénover le PCEM1 avec le mode PAES pour redorer le blason de dentaire et SF, et laisser la PCEP1 à part pour en garder la sélectivité.
Mais aussi mettre plus de pharmaco dans les cursus de médecine et un peu plus de "médecine" dans les cursus de pharma!
Après tout ils sont censés rénover tout pour passer en LMD, ça les limite pas à regrouper par paquets les matières pour nommer ça "unité spécifique numéro untel"...
Actuellement la PAES est un inconvénient pour tout le monde, qui surcharge les P2 médecine un peu, pharma énormément. Parce que mal pensé, mais l'idée dans le fond est bonne.

Long discours sur mon point de vue de cette réforme et de ce quelle laisse(rait?) espérer pour la réforme de la suite, ce que je pense de ce qui pourrait être amélioré au (petit) niveau que je connais, mais après tout je suis ministre de la Santé depuis quelques jours! smilies
_____
"Sans la liberté de flatter, il n'est pas d'éloge blâmeur" (Le petit rapporteur)
"Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et fondamentaux de ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir." Pierre DAC
"La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie" André MALRAUX
"Pour joindre les épinards, il m'en a fallu du beurre sur les deux bouts" Joseph GORGONI aka Marie-Thérèse PORCHET (avatar)
Top
Le Joker
Ministre de la Santé

Messages : 807
Enregistré : 18/08/2010
Posté le 02/03/2012 à 00:14 notnew
Le probleme de la note eliminatoire c'est qu'au lieu que 50 pharmas seront pris 30 vont etre acceptes (j'exagere un peu peut etre).

La meilleure solution est d'enlever pharma de la PACES smilies mais bon c'est un autre debat!

Je sais pas si t'as vu mon edition au post precedent mais il y a un truc que j'aimerais que tu m'eclaires smilies
_____
#PromoFiasco
Examen Cassant National 2017
Top
Santorini
Ministre de la Santé

Messages : 1498
Enregistré : 17/08/2011
Posté le 02/03/2012 à 02:03 puis édité 5 fois notnew
En fait c'est parce qu'il y a un problème de génération avec Thibaut qui ne comprend peut être pas vraiment l'aspect incroyablement délétère sur la filière pharma puisqu'il n'a pas de contact concret avec la PAES.

Oui, tu peux avoir zéro à ta spé et être pris en pharma (même si vu le coef astronomique de la spé à Lyon Est ça me paraît osé mais les histoires de coef c'est fac dépendant). Si tu as zéro à ta spé, c'est que tu l'as pas bossé, si tu l'as pas bossé il y a de fortes chances que tu aies trouvé ça nul et que tu n'aies pas suivi le cours, les amphis ne sont pas fermés à clef et plus encore, le cours audio t'es libre de le regarder ou pas. N'est-ce pas Kévin, tu les connais toi les cours exclusivement audios de spé pharma...

Alors que même en histo où chez nous c'est la seule matière où on a un poly rédigé où tout est dedans je ressentirais un malaise de pas être en amphi pour suivre le cours. Peut être parce que ça me plait un tout petit peu, ça m'intéresse un peu et surtout parce que j'ai beaucoup envie d'avoir mon concours, de médecine certes, mais les cours d'histo c'est commun et c'est PAES donc les futurs pharmaciens devraient faire de même.

D'où le fait que je considère la PAES comme un vrai poison pour la pharma. Quand on s'en rendra compte il sera peut être un peu tard...

J'ajouterais même que j'ai ce ressenti de ceux qui l'ont vécu l'an dernier et ce que pensent ceux qui y sont cette année (c'est tout neuf cette cochonnerie de PAES hein...) que ceux qui prennent pharma en étant des têtes et en étant potentiellement classés en médecine, s'il avait fait cette spé en parallèle, plus encore s'il l'ont effectivement fait (ce qui prouve leurs capacités hors du commun péhunesque!) CES GENS QUI PRENNENT PHARMA SONT PARFOIS INCOMPRIS.

"Mais pourquoi t'as pas pris médecine puisque tu pouvais/tu aurais pu?"

Déjà qu'avant médecine semblait le Soleil dans la galaxie du monde de la santé, maintenant c'est "y a médecine. Et à le reste pour ceux qui sont pas capables de l'avoir."

Ces mêmes gens sont paradoxalement contents puisqu'ils rêvent qu'il y ait un max de méd/pharma classés devant eux qui prennent pharma pour faire baisser au maximum le seuil du dernier pris médecine!!!

C'est absolument révoltant!

Et je me mets, en ce sens, à la place des profs de pharma qui nous torchent des cours de merde. Mais c'est pas à nous de faire des crasses, c'est à Paris qu'il faut le faire. Mââm Pécresse. Moi j'aurai tout aussi bien voulu du PCEM1! Et du PCEP1 pour (volontairement provocant) pas avoir peur de mettre les pieds dans une pharmacie dans dix ans, et de prescrire -si j'y arrive, je sais que je suis pas encore en P2, dites le pas ça sert à rien- des médocs en me demandant qui les a fabriqués!
_____
"Sans la liberté de flatter, il n'est pas d'éloge blâmeur" (Le petit rapporteur)
"Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et fondamentaux de ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir." Pierre DAC
"La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie" André MALRAUX
"Pour joindre les épinards, il m'en a fallu du beurre sur les deux bouts" Joseph GORGONI aka Marie-Thérèse PORCHET (avatar)
Top
lena30
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 314
Enregistré : 02/04/2010
Posté le 02/03/2012 à 10:04 puis édité 1 fois notnew


D'où le fait que je considère la PAES comme un vrai poison pour la pharma. Quand on s'en rendra compte il sera peut être un peu tard...


-le problème de la paces : c'est que d'abord ce sont les facs de medecine qui ont eu tout le pouvoir (ou presque) sur sa mise en place....avec d'une part pratiquement que des profs medecins dont certains n'hésitaient pas à dénigrer pharma et d'autre part des étudiants qui sifflent les quelques profs de pharma....

la lourdeur de l'ue spé pharma a carrément incitée les gens à ne pas la bosser, c'est aussi du que contrairement aux autres filières bosser pharma ET medecine est presque impossible....

et puis la question légitime que les paces se posent : "à quoi sert de bosser pharma si la sélectivité était déjà quasi nulle en PCEP1 ?"
(pour ma fac en PCEP1 avant la paces 188 places pour à peine 400 candidats^^)

à cela s'ajoute la mauvaise image de l'épicier, et les perspectives moins bonnes que pour toutes les autres filières en terme d'emploi qui ont convaincues une bonne partie des gens d'abord candidats en pharma mais classée en medecine de rejoindre au final.....medecine......

-le problème de pharma : ben ce sont les études complètement déconnectée de la réalité....
la P2 medecine ou odonto ou sage femme(malgré encore des bases de biologie) est carrément tourné vers le métier (par les cours de physio) et la suite des études est assez cohérente

le P2 pharma est une horreur sans nom inbuvable, rien de PHARMA la dedans , à la limite en paces avec l'ue ICM on a fait plus de pharma....
on refait EXACTEMENT les même cours d'enzymo, les mêmes cours de biochimie, les mêmes cours de biologie moléculaire, les mêmes cours e galénique....
Bref j'ai l'impression de PERDRE MON TEMPS et de refaire ma P1.....


le paces est considérée comme une année de sélection et pas de formation et du coup on refait tout ou presque....(après c'est peut etre dans ma fac qu'ils sont complètement nuls dans la mise en place de la réforme)

et pour avoir parlé avec des 5ème année pharma qui ont CHOISI pharma et qui aime le métier....la plupart d'entre eux ont été carrément déçu des études complètement déconnecté du métier à part les 2 dernières années .....avec toujours d'énormes redondances d'années en années dans les programmes....

pour au final un aspect pratique medical utile au conseil officinal peu satisfaisant....(par contre la tête pleine de choses inutiles)


donc ce sont toutes les études de pharma qu'il faudrait revoir ET la situation du métier de pharmacien (reconnaissance, avenir de l'offine et de la pharma hospitalière ) au lieu de taper bêtement sur la PACES

d'ailleurs je pense que la PACES peut "servir" pharma en la rapprochant des autres professions de santé et ainsi reconnaitre l'aspect d'utilité medicale du pharmacien
Top
Eme0169
Doyenne (espèce rare)

Messages : 613
Enregistré : 02/02/2008
Posté le 02/03/2012 à 10:59 notnew
A Lyon le soucis c'est que les profs pharma n'ont pas suffisamment de temps pour faire un cours qui soit correct...

Au final les profs n'arrêtent pas de nous dire que la PAES est une vrai catastrophe, parait même que pour les rattrapages des P2 ils ont réservés 2 amphi en voyant le nombre de copies blanches..

Donc clairement les profs pharma sont blasés et ne savent pas trop comment faire bouger les choses...
Et je pense qu'il y aura des records d'abandons/redoublement cette année
Top
Santorini
Ministre de la Santé

Messages : 1498
Enregistré : 17/08/2011
Posté le 02/03/2012 à 13:59 notnew
Merci à vous deux d'avoir apporté un nouvel éclairage à la discussion.

Je tape sur la PAES parce que je tape sur ce que je connais et qu'en règle générale j'essaie de ne juger que ce que je connais, par le vécu où du moins une bonne compréhension de ce que je juge. Je dois être parmi les 1651 P1 qui visent médecine à Lyon Est le plus informé sur ce qui se passe derrière "la P2 c'est le bien c'est la teuf c'est cool".

Honnêtement et vous le savez, les études de pharma je ne les ai jamais envisagées et je ne les envisagerai jamais: les pharmaciens sont indispensables mais leurs études, je m'en tamponne.

Assez parlé de moi, vous avez certainement encore plus ouvert les yeux à des lycéens/P1 qui envisageaient de s'engager dans cet apparent enfer...

La réforme nécessaire a été prise... A contrario. Bravo les politiques.
Et on fait une pseudo réforme des études de médecine pour dire que ça fasse LMD, avec un peu plus de pharmaco, un peu plus de SHS, bref du bon si on restreint pas son regard à l'aspect "c'est chiant c'est le concours" du P1... ça se goupille pareil en pharma ou pas? Améliorations sensibles ou pas? Enfin vu la farce de la PAES je doute qu'ils aient envie de révolutionner tout le reste...
_____
"Sans la liberté de flatter, il n'est pas d'éloge blâmeur" (Le petit rapporteur)
"Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et fondamentaux de ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir." Pierre DAC
"La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie" André MALRAUX
"Pour joindre les épinards, il m'en a fallu du beurre sur les deux bouts" Joseph GORGONI aka Marie-Thérèse PORCHET (avatar)
Top
Eme0169
Doyenne (espèce rare)

Messages : 613
Enregistré : 02/02/2008
Posté le 02/03/2012 à 14:39 notnew
A Lyon le programme "post-PAES" a beaucoup changé...

Les P2 ont des cours qu'on a en D1 en plus des cours qu'on avait en P2 (en version "abrégé"), avec des cours en plus...
Après je sais pas trop si on peut dire que c'est des améliorations ou pas!!
Top
Silvine
Altesse Sérénissime

Messages : 4783
Enregistré : 27/04/2008
Posté le 02/03/2012 à 22:10 notnew
et puis la question légitime que les paces se posent : "à quoi sert de bosser pharma si la sélectivité était déjà quasi nulle en PCEP1 ?"
(pour ma fac en PCEP1 avant la paces 188 places pour à peine 400 candidats^^)

Je pense pas qu'on puisse parler de sélectivité quasi nulle en PCEP1. le cas de ta fac doit être particulier (ou alors tu nous a donné les chiffres de l'année juste avant la Paces : 2009-2010).
L'année où je suis passée, on était 286 et le NC était de 75 (et il est toujours de 75) soit 26% de taux d'admission en P2.
Bon ceci dit Angers est une mini fac et je pense qu'on doit trouver des taux bien plus bas dans les facs parisiennes par exemple.
_____
Administratrice forum. Responsable communication SAIPR 2016
___________________________________________________________
"On est tous le con de quelqu'un."
Top
corto maltese
Ministre de la Santé

Messages : 1664
Enregistré : 14/06/2011
Posté le 03/03/2012 à 00:22 notnew
A Lyon le soucis c'est que les profs pharma n'ont pas suffisamment de temps pour faire un cours qui soit correct...

Au final les profs n'arrêtent pas de nous dire que la PAES est une vrai catastrophe, parait même que pour les rattrapages des P2 ils ont réservés 2 amphi en voyant le nombre de copies blanches..

Donc clairement les profs pharma sont blasés et ne savent pas trop comment faire bouger les choses...
Et je pense qu'il y aura des records d'abandons/redoublement cette année

75% de ma promo etalée au premier semestre pour les medecine dans ma fac, a peut pret apreil en pharma je pense !
C'est sur quand on met la rea avant la physio cardiaque ya des ptits problemes de compréhension ><
Merci les programme de P2 fait à la va comme jte pousse.
_____
Amat Victoria curam
Top
turbineur
Doyen

Messages : 585
Enregistré : 01/01/2012
Posté le 03/03/2012 à 02:44 puis édité 2 fois notnew
Ouais bah cette année vu le nombre d'inscrits en pharma, il faudra bosser a fond l'UE spé pharma pour espérer avoir une chance de passer en PCEP2. Je pense (enfin j'espère !!) que ce sera pareil pour dentaire. Regardez le nombres de candidats pour l'UE pharma dans votre fac, vous allez être surpris, parfois c'est le double de l'année dernière.

PS : pour les perspectives moins intéressantes en pharma que dans les autres filières, bof bof je suis pas d'accord, le figaro annonçait y'a même pas 2 jours encore 125 000€ de revenu moyen pour les pharmaciens titulaires, et 90 000€ pour les chirdent'. En revanche, l'image d'épicier de luxe, là y'a pas photo, elle vous colle à la peau smilies
Top
Jamon
Doyen

Messages : 510
Enregistré : 08/07/2009
Posté le 03/03/2012 à 21:13 notnew
Petit interlude, quelqu'un sait quand sont censés sortir les chiffres des NC cette année ?
Top
Blattie
Désagrégée de médecine

Messages : 282
Enregistré : 11/01/2009
Posté le 04/03/2012 à 16:06 notnew


et puis la question légitime que les paces se posent : "à quoi sert de bosser pharma si la sélectivité était déjà quasi nulle en PCEP1 ?"
(pour ma fac en PCEP1 avant la paces 188 places pour à peine 400 candidats^^)

-le problème de pharma : ben ce sont les études complètement déconnectée de la réalité....
la P2 medecine ou odonto ou sage femme(malgré encore des bases de biologie) est carrément tourné vers le métier (par les cours de physio) et la suite des études est assez cohérente

le P2 pharma est une horreur sans nom inbuvable, rien de PHARMA la dedans , à la limite en paces avec l'ue ICM on a fait plus de pharma....
on refait EXACTEMENT les même cours d'enzymo, les mêmes cours de biochimie, les mêmes cours de biologie moléculaire, les mêmes cours e galénique....
Bref j'ai l'impression de PERDRE MON TEMPS et de refaire ma P1.....


le paces est considérée comme une année de sélection et pas de formation et du coup on refait tout ou presque....(après c'est peut etre dans ma fac qu'ils sont complètement nuls dans la mise en place de la réforme)

et pour avoir parlé avec des 5ème année pharma qui ont CHOISI pharma et qui aime le métier....la plupart d'entre eux ont été carrément déçu des études complètement déconnecté du métier à part les 2 dernières années .....avec toujours d'énormes redondances d'années en années dans les programmes....

pour au final un aspect pratique medical utile au conseil officinal peu satisfaisant....(par contre la tête pleine de choses inutiles)


donc ce sont toutes les études de pharma qu'il faudrait revoir ET la situation du métier de pharmacien (reconnaissance, avenir de l'offine et de la pharma hospitalière ) au lieu de taper bêtement sur la PACES

d'ailleurs je pense que la PACES peut "servir" pharma en la rapprochant des autres professions de santé et ainsi reconnaitre l'aspect d'utilité medicale du pharmacien

Euh absence de séléctivité ? Perso je l'ai pas vu quand j'étais en P1, plus de 550 inscrits pour 114 places

Ensuite, la P2 médecine, enfin l'ancienne P2 ..., d'après ce que j'ai entendu de mes connaissances c'était franchement plutôt très théorique, et pas super intéressant ... Enfin, c'est normal, avant de vouloir faire 45000 matières compliquées il en faut d'abord les bases

Peut-être que l'organisation de la transition PAES-P2 a très mal été faite cependant

Et quant à la diversité des matières, c'est tout bêtement lié à la diversité du diplôme, même si tu as l'impression que toi ça ne te sert à rien, ça sert pour ceux qui envisagent d'autres cursus !




Moi, petit P1, je me dis: savoir comment telle molécule fonctionne, quels effets dans l'organisme, c'est la base de l'action finale du médecin. Après, savoir dessiner une liste de molécules par coeur...

Savoir comment les labos pharmas les fabriquent...

Le toubib il s'en tamponne un peu non? Ou c'est ma vision de P1 avec ses oeillères qui voit que médecine parce que ça lui prend les tripes sans qu'il sache ce que c'est vraiment?

Parce que tu penses que nous on sait V.D? smilies
Donc oui, semblerait que ça soit bien ta vision de la P1 avec ses oeillères
Top
Santorini
Ministre de la Santé

Messages : 1498
Enregistré : 17/08/2011
Posté le 04/03/2012 à 16:24 notnew

Parce que tu penses que nous on sait V.D? smilies
Donc oui, semblerait que ça soit bien ta vision de la P1 avec ses oeillères

Ben je l'avoue, c'est, avec la petite "partie pharma" de PAES, ouvertement rendue dégoutante par des profs qui ne veulent que nous écœurer de la filière pour protester contre cette réforme et c'est naturel, la seule vision qu'on nous en donne.

C'était certainement un peu pareil avant... Ca doit l'être encore plus maintenant... Enfin en tout état de cause, chez nous la pharma est réduite au "truc fait pour ceux qui ne peuvent pas prétendre à médecine" et c'est dommage. Concours, concours, concours, le métier, tu le verras plus tard. Pour une réforme qui aurait permis d'avoir une vision plus large sur les différentes études accessibles, c'est dommage.
_____
"Sans la liberté de flatter, il n'est pas d'éloge blâmeur" (Le petit rapporteur)
"Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et fondamentaux de ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir." Pierre DAC
"La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie" André MALRAUX
"Pour joindre les épinards, il m'en a fallu du beurre sur les deux bouts" Joseph GORGONI aka Marie-Thérèse PORCHET (avatar)
Top
zen²
Ministre de la Santé

Messages : 949
Enregistré : 28/09/2007
Posté le 05/03/2012 à 12:24 notnew
Lena je pense qu'il ne faut pas confondre "réalité" et "concret" ... C'est sur que ce que tu peux apprendre pendant tes années de pharma n'a rien de très concret ou ne te servira pas dans ta pratique courante (l'hydrologie, la chimie ana, la chimie orga ...) et ça peut te paraitre complétement déconnecté mais à l'inverse c'est ce qui fait la "force" du pharmacien : ne pas être spécialisé mais avoir un bagage scientifique vaste. Tu trouvera toujours un médecin plus calé que toi sur un médoc' : les spécialistes car il ne gèrent que les médicaments dépendant de leur spé ... mais à l'inverse on ne demande pas à un pharmacien d'être spécialisé sur le médicament mais de pouvoir appréhender toutes les problématiques autour du médicaments !

C'est sur que dit comme ça, ça donne moins envie que "je soigne et sauve des gens" (c'est d'ailleurs souvent ce que dise les gens que tu leur demande ce qu'ils veulent faire plus tard ... mais la réalité est tout autre). Mais loin d'être pratico-pratique les domaines vu et étudiés pendant tes études sont importants et intéressants pour avoir des "notions" ... Les médecins sont bien content d'avoir des gens qui connaissent plus de 3 notions de pharmacocinétique, ils sont aussi bien content d'avoir des gens qui savent gérer des suivis de thérapeutiques, dosage de médoc' ou avoir des notions de chimie pour les données de stabilités et j'en passe.

Après si ça te dérange à ce point peut-être que tu as loupé ton orientation, les études de médecines sont (pour moi) des études comme d'autres qui font énormément rêver les gens. Mais entre la réalité et les rêves il y a de grosses différence, entre l'internat à la grey's anatomy et le généraliste dans le cantal il y a milles lieux smilies
Il y aussi la responsabilité, le stress et la pression du taff ... et là aussi (pour voir mes collègues interne de médecines en garde) je suis bien content d'avoir choisis pharmacie smilies
Mais l'important c'est de savoir ce que TOI tu veux faire, sans avoir tes envies influencées par des clichés, stéréotypes ou idéal de vie ... et surtout savoir sur quoi (concrètement) déboucheront tes études.
Top
Blattie
Désagrégée de médecine

Messages : 282
Enregistré : 11/01/2009
Posté le 05/03/2012 à 14:41 notnew

Parce que tu penses que nous on sait V.D? smilies
Donc oui, semblerait que ça soit bien ta vision de la P1 avec ses oeillères

Ben je l'avoue, c'est, avec la petite "partie pharma" de PAES, ouvertement rendue dégoutante par des profs qui ne veulent que nous écœurer de la filière pour protester contre cette réforme et c'est naturel, la seule vision qu'on nous en donne.

C'était certainement un peu pareil avant... Ca doit l'être encore plus maintenant... Enfin en tout état de cause, chez nous la pharma est réduite au "truc fait pour ceux qui ne peuvent pas prétendre à médecine" et c'est dommage. Concours, concours, concours, le métier, tu le verras plus tard. Pour une réforme qui aurait permis d'avoir une vision plus large sur les différentes études accessibles, c'est dommage.

Je te taquine V.D., et rassure-toi tu es loin d'être le seul à penser comme ça, c'est juste regrettable que ces études et leurs débouchés soient aussi ... obscurs !!
Top
Le Joker
Ministre de la Santé

Messages : 807
Enregistré : 18/08/2010
Posté le 05/03/2012 à 21:36 notnew
Petit interlude, quelqu'un sait quand sont censés sortir les chiffres des NC cette année ?

Pas encore d'info là dessus pour l'instant.

Pas de changement au niveau national pour pharma normalement, juste des remaniements entre facs.
_____
#PromoFiasco
Examen Cassant National 2017
Top
Santorini
Ministre de la Santé

Messages : 1498
Enregistré : 17/08/2011
Posté le 05/03/2012 à 22:24 puis édité 1 fois notnew


Je te taquine V.D., et rassure-toi tu es loin d'être le seul à penser comme ça, c'est juste regrettable que ces études et leurs débouchés soient aussi ... obscurs !!

Ben disons que ce que je pense, c'est qu'il faut chercher bien loin pour trouver de l'intérêt à de la pharmacie...
J'ai pas cherché à le faire car la chimie me répugne. Mais aujourd'hui la pharma est présentée, ouvertement et mécaniquement comme un "fourre tout pour tocards de fond de classement utile, utile mais pas assez pour faire médecine"...

Ca me concerne de loin puisque dans l'ancien système (ben oui, la réforme c'est tout nouveau, on est Français donc on râle c'était mieux avant) j'aurais fait une voire deux PCEM1 puis au revoir.
Mais ceux qui auraient fait deux PCEM1, puis une ou deux PCEP1?
Ceux qui auraient spontanément fait tout de suite (ça fait étrange dit comme ça!) une voire deux PCEP1?
Ils font quoi maintenant? Ils cochent médecine puis... puis quoi? AAHHHHH!

C'est avoir voulu foutre dans le même sac deux trucs que six cents ans d'histoires ont séparé, et même qu'encore l'Académie de médecine aime bien marcher sur les plates bandes de la pharmacie...
En P1, PACES par défaut. Par la suite c'est différent.
Entre deux, il y a quoi? Un concours.
Mon Dieu que c'est réducteur.

Disons qu'on a pas attendu la PAES pour savoir que des études de pharma c'était peu attractif, mais avec la réforme on a remis une chape de plomb par dessus. Dans 10 ans le mythe du pharmacien systématiquement aigri qui perd ses cheveux, doux délire des carabins issus du PCEM1, risquerait de ne plus en être un, ça fait peur!

Ceci était la minute "comment le futur ministre de l'Enseignement Supérieur réfléchit à rattraper la fausse bonne idée de Mââm Pécresse passée dans le fauteuil avant". Zou, P1! smilies
_____
"Sans la liberté de flatter, il n'est pas d'éloge blâmeur" (Le petit rapporteur)
"Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et fondamentaux de ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir." Pierre DAC
"La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie" André MALRAUX
"Pour joindre les épinards, il m'en a fallu du beurre sur les deux bouts" Joseph GORGONI aka Marie-Thérèse PORCHET (avatar)
Top
zen²
Ministre de la Santé

Messages : 949
Enregistré : 28/09/2007
Posté le 06/03/2012 à 09:48 notnew
Ben disons que ce que je pense, c'est qu'il faut chercher bien loin pour trouver de l'intérêt à de la pharmacie...

heureusement que tu précises que c'est ton avis. Je trouve quand même impressionnant d'en arriver à dire ça et j'avoue ne pas bien saisir.
Que tu ai fais ton choix de faire médecine c'est bien, apparemment tu n'as jamais eu de doutes mais peux tu m'expliquer cette nécessité d'aller taper sur les autres filières ? C'est une spécialité du monde médicale ? Se sentir exister en rabaissant la profession d'à côté. En y réfléchissant je trouve pas d'autres domaines professionnels où ça existe. Ou alors c'est juste pour se rassurer ?

C'est d'autant plus impressionnant que tu tires des conclusions du haut de ton semestre d'études supérieur en ne faisant même pas partie du monde médical, sans aucunes expérience et pratique professionnelle. T'en arrive à discuter avec des gens diplômé ou bien avancé dans leur études et leur dire que par l’intermédiaire des cours de ta P1 tu en déduis que pharmacie ne sers à rien !
Au risque de te décevoir la réalité est tout autre et si jamais tu arrives à avoir ce concours (ce que je te souhaite) tu te verra confronter tous les jours à ces mêmes pharmaciens !
Je pense ne pas te l'apprendre mais la finalité n'est pas l'égo de telle ou telle personne mais la prise en charge d'un patient, hélas trop de gens l'oubli. Et pour ça il existe une organisation de soin ... dans le jolie monde des bisounours de la santé en france !

Après tout je t'en veux pas, tu es juste l'étudiant typique de première année de médecine, le cliché, le stéréotype de l'étudiant arrogant et supérieur par le simple fait qu'il VEUX faire médecine.
Après ça ne m'étonne pas d'avoir des relations tendue entre professionnels quand dès la première année des gens comme toi peuvent avoir cette mentalité.
Top
Blattie
Désagrégée de médecine

Messages : 282
Enregistré : 11/01/2009
Posté le 06/03/2012 à 11:12 notnew


Après tout je t'en veux pas, tu es juste l'étudiant typique de première année de médecine, le cliché, le stéréotype de l'étudiant arrogant et supérieur par le simple fait qu'il VEUX faire médecine.
Après ça ne m'étonne pas d'avoir des relations tendue entre professionnels quand dès la première année des gens comme toi peuvent avoir cette mentalité.

Eh bien, pas si zen que ça ?! smilies


@ V.D : Et moi je pense qu'il faut chercher loin pour trouver de l'intérêt à la médecine, parce que perso ça me répugne plus qu'autre chose, mais ce n'est pas pour ça que je balance à la figure de tous ceux qui ne pensent pas comme moi que je trouve que c'est inutile et qu'une grande majorité d'entre eux font ça pour la reconnaissance sociale et parce que c'est glamour (peut-être même toi en partie).

Je ne crois pas que les études de pharma soient peu attractives, preuve en est du rapport nombre d'inscrits/nombre de places (et ce bien avant la PAES), je pense seulement que c'est méconnu.

Par ailleurs, ce n'est pas faux, ce que dit zen. Je n'ai jamais compris la nécessité des gens qui font médecine de dénigrer toutes les autres filières de santé, comme si seule la médecine présentait un intérêt, et que le reste c'était juste de la daube. Il y a des gens (beaucoup) qui, par choix et non par dépit, préfèrent autre chose, et les exemples sont pléthores.


Après, tu es tout jeune encore, fraîchement bachelier, on va dire que c'est lié au manque d'expérience ...
Top
Aller en haut • 88 réponses • 5 pages • 1 2 3 4 5
livreslivrescontactspublicationstwitter