logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Les fillières en pharmacie

Aller en bas • 12 réponses
BlackSky
Jeune Bizut

Messages : 1
Enregistré : 25/03/2012
Posté le 25/03/2012 à 22:26 notnew
Salut,
Alors voilà je compte aller en PACES l'année prochaine (je ne présenterai que le concours pour la pharmacie à priori). Cependant, j'avoue que la pharmacie d'officine me fait un peu peur à cause du risque que comporte le gros investissement financier nécessaire pour ouvrir ou reprendre une pharmacie... Première interrogation donc, y a-t-il d'autres alternatives, moins risquées mais tout aussi intéressantes dans la même filière ou est-ce le seul choix ? Ensuite : étant surtout intéressé par l'industrie pharmaceutique quel est le pourcentage d'étudiants affectés à cette filière sachant que la pharma d'officine représente déjà 70% et qu'il y a une autre filière en 9 ans, et y a-t-il un concours ? Si oui, quel est son degré de difficulté, c'est-à-dire sur les 70% d'étudiants qui prennent pharmacie d'officine combien environ y vont de leur propre volonté et combien y vont parce qu'ils ont été recalé d'une des deux autres filières ?
Voilà voilà, merci d'avance !
Top
sandrine7811
Sainte Administratrice

Messages : 8947
Enregistré : 09/03/2005
Posté le 25/03/2012 à 23:06 notnew
la filière en 9 ans, c'est internat de pharmacie, qui a lui meme ses propres débouchés (biologie, pharmacie hospitalière, innovation pharmaceutique et recherche)

pour rentre en filière industrie, non pas de concours, parfois une sélection sur entretien comme a Paris Sud (chatenay)


le % d'indus dépend des facs, certaines sont trés orientées industrie, comme Paris Sud-chatenay malabry.. ou 1/3 des étudiants doivent etre en indus peut etre plus je n'ai plus les chiffres exacts


pour ce qui est des débouchés de l'officine, il y a aussi la répartition, c'est a dire les métiers de la distribution des médicaments, il existe un seul master de répartition sur toute la france, qui se fait a limoges, mais tu peux y postuler après avoir fait le reste de tes études ailleurs (pareil pour la filière industrie a chatenay...)
_____
Super Modératrice des forums Remede
Chieuse, bornée, bavarde, casse pied, super sympa parfois,... dites pas que je vous ai pas prévenus !

SM sans duplo... et sans potager !!!
Top
Silvine
Altesse Sérénissime

Messages : 4783
Enregistré : 27/04/2008
Posté le 26/03/2012 à 08:18 notnew
Salut,
Alors voilà je compte aller en PACES l'année prochaine (je ne présenterai que le concours pour la pharmacie à priori). Cependant, j'avoue que la pharmacie d'officine me fait un peu peur à cause du risque que comporte le gros investissement financier nécessaire pour ouvrir ou reprendre une pharmacie... Première interrogation donc, y a-t-il d'autres alternatives, moins risquées mais tout aussi intéressantes dans la même filière ou est-ce le seul choix ? Ensuite : étant surtout intéressé par l'industrie pharmaceutique quel est le pourcentage d'étudiants affectés à cette filière sachant que la pharma d'officine représente déjà 70% et qu'il y a une autre filière en 9 ans, et y a-t-il un concours ? Si oui, quel est son degré de difficulté, c'est-à-dire sur les 70% d'étudiants qui prennent pharmacie d'officine combien environ y vont de leur propre volonté et combien y vont parce qu'ils ont été recalé d'une des deux autres filières ?
Voilà voilà, merci d'avance !

Coucou

D'abord faut savoir que pour travailler en officine, t'es pas du tout obligée d'acheter ! Tu peux être pharmacien adjoint, et tu seras alors salariée.

Ensuite pour les filières officine, industrie, et internat (la filière en 9 ans) il n'y a pas d'affectation à une filière !

En 4ème année tu vas devoir choisir entre les 3, c'est bien toi qui choisis ta filière, pas de sélection à ce niveau. En général, 60-70 % des étudiants choisissent officine, 20-25 % internat et le reste industrie.

Par contre, pour l'industrie, il y a une sélection au niveau du M2 (qui correspond à la 6eme année) qui est plus ou moins importante selon la fac où tu vas faire ton M2 (pas forcément celle où tu as fait le reste des études, tu peux changer).
Pour l'internat, une fois la filière choisie, tu prépares un concours que tu vas passer en mai de ta 5eme année.

Si tu ne réussis pas le concours de l'internat (il est possible de le passer 2 fois), tu peux aller en filière officine, voire industrie, mais c'est plus compliqué je crois.
_____
Administratrice forum. Responsable communication SAIPR 2016
___________________________________________________________
"On est tous le con de quelqu'un."
Top
zen²
Ministre de la Santé

Messages : 948
Enregistré : 28/09/2007
Posté le 28/03/2012 à 16:31 notnew
Acheter et être titulaire reste quand même une belle finalité je trouve. Partir sur l'officine en se disant que, dans tous les cas, tu ne sera jamais titulaire et restera toute ta vie assistant ou adjoint reste, à mon avis, très limité (aussi bien au niveau rémunération que responsabilité).

Après il est évident qu'acheter une officine reste aujourd'hui très difficile ... je ne dirai pas impossible car de jeunes pharmaciens y arrivent assez tôt.
En excluant les aides financières extérieur (famille +++) quasi obligatoire (sauf si t'a 100k € sur ton compte à 25 ans) ou des situations particulière (rachat suite à des dépots de bilan, pharmacie en faillite) il ne faut pas compter devenir propriétaire facilement et rapidement. Mais de bon investissement, des "aides" par des pharmaciens "séniors", des "montages"/associations existent et se font.

Pour les autres filière, l'orientation se fait vraiment par choix et non par échec ! Il n'existe pas de voie "royale" et de voies annexes, chacun fais ce qu'il lui semble le mieux en fonction de ses propres critères : certains arrivent en 5em année avec une fatigue extrème des cours, veulent en finir le plus rapidement possible et se sentent incapable de passer l'internat. D'autres veulent conserver obligatoirement un contact patient, au quel cas l'officine est la voie la plus intéressante. D'autres veulent s'éloigner du médicament et vont en indus' faire du réglementaire.
Le gros point fort de la pharmacie est la diversité des débouchés et je pense que tu découvrira tout ce qui s'ouvre à toi petit à petit.

Pour le "degrés" de difficulté de l'internat la première est personnel : à savoir se manger une année de préparation intensive et de révision. La deuxième est le "concours" en lui même car étant facultatif seuls les gens motivés le passe. Actuellement il y a environ 1100/1200 étudiants qui le passe chaque année pour grosso modo :
- 100 place de bio
- 350 places de PH
- 50/60 places d'IPR.

on va donner un pourcentage de réussite d'environ 10% si tu veux bio (en total évolution, filière qui reste dans le top des "vocation" de l'internat mais bizarrement qui n'est plus la voie royale) environ 40/45% pour PH et IPR. Mais en deux années il est pas trop difficile d'avoir ce concours, le plus dur reste la motivation, l'abnégation et le travail à fournir pour y parvenir.
Top
Rom08
Jeune Carabin

Messages : 18
Enregistré : 27/06/2011
Posté le 28/03/2012 à 20:53 notnew
on va donner un pourcentage de réussite d'environ 10% si tu veux bio (en total évolution, filière qui reste dans le top des "vocation" de l'internat mais bizarrement qui n'est plus la voie royale)

Je comprends pas bien pourquoi tu dis que bio n'est plus la voie ""royale"" (entre guillemets)?
Top
zen²
Ministre de la Santé

Messages : 948
Enregistré : 28/09/2007
Posté le 28/03/2012 à 21:25 notnew
Tout simplement parce qu'il y a quelques années qund on parlais "internat" tout de suite ça appelais à faire biologie ... chose qui explique aussi pourquoi dans les 100 premiers de l'internat tu retrouves 90% de bio.

Aujourd'hui rien n'explique le fait que bio s'arrache dans les 100 premières places : le développement de la pharmacie hospitalière qui permet presque de se demander pourquoi les gens se battent pour faire un internat de bio à l’hôpital ! Et les réformes de la bio privée qui la rend moins attrayante financièrement parlant.

Déjà à la base il n'y avait rien de concret qui expliquais le fait que la bio se place avant la pharmacie hospitalière, mais depuis quelques mois et dans les années à venir ça sera de moins en moins le cas.
Top
Rom08
Jeune Carabin

Messages : 18
Enregistré : 27/06/2011
Posté le 14/04/2012 à 10:57 notnew
Aujourd'hui rien n'explique le fait que bio s'arrache dans les 100 premières places


Déjà à la base il n'y avait rien de concret qui expliquais le fait que la bio se place avant la pharmacie hospitalière

Bah le salaire..
Top
Silvine
Altesse Sérénissime

Messages : 4783
Enregistré : 27/04/2008
Posté le 15/04/2012 à 19:08 notnew
Aujourd'hui rien n'explique le fait que bio s'arrache dans les 100 premières places


Déjà à la base il n'y avait rien de concret qui expliquais le fait que la bio se place avant la pharmacie hospitalière

Bah le salaire..

Comme pour la radiologie chez les médecins smilies
_____
Administratrice forum. Responsable communication SAIPR 2016
___________________________________________________________
"On est tous le con de quelqu'un."
Top
turbineur
Doyen

Messages : 585
Enregistré : 01/01/2012
Posté le 15/04/2012 à 20:25 notnew
Aujourd'hui rien n'explique le fait que bio s'arrache dans les 100 premières places


Déjà à la base il n'y avait rien de concret qui expliquais le fait que la bio se place avant la pharmacie hospitalière

Bah le salaire..

Comme pour la radiologie chez les médecins smilies

Ou l'orthodontie chez les dentistes smilies

Avec un DES de pharmacie hospitalière, l'objectif c'est d'être praticien hospitalier non ? Donc le revenu maximum potentiel, c'est le max de la grille des PH (que personne ne doit atteindre), soit 8000€ ? A coté de ça, les radiologues, biologistes, ortho culminent à plus de 15 000€ dans les classements des libéraux...
Top
corto maltese
Ministre de la Santé

Messages : 1664
Enregistré : 14/06/2011
Posté le 15/04/2012 à 21:27 notnew
turbineur t'oublie que la profession se féminise et que les femmes recherchent avant tout des horaires pour leur vie personelle ! quitte à etre payées moins !
_____
Amat Victoria curam
Top
zen²
Ministre de la Santé

Messages : 948
Enregistré : 28/09/2007
Posté le 15/04/2012 à 22:55 notnew
Sauf que la biologie privée change radicalement avec toutes les réformes.

L'attrait du salaire est réel mais je doute vraiment (enfin j'espère) que tous les gens qui font bio le font pour les tunes ...
Top
- Chloé -
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 334
Enregistré : 22/09/2007
Posté le 16/04/2012 à 00:25 notnew
Ba moi pour avoir hésiter avec bio loooongtemps je peux vous dire ce qui m'attirait. C'est le côté "manuel" de la bio, le fait de manipuler des échantillons, de faire des ponction de MO, de regarder dans un microscope, etc. L'espèce de "magie" qui te fait passer d'un pauvre tube de sang bien mystérieux à "hémoc positive à Ecoli BLSE" rien qu'avec tes connaissances.
Alors que PH ça à plus l'image du mec dans son bureau, dont personne ne sait trop ce qu'il fait de sa journée.
Mais bon tout ça ce ne sont que des images, car la réalité est bien différente, et chaque filière a ses avantages et ses inconvénients. Et pour finalement avoir choisi PH (enfin les résultats du concours aidant hein ^^) c'est clair que cette filière n'a rien a envier à la bio! C'est juste qu'elle est mal connue et souffre d'une sale image.
Donc moi non plus, je ne pense pas que la plupart des gens qui font bio le font pour le salaire. Sinon ils auraient fait industrie d'ailleurs!
Top
zen²
Ministre de la Santé

Messages : 948
Enregistré : 28/09/2007
Posté le 16/04/2012 à 17:06 notnew
ouais moi aussi, trop magique de regarder dans un microscope à en vomir ou manipuler des prélèvements d'urine, je te parle pas de l'odeur des boites de petri !
Heureusement que tu pars en vacance toi smilies

Alors que PH ça à plus l'image du mec dans son bureau, dont personne ne sait trop ce qu'il fait de sa journée. Mais bon tout ça ce ne sont que des images

ça dépend pour qui smilies
Top
Aller en haut • 12 réponses
livreslivrescontactspublicationstwitter