logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Alors, médecine?

Résultats : Alors, médecine? (14 votes)

J'adore, j'adhère!
11111111111111111111111  5 (35.71%)
Le métier parfait n'existe pas, tu sais.
11111111111111111111111  5 (35.71%)
Ouais bah c'est mieux dans Urgences quand même hein...
1111111111111111111  4 (28.57%)

Votes non limités dans le temps
Aller en bas • 13 réponses
Scapyke
Externoïde

Messages : 45
Enregistré : 16/08/2009
Posté le 26/12/2009 à 22:00 puis édité 1 fois notnew
Bonsoir à tous!

Je cherche quelques témoignages de personnes d'années supérieures à la PCEM1. Je suis moi même en PCEM1 cette année. Je ne trouve pas les cours spécialement difficiles, je n'ai pas trop de problèmes de compréhension etc mais je me questionne quant à ce que me réservent les études de médecine: j'ai eu l'occasion de parler à certains étudiants en médecine qui, après avoir pesé le pour et le contre, avouent ne pas s'épanouir dans leur domaine et ne pas aimer ce qu'ils font... Ils étaient pourtant passionnés au début! J'entends aussi dire que la vie à l'hôpital n'est pas des plus belles, que la relation médecin-malade (clin d'oeil à la psycho smilies) est très superficielle... Personnellement je fais médecine parce que je veux aider. Je ne peux certes pas me baser sur les dires des autres mais quand tout le monde le dit, c'est quand même inquiétant, non? Et puis je sais bien qu'il est faux de dire qu'après la PCEM1 c'est la fête: ne serait-ce qu'en voyant l'épaisseur des polys des PCEM2, leurs dires et même dans les années supérieures... enfin voila je me questionne tant qu'il en est encore temps et puis j'ai pas envie d'être médecin frustré... Dites moi si je suis dans le faux (même si je me base sur les dires d'étudiants en médecine hein smilies)!

Merci d'avoir pris le temps de me lire! smilies
_____
Groupe 01
Quand on a vraiment la chance d'ignorer quelque chose, on ignore aussi qu'on a cette chance.
La honte n'est pas d'être inférieur à son adversaire, c'est d'être inférieur à soi-même.
Top
gotcha
Externoïde

Messages : 47
Enregistré : 18/09/2009
Posté le 27/12/2009 à 05:12 notnew
En tant que P2 je peux te dire trois choses

- Beaucoup de gens disent que la P2 c'est pas le paradis qu'on leur avait promis et qu'ils sont déçus. Ca dépend de ce que tu attends. Si tu attends une espèce de grosse fête/orgie H24 qui dure toute l'année, comme parfois on essaye de vous le faire croire en blaguant, c'est clair que non c'est pas du tout ça.
Par contre si tu t'attends à des cours bien plus intéressant qu'en P1, des soirées au moins toute les semaines, des souvenirs de WEI inoubliables, pas mal de glande mais du taff mode presque-P1 deux semaines avant les partiels alors tu sera pas déçu du voyage smilies

- Par contre après la P2 ça se gatte. En D1 c'est plus du tout la glande mais on garde quand meme les soirées. Et en D3-D4, t'es en mode P1 pendant deux ans en gros, même pire, vu que tu prépares les ECN (l'internat)

- Quant à l'hosto, perso je me posai un peu la question de savoir si j'allai pas être déçu du milieu hospitalier. Bah j'ai fait que le stage inf de 3 semaines pour l'instant donc c'est vraiment rien mais j'ai quand même super hâte d'être en mai pour retourner en stage. Apres c'est une experience personelle c'est pas generalisable.

Je réponds pas à ton sondage parce que je suis qu'en P2 donc j'y connais pas grand chose.

PS : "Je ne trouve pas les cours spécialement difficiles" c'est une BLAGUE ??? o_O
Top
Scapyke
Externoïde

Messages : 45
Enregistré : 16/08/2009
Posté le 27/12/2009 à 10:07 notnew
Par rapport à l'hôpital, beaucoup m'ont dit qu ele stage inf était vraiment bien. Mais quand tu lis ça et que tout le monde cautionne, ça fait super peur! M'enfin bref merci d'avoir répondu! smilies

PS : "Je ne trouve pas les cours spécialement difficiles" c'est une BLAGUE ??? o_O

Qu'on s'entende bien: je trouve que d'un niveau compréhension c'est pas difficile. Après je suis d'accord que la quantité est énorme. Je ne sais pas si je vais y arriver, j'ai les mêmes peurs que tout le monde mais je trouve que les profs pourraient poser des questions beaucoup plus dures au concours qu'ils ne le font (notamment en chimie g/o, en bio cell, CERTAINES questions en Anat, Lazennec étant bien évidemment exclu du lot smilies)
_____
Groupe 01
Quand on a vraiment la chance d'ignorer quelque chose, on ignore aussi qu'on a cette chance.
La honte n'est pas d'être inférieur à son adversaire, c'est d'être inférieur à soi-même.
Top
Amée
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 322
Enregistré : 01/10/2007
Posté le 27/12/2009 à 10:42 notnew


je trouve que les profs pourraient poser des questions beaucoup plus dures au concours qu'ils ne le font (notamment en chimie g/o, en bio cell, CERTAINES questions en Anat, Lazennec étant bien évidemment exclu du lot smilies)

Moi, perso je trouve que c'est bien assez sélectif comme ça! suffit de voir les résultats! et puis on dit ça tête reposée devant son bureau mais surtout quand tu es primant, jamais passé de concours, un stress grandissant, un impressionnant hall d'exposition avec 2000 "concurrents" autours de toi...ba je peux te dire que quand le sujet tombe et que t'es face à ta copie c'est autre chose que de faire des annales bien au chaud dans ses chaussons!smiliessmilies
Top
Scapyke
Externoïde

Messages : 45
Enregistré : 16/08/2009
Posté le 27/12/2009 à 10:50 notnew


je trouve que les profs pourraient poser des questions beaucoup plus dures au concours qu'ils ne le font (notamment en chimie g/o, en bio cell, CERTAINES questions en Anat, Lazennec étant bien évidemment exclu du lot smilies)

Moi, perso je trouve que c'est bien assez sélectif comme ça! suffit de voir les résultats! et puis on dit ça tête reposée devant son bureau mais surtout quand tu es primant, jamais passé de concours, un stress grandissant, un impressionnant hall d'exposition avec 2000 "concurrents" autours de toi...ba je peux te dire que quand le sujet tombe et que t'es face à ta copie c'est autre chose que de faire des annales bien au chaud dans ses chaussons!smiliessmilies

Je suis tout à fait d'accord, c'est la raison pour laquelle je ne prétend pas que tout va bien se passer pour moi le jour J smilies Enfin bref c'est pas la question du topic donc voila! smilies
_____
Groupe 01
Quand on a vraiment la chance d'ignorer quelque chose, on ignore aussi qu'on a cette chance.
La honte n'est pas d'être inférieur à son adversaire, c'est d'être inférieur à soi-même.
Top
Monparnal
Doyen

Messages : 549
Enregistré : 13/11/2006
Posté le 27/12/2009 à 14:27 puis édité 3 fois notnew
je suis plutôt d'accord avec gotcha : j'ai aussi hâte d'être en mai et de reposer les pieds à l'hôpital pendant 2 mois non-stop.

Après c'est vrai aussi que la seule expérience que j'ai du milieu hospitalier c'est le stage infirmier, et c'était très agréable, après peut-être que du côté médical ça ne sera pas pareil, mais seul le temps nous le dira...

Perso les "vieux" avec qui j'ai pu discuter ("vieux" = D2 et plus) disent certes de manière unanime que c'est dur (en même temps, on fait pas un doctorat de glande hein smilies) mais que si ils n'aimaient pas ce qu'ils faisaient, ils ne pourraient jamais tenir.

C'est sûr que t'en trouveras qui sont déçus par leurs études, ça arrive dans toutes les filières, mais ceux qui veulent vraiment abandonner parce qu'ils n'ont plus aucun plaisir à apprendre la médecine, je pense qu'ils sont vraiment minoritaires smilies

Par contre, je ne réponds pas à ton sondage, j'ai pas assez d'expérience pour ça smilies

edit : j'aimerais ajouter un petit quelque chose concernant le témoignage (de qualité) que tu cites. Il faut aussi savoir qu'un CHU est un milieu très hiérarchisé, beaucoup plus, je pense, qu'un petit GH de banlieue (pour ma fac, Lagny, Montfermeil,...). Après c'est aussi à chacun de voir dans quel milieu il s'épanouira le plus. A titre d'exemple, j'étais persuadé que le petit hôpital situé à 10 minutes de chez moi (et où je suis né, Lagny, pour ne pas le citer), et qui a un partenariat avec PSA, n'était pas d'une grande qualité pour les stages d'externat. Et après discussion avec des D1, il s'est avéré qu'au contraire, ils avaient eu des excellents stages en cardio/pneumo smilies

edit 2 (décidément smilies) : je trouve le témoignage que tu cites très bien écrit. Mais il ne vient pas d'un médecin aigri par sa profession, seulement d'un médecin conscient des limites de son métier. Sa conclusion est claire : le métier parfait n'existe pas, mais il ne regrette pas pour autant son choix. Je pense que c'est un témoignage que les lycéens devraient lire avant de se plonger dans ces études, histoire d'être sûrs que c'est ce qu'ils veulent faire smilies
_____
Président de CEMP6 2011
Ex-Président UEPSSA 2011 ; Ex SG ATP 2010 ; Ex SG AVC 2010-2011 ; Ex Admin' Tuto CCC 2010
Success is your ability to go from failure to failure without loosing your enthusiasm...
Top
Scapyke
Externoïde

Messages : 45
Enregistré : 16/08/2009
Posté le 27/12/2009 à 14:48 puis édité 1 fois notnew
je suis plutôt d'accord avec gotcha : j'ai aussi hâte d'être en mai et de reposer les pieds à l'hôpital pendant 2 mois non-stop.

Après c'est vrai aussi que la seule expérience que j'ai du milieu hospitalier c'est le stage infirmier, et c'était très agréable, après peut-être que du côté médical ça ne sera pas pareil, mais seul le temps nous le dira...

Perso les "vieux" avec qui j'ai pu discuter ("vieux" = D2 et plus) disent certes de manière unanime que c'est dur (en même temps, on fait pas un doctorat de glande hein smilies) mais que si ils n'aimaient pas ce qu'ils faisaient, ils ne pourraient jamais tenir.

C'est sûr que t'en trouveras qui sont déçus par leurs études, ça arrive dans toutes les filières, mais ceux qui veulent vraiment abandonner parce qu'ils n'ont plus aucun plaisir à apprendre la médecine, je pense qu'ils sont vraiment minoritaires smilies

Par contre, je ne réponds pas à ton sondage, j'ai pas assez d'expérience pour ça smilies

edit : j'aimerais ajouter un petit quelque chose concernant le témoignage (de qualité) que tu cites. Il faut aussi savoir qu'un CHU est un milieu très hiérarchisé, beaucoup plus, je pense, qu'un petit GH de banlieue (pour ma fac, Lagny, Montfermeil,...). Après c'est aussi à chacun de voir dans quel milieu il s'épanouira le plus. A titre d'exemple, j'étais persuadé que le petit hôpital situé à 10 minutes de chez moi (et où je suis né, Lagny, pour ne pas le citer), et qui a un partenariat avec PSA, n'était pas d'une grande qualité pour les stages d'externat. Et après discussion avec des D1, il s'est avéré qu'au contraire, ils avaient eu des excellents stages en cardio/pneumo smilies

edit 2 (décidément smilies) : je trouve le témoignage que tu cites très bien écrit. Mais il ne vient pas d'un médecin aigri par sa profession, seulement d'un médecin conscient des limites de son métier. Sa conclusion est claire : le métier parfait n'existe pas, mais il ne regrette pas pour autant son choix. Je pense que c'est un témoignage que les lycéens devraient lire avant de se plonger dans ces études, histoire d'être sûrs que c'est ce qu'ils veulent faire smilies

J'ai envoyé un mail au créateur du site pour en faire quelque chose de ce témoignage parce qu'il est vraiment sublimissime! smilies

Je suis d'accord, ceux avec qui j'ai parlé m'ont dit qu'ils étaient pas non plus sur le point de se suicider mais que bon ils continuent sans grand enthousiasme et que si c'était à refaire ils y réfléchiraient à deux fois... Ils ont quand même hâte d'en finir! smilies

Edit: Moi qui me pose des questions, je viens de trouver toutes mes réponses ici smilies
_____
Groupe 01
Quand on a vraiment la chance d'ignorer quelque chose, on ignore aussi qu'on a cette chance.
La honte n'est pas d'être inférieur à son adversaire, c'est d'être inférieur à soi-même.
Top
Amée
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 322
Enregistré : 01/10/2007
Posté le 27/12/2009 à 23:30 notnew
Je suis tout à fait d'accord, c'est la raison pour laquelle je ne prétend pas que tout va bien se passer pour moi le jour J smilies Enfin bref c'est pas la question du topic donc voila! smilies

;-) courage! faut surtout y croire jusqu'au bout! et puis c'est vrai que le sujet du topic est très pertinent, nous P1, on ne sait absolument pas à quoi s'attendre pour ce qui est de la suite!
merci encore à nos gentils tuteurs et tutrices d'être aussi dispo pour répondre à toutes nos questions, quelque qu'en soient les sujets!smilies
Sur ce, je retourne bosser sinon je ne connaitrais effectivement jamais ce qui nous attends une fois le concours franchi!!smiliessmilies
Top
dracoliche
Ministre de la Santé

Messages : 764
Enregistré : 11/05/2006
Posté le 27/12/2009 à 23:51 notnew
Salut les remediens
ça faisait un moment que je n'étais pas passé par la... mais ce sujets est intéressant.
Bon je suis loin d'être un vieux mais de mon point de vue...
P1 : ne te bases pas la dessus pour juger le cursus médical ça serait une grosse erreur..
P2 : bon on va dire ce qu'il en est, on branle pas grand chose... c'est clair si tu parles a un p2 a 3 semaines des partiels et qu'il vient d'ouvrir pour la premieres fois ces polys EIA ( souvenirs...) il va te dire que la p2 c'est la misere mais quand tu leur reparlera une fois qu'ils seront en d1 ils te diront bien tous ( ou presque) : la p2 c'est de la branlette....en plus tu es en vacs debut mai car bon els stages semio en p2 c'est les vacs... et l'avantage de la p2 c'est que le matin bah tu n'es pas obligé de te levé... donc ce n'est pas non plus la bonne année pour jugée les études de médecine.

D1 : bon la d1 c'est une autre histoire le gros changement.. tu es obligé de te levé le matin...tous les matins voir même 1 samedi sur 2.. tu commences a avoir qq gardes ( bon pas énormes mais non payé ça fous le sum de rester 24h a repondre au telephone de garde de neurochir...) tu commences a te faire engueul par les CCA et les PH... mais bon au final ça va encore car tu as tout de même pas mal de tps libre en dehors du stage. apres pareil si tu interroges un d1 a qq semaines des partiels forcément il te dira c'est la misère...(enfin moi en tout cas.. mais ça c'est parceque je me met tjrs a boC en dernieres minutes. Après je ne suis pas encore assez vieux pour être blazé ou saoulé et heuresement mais bon c'est vrai qu'il y a des matins tu voudrais resté couché mais tous les métier c'est pareils....

par contre les stages ça a tout d emême plein d'avantages, déja tu connais du monde,et forcément tu retiens et surtout comprend bcp mieux,tu vois enfin du concret et plius des description bancales " bruit de pas dans la neige" " extreminté en pointes de crabes" et j'en passes....

pour ma part je pense que la galere commence vraiment a partir de la D2 mais c'est a mon sens l'année ou tu as aussi les stages les plus intéressants ( enfin après c'est goût-dépendant mais bon...)

bon je crosi que j'ai écris pour 3-4mois la.... j'espere que ça t'as tt d em^éme remotivé un peu.
Bonne fêtes a tous
_____
" je n'ai pas le moral tous les jours, tous les chemins me mènent au rhum"
Top
Mabulle
Reine de zouaves

Messages : 3250
Enregistré : 30/09/2004
Posté le 28/12/2009 à 17:16 notnew
Je dirai simplement le métier parfait n'existe pas...

La médecine c'est vaste, tu peux pas te plaire en tout. Bosser ma neuro j'ai adoré, bosser l'onco beaucoup moins... (mais déjà plus que les cours de P1)!
Ensuite le problème des stages est le même pour tous et relève de la condition de l'externe... qui n'est pas franchement inviable, surtout en début d'externat : tu maîtrises très mal les pathologies auquel tu es confrontés (voire pas du tout : exemple de la mamie qui est hospitalisée pour arthrose -là tu as des bases, tu es en train de faire la rhumato- mais qui souffre en même temps d'une maladie de Crohn -là t'es perdu, t'as pas encore fait la gastro) et l'interne te demande d'être un minimum opériationel (prendre des RdV où il faut expliquer un minimum la pathologie de ton patient, signaler les problèmes dans les bilans réaliser -et c'est pas parce que c'est pas dans les normes qu'il faut s'alarmer) etc... et à côté de ça, évidement, tu as les stages où tu sers de plantes vertes : des chefs qui te disent à peine bonjour, des internes qui se contre foutent des externes ou qui sont trop occupé pour te prendre en charge (et c'est pas parce qu'ils ne s'occupent pas de toi qu'ils ne sont pas exigeant du boulot fourni!). Et puis parfois, t'as de la chance de tomber sur le super stage : des chefs et des internes qui prennent à coeur leur rôle d'enseignant. T'apprends énormement de choses, ils te laissent faire pas mal de gestes et là, c'est le pied quand t'as un stage comme ça !!!!!

Je me souviens d'un D4 qui me disait qu'il avait commencé à s'éclater en stage en fin de D3. Quand t'as les connaissances suffisantes pour comprendre les pathologies, argumenter un traitement et tout ce qui va avec, alors là, oui t'es content de voir que tu commences à maîtriser les choses !
_____
"N'appelle pas le médecin, je ne déraille pas. Je dis ce que je pense, c'est tout"

Mabulle la callas ;-)
Top
Scapyke
Externoïde

Messages : 45
Enregistré : 16/08/2009
Posté le 28/12/2009 à 18:00 notnew
Bonsoir!

Déjà merci à tous de prendre de votre temps pour répondre, c'est super sympa smilies

Une question pour Mabulle: en tant que future interne, comment vas-tu réagir avec les futurs externes auxquels tu seras confrontés? Tu vas prendre le temps de les former pour éviter de leur faire "subir" ce que tu as "subi"? Je demande parce que j'imagine que les internes actuels ont vécu ce que tu vis en général pendant les stages où ils n'étaient que externes. Personnellement j'évite de reproduire ce que j'ai "subi" alors comment expliquer cela? Même si j'imagine que les internes ne doivent pas avoir le temps pour les externes sachant qu'ils taffent autant que les médecins docteurs...
_____
Groupe 01
Quand on a vraiment la chance d'ignorer quelque chose, on ignore aussi qu'on a cette chance.
La honte n'est pas d'être inférieur à son adversaire, c'est d'être inférieur à soi-même.
Top
Hana
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 210
Enregistré : 20/05/2004
Posté le 30/12/2009 à 23:04 notnew
De mon côté, je suis vraiment très contente d'être en médecine.
C'est sûr que régulièrement, j'en ai marre...marre de la tonne de trucs que l'on doit ingurgiter, de ne rien retenir, de savoir que les ECN qui décident de notre futur boulot ne se jouent à quasi rien...
Mais quand on est en stage...l'éclate!smilies Et là on se dit qu'on est content d'être là! Vraiment, heureusement qu'on a cette double formation, sinon c'est clair que je me serais déjà tiré une balle...
_____
Tagada
PTC
Elue UFR
\Pitié powaa//
Top
Mabulle
Reine de zouaves

Messages : 3250
Enregistré : 30/09/2004
Posté le 31/12/2009 à 18:23 puis édité 2 fois notnew
Clair, heureusement qu'on a les stages quand même car en général il y a toujours des trucs positifs smilies

Pour Scapyke : les internes en général sont sympas et font de leur mieux, certains ont la fibre pédagogique et ils s'éclatent en nous expliquant plein de trucs (et ça c'est très bien!!!) mais en général ils sont quand même pas mal débordés entre leur activité de médecin, d'étudiants plus le boulot demander par les chefs (faire des topos sur telles pathologies, bosser les dossiers pour les présenter une fois par semaine...) mais en général ils font vraiment ce qu'ils peuvent smilies
et forcement, un vieux interne est plus à l'aise et s'occupe mieux des externes que l'interne en 1er semestre mais bon... c'est vraiment logique !

(me souviens d'un interne au bloc -donc avec un masque qui cachait sa bouche- qui me chuchotait les réponses quand le chef posait des questions ultra pointue juste pour essayer de me coller smilies )
_____
"N'appelle pas le médecin, je ne déraille pas. Je dis ce que je pense, c'est tout"

Mabulle la callas ;-)
Top
Scapyke
Externoïde

Messages : 45
Enregistré : 16/08/2009
Posté le 01/01/2010 à 21:41 notnew
De mon côté, je suis vraiment très contente d'être en médecine.
C'est sûr que régulièrement, j'en ai marre...marre de la tonne de trucs que l'on doit ingurgiter, de ne rien retenir, de savoir que les ECN qui décident de notre futur boulot ne se jouent à quasi rien...
Mais quand on est en stage...l'éclate!smilies Et là on se dit qu'on est content d'être là! Vraiment, heureusement qu'on a cette double formation, sinon c'est clair que je me serais déjà tiré une balle...

C'est encourageant ça!! C'est vrai que ce sont des études superbes mais j'appréhende plutôt les conditions d'apprentissage, si je puis dire smilies Mais bon faut croire que tous les stages ne sont pas atroces, vu ce que tu en dis ^^

Pour Scapyke : les internes en général sont sympas et font de leur mieux, certains ont la fibre pédagogique et ils s'éclatent en nous expliquant plein de trucs (et ça c'est très bien!!!) mais en général ils sont quand même pas mal débordés entre leur activité de médecin, d'étudiants plus le boulot demander par les chefs (faire des topos sur telles pathologies, bosser les dossiers pour les présenter une fois par semaine...) mais en général ils font vraiment ce qu'ils peuvent smilies
et forcement, un vieux interne est plus à l'aise et s'occupe mieux des externes que l'interne en 1er semestre mais bon... c'est vraiment logique !

(me souviens d'un interne au bloc -donc avec un masque qui cachait sa bouche- qui me chuchotait les réponses quand le chef posait des questions ultra pointue juste pour essayer de me coller smilies )

Ouais c'est pas du dédain ou du manque de volonté, c'est vraiment de l'impossibilité... ok ok c'est déjà plus rassurant, et ça a pas l'air si terrible que ce que j'ai pu entendre! smilies

Merci pour vos réponses (d'autres sont bien évidemment les bienvenues smilies) et bonne année!!!
_____
Groupe 01
Quand on a vraiment la chance d'ignorer quelque chose, on ignore aussi qu'on a cette chance.
La honte n'est pas d'être inférieur à son adversaire, c'est d'être inférieur à soi-même.
Top
Aller en haut • 13 réponses
livreslivrescontactspublicationstwitter