logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Réforme ?

Aller en bas • 34 réponses • 2 pages • 1 2
Timour
Bizut (futur carré)

Messages : 6
Enregistré : 15/01/2001
Posté le 18/01/2001 à 20:50 notnew
j'ai entendu qu'il y avait une reforme de prévue. c'est vrai ?

des infos ?

A +
Top
Doug
Forumus Ancestrus

Messages : 503
Enregistré : 10/01/2001
Posté le 19/01/2001 à 22:18 notnew
pour bientot, suppression du concours de l'Internat, mais pour ce qui est du premier cycle, no lo se senior.

;-)

Doug
Top
ccadic
Jeune Carabin

Messages : 26
Enregistré : 15/12/2000
Posté le 19/01/2001 à 23:07 notnew
vous y croyez vous a la suppresion de l'internat ?
C'est comme la supression du Bac C ca .....
ON prend les memes, on change les noms, on recommence.
Top
Pouhal
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 62
Enregistré : 22/12/2000
Posté le 20/01/2001 à 00:45 notnew
Il y a tout et n'importe quoi qui se dit sur la reforme du premier cycle, en ce moment ils parlent d'un deug sante ou tous les etudiants voulant se lancer dans une carriere qui a trait a la sante vont etre dans le meme sac, et a mesure d'un controle continu et de qq exams importants, il y aura un classement avec des places limitees pour medecine, dentaire, infirmier, pharma.... M'enfin, bon, ce ne sont que des rumeurs.

Quant a la reforme du 2eme cycle, ca a ete vote pour de vrai pour 2004, ce qu'ils veulent faire c'est un diplome national validant (DNV) a la fin du 2eme cycle pour TOUT LE MONDE (y compris ceux qui veulent etre generalistes) avec un classement et grosso modo pareil que le systeme actuel (le terme concours sera juste remplace par examen classant). Jusque la ca va, mais il parait que c'est pas tout et que pleins d'idees aussi magnifiques les unes que les autres circulent dans les tetes des reformateurs genre envoyer d'office pour une duree determinee les jeunes internes dans les regions en manque de medecins, limiter le passage du DNV a 2 essais, apres quoi il faudrait se diriger vers le journalisme medical, le droit medical, et pleins de joyeuses perspectives...
Top
cassian
Bizut (futur carré)

Messages : 9
Enregistré : 31/12/2000
Posté le 20/01/2001 à 10:10 notnew
Journalisme médical ???!!!!! Droit médical ms c quoi ce bordel
Ok journaleux c bien ms moi vouloir faire médecine !!!!!!??????
Si je comprends bien (ou mal) un 2ème concours dégeulasse en perspective!!!
Ba allez je retourne me coucher
Top
Doug
Forumus Ancestrus

Messages : 503
Enregistré : 10/01/2001
Posté le 20/01/2001 à 17:58 notnew
en ce qui me concerne, je considere que le VRAI internat est probablement mort lors de la reforme de 1982. Je dis ca sans condescendance, car j'ai ete nomme sur le concours "nouveau regime".

Alors que le concours disparaisse definitivement aujourd'hui, ca me peine car ca forcait les gens a bosser. Et clairement, on voit la difference en salle entre un premier semestre qui a prepare le concours (prepare pour etre generaliste ou specialiste, concours reussi ou non: je ne fais pas d'elitisme anti-generaliste, soyons clair. Je dis juste que la preparation du concours, ca structure un peu mieux les idees et les connaissances que la fac) et un qui ne l'a pas prepare. Ce dernier est generallement tres bordelique, n'a pas les idees claires et c'est un merdier que d'avoir des glandus en salle... Alors meme si vous ne voulez pas devenir specialistes, preparez le concours serieusement, ca vous sera tres utile, generaliste ou specialiste, hospitalier ou liberal. On crache sur le concours, le probleme n'est pas la. Le rite de passage importe peu, et les MG ont tord de crier au loup: le vrai probleme est la formation en cours de DCEM: c'est ca qu'il faut reformer, la reforme du concours, c'est l'arbre qui cache la foret. Idem pour le 3eme cycle: il y a eu des efforts, mais tout ou presque reste a faire. Je suis actuellement aux USA, et sans vouloir cracher sur tout ce qui se fait en France, je vous garantis que c'est le jour et la nuit en terme de qualite de la formation, de formation medicale continue, etc... Les francais, trop chauvins a mon gout, feraient bien d'arreter d'essayer de reinventer le monde, et d'accepter de regarder les experiences menees ailleurs: on y gagnerait en temps, et en qualite. Bref...

Si le concours est remplace par un examen de bon niveau, ca me va. Car encore une fois, ceux qui pleurent l'Internat d'antan et sa pseudo-excellence sont justement ceux qui gueulaient il y a 18 ans mais n'ont pas fait grand chose d'autre pour maintenir cette excellence.

Ce qui compte, ca n'est pas de mettre des prix Nobel dans tous les cabinets de ville, mais d'avoir des medecins competents pour nos patients. Si un examen validant permet de s'assurer que les mecs ont le niveau de se voir confier des malades durant leur troisieme cycle, tres bien.

Mais comme toujours en France, les choses sont a l'extreme: je crains que la suppression du concours classant, extreme elitiste, mene a la mise en place d'un examen bidon (cf le CSCT actuel, totalement inegal d'une fac a l'autre et ne jugeant pas vraiment des competences d'un etudiant de DCEM4...). Autre extreme, le nivellement par le bas, apres un elitisme surrane...

A suivre. Pour ce qui est de balancer des jeunes toubibs dans les endroits recules, c'est se foutre du monde. On n'a pas a servir la Nation plus que necessaire, le pseudo-civisme, on s'assoit dessus: je le ferai le jour ou les vieux medecins installes, qui s'en sont fichu plein les fouilles pendant des annees, se verront imposer d'aller eux aussi faire les mariolles dans le Cantal profond, trois ans avant leur retraite. Si "service national medical" il doit y avoir, faut que ca soit pour tout le monde. Je doute que ca depasse les radotages du Conseil de l'Ordre et autre vieux schnock de l'Universite (qui au passage n'ont pas du pratiquer la medecine depuis des lustres): le premier ministre de la sante qui osera imposer ce genre de connerie se retrouvera, encore une fois, avec une greve des Internes qui lui laissera un gout amer. Le pere Gaymard, depuis 1997, doit encore etre sous Prozac a hautes doses... Ca s'appelle du suicide politique, et si les politiques ont un brin de memoire, ils ne s'y recolleront pas de sitot.

Apres tout, les vieux medecins ont bien plus d'experience que nous (donc c'est bien pour les malades) et ont assure leur retraite (pas nous!! Et avec l'ecole et la colo des gosses, les traites de la bagnole ou de l'apart, c'est pas a nous d'aller vivoter dans des endroits de merde. Ou alors qu'on nous paie triple!!). En bref, hors de question de rendre service sans incitations en especes sonnantes et trebuchantes, le temps de l'abnegation des infirmieres-religieuses est TERMINE. Sans complexe, business is business smilies

Hauts les coeurs, les jeunes, on veut bien voir evoluer nos etudes, mais pas se faire sodomiser sans vaseline par des politicards qui, si ils avaient fait correctement leur boulot depuis 20 ans, auraient prevu et gere a l'avance la crise demographique. Idem, j'irai dans le Larzac le jour ou on nous y adjoindra des ENArques fraichement emoulus de leur ecole...

Y'en a marre de devenir des OS de la medecine.

C'etait la geulante de papy Doug

;-)
Top
Florie
Patronne (une femme qui en a)

Messages : 435
Enregistré : 21/12/2000
Posté le 20/01/2001 à 18:54 notnew
Hey papy doug t'as pas des equivalences toi? alors vas Bosser bordel!!!!! smilies
moi je bosse en tout cas (et en plus c'est vrai,j'en reviens pas!).
_____
Mariée depuis le 30/06/07 je suis une maman heureuse d'un petit gars depuis le 15/09/07 et d'une petite fille depuis le 05/03/2009
Top
Doug
Forumus Ancestrus

Messages : 503
Enregistré : 10/01/2001
Posté le 20/01/2001 à 19:43 notnew
j'y suis, j'y suis, merci Florie. Putain de merde de physiologie de la PTH, j'ai tout oublie, moa smilies
Top
docgeronto
Chef des sévices

Messages : 324
Enregistré : 22/12/2000

Vie réelle
Arnaud Lerouge - 38 ans
Pays : France
Domaine : Médecine
Niveau : Médecin généraliste
Fac : LILLE Henri Warembourg
Posté le 21/01/2001 à 00:05 notnew
ahhhh, un bon bain de Doug, ça nous manquait...
ce coup ci, on est sûr que c'est le bon Doug qui nous parle.
Top
cassian
Bizut (futur carré)

Messages : 9
Enregistré : 31/12/2000
Posté le 21/01/2001 à 09:58 notnew
Bon doug je suis jamais trop du genre casse-cù*$$* ms lors de mes premiers passages sur le forum j'avais poser une question je ne sais plus à quel sujet mais toujours est-il qu'on en était arrivé au thème de la qualité de l'enseignement en France ; et là ça avait fuser : d'un côté tu nous disait que l'enseignement aux states était bof-bof du moins pour ceux qui n'étaient pas bourrés de fric ou qui n'avaient de super bourse et en outre tu nous vantait les mérites de l'enseignement français. Alors c pas du chauvinisme ça ? De toute façon je te jette pas la pierre : à cette époque ça m'avait du bien de savoir que la formation que je recevais était une des meilleures ( on avait même dit élue number one par je ne sais plus quelle organisation, ouille ça fait pas sérieux ça j'ai pas appris par coeur les messages du forum j'espère qu'il n'y auras pas de qcm la-dessus en fin d'année ); ça justifiait un peu ce p^$$*ùùù de concours et me laissait présager un avenir un tout petit peu plus "radieux". Mais alors qu'en est-il vraiment ?
J'attends vraiment une réponse claire de chacun d'entre vous qui êtes ou étiez ds ce navire.
Cassian,
Top
Doug
Forumus Ancestrus

Messages : 503
Enregistré : 10/01/2001
Posté le 21/01/2001 à 20:38 notnew
pour etre clair, la qualite de l'enseignement medical francais tient au contenu, mais pas au contenant. En gros, les facs sont bordeliques, les enseignants inegaux, et le systeme tient parce que les etudiants sont motives et bossent serieusement. Notamment par la preparation de l'internat.

mon propos etait de dire que ca n'est pas normal que l'edifice tienne uniquement au fil tenu de la preparation d'un concours, et a la seule motivation des etudiants et de quelques enseignants.

aux USA, les contenus n'ont rien a envier aux notres, et l'enseignement pratique au lit du malade n'est pas aussi intense. Mais la encore, cela tient aussi au fait que nous sommes en sous effectifs en France, et de fait les etudiants, externes et internes, sont obliges de s'y coller. Et l'apprentissage se fait donc essentiellement par impregnation. Au bout du compte, on s'en sort, mais encore une fois, c'est dangereux et bancal.

La QUALITE de l'enseignement americain tient au fait qu'ils y mettent les moyens. Et ca, ca manque en France. bibliotheque, salles de cours, enseignement par ordinateur (allez faire un tour et voir les documents proposes sur http://www.usmle.org : ca calme! Voir aussi le site de ma fac: http://www.bcm.tmc.edu). tout est sans commune mesure. Les profs et leurs enseignements sont evalues tout comme les etudiants, il y a ici une veritable demarche d'assurance-qualite, et c'est quand meme la moindre des choses lorsqu'il s'agit de donner l'autorisation a des jeunes d'aller exercer leur "art" sur des malades.

Donc, oui, Cassian, mes propos peuvent paraitrent ambivalents. Je persiste a dire que bon an mal an, l'enseignement medical en France est bon, mais souffre de dysfonctionnements patents. Par ailleurs, nous avons une chance enorme: le faible cout de nos etudes. Et qu'une maniere de remedier a ces dysfonctionnements, ca n'est certainement pas en faisant sauter le seul verrou qui reste, l'Internat et son concours. Ca me parait dangereux, et totalement demagogique. J'entends uniquement parler de reforme d'un concours et d'arret d'une pseudo-selection des generalistes par l'echec (bon nombre de generalistes font ce chix de facon positive, alors arretons de pleurer sur quelques mecs qui soit ont ete malchanceux, soit ne se sont pas donne les moyens de reussir dans un systeme certes bancal, mais dont les regles sont connues a l'avance. On en revient a la discussion des passerelles pour les echecs de P1, le probleme N'EST PAS LA, bordel!), alors que le probleme essentiel tient a l'organisation de la delivrance des contenus d'enseignement. Si les generalistes avaient la certitude d'acquerir un enseignement de qualite leur permettant d'exercer sans angoisse, et surtout sans complexe, ils n'en auraient probablement rien a foutre que des abrutis se cassent le cul a passer un concours de specialite.

Au total, ne changeons rien (ou peu) a la valeur intrinseque des enseignements medicaux, mais posons nous serieusement la question de la maniere dont on les delivre en France. Le chauvinisme tient au fait qu'on chie en permanence sur les USA, alors que bon nombre des donneurs de lecon en la matiere n'ont jamais fichu leur cul dans un avion pour venir voir ce qui reellement se passe ici. D'un autre cote, je dis aux americains qu'ils feraient bien de venir faire un tour en France pour voir comment l'enseignement pratique se deroule au lit du malade...

a-pluche

Doug
Top
Pouhal
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 62
Enregistré : 22/12/2000
Posté le 22/01/2001 à 00:10 notnew
C'est vrai que l'enseignement est gratuit ici mais quand je mets les pieds dans ma fac, je me dis que ca se voit un peu trop...;-)
En plus la fac de medecine est gratos certes, mais les etudes le sont beaucoup moins en realite: la P1 fait casquer deja pas mal si on fait une ecole privee, ce que fait la majorite des gens, et la preparation a l'internat revient assez cher (50 F par conf pendant 2ans, plus les polys etc...). Bon, on n'atteint pas les chiffres des facs US mais quand meme, regardez autour de vous dans vos facs, combien de gens venant de milieux defavorises vous connaissez (apres la P1, bien entendu)?
Tout ca pour dire que tout le monde est la a se pavoiser devant la gratuite de la fac de medecine mais qu'au bout du compte, on y retrouve globalement les memes milieux sociaux que dans les grandes ecoles qui elles sont loin d'etre gratuites.
Top
Doug
Forumus Ancestrus

Messages : 503
Enregistré : 10/01/2001
Posté le 22/01/2001 à 04:31 notnew
et pendant ce temps, nos valeureux syndicalistes se battent pour que soient payees (sous-payees, devrais-je dire...) vos journees d'externes, alors que le VRAI probleme en l'occurence est

primo: que les externes ne sont pas des secretaires medicales, et qu'exiger ce salaire de misere serait presque une preuve par l'absurde que les etudiants en medecine ne sont que des O.S. de la dite medecine... on avait deja debattu la dessus et visiblement j'etais un des seul a penser cela... alors j'essaie de la fermer sur ce sujet (mais c'est plus fort que moi smilies, ca m'ecoeurre...). Sur ce point, on ferait mieux de se battre pour que le contact de l'agrafeuse soit interdit a l'externe...

deuxio: que si les bourses d'etudes etaient consequentes, et si elles n'arrivaient pas deux mois apres la rentree, cela permettrait a des etudiants de financer leurs etudes sans avoir a bosser chez MacDo. Cela dit, les banquiers doivent encore trouver que nous ne sommes pas des sous-merdes, car lorsque j'ai ete emprunte du flouze a mon banquier en DCEM, il m'a royalement attribue le taux preferentiel accorde aux etudiants d'HEC. Ca fait plaisir de s'en prendre pour dix ans de remboursements a un taux d'epicier! (sauf que l'ex-HEC il gagne plus que moi maintenant... smilies)

plus serieusement, on tourne en rond: l'attribution de bourses consequentes se fera uniquement sur des criteres d'excellence. Notes du bac, notes de PCEM, etc... j'entends deja les chantres de l'egalitarisme-demago pleurer... bah ouais les mecs, si on veut pretendre a etre reconnus comme des etudiants de valeur, a qui on prete du ble voire a qui on donne des bourses consequentes, bah va falloir se la jouer un peu "elite"... mais bon, on preferre pendant ce temps pleurer pour deux francs six sous de salaire de misere a la limite du degradant... Pendant ce temps, aux USA, les banquiers pretent sans se poser de question a tout etudiant en medecine, quelque soit son origine sociale, les sommes consequentes dont il aura besoin pour financer ses etudes. C'est que ca gagne, un toubib, ici. Donc ca rembourse fastoche. Bah ouais, la encore, on n'est pas des O.S. de la medecine, et nos responsabilites justifient amplement les salaires exiges... On ne prend pas ce chemin la en France, notez bien...

Bref, du ble pour financer la modernisation des facs et aider des etudiants, il existe quelque part. Faut faire des choix. Moins de toubibs (d'ou le numerus clausus, desole pour les P1 qui nous lisent...), mieux formes (d'ou la necessite d'une reforme coherente et non pas d'une suppression demagogique d'un concours), dans un environnement adequat et rationnel (pourquoi y a t'il ONZE CHU a Paris, grand Dieu?!?!?). Au passage, j'en suis a mon deuxieme sejour aux USA, a chaque fois finance par des bourses... je me suis battu, mais quand meme, du ble, il y en a... faut justifier la paie, avoir des bonnes notes, un bon dossier, tout ca... Faut pas glander, quoi smilies.

Le saviez-vous? Les Praticiens Hospitaliers sont descendus dans la rue l'annee derniere, et ont ete augmentes. Ils le meritaient. Mais c'est marrant, lors du dernier appel d'offre du ministere pour les projets de recherche medicale, on s'est rendu compte que le budget avait ete salement ampute. 35 millions. Qui ont servi - parait il - a financer l'augmentation des salaires des PH. Bah tiens donc, Charles... smilies

Avec des trucs pareils, on n'est pas sorti de l'auberge en ce qui concerne la fac, les gars. Alors peut etre qu'en fait, nos chers syndicalistes ont raison de se battre pour deux francs six sous de revalorisation de salaire d'externe-secretaire medicale: c'est pas cher, et c'est toujours ca de pris. En attendant que la logique reprenne le dessus, y'a plein de boulot chez MacDo! Moi, je torchais des gosses, au pair... Et je suis devenu pediatrie, youplaboum! smilies Comme quoi, la vocation...
Top
Sophie
V.I.R (Very Important Remédienne)

Messages : 224
Enregistré : 21/12/2000
Posté le 22/01/2001 à 20:52 notnew
Je suis dans une Fac (Bobigny) ou contrairement aux autres facs de médecine il y a pas mal de gens venant de milieux sociaux défavorisés. Il y a biensur beaucoup de boursiers, mais c'est vrai qu'ils ne vont pas en conf, n'achètent pas les bouquins (pour ça il y a la bibliothèque, les livres sont moins jolis mais tout aussi efficaces), et je peux vous dire que ce sont souvent dans les meilleurs de la promo.
Je suis d'accord avec Doug, ce qui ne va pas ce n'est pas un problème de salaire, c'est le fait que nous passons beaucoup trop de temps à des taches extra médicales. Et je sais ce que je dis, je sors de 4 mois de trouillotage et de classement, accompagné de standard téléphonique.
Et sous prétexte que le chef de service a une renommée (inter)nationale, il nous demande de faire ce qu'on lui dit, sans moufter. C'est à dire présence tous les samedis, jusqu'à 13h30 voire plus, et tant pis pour nos gardes qui commencent à treize heures.
Biensur il ne nous a pas accordé nos matinées d'exams que nous avons prises de notre propre chef, et maintenant il veut ne pas nous valider notre stage pour manque de respect envers lui!!
C'est ça le problème : la grosse tete des chefs qui prennent les externes pour des secretaires gratuites.

Sophie (fachée)
_____
Sophie l'effaceuse
Top
Doug
Forumus Ancestrus

Messages : 503
Enregistré : 10/01/2001
Posté le 23/01/2001 à 01:19 notnew
le probleme ne me parait pas tres difficile a regler: si vous n'apprenez rien chez ce monsieur a la renomee internationale (je me marre smilies) et bien le prochain semestre, plus d'externe.

Sans perdre l'occasion, feuilles d'appreciation de stage a l'appui, de denoncer la maigre qualite des enseignements qui vous y sont prodigues.

C'est comme ca que ca se passe pour les stages d'internat, lors des commissions qui ont lieu deux fois par an a la DRASS. Et je vous garantis que ca marche, et les patrons arretent de nous prendre pour des esclaves.

C'est termine le temps ou on ne mouftait pas, l'interne etant alors par definition un candidat a l'agregation. Desormais, plus de 80% des internes sont des futurs liberaux, alors faut bien que nos maitres se rendent compte que le temps de l'abnegation complete est termine. Nous payons nos etudes, rendons des services a l'hopital, certes contre salaire, mais les objectifs de formation sont clairs. Et si un service ne les respecte pas, et bien ca ne fait pas un pli: on n'y envoie plus d'interne, un point c'est tout. Le fonctionnement des services a de moins en moins de poids dans la balance.

Faites pareil. Cela suppose aussi que vous soyez irreprochables. Ca l'inverse est vrai aussi, j'ai eu le droit a des promos d'externes ou 3/4 des effectifs etaient de gros glandeurs, crasseux & degeulasses (inadmissible vis a vis des malades) et nuls voire dangereux. Comment voulez-vous que des internes ou des chefs un tantinet motives (j'en fais partie, sinon je ne serais pas la a vous causer dans le poste smilies) ne perdent pas patience avec les loustics sus-decrits?

Bref, c'est aussi un jeu a deux: bons externes feront bons z'internes et iront dans les bons services.

Courage!
Top
Fender
Chef de pique-nique

Messages : 215
Enregistré : 05/06/2001
Posté le 05/06/2001 à 00:44 notnew
Les SHS, c'est particulier: ce sont des cours littéraires. Si tu veux on pourrait les comparer à la philo, en quel que sorte.
A Lille2, il y a plusieurs cours avec chacun un prof bien particulier:
- Ethique
- Histoire de la Médecine
- Droit médical
- Psycho
- Socio
Plus, un cours sur un livre (cette année c'était "L'art d'accommoder les bébés").
C'est une matière importante parce qu'elle vaut qqch comme 80 sur 380.
voilà, j'espère avoir été complet
Salut, smilies
Top
SarahZa
Sexternoïde

Messages : 47
Enregistré : 04/06/2001
Posté le 05/06/2001 à 11:06 notnew
D'une part, Je te remercie beaucoup d'avoir accordé un peu de ton temps pour répondre à ma petite préoccupation smilies
D'autre part, Elle me semble être une matière très intéressante mais qui doit ,comme toute matière littéraire ,demander beaucoup de temps smilies
Merci ,gros bisous ,
Sarah.
Top
jao
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 59
Enregistré : 14/01/2001
Posté le 05/06/2001 à 17:49 notnew
les shs c'est quoi??
DE LA MERDE!!!!
et encore???
de la merde!!!
et toujours,
de la merde.

en gros c'est ca...
en gros, hein...

R
I
B
_____
respect is burning
Top
marielle
Interne

Messages : 107
Enregistré : 30/04/2001
Posté le 05/06/2001 à 22:18 notnew
J'ose espérer percevoir un brin d'humour dans ce message....
Rien n'est moins sûr.
Certes, sélectionner les P1 avec les sciences humaines et sociales, c'est franchement difficile et discutable -du point de vue de l'équité, lorsqu'il s'agit de dissertations et que le passage en P2 se joue au centième de point... OK.
Mais si on réfléchit un minimum sur le métier de médecin, les mots "sciences humaines", "éthique", "sociologie" semblent absolument INDISPENSABLES dans le quotidien de la relation soignante.
Le médecin est un homme (ou une femme smilies ) qui se met au service d'un autre que lui, et se doit d'avoir autre chose qu'une seule compétence biomédicale, physiopathologique d'un organisme humain, qui est bien plus qu'un simple amas de cellules.
Ouvrir les yeux à ce problème quasi-oublié pendant les 20 glorieuses de la médecine toute puissance, toute technologique, n'est-ce pas aussi important pour un futur médecin que de savoir que tel nerf passe en avant, à droite, en arrière, de tel ou tel muscle ??
Alors, 3 fois, 1000 fois non, les SHS dans le cursus médical, ce n'est pas de la m...
C'est fondamental.
_____
"Rien que la tendresse pour toute richesse, et la donner, la donner, avec ivresse" - Barbara, la chanteuse de minuit
Top
Doug
Forumus Ancestrus

Messages : 503
Enregistré : 10/01/2001
Posté le 05/06/2001 à 22:25 notnew
entierement d'accord. L'ami Jao BRULE de la fougue de la jeunesse smilies

Cela dit, j'ai toujours eu l'impression qu'on pouvait balancer des heures et des heures de cours de philo, d'ethique, etc. au bout du compte, tout dependait quand meme largement de la mentalite de l'etudiant. Les trous-du-c. resterons toujours des trous-du-c, quelque soit le temps qu'on passe a leur inculquer les "bonnes manieres"...

Bref, les bancs de la fac, c'est bien, mais certainement pas suffisant.
Top
Sharm
Externe (diplomé secrétariat médical)

Messages : 70
Enregistré : 22/12/2000
Posté le 05/06/2001 à 22:28 notnew
tout a fait d'accord avec toi mais je pense que si jao a dit ca c est plus parce qu'il a eu une mauvaise expérience qu'autre chose!!! parce que sur le contenu on est tous d'accord c est plus qu interessant et en plus comme tu le dis c est fondamental!!! c est qd meme un minimum à connaitre!!! (je parle en l'occurence de l histoire de la medecine, l'approche du corps humain à travers le siecle ca fait pas mal réfléchir!!! et j en passe...)
mais faut dire que le systeme qui a mis en place cette selection stupide(enfin forme stupide de selection plutot!!!) a fait des shs son arme majeur!!!
et pour te donner un exemple à bichat on brouille les pistes et personne ne sait réellement ce qu on attend de nous!!! une dissert et un commentaire de texte ne pas avoir de methodolgie la dessus c est deja mal parti et tout est fait pour! pourquoi pour la selection evidemment!!!

A MON AVIS C EST PLUS CA QUE JAO TRAITE DE M#### !!!
à lui de confirmer ou d infirmer ca smilies

Sharm
Top
Aller en haut • 34 réponses • 2 pages • 1 2
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Offres d'emploi avec emploimedecin.comEmploi Soignant
Toutes les offres d'emploi
Publicité
Anne-Marie Curat, présidente de l’Ordre des sages-femmes : « Les sages-femmes sont encore trop invisibles ! » Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter