logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

P1 - Dépression

Aller en bas • 44 réponses • 3 pages • 1 2 3
orezon
Jolie Chef de pique-nique

Messages : 162
Enregistré : 21/04/2009
Posté le 03/03/2010 � 22:17 notnew
Salut,

je pense que là faudrait peut etre aller voir quelqu'un pour parler en direct.

Sinon, comme je l'ai déjà dit, si tu comptes refaire une P1 l'an prochain, va en cours, révise si tu veux, ou non mais va en cours, que tu saches de quoi ça parle etc... enfin ne te prend pas la tete, tu vas au concours, tu vois les questions qu'ils posent, tu fais ce que tu peux, tu rends feuille blanche si tu veux, c'est pas la fin du monde.
Tu te mets trop de pression, ne révise plus comme si tu voulais l'avoir mais lis juste tes cours de temps en temps.

J'avoue que je comprend pas pourquoi tu te mets encore la pression, vaut mieux que tu ailles bien dans ta tête avant tout!!!
_____
admissible passerelle D1
Top
Lalu
Jeune Carabine

Messages : 13
Enregistré : 02/02/2010
Posté le 03/03/2010 � 22:44 notnew
J'essaie d'aller mieux avant tout mais c'est dur de lâcher prise comme ça... Je sais que j'aurais pas ma p1 cette année (mais je lâcherais pas les cours en eux mêmes ça c'est sûr), mais au fond de moi je peux pas m'arrêter d'esperer bêtement parce que je le voudrais trop. Et pour ce qui est d'aller au concours "en touriste", moi qui suis super perfectionniste, ça me ferait super mal d'y aller comme ça et de passer les questions les unes après les autres en ne sachant pas... Déjà au 1er quad où j'avais bien révisé, je me sentais mal de pas TOUT savoir alors là...

En fait, d'un côté, j'ai envie d'être à l'année prochaine, de repartir comme il faut, d'oublier cette mauvaise année, de bosser mais pour bosser, pas en stressant parce que je saurais jamais tout pour la colle etc. et d'un autre côté, je me dis la pression aura diminuée ? non. Les profs seront plus humains ? Non. Le concours sera plus facile ? Non. Je serais tout à coup devenu moins perfectionniste, moins sensible, et forte comme un roc ? Non plus. Et de toute façon, au delà de ça, la réalité est que j'ai deux mois à faire avant de pouvoir me reposer.
Top
J.-C.
Chef de pique-nique

Messages : 174
Enregistré : 09/07/2009
Posté le 04/03/2010 � 01:27 puis édité 1 fois notnew
Bonne chance

T'es marrante avec les lames de rasoir smilies
_____
"Je ne dors pas longtemps, mais je dors vite" (A.Einstein)
Top
B_K
Ministre de la Santé

Messages : 884
Enregistré : 18/09/2004
Posté le 04/03/2010 � 06:15 notnew
Déjà au 1er quad où j'avais bien révisé, je me sentais mal de pas TOUT savoir alors là...


la pression aura diminuée ? non. Les profs seront plus humains ? Non. Le concours sera plus facile ? Non. Je serais tout à coup devenu moins perfectionniste, moins sensible, et forte comme un roc ? Non plus.

Qu'est ce que ça sera une fois Externe smilies ! Choisis dentaire ou sage pouf' honnetement !

Episiotomie.
Top
maitre dartz
Externoïde

Messages : 45
Enregistré : 07/11/2009
Posté le 04/03/2010 � 17:16 notnew
Eh bien je dis ça parce que je suis en Terminale S et comme tous les terminales souhaitant aller en fac de médecine, on psychote un peu sur ce qui nous attend (perso, je connais ce site depuis l'année dernière et il est vraiment super, Bravosmilies )
Et vu ta réaction, voilà pourquoi je dis que cela n'inaugure rien de bon

Je pense que tu devrais comme il a été déjà dit : comme tu sais que tu ne réussiras pas cette année, essaie de moins te faire pression (parce que cela vient un peu de toi tout ça (dsl je suis un peu direct)) et peut-etre trouve toi même un petit copain ou une amie qui souffre de la même chose et vous pourrez vous entraider

Voila
Top
Lalu
Jeune Carabine

Messages : 13
Enregistré : 02/02/2010
Posté le 04/03/2010 � 18:49 notnew
Si je suis un jour externe, ça voudra dire que je serais médecin. Et même si ça a le temps de bien changer, il y a trois trucs que je voudrais PAS : santé publique, psychiatre, médecin légiste. Donc même si c'est un classant, ça reste un examen et même si je connais pas, avec seulement trois trucs exclus, il faudra évidemment donner le meilleur mais j'aurais pas besoin de majorer les ECN non plus...
C'est gentil maître dartz mais la p1, t'as beau te renseigner autant que tu veux, tant que tu la vis pas tu peux pas savoir (sans être méchante non plus ms tout le monde pourra te le confirmer je pense) et d'ailleurs tu apprendras bien vite si tu déprimes que t'as pas du tout envie d'en parler à tes copains p1 qui vont te dire "oh mais ça va aller" alors que dans leur tête ils penseront "chouette une place de plus" (ok, je caricature un peu, ms ça viendra forcément à leur esprit) Et trouver un copain en p1, ha! la bonne blague! J'ai largué le mien pour y aller, je risque pas d'en prendre un dans l'amphi !


Au final, je me rends compte que c'est les colles qui me stressent plus qu'autre chose donc il faut que je passe à l'étape "si je sais rien, tant pis j'y vais pas" ou au moins "si je sais mal, tant pis pour le résultat, j'essaie de faire au mieux et on verra".
Et sinon, au lieu de faire tout mal, travailler que certains trucs mais avoir au moins la satisfaction de les avoir bien fait... "Bonne résolution" : avoir ma p1 aller mieux...
Top
Aqualune
Interne

Messages : 113
Enregistré : 08/03/2009
Posté le 04/03/2010 � 20:44 notnew
D'après ce que j'ai compris, t'es très perfectionniste et t'as tellement peur de l'échec que ça te paralyse.. Au risque de répéter ce qu'ont déjà dit les autres, il faut vraiment que tu dédramatises la P1. Oublie un peu tes concurrents et dis toi que tu passes juste une sorte d'examen où la moyenne est à la barre.

Il faudrait aussi que tu sortes de ton isolement parce que j'ai un peu l'impression que tu "psychotes" souvent toute seule. Or, parler avec les autres te permettrait franchement de relâcher la pression et de revenir à la réalité du concours qui est quand même moins atroce que celle que tu te montes. Et puis, peut-être que le fait de réviser en groupe rendrait tes séances de travail moins difficiles. C'est vrai que nos potes hors médecine ne nous comprennent pas vraiment mais je ne vois pas ce qui t'empêche de parler à tes copains d'amphi! Ce sont des humains, tout autant que toi, pas des monstres.. Si un de mes potes me confiait ce que tu nous dis, je me ferais du soucis pour lui et j'essayerais de l'aider bien avant que la pensée du candidat en moins ne m'effleure l'esprit. Bien sûr, sur le principe, moins y a de concurrents mieux c'est, mais c'est pas pour ça qu'on a envie de voir nos potes abandonner.
_____
Aqualune
Top
Lalu
Jeune Carabine

Messages : 13
Enregistré : 02/02/2010
Posté le 04/03/2010 � 21:33 notnew
C'est exactement ça. Peut être que l'année prochaine, étant doublante, il y aura certes la pression de 'c'est ma dernière chance' mais j'arriverais peut être à prendre plus de recul, vu que je maîtriserais déjà comment ça se passe.
Pour ce qui est de s'entourer, c'est sûr que ça fait du bien même si j'ai un peu de mal à parler de ça. Et en p1 malheureusement j'ai pas d'amis d'avant en fait. Donc c'est vrai que je parle plutôt bien depuis le début de l'année avec une copine mais déjà que j'ai du mal avec mes amis (d'avant), alors avec une p1 connue depuis quelques mois :-s . Mais depuis peu j'en ai parlé avec ma mère et pour le coup, merci maman ! (C'est fou ce qu'une p1 vous rapproche de vos parents qui supportent tout sans broncher et proposent même leur aide encore au-delà smilies) Parce que c'est vrai que ça fait du bien de se délester un peu...
Top
maitre dartz
Externoïde

Messages : 45
Enregistré : 07/11/2009
Posté le 04/03/2010 � 22:20 notnew
ya des colles en médecine? (comme en prépa?)
Top
trukiller
Jeune Carabine

Messages : 12
Enregistré : 17/08/2009
Posté le 04/03/2010 � 22:24 notnew
coucou Lalu

g bien lu ton message et je n'ai rien de plus constructif que les autres à t'apporter (souffles, ya la vie avant la p1....).
Néanmoins je te conseille de te prendre une semaine de pause , puisque tu as abandonné (ms va qd mm en cours), revises moins ou juste 4h par jour du genre 14h/18h si t'es en depart 1 comme moi.
Après sans être pessimiste tout P1 a sa période "je l'aurai en 2 ans" mais en quoi l'an prochain ça irait mieux automatiquement? parce que chaque année c 50% de bizuth et 50% de carrés (à ce qu'a dit Defossez smilies ). Donc voilà t'as craqué ça se comprend ms je penses que tu referas la même chose l'an prochain. Donc demandes toi plutôt si c'est pas un problème de gestion du stress ou juste l'envie d'abandonner et de se trouver une raison( genre c sur que je l'aurai pas) d'aller en Mai au concours!Quand à cette envie de ne pas aller en Mai au concours: fortement déconseillé, c'est comme un blanc pr toi puis personne seras là pour te juger de quoi que ce soit, donc ai plus confiance en toi, continu de bosser et c'est un entrainement de plus à saisir.
Bon courage smilies
Top
trukiller
Jeune Carabine

Messages : 12
Enregistré : 17/08/2009
Posté le 04/03/2010 � 22:26 notnew
ya des colles en médecine? (comme en prépa?)

Non! juste 2 exams blancs : un en décembre et l'autre en avril.
Ils parlent des prépas médecines privées et plus ou moins chères qui organisent des colles, cours...... smilies
Top
Aqualune
Interne

Messages : 113
Enregistré : 08/03/2009
Posté le 04/03/2010 � 22:56 notnew
Chez nous y a des colles très souvent, ça dépend des facs ^^. Et c'est vrai que ça peut être anxiogène quand on est pas à jour dans le programme, mais dans ce cas au pire tu prends l'énoncé et la correction et tu la fais plus tard...

Bref, Lalu, ce que je veux te dire c'est que si tu veux continuer en médecine, il va falloir que tu trouves un moyen d'"égayer" ton quotidien sinon ça va pas le faire (et tu vas gâcher tes chances en plus) et à mon humble avis, c'est pas en refaisant la même chose l'an prochain que ça va changer. Perso, je te conseillerais de garder un exutoire, une activité sportive, artistique ou culturelle, mais surtout de te trouver un bon groupe de travail, d'aller à la BU avec des gens... Bref, de t'entourer de personnes qui seront là pour te rebooster et te faire garder la tête hors de l'eau. Sérieusement, je comprends que tu puisses péter les plombs toute seule (même si y ta mère mais bon, elle est pas en P1 ^^).
_____
Aqualune
Top
jappi
Chef des sévices

Messages : 371
Enregistré : 25/08/2009
Posté le 04/03/2010 � 23:07 notnew
Perso, je te conseillerais de garder un exutoire, une activité sportive, artistique ou culturelle, mais surtout de te trouver un bon groupe de travail, d'aller à la BU avec des gens...

Et surtout des gens motivés pour bosser, parce que sinon ça risque de ne pas le faire!!
_____
5 AHU Lyon
Top
Silvine
Altesse Sérénissime

Messages : 4784
Enregistré : 27/04/2008

certification
Vie réelle
Laura Ruesche
Pays : France
Domaine : Pharmacie
Niveau : Pharmacien
Fac : RENNES
Posté le 06/03/2010 � 15:39 notnew
Donc voilà t'as craqué ça se comprend ms je penses que tu referas la même chose l'an prochain

Je ne suis pas d'accord.
Pendant ma première P1, j'ai vécu exactement la même chose que toi, Lalu. La peur de mal faire, de ne pas faire assez, de ne pas y arriver qui te paralyse au point que tu n'arrives plus à rien faire au final. En redoublant, j'ai un peu changé mes fréquentations, avec une amie on a formé un binôme studieux, on se plaignait souvent de ce %*µ$£! de concours mais à deux c'était moins dur. J'ai aussi changé mes méthodes de travail et banni mes chers "bilans" affreusement chronophages. Finalement comme tu peux le voir, je suis toujours là. Mon amie n'a pas eu son concours, mais elle avait une bonne moyenne et n'a eu aucun mal à se réorienter vers l'ingeniérie de la Santé, domaine dans lequel elle s'épanouit.
Même si je mentirai en disant que le moral a toujours été bon pendant ma seconde P1, c'était plus simple.
Et je ne crois pas que de te dire que "la pression de la dernière chance" va t'aider, t'aidera réellement.
Dis toi que, bon bah oui pour cette année c'est cramé pour obtenir le precieux césame (déja c'est un grand pas de l'admettre), mais que tout ce que tu continues à apprendre ou essayer d'apprendre maintenant, c'est ça de fait pour l'an prochain.
Bref vois le verre à moitié plein et non à moitié vide !
_____
Administratrice forum. Responsable communication SAIPR 2016
___________________________________________________________
"On est tous le con de quelqu'un."
Top
Lalu
Jeune Carabine

Messages : 13
Enregistré : 02/02/2010
Posté le 06/03/2010 � 18:48 puis édité 1 fois notnew
Merci Silvine, ton témoignage me rassure énormément. Parce que c'est vrai qu'en prenant du recul, je me suis rendue compte que j'avais beaucoup avancé cette année (verre à moitié plein !) : méthode de travail (je savais pas trop comment m'y prendre en début d'année), acceptation du fait que "je ne saurais pas tout", le fait dede savoir qu'on n'est pas seul à déprimer même si c'est à des degrés différents (à 2 mois du concours les langues se délient un peu..), connaissance un peu des profs et ce qu'ils posent au concours...
Pour m'entourer, je pense que j'irais davantage à la BU pour voir d'autres gens travailler (ça "motive inconsciemment" ), et pour un binôme je verrais suivant les personnes que je connais de cette année suivant qui passe et qui passent pas.

Merci en tout cas de m'avoir permis d'avancer et d'accepter un peu mieux la situation pour appréhender un peu mieux la fin d'année.
Top
Romain LN
Ministre de la Santé

Messages : 1826
Enregistré : 14/12/2006
Posté le 07/03/2010 � 14:15 notnew
Tu sais, les autres P1 sont comme toi, ils ont des hauts et des bas, des jours avec ou sans, bref c'est la vie de la P1 et tout le monde le sait. Je ne crois pas qu'il faut que tu penses que si tu en parle à un(e) P1 il(elle) va tout de suite se dire "chouette, une place!". Le simple fait d'en parler peut te faire un bien fou.

Après je dis ça, mais en bizuth j'étais trop fier pour avouer à mes collègues P1 quand ça n'allait pas. Heureusement j'avais mes amis hors médecine et le directeur de ma prépa qui m'a beaucoup aidé pour relever la tête et remettre sur pied une stratégie pour gagner.
Lors de mon redoublement j'étais dans un groupe de 20 carrés et on soutenais tous ensembles, jamais en se tirait dans les pattes, quand y en avait un qui n'avait pas la forme, on le soutenais tous ensemble. Au final, on est quasi tous passés et personnes n'a pris la place d'un autre smilies

Dans tous les cas, parle, c'est le meilleur remède.
_____
Gentil Modérateur
"Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloges flatteurs." Beaumarchais
Top
Ezpeg
Bizut (futur carré)

Messages : 6
Enregistré : 15/07/2009
Posté le 28/03/2010 � 14:19 notnew
J'ai le même problème que Lalu.
Je suis primant et depuis que j'ai eu les résultats (400e/1200) j'ai vraiment pris un gros coup de tatane dans les chicots... J'ai l'impression d'avoir tout donné et au final de voir que mon travail n'a pas payé du tout...smiliesJ'ai loupé une matière (SHS smilies) et voilà le résultat!
J'ai envie de continuer à bosser de remonter des places pour me prouver que je suis capable de faire de bonnes choses, pour préparer mon redoublement mais je suis tout le temps fatigué, lassé, je lis mes cours et je retiens rien... en plus la réforme de la L1 ça me fout la trouille, même si il y a des matières qui ne vont pas fondamentalement changer (histo, anat, embryo, physio...)
Comment avez vous fait pour tenir jusqu'au bout ?
Je veux bosser mais je manque serieusement de motivation...
Merci de votre aide.
_____
En septembre . . .
Top
Soter
Bizute (future carrée)

Messages : 5
Enregistré : 28/03/2010
Posté le 28/03/2010 � 17:09 notnew
Salut Lalu.
Apparemment depuis ton premier post tu as déjà confié tes peurs à ta mère et c'est déjà bien mais si jamais tu te sens de plus en plus mal surtout ne reste pas seule, c'est la pire des solutions (comme l'ont déjà dit certains)..
J'ai moi même souffert pendant cette année surtout au 1er semestre : je ne pouvais plus aller en cours, j'ai commencé à réellement déprimer et je n'arrivais plus du tout à travailler, c'était un gros cercle vicieux. Mais j'ai eu la chance d'avoir des proches compréhensifs et j'ai pu en parler assez rapidement, ce qui n'a pas tout résolu mais sans eux ça aurait été la cata.. Trouves toi une personne sur qui tu pourras compter dans n'importe quelle situation, j'insiste vraiment comme les autres ont pu le faire aussi(désolé smilies) mais si jamais un jour t'as un grosse grosse baisse de moral qui peut mal tourner (comme au début du mois) en parler rapidement à quelqu'un de confiance serait un soulagement pour toi. Et les gens qui auront derrière la tête que ça fait une place en plus, tu peux les éliminer de ton esprit direct parce que oui c'est un concours mais un peu d'humanité n'est pas de trop pour cette année !
Et certes les baisses de régime arrivent à tout les p1 etc. mais ne pense pas qu'à cause de ça, ce qui t'arrive est "normal", en plus quand le moral est au plus bas s'entendre dire que ce qu'on a, est vécu par tout le monde, c'est pas entièrement vrai, et ça fait pas forcément du bien.

Pour l'histoire du concours, dès que les cours sont finis tu pourrais peut être, et prendre du temps pour toi, et travailler. En tout cas si tu penses ne pas l'avoir du tout ça pourrait être un bon compromis car ton boulot serait bien plus efficace si tu arrives à bien te distraire à côté et à rester concentrée pendant les heures de travail. Parce que si tu ne passes pas le concours, tu le regretteras peut être.. Et en plus si tu y vas "détendue" et malgré tout un minimum préparée tu auras sûrement une bonne surprise (des places gagnéessmilies) ce qui te remontera le moral et te boostera le moral pendant les vacances! En tout cas, ça te donnera confiance (le fait d'avoir progressé) et tu repartira plus confiante l'année suivante smilies

Je te souhaite d'aller mieux et bon courage pour la suite!!
Top
Lalu
Jeune Carabine

Messages : 13
Enregistré : 02/02/2010
Posté le 31/03/2010 � 10:04 notnew
Merci Soter.

En fait, avec un peu de recul, je me rends compte que j'ai fait pas mal d'erreurs. Dont justement celle que tu évoques de me dire "c'est normal, c'est tous les p1" ce qui a fait que je n'en ai parlé à personne (du coup je me suis engluée dans un cercle vicieux, et à partir de là je suis tombée de plus en plus bas, toujours sans en parler à personne).

Depuis, j'ai adopté une autre attitude : les choses que je fais, je les fais bien ; comme ça même si je rate la colle ou autre, ben, je suis évidemment déçue, blasée etc. mais je peux malgré tout me raccrocher au fait que j'ai bossé correctement et que de toute façon si je ne l'avais pas fait j'aurais encore plus raté la colle.

Du coup, dans cette optique, je pense aller au concours (en fait je ne me vois pas ne pas y aller de toute façon) mais ne pas bosser certaines matières pour bosser bien les autres. Pour limiter un peu la casse, mais surtout me sentir bien : certaines matières je les raterai parce que je saurais que je les aurais pas travaillé et pour les autres advienne que pourra mais au moins je saurais que j'aurais donné le maximum. Parce que vu que je suis hyper perfectionniste, tout faire à peu près en espérant que le reste tombe pas, déjà c'est pas très réaliste et en plus je vais être trop mal du fait de pas avoir réviser ça en physio, ça en anat, etc.

Je pense aussi travailler un peu pendant les vacances comme tu me le conseille Soter. Je me prendrais un peu de temps pour aller mieux à la fin du concours, partir en vacances pour 'oublier', me reposer, resortir. Et après, retravailler (en forcément moins intensif que pdt la p1 parce que sinon je vais droit au craquage complet dès la rentrée) pour faire les matières que je n'aurais pas du tout vu pour le concours.

Par contre, pour le deuxième quad je pourrais pas gagner ou perdre des places parce que dans ma fac, on a pas les résultats à mi-parcours donc ce sera tout en même temps après les 2 parties de concours : soit on est reçu soit pas.

En tout cas merci d'avoir pris le temps de m'écrire ce long message avec tes conseils smilies
Top
Olympias
Interne

Messages : 94
Enregistré : 11/12/2004
Posté le 05/04/2010 � 15:44 notnew
Je suis plus ou moins dans le même cas que toi.
Dès que j'ai commencé à vraiment ne plus m'en sortir (mi novembre), je suis entrée dans la spirale infernale, au lieu de travailler davantage/mieux/de revoir ce qui n'allait pas, j'ai totalement plongé.

A un mois du concours j'ai fait un total breakdown (je suis rentrée chez mes parents, je passais mon temps roulé en boule chez moi à pleurer, du mal à me nourir, idées suicidaires etc.. paas la peine de dire que je n'ai pas travaillé) on m'a proposé de voir un psychiatre et ça m'a fait vraiment peur donc je me suis ressaisie (plus ou moins).

Lors des résultats j'ai fait 2 TS et finalement je me fais suivre parce une psychiatre...qui me déconseille fortement de re tenter la P1.

Or, je veux réellement être médecin. Avec la psy et mes parents onous avons décidé qu'il me serait plusp rofitable de prendre une année "sabbatique" mais je ne sais pas quoi faire concernant mon avenir. Bien sur il y a d'autres études qui me plaisant (enfin uniquement les Relations Internationales mais à long terme, je préfère souffrir pendant 7 ans d'études puis vraiment m'éclater dans mon travail plutot que m'amuser pendant 4 ans de undergraduate studies)).

Je suis bilingue donc je pense à partir aux UK ou aux USA voir même Canada ou alors retenter la L1 mais pas cette année.. Ma psychiatre a très peur que je pète vraiment un plomb et que je ne me rate pas la 3ème fois et moi je ne sais paas vraiment si je pourrais survivre auxc systèeme éducatif français ou si une bonne thérapie d'un an pourra m'aider à mieux appréhender une nouvelle année..

Si quelqu'un a djà vécu ça ou pris une pause entre ses 2 années de P1 j'aimerais vraiment avoir des infos parce que je n 'abandonnerais pas médecine smilies

Merci d'avance!
Top
Aller en haut • 44 réponses • 3 pages • 1 2 3
livreslivrescontactspublicationstwitter