logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

[France] Concours B : réellement faisable pour les étudiants ?

Aller en bas • 32 r�ponses • 2 pages • 1 2
vétopassion
Nain-terne

Messages : 121
Enregistré : 25/10/2005
Posté le 25/11/2005 � 20:08 notnew
Bonjour!
Je me suis rendu compte d'un probléme au sujet du concours B.
Beauop de gens qui ont fait une, voir deux années de prépa véto sans succés se tourne vers ce concours,normalement ouvert aux titulaires de deux années de licences BCST.
Eux,avec leur année d'étude intense, on déjà vu une bonne partie du programme de cette licence, et arrive bein sur en tête d'amphis. Et sont donc selectioné pour préparer le concours (20 à 40 éleves par fac qui prépare ce concours environ )
Résultats, les malheureuix étudiants, qui sortent du BAC, se retrouve, derriére eux ! Finalementy le concours B, deviens un receuil d'anciens éleves de prépas!
Sans vouloir me montrer égoïste, ne pourrais t-on pas faire un concours B divisé en 2, avec d'une par ces éleves sortant de prépa et les autres? Il existe bien 3 concours A différents, pourquoi pas un concours B1 et B2 ?


[Edité le 17/01/06 par Choupidoo]
_____
Naitre c'est vivre,
vivre c'est aimer,
aimer c'est souffrir,
souffrir c'est mourir, alors pourquoi naître ?
Top
Vidalman
Chef des sévices

Messages : 375
Enregistré : 21/12/2003
Posté le 25/11/2005 � 21:59 notnew

C'est vrai, je suis d'accord, souvent le Concours B devient un refuge pour les anciens élèves de prépa. A la fois, je pense que c'est normal, il retente leurs chances.
Mais bon... chacun doit avoir sa chance, tu as raison, et c'est un peu injuste.

Ce qui me choque d'autant plus, c'est que c'est un concours d'Etat ouvert aux titulaires d'un DEUG SV et que seules quelques facs de bio ont des sections de préparation aux concours et d'autres non. Quelle superbe égalité sur l'ensemble du territoire français ! N'est-ce pas ???
De surcroît, les quelques facs de bio (Nantes, Orsay, Paris VI, Paris VII) qui possèdent en 2ème année une section de préparation au Concours B font une sélection et ne retiennent, comme tu l'as dit, qu'entre 20 et 40 étudiants. Là aussi, quelle égalité ! L'enseignement de la fac, contrairement aux prépas, n'est-il pas ouvert à chaque étudiant, quelque soit son parcours antérieur ???

Bref, je propose que le Ministère impose à chaque fac de bio d'ouvrir une section de préparation au Concours B accessible à tous les étudiants. smilies Comme cela, les jurys ne pourront plus se plaindre (il n'y a qu'à lire les rapports et les statistiques des Concours B...)que les étudiants sont mal préparés et que les admis proviennent toujours des mêmes facs de bio. smilies
Qu'en pensez-vous ???
_____
- "Qu'est-ce qu'optimisme ?" demanda Cacambo,
- "Hélas ! répondit Candide, c'est la rage de soutenir que tout est bien quand on est mal" (Voltaire).

Top
Xela
Interne

Messages : 110
Enregistré : 29/07/2005
Posté le 26/11/2005 � 16:45 notnew
Les personnes qui sont passées par la prépa ont totalement le droit de retenter leur chance. Par ailleurs, le niveau du concours doit être le même, il n'y a pas de favoritisme. Un étudiant de bon niveau et qui n'est pas passé par la prépa a autant de chances que les autres d'intégrer une ENV, il faut bosser c'est tout.
_____
"C'est une chose extraordinaire que toute la philosophie consiste dans ces trois mots : je m'en fous" Montesquieu


Top
jessie
Sexterne (diplomée secrétariat médical)

Messages : 58
Enregistré : 02/03/2002
Posté le 10/12/2005 � 19:22 notnew
C'est vrai que ça serait une bonne idée. A orsay, cette année il y'a plus d'anciens prépas que d'étudiants venant de L1 BCST !! Et puis il faut ajouter aussi que les 3ème année de licence peuvent aussi retenter le concours (s'ils n'ont pas fait 2 ans de prépa derrière), donc au final, les L2 sans prépas ont une chance infime de pouvoir avoir ce concours la 1ère fois, c'est arrivé seulement il y'a 2 ans, et il est arrivé 38è (soit dernier).
Je comprends en mm temps que les prépas veulent retenter leur chance mais je pense aussi qu'on devrait en accepter un peu moins, parce que on accepte peu d'étudiants de la fac et bcp de prépas dans cette préparation parallèle, alors que le contraire devrait être plus juste...
_____
Moi...


Top
Xela
Interne

Messages : 110
Enregistré : 29/07/2005
Posté le 11/12/2005 � 16:26 notnew
Le souci, c'est que si tu ouvres à tout le monde des sections de préparation, il y aura tellement d'étudiants que l'encadrement sera inexistant...
Le mieux finalement serait de faire comme en médecine, un concours au bout de la première année, sans sélection préalable... mais il faut alors changer tout un état d'esprit (grande école oblige!) et on est pas prêt d'y parvenir!
_____
"C'est une chose extraordinaire que toute la philosophie consiste dans ces trois mots : je m'en fous" Montesquieu


Top
Vidalman
Chef des sévices

Messages : 375
Enregistré : 21/12/2003
Posté le 11/12/2005 � 19:18 notnew

Personnellement, je suis d'accord pour une sorte de "P1 Véto" ouverte à tous avec le bac. Et un concours en fin d'année avec un NC. Le système serait donc plus égalitaire.

Mais il faudrait changer les ENV en Facultés de médecine vétérinaire... Comme c'est le cas en Belgique.
Le système français serait-il prêt à changer ?
_____
- "Qu'est-ce qu'optimisme ?" demanda Cacambo,
- "Hélas ! répondit Candide, c'est la rage de soutenir que tout est bien quand on est mal" (Voltaire).

Top
Monaco
Ministre de la Santé

Messages : 1091
Enregistré : 09/05/2005
Posté le 19/02/2006 � 14:16 notnew

Personnellement, je suis d'accord pour une sorte de "P1 Véto" ouverte à tous avec le bac. Et un concours en fin d'année avec un NC. Le système serait donc plus égalitaire.

Mais il faudrait changer les ENV en Facultés de médecine vétérinaire... Comme c'est le cas en Belgique.
Le système français serait-il prêt à changer ?

là j'adhere à 100 % .. à quand une fac vétérinaire selectionnant apres une sorte de P1 des étudiants admis sans restriction ( pas de dossier ..) et sans la pesanteur de la prépa avec ses kholles, les matieres débiles de selection ( optique, thermo,chimie géné, français, maths ) ses controles, et un concours archaique d'un autre siècle !!!!
_____
Chirurgien-Dentiste depuis 2012
New-York University Orthodontic program 2014
Top
Vidalman
Chef des sévices

Messages : 375
Enregistré : 21/12/2003
Posté le 21/02/2006 � 10:00 notnew

Monaco je partage à 100% ton avis !

Quelle inégalité entre Médecine et Véto !
En Médecine, tout le monde peut s'inscrire en P1, quelque soient son bac, ses études, son parcours professionnel antérieur... Alors qu'en Véto, il faut avoir fait un bac S avec mention si possible pour pouvoir intégrer et d'excellents résultats en première et en terminale pour faire une prépa qui prépare comme tu l'as dit à un concours archaïque et d'un autre temps qui mériterait bien d'être dépoussiéré...
Tout çà pour des raisons de terminologie et de sémantique : parce que Médecine ce sont des FACS, et Véto des ECOLES.

C'est pour cela que je suis pour une sorte de "P1 Véto" accessible à tous : tous les bacs, tous les âges, tous les parcours professionnels seraient acceptés. Et un concours avec un NC en fin d'année fixerait le nombre d'étudiants qui pourraient continuer leurs études en médecine vétérinaire.

Mais bon avant d'en arriver là (et je ne sais pas si on n'y arrivera un jour), il faudrait réformer le concours actuel :
- A la limite, conserver une épreuve de Français intelligente avec une épreuve permettant de tester les capacités de synthèse, rigueur, argumentation et raisonnement des candidats.
- Pour les matières scientifiques : seule la Biologie sous toutes ses formes (animale, végétale, botanique, cellulaire, moléculaire, génétique) et la Chimie (surtout la biochimie) sont indispensables. Franchement, l'atomistique, les orbitales, la thermodynamique à haute dose et haut niveau, çà ne me paraît pas primordial : on ne veut pas être ingénieur chimiste mais véto ! Pour les Maths, il faut se limiter à l'utile c'est-à-dire les biostatistiques et les probabilités. Pire encore pour la physique : quand on voit la place de l'optique (1/3 du programme), on se demande si le concours ne va pas déboucher sur un poste de technicien photo chez kodak ou sur un emploi d'opticien-lunetier !
_____
- "Qu'est-ce qu'optimisme ?" demanda Cacambo,
- "Hélas ! répondit Candide, c'est la rage de soutenir que tout est bien quand on est mal" (Voltaire).

Top
Vidalman
Chef des sévices

Messages : 375
Enregistré : 21/12/2003
Posté le 21/02/2006 � 11:44 notnew

Pour compléter ma réflexion menée ci-dessus, je tiens à aborder trois autres points :

- Tout d'abord, je voudrai parler de la Géographie. Je sais qu'il y a une épreuve de Géo à l'oral et très peu coefficientée du concours A. C'est vraiment dommage car je pense que la Géographie, si les programmes sont bien définis et bien pensés est une matière primordiale. Il faut absolument enseigner aux futurs vétos l'importance du milieu en agriculture (pédologie, climatologie, hydrologie), les dynamiques des espaces ruraux, les mutations des espaces agricoles, les politiques agricoles françaises et de l'Union européenne, la crise de certains secteurs de l'agriculture et de l'élevage, les difficultés du monde agricole, les modes de gestion, d'analyse et de conduites des exploitations agricoles... L'enseignement de la Géographie me semble indispensable à la compréhension d'un certains nombres de phénomènes. Mon père qui est juge à la SCC a plusieurs amis vétos et tous lui disent que les jeunes vétos sont complétement désemparés face aux problèmes et aux évolutions que connaît le monde agricole. Et tous s'accordent à dire, qu'une bonne formation en Géographie et en Sciences sociales leur permettrait de mieux appréhender leurs relations avec les éleveurs, voire même de faciliter leur indispensable collaboration. Bon, c'est sûr vous me répondrez, la plupart des vétos ne s'oriente pas vers la pratique rurale...

- Deuxième point : les prépas BCPST-Véto. Depuis que les prépas agro et véto ont fusionné en deux ans, on se retrouve avec des disciplines dont la moitié des programmes ne servent strictement à rien pour suivre une scolarité en ENV. Ne faudrait-il pas revenir en arrière : revenir à des prépas véto en un ? Faire directement un concours niveau bac quittent à étoffer ensuite la durée des études en ENV ? Ou bien comme je l'ai déjà suggéré faire une "P1 véto" accessible à tous ?

- Dernier point, pourquoi ne pas faire remonter nos doléances et nos propositions de réformes aux services des concours véto du Ministère de l'Agriculture ?

Bref, le débat est ouvert... Dîtes moi ce que vous en pensez ! smilies
_____
- "Qu'est-ce qu'optimisme ?" demanda Cacambo,
- "Hélas ! répondit Candide, c'est la rage de soutenir que tout est bien quand on est mal" (Voltaire).

Top
Camille B.
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 1282
Enregistré : 11/01/2003
Posté le 25/02/2006 � 17:07 notnew
Désolée de ne pas apporter une très grande contribution à cette discussion, mais le système P1 est loin d'être très marrant : certes le programme y serait plus adapté (pas de tronc commun avec les futurs agros) mais se retrouver dans un amphi de 600 personnes où tu n'es qu'un point dans la masse, avec des séances de TD bidons (car encadrer une masse pareille d'étudiants c'est chaud), je vous assure que ce n'est pas rigolo du tout ! Enfin, je ne connais pas vos parcours respectifs donc peut-être que vous aussi vous connaissez déjà ça.
Je ne m'amuserai pas à comparer plus amplement le système fac PCEM1/PCEP1 et le système CPGE car, ayant une soeur en prépa MP et en en parlant régulièrement, je sais que c'est un débat totalement stérile.

Deuxième remarque : avec l'ancienne prépa véto, vous perdiez vraiment un an si vous échouiez, là vous pouvez retenter par la fac ou profiter des admissibilités et admissions dans des écoles bio-agro.
Quant à l'inégalité entre les facs, ben ça je m'en prends plein les dents en ce moment donc je vais pas cracher sur votre remarque !

[Edité le 25/02/06 par Camille06-Bibi]

[Edité le 25/02/06 par Camille06-Bibi]

[Edité le 26/02/06 par Camille06-Bibi]
_____
en dernière année :)
Top
Vidalman
Chef des sévices

Messages : 375
Enregistré : 21/12/2003
Posté le 25/02/2006 � 18:22 notnew

Merci pour ta contribution au débat !

C'est clair que la P1 (Médecine ou Pharma) est une année difficile à la fois physiquement et intellectuellement et où il faut tenir le choc. Certains de mes amis suivent actuellement une P1 à Marseille : 4 amphis remplis à bloc, répartis sur deux sites différents. Il n'y a que des cours magistraux, aucun encadrement des étudiants n'est possible (donc pas d'enseignements en groupes restreints). Ils sont 3500 étudiants pour un NC d'environ 310 places. Les profs les traitent comme du bétail. Ils vendent leurs polycops, les lisent en cours et surtout n'expliquent rien. Quelle belle vision de l'enseignement supérieur ! En plus, le concours porte sur des QCM dont les items sont parfois si litigieux que même les profs s'y cassent les dents ! En plus, l'entraînement au concours (faute d'encadrement) est si minable que la plus grande partie des étudiants prennent des écuries c'est-à-dire des écoles privées très chères qui, en plus des cours à la fac, les préparent aux QCM.

Mais l'avantage en P1 médecine, c'est que tu commences dès la première année à te familiariser avec les disciplines médicales (anatomie, histologie, embryologie, physiologie...) contrairement à la prépa BCPST qui reste pendant deux ans trop généraliste.

Ma vision de la P1 n'est pas du tout idyllique. Mais elle a un autre avantage : tous les bacheliers, quelques soient leurs âges ou leurs bacs peuvent y accéder et au moins tenter leurs chances.

En véto, c'est tout le contraire. Il faut avoir un excellent dossier scolaire au lycée pour intégrer une prépa côtée. Puis, faire en prépa un programme dont la moitié des connaissances ne servent à rien pour ensuite suivre une scolarité en école vétérinaire si on réussit le concours. Là, à l'inverse des prépas, l'encadrement se fait à outrance et c'est parfois trop car on n'apprend pas ce qu'est l'autonomie. En plus, si tu décides de reprendre des études sur le tard, pour véto c'est plus difficile car dans la plupart des cas si tu ne fais pas la prépa directement à 18 ans après le bac, c'est foutu pour toi ! Voilà où est l'injustice selon moi entre médecine et véto...

Bon, certes il y a des points positifs : comme tu l'as dit, ceux qui ne réussissent pas le concours véto à l'issue des deux années de prépa peuvent toujours réussir d'autres concours : agro, école supérieure de bio... ou bien continuer leur scolarité à la fac.

C'est pour cela que je propose une sorte de "P1 véto" où chaque bachelier, peu importe son bac, peu importe son âge pourrait s'inscrire. Ainsi, on pourrait attaquer directement des disciplines propres à la médecine vétérinaire (chose qui ne se fait pas en prépa !) Mais il faudrait là aussi développer les passerelles et les équivalences entre les filières à la fin de l'année pour les "reçus-collés" au concours. Avec le système du LMD qui tarde à se mettre en place en France, on pourrait largement le faire. Certains pays comme la Belgique ont bien des facultés (et non des écoles) de médecine vétérinaire.

Bref, c'est moins point de vue, et le débat reste ouvert, n'hésitez pas à y participer !
Alors que faire pour REFORMER les études de véto ?
_____
- "Qu'est-ce qu'optimisme ?" demanda Cacambo,
- "Hélas ! répondit Candide, c'est la rage de soutenir que tout est bien quand on est mal" (Voltaire).

Top
Camille B.
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 1282
Enregistré : 11/01/2003
Posté le 25/02/2006 � 23:56 notnew
Il faut former un certain nombre de vétos par an, ne pas dépasser des quotas, et vue la popularité de la chose je pense que ça ferait un numerus faible par rapport à un nombre d'inscrits très important donc, système semblable à celui que tu as fort bien décrit (enfin c'est exactement comme ça que je l'ai perçu !)

De plus ququ'un qui peut réussir dans un système de P1 aurait été largement capable de réussir en TS s'il s'en était donné la peine (à moins qu'il soit un méga boulet en matières littéraires et/ou en maths à la limite...)

En ce qui concerne les études sur le tard, là c'est vrai c'est gênant, mais bon il reste toujours le système des concours passerelle pour toutes les écoles accessibles après les CPGE (dont votre concours B dont c'était ici le sujet initial), et dont par ailleurs je maudis gentiment la très forte sélectivité puisque j'ai peur d'en être victime d'ici peu ! voilà smilies
_____
en dernière année :)
Top
Vidalman
Chef des sévices

Messages : 375
Enregistré : 21/12/2003
Posté le 26/02/2006 � 13:44 notnew

C'est clair, la sélectivité du concours B fait peur, d'autant plus que je me demande si en fac de Bio on est bien préparé...

Puis, je propose d'équilibrer les places mises à chacun des concours d'accès (A,B,C,D)aux ENV.

Autre proposition : pourquoi ne pas intégrer un NC Véto dans la P1 traditionnelle ?
Après tout, il existe bien déjà un NC Médecine, un NC Odonto, un NC Sage-Femme, un NC Kiné, un NC Ergo, un NC Manip radio et bientôt même on parle d'y mettre le NC Pharma !
De toutes les façons, les candidats véto "auraient toutes leur place" dans cette P1 qui est devenue "générale" puisque vétérinaire est plus que jamais une profession médicale et de santé : en médecine animale bien sûr mais aussi en médecine humaine. En effet, le contexte actuel et les évènements de ces dernières années nous montrent que les vétos jouent un grand rôle dans la santé humaine : épidémiologie, bactériologie, parasitologie, prévention sanitaire, surveillance des élevages et des abattoirs, hygiène et sécurité dans les industries agro-alimentaires, contrôle de la filière élevage de la production à la consommation...
Je pense honnêtement que ce serait une piste à explorer que d'intégrer les candidats vétos en P1.
_____
- "Qu'est-ce qu'optimisme ?" demanda Cacambo,
- "Hélas ! répondit Candide, c'est la rage de soutenir que tout est bien quand on est mal" (Voltaire).

Top
KaraBin
Ministre de la Santé

Messages : 1272
Enregistré : 09/09/2003
Posté le 26/02/2006 � 14:22 notnew

Mais l'avantage en P1 médecine, c'est que tu commences dès la première année à te familiariser avec les disciplines médicales (anatomie, histologie, embryologie, physiologie...) contrairement à la prépa BCPST qui reste pendant deux ans trop généraliste.

mouais enfin en P1 on a également de la chimie orga de l'atomistique de la thermo, toutes ces matières qui ont l'air de te souler mais que je ne trouve pas completement inutiles pour des futurs professionnels de la santé.
_____
"ici c'est comme dans une course à la fois sprint et marathon"


Top
Vidalman
Chef des sévices

Messages : 375
Enregistré : 21/12/2003
Posté le 26/02/2006 � 14:35 notnew

Je précise : l'atomistique, les orbitales, la chimie organique, la thermodynamique... C'est indispensable bien sûr pour comprendre tout un tas de réaction chimiques et biochimiques des êtres vivants.

Ce que je reproche, c'est la manière dont elles sont enseignées : cours magistraux trop détaillés, peu d'applications concrètes... Bref je pense qu'en P1 les bases suffisent amplement. Pas besoin d'ingurgiter des pavés, c'est stérile et desséchant !
Puis, dans les années supérieures, on reprend les bases de la chimie pour comprendre les phénomènes biochimiques et métaboliques des êtres vivants.
_____
- "Qu'est-ce qu'optimisme ?" demanda Cacambo,
- "Hélas ! répondit Candide, c'est la rage de soutenir que tout est bien quand on est mal" (Voltaire).

Top
Monaco
Ministre de la Santé

Messages : 1091
Enregistré : 09/05/2005
Posté le 26/02/2006 � 15:02 notnew
si je peux répondre...

j'ai moi meme fait 2 ans de prépa véto ou j'ai échoué et 2 P1 que j'ai réussie, et je peux vous dire que ça n'a absolument rien à voir... En prépa véto on subit la contrainte d'un environnement tres tres scolaire avec une difficulté au niveau théorique incroyable ( en chimie, physique, maths..) . en parallèle on subit un stress permanent puisqu'on doit passer à l'oral pendant 20 minutes chaque semaine devant ses professeurs sur des questions de cours avec des demonstrations abstraites à faire en électrostatique par exemple. On a aussi des devoirs toute l'année ou tu te prend un coup sur le crane à chaque remise des copies... enfin le concours est double : un écrit avec 30 % de pris et un grand oral à paris qui en écremme encore plus des trois quarts... et puis quand j'ai passé le concours on ne pouvait que présenter l'entrer aux ENV... si vous foiriez, rien que dalle pas d'équivalence...
Bref désolé pour les étudiants en P1 mais ça n'a rien à voir ... quand je suis arrivé à ma premiere P1 je me suis senti super bien et pour moi ce qu'on faisait c'était enfin du concret ( d'ailleurs la premiere année j'ai rien foutu, j'ai décompressé... ), il y avait enfin des gens normaux, pas des types selectionnées sur dossier pres à résoudre des équations du 4eme degré ! et puis franchement la pression est inexistante, tu travailles pour toi et tu te donnes toi seul les moyens te ta réussite !
Non vraiment la prépa véto à coté c'est un bagne et je pèse mes mots.. ( d'ailleurs 2 ans avant mon arrivée en prépa un type s'était défénestré ... ça donne le ton ! )

encore un truc pour ceux qui disent que ce qu'on fait en P1 c'est abstrait et inutile... je leur conseille de chercher les programmes de la prépa véto et je pense que vous hallucinerez..car au delà de la quantité astronomique de chapitres copiés aux MPSI et PCSI tout est démontré, mathématisé et bien sur il faut etre capable de refaire les demonstrations... Quand je suis arrivé en P1 c'était marrant, on vous balance une formule et on vous dit de l'appliquer, bref le bonheur !!!


[Edité le 26/02/06 par Monaco]

[Edité le 26/02/06 par Monaco]
_____
Chirurgien-Dentiste depuis 2012
New-York University Orthodontic program 2014
Top
Vidalman
Chef des sévices

Messages : 375
Enregistré : 21/12/2003
Posté le 26/02/2006 � 15:15 notnew

Merci pour ton témoignage Monaco !

Comme tu le dis donc, la prépa véto c'est du théorique à l'extrême en Physique, Chimie, Maths et une pression incroyable. C'est ce que tout le monde dit ! Quel gâchis de sélectionner sur des programmes aussi théoriques !

Ne serais-tu donc pas favorable à une sorte de "P1 Véto" ou bien alors à intégrer un NC Véto dans la P1 Médecine comme il y existe déjà un NC Médecine, un NC Odonto, un NC Sage-Femme, un NC Kiné, un NC Ergo, un NC Manip radio et bientôt même un NC Orthophoniste, orthoptiste et Pharmacie !

Après tout, comme je l'ai expliqué plus haut, les vétos auraient leur place en P1 car ce sont des spécialistes de la santé animale certes mais leur rôle sur la santé humaine est grandissant. L'actualité de ces dernières années nous le montre tous les jours...

Alors qu'en penses-tu ?
_____
- "Qu'est-ce qu'optimisme ?" demanda Cacambo,
- "Hélas ! répondit Candide, c'est la rage de soutenir que tout est bien quand on est mal" (Voltaire).

Top
Monaco
Ministre de la Santé

Messages : 1091
Enregistré : 09/05/2005
Posté le 26/02/2006 � 15:24 notnew
si tout à fait .. je serais moi personnelement pour la création d'une P1 avec un NC pour les vétos... néanmoins je pense qu'en France c'est irréalisable car à la différence des professions que tu cites médecin, chir-dentiste, pharma, SF etc etc l'inteligencia vétérinaire semble tres attachée à sa formation au sein d'une grande école avec le prestige que cela comporte ( d'ailleurs il arrive que les vétos français formés en belgique soient simplement dénigrés par les français.. ). Par ailleurs je vais peut etre dire une bétise mais il me semble que les études vétos soient dependantes du ministere de l'agriculture et à mon sens cela suffirait à justifier leur coté à part ..
Bref c'est pour cela que je ne crois pas en une quelconque réforme, malgré tout ce qu'on pourra entreprendre ce qui importe les responsables c'est la fin du cursus et le nombre de vétos formés et non la façons dont ils integrent la voie de formation ...
_____
Chirurgien-Dentiste depuis 2012
New-York University Orthodontic program 2014
Top
DrMad
Interne

Messages : 143
Enregistré : 03/06/2004
Posté le 26/02/2006 � 15:37 notnew
l'inteligencia vétérinaire semble tres attachée à sa formation au sein d'une grande école avec le prestige que cela comporte ( d'ailleurs il arrive que les vétos français formés en belgique soient simplement dénigrés par les français.. ). Par ailleurs je vais peut etre dire une bétise mais il me semble que les études vétos soient dependantes du ministere de l'agriculture et à mon sens cela suffirait à justifier leur coté à part ..

vi vi vi & re oui... jsuis d'accord
et pour la prépa j'adhere aussi, j'ai fais un an de prépa (VT en 1 an seulement à l'epoque) et apres ca, mes deux premières années de VT en belgique c'était de la tarte smilies
et en belgique la première année de VT est commune avec médecine, c'est vrai à bxl où il y a moins de 20 etudiants par an, mais à Liège avec pas loin de 400 (à l'epoque toujours) il faut un amphi à part... à bruxelles j'ai eu des cours en commun avec medecine pendant mes trois premières années

[Edité le 26/02/06 par maunore]
_____
si la prof d'alimentation est relou, débranche la prise!
Top
Vidalman
Chef des sévices

Messages : 375
Enregistré : 21/12/2003
Posté le 26/02/2006 � 15:38 notnew

Tu as raison car malheureusement une sorte de "P1 Véto" n'est pas prête à voir le jour.
Je pense comme tu l'as dit que l'intelligencia des vétos est élitiste : elle ne raisonne qu'en terme de théorie, élitisme, classes préparatoires, grandes écoles...
Et en plus, comme tu l'as souligné les ENV dépendent du Ministère de l'agriculture, même si le Ministère de l'Education Nationale présente en théorie un certain droit de regard...
Bref, c'est dommage par un système aussi absurde et élitiste de priver des gens motivés pour être véto depuis toujours !
L'élitiste et la grosse tête de certains riquent de faire aller la France tout droit dans le mur, si ce n'est déjà fait...
_____
- "Qu'est-ce qu'optimisme ?" demanda Cacambo,
- "Hélas ! répondit Candide, c'est la rage de soutenir que tout est bien quand on est mal" (Voltaire).

Top
Vidalman
Chef des sévices

Messages : 375
Enregistré : 21/12/2003
Posté le 26/02/2006 � 15:47 notnew

Maunore, voilà encore un témoignage intéressant...
Pourquoi, la première année d'étude ne serait-elle pas commune entre véto et médecine comme c'est le cas en Belgique. Pourquoi les Français ne s'interrogent pas sur cette éventuelle solution ?
Il pourrait y avoir de nombreux cours en commun : biophysique, biochimie, biologie cellulaire, immunologie, épidémiologie, bactériologie, parasitologie, physiologie intégrative, embryologie, statistiques (et j'en oublie sûrement !)

Une petite proposition : pourquoi ne pas faire au sein du forum médecine vétérinaire une rubrique intitulée "réformer les études vétérinaires et leurs voies d'accès" ? On pourrait ensuite régulièrement faire une synthèse de nos doléances et l'envoyer au service des concours vétérinaires du Ministère ? Qu'en pensez-vous ?
Cela serait la seule façon de faire "bouger" cet archaïsme moyenageux triomphant...
_____
- "Qu'est-ce qu'optimisme ?" demanda Cacambo,
- "Hélas ! répondit Candide, c'est la rage de soutenir que tout est bien quand on est mal" (Voltaire).

Top
Aller en haut • 32 r�ponses • 2 pages • 1 2
livreslivrescontactspublicationstwitter