logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Statistique

Aller en bas • 5 réponses
poupoune
Bizut (futur carré)

Messages : 6
Enregistré : 18/02/2014
Posté le 11/03/2014 à 11:14 notnew
Bonjour à tous,

Voici une question d'un sujet de statistique.
Dans le cadre systématique des examens de medecine du travail, il est réalisé une mammographie à toutes les femmes de plus de 50 ans. On estime la sensibilité à 98%, la spécificité à 90%, dans le contexte pratique de réalisation de cet examen.
Quelles seraient les conséquences, en terme de dépistage, d'abaisser la limite d'âge à 40 ans. Répondez a cette question en tenant compte de la liaison cancer du sein-âge.

Mon hypothèse: plus l'âge augmente, plus il y a risque de cancer du sein. Donc si on abaisse l'âge a 40 ans, on risque de trouver beaucoup de faux négatif qui risquent de développer un cancer du sein plus tard. Donc diminution de la sensibilité?

Qu'en pensez vous?
Merci de m'aider.
Top
Ellipsis
Mme la Ministre de la Santé

Messages : 698
Enregistré : 26/06/2012

certification
Vie réelle
Solène Poncelet
Pays : France
Domaine : Médecine
Niveau : Interne en anesthésie-réa.
Fac : NANCY
Posté le 11/03/2014 à 12:14 notnew
J'ai un peu de mal à voir pourquoi il y aurait plus de faux négatifs… Il y a une proportions de vrais négatifs plus importante, c'est tout. Les frais d'un tel dépistage seraient trop importants face aux bénéfices réels.

Ce n'est pas parce qu'une personne a un dépistage négatif à 40 ans et positif à 50 ans que celui fait 10 ans plus tôt était un faux négatif… si ?
Top
poupoune
Bizut (futur carré)

Messages : 6
Enregistré : 18/02/2014
Posté le 11/03/2014 à 14:06 notnew
Merci pour vos réponses.


Ce n'est pas parce qu'une personne a un dépistage négatif à 40 ans et positif à 50 ans que celui fait 10 ans plus tôt était un faux négatif… si ?

C'est exactement ce que je me demande.
C'est à partir de ce raisonnement que je pensais que le nombre de faux négatifs augmentait.
Je ne pense pas que ce soit le cas.
Je suis d'accord pour les frais important.

Du coup la sensibilité et la spécificité varient dans quel sens?
Si le nombre de VN augmente, théoriquement le nombre de faux positifs diminue donc la spécificité augmente. (Sp= VN/(VN+FP))

Autre hypothèse:
Si on abaisse l'âge de dépistage, il y aura un plus grand nombre de personnes a dépister.
On peut croire que cela engendre plus de faux positifs étant donné que la technique n'est pas parfaite? Donc des femmes seront dépister + à tort.
Top
Le Joker
Ministre de la Santé

Messages : 807
Enregistré : 18/08/2010
Posté le 11/03/2014 à 14:33 notnew
Si tu diminues l'âge de dépistage l'incidence du KC diminue (et donc la prévalence avec).

Or la sensibilité et la spécificité sont indépendantes de la prévalence, du coup la se et la sp... ne changent pas???

(je suis loin d'être sur..)
_____
#PromoFiasco
Examen Cassant National 2017
Top
popstar60
Nain-terne

Messages : 90
Enregistré : 17/12/2005
Posté le 12/03/2014 à 10:54 notnew
Je suis d'accord avec Le Joker!

Sensibilité et spécificité d'un examen de dépistage sont indépendantes de la prévalence de la maladie que l'on souhaite dépister.

Alors certes à 40 ans la prévalence du cancer du sein est plus faible qu'à 50 ans, mais ça n'aura AUCUNE influence sur la sensibilité et la spécificité de la mammographie.

En revanche, ce n'est pas le cas de la valeur prédictive positive (VVP) et de la valeur prédictives négatives (VVN), qui elles varient avec la prévalence: quand la prévalence d'une pathologie augmente, VVP augmente et VVN diminue.
_____
Découvrez les Compagnons de l'Art Médiéval: www.compagnonsartmedieval.fr
Top
poupoune
Bizut (futur carré)

Messages : 6
Enregistré : 18/02/2014
Posté le 12/03/2014 à 12:36 notnew
Tout a fait d'accord avec le joker et popstar60
Je vous remercie beaucoup.
Top
Aller en haut • 5 réponses
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
IPrépha : la prépa au concours d'internat en pharmacie
Librairie Médicale Iprépha fonctionne sur le mode de concours blancs mensuels qui vous sont proposés ici d'avril à novembre.
Découvrir la prépa
Publicité
Dr Irène Frachon « Le Mediator® est un poison lent pour la pharmacovigilance française » Toutes les interviews
livreslivrescontactspublicationstwitter