logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Hésite à faire de la psychiatrie

Aller en bas • 3 réponses
hirondelle
Jeune Bizute

Messages : 1
Enregistré : 26/07/2007
Posté le 26/07/2007 à 12:13 notnew
Bonjour à tous ! Je suis en DCEM4, je suis classée dans les 3700 à l'ECN et mon coeur balance entre la médecine générale et la psychiatrie... J'aimerai rester si possible dans la région Rhône-Alpes (LYON ou St ETIENNE).
Je serai ravie d'obtenir des témoignages d'internes en psychiatrie dans les villes citées plus haut ou ailleurs. Merci
Top
gnome
Désagrégé de médecine

Messages : 222
Enregistré : 07/09/2004
Posté le 10/08/2007 à 22:45 notnew
J'ai fait le choix de psychiatrie face à médecine générale il y a 3 ans et je ne le regrette toujours pas.

Spécialité intéressante, variée pour peu qu'on accepte de s'y intéresser, offrant une prise en charge globale, avec une qualité de vie plutot conservée.

Si tu as des questions, je peux essayer de répondre. Pour ce qui est de la région rhone-alpes, désolé je connais mal...
Top
Zaz
Jeune Bizute

Messages : 4
Enregistré : 20/07/2007
Posté le 20/08/2007 à 22:28 notnew
salut,
petite question à Gnome: qu'est ce qui t'a fait choisir la psy plutôt que la médecine G?
Top
gnome
Désagrégé de médecine

Messages : 222
Enregistré : 07/09/2004
Posté le 21/08/2007 à 08:05 notnew
A l'époque, je me suis déjà dit que j'avais la possibilité de revenir en arrière (par le remords) si ça ne convenait pas.

Sinon, ce qui m'a fait choisir :

- le stage en psy d'externe qui s'est bien déroulé
- l'impression d'une grande richesse clinique (et donc d'une variété de la pratique), certes moins que la médecine générale mais quand même
- la possibilité de ne pas avoir à être "bon" dans toutes les spécialités, y compris celles que je gérais mal
- la qualité de vie
...

il y doit y avoir d'autres raisons mais déjà ça donne une idée.

Ce qui m'a fait hésiter, c'est :
- la perte de la pratique d'une partie des connaissances (mais c'est inhérent aux spécialités et finalement les pb sont intriqués avec pas mal de pb somatiques)
- l'image que renvoit cette profession (mais finalement, ça se passe pas si mal)
- la crainte de la violence, mais finalement ça se gère pas trop mal et il n'y a pas tout le temps de la violence.

Voilà, j'espère que ça te donne quelques pistes. Rappelle toi si tu hésites qu'il est toujours possible de faire un remord dans les deux ans et de ce point de vue, si ça t'attire, c'est vraiment une bonne spé
Top
Aller en haut • 3 réponses
livreslivrescontactspublicationstwitter