logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique
M'identifier
Mot de passe oublié ?
Je me connecte

Vous n'êtes pas inscrit à l'annuaire des membres ? Inscrivez-vous

Internat de psychiatrie à Rouen

Aller en bas • 2 réponses
Antoine V
Jeune Bizut

Messages : 4
Enregistré : 09/08/2020
Posté le 09/08/2020 � 17:18 puis édité 15 fois notnew
Tags : Internat, Pédo-psychiatrie, Rouen, Le Havre, Psychiatrie
Bonjour,

Je travaille comme praticien hospitalier dans le service universitaire de pédopsychiatrie Havraise. Voici quelques informations sur les différents hôpitaux de haute-normandie (extraits de la plaquette de présentation disponible sur le site de l'AFFEP et quelques liens vers les pages présentant les différentes unités) et une description du service au sein duquel j'exerce.

Rouen : Les différents lieux de stage sont : le CHU de Rouen et le Centre Hospitalier du Rouvray (CHR) pour la psychiatrie adulte. Le CHU, le Centre Hospitalier du Rouvray et le CHI Elbeuf-Louviers pour la pédopsychiatrie. Possibilité d’être logé à l’internat du CHU ou à l’internat du Centre Hospitalier du Rouvray. Les différents types de stage en adulte : hospitalisation dans les différents secteurs (unités ouvertes et fermées), unité Colonna à Charles Nicolle, unité START (unité intersectorielle spécialisée dans la prise en soins des patients ayant des troubles thymiques), liaison, unité d’urgence, CMP, psychiatrie légale, gérontopsychiatrie, psychiatrie transculturelle, unité de maladies difficiles (UMD, dans lesquelles le nombre de soignants par patients est important), addictologie.
Plusieurs programmes de réhabilitation psycho-sociale et de psychoéducation des patients et de leur famille (profamille) sont proposés.
Possibilité de faire un hors-filière en neurologie.

Les différents stages en pédopsychiatrie : unité d’hospitalisation au CHU, unité régionale d’hospitalisation pour enfants et jeunes adolescents au CHR, une unité d’hospitalisation pour adolescents au CHR, centre médico-psychologique (CMP), liaison, maison de l’adolescent, hôpitaux de jour, ETADA (équipe territoriale d’appui au diagnostic de l’autisme), CRA (centre ressources autisme), périnatalité. Possibilité de faire un hors-filière en génétique ou en neuropédiatrie.

Une à deux fois par an ont lieu des présentations communes entre les équipes de génétique et de pédo-psychiatrie auxquelles les internes qui le souhaitent peuvent participer. Plusieurs pédopsychiatres ont également une activité de consultation pour les personnes souffrant de maladies rares à expression psychiatrique.


Dieppe : Les différents stages sont dans le CH de Dieppe, il est près de la gare et il y a une bonne connexion avec le train. Les stages s’adaptent aux horaires du train. Possibilité de demander un logement dans l’internat de Dieppe.
Les différents stages en adultes : hospitalisation et urgences.
Stages pédopsychiatrie : liaison, CMP et hôpital de jour.

Le Havre : les stages de psychiatrie adulte sont dans l’Hôpital Pierre Janet, au cœur du centre-ville, à 10 minutes de la gare, et à l'hopital Flaubert
Bonne connexion avec le train et les stages s’adaptent aux horaires du train.
Possibilité de demander un logement dans l'un des internats du Havre.
Pour la pédopsychiatrie, possibilité de faire un stage universitaire avec le Pr Apter. Les demi-journées de formations sont respectées !
Stages de psychiatrie adulte : urgences, intra-hospitalier, unité anxio-dépressifs et psychiatrie en milieu carcéral.

Evreux : les stages de psychiatrie adulte sont dans l’hôpital de Navarre et dans l’hôpital de Vernon (très proche de Paris, possibilité de faire les allers-retours depuis Paris pour le stage de Vernon). Horaires de 9 heures à 17 heures. Les demi-journées de
formations sont respectées !


Voici une description détaillée de l’offre de soins du service de universitaire de pédopsychiatrie havraise et des informations sur le service de psychiatrie de l’adolescent.

Le service comporte des unités de consultations (centre médico-psychologiques), 4 hopitaux de jour, des unités inter-sectorielles de liaison, de périnatalité, et de diagnostic précoce de l’autisme, un service d’accueil familial thérapeutique.
Une unité attachement vulnérabilité traumatisme vient d’être créée avec des locaux dédiés permettant la passation de la situation étrange.
Le regroupement de ces unités qui sont pour la majorité d'entres elles dans des batiments récents est prévu sur l'hopital Flaubert au centre ville du Havre dans un batiment neuf pour l'année 2023.

Une unité mère bébé (lits panda) a ouvert en 2021 à l'hopital Jacques Monod (accessible en bus ou en train depuis la gare du Havre).
Elle permet une hospitalisation simultanée de la maman et du bébé, une évaluation d'éventuels troubles du bébé et/ou du parent, une évaluation des interactions mère bébé.
L'hospitalisation permet de favoriser les interactions précoces mère-bébé et de sécuriser les nourrissons via les interactions mère bébé et les interactions soignant bébé.
Le fait qu'une hospitalisation soit côtée pour le parent et pour l'enfant permet d'assurer un ratio de soignants par dyade plus important que dans les unités mère bébé ou seul l'un des deux est hospitalisé

Le service adolescent comporte une unité de consultation sur la maison de l’adolescent (qui est l’une des plus grande de france), une unité d’hospitalisation à temps complet (12-18 ans), une activité de liaison pédopsychiatrique et une activité d'accueil pour parents d'adolescents

Il existe également une unité de thérapie familiale (approche systémique).


Pour les options et les FST


Option Psychiatrie de la personne agée (PPA) :
Places disponibles : 2
Modalités d’inscription et de sélection : en accord avec le coordonnateur local (Pr Olivier Guillin)
Déroulement, programme : enseignement théorique national
Modalités de validation : mémoire en fin de 5 ème année


Option Psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent (PEA) :
Places disponibles : de 6 à 9 selon le nombre de demandes, l’objectif étant que tous ceux qui le souhaitent puissent faire l’option.
Modalités d’inscription et de sélection : entretien avec 1 des PUPH de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, nous avons la chance d’en avoir 1 à Rouen (Pr Priscille Gerardin) et 1 au Havre (Pr Gisèle Apter).
Déroulement, programme : phase socle avec au moins un stage universitaire en psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent ; formation riche et variée, avec des thématiques et des structures fortes de la périnatalité à l’adolescent, de nombreux projets émergents que ce soit des créations de structures (unité ado à Evreux, projet de MDA à Dieppe...) ou de nouvelles thérapies (mentalisation, remédiation cognitive, thérapie multifamiliale...) ou encore en direction de populations spécifiques (Mineurs Non accompagnés, Ultra Haut Risque, TCA, unités mobiles TND, unité mobile périnatalité, dysphorie de genre...). Possibilités d’inter-CHU. Approche intégrative +++. Possibilités de M2 avec financement, et de thèse de science (en neurosciences comme en sciences humaines).

Modalités de validation : Journée Jeux de rôle, Séminaires théoriques, participation aux nombreuses rencontres organisées dans le cadre de l’agenda universitaire, stage de sensibilisation à la génétique, aux troubles des apprentissages et au neurodéveloppement (soit sur 3 mois pendant un stage universitaire psychiatrie Enfant/Ado, soit sous forme de stage hors filière) ; mémoire de fin de cursus avec développement d’un projet professionnel. La proximité de Paris permet également de faire des formations en Ile-de-France.

FST d’addictologie :
Places disponibles : 4
Modalités d’inscription et de sélection : en accord avec le coordonnateur local (Pr O. Guillin)
Déroulement, programme : enseignement théorique national
Modalités de validation : mémoire en fin de 5ème année

Autre FST accessible (douleur / expertise médicale - préjudice corporel / nutrition appliquée
/ pharmacologie médicale / thérapeutique - soins palliatifs / Sommeil etc. ) :
-FST en douleur
-FST sommeil

DU/DIU accessibles (liste non exhaustive, voir le document pour le descriptif et la liste complète)
-DU addictologie (Dr Baguert - Rouen)

- DIU national TCA enfant et adolescent (Pr P. Gerardin - Rouen)

-DIU médecine et santé de l’adolescent (Pr P. Gerardin - Rouen)

-DU développement moteur, cognitif, comportemental et sensoriel de l’enfant (Pr S. Marret - Rouen)

-DIU de psychopharmacologie et stimulation cérébrale (Pr Millet à Paris - Pr O. Guillin
à Rouen)

-DIU Le sommeil et sa pathologie (Pr A. Cuvelier - Rouen)

-DU Pratiques médico-légales au quotidien à l’usage de tous les acteurs impliqués dans la prise en charge des violences (Pr G. Tournel - Rouen)

-DU Formation des professionnels de santé à la prise en compte de la douleur (Pr Lequerré - Rouen)

-DU soins palliatifs (Dr Élisabeth Guedon-Retout - Rouen)

-DU éthique et soins en santé (Dr V. Bridoux Pr B. Misset, Pr A. Hourcade - Rouen)

-DIU investigateur en recherche clinique (description du DIU) (Pr Anne Marie Leroi - Rouen)

-DU Souffrance Individuelle, Psychopathologie et Lien Social

-DU Travail avec les Familles et Travail en Réseau : Ressources et Vulnérabilités des Familles


Plusieurs DU inter-régionaux G4 (Caen, Amiens, Lille, Rouen = G4 !) :

-DU TSA à Amiens et à Caen ;

-DU observation du nourrisson à Caen ;

-DU adolescent à Lille

-projet de formations sur la prévention et la détection de la maltraitance sous la forme d'un DU ou d'un DIU


-D'autres DU accessibles à une distance raisonnable à paris (ex : DU troubles des apprentissages ; troubles du neurodéveloppement)

Masters accessibles :

-Master Neurosciences, Neurosciences Moléculaires, Cellulaires et Intégrées

-Master Bio-Informatique, Bioinformatique Modélisation et Statistique

-Master Biologie Santé, Signalisation et Fonctions en conditions Pathologiques

-Master Ingénierie Santé, Imagerie Cellulaire


La faculté de Rouen propose également plusieurs masters de psychologie

-Master Psychologie, Psychologie du développement : Handicap et Prévention chez l'Enfant

-Master Psychologie, Psychologie clinique et Psychopathologie : Evaluations, Soins Psychiques, Recherche

-Master Psychologie, Neuro-Psychologie Cognitive : Evaluation, Diagnostic et Remédiation Individualisés

Recherches :

Plusieurs recherches sont en cours sur des thématiques variées :

-Chez l’adulte sur les troubles de l’humeur, la schizophrénie, les troubles cognitifs

-Chez l’enfant sur les tentatives de suicide, les troubles du comportement alimentaire et le stress.

-Sur l'autisme

-En génétique avec la contribution de plusieurs psychiatres à des publications croisant génétique et psychiatrie, notamment sur le TDAH, les conduites suicidaires ou certaines formes rares de schizophrénie à début précoce

Il existe également un centre de recherche sur les fonctionnements et dysfonctionnements psychologique (CRFDP) qui comporte plusieurs thématiques de recherches dont celles sur les vulnérabilités dont plusieurs pédopsychiatres sont membres permanents (Pr P. Gerardin) ou associés (Pr G. Apter et Dr M. A. Podlipski)

Fédération hospitalo-universitaire :

Un projet de fédération hospitalo-universitaire a été accepté, portant sur : les facteurs de vulnérabilité/résilience influençant les trajectoires développementales et les modalités adaptatives d’enfants et d’adolescents confiés à l’Aide Sociale à l’Enfance.
Voici une description de la FHU copiée à partir du rapport d'activité du C.H. du Rouvray :

Cette fédération hospitalo-universitaire, dotée d’un financement 1.2 millions d’euros, va permettre la mise en place de recherche dont des financements de thèses de science et de plusieurs M2 sur 5 ans sur nos différentes écoles doctorales.

Ces recherches, et recherches-actions, devraient permettre d’améliorer les connaissances et les soins envers ces populations dont les besoins sont immenses dans ces différents champs.

Cette fédération a 3 objectifs principaux :

-Développer et optimiser la recherche des services de l’activité psychiatrique du bébé, de l’enfant et l’adolescent.

-Améliorer l’offre de formation, augmenter l’attractivité et favoriser l’implantation
des médecins formés dans la région.

-Améliorer l’offre de soin.

Ces différents objectifs sont déclinés en plusieurs thématiques :

Épidémiologie
Prévalence des troubles psychiatriques et approche dimensionnelle
Processus étiopathogéniques
Analyse des trajectoires développementales
Qualité des comportements d’attachement
Adversité précoce et multi-sensorialité hallucinatoire
Adversité précoce et mémoire autobiographique
Régulation émotionnelle et mentalisation
Pacours de santé
Trajectoire dans le système de santé ; adhésion aux soins et coordination médico-sociale des patients placés par l’Aide sociale à l’enfance (ASE)
Enjeux éthiques
Stigmatisation et soins en santé mentale ; consentements aux soins en situation de placement ; place et lien avec les professionnels de santé mentale dans les procédures de justice.

Ses principaux acteurs :
Site porteur du projet : CHU de Rouen.
Responsable du projet : Pr Priscille GERARDIN.
Référents autres équipes CHU G4 :
-CHU de Lille, Université de Lille (Pr Renaud Jardri) (dont l'un des domaines de recherche est la multisensorialité hallucinatoire)
-CHU d’Amiens, Université Jules Vernes (Pr Jean Marc Guilé) (dont l'un des domaines de recherche est la dysrégulation émotionnelle)
-CHU de Caen, Université de Caen Normandie (Pr Fabian Guénolé) (dont l'un des domaines de recherche est la mémoire autobiographique)

Établissements Hospitaliers Partenaires (Contribution financière) :
-GH du Havre, Centre de ressources et d’expertise en périnatalité, Université Rouen-Normandie (Pr Gisèle Apter) (dont l'un des domaines de recherche est le développement précoce et les interactions parent-bébé)
-CH Le Rouvray (Pr Priscille Gerardin) (dont l'un des domaines de recherche est les stratégies d'adaptation chez les adolescent.e.s ayant un trouble de la personnalité borderline)
-CH Nouvel Hôpital de Navarre (Dr Bojan Mirkovic) (dont l'un des domaines de recherche est la dysrégulation émotionnelle)
Contribution non chiffrée : EPSM Caen / Fondation Bon Sauveur de la Manche / CH Aunay-Bayeux


Sujets de mémoire/thèse

Pour les internes qui n'auraient pas d'idées de sujet de thèse, de nombreux sujets sont proposés par les psychiatres et pédopsychiatres impliqués dans l'encadrement des thèses sur leur domaine d'intérêt ou de recherche et référencés pour simplifier le choix d'un sujet de thèse et permettre aux internes de travailler sur une thématique qui les intéresse. Bien entendu ces possibilités de sujets ne sont ni exhaustives ni limitatives, une personne ayant un intérêt pour un sujet particulier ne faisant pas partie de ces propositions peut tout à fait le proposer.


Informations complémentaires

N'hésitez pas si vous souhaitez plus d'information sur la psychiatrie à Rouen ou en haute Normandie à nous poser des questions via ce forum ou à contacter le référent AFFEP local (Charly Fernandez) ou le référent local de l'AJPJA (moi même) à l'adresse normandie @ ajpja .fr (sans les espaces)
Top
Antoine V
Jeune Bizut

Messages : 4
Enregistré : 09/08/2020
Posté le 11/08/2020 � 13:46 notnew
Une vidéo de présentation de l'internat de psychiatrie à Rouen
Top
Antoine V
Jeune Bizut

Messages : 4
Enregistré : 09/08/2020
Posté le 12/08/2020 � 13:14 puis édité 4 fois notnew
La formation des internes comporte des enseignements théoriques et des cours sur SIDES, ainsi que des séminaires (sur la pédopsychiatrie, le trouble anxieux généralisé, schizophrénie,...)
Pour les internes en phases socle, il y a également des jeux de rôles pour l’entretien psychiatrique adulte et enfant/adolescent.

Sur les lieux de stages, ont également lieu des cours qui portent par exemple (liste non exhaustive) sur la conduite de l’entretien psychiatrique, la relation médecin-patient.

D’autres cours abordent le développement psychologique et moteur normal aux différents âges (cours sur le développement de l’enfant, la théorie de l’attachement, le développement du langage oral), ses particularités (cours sur la précocité intellectuelle) et les différents troubles fréquemment présents chez l’enfant l’adolescent et l’adulte (troubles déficitaire de l’attention avec hyperactivité, trouble du langage oral, trouble du spectre de l’autisme, troubles psychotiques, troubles thymiques, addictions... ).

Les particularités de ces troubles à certaines personnes de la vie ou chez certain.e.s patient.e.s (clinique du psychotraumatisme chez l’enfant et l’adolescent, troubles psychotiques à l’adolescence, la dépression du post-partum), ainsi que les spécificités et les ajustements nécessaires lors de la prescription médicamenteuse à ces périodes font l’objet de cours dédiés (prescription des psychotropes chez l’enfant, prescription des psychotropes pendant la grossesse et le post-partum).

D’autres cours décrivent quelques unes des différentes psychothérapies générales existantes (TCC, thérapie familiale, approche intégrative…), les facteurs communs aux différentes psychothérapies (l’alliance thérapeutique), ainsi que les particularités des thérapies utilisées dans des situations plus précises (programme Denver) cf reportage à l'UNIDEP de Rouen) pour les enfants ayant des troubles du spectre de l’autisme, soins d’addictologie pour les patients en détention). Plusieurs pédopsychiatres étant en cours de formation pour la méthode PACT (qui a un effet positif sur la réduction des symptômes d'autistiques chez les jeunes enfants ayant un trouble du spectre de l'autisme) il est possible qu’à l’avenir les cours abordent cette méthode.

Enfin, plusieurs cours présentent les spécificités de certains types d’exercice (accompagnement médico-judiciaire, expertises psychiatriques…).

Certains professionnels avec lesquel.le.s il y a un travail commun proposent des cours sur différentes thématiques (médecine somatique en psychiatrie par les médecins du pôle de médecine générale, rôle de l’assistant.e social.e en psychiatrie adulte et en pédopsychiatrie par les assistant.e.s social.e.s, l’image du corps par les psychomotricien.ne.s)


Il existe également des séminaires s’adressant aux internes, psychiatres et soignants intéressés. Par exemple, sur l’année passée ont été organisés une formation d’initiation à la recherche qualitative et une formation sur l’évaluation du type d’attachement de l’enfant via la situation étrange (enfants âgés de 12 à 18 mois) et via les narratifs (enfants âgés de 5 à 8 ans environ) qui étaient tous les deux particulièrement intéressantes.

En plus de ces formations, différents congrès ont lieu régulièrement dans la région. Par exemple du 6 au 8 Octobre 2021 sont prévues au Havre les 50es journées nationales de la Société Française de Médecine Périnatale (SFMP)

Le 10 décembre 2020 (NB : du fait de l'épidémie de COVID, la journée a été déplacée au 9 décembre 2021) est prévu au nouvel hopital de Navarre (Evreux) une journée de formation ayant pour thématique la résistance et pseudo-résistance au traitement dont voici la description ci-dessous :

La résistance au traitement représente un enjeu clinique et thérapeutique des plus importants en pratique psychiatrique. La définition actuelle de la résistance au traitement, déterminée par l'échec du traitement, est tautologique et ignore les nombreuses raisons pour lesquelles un patient peut ne pas répondre à une intervention particulière. Notre clinique des troubles résistants et nos systèmes de classification s’avèrent insuffisants pour traduire toute la complexité clinique, symptomatique et évolutive de ces troubles. L’absence de réponse pourrait donc résulter, dans de nombreux cas, de l’administration de traitements inappropriés en raison de paradigmes eux-mêmes peu pertinents, d’où la nécessité de revoir notre système diagnostic et l'efficacité de nos traitements. Une révision des modalités de diagnostic et une approche plus fine et plus qualitative des effets des différentes stratégies thérapeutiques s’imposent.

Il est prévu qu'interviennent à cette journée :
- Pr Amine Benyamina, chef du Département de Psychiatrie et d'Addictologie (APHP), Président de la Fédération Française d'Addictologie (Paris),
- Pr Philippe Courtet, chef de service (Montpellier),
- Pr Sonia Dollfus, Chef de Pôle santé mentale, Directrice de l’équipe Imagerie et Stratégies Thérapeutiques de la Schizophrénie(Caen),
- Pr Olivier Guillin, chef de Pôle (Le Rouvray) ,
- Pr Philip Gorwood, Chef de service et de pôle CMME, Hôpital Sainte-Anne, Président de l'Association Européenne de Psychiatrie (EPA),
-Dr Nora Hamdani, Responsable du CéDiaPsy, cabinet d'évaluation diagnostique et thérapeutique spécialisé dans la schizophrénie, les troubles bipolaires et l'autisme (Paris),
-Pr Josselin Houenou, Professeur de psychiatrie au CHU Henri Mondor, INSERM U955 Eq 15 & Plate-forme d'imagerie NeuroSpin, CEA Saclay
-Pr Pierre-Michel Llorca, chef de service,coordinateur de l’axe Neurosciences au sein du CHU de Clermont-Ferrand, membre de la gouvernance de l’Université Clermont Auvergne
-Pr Mircea Polosan, Responsable du secteur des Troubles de l’Humeur et des Pathologies de l’Emotion et du Centre Expert des Troubles Bipolaires (Grenoble).
- Dr Mohammed Taleb, coordination scientifique
Top
Aller en haut • 2 réponses
livreslivrescontactspublicationstwitter